AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[TERMINE] [Patrick et Elea] "Il faut de tout pour faire un monde"
 :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


Je suis un excellent archer
Messages : 1228

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Sam 12 Avr - 21:00

❝Il faut de tout pour faire un monde❞
Eléa continuait de regarder les hautes montagnes qui les entouraient. Elle finit par baisser les yeux sur le mage qui hochait la tête et prenait de nouveau la parole. Elle hocha à son tour la tête pour confirmer qu'elle irait chercher du bois pour le feu et reprit son attention sur ce qui les entouraient. Elle tira légèrement les rênes de Leaf pour la faire un peu avancer, restant devant elle pour montrer la voie tout en suivant Patrick. Ils s'arrêtèrent entre deux arbres où ils avaient une vue dégagée sur la plaine. Elea attacha Leaf à un des troncs et s'éloigna enfin de leur camp, en gardant en sa possession, son épée. Elle se retourna pour jeter un coup d’œil à sa jument et commença à se pencher pour prendre quelques branches en essayant de ne pas s'éloigner. Au bout d'un certain temps, elle jeta un autre coup d’œil vers leur emplacement et remarqua qu'elle s'était tout de même éloignée de l'endroit. Elle eut un sourire en coin malgré les bras bien chargés, elle avait le sens de l'orientation. Elle n'était pourtant pas plongée dans ses pensées, rien ne l'avait perturbée ou autre. Elle retrouva facilement le chemin de leur emplacement et faillit tomber. En effet, quelque chose semblait la retenir sur place, impossible d'avancer, elle était comme piégée. Elle leva les yeux au dessus de son tas de branches et aperçut Patrick venir l'aider. Il s'excusa et la libéra de ce lien gênant. Elle s'avança par la suite vers le feu, et posa le tout à côté. Cela n'était rien, après tout, si c'était lui qui l'avait mis en place pour les protéger. Elle sourit tout simplement et l'observait alors qu'il allait s'asseoir. Elle resta debout pendant un temps, regardant au loin le jour qui commençait à décliner doucement. Elea s'occupait un peu du feu, remettant quelques branches et observa le mage qui lisait ses cartes. Elle s'installa enfin non loin de Patrick en regardant le feu puis reprit son attention sur lui alors qu'il prenait la parole. Lui certifiant qu'il aurait dû la repérer avant qu'elle ne revienne par ici, puis elle s'approcha de lui à sa demande. Il lui passa une des cartes et elle la regarda en détail avant qu'il ne finisse par lui montrer chaque endroit qu'ils devront emprunter. Elle suivait chaque détail sur la carte, elle reconnaissait toutes les courbes des chemins, écoutant ce qu'il disait sur les haltes. Elle connaissait les lieux et leur destination pour les avoirs empruntés plus d'une fois pour venir en aide dans certains villages retirés. Il lui demanda si elle connaissait les lieux et elle hocha la tête.

« - Nous protégeons nos terres comme notre propre vie donc, il y aura, en terre elfes bien sûr, des elfes cachaient en contrepartie en hauteur, près de ce symbole ! Il n'y a pas de tour de garde, c'est que de la forêt en grande partie avec des rochers assez hauts pour viser l'ennemi et des plaines ouvertes ! Nous serons protégés par les miens, je suis une des leurs et ils ne nous attaqueront pas ! Ils viendront certainement à notre rencontre ! »

Elle continua à regarder la carte sans rien dire d'autre.
© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Avr - 23:34

« Il faut de tout pour faire un monde »- Eéa et Patrick

Ce bel horizon dégagé était magnifique en plus du soleil descendant et disparaissant derrière le pic des montagnes. Nous étions dans le laps de temps que nous autres hommes appelions entre chiens et loups. La nuit allait bientôt prendre place, mais le jour n'avait pas dit son dernier mot. Je regardais ce spectacle naturel assis sous l'arbre de cette prairie vallonnée. Un pressentiment me fis redescendre sur terre. Je regardais Eléa qui n'avait rien sentit. Je regardais alors le sol et posais ma main à côté de moi dans l'herbe. Le sol tremblait anormalement, très faiblement, mais je n'avais pas confiance. Je fis apparaître mon épée et chuchotais:

"Prends ton arc ..."

Je me levais discrètement. Je regardais alors le paysage devant moi. Après un court balayage je posais mes yeux sur un ours brun immense. il ne semblait pas être de taille normale et se dirigeait droit sur nous. J'étais surpris par l'agressivité de cet animal, mais il n'était pas assez lourd pour faire trembler ainsi le sol de plus en plus fort. C'est alors que nous vîmes apparaître la tête d'un golem. Il était d'environ deux mètres, en pierre brune. Je savais me battre contre ce type de créature, mais la seule fois où j'en avais vu une je l'avais plutôt évité. Je m'avançais et dis à Eléa:

"Je m'occupe du golem, mais il faut que tu abattes l'ours... sans me toucher"


Je commençais à courir, puis prendre de plus en plus d'élan. Dans le même temps je faisais appel à ma magie du feu et rendais ma lame incandescente. Je courais de plus en plus vite et allais croiser l'ours, aussi à une vitesse rapide. J'entendais une flèche siffler à côté de moi, et l'ours se retourner grièvement blessé. Je m'élançais concentré sur la tête du golem et bondis pour la lui trancher. Mon coup fut violent et précis et sa tête tomba sur le sol. Je m'arrêtais sur mes deux pieds et soufflais. Mais je constatais avec stupeur qu'il y en avait d'autres. Je pouvais me battre mais devais d'abord protéger Eléa. Je me dirigeais vers elle et eut alors une idée alors qu'elle tenait toujours son arc. Je lui demandais de reculer sans rien le lui dire. Vers l'arbre je pris les deux sacs et les lançais, non au hasard, dans les branches de l'arbre au-dessus de nous. Les sacs restèrent sur les branches. Je posais alors mon regard sur Eléa en faisant disparaître mon épée et faisant apparaître mon arc. Je lui expliquais alors la situation:

"D'autres golems vont venir, nous n'avons pas le temps de fuir là-haut... Et je n'ai pas envie de fuir. Tout ce que je te demande, c'est viser les têtes...et je démultiplierais les flèches par trois en les enflammant. Concentres-toi..."


Je fis apparaître un carquois remplit de flèches et bandais mon arc. Les premiers golems apparurent dans notre horizon. Je lancerais peut-être moins de flèches, mais compenserais largement. La terre tremblait beaucoup à présent. Les premiers jets furent décisifs. Les flèches pleuvaient et frappaient mortellement ces créatures. Ils n'avaient pas eu le temps de gagner du terrain, et commençaient à s'embarrasser eux-mêmes. Je levais la main pour stopper la machine à tirs à côté de moi. J'étais époustouflé par sa capacité à viser juste, sans aucune faculté magique. Des nains venaient bravement se battre en criant de rage. Ils abattaient leurs haches avec méthode dans les membres de leurs ennemis et parvenaient à leur fins. Je cessais immédiatement de démultiplier les flèches et repris mon épée. Je laissais Eléa continuer à tirer des flèches unique, mais qui fusaient vite. Je n'en revenais pas du nombre que ces golems pouvaient être. Je remarquais alors que la fin des combats était proche, il n'en restait que deux, dont l'un plus grand portant un médaillon qui commençait à m'être malencontreusement familier. Les coups précis des nains et ma boule de feu dans sa tête finir par l'achever. Je courus de nouveau, mais cette fois vers Eléa, qui commençait à se faire entourer de nains. Ils n'étaient qu'une dizaine en fin de compte, mais tous des guerriers. Ils ne baissèrent pas leurs armes pour lui parler. Je vins m'interposer entre eux et elle. Quand ils me virent là, mon épée baissé mais pouvant vite frapper, ils baissèrent leurs armes. L'un d'eux s'avança:

"Qu'est-ce qu'un mage fout avec une elfe de ce côté-ci ?

- Nous voyageons vers le royaume des elfes pour l'une de mes quêtes, et elle m'accompagne depuis que nous avons sauver un village"

J'avais directement répondu pour ne laisser aucun sous-entendu entre nous. Je connaissais les nains et leurs valeurs. Je pense qu'ils accordaient de l'importance à la capacité des gens, tant par leurs actes que par leur intelligence. J'attisais la curiosité de ce guerrier pour qu'inéluctablement il me demande de lui en dire plus. Je rangeais mon arme et fis signe à Eléa d'en faire autant. Je fis un léger signe de la tête envers le nain en face de moi pour qu'ils en fassent autant. Il ordonna à ces hommes de ranger leurs armes.

"Suivez-nous. Allons dans un endroit plus chaud et confortable. Tiens ton elfe, tout ira bien"

J'empêchais mon amie de riposter à cette joute verbale. Je me raclais la gorge et reprit nos affaires. Elle alla détacher Leaf et nous suivions cette compagnie.      



Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 1228
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Mer 16 Avr - 10:24

❝Il faut de tout pour faire un monde❞
Elea en était certaine, les siens pouvaient les aider. Ils étaient fiers mais quand il fallait se mettre en chemin pour défendre leurs lois, on pouvait compter sur leur aide. Elle regardait toujours la carte, sans vraiment se préoccuper de ce qui pouvait bien arriver. Observant chaque détail, chaque chemin, elle fronça les sourcils quand elle l'entendit lui dire de prendre son arc. Elea reposa la carte après l'avoir pliée et se leva d'un bond pour aller chercher son arc sur Leaf. Elle revint ensuite près de Patrick et vit apparaître un ours brun gigantesque. Elle pencha la tête sur le côté et prit deux flèches. Pendant ses entraînements, elle en lançait plusieurs sur des cibles mouvantes ou stables, l'ours n'était vraiment pas un problème. Elle allait tirer ses premières flèches avant que ce dernier ne les attaque, quand un Golem apparut à son tour. Elea recula d'un pas, puis se ressaisit et refit un pas en avant en bandant la corde de son arc prête à tirer. Elle écouta que d'une seule oreille ce que Patrick lui lancait, de s'occuper de l'ours en essayant de ne pas le toucher. Elea n'avait jamais loupé sa cible, pourquoi, aujourd'hui, la louperait-elle ? Elle se concentra sur l'ours et tira les deux flèches en même temps l'atteignant dans la poitrine. Elle lança une autre flèche et vit le mage revenir vers elle, il lui fit signe de reculer et il lança les sacs dans les branches de l'arbre au-dessus d'eux. Elle ne comprit pas immédiatement ce changement de situation. Eléa reprit son attention sur Patrick alors qu'il faisait apparaître un arc dans sa main. Il finit par lui expliquer ce qui se passait, lui demandant de viser les têtes. Elea avait déjà croisé des Golems, mais elle était en hauteur pendant leur passage en terre elfes, là, elle leur faisait face. Elle hocha la tête et commença alors à voir les créatures arriver. Les flèches commençaient à tomber comme une pluie drue. Le tir à plusieurs flèches cessa rapidement et Elea se retrouva à tirer des flèches uniques. Rapidement, Elea baissa son arc se voyant entourée de nains. Elle en connaissait aucun, qui pourrait la reconnaître. Elle avait déjà combattu en terre des nains. Le mage vint finalement l'aider alors qu'elle allait dire quelque chose. Il avait son épée baissée et les nains en firent autant. L'un d'eux s'avança et Elea finit par le reconnaître. C'était un de ceux qui n’acceptait pas le fait que des elfes viennent sur ses terres. Elle avait combattu à ses côtés, mais ce dernier ne l'avait pas remercier préférant presque, la chasser. Il posa une question au mage, semblant ne plus voir l'elfe. Patrick riposta assez rapidement avant que ce dernier ne se fasse des idées. Elea passa son arc sur son épaule et observa le petit être ordonner à ses hommes de ranger leurs armes. Elle avait le souvenir de ce nain, d'un être très têtu et pas très accueillant. Il reprit alors la parole, leur proposant d'aller dans un endroit chaud et demanda au mage de tenir l'elfe. Elea fronça les sourcils et voulait protester, mais Patrick lui fit signe de ne rien faire. Elle alla détacher Leaf, remit son arc à sa place et garda son épée à sa ceinture, elle éteignit le feu et dispersa les cendres. Ils prirent alors la route avec les nains, certains jetaient des regards à Elea du coin de l’œil, comme ci cette dernière allait les attaquer.
Au bout d'un certains temps, alors que la nuit était à présent tombée, ils atteignaient une grande plaine avec quelques maisons, comme une sorte de petit village. Des lumières éclairaient certaines fenêtres et ils rentrèrent dans une des habitations. Une taverne, où un feu brûlait dans un coin. La taverne était vide, mais l'odeur d'alcool forte et le bruit que faisait les nains pour s'attabler, faisait penser qu'il y avait plus que dix nains. Elea resta debout, les bras croisés, observant l'attablée.
© OswinWho


until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 21 Avr - 23:35

« Il faut de tout pour faire un monde »- Eéa et Patrick

Je n'avais jamais vu cette compagnie auparavant, pourtant je pensais avoir vu tout les nains de l'armée du royaume. Je me rendais compte que leurs forces intérieures étaient peut-être beaucoup plus importantes que ne pouvaient le croire leurs alliés humains et elfes. En les voyant se battre je savais que nous avions à faire à des guerriers entraînés et habitués aux combats. Leur technique et organisation pour abattre les golems me fis penser à une compagnie soudée et efficace, peut-être gardaient-ils la région contre les intrusions ennemis... Je vis Eléa aller détacher Leaf alors que je ramassais mon sac. Elle plaça son arc sur la selle de sa jument tout en conservant son épée à la ceinture. Je pouvais faire apparaître mon arme à tout moment ou bien envoyer un sort... De toute façon je faisais confiance aux nains, même si je sentais bien qu'ils se méfiaient de ma compagnon de route. Je surveillais le comportement des nains alors que nous prenions la marche. Je remarquais que seul l'un d'entre eux se trouvait à l'arrière, tout les autre étaient avec le chef devant.

Contrairement à leur habitude ces nains se déplacèrent dans un silence relatif. Nous marchâmes sur leurs traces en regardant autour de nous. La nuit était tombées et les montagnes ne semblaient pas dangereuses. Je distinguais des lumières alors que nous traversions une grande plaine. Peu après nous arrivions dans un petit village avec quelques maisons regroupés là. Je vis un archer nous regarder approcher avec la compagnie. Nous nous dirigeâmes avec eux à l'auberge et entrâmes sans difficultés dans le bâtisse de taille humaine. La taverne était vide mais l'odeur de bière et autres boissons plus fortes de spécialités naines emplirent mes narines. J'aimais ce genre d'endroit où les gens vivaient, parlaient, partageaient toutes sortes de choses... Les nains s'attablèrent avec plus de bruit et commencèrent à échanger sur leurs exploits et le nombre d'ennemis battus aujourd'hui. Ils parlaient à la fois de ce soir et ceux tués plus haut et plus tôt dans la montagne. Nous vîmes arriver des nains de l'étage, puis le volume sonore baissa. Le chef de la compagnie nous regardait, toujours debout. Tout les barbus se tournèrent progressivement vers nous. Le silence prit place peu de temps. Il se leva avec un crissement de bois alors qu'il se dégageait du banc devant la table. Il vint juste devant l'elfe et leva la tête en la détaillant. Il planta son regard dans le sien. Je me méfiais alors de sa réaction et en profitais pour le sonder. Il ne semblait pas en colère, très clame... Je ne savais pas trop comment réagir et préférais ne rien dire et attendre un instant. Je portais un rapide regard sur l'assemblée dont tout les visages étaient sur nous. Je détectais la présence de nombreuses armes et objets magiques. Je posais de nouveau mes yeux sur le nain qui s'était reculé d'un pas, sans détourner son regard de celui de l'elfe. Il prit alors la parole en se prenant la barbe et dit:

" Bon... Bon... Tu nous a aidé ce soir elfe..."

Il leva les bras et s'exclama:

"Alors bois avec nous ce soir !Venez tout les deux vous asseoir !"

Sur son invitation nous nous glissâmes entre deux nains, face à face. Je pris une première pinte que l'on me donnait. Je redoutais un peu le goût de la bière que les nains pouvaient offrir à des étrangers. Soit ils nous avaient dans le nez et c'était de la lavasse, soit nous étions dans leur bonne grâce et elle était des meilleures au monde. Je remarquais avoir la même que ma coéquipière et bus une première gorgée avec appréhension dans un bruit digne des nains. Ils se relataient leur courage face à l'ennemi et leur force de frappe. A les écouter tous étaient pus valeureux que les autres. Je sentais une douce odeur de bière ambrée dans mes narines et le doux goût d'une bière de caractère naine. C'était une bière de qualité que je buvais là. Le nan à côté de moi me tapa du coude dans mes côtes. Il me dit que nous nous étions bien battu et que les valeureux méritaient au minimum une bonne bière le soir. Je bus et regardais Eléa sourire. Les nains buvaient tant et plus. Je parlais avec ceux autour de moi qui me demandaient de leur raconter comment j'avais senti la présence des golems. Je remarquais qu'une dizaine de nains s'étaient tournés vers moi.

"Nous établissions notre trajet pour demain en face d'une carte alors que je sentais le sol trembler. Mes sens magiques m'ont avertis qu'une créature était en approche. Mon amie elfe a d'abord dû abattre un ours immense. Pendant ce temps j'avais fait apparaître mon épée car j'avais vu le premier golem. Je savais comment les tuer, mais il fallait tuer l'ours en même temps. J'enflammais mon arme et courus jusqu'à la créature de pierre. Je bondis et d'un geste lui tranchais la tête ! Je croisais l'ours s'affalant sur le sol, d'un seul trait !  Mais en relevant la tête je vis tout un tas de ces créatures. Je décidais alors de prévenir ma coéquipière et les plonger sous une pluie de flèches démultiplié par magie, jusqu'à l'arrivée de valeureux et efficace renfort. J'ai remis mon épée, laissant à flèche unique l'arc de ma compagnon. Je me battais alors à vos côtés dans l'effort du combat en pensant à protéger nos vies et ses terres."

Alors que je leur racontais l'histoire je fis apparaître mon épée, je ponctuais mon histoire et regardais autour plus en plus de nains captés par ce que je disais. Je mimais un peu les mouvements de l'arc, puis désignais à droite et à gauche des nains qui s'étaient battus avec moi. Je jetais quelques regards à mon amie elfe pour la remercier. En l'incluant je tentais de la faire reconnaître par ses nains. Différents nains saluèrent notre courage et dévouement. Ils levèrent quasiment tous d'un seul homme leur choppe et nous trinquâmes ensemble. Certains en profitèrent pour en rajouter à l'histoire, tous voulant nous avoir vu en premier. Nous discutâmes et buvions encore un moment. Puis, un, deux, trois, et bientôt toute l'attablée tapait en rythme sur la table. Ils entamèrent un chant de guerre dont tous ne connaissaient pas les paroles. Ceux qui chantaient le faisaient dans leur langue traditionnelle.

Je commençais à être saoul mais me rendais compte qu'il se faisait tard. Je demandais alors si nous pouvions nous reposer afin de repartir demain, si demain n'était pas déjà là. Quelques uns étaient déçus que nous ne voulions pas rester avec eux plus longtemps. Mais les guerriers comprenaient notre point de vu. L'un d'eux expliqua même à un plus jeune que les voyageurs avaient besoin de se reposer avant de prendre la route et embrasser d'autres terres. Je n'écoutais pas la suite, suivant notre chef vers l'extérieur. Il nous fit signe de nous taire et nous traversions une partie du village. Le ciel étoilé était magnifique. Je ne marchais pas droit à côté d'Eléa, je n'avais pas compté les bières que je buvais en parlant avec les nains. Il nous mena jusqu'à une petite maison. Il ouvrit la porte et nous fis entrer. Il n'y avait qu'un lit, une table et deux chaises. La pièce était petite, mais le toit assez haut. Il nous expliqua qu'il n'avait que cette bâtisse pour accueillir les étrangers. Il ne faisait pas froid. Il nous dit que les murs épais nous garderaient du froid. Il nous expliqua que l'étage de l'auberge était prise par les fermiers et les bergers qui partiraient pour les hauteurs demain avec une partie de la compagnie pour récupérer des vivres et du bétail. Il nous recommanda de ne pas faire de bruit et ne pas sortir avant que le soleil n'apparaisse entre deux pics qu'il nous montra par la fenêtre. Il nous souhaita une agréable nuit et repartit vers l'auberge. Je regardais Eléa, floue et décidais de me coucher. Je quittais mes bottes, posais mon sac au pied du lit. J'écoutais Leaf s'approcher et rester derrière la maison. Je soupirais et me couchais. Je regardais Eléa et lui fis signe de s'allonger à côté de moi.      




Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 1228
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Mer 23 Avr - 13:38
"Il faut de tout pour faire un monde"

   Elea resta un instant en retrait, gardant un sourire aux lèvres. Elle avait déjà participé à ce genre de chose, tout le monde s'attablait pour fêter quelque chose. L'alcool coulait alors à flots. Elle écoutait sans rien dire les nains qui parlementaient sur leurs techniques de combat. Elea croisa les bras et les regardait tour à tour. Elle entendit des bruits à l'étage avant d'en voir débarquer d'autres. Certains lui lancèrent des regards mauvais, d'autre la saluaient, certains l'avaient sûrement reconnu. En même temps, tous les elfes se ressemblaient, comme aimaient le dire certain nain. Soudain, sans si attendre, le chef, celui qu'Elea avait reconnu, s'approcha d'elle. Sans bouger, elle le regarda droit dans les yeux. Elle ne savait pas s'il allait la virer dans cette taverne ou alors la laisser s'attabler avec les autres. Elea savait que ce nain là, était têtu. Elle attendit un instant et finalement, ce dernier les invita à s'asseoir avec eux en criant de boire. Sans hésiter, elle se plaça entre deux nains, face à Patrick. Elle tendit la main vers une des pintes qu'on lui donnait. Elle préférait la liqueur des elfes mais, après tout, elle avait déjà bu ce genre d'alcool. Elle leva la pinte et but une longue gorgée. Elle n'était pas dégueulasse comme la dernière fois. Que penserait son père s'il la voyait parmi les nains ? Elle savait qu'il lui ferait la morale, et son peuple la verrait d'un autre œil. Le chef des elfes savait qu'elle y passait souvent, et craignait qu'une guerre éclate entre leur peuple. Mais Elea était fascinée par leur technologie, surtout le sac qu'elle avait en sa possession. Elle suivait leur histoire, relatant leur courage face à l'ennemi, leur force de frappe. Elea but une autre gorgée d'alcool et sentait déjà sa tête tourner. Elle prit son attention sur le mage alors que ce dernier la regardait à son tour, elle eut un sourire alors qu'il commençait son récit. Tout en racontant, il avait fait apparaître son épée et faisait de grands gestes, incluant même Elea dans l'histoire. À la fin de cette dernière, les nains étaient ravis de leur aide et de leur dévouement et d'une seule personne, levèrent leur choppe et buvaient leur bière. Elea finissait la sienne et reprit une autre pinte, malgré qu'elle ne supportait pas cet alcool et avait la tête qui tournait légèrement. Elle en était à sa troisième pinte et écoutait le chant de guerre, chantée dans leur langue traditionnelle. Elea suivait le rythme en souriant, elle l'avait déjà entendu plus d'une fois, mais ne connaissait pas le sens. Certains nains tapaient dans leurs mains, d'autre, essayaient de chanter plus fort en finissant leur pinte. Il y avait grand bruit dans la taverne et quand le silence reparut, Elea en fut un peu surprise. Patrick annonça alors qu'il était temps pour eux d'aller se reposer. Elea savait ses limites elle aussi, il y avait un temps pour s'amuser, et un autre pour redevenir sérieux. Elle n'écoutait pratiquement pas ce qui se disait autour d'elle et se leva, elle faillit tomber à deux reprises. Ils se retrouvèrent finalement dehors en compagnie du chef des nains. Elea avait encore la tête qui tournaient, l'alcool avait été assez fort pour elle. Elle suivait pourtant le mouvement malgré tout et rentra dans une petite maison. Elle regarda les alentours et remarqua Leaf juste derrière elle, Elea récupéra son arc, enleva la selle et la couverture de sa jument, rentra dans la bâtisse. La maison comportait qu'un seul lit, une table et deux chaises. Elle écoutait que d'une seule oreille, le nain leur expliquer que demain, il fallait attendre que le soleil se lève entre deux pics et de ne pas faire de bruit. Elle souffla, posa la couverture et enleva sa ceinture qui comportait son épée. Elle observa le mage déjà allongé sur le lit, lui faire signe de s'allonger près de lui. Elle ramassa la couverture, déposa son sac sur la table et déposa ensuite ses armes et son carquois de flèches, près du lit. Elle retira ses bottes et sa cape de laine, laissant ses poignets de cuirs. Elle s'enroula dans la couverture et s'allongea sur le lit en boule et en fermant les yeux.
© OswinWho


until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Avr - 10:05

« Il faut de tout pour faire un monde »- Eéa et Patrick

La tête me tournait mais je remarquais qu'Eléa avait posé la selle à Leaf. La selle et ses bottes gisaient aux pieds de la table. Elle vint se rouler à côté de moi. Je n'avais pas prévu de couverture. Je restais quelques instants sans rien faire. Je ne sais quoi encore ne me faisait pas trouver le sommeil. La nuit n'était pas vraiment sombre, mais la lune n'était plus tout à fait ronde. Je regardais le plafond, puis fermais les yeux. Eléa ne bougeait pas beaucoup. J'attendais le sommeil un moment, en vain.

Bien que la journée est été bien remplie, et que je sois fatigué, je ne trouvais pas le sommeil alors que ma coéquipière commençait à bouger. Il semblerait qu'elle, l'ait trouvé. Je soupirais faiblement en me disant que se serait peut-être l'une de ses nuits difficiles. D'un seul coup j'entendais plusieurs loups hurler de différents côtés. Eléa se réveilla et se releva un peu. Je lui glissais:

"Ce ne sont que des loups, et nous sommes protégés... même Leaf..."

Je n'ajoutais rien. Je venais de sentir, et saisir, pourquoi le nain nous avait formellement interdit de sortir. Je portais mon attention sur ce que je venais de pressentir. Une magie protégeait les petites maisons de ce village avec une force invisible. Je me transportais magiquement, en entrant légèrement en transe pour savoir d'où provenait cette magie. Les hurlements des loups glaçait le sang à mon amie elfe. Ces deux éléments perturbaient ma concentration. Je me concentrais alors plus patiemment et commençais ma recherche à l'extérieur. Je déterminais alors une zone source vers l'auberge. Je dirigeais mon attention vers celle-ci ne m'étonnant guère qu'un nain porte un talisman magique. J'entrais magiquement dans l'auberge. Malgré la forte présence d'objet magique en tout genre je n'en déterminais aucun avec un tel pouvoir. Je pensais alors à une cave. Je sentais Eléa bouger encore. Je me concentrais de nouveau et continuais mon investigation magique dans la cave de l'auberge. Il n'y avait là rien de magique à proprement parler. C'était une cave typiquement naine: bien fournie en bouteilles, empilées sur différentes étagères en bois. Je n'identifiais pas la source du bouclier ici. Je sortais et fus coupé car elle remuait de nouveau.

Je sentais qu'elle tremblait très faiblement. Je me décidais à remettre ma recherche à plus tard. Je revenais à la réalité et sondais Eléa. Le moins que je puisse dire après mon analyse magique c'est qu'elle n'était pas rassurée, même si je ne pouvais en savoir la cause, ce n'est pas ce qui manquait autour de nous. Elle se mit sur le côté, les loups ne cessaient pas de hurler. Je fronçais les sourcils, d'après moi la pleine lune était avant-hier, alors que je me battais dans le village... Je secouais la tête ne voulant pas réfléchir à cela. Elle se couchait sur le côté. Je la mettais en danger alors qu'elle avait décidé de me suivre. Le minimum que je puisse faire était de l'aider à s'endormir. Je me redressais un peu. Je posais ma main sur sa tête et lui envoyais une vague d'apaisement. Elle bascula rapidement dans le sommeil. Ma paume était posée sur son oreille. En retirant ma main mon pouce glissa sur la pointe de son oreille. Je souris et me recouchais sur le dos. Même si elle ne m'écoutais plus, je lui souhaitais bonne nuit.

Je reprenais mon attention sur la source de la magie. Je retournais près de l'auberge et me dis que cela venait peut-être de la maison adjacente. J'entrais magiquement dans cette endroit, sentant une présence, deux, puis trois. Il s'agissait d'une femme de petite taille et de deux enfants. Je sentais une plus forte puissance magique. Je cherchais dans la demeure, puis à l'étage, mais il n'y avait toujours rien. Je redescendais et cherchais l'entrée d'une cave. Je ne trouvais pas celle-ci à l'intérieur mais l'avait perçu à l'extérieur. J'entrais finalement dans la cave et trouvait là une stèle d'où émanait cette force protectrice. Elle se trouvait dans l'espace central au milieu des étagères. C'était une puissante magie blanche. Satisfait je revenais à la chambre et entendais de nouveau plus clairement les loups. Je n'attendais un moment. Je ne pouvais malheureusement pas me lancer le sort que j'avais utilisé sur Eléa. Son sommeil devait être profond maintenant, mais ma magie s'estompait et elle glissait dans son sommeil naturel.

Je me levais discrètement, et doucement en glissant le long du mur. Je m'extirpais du lit et me rendais à la table. Je pris mon sac sans bruit et voulu savoir si je n'avais pas encore l'une de ses potions pour me faire passer l'alcool ou dormir. Je n'avais ni l'une, ni l'autre. Je soupirais et pris la carte de la terre qui me fut attribuée plus tôt. Je mis en place une bougie dont je baissais l'éclat magiquement. Je décidais à me mettre au travail et cerner cet espace d'après d'autres cartes que j'avais. Je pris une carte du royaume et situé ma terre dans ce contexte plus large. Je continuais en recherchant dans les livres ce qui pouvait parler de ces lieux. Je commençais à fatiguer et ne voulais pas tomber sur la table. Je rangeais doucement, avec le moins de bruit possible, le tout dans mon sac. Je me retournais sur ma chaise et regardais l'elfe avant d'éteindre la bougie. Je faillis éclater de rire en la voyant bien endormie sur le dos, le nez en l'air. Comme si elle avait senti mon regard elle tourna la tête sur le côté. Le problème des elfes c'est que si on leur laisse de l'espace, il prennent toute la place. Eléa était au beau milieu du lit. Je me levais en soufflant sur la flamme. Je me dirigeais vers le lit et m'assis sur le côté. Elle ne me laissait guère de place, mais suffisamment pour me poser sur le côté. Je me couchais ainsi, au bord du lit à regarder le sol noir. Je fermais les yeux et finis par sombrer dans le monde des rêves à mon tour.





Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 1228
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Jeu 24 Avr - 18:14
"Il faut de tout pour faire un monde"

   Elea n'avait plus trop la tête qui tournait, maintenant qu'elle était allongée. Elle resserra la couverture sur elle et essaya de trouver le sommeil. La journée avait été chargée et elle devait bien finir par s'endormir, surtout ce qu'elle avait bu en fin de soirée. Elle espérait avoir des nouvelles de son souverain le lendemain matin ou du moins, dans la journée. Elle attendait une missive quelconque, l'informant de rentrer ou alors qu'il envoyait tout de même des hommes dans le village en cendre. Elle finit par soupirer paisiblement et glissa vers le sommeil sans rêve. Pourtant, quelque chose la réveilla. Elea souleva sa tête en ouvrant les yeux. Elle n'avait pas rêvé, des hurlements de loups se faisaient entendre non loin de là. Elle entendit la voix du mage près d'elle la rassurer. Elle reposa sa tête, mais se n'est pas pour autant qu'elle se rendormit. Les loups donnaient l'impression qu'ils allaient attaquer. Elle garda les yeux ouverts. La dernière fois qu'elle avait entendu des loups aussi proches, cela remontait à son enfance. Un mauvais souvenir, qu'elle préférait effacer et ne pas en parler ou même évoquer. Elle frissonna en serrant plus la couverture en se tournant de l'autre côté, puis dans l'autre sens. Elea essayait de ne pas se mettre en tête de se lever et de prendre ses armes pour aller les tuer. Elle se tourna encore avant de sentir un effet étrange contre son oreille, puis le voile noir, elle s'était calmée et endormit.

À son réveil, Elea remarqua que le soleil éclairait la pièce. Elle se leva en repoussant sa couverture. Comment avait-elle pu s'endormir malgré les hurlements de loups ? En tout cas, ce matin, tout était calme. Pas un bruit ne filtrait. Elle alla vérifiait le soleil par la fenêtre, ce dernier était bien entre les pics de montagnes. Elle attrapa ses bottes, qu'elle enfila puis tendit le bras vers sa cape en laine, qu'elle mit. Elea attrapa la couverture puis la selle et sortie préparer Leaf avant que le mage ne se lève. Elle avait attrapé quelques carottes qu'elle avait eues au fond de son sac. En sortant, elle remarqua une brume assez épaisse mais vit Leaf s'approchait d'elle. Cette dernière semblait être contente de la voir. Tout en caressant Leaf, Elea lui donnait les quelques légumes.
© OswinWho


until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 26 Avr - 16:19

« Il faut de tout pour faire un monde »- Eéa et Patrick

Je finis par sombrer dans le sommeil après de longues minutes d'attente. Je rêvais de retrouver Adelia, mais je ne la trouverais pas demain ce qui est sûr. J'espérais qu'elle soit toujours en vie et en bonne santé, ainsi que tous ceux qu'elle menait. Nous pourrons ensuite continuer notre route et faire cette quête. Je rêvais me battre encore et encore, ainsi que du chemin qu'il nous restait à parcourir.

Je me réveillais grâce à un rayon de soleil et ouvrais les yeux difficilement. Je me baissais les yeux vers la table et constatais qu'il n'y avait plus les bottes d'Eléa et la selle de Leaf. Je me levais en m'asseyant sur le bord du lit. J'essuyais mes yeux et soupirais. Mon premier reflexe fut de savoir où elle était. Je me levais et allais derrière la maison où je sentais sa présence magiquement. Je n'étais pas très réveillé et ne voyais pas ce qu'elle faisait à côté de Leaf. Peut-être qu'elle la peignait, ou la nourrissait... Je lui dis bonjour, puis baillais et ajoutais que j'allais déjeuner. Je la vis acquiescer et entrais de nouveau dans la petite maison. Je défroissais un peu mes habits et commençais par me changer, alors que j'avais l'habitude de manger d'abord. Je changeais tout le bas et mis une autre chemise. Je vis entrer Eléa et finis d'enfiler mon haut. Je m'assis et fouillais dans mon sac pour en tirer une tasse, du pain, du beurre, et une pomme. Je relevais les yeux vers elle, elle regardait dehors les nains qui commençaient leur journée. Je lui demandais de partager avec moi ce premier repas. Elle hésita, je savais les elfes peu gourmands. J'insistais en lui disant que si elle voulait me suivre il lui faudrait des forces, même si elle avait Leaf (je m'attendais un peu à cette remarque). Nous parlions de nouveau un peu du trajet.

Un nain vint frapper à la porte alors que nous pliions nos affaires. Il nous remercia pour notre aide et nous dit que nous pourrions revenir faire une halte ici si l'occasion se présentait. Nous finissions rapidement de tout ranger et nous reprenions la route vers le royaume des elfes qui était à présent quelques centaines de mètres devant nous. Les nains nous saluèrent sans arrêter leur activités alors que nous quittions le village. Je fis un signe en retour de celui du chef qui nous salué de loin alors qu'il parlait avec sa troupe prêt d'un rocher. Nous commencions une belle ascension vers la passe. Les nains ne s'étendaient pas beaucoup, et aucun poste de garde n'était à la frontière. Je regardais tout autour de nous sans voir une seule personne, or je savais grâce à ma magie que des nains, archers, nous regardait franchir le seuil de leur royaume. Nous passâmes en terres elfes sans que personne ne nous accueil. Je regardais Eléa et fronçais les sourcils. Les forêts de ce côté était constituées de conifères et d'arbres robustes. Ce qui m'étonnait le plus c'est qu'ils devaient grouiller de vie, mais seuls quelques animaux parcouraient les arbres et le sol, peu d'oiseaux chantaient... Je sentais que quelque chose n'allait pas, Eléa aussi.

Nous commencions la descente beaucoup plus lentement, attentifs au moindre mouvement, au moindre bruit. Je chargeais ma main de feu alors que quelque chose arrivait sur notre gauche. J'aperçu Eléa s'armer également. Je vis alors une marmotte foncer dans notre direction, le ventre à terre en faisant de grand bond. Je souris et ôtais la magie de mes mains. La petite bête s'en aperçu mais ne coupa pas sa trajectoire, comme si elle venait nous voir. Elle fit un dérapage pour s'arrêter. Elle leva directement la tête vers moi et se mit à parler. Je la comprenait car j'avais appris à la faire magiquement. Elle était essoufflée et avait peur:

" PARTOUT, trop, trop... vite... rapide.. chevaux... "

Je ne comprenais rien à ce qu'elle me racontait. J'approchais mes mains d'elle en lui disant de se calmer, et que peut-être nous pourrions l'aider. Elle accepta de monter dans mes mains et se calma. Sa respiration était encore rapide mais elle rassemblait vite ses idées et parla vite:

"Nous avons été attaqué par des barbares à cheval, les elfes se sont battus, mais ils ont été fait prisonniers. Les animaux les ont aidé, mais les ennemis avaient des chevaux et étaient lourdement armés. Leurs maîtrises de grand bouclier les empêchaient de se prendre les flèches elfes. Y'en à un tout en noir qui utilise un bâton magique, tout vert... Ils sont en train de brûler les postes de gardes et les arbres, un cheval me poursuivait.... aaaaaaaaaaaahhhhhhhh"

Nous ne tardions as à voir le cheval. Je tendis le bras vers Eléa et la marmotte s'installa sur son genou. Je chargeais mes mains et lançais une boule d'énergie dans la tête du cavalier qui chut lourdement sur le sol. Je courais en faisant apparaître mon épée. Je pris l'homme par le col et voulais l'interroger. Je remarquais des flammes en bas. Je lui collais un bon coup de garde entre les deux yeux, du sang se mit à couler. Je n'en avais rien à faire de cet homme. Je demandais à Eléa de venir voir le spectacle.

Il y avait là des centaines de barbares, hommes, gobelins, chevaliers noirs, et autres créatures à leur service...





Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 1228
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Sam 26 Avr - 22:34
"Il faut de tout pour faire un monde"

   Elea donna la dernière carotte à Leaf et commença à lui mettre la couverture suivit de la selle. Elle caressa la crinière de la jument avant d'entendre un bonjour derrière elle. Elea le salua en se penchant légèrement en avant avec un sourire. Elle resta encore un temps auprès de Leaf et finit par rentrer de nouveau dans la maison pour finir de préparer ses affaires, rassemblant ses armes et son sac sans faire attention au mage. Elea regardait quelques nains par la fenêtre, ces derniers commençaient leur journée bien tôt. Elle entendit la voix du mage non loin d'elle et remarqua qu'il s'était changé. Il lui proposait de manger le premier repas. Elle hésita, Elea avait l'habitude de manger son petit-déjeuner sur le dos de Leaf. Elle se levait, et partait sur le champ, pas le temps de traîner plus longtemps au même endroit. Elle regarda Patrick alors qu'il insistait. Après tout, pourquoi ne pas changer ses habitudes et ne pas attendre encore un peu avant de partir vraiment. Elle finit par accepter et fouilla dans son propre sac, avant de sortir quelques pommes qu'elle mangea tout en discutant du trajet. Au bout d'un moment, quelqu'un vint frapper à la porte alors qu'Elea passait l'anse de son sac et passait son épée dans la ceinture avant de la mettre autour de sa taille. Elle attrapa son arc tout en écoutant ce que le nain avant à leur dire. Il les remerciait encore de les avoir aidés et les invitait à revenir s'ils devaient refaire une halte. Elea se pencha en avant pour le remercier et le saluer. Elea sortit dehors et attrapa les rênes de sa jument et plaça son arc dans le dos pour pouvoir l'attraper plus facilement en cas d'attaque. Ils firent signe aux nains qui les saluaient et ils avançaient enfin vers leur quête. Elea ressentit quelque chose d'étrange, comme à chaque fois qu'elle était sur sa terre natale. Elle était de nouveau chez elle et elle soupira de soulagement. Tout en marchant près de Leaf, sa jument hésita à avancer et elle dut tirer sur ses liens. Quand Leaf réagissait ainsi, c'est que quelque chose n'allait pas. Elle fronça les sourcils et calma sa jument tout en avançant, guettant le moindre mouvement. Elea attrapa son épée de justesse en voyant un mouvement sur leur gauche. Elea détailla alors une marmotte qui couinait et que seul le mage semblait comprendre. Mais elle ne se posa pas de question, elle savait qu'il était magique et fut encore plus fasciner. Elea fronça les sourcils quand la créature se calma dans les mains de Patrick et commença à couiner rapidement. Elle ne comprenait rien et ne savait pas ce que cette marmotte pouvait bien raconter. Un cheval apparut alors et le mage lui tendit la marmotte sans donner d'explication. Elle jeta un regard au mage qui chargea ses main et attaqua le premier le cheval qui bascula et tomba lourdement au sol. Le mage se tourna vers Elea pour l’incitait à venir voir ce qui se passait. En terre elfe, se situer des centaines peut-être même plus, des barbares, des gobelins et autres créatures ainsi que des hommes et des chevaliers noirs. Elea eut un frisson, comment se faisait-il qu'ils étaient tous là, en terre elfe ? Où étaient les archers ? Elle rangea son épée et déposa la marmotte sur le sol pour se saisir de son arc et de prendre deux flèches. Elle attendit un instant.
© OswinWho


until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 27 Avr - 17:16

« Il faut de tout pour faire un monde »- Eéa et Patrick

Je regardais en contrebas l'action de ces pillards sans nom. Je ne distinguais aucun étendard qui pourrait rattacher leur méfait à une maison ou un fief. Leur attaque était rapide. Je voyais qu'ils étaient été expérimentés et savaient exactement ce qu'ils faisaient. Ils se livraient à une razzia préméditait, et les elfes avaient beaucoup de mal à arriver à bout de leurs assaillants. Ils se retiraient progressivement vers une tour que je distinguais au milieu des arbres. Nous allions devoir nous battre en forêt, sale manie qu'on les elfes de ne pas dégager le champ visuel de leurs terres. Je me retournais vers Eléa qui ne savait pas quoi faire devant ce spectacle d'horreur. En voyant son visage je savais que la décision me revenait. Je m'adressais d'abord à elle:

"Eléa... nous allons y arriver. Tu vas monter sur Leaf et foncer vers cette tour là. Tu vas alerter les assaillis de se retirer tous dans cette tour. Fonces !"

Je ne lui laissais pas trop de choix, la situation était critique et il fallait agir. Je fis apparaître mon épée et tranchais la tête d'un loup maléfique qui fonçait sur moi. Je voulais qu'Eléa éloigne le maximum de personne pour laisser le champ libre à de puissants sorts de zone. Elle courut jusqu'à Leaf et suivait mes instructions. Elle dégaina son épée et fonçait vers la tour. Je m'adressais ensuite à la marmotte et la chargeais d'alerter les animaux de la forêt qui se battaient aux côtés des elfes. Elle acquiesça et partit à toute allure par la forêt. J'activais quand à moi on sort de vitesse et fonçais embrasser ce futur brasier. Je dévalais la pente à toute allure. Je formais un bouclier dans ma course et m'engageais dans le combat à l'épée. Le corps à corps fut d'abord très rapproché. J'exécutais mes ennemis sans pitié et dégageais la voie vers la tour dans un premier temps. Les cavaliers noirs me repérèrent vite et engageaient des forces contre moi. J'aperçus quelques elfes à la limite de mon champ de vision se redéployer pour venir chercher les dernières personnes dans les maisons. Tant que je n'avais pas de nouvelle d'Eléa, ou que je ne voyais pas que de ces barbares face à moi je ne pouvais pas me risquer à lancer un sort de destruction sur une importante zone autour de moi. Les barbares étaient des combattants acharnés et je constatais que les dire de la marmotte étaient vrais, ils maîtrisaient effectivement leurs boucliers. Leur défense était bonne. Je m'activais à leur faire perdre l'équilibre. La pluie de mes coups et leur lenteur ne leur permettaient pas de m'atteindre. Je fis appel à a magie de l'air pour guider mes coups et me prévenir des leurs. J'enflammais ma lame et tranchais leurs armes. Je vis certains d'entre eux reculer et faire place aux cavaliers. L'un d'entre eux prit de l'élan et me chargea avec une lance. Je l'attendais en continuant de me battre avec les barbares dont les boucliers souffraient. Le cavalier arriva à ma hauteur, sa lance au niveau de ma tête. Je bondis en voyant la pointe très prêt de mon ventre. Je tapais de toute mes forces du haut vers le bas. La lance se planta dans le sol. Le cavalier fut stoppé par un choc violent dans le côté qui tenait la lance. Le cheval continua sa course sans lui et ne s'arrêta pas. Je contrais les armes qui s'abattais sur moi puis repoussais progressivement les attaques les unes après les autres.  

Je me débrouillais seul un moment. Cette danse macabre ne me laissait que très peu de temps pour voir que je constituais de plus en plus une menace prioritaire, et que les elfes avaient moins à faire à ces créatures. Peu à peu je voyais mes ennemis changer, les barbares se retiraient et partaient attaquer les elfes alors que je me retrouvais avec des loups, des rats et serpents géants... Il y avait aussi les hommes qui restaient et les cavaliers noirs à l'arrière présentant une menace soudaine et constante.





Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 1228
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Lun 28 Avr - 19:39
"Il faut de tout pour faire un monde"

   Elea voyait bien en contrebas les quelques elfes qui se battaient à l'épée. Elle était bien tentée de tirer quelques flèches mais hésitait, elle ne voulait pas attirer leur attention sur eux et peut-être que Patrick était tenté de partir sur le champ. Elle était même tentée de rester et de les aider quoi qu'il arrive. À son étonnement, le mage lui proposait de monter sur Leaf et de galoper jusqu’à la tour qu'elle finit par entrevoir. C'était une de ces vieilles tours de sentinelles, il y en avait un peu partout en terre elfes. Elle devait par la suite, attirer le plus de monde possible dans ce côté-là. En une seconde et après avoir rangé son arc et ses flèches, elle se retrouvait sur Leaf et fonçait au triple galop vers la tour en sortant son épée par la même occasion. À grand renfort de quelques cris dans la direction des elfes pour les rappeler à l'ordre, elle leur désignait la tour avec la pointe de son épée. Certains ne comprirent pas pourquoi Elea les incitait à se cacher sachant que leur terre était attaquée. En se reprochant, certains comprirent que c'était une des leurs et ils se penchèrent pour la saluer. Mais il n'était pas vraiment l'heure aux salutations, il fallait faire vite, peu importe ce que Patrick avait en tête, elle espérait pouvoir éloigner le plus de monde possible. Les cris de barbares se faisaient entendre et ils donnaient des frissons à Elea qui en repoussa deux ou trois en se battant avec eux. Elle descendit de Leaf et lui tapa sur l'arrière train, signal que cette dernière devait partir loin et qu'elle se retrouverait plus tard. Certainement dans un autre village ou pays. Leaf retrouvait toujours le chemin qui menait vers sa jeune maîtresse. Elea ne voulait surtout pas que sa jument reste dans les environs et puis, elle risquait de se faire tuer par la même occasion. Elle eut juste le temps de pousser un elfe qui allait recevoir une hache qui avait été lancée par un barbare. Cette dernière frôla Elea au bras gauche, lui laissant une égratignure. Le sang coulait doucement, mais elle n'en fit rien. L'elfe l'a remercia et la reconnue alors, il eut un sourire aux lèvres et repartit au combat en se dirigeant vers la tour à renfort de cris pour attirer les siens vers la tour, tout comme Elea tentait de faire depuis le début. Elea voyait le mage se battre au milieu de la horde, entouré de serpents géants et d'autres créatures. Comment les elfes avaient pu laisser des créatures rentrer sur leur terre ? Les barbares arrivaient de nouveau vers eux et il fallut les repousser tant bien que mal. Elea grimaça de sa blessure alors qu'elle montait en hauteur pour tirer des flèches. Une fois sur une zone assez haute, elle arma son arme avec deux flèches et tira sur plusieurs créatures et barbares, essayant même d'atteindre les chevaliers noirs.
© OswinWho


until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Avr - 14:10

« Il faut de tout pour faire un monde »- Eéa et Patrick

Leaf passa non loin en direction de la forêt où se regroupaient des animaux pour repousser l'ennemi. La fatigue commençait à gagner certains hommes face à moi, mais les créatures semblaient possédées. Je décapitais des dizaines de serpents, enfonçais ma lame dans le corps de rats enragés. Je pris un temps pour voir si Eléa avait réussi à faire se replier le plus grand nombre de personne. Mon bouclier magique tenait bon. Je constatais avec un sourire sadique qu'une assez large zone était dégagée. Je fis disparaître mon épée pour charger à toute vitesse une énergie élémentaire du feu. En quelques secondes je formais un halo destructeur tout autour de moi. Je lâchais l'énergie d'un coup, laissant la terre et mes ennemis calcinés. Mon énergie mettrait un peu de temps à se remettre, mais je n'avais plus que des cadavres à mes pieds. Les cavaliers noirs se tenaient devant moi, ils ne restaient plus qu'eux. Ils étaient une dizaine, dont certains touchés par les flèches d'elfes veillant mon action. Ces demi-hommes avaient baissé leur garde, les archers étaient resté attentifs. il ne restait plus qu'à porter le coup de grâce. Je fis apparaître mon épée. Mon bouclier magique était tombé au profit d'un aura plus puissant. Je fis réapparaître mon épée et m'avançais vers les cavaliers noirs.

Ceux-ci ne battirent pas en retraite. Ils devaient être damné s'ils ne mourraient pas ici. Les principes des seigneurs du nord, voire des sorciers noirs, étaient simples: la gloire ou la mort. Autant qu'ils aient une mort glorieuse. Aucun d'entre eux n'étaient archers. Ils se regroupaient avec leur lance sur les chevaux, leurs épées longues aussi. Ceux à terre prenaient leurs boucliers, dans leurs autres mains ils pouvaient tenir une massue, un glaive, une hache. Je m'arrêtais à quelques mètres d'eux. Je vis des elfes se joindre à moi. Nous nous regardions en chien de faïence un temps. Je vis, avec soulagement, Eléa se tenir à côté de moi, son épée à la main. Je savais que ces chevaliers noirs étaient des combattants expérimentés à ne pas sous-estimer.

C'est un elfe qui engagea le combat, une flèche se ficha dans le haut d'un bouclier rival. Le silence qui planait fut soudainement coupé par des cris de rage. Ils prenaient leur élan, à cheval ou à pied, pour se heurter à nous. Quatre cavaliers, le reste à pied. Je courais le premier pour faire face, les elfes me suivirent. Deux cavaliers tombèrent sous une pluie de flèches malgré leurs boucliers. Je frappais un grand coup sur le bouclier d'un troisième qui s'écrasa sur le sol. Le dernier fut déglingué pas Eléa d'une finesse meurtrière remarquable, juste sous le bras. J'écrasais mes ennemis avec une facilité déconcertante. Le combat fut meurtrier et court. J'en gardais un en vie ma lame sous son cou.

Les corps étaient au sol, des centaines d'ennemis dans la terre brûlée et ensanglantée. Ils s'étaient tous battus jusqu'à la mort, hommes comme créature. Je tenais fermement l'homme par son casque. Il étai désarmé et à genou. Je lui ôtais le casque avec ma main libre. Les elfes venaient nous encercler progressivement. J'enlevais ma lame alors qu'il bougeait sa tête et tentait de se trancher la gorge pour ne pas parler. Nous vîmes sortir quelques animaux de la forêt. Certains, tout comme les hommes, étaient blessés. Je vis Leaf rejoindre le champ. Je fis signe à Eléa de la rejoindre.
Je me retournais et posais mon regard sur un elfe en face de moi. J'avais du sang partout sur moi, je revenais progressivement au monde normal me dégageant de le rage du combat. Je reprenais mon souffle et fis disparaître mon arme. Eléa revint. Le jeune elfe se présenta comme le propriétaire de cette terre et maître des lieux. Le capitaine de sa garde se tenait à côté de lui, un arc à la main. Ils nous remercièrent de notre aide. Je leur dis alors que nous étions en quête, mais que ce fut un honneur de leur venir en aide. Ils voulaient que nous restions un peu avant de repartir, mais j'insistais sur le fait que nous ne devions pas perdre trop de temps. Le capitaine partit vers la tour alors que le maître nous disait d'attendre un tout petit peu. Je soupirais et attendais. Eléa discutait avec un homme. Nous vîmes le capitaine de la garde ressortir avec deux gros sacs et un arc. Il vint les tendre au jeune elfe qui nous dit:

"Prenez cet or en gage de votre bravoure... Et pour vous ma chère nous vous offrons cet arc. Il a été conçu par les meilleurs artisans elfes que je connaisse. Il fut charmé par un magicien elfe. Vous pourrez tirer de plus loin qu'un arc classique et il transforme les flèches normales en flèches magiques. Acceptez ces humbles présents."

Je pris le sac d'or qu'on me posait dans les mains. Je me retournais vers Eléa. Je le remerciais et fuis, en quelques sorte. Je leur dis rapidement au revoir. J'avais oublié le mot en elfe, et partais en direction de Leaf. J'attendais Eléa à côté d'elle avant que nous reprenions le chemin. Je voyais ma coéquipière parler l'elfe et lui poser des questions. Cela n'était pas mes affaires alors je ne lançais aucun sort pour les espionner, elle pouvait bien parler librement à des gens de sa race. Je n'étais vraiment pas à l'aise face à des elfes. Je soupirais et pensais à Adelia. Pourvu qu'elle s'en sorte bien et que nous nous retrouvions dans quelques jours. J'espérais qu'elle soit toujours en vie et qu'elle mène à bien cette mission avec Rulf.




Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 1228
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Mer 30 Avr - 20:02
"Il faut de tout pour faire un monde"

   Elea visait avec attention les cavaliers noirs en essayant de ne pas les louper. Elle en toucha un à l'épaule qui tomba de son cheval par le choc. Elle se hâtait de remettre une flèche et banda de nouveau son arc pour tirer encore sur les chevaliers. Elle en toucha encore pas mal avant de descendre en se laissant tout simplement tomber dans le vide. Ce n'était pas vraiment haut et fit une roulade toujours son arc à la main. Elle sortit une autre flèche de son carquois et elle visa d'autres cavaliers en restant un instant accroupi. Elle se releva et donna un coup à un des cavaliers qui étaient à pied. Elle retrouva le mage et se tint alors à ses côtés après avoir passé l'arc sur ses épaules et d'attraper son épée. Elea avait l'habitude de l'action, violente ou non, mais elle espérait ne pas y laisser sa vie aujourd'hui. Elle avait tout de même réussi à faire disparaître quelques chevaliers noirs avec son arc quelque temps plus tôt, il en restait moins. Une flèche passa au-dessus d'eux et se ficha dans le bouclier ennemi. Dans un élan, Elea courait vers ses ennemis jurés et planta son épée dans certains qu'elle croisait, voyant une pluie de flèches se planter dans les boucliers et d'autres dans les armures. Tout comme avec l'arc, Elea savait la manier assez rapidement, combattant le moindre cavalier noir qui s'en prenait à elle ou aux autres elfes près d'elle. Elle avait aucune pitié malgré qu'elle ait un visage paisible et angélique. Elle leva sa lame à hauteur de visage et regarda autour d'elle à plusieurs reprise avant de filer vers un groupe d'elfes qui avait un peu de difficulté. La bataille ne semblait plus avoir de fin pour Elea, pourtant, après avoir enfoncé son épée dans un chevalier noir, elle se redressa et balaya d'un simple regard la forêt calcinée. Elle grimaça en voyant l'état des lieux et soupira en rangeant son épée. Elle se tourna vers le mage qui détenait un des cavaliers. Ce dernier était à genoux et tentait de mettre fin à sa vie. Elea remarqua le regard que Patrick lui lançait en lui montrant Leaf. À bout de souffle, elle se tourna vers cette dernière en fronçant les sourcils. Le signal avait été assez clair, la tape sur l'arrière-train était leur signal, qu'elle devait partir et non pas rester. Elle s'approcha de sa jument et remarqua qu'elle était légèrement blessée. Elle la gronda sans vraiment la gronder, lui reprochant d'être restée et lui tapota sa crinière en secouant la tête. Elle rejoint Patrick alors qu'un jeune elfe, qu'elle connaissait que de vu, s'approcha d'eux, il se présenta et annonça être le maître des lieux. Elea se pencha en avant pour le saluer en souriant, elle savait bien qu'elle avait reconnu les lieux du combat. La tour des sentinelles surtout, après s'en être approchée. Elle écouta les remerciements du capitaine, qu'elle avait déjà croisé à Fortilia puis la réponse de Patrick. Il les informait qu'ils étaient en quête et insistait sur le fait qu'ils ne devaient pas perdre trop de temps. Le capitaine s'éloignait, Elea allait en faire de même, mais le maître leur dit de rester un instant. Un elfe s'approcha d'elle et commença à parler dans sa langue, elle se pencha en souriant et parla elle-même dans sa langue natale. Il lui demandait à quoi consistait leur quête et elle le mit alors au courant, il se pencha et recula de deux pas.  Quelque temps plus tard, le capitaine revenait avec deux gros sacs et un arc. Elea fut surprise quand le jeune elfe leur donna de l'or. C'était précieux chez eux et ils n'étaient pas convenu d'en donner autant après une aide de la sorte. Elle était d'ailleurs dans le devoir de refuser, d'abord elle avait une terre et un anneau, et à présent de l'or. Il se tourna vers elle, et lui tendit un arc. Les yeux d'Elea brillèrent quand il lui dit qu'il était charmé par des elfes. Elle se pencha pour le remercier et aller ouvrir la bouche pour refuser l'or mais déjà le mage prit les sacs avant de s'éloigner. Elle fronça les sourcils et prit la parole dans sa langue natale encore une fois. Demandant comment ces êtres avaient pu franchir leur limite. Certains l'avaient reconnu et elle préféra prendre congé avant qu'ils ne finissent par l'inviter chez eux. Elle rejoint Patrick et elle retira ses armes pour les mettre sur Leaf, gardant l'arc sur elle. Elle regarda sa blessure au bras en soupirant puis la légère blessure de Leaf à sa cuisse en grimaçant.
© OswinWho


until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Mai - 19:10

« Il faut de tout pour faire un monde »- Eéa et Patrick

Eléa s'était bien battue. Il n'y avait qu'un seul mort à déplorer du côté elfe et je n'étais pas sûr qu'il ne le soit pas avant notre arrivée. Il y avait de nombreux blessés. J'étais un peu perturbé par le fait qu'une attaque de type razzia est lieu au beau milieu du territoire elfe. Je pris l'or sans vraiment m'en rendre compte en me demandant combien de ces factions ravageaient Podendril. Je posais le sac d'or, comme je l'aurais fait d'un sac de patate, à mes pieds. Je remarquais des traces venant de la direction que nous allions prendre. Je craignais que ne tombions sur un campement. j'en doutais un peu vu le nombre de mort ici. Je comprenais qu'ils veulent contrôler ce point et commettre, ou faire commettre, des exactions et déclencher un conflit entre elfe et nains. C'était déjà la deuxième fois que j'avais à faire à ce genre de prétexte... Une union entre nains et elfes faisait-elle si peur que cela aux seigneurs du nord ? J'y réfléchis trente secondes. A bien y penser, oui.

J'entendais parler Eléa dans sa langue aux hommes avant qu'elle ne vienne vers moi. Je n'avais pas fait l'effort de tout comprendre. Ils parlaient vaguement de l'attaque. Je la vis revenir avec une grimace. Je posais mes yeux sur Leaf. Elle était blessée. Je me tournais de nouveau vers Eléa, elle aussi. Je me promis de les soigner, mais je ne voulais pas continuer avec toute la troupe. Je les soignerais une fois que nous serions hors de vue. Je posais mes yeux sur les sacs d'or que regardait Eléa. Je soupirais, je n'avais pas besoin de cet or. J'étais un mercenaire, mais pas ce type là. Pour ce qui est d'or, je n'en manquais pas vraiment. Je pris les sacs dans mes mains et m'adressais d'abord à Eléa:

"Je ne sais pas si ça se fait chez vous..."


Je m'avançais vers les hommes restés pour déménager et commencer à déblayer ce foutoir. J'en interpellais deux:

"Hé ! Vous deux là ! Prenez ça ! Servez-vous en pour reconstruire, je n'en veux pas. Et si on vous demande pourquoi, dites que je vous le donne. Au revoir !"

Je leur lançais les sacs en souriant. Ils étaient surpris et avaient l'air de vouloir me les rendre. Je reculais et me baissais devant eux. Je fis demi-tour en les entendant me dire merci et de passer une bonne journée. Je continuais vers Eléa et lui dis que nous y allions. Je lui chuchotais à l'oreille:

"Je vous soignerais plus loin. Courage"

Je pris les devant et nous nous éloignions dans la forêt. Elle était exactement comme Rulf me l'avait décrite, très verte. Par chance elle n'était pas trop épaisse dans cette partie du territoire. Nous montions un peu. Je me retournais et ne voyais plus la tour, ni un soldat. Je m'arrêtais pour sonder les environs, il n'y avait rien d'autres que quelques animaux sauvages. Je me retournais alors vers Eléa. Je m'approchais d'elle. Son épaule était ensanglantée et elle était griffée sur le visage. Sa jambe avait du sang, mais je ne savais pas s'il lui appartenait. Je commençais par dégager le tissus sur son épaule. Elle grimaça et reculais très légèrement. Je soupirais un peu et la fis s'asseoir sans rien dire. Elle prit place au pied d'un arbre. Leaf s'approcha sur le côté pour voir ce que je faisais. Je n'avais pas cesser de regarder sa blessure pour voir si je ne pouvais pas retirer le tissu sans lui faire mal. J'y allais doucement et vis le museau de sa jument s'approcher au point que je sente son souffle sur moi. Je ris en lui disant:

"Hé, mais ça va, je lui fais pas de mal. Je vais la soigner, toi aussi, juste après. Aller, laisses moi faire"

Comme si elle avait comprit chacun de mes mots elle fit un signe de la tête pour dire oui comme un humain et recula en me fixant. Je m'adressais alors à Eléa:

"Un vrai cheval de guerre..."

J'en profitais pour retirer le tissu à ce moment là et y poser ma main droite qui referma ses blessures rapidement. Je regardais alors le visage de l'elfe et le soulagement qu'elle avait de mes soins. Je regardais dans le même temps ces griffures. Je lui demandais ensuite:

"Je... Est-ce que je peux regarder si tu es blessée à la cuisse ?"  
 




Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 1228
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Ven 2 Mai - 22:39
"Il faut de tout pour faire un monde"

  Elea grimaça en regardant la blessure de sa jument. Si cette dernière l'aurait écouté elle n'aurait pas ce genre de blessure à la cuisse. Elle caressa la crinière de sa jument en pensant lui mettre un pansement à base de plante qu'elle trouverait en chemin. Elle soupira un peu triste et écouta ce que Patrick lui disait. Elle fronça les sourcils alors qu'il rendait les sacs pleins d'or. Elle eut un sourire à cette action. Et le vit interpeller deux des siens puis le vit ensuite donner les sacs. Les elfes semblaient ne pas comprendre, ou alors ils comprenaient mais ne savaient pas si c'était pour les tester. Patrick les salua après leur avoir dit au revoir un peu gauchement. Elea le regarda revenir vers elle et lui lançait qu'ils y allaient. Elle regarda les elfes qui les détailler et le chef qui venait vers eux et les observaient aussi. Elea fronça les sourcils et regarda Patrick du coin de l’œil alors qu'il lui glissait qu'il allait la soigner plus loin. Elle ouvrit les yeux de surprise. Elle pouvait se soigner toute seule, elle avait des facultés médicinales vue dans les livres de sa mère. Elle suivait sans rien dire, le mage. Ils avançaient sans vraiment se parler, Elea savait à présent le pourquoi les chevaliers noirs avaient fini par franchir leur limite, mais ne trouva pas le moyen de le dire au mage. Après être bien éloigné des autres elfes, Patrick se tourna vers Elea et semblait la détailler de partout ainsi que sa blessure au bras. Elle y jeta un coup d’œil elle aussi, ça saignait toujours. Elle avait du sang un peu partout, mais ne pensait être blessée ailleurs. Il s'approcha un peu d'elle et elle l'observait sans le quitter des yeux, il dégagea un peu de tissus de son épaule. Elle grimaça en serrant les dents et recula un peu. Le mage la fit s'asseoir et elle s'installa près d'un arbre. Elea regardait sa blessure puis sa jument qui s'approchait, cette dernière était inquiète pour sa jeune maîtresse. Elea eut un sourire quand Leaf souffla sur le mage avec ses naseaux. Il la repoussa gentiment en lui parlant. Elea allait lui dire de se tenir tranquille, mais ne fit rien, Leaf fit un signe de tête et recula un peu. Elea sourit de la remarque du mage et regarda ce qu'il faisait. Essayant de retirer le tissus en essayant de ne pas lui faire trop de mal. Il le retira sans qu'elle en prenne vraiment conscience et elle ferma les yeux en étouffant un cri. La douleur s’atténua alors avec un peu de chaleur. Elle rouvrit les yeux pour observer le résultat. Cela était la première fois qu'elle se faisait soigner par de la magie et elle était fasciné du résultat. D'habitude elle gardait un pansement pendant plusieurs jours à base de feuilles, qu'elle mâchait avant de poser sur la blessure. Il lui posa une question et elle reprit son attention sur le mage en le regardant dans les yeux.

« Je ne pense pas être blessé à la cuisse ! Du moins, je ne sais pas, le sang n'est peut-être pas à moi ! »

Elle regarda par elle-même et vit une coupure faite avec une dague, qu'elle espérait pas empoissonnée. Elle toucha du bout des doigts et ça saignait encore.
© OswinWho


until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Mai - 13:19

« Il faut de tout pour faire un monde »- Eéa et Patrick

Elle me répondit ne pas savoir si le sang était d'elle ou non. Je finis de soigner son épaule et essuyais les traces de sang sur sa peau. Je regardais ensuite l'endroit où il y avait la plaie et tout avait disparu. Pendant ce temps elle vérifiait si le sang lui appartenait, et c'était le cas.  Je reculais un peu et regardais la coupure de sa jambe.  

"Tu t'es prise un coup de dague... Regardons ça."

J'écartais doucement le tissu déchiré en faisant attention de ne pas que des fibres se collent à la plaie à cause du sang. La plaie n'était pas profonde, mais il ne fallait pas qu'elle s'infecte. Je fus obligeais de déchirer un peu plus large pour voir la blessure en entier. Je posais ma main gauche pour la guérir. Je regardais son visage dans le même temps. Je posais ma main droite sur le côté droit de son visage pour refermer ses griffures. Elle eut un moment de recul. Je ne voulais pas de malentendu entre nous, surtout que je ne pensais à rien de mal.

"Tu es toute griffée, laisses moi faire, ça sera pas long"

Elle me laissa poser ma main. Quelques secondes plus tard tout était refermé. Je retirais mes mains et soupirais en baissant la tête. Je mis mes mains sur mes cuisses pour me relever. Je la regardais et détournais le regard après avoir constaté que seules des coupures restées dans ses habits, mais elle ne semblait blessée nulle part ailleurs. Je lui tendis la main pour l'aider à se relever. Je me dirigeais ensuite vers Leaf. Je lui caressais la tête, la crinière et allais directement à sa blessure. Elle avait une entaille sur la cuisse. Je vis qu'il y avait un morceau dedans. La plaie n'était pas propre, et je ne voulais pas me risquer à approcher mes doigts maintenant. J'approchais ma main avec la volonté de former un sort de glace pour endormir la douleur. Je ne parvenais pas à faire appel à cette magie. Je soupirais et décidais de faire couler de l'eau sur la plaie. Je caressais son arrière-train, avant de m'éloigner et chercher dans mon sac. Je sentais le regard d'Eléa sur moi.

"Il y a quelques choses dedans. Je veux pas lui faire mal en y mettant les doigts tout de suite. La plaie n'est pas propre, alors je vais prendre de l'eau pour la nettoyer. Je n'arrive pas à former de la glace dans mes mains pour endormir la douleur de cette zone... Je vais donc prendre ma gourde..."

Je pris celle-ci et déversais sur la plaie. Leaf bougea un peu à cause de la douleur, mais Eléa la calma vite. Je nettoyais la plaie en y allant doucement... Je finis par prendre, d'une main tremblante, le petit morceau de bois qui était resté coincé. Elle trembla mais ne dit rien. Elle soupirais comme un humain. Je jetais le morceaux dans le buisson derrière nous. J'apposais ma main et lançais mon sort de soin. Une minute plus tard elle était entièrement guérie.
J'avais une sensation bizarre. J'étais anormalement fatigué et ma tête tournée. Je reculais de quelques pas en titubant légèrement. Je m'assis à la base d'un arbre et me sondais. J'étais blessé quelque part mais me sentais vide pour continuer. Eléa sentit que je n'allait pas bien. Je préférais garder des forces et me relever. Je m'appuyais d'une main sur le tronc et demandais à Eléa:

"Je suis blessé mais je ne sais pas où. J'ai utilisé de la magie et je suis... pas très bien. J'ai besoin de tes yeux..."

Je fermais les miens et sentais de la bile arriver à ma bouche. Je retenais cette dernière avec une sensation des plus désagréable. Je rouvrais mes yeux en ravalant. J'étais sous l'effet d'une substance particulière. Je n'ajoutais qu'un mot:

"Poison"

Je gardais les yeux ouverts et me tournais vers elles deux pour occuper mon esprit et me contrôler pour ne pas vomir. Mon ventre gargouillait. Je restais sur mes pieds face à elle. Le monde tournait et elle commençait à être floue. Je tenais bon...




Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 1228
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Mar 6 Mai - 20:12
"Il faut de tout pour faire un monde"

La blessure était nette, sûrement faite pendant une de ses roulades. Un des cavaliers l'avait certaine blessé pendant ce temps-là. Elle soupira et leva les yeux vers le mage. Ce dernier était pâle, pour quelle raison ? Elle fronça légèrement les sourcils sans rien dire, mais s’inquiéta tout de même de son état. Elle baissa de nouveau les yeux vers sa blessure à la cuisse en grimaçant. Celle-ci lui piquait légèrement. À présent que celle de son épaule était partie, il ne lui restait que celle-ci. Il recula un peu pour regarder cette dernière et lui dit ce qu'elle savait déjà. Une blessure due à une dague. Elle fronça de nouveau les sourcils sans bouger alors qu'il examinait de plus près l'écorchure. Il déchira un peu plus le tissu, une chance pour elle, qu'elle savait coudre. Elle frissonna en sentant la main du mage et ressentit un peu de chaleur. La blessure, tout comme à l'épaule, disparut tout aussitôt. Dans le même temps, il avait posé une de ses mains sur sa joue et elle en fut surprise avant d'avoir un mouvement de recul sur le coup. Elle se sentit rougir sur le moment. Il la rassura en l'informant qu'elle était griffée à la joue. Elle retint son souffle sans le quitter des yeux. Quand il eut terminé, il sembla à Eléa qu'il n'allait pas très bien. Elle passa sa main sur sa joue et remarqua que la griffure avait alors disparu. Ce mage la fascinait, pas que sur son pouvoir mais sur qu'il faisait, aider les autres. Tout comme elle après tout. Il finit par l'aider à se relever en lui tendant une main, qu'elle accepta. Une fois debout, elle regarda Leaf qui continuer à lui observer. Elea se tourna vers Patrick qui caressait Leaf avant de regarder l'écorchure qu'elle avait à la cuisse. Elle remarqua qu'il avait du mal à faire un sort avec ses mains. Avait-il une limite à sa magie ? Ou alors il y avait autre chose qui n'allait pas... Eléa ne voyait pas ce qu'il pouvait bien y avoir. Elle le fit prendre sa gourde et lui dire qu'il y avait quelque chose dans la plaie. Le cœur d'Elea s’accéléra, elle espérait que sa jument ne soit pas empoisonnée. Il rajouta qu'il avait du mal avec sa magie. Elle le regarda faire, alors que sur l'instant elle aurait voulu soigner sa jument elle-même avec des plantes. Elle versa de l'eau sur la blessure pour nettoyer puis Leaf bougea un peu en arrière et avança un peu en avant. Elea lui caressa le nez et lui caressa ensuite la tache crème au-dessus. Cette dernière se sentit rassurée et se laissa faire. Leaf soupira en sentant qu'on la soignait. Elea sentit cette dernière trembler légèrement, puis regarda Patrick jeter le morceau de bois au loin. Il soigna ensuite la plaie et guetta la réaction de Leaf. Elle reprit son attention sur Patrick qui ne semblait vraiment pas bien. Elle le vit s'asseoir au pied d'un arbre. Elea fronça les sourcils encore une fois et ne le quittait pas des yeux. Il se leva alors qu'elle s'éloigna un peu de Leaf pour aller le voir. Il lui dit alors qu'il ne savait pas où il était blessé et qu'il se sentait pas très bien. Elle l'avait bien vue, elle se souvenait d'une même chose dans un village attaqué. Plusieurs villageois avec les mêmes symptômes et en conclut qu'il avait été empoisonné par une fléchette. Elle le rattrapa alors qu'il allait tomber à l'avant et l’incita à s'asseoir près de l'arbre. Elle vérifia le pouls, il était au ralenti et fouilla dans son sac. Elle ignora s'il pouvait se soigner seul, mais ne voulait pas attendre pour le savoir. En y pensant, elle fit apparaître une fiole et l'ouvrit. Elea la porta aux lèvres du mage et l'obligea à boire le liquide jaune.

« Je sais, c'est amer, mais tu as été empoisonné ! Certainement avec une fléchette lancée par une sarbacane. »

Elle referma la fiole et la remit dans son sac. Elle toucha le front du mage et vit les effet de la potion.
© OswinWho


until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Mai - 22:05

« Il faut de tout pour faire un monde »- Eéa et Patrick

Comment avais-je pu me faire avoir comme un apprenti ? A quoi avaient servie toutes ces heures d'entrainements, ces échecs surmontés, et toute ma formation de mage de guerre, si je me faisais avoir aussi simplement lors d'une attaque sans êtres magiques ? Il n'y avait aucun mage noir, juste des cavaliers avec des armes magiques, et encore pas tous. Je sentais une terrible douleur dans le ventre. J'étais incapable d'identifier ce mal et me trouvais honteux à demander de l'aide pour si peu. Je pris une grande inspiration pour me sentir mieux, j'avais comme un haut le cœur. Ma main n'était plus gage de stabilité sur le tronc et je tremblais un peu. Je basculais vers l'avant sans me contrôler ou retrouver l'équilibre seul. Heureusement, je ne l'étais pas, seul ! Eléa vint me soutenir. J'avais l'impression d'être un enfant, ou bien un vieillard. Je maudissais celui qui avait eut le culot de me toucher en espérant qu'il fertilise à présent la terre pour les prochaines années ! Elle m'incita à m'asseoir. Je n'avais pas la force de contester. Je m'assis sans protester et attendais, le regard ailleurs. Je voyais de plus en plus vaguement si bien que lorsqu'elle s'approcha, avec son habit blanc, j'avais l'impression de fermer les yeux couché dans un champ nuageux d'été. Quelque chose me torturait l'estomac et la bile était toujours présente dans ma gorge. Je peinais à respirer et était gêné. Je ne savais même pas si je pouvais lancer un sort. Seul j'aurais pris le risque, mais je pensais pouvoir lui faire suffisamment confiance pour m'en laisser à son jugement. Je ne voulais pas non plus la mettre en danger et lancer un sort pour un autre. Je repensais à mon incapacité de former de la glace, c'était bien la première fois que ça m'arrivais. Je l'entendais parler. Elle me mit quelque chose à la bouche. J'hésitais, puis me dis que je devais boire et attendre. Je n'écoutais plus rien, mes oreilles se bouchèrent. En plus ce que je venais d'avaler n'était pas le meilleur nectar des elfes. Je grimaçais et me décidais à fermer les yeux. De toute façon je ne distinguais plus grand chose. Je n'avais compris que les mots "amer" et "fléchettes" pus distinctement.

"Tu m'étonnes que c'est amer !"

Je collais ma tête au tronc d'arbre juste derrière et me demandais bien si je serais en mesure de marcher. Sinon je poserais ma main sur Leaf, ou bien l'épaule d'Eléa pour que l'une ou l'autre guide mes pas. Je commençais à ne plus sentir la bile dans ma gorge. Celle-ci était remplaçait par ce goût fort et amer de la potion que je venais de boire. Je sentais descendre le liquide lentement. Cet impression était similaire aux boissons naines que l'on devait boire d'un trait. Je ne sais pas ce que c'était, mais c'était en train de me laver les boyaux. Je tirais la langue et sentais tout à coup une grande vague froide, puis un frisson de bas en haut et de haut en bas froid comme les brises d'hiver. J'eus un sentiment de bien-être. J'ouvrais les yeux et souris à Eléa. J'étais content, je me sentais bien. Elle fronçait les sourcils et me regardait me relever. Je me mis debout. Je la regardais et lui dis:

"Je vais b..."

Le sol se déroba sous mes jambes, la tête me tournait tout à coup, j'avais très envie de dormir. Je fus emporté par je ne sais quoi et tombais en avant. La dernière image que j'eus fut Eléa en train de se préparer à être écrasée. Je sentais ses mains soutenir mes épaules, puis plus rien.






Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 1228
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Mar 13 Mai - 18:03
"Il faut de tout pour faire un monde"

Elle referma la fiole et regarda la réaction du mage. Ce dernier était pâle, plus que d'habitude en tout cas. Il grimaça après avoir bu le liquide et lui en fit la remarque, que c'était vraiment amer. Elea eut un sourire et passa une main sur son front. Il était brûlant et les effets de sa potion commençait à faire un peu effet. Il l'avait soigné et c'était à présent à son tour de le faire. Elle avait déjà soigné des villageois, elle avait déjà vue sa mère le faire avant elle. Elle remit la fiole dans son sac et reprit son attention sur Patrick. La potion était un remède à tout empoisonnement, il devait juste attendre les effets, qui n'allait pas tarder. Elea remarqua que ça commençait. Il grimaçait, avait des sueurs froides puis des frissons. Le poison était partie de son organisme. Elle soupira de soulagement. Par contre, il lui faudra refaire une fiole, c'était la dernière en sa possession. Il rouvrit les yeux et lui lança un sourire. Elea le regarda alors qu'il désirait se relever, elle allait lui dire de rester tranquille encore un instant près de l'arbre, mais déjà il se levait. Il lui parla sans achever sa phrase et s'effondra sur elle. À bout de bras, Elea le repoussa. Elle avait oublié de précisé que les effets pouvaient lui donner l'envie de dormir. Il en avait besoin après l'empoisonnement et ce qu'ils ont traversés. Avec difficultés, elle le supporta par les épaules, le tourna en soupirant et le posa au sol près de l'arbre. Ils allaient finalement faire une halte dans cette partie de la forêt, pour une heure peut-être moins ou plus, cela dépend des personnes, histoire qu'il s'en remette. Elle retira la selle de Leaf et prit la couverture, elle la posa sur le mage. Elea observa alors l'arc qu'on lui avait offert, c'était un privilège d'en avoir un en sa possession. Elle aimait la magie et la voilà munie d'un arc magique. Elle tira la corde prit une flèche et tira sur un tronc. Elle eut un sourire et partit récupérer sa flèche. Elle déposa l'arc près d'elle et commença à regarder autour d'elle, les arbres, les feuilles vertes, songeant au grand arbre de ce pays. Elle finit par s'asseoir près de Patrick, pour le surveiller. Il bougea légèrement et ouvrit les yeux. Elle l'observa, finalement les effets avaient fait le tour et ils allaient pouvoir reprendre leur chemin.

« - Comment te sens tu ? Désolé, j'aurais du te mettre en garde sur les effets du potion ! »
© OswinWho


until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Mai - 17:00

« Il faut de tout pour faire un monde »- Eéa et Patrick

Un lapin venait me chatouiller le nez avec ses moustaches. J'étais au milieu de la forêt, mais il n'y avait plus Eléa. Je me levais et courais, mais toujours les mêmes endroits revenaient: la forêt, la clairière et le tronc où se tenait une chouette, en plein jour ! J'avais beau courir je ne me sortais pas de ce triptyque infernal. J'essayais alors d'attraper la chouette qui s'envolait dès que je faisais un pas vers elle. Je regardais ce tronc, m'y dirigeais et n'avais même pas la force de le lever... Je n'avais pas de magie ici, mais je me sentais surveillé. Je me tournais et voyais la chouette juste à mes pieds inanimée. Je me baissais, il faisait nuit noir tout à coup. J'approchais ma main et elle se relevais pour s'envoler encore. Je la regardais prendre son envol et se transformer en aigle. Je marchais ensuite pour sortir du bois et fus aveuglé par le soleil. Une jeune femme m'attendait assise au milieu du bois en face... Tout devint ensuite plus clair, très clair et blanc...


J'ouvrais les yeux et fis mon retour au monde réel. Mes songes pouvaient être très étrange, heureusement que je ne possédais pas le don de divination, sinon je me ferais peur. Je vis qu'Eléa était assise non loin de moi. Leaf était dessellée et mangeait je ne sais trop quoi. J'étais allongé et couvert. Je m'étirais un peu et baillais. Elle me demanda comment je me sentais et s'excusais de ne pas m'avoir mis en garde. Je lui souris et écartais la couverture. Je m'assis et lui répondis:

"Je me sens bien... Je suis un peu fatigué, mais je me sens bien. Et ... Je suis bien placé pour savoir que les effets des potions ne sont pas immédiats. Je te remercie. Je te soigne et tu me sauves la vie ! Je t'en dois une ! Merci..."

Je tenais à la remercier pour ce qu'elle venait de faire pour moi. Je me ferais un devoir de lui rendre la pareille, en espérant qu'elle ne soit pas gravement blessée pour cela. Je retirais définitivement la couverture de sur moi. J'avais l'impression d'un mauvais sommeil. J'avais dormi, mais je ne m'étais pas vraiment reposé. Cela se rajoutait à la nuit exécrable passé avec des hurlements de loups, l'attaque de ce début de matinée. J'espérais que le reste de la journée soit plus paisible et que nous avancions plus rapidement. Je pliais la couverture et lui tendais. J'avais un peu mal à la tête. J'apaisais alors magiquement cette douleur en me levant. Je ne souris pas aussi facilement que tout à l'heure et attendis d'avoir fait quelques pas, sous l'œil attentionné d'Eléa, avant de le faire. J'étais sûr et rassuré de tenir debout.

"Je tiens debout on dirait ! Et toi, comment vas-tu ? Prête à reprendre la route ?"

Je pris mon sac sur mon épaule, attendais sa réponse, et nous reprenions la route. Nous trouverions surement un cours d'eau dans cette forêt pour y faire une halte, puis un champ, ou espace plus dégagé, pour passer la nuit. Je me retournais et lui souris. Il nous restais encore quelques jours avant d'atteindre les côtes. J'étais content d'avoir trouver une personne de confiance, qui ne soit pas un boulet et qu'on s'entende bien.





Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 1228
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Jeu 15 Mai - 12:00
"Il faut de tout pour faire un monde"

Elea observait attentivement Patrick. Ce dernier semblait en meilleur forme, malgré le fait qu'on avait tenté de l'empoisonner. Elle soupira de soulagement, il l'avait aidé et elle l'avait soigné. Elle lui avait été redevable quand il l'avait soignée et lui avait rendu service à son tour. Elea avait eu un peu peur sur le coup, que la potion ne fonctionne pas ou alors qu'il y est des effets néfastes. Elle avait cru qu'il allait y laissé la vie, ce qui n'était pas le cas, la potion a toujours marché sur n'importe quel individu. Elle sourit alors qu'il s'étirait et baillait, ensuite il finit par répondre à sa question. Elea fut rassuré qu'il aille mieux, la remerciant enfin de l'avoir sauvé. Elle aurait voulu lui dire que ce n'était rien, qu'il l'avait soigné en premier. Il y eut un long silence auquel s'ajoutait les cris des oiseaux aux alentours. Elea se leva la première et retira les feuilles de ses vêtements, elle jeta un rapide coup d’œil à Patrick, un peu inquiète qu'il ne parle pas ou ne réagit pas. Il avait repoussé la couverture. Elle avait hâte de partir de nouveau sur les routes, de rejoindre les villageois et de se reposer pour de bon une fois sur place. Elle sourit quand il lui tendit la couverture plié, elle la déplia et la remit sur Leaf suivi de la selle. Le mage se mettait finalement debout, Elea ne le quittait pas des yeux, apparemment il avait l'air vraiment d'aller bien. Il lui posa alors une question, lui demandant si elle allait bien elle aussi. Elle hocha la tête.

« - Je vais bien ! Merci de m'avoir soigné, je pense qu'avec les cataplasmes de plantes cela aurait prit des jours à se guérir ! »

Elle ramassait alors son arc, qu'elle plaça dans son dos avec le carquois de flèches, attacha la selle sur Leaf qui mangeait tranquillement et marchait près d'elle sans rien dire. Ils avaient reprit la route, près à atteindre enfin leur but malgré les rencontres qu'ils faisaient, les faisant arrêter en cour de chemin, les ralentissant un peu, comme aujourd'hui. L'empoisonnement aurait pu être plus grave et ils auraient été obligé de rester au même endroit plus longtemps. Fort heureusement, la potion avait agi assez rapidement.
© OswinWho


until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Mai - 18:39

« Il faut de tout pour faire un monde »- Eéa et Patrick

Ma coéquipière soupira de soulagement en me voyant entier. Elle se leva avant moi en enlevant les feuilles sur son pantalon troué. Elle n'avait peut-être pas de change sur elle. Je me levais à mon tour et laissais cette idée de côté. Je lui demandais comment elle allait. Elle hocha positivement la tête tout en me disant que ça allait bien. Elle me remercia ensuite de l'avoir guéri. Je ne relevais pas sa remarque sur le temps que cela aurait pu mettre à guérir sans magie. Je le savais mais n'avais pas envie de chipoter. Je me décidais à prendre la route, sac sur l'épaule et déjà quelques pas en avant. Je me retournais la voir prendre son arc et rejoindre Leaf. Elle la scella alors qu'elle mangeait tranquillement. Elle l'attirait ensuite sur le "chemin" que nous prenions à travers bois.

Le paysage était vert de toutes parts. J'écartais les branches sur notre passage et tentais de déterminer où nous en étions. Nous marchions dans les fougères et les racines. Je faisais attention de ne pas tomber et la surveillais aussi. Je regardais à l'horizon en ne voyant rien de plus que ce paysage verdoyant à l'horizontal, comme à la verticale. Je pensais que je ne m'y ferais jamais. Je me projetais magiquement, en continuant d'avancer, et sentais la vie de la forêt, sans aucun danger. Je pensais à ceux qui n'avait pas de magie et qui ne connaissaient pas ces lieux. Nous marchions en direction d'un chemin à travers bois que je venais de repérer grâce à mes dons de traqueur. Je me demandais comment Leaf arrivait à nous suivre. Je fis part de ma découverte à Eléa et lui dis que nous le rejoignions. Elle s'amusait de me voir me retourner autant de fois. Je devais être un peu trop maternel, mais je n'avais pas envie de perdre une personne avec qui je faisais équipe lors d'une de mes quêtes. Qui plus est lorsque la personne est une jeune et jolie elfe qui sait si bien se débrouiller...

Je ne dis plus rien jusqu'à ce que nous soyons sur le chemin. En l'apercevant je lui dis que nous y étions. Puis une fois les derniers feuillages dépassés, et tout les deux sur le chemin de terre, je ne peux m'empêcher de constater que le champ visuel était plus dégagé.

"Ah, enfin autre chose qu'un bois vert qui nous bouche la vue !"

Je réfléchis une petite seconde et me rappelais soudainement qu'elle était elfe. Comme si elle venait de capter ma pensée, surement à la tête que je faisais, elle me confirmait que c'était vrai. Il n'y avait pas que moi qui pensais que ces forêts pourraient être entretenues et exploitées... Je lui dis que nous pouvions marcher plus rapidement sur ce chemin et lui conseillais de monter sur Leaf. Je lançais mon sort pour avancer plus rapidement. Leaf le comprit et regarda Eléa avant que celle-ci ne grimpe. Je ne sais pas qi elle avait voulu me dire quelque chose, mais je commençais déjà a avancer. Nous marchions sur le chemin jusqu'à un micro-village. J'arrêtais mon sort et m'avançais plus doucement. Ma marche étai assez rapide, mais d'allure humainement normale. Les habitants n'étaient pas là. Les maisons étaient construites en bois et petites. Je décidais alors de traverser sans m'arrêter. Je sentais la présence d'un homme qui nous surveillais, tapi dans les bois. Je haussais les épaules et ne voulais pas chercher d'ennuis. Quelques minutes plus tard sur le chemin nous nous retournions pour voir si ces maisons n'étaient pas en danger. Je vis alors un homme vers l'une des maisons regarder dans notre direction. Je me dis qu'il n'y avait pas de problème et que ces maisons étaient suffisamment protégées et hors de danger. Je le dis à peu près en ces mots à Eléa et repris le chemin. Nous marchions et avancions jusqu'à ce que le soleil soit quasiment à son zénith.

Je me retournais en arrêtant mon sort. Je me projetais magiquement et trouvais un endroit au calme. Je souris en percevant quelque chose qui pourrait plaire à Eléa. Je lui fis signe de ne rien dire en mettant le doigt sur ma bouche. Je l'aidais à descendre en lui tendant la main. Ce que je voulais lui montrer ne se tenait pas loin dans les bois. Elle chuchotait quelque chose à l'oreille de Leaf. Je lui pris la main et l'attirait dans la forêt.

"Chuuut ... Viens"

Je marchais à pas feutrés? Nous avancions silencieusement à travers les bois. J'étais assez rapide pour ne pas manquer ce spectacle. Je me baissais et m'accroupis un peu plus loin. Je lui lâchais la main. Je m'arrêtais et regardais alors Eléa en souriant. Je lui fis de nouveau signe de rester silencieuse et calme. J'écartais alors une branche du buisson à coté de nous. Cette trouée nous permit de voir une biche avec ces deux petits faons. Ils dressaient tous les trois les oreilles. J'aimais prendre également du temps pour voir ce genre de chose. J'avais peut-être un âme d'enfant mais aimais m'émerveiller de ces petites choses. Je les regardais sans rien dire et voyais les yeux d'Eléa briller. Je vis que la mère nous avait senti. Ils allaient partir. Elle baissa la tête et regardait dans notre direction. Elle tourna sa tête vers l'un de ces petits et disparu dans les bois. Les deux petits lui emboitèrent le pas. Ils se retournèrent une dernière fois avant de disparaître à leur tour. Je dégageais mes mains du buisson et me relevais.

"Voilà...." chuchotais-je

Je pensais trouver un coin pour une halte et manger. Nous pouvions retourner sur le chemin et trouver cet endroit. Je regardais Eléa se relever. J'attendais qu'elle réagisse avant de repartir.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 1228
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Lun 19 Mai - 16:37
"Il faut de tout pour faire un monde"

Elea tira un peu sur Leaf pour la faire avancer, devant elles, Patrick avançait déjà et se retourna pour voir si elle suivait. En avançant, elle leva les yeux au ciel, voyant la cime des arbres et tout ce vert. Le vert était perpétuel dans son pays natal. Elle aimait son pays, mais aimait aussi voir d'autre horizons. Elle se retourna sur ses pas, sans pour autant s'arrêter de marcher, observant les arbres et l'endroit où ils se trouvaient peu de temps avant. Elle reprit son attention sur le chemin devant elle, évitant quelques branches au passage et des racines au sol. Elle regarda ses pieds et ceux de sa jument qui marchait lentement à ses côtés. Elle releva la tête quand elle entendit Patrick lui parler. Ce dernier lui disait qu'il avait repéré un chemin et qu'ils s'y dirigeaient. Elle hocha la tête en souriant de le voir se retourner sans cesse dans sa direction. Elle savait se défendre, il n'avait pas à s’inquiéter de son sort s'il lui arrivait quoi que ce soit dans ces bois. Quelques lieues plus tard, il lui affirma qu'ils y étaient et rajouta que c'était mieux que du vert. Elle plissa les yeux et vit la tête qu'il faisait en remarquant ce qu'il venait de dire. Elle eut un sourire en coin, un peu désolé de tout ce vert et confirma ses dires. En regardant autour d'elle, Elea pensait qu'au moins ils savaient où ils mettaient encore les pieds, qu'ils étaient encore en pays elfes. Il reprit la parole, l'informant de monter sur Leaf car il allait utiliser un sort de rapidité. Elle soupira à contre cœur et monta sur sa jument. Même pas le temps de réagir que déjà ils partaient au galop. Le sort s'arrêta assez nettement dans un petit village de quelques maisons. Elea fronça les sourcils en se retenant à Leaf et lui caressa sa crinière en observant le village. Les villages elfiques se forment sur les roches des montagnes, certains font le choix de vivre au milieu des bois. Il semblait y avoir personne aux alentours. Ils repartirent sans faire de haltes et se retournèrent pour y jeter un dernier coup d’œil. Elea écouta ce que le mage disait et elle hocha tout simplement la tête tout en continuant d'avancer. Il avait de nouveau activé son sort et continuèrent leur trajet sans rencontrer personne. Patrick finit par arrêter son sort et se tourna vers Elea, semblant de regarder au lointain. Enfin, il lui fit signe de ne pas faire de bruit. Il lui tendit une main, qu'elle saisit avant qu'il ne l'aide à descendre de Leaf. Elle caressa le nez de sa jument en lui disant de ne pas bouger. Patrick lui reprit la main alors qu'elle reculait de quelques pas pour s'éloigner de son cheval. Sans rien dire, elle le suivait, sans comprendre où il l'emmenait. Elle se retourna vers Leaf qui les observait. Cette dernière aurait certainement senti le danger, si sa jeune maîtresse l'était. Elle fit comme lui, se baissant en même temps que lui. Il lui lâcha alors la main et elle se tourna vers lui, surprise par tant de mystère. Il souriait et écarta quelques branches d'un buisson pour lui montrer une biche avec ses petits. Elle eut un sourire en les observants attentivement. La jeune mère finit par les sentir et s'éloigna, entraînant avec elle, ses enfants. Elea attendit qu'ils soient tous repartie pour se lever. Avec tout ce qui se passait, elle en avait un peu oublié les animaux de la forêt. Ces derniers devaient fuir les sorciers noirs, certainement. Elle se releva et se tourna vers le mage. Elle allait lui demander comment il avait su pour les animaux, mais elle savait déjà la réponse. Il avait dû faire une projection astrale de son esprit pour les sentir et les voir avant de l'emmener les observer. Elle lui lança un sourire.

« - Avec tout ce qui arrive, je suis surprise de voir une biche dans la forêt ! Surtout avec ses petits, j'aurais plutôt pensée qu'ils avaient été chassés ! Cela fait longtemps que je n'en avais pas vue ! »

Elle regagna le chemin et prit les rênes de Leaf.
© OswinWho


until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear


Dernière édition par Elea Edgerton le Jeu 22 Mai - 11:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Mai - 10:13

« Il faut de tout pour faire un monde »- Eéa et Patrick

Ces moments de tranquillité n'avaient pas de prix pour moi. Je savais tuer, mais aussi contempler la vie. Eléa souriait en les regardant. Nous nous relevions. Après un court instant de silence elle répondit à mon questionnement silencieux. Elle avait gardé son sourire. Je ne pus m'empêcher de penser que cela aussi était rare. Les personnes avec qui je voyageais étaient la plupart du temps sérieuses une grande partie du trajet, avaient peur, ou faisaient reposer leur vie sur mes épaules. J'aimais particulièrement Eléa pour ça, elle savait sourire aux belles choses autour de nous, agir en cas de danger, s'interroger sur le comment du pourquoi... J'eus alors une pensée pour Adelia qui était elle aussi débrouillarde. J'aurais aimé passer plus de temps avec elle et espérais pouvoir le faire. Où en était-elle? Eléa coupa ma réflexion avec sa réponse. Je m'étonnais d'avoir tant pensé en si peu de temps. Elle me disait être surprise de voir une biche ici avec ses petits. Elle me dit aussi que cela faisait longtemps qu'elle n'en avait pas vu.

Je rejoignais le chemin en réfléchissant un peu à ce qu'elle venait de dire, je n'étais pas surpris d'en trouver ici. Je lui fis part de mon idée une fois sur le chemin, à côté de Leaf qui broutait. Cette jument mangeait pas mal ces derniers temps, le trajet devait la creuser.

"Je ne suis pas surpris d'en voir ici. Nous sommes au sud de la frontière. S'il y a quelques groupes de bandits dans les terres de Podendril, ce sont des groupes isolés qui font des razzias, ni plus ni moins. Il n'y a pas d'intrusion d'armées comme dans le nord. Tu sais, si on va tout droit en direction de la côte nous devrions tomber pas loin du port de Suef... Tout ça pour te dire que les animaux sont chez eux ici. Ils se cachent, mais ils sont là et font, ou refont leurs vies..."

Je lui souris et repris la marche sur le chemin. Je pensais alors devoir essayer de contacter Adelia et Rulf, pour vraiment savoir où ils en étaient. Je pensais facilement, pour ma part, à la communication télépathique. Le problème était que s'ils arrivaient à m'entendre je ne suis pas sûr, sans prétention, que l'un des deux arrive à me retourner une information. Adelia en avait le potentiel, mais manquer d'entraînement et de concentration. Rulf s'épuiserait à trop se concentrer, et je pensais franchement qu'ils avaient tout les deux besoin de garder leurs forces. Je tournais ma tête vers Eléa en souriant. Je venais encore de partir dans mes réflexions, et elle le respectait. Elle avait un don pour repérer quand je m'évadais dans le vaste monde des songes et des pensées. Je me demandais alors comment les contacter d'une autre manière, et c'est un sourire de la part de ma nouvelle amie qui me permit de trouver une solution possible. Je lui fis part de ma réflexion et mon idée:

"Je... J'étais en train de penser que je... J'avais envie de tenter contacter Adelia et Rulf... J'ai d'abord pensé à la télépathie, mais je ne pense pas qu'un des deux puisse me rendre un retour sans trop puiser dans leur énergie... Bref... Je me demandais si... Tu sais... Enfin... L'oiseau qui vient te voir de temps en temps... Serait-il capable d'envoyer un message... d'apporter un message à leur attention ?"

Je m'arrêtais en lui posant cette dernière question et la vis réfléchir une seconde.




Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 1228
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Jeu 22 Mai - 18:22
"Il faut de tout pour faire un monde"

Elea avait déjà vu des animaux quand elle était petite, mais avec tout ce qui se passe en ce moment, elle n'avait pas pris le temps d'observer leurs allés et venus. Elle se préoccupait surtout des paysans dans le besoin. En voir au bout de temps d'année l'avait surprise, avec ce qui se préparait dans les environs. Elea observa sa jument, depuis quelque temps cette dernière ne faisait que manger, en même temps, vu qu'ils galopaient beaucoup, cette dernière n'avait pas vraiment l'habitude et devait manger plus. Elle écouta Patrick lui répondre qu'il n'était pas tellement surpris de voir des animaux dans le coin, à croire que ce n'était pas la première fois qu'il venait en terre elfe. Elle fronça les sourcils alors qu'elle continuait de l'écouter. Il termina en lui lançant un sourire. Elle le regarda alors s'éloigner un peu et elle en fit autant en tirant légèrement sur les rênes de Leaf pour la faire avancer. Ils avaient fait une halte de quelques secondes pour observer une biche et les voilà de nouveau repartis pour leur quête. Elea soupira, qu'arrivera-t-il une fois à destination ? Elle resterait certainement avec les gens du village et enverrait une missive à ses souverains pour les tenir informer. Elle leva les yeux au ciel machinalement, espérant voir l'oiseau, mais aucun signe de lui à l'horizon. Elle espérait fortement qu'il réapparaisse dans les jours à venir, certainement demain ou dans la soirée. Elle était facile à rattraper, vu qu'elle était en terre elfe. Ils avançaient droit devant, sans se parler. Elea jetait des coups d’œil à Leaf puis aux alentours, sans remarquer quoi que ce soit d’inhabituelle. Patrick se tourna vers elle et lui souriait, elle le lui rendit machinalement avant que ce dernier ne lui demande l’autorisation d'utiliser la chouette royale pour une missive. Il voulait tenté de contacter ses compagnons par télépathie, mais craignait que ces derniers ne puissent répondre en retour. Elle retint un soupire et s'arrêta quand il s'immobilisa. Elle fronça les sourcils et se remémora la fois où ils s'étaient rencontrés. La chouette était venue à sa rencontre.

« - La chouette ne m'appartient pas vraiment, elle me suit dans mes quêtes pour informer mes souverains de ce qui se passe en terre elfe ou d'autres contrées ! Je peux faire en sorte qu'elle puisse leur faire parvenir une missive à tes compagnons. Mais il va falloir attendre qu'elle me revienne ! D'ici ce soir ou demain dans la journée ! »

Elle lui sourit et reprit la marche en passant devant.
© OswinWho


until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Mai - 23:03

« Il faut de tout pour faire un monde »- Eéa et Patrick

Eléa me rendait mon sourire et pencha la tête pour me regarder. Son regard en disait déjà long avant qu'elle ne m'explique que la chouette ne lui appartenait pas. Elle m'apprit qu'elle était son lien avec les seigneurs de son royaume pour les tenir informé de l'évolution des contrées qu'elle traversait. Je connaissais l'existence de telle personne et en avais déjà croisé. J'étais loin d'imaginer ça d'elle. Je la pensais travailler pour son propre compte et non être à la solde, même partielle, de seigneurs elfes... Elle ajouta ensuite pouvoir tenter de contacter mes compagnons par cette voie. Elle finit en me disant qu'il faudrait attendre son retour, qu'elle pensait être pour le soir ou le lendemain matin. Elle me sourit et passa devant. Je me mordis la lèvre en me disant qu'être mage n'avait pas que des avantages. Je m'en voulais d'avoir laissé Adelia partir seule. Je levais les yeux au ciel et espérais qu'elle n'ai pas eu d'ennuis et qu'elle soit réellement en vie. Je priais et pourtant quelque chose en moi me disait que tout allait bien. J'avançais un peu plus vite pour ne pas me faire distancier.

Le chemin élargissait progressivement notre champ de vision. Nous arrivions dans un champ ouvert où trônaient quelques arbres en ligne à l'horizon. Je souris à Eléa qui regardait ce paysage. Je constatais que les elfes avaient bel et bien des cultures eux aussi sur leurs terres les plus fertiles. Je respirais le bon air et sentais la douceur des fleurs. Le ciel bleu, parsemé de quelques nuages. Notre progression fut stoppée au milieu du champ par un phénomène des plus étranges. Le ciel restait le même et pourtant notre vision s'obscurcit, comme si un léger voile se tenait devant nous. Des picotements se firent sentir sur ma peau, une onde se levait doucement tout autour de nous. Je ressentais ce frisson si spécifique. Je me tenais prêt à riposter et formais une boule de feu dans chacune de mes mains. C'était la première fois que j'allais en voir un, mais j'avais appris mes cours. Un spectre allait se présenter à nous.

"Fantôme..."

Je fis descendre Eléa et Leaf courut là où le champ était ensoleillé à la normale. Je ne savais pas si cet esprit nous voulait du bien ou du mal, alors je me tenais prêt à la pire des éventualité. L'air se chargea d'énergie, le vent se fit sentir, une ponte d'électricité se faisait sentir... Nous nous retournions, un fantôme se tenait face à nous. C'était un homme habillé de blanc. Il pointa le doigt sans rien dire en direction de mon amie elfe derrière moi. Il ne dit que ces quelques mots :

"Eléa.. Suef ! SUEF !"

Il disparut dans un cri sourd entre douleur et ordre. On aurait dit que cette personne, morte, connaissait Eléa et lui donnait l'ordre de se rendre à Suef. Il disparu d'un seul coup sans laisser de trace. Le soleil inondait de nouveau ce champ. Le parfum des fleurs se faisait sentir de plus bel, comme s'il avait tout arrêter, le temps, les odeurs, et atténuait la lumière. Je ne sentais plus rien. Mes épaules tombèrent d'un seul tenant et mes mains s'éteignirent. Je soupirais de soulagement et relâchais mon respiration. Je m'avançais d'un pas et me retournais vers Eléa, milles questions en tête.




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
[TERMINE] [Patrick et Elea] "Il faut de tout pour faire un monde"
Scientia Magicam :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» AUSTIN ▼ il faut de tout pour faire un monde, il me faut toi pour faire le mien.
» Il faut de tous pour faire un monstre [pv Elle]
» « Tout passe en ce monde, sauf le café dans les mauvais filtres.» .free.
» Tenter le tout pour le tout.
» Volucité : Le destin. {Terminée.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-