AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un pied devant l'autre
 :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES


J'adore la science
Messages : 2399
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Dim 27 Avr - 16:35


Un pied devant l'autre

Quand la magie vient à moi . . .




Un pied devant l'autre, nous étions maintenant dans la forêt de Tialtec. Nous venions d'acheter des fruits sur le marché. Nous nous étions éclipser de manière furtive car mes mains avaient décidé sans que je le consente de former un sort. Je me sentais un peu perdue mais une fois de plus, Patrick maîtrisa la situation avec ses propres pouvoirs et nous partions plus loin du village, dans la forêt. Nous marchions à une allure assez rapide pour que personne ne nous remarque et je mettais mes mains dans mon dos pour échapper aux regardes indiscrets des personnes que l'on croisait. Patrick, d'une voie apaisante, me demandait de me calmer. Je pris alors mon mal en patience et j'essayais de souffler, d'évacuer tout ce qui posait sur moi. Ce n'était pas chose facile, j'aurais très bien pu être dangereuse. Heureusement, ses conseils portaient leurs fruits et les lueurs qui survolaient mes mains se dissipaient dans l'air un peu comme elles s'étaient formées. Je relevais mon regard de mes mains au visage de Patrick et le regardait avec un regard dans le vague. J'esquissais un léger sourire, désolé.  

L'énergie que je montrais diminuait et je montrais désormais un visage plus neutre qu'optimiste. Je décidais de reprendre le trajet sans dire un mot. Patrick allait se douter que je n'étais pas dans mon état normal car je ne disais rien. Disons que je ne parle que lorsque je suis bien dans ma peau, et en ce moment, ce n'était pas trop le cas. J'avais hâte que nous rentions de mission pour que je puisse apprendre à maîtriser ma magie. Avant même de la maîtriser, il faudrait déjà que je m'accepte avec de tels pouvoirs. Tout cela était tellement étrange pour moi et si banal pour Patrick. A chaque instant, je regardais mes mains pour voir si aucune lueur ne survenait sans que je le veille. Patrick semblait vouloir m'apprendre mais quand bien même, il ne sait pas de quelle magie je suis dotée. Les bois n'étaient que bien calme et cette nature me paraissait étrange, je veillais autour de moi. Cette aventure avec lui avait également développé la portée de mon regard. C'est avec cet oeil de lynx que je sentis un potentiel danger s'approchait de nous. Un groupe de brigands à première vue. La main de Patrick glissa sur sa lame et quant à moi je me préparais au combat les mains devant moi, les paumes en avant. Je me concentrais et essayais de lancer un sort. Sans que je comprenne comment, une onde de choc mit à terre les trois hommes. Patrick se retournait vers moi surpris.


"- Parler magie ? Je serais vraiment un mage comme toi ? Ce n'est pas possible, la magie n'existe pas dans mon monde. Cela pourrait parvenir de quelque chose que j'ai mangé ou que j'ai bu ? Et tu sais bien tout ce que j'ai pu avaler ces derniers jours ! Non, ce n'est pas possible, . . . à moins que . . . , non, je ne suis pas mage !  "






"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1837
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Avr - 15:44

Un pied devant l'autre - Kim et Patrick


Je résorbais doucement la magie dans les mains de Kim. Ses sorts n'étaient heureusement pas puissants. Il s'agissait de magie blanche, rien de bien méchant ou dangereux, mais on ne pouvait jamais savoir quel type de magie pouvait bien s'y ajouter...  Je lui envoyais une vague d'apaisement. Elle se calma et je lui lâchais les mains. Je sentais un danger approcher. Je me tournais et fis apparaître mon épée. Je n'eus pas le temps d'engager la parole qu'elle les étalait déjà grâce à ces pouvoirs. Il ne faudrait pas qu'à la moindre chose elle les mobilise aussi facilement, sinon qu'en sera-t-il si elle se laisse surprendre ? Surpris je me retournais vers elle, qui ne tarda pas à me déverser un flot de paroles avec ces craintes et interrogations. Je la sondais en sentant ses pouvoirs croître, il ne valait mieux pas rester ici. Je fis disparaître mon épée et lui pris les deux épaules, plantant mon regard dans le sien apeuré.

"Doucement, une chose après l'autre. Suis-moi"


Je m'enfonçais un peu dans la forêt en direction d'un cours d'eau de montagne. Le paysage s'ouvrit devant nous, superbe. Cette vue imprenable lui fit penser à autre chose et évacuait surement un peu de pression. Elle se calma. Elle voulut ajouter quelque chose mais je la coupais déjà.

"Asseyons-nous sur cette pierre"

Nous nous asseyions et regardions un peu le cours d'eau. J'ajoutais ensuite quelques secondes après:

"Je ne pense pas que ta magie vienne de quelque chose que tu as bu. D'après mon humble avis tu développe des pouvoirs parce que si tu étais née dans ce monde tu en aurais eut. J'ai connu de rare cas qui ont nié leur magie et ne l'ont développée qu'après... C'est... Je pense que tu as du potentiel, mais comme tu n'est pas née avec ils se manifestent tous en même temps.  Il va falloir que tu sois patiente pour les trouver et les maîtrisé tous. Tu as quand même un avantage: tu sais les mobiliser. Le problème c'est de savoir lesquels quand. Il faut aussi que je te dise qu'il ne faut pas les exposer de trop ou les utiliser à outrance. Chaque sort lançait à un coût... Avant tout autre chose, j'aimerais savoir si tu as des questions ? Nous allons passer un peu de temps ici..."  





Dernière édition par Patrick Might le Ven 2 Mai - 10:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2399
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Mer 30 Avr - 13:25


Un pied devant l'autre

Zen attitude




J'étais fière de moi mais également très effrayée. Patrick avait raison en me disant que mes pouvoirs pouvaient présenter un danger et pour moi et pour ceux qui m'entourent. Surpris par mon potentiel, il m'emmena dans un lieu assez reposant. Je fis ce qu'il me disait comme une petite fille en peine. Patrick était pour moi comme un grand frère m'apprenant ce que je ne savais pas encore. Il se montrait très amical envers moi. Cela changeait du Patrick un peu usant que j'avais connu auparavant. Cela semblait le toucher et je me disais sans doute qu'il pouvait se remémorer ses premiers sorts sortants de ses mains. Assise au bord de l'eau, je regardais l'eau limpide et claire s'écoulait sur les rochers. Je repensais à mon monde, à mon arrivée, tout était allé un peu trop vite pour moi. Je prenais de l'eau dans la paume de mes mains et m'en passais sur le visage. Je regardais mon reflet dans l'eau me demandant ce que j'étais vraiment : une scientifique ou une mage ? Les deux ? Je me demandais si tout cela était possible. Est-ce que le fait que je sois arrivée dans ce monde m'ait procuré des pouvoirs magiques ? Patrick dirait vrai ? Tout cela me semblait tellement étrange. Une remise en question des préfondements s'operait et j'étais un peu perdue dans tout ça. Je relevais le visage vers Patrick.



"- Tu crois vraiment que ce soit possible ? Dans mon monde, il n'y a aucune magie. Mais si ce que tu dis est vrai, alors n'importe quelles personnes de notre monde possède un potentiel mais qui ne peut pas s'exprimer. Il faudrait que l'on fasse plusieurs échanges entre nos mondes. Dans ce cas, si tu passes dans notre monde, tu te retrouverais sans pouvoir ? Tu éveilles ma curiosité de scientifique mais je ne peux pas tester cela. Si tu revenais dans ce monde sans jamais retrouver tes pouvoirs, cela serait quelque chose de vraiment désastreux. Je dois retourner dans mon monde, bilan de mes premières aventures ici, et Dieu sait combien j'en ais vécues "


Depuis le temps que j'en parle, il serait tant que je retourne dans mon monde mais maintenant que Patrick connaissait mon origine et il serait forcément intéressé pour traverser. La situation devenait terriblement compliquée. Avant de penser à une traversée, il serait tant pour nous de finir cette quête et après on avisera.



"- Avant de faire quoique ce soit, il nous serait préférable de finir la quête que nous avons commencée. L'apprentissage de mes capacités magiques, mon monde à moi pourront attendre et cela est peut être mieux ainsi "


Je me relevais, reprenais mon sac et rejoignais le chemin. Je n'aimais pas que l'on pense de moi que je suis incapable de me contrôler, même si au fond de moi, je savais qu'il pouvait avoir raison et j'étais effrayée à cette idée. Nous avions encore beaucoup de chemin à faire et j'étais vraiment déterminée à finir cette quête. Patrick serait me contrôler mais je ferais de mon mieux pour que mes pouvoirs n'aillent pas plus loin que le bout de mes doigts. Je me retournais et je vis Patrick un peu songeur.


"- Je suis très calme. Allons-y "





"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"



Dernière édition par Kim Lewis le Ven 2 Mai - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1837
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Mai - 13:42

Un pied devant l'autre - Kim et Patrick


Je posais cette question par pure forme d'habitude. "As-tu des questions ?" Avec cette nécessité d'aider mon prochain qui guidait une bonne partie de ma vie, j'en avais oublié à qui je m'adressais. Cette fille était un véritable moulin à paroles. j'étais parfois bavard, mais là j'étais battu à plate couture ! Bien sûr qu'elle avait des questions, des milliers. Elles ne portaient pas tant sur ses propres pouvoirs que l'impact que des gens de son monde viennent dans le mien. Je pense que tout ceux de ce monde-ci ne pouvaient pas développer des pouvoirs dans ce monde-là. Elle parlait vite et passait d'une hypothèse à une autre. N'avaient-ils vraiment jamais le temps de là où elle venait, ne se posaient-ils jamais pour réfléchir un instant ? Elle me voyais déjà aller dans ce monde, du sien en venir ... Elle me soulait, pourquoi toujours vouloir aller si vite ? Elle finit une première vague de parole. Je pensais pouvoir répondre à certaines de ces questions, mais voilà déjà que je me prenait une nouvelle vague de paroles. Elle m'exaspérais sans véritablement le vouloir... Elle ajouta que nous devions finir notre quête avant toutes autres choses. Elle ne voulait donc pas avoir de conversation à propos de ses dons et les dangers qu'elle pouvait encourir. Je devais la mettre en garde sur les enjeux que pouvaient comporter ses nouveaux dons dans le contexte actuel de notre monde. Chaque chose en son temps, mais pas en raccourci ni trop vite !

Elle était déjà debout, prête à reprendre la route. Elle tenait son sac sur l'épaule et me disait que nous pouvions y aller. Elle me disait aussi être calme alors que son corps disait l'inverse. Ces pouvoirs incontrôlés allaient finir par attirer l'attention une fois que nous aurions rejoint des régions plus peuplées. Je soupirais. Je me levais et parlais en coupant à travers ce paysage de montagne. Nous entamions l'ascension vers les sommets à la neige éternelle. Je lui disais alors:

"Très bien ! Si tu as besoin de marcher, marchons. Tu n'est pas tout à fait consciente de ce que cela implique ici. Sache que tes pouvoirs pourraient attiser la convoitise des sorciers noirs et qu'ils t'obligent à rejoindre leur rang. Cela fait peu... Il y a peu de temps qu'ils le font, mais ils cherchent à grossir leurs rangs par des personnes en difficulté de maîtriser leurs dons. La magie noire permet un accès plus facile pour maîtriser la magie, avec ces coûts et conséquence à plus long terme... Ce que je voudrais te faire comprendre c'est que ce n'est pas une maladie qui passe avec une potion. Aujourd'hui apparaissent de nouveaux dons, demain peut-être d'autres. Il faut que tu les comprenne. Que tu sente la magie, sinon c'est elle qui... Si tu n'est pas maître de ses dons, quelqu'un ou quelque chose pourrait l'être pour toi ! Alors oui, nous allons finir cette quête, mais sans ignorer ou repousser à plus tard ce qui se développe en toi. Et ... Attends. Pour finir je ne pense pas que tout ceux de ton monde soit munit de magie s'ils en venaient ici. Je pense que si tu étai née ici tu aurait été mage et c'est pour cela que l'univers magique te reconnait à présent et que tu as tout d'un coup... Cette hypothèse pourrait t'être vérifié par des mages plus puissants que moi... Montons encore jusqu'aux sommets où la neige est éternelle et nous trouverons peut-être enfin cette plante nommée Edelweiss..."

Je montais à ces côté sans pour autant lui prêter main forte, elle se débrouillait bien. J'avais eu le temps de lui dire tout ce qu'elle m'avait laissé le temps de rassembler dans mes pensées. Nous touchions bientôt au but pour cette quête mais ma tâche n'était pas prête de s'arrêter en tant que professeur. J'aurias plus vite fait d'élever un jeune loup !



Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2399
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Ven 2 Mai - 19:29


Un pied devant l'autre

Je parle à une marmotte




J'écoutais tout ce qu'il était en train de me dire en réalisant que je me montrais un peu trop relativiste face à ma situation. Je réfléchissais à chacun de ses mots sans pour autant m'arrêter dans mon ascension. Nous cherchions une Edelweiss, je connaissais parfaitement cette plante, d'ailleurs c'est l'une de mes préférées. Je gardais les mains le long de mon corps. J'aimerais bien contrôler ma magie mais cela n'était pas quelque chose que l'on pouvait apprendre de manière autodidacte. Je serais obliger de faire confiance à Patrick ; et le supporter plus longtemps. Bientôt l'air devient plus frais nous nous approchions du sommet. Je commençais de sentir le gel sous mes souliers en toile lorsque je marchais dans la neige. Je ne craignais pas vraiment le froid. Je commençais de devenir plus vigilante aux rochers, c'est souvent dans les failles dues à l'érosion que les Edelweiss poussent. J'en vis une. Je fis signe à Patrick et sortait un petit couteau de mon sac. Je la cueillais avec la racine. J'en prélevais qu'une seule car je sais que dans notre monde sa cueillette était limitée, peut être que dans ce monde ce n'était pas le cas mais je pris quand même la précaution. Je la mis dans un petit morceau de tissu pour la protéger des agressions extérieures. Je la déposais dans mon sac et me tournais vers Patrick en lui souriant. Mon visage passa alors du sourire au neutre quand je vis qu'un troupeau de marmotte accourrait vers nous.



"- Qu'est-ce quelles font là ? Elles doivent surement fuir quelque chose ou quelqu'un "


Il est bien connu que les animaux ont un sens particulier pour appréhender le danger. Je regardais alors ce petit troupeau de marmottes. Je voyais leurs babines bougeaient comme si elles parlaient et écouter un petit brouhaha. Je me disais dans un premier temps qu'il s'agissait de leurs petites pattes qui foulaient le sol. Ce n'était pas cela. Peu à peu, je commençais à distinguer des mots, des phrases. Leurs paroles ressemblaient à des mises en garde. Je pus m'empêcher de rire face à la situation. J'écoutais des marmottes. Là on est pas loin de la folie. Je me tournais vers Patrick qui semblait lui aussi écouter nos chères amies les bêtes. Je le regardais avec un air étrange. J'attendais des explication.


"- On a le "DON" de parler au marmotte ? "


Je crois que j'allais pas finir d'être surprise par mes capacités mais je dois dire que celle là est vraiment très spécial. Dans un sens, il vaut mieux entendre des marmottes que de brûler une botte de paille sans le vouloir. Je crois que je regardais les animaux d'un autre œil dans notre monde. Patrick ne me répondait pas, il semblait préoccupé par le danger que les marmottes avaient alerté. J'écoutais alors les mammifères avec un peu plus de considération.


"- Des bêtes ENORMES, là dans la PLAINE, courir, il faut COURIR !!!!  "





"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1837
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Mai - 17:36

Un pied devant l'autre - Kim et Patrick


Nous continuions notre ascension en silence et faisions attention à tout ce qu'il y avait autour de nous. La température avait bien baissé mais nos mouvements nous tinrent chauds. En montant, de plus en plus lentement et régulièrement pour ne pas perdre nos forces et nous couper le souffle, nous finîmes par trouver de la neige. Il fallait rester vigilent où nous posions les pieds en plus de notre recherche de cette plante rare. Nous devions parvenir à la trouver dans cette zone proche du sommet. Le temps était clair, fort heureusement. Je regardais attentivement les rochers et le sol plus haut encore, puis sur notre gauche. Je tournais la tête et vis Kim me faire signe d'approcher. Elle se baissa et sortit sa dague. Elle venait d'en trouver une et la cueillait avec un peu de terre au pied. Je ne sais pas si cela était vraiment nécessaire mais au moins elle pourrait vivre plus longtemps pour le trajet. Cette quête n'était pas terminé mais nous venions au moins d'en attendre le point d'orgue. J'étais satisfait que nous ayons enfin l'objet de cette quête en notre possession. Je ne pensais pas que celle-ci serait si mouvementé, bien que nous soyons dans les temps que je m'étais donné pour cette quête avec un jour d'avance. Kim glissa le tout dans un morceaux de tissu avant de la mettre dans son sac.

Je voulais lui dire d'en prendre une deuxième quand un bruit nous fit détourner l'attention sur autre chose. Quelle ne fut pas ma surprise en voyant qu'un troupeau de marmotte accourrait vers nous en hurlant de partir nous aussi. Ma coéquipière me décrivit l'évidence de ce qui se passait sous mes yeux. Je ne relevais rien et tentais de déterminer ce qu'elles pouvaient bien fuir si vite. Mon regard à l'horizon se perdait à la pente. Ce qui les faisait réagir ainsi était donc de l'autre côté de ce promontoire. Kim rit alors qu'elles nous hurlaient de courir et ne voulaient pas que nous restions sur leur chemin. Je levais les yeux au ciel et me rappelais à ce moment là une amie. Une personne normale ne prendrait pas cela à la légère et y verrait au moins mauvaise augure. Je n'étais pas du genre à fuir et ne voulais pas plus relever ce petit frasque de ma camarade de quête. Je ne comprenais pas tout les mots mais je compris qu'il s'agissait de quelque chose de gros, et lus lent qu'un troupeau de marmotte. Je m'accroupis en regardant dans le sens inverse. Aucune d'entre-elles n'était blessée. Je commençais à sentir la terre tremblée. Je ne connaissais que trop bien le genre de créatures qui pointaient à l'horizon. Kim s'extasiait de comprendre les marmottes alors que je réfléchissais à comment protéger le plus de monde possible, en commençant par Kim et la plante. Je fis apparaître quand une marmotte s'arrêta et insista sur le fait que nous devions courir... comme si je n'avais pas compris. Je la laissais filer et me retournais vers Kim:

"Se sont des golems ! Vas te cacher derrière cette grosse pierre et sors tes potions de feu ou de glace. S'il te plaît, évites d'utiliser tes sorts, je n'ai pas envie d'être emporté par une avalanche ou un éboulement. Je préfères que tu t'abstienne. Merci"

La terre bougeait de pus en plus. Quelques secondes plus tard apparu la tête d'un golem de pierre, puis un de glace. Je m'avançais dans leur direction en enflammant ma lame. Je n'avais pas hésité la première fois que je l'avais fait et n'hésiterais pas non plus maintenant. Il me vint cependant à l'esprit que la première fois j'étais couvert par une archer hors pair, et là par Kim... Je m'avançais de plus en plus rapidement et finis par courir. Je me jetais vers le premier qui tenta de me frapper avec son poing. Je volais littéralement contre son torse et le décapitais dans le même temps. Je profitais de l'appui sur son torse pour me jeter sur le deuxième. Celui-ci eut le temps de voir ce qui se passait et tapa dans mes jambes. J'eus le temps de planter mon épée dans sa gorge et tombais au sol. Je mis mes mains devant mon visage et m'écrasais sur le sol enneigé. Je dois avouer avoir de la chance sur ce coup. Je reculais alors que son poing s'abattait à l'endroit où je me trouvais. Je roulais sur le côté, mais n'eus pas le temps de me remettre sur mes jambes. Je formais un bouclier assez puissant pour parer le coup d'un autre golem arrivait derrière. Au total ils étaient trois, un seul de glace. Ce dernier cherchait à se débarrasser de mon épée incandescente de sa gorge. Il commençait à couler un liquide violet sur le sol. J'entendis un grand cri, une grosse explosion, et plus rien...

Après de longues minutes de silence je reprenais vite conscience. Mes oreilles étaient bouchés, j'étais à moitié couvert de neige.  




Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2399
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Jeu 29 Mai - 17:29


Un pied devant l'autre

ICE vs FIRE




J'adore la capacité et l'exactitude des réponses de Patrick lorsque que je lui pose une question. Je ne relevais même pas cela. A vrai dire, j'étais un peu blasé par tout ça. Il était content, nous venions de finir sa quête. Est-ce que j'étais vraiment qu'un moulin à paroles pour lui ? Des golems ? Ce monde n'a pas fini de me surprendre. Finalement, je faisais comme les marmottes, je courais me cacher derrière les rochers à la seule différence que je ne couinais pas en le faisant. J'en avais marre d'être là qu'en tant que simple spectateur des exploits de Patrick. Il me dit de préparer des potions, pour lui c'était le seul moyen de défense qu'il me restait en faisant l'impasse sur mes pouvoirs. Pourtant je pense qu'il serait plus judicieux d'utiliser mes pouvoirs que mes potions car c'est plus de l'explosion de masse. Je n'avais pas vraiment le temps de réfléchir. Je regardais la situation en essayant de prendre mon sac. Je tâtais le sol sans détourner mon regard de l'action. Alors que je voyais Patrick se battre avec une grande agilité contre les golems de pierre, je ne trouvais pas mon sac. Je détournais mon regard alors quelques secondes pour voir où il était. Je ne le vis pas. Je regardais alors un peu plus aux alentours, pas de sac. Je l'avais laisser près de l'edelweiss et n'avait pas pris le temps de le reprendre après la surprise des marmottes. Je relevais les yeux et je vis que Patrick avait déjà mis au sol l'un des golems. J'essayais de jeter des sorts sur l'autre golem en me concentrant mais rien n'y a fait. Je voulais pourtant ne pas rester inutile face à Patrick qui semblait pour une fois en peiner. Je fermais les yeux et me concentrais sur mon sac. Je l'imaginais dans mes mains, respirais calmement en faisant abstraction de la situation. Je sentais alors quelque chose dans mes mains, comme une lanière en cuire. C'était la lanière de mon sac, exactement la même. C'était incroyable. J'étais trop fiers de moi. Je glissais ma main au fond de celui-ci afin de m'emparer d'une potion. J'avais mi un code couleur pour les identifier. Je pris alors celle de feu. J'attendais le moment opportun pour vaincre le golem de glace et préserver Patrick. Il fut mis au sol lors du combat, j'en profitais pour lancer le projectile. Un halo étrange s'était formé autour de Patrick. Je trouvais cela étrange et observait le phénomène. Je réfléchissais quelque peu et compris qu'il s'agissait sans doute d'un bouclier. Peu avant l'impact de la potion, je produis également cette sorte de halo autour de moi. J'avais appris cette capacité juste en regardant Patrick ? Ou peut être mon organisme le génère lorsque je suis en situation de danger ? Je m'étonnais minute après minute de mes capacités magiques. Ce monde est vraiment incroyable pour cela et tout à fait nouveau pour une citadine comme moi.

Ma part humaine prit le dessus et mon organisme réagit de la sorte : je me bouchais les oreilles, fermais les yeux et me recroquevillais derrière un rocher. J'écoutais l'explosion comme si cela venait de très loin dans la pleine. Lorsque le bruit commence à s'estomper, je rouvris les yeux et je voyais tout autour de moi de très nombreux morceaux de glace sur le sol disposaient en un cercle concentrique tout autour de moi, comme si quelque chose les avaient empêcher de venir sur moi. Cet halo m'avait vraiment protéger. Je me relevais un peu bancal. Une épaisse brume s'était formée après l'explosion. Une étrange réaction chimique entre le golem et la potion. Je ne voyais pas plus loin que quelques mètres devant moi. Je ne voyais donc pas Patrick. Je marchais dans la brume en silence. Je me retournais et marchait en arrière pour surveiller mes arrières. Je me retournais de nouveau en écoutant un bruit. Rapidement, je vis une forme plus grande que moi, une ombre qui ressemblait à un golem. Je pris une potion dans mes mains. Cette ombre me bousculait, ce n'était ni Patrick, ni un golem, c'était une sorte de fantôme, juste une ombre noire qui partit rapidement dans la brume. Cela était vraiment étrange et je me croyais dans un véritable film de Science Fiction même si bien évidemment, ceux ci n'existaient pas encore. D'un coup, la brume s'effondrait et une flaque d'eau se formait sur le sol et commençait de ruisseler. Je regardais alors autour de moi. Je vis Patrick qui me chercher. Je lui signalais ma présence en criant simplement son prénom. Il se retourna. Je me rapprochais de lui en prenant mon sac au sol.


"- Tu as vu cette ombre ? C'est que les golems ont une âme ?  "


J'espérais qu'il me réponde cette fois-ci même si je pensais avoir les bonnes intuitions sur ce phénomène. J'étais assez réceptive à toutes ces choses étranges que je voyais. Peut être que ma culture en film de Science fiction m'habituait au paranormal. Il est vrai que plus d'une personne aurait paniqué face à la situation. J'avais compris que dans ce monde là, il ne faut pas paniquer au risque d'en perdre la vie. Dans ce monde, il faut être à l'affût du moindre danger et savoir réagir vite et d'une manière réfléchie face au danger. Je me rendais compte que mon expérience dans ce monde avait radicalement changé ma manière d'être. Patrick m'apprenait jour après jour comment vivre dans ce monde et je dois dire qu'en tant que maître, il se montrait très patient, d'autant plus que l'élève pose beaucoup de questions. Je vis les marmottes ressortirent de leurs cachettes et nous remercier en poussant des petits cris qui me donnèrent le sourire aux lèvres. Des marmottes qui parlent. Cela ne me semblait pas plus irréaliste que mon potentiel de mage. Je vivais dans un livre de fiction dont je serais peut être un jour le personnage principal. Pour le moment, je suis un bon personnage secondaire. Je me projetais un peu vers le futur espérant un jour être au niveau de Patrick mais d'ici là, le chemin est long. Je comptais pourtant y arriver et je me baserais sur mes principales qualités : je suis patiente et persévérante. Je regardais que l'edelweiss n'est pas été abîmé durant le combat. Mon sac était à côté de moi, elle fut donc protégée de l'explosion. Je dis à Patrick que j'étais prêt à partir mais j'attendais toujours les réponses à mes questions ! Et oui, la persévérance, ça commence par là !






"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1837
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 27 Juin - 18:22

Un pied devant l'autre - Kim et Patrick


La poussière envahit mon atmosphère. Je sentais à présent le froid de la glace du golem alors que je tentais de me relever. Une masse importante entravait mes mouvements au niveau de mes jambes. Je me tordais tant bien que mal pour ôter cette jambe de golem des miennes. Je reprenais vite conscience. A l'aide de ma magie j'enlevais cet obstacle et me relevais. Je ne pris pas le temps d'essuyer mes habits et recherchais déjà Kim dans cette brume soudaine, mais expliquée. Je dois avouer vouloir l'étrangler, ou penser qu'elle avait bien fait. Elle avait écourté le combat et nous permettait de rentrer pus vite, et voir à faire autre chose enfin. Dans le même temps je ne voulais pas la féliciter, de peur qu'elle ne répète l'exploit. Nous avions eu de la chance qu'elle choisisse la bonne potion pour venir à bout de ces monstres, mais surtout qu'elle n'ai pas déclenché d'avalanche. Je la cherchais du regard, et magiquement, tout en me méfiant d'autres dangers. je l'appelais et elle me répondit dans la seconde. Nous nous rejoignions au milieu des débris. Elle me demandait alors si j'avais vu ces ombres à l'instant. Je dois avouer ma surprise première vis-à-vis de cette réflexion. Je sentais quelque chose d'étrange et inexpliqué. Je ne voulais pas l'impressionner ou lui faire peur, mais je n'étais pas sûr que tout danger soit écarté. Kim, à son habitude, s'agitait sans que je n'ai eu le temps de réfléchir et lui formuler une réponse cohérente. Elle avait déjà ramassé son sac et était déjà prête à partir. Elle ne prenait aucun temps pour réfléchir, mais elle avait de l'instinct. La meilleure solution était bien de prendre la route en effet. Je suspectais que ce qu'elle ait vu et ressenti ne soit peut-être pas les âmes des golems. Si c'était le cas, elle possédait de miraculeux dons, et je m'en réjouissais. d'avance. Si mes craintes se confirmaient il pouvait s'agir d'êtres invisibles dangereux, ou d'esprits, de fantômes... ce qui n'était pas impossible en ces lieux. Je pris mon sac à mon tour. Je me retournais et posais une main sur son épaule avant de d'engager mes pas sur le chemin plus bas. Alors que nous descendions, je lui exposais mes hypothèses et répondais à sa question en suspens.

"Écoutes. Oui les golems ont une âmes, mais les personnes à les voir sont extrêmement rares. Si tu es l'une d'entre elle, alors je m'en réjouis d'avance ! Je n'ai rien vu pour ma part. Il se peut aussi qu'il s'agisse d'esprits ou d'êtres invisibles dangereux... Gardes ton bouclier et éloignons nous d'ici au plus vite... Oh, et pour ta gouverne, oui, nous pouvons parler aux marmottes"

Nous arrivions en bas. Je me dirigeais en direction du pays des hommes. Dans plusieurs jours nous serions de retour à Ad'Lucem, capitale des hommes.


Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2399
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Ven 27 Juin - 19:17


Un pied devant l'autre

J'étais sur la route . . .




Mes pouvoirs magiques me rendaient chaque jour de plus en plus curieuse sur la personne que j'étais réellement. C'était très étrange et nouveau pour moi. J'oubliais facilement tout cela. Il est évident qu'en marchant des heures et des heures en veillant qu'aucun danger ne rode autour de nous, on a pas le temps de penser à quelque chose d'autre. Je remettais mon sac sur l'épaule et nous étions reparti sur le chemin, encore une fois. J'avais mal au pied et j'étais fatigué. Je rêvais déjà à mon lit moelleux. J'étais à cours d'idée pour entamer la conversation donc je ne disais rien. Cela pourrait peut être apaiser Patrick mais je m'assagissais malgré ce qu'il pouvait penser. Les aventures que j'ai vécu avec lui me rende beaucoup plus vigilante qu'avant et j'ai désormais une grande capacité d'adaptation. On ne dirait pas mais c'est un grand pas en avant pour une parisienne ! J'étais en train de repenser à mon monde alors et je me dis que cela faisait bien longtemps que je l'avais quitter. Il faudra que je visite mes proches, mes amis. Il faudra que je fasse un petit détour. Je regardais alors Patrick. J'avais dit qu'il serait du prochain voyage mais il serait difficile de changer de monde ainsi, quoique je l'ai bien fait pour ma part.

A l'horizon, on pouvait apercevoir la ville d'Ad Lucem. Dans de grandes plaines comme celle-ci, il n'est pas rare d'avoir une vue dégagée sur les territoires alentours, plus ou moins lointains. Je commençais à avoir faim à présent mais Patrick lui n'en ressentait pas encore les effets. J'attendais alors. Je marchais encore, allongeant les pas en espérant qu'il ait faim avant moi mais quand on est bâti comme lui on peut sans aucune peine vivre sur les ressources. Je faisais alors quelques allusions à quelques grandes festins que j'avais fait à la fête du village histoire d'éveiller son appétit mais il marchait. Il a peut être un sort pour éviter la faim. Enfin c'est ce que je me disais, il n'y a pas d'autres explications, c'est une machine, un marathonien. Les chemins forestiers nous offrent tout un tas de baies aux bords du chemin, j'en profitais alors pour me nourrir histoire de patienter encore un peu. Je pense qu'il avait vu mon manège et au fond ça devait bien le faire sourire. Et puis enfin, le jour commençait à décliner, je voyais déjà le feu en pleine forêt avec la nourriture qui grille sur une branche en bois. J'avais également un peu peur d'une chose, nous étions bien avancé et donc plus très loin d'Ad Lucem. Je me dis que je serais capable d'y aller si après il me fout la paix.


"- Nous sommes encore loin d'Ad Lucem ?  "





"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1837
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Juil - 11:41


Un pied devant l'autre - Kim et Patrick


Kim ne discutait plus la marche. Après une expérience douloureuse, je ne me risquais plus à vouloir lire dans son esprit. Je marchais tranquillement à mon allure et la regardais observer notre environnement. Je sentais aussi sa magie se manifester légèrement. Elle apprenait vite et était très réceptive au monde magique. Elle s'imprégnait des choses et faisait fonctionner sa magie en lien avec ce qui l'entourait. Elle fonctionnait davantage comme je le faisais, que d'autres mages qui devaient systématiquement entrer en transe avant de lancer parfaitement un sort. Nous marchions silencieusement, sans que ce manque de mot ne soit gênant, du moins pour moi. Nous descendions les montagnes naines avec un panorama à couper le souffle. Je commençais à avoir faim, mais le premier village que je connaissais n'étais encore qu'à quelques lieues. Les nuages se dissipèrent et nous pouvions voir la plus grande ville du royaume à l'horizon. J'allais en faire la remarque à ma compagnon lorsqu'elle me devança. Je souris à sa question un peu différente. J'estimais alors la distance qui nous séparait de la capitale... Je lui répondais quelques secondes après un "hum":

"Hum... je dirais que si nous vouions atteindre la capitale il nous resterais une journée entière sans s'arrêter. Mais nous dirigeons nos pas vers un petit village au sud. Tu vas rencontrer l'un de tes confrères. Il est passionné de plantes et toutes ces choses là. C'est pour ça qu'il n'a pas le temps de voyager. les gens lui apporte tout un tas de végétaux différents qu'il s'empresse d'identifier, classer, et mélanger..."

Nous continuions notre route en parlant de plantes. Je l'avais lancé sur un sujet qu'elle connaissait bien. Après quelques lieues je lui annonçais:

"Voici le village où nous allons nous remplir le ventre !"

Je lui montrais le village devant nous avec le sourire. Nous allions pouvoir faire une pause digne de ce nom et prendre un bon repas. Nous nous dirigeâmes vers l'auberge où le maître des lieux me fit un accueil amical joyeux. Nous nous asseyions et attendions notre repas. Je dis alors à Kim qu'elle pouvait me poser les questions qui lui trottaient dans le tête. Le chef nous apportait déjà de quoi nous rafraîchir.




Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2399
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Ven 11 Juil - 17:07


Un pied devant l'autre

J'étais sur la route . . .




C'était une ruse j'en étais persuadée ! Il me promettait de rencontrer un botaniste comme moi juste pour que je continues à marcher sans rien dire ! Il est malin mais je le savais. Je n'avais qu'une seule envie atteindre ce village pour me coucher sur un lit, poser ces chaussures qui me font mal au pied et dormir pendant 2 jours. Pourtant, Patrick n'était pas de ce genre, je sais qu'il ne me laissera aucun répit. Enfin, dans deux jours tout cela sera terminé, retour à ma vie de femme au foyer faisait des potions, ça me va très bien ! Quoique, l'aventure me plaisait ! Je prenais part à sa ruse et lui répondait, je ne connaissais aucune personne ayant une telle connaissance sur les plantes, du moins qui arrive à en parler pendant un assez logn moment. Et puis nous dérivions quelque fois sur d'autres choses ce qui rendait la conversation un peu plus plaisante. Je voyais au loin le petit village dont parler Patrick quelques temps avant, chouette, du repos ! Je ne connaissais pas du tout cette zone de la région. Je regardais le paysage comme une touriste, enfin presque, je n'avais pas mon appareil photo ! Je suivais Patrick et autant dire que je marchais à présent que dans le but d'atteindre au plus vite l'auberge. Nous entrions alors dans la ville et trouvons l'auberge. Patrick pouvait alors voir un large sourire sur mon visage, mon expression ne pouvait pas être plus clair.

Comme un vrai bonhomme de film américain, il commençait par prendre à boire. Il commanda une boisson fraîche, je l'aurais pourtant bien vu commandant une bonne bière mais ce ne fut pas le cas. Je commandais alors une boisson rafraîchissante également et il me demandait de lui poser des questions. Nous venions de faire plusieurs kilomètres à pied, j'étais exténué et lui, il me demandait si j'avais des questions. Bien sûr que non ! Mes neurones étaient en vrac et étaient plutôt décidé de se mettre au repos. Je fis juste un non de la tête et regardais l'eau dans mon verre, un peu en somnolence. J'écoutais par ci par là les conversations autour d nous, rien de très enrichissant. J'espère qu'il n'y aura pas de bordel ce soir, ni de saoul que Patrick remettrait en place.
Je finis mon verre avant lui et attendait qu'une seule chose, que nous montions à l'étage et que je dorme d'un sommeil profond. Je demandais alors à l'aubergiste une chambre. Il me souriait et me donna une clef en m'offrant une chambre. Il me dit le prix et je proposais à Patrick de montait. Il semblait dubitatif quant au prix de la chambre, je lui demandais ce qu'il y avait et il me montra une affiche au coin du bar, le prix de la chambre était bien moins élevée que ce que le gars m'a annoncé. Je n'avais pas encore payé c'est ce que je lui dis. Il réglera cela demain. Je montais avec la clef en jetant un regard noir au patron qui m'avait pris pour une truffe. Je donnais un coup de clef. Deuxième nuit en auberge que je passais avec Patrick. Sans plus attendre, je posais mes chaussures et tombais comme une masse sur le lit.




"- Je ne sais pas comment tu fais pour vivre sur les routes comme ça, rien qu'une journée, je suis claquée ! La prochaine fois, s'il y a prochaine fois, on prendra des chevaux !  "


Je tirais mon sac vers moi pour prendre un truc dans mon sac et je vis qu'il n'y avait plus la plante, je regardais alors vers la porte, elle avait simplement glissé du sac. Je la remis. Pour sûr, je n'y retournais pas !




"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1837
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Aoû - 19:00


Un pied devant l'autre


Feat Kim


Je ne pus m'empêcher de la sonder lorsqu'elle me répondit sans mot négativement d'un simple geste de la tête. Je ne savais pas si elle était faîte pour la route. En tout cas je constatais que si les gens étaient comme elle dans cet autre monde nous pourrions les avoir facilement à l'usure. J'avais remarqué plusieurs fois déjà qu'elle n'était pas très physique et peinait à me suivre en fin de journée. Mais c'était aussi une vraie tête de mule et préférait râler que de s'avouer fatiguée et m'obliger à faire une pause. En même temps cela me faisait sourire et me permettait d'avancer. Alors que là j'étais bouche bée. Elle ? Ne rien avoir à dire ... Je ne voulais pas qu'elle soit malade ou en mauvaise santé à cause du régime que je lui faisait subir. J'utilisais de la magie blanche assez discrète pour qu'elle ne détecte pas cette petite opération de base alors qu'elle buvait une gorgée. Je lui souris pour ne pas qu'elle pense que je ne me suis pas intéressé à sa réponse. Je bus aussi pour ne pas qu'elle remarque quoi que se soit de ma part. J'étais satisfait de constater qu'à part ses pattes un peu engourdies elle n'avait pas de problème. Une idée me vint alors à l'esprit pour lui être utile sans traverser une partie de pays de nouveau dans la foulée. Elle finit son verre avant moi. Elle se leva alors que je prenais une dernière gorgée. Elle était déjà au comptoir en train de nous négocier une chambre. L'aubergiste profita de la novice pour une petite arnaque que je relevais par dessus son épaule. I venait d'augmenter la chambre de quelques pièces d'or sans soucis. Elle remarqua mon sourcil arqué et me demandait ce qu'il y avait. Je lui désignais simplement l'écriteau à côté du tavernier... Heureusement elle n'avait pas encore payé. Le tavernier soupira en laissant Kim s'emparer de la clef et se diriger vers l'escalier. Il se retourna en prenant un torchon et vaquait à ses occupations. Je ne relevais rien de plus et suivais les pas de Kim déjà dans la chambre. Nous aurions pas à monter ou descendre d'étages cette fois. La chambre était au bout d'un court couloir de quatre chambre. Ce fut une chance qu'une d'entre elles soient disponibles.

J'entrais et vis Kim en train de poser ces chaussures et s'affaler sur le lit. Je souris en posant mes affaires sur l'autre et m'asseyant moins lourdement. Je tirais mon chapeau à ce bout de femme pour ce qu'elle avait fait, me suivre si longtemps, même si elle était casse pied et très pataude. Mais je me retournais la situation en tête et me demandais bien ce que je serais dans son monde. Humblement je ne pensais pas être bien mieux. Je sortais de mon sac un plan et du papier pour les poser sur la petite table à notre disposition près de la fenêtre. Je l'écoutais alors râler à demi-mot. Je souris et la regardais.

"Je ne sais pas comment tu fais pour avoir tant de chose en tête et ne jamais t'arrêter pour réfléchir. Tu sais, nous avons le temps et tout ne doit pas être fait dans la seconde. Tu me fais rire ! Et je n'aime pas les chevaux. Je t'apprendrais à lancer un sort qui nous permet de courir très très vite. Mais même si on parcours plus de distance, la fatigue reste la même.... Bon... Demain matin on dors. La distance est plus courte à présent et on est dans les temps. Sur le trajet je t'apprendrais quelques sorts ... Qu'en dis-tu ? Par contre tu peux réfléchir... pas t'appesantir trop non plus je te connais, à propos de quels sorts t'aimerais maîtriser. S'ils existent et que tu en ai capable bien sûr ..."  


Je gardais mon attention sur elle et cette question avec ajouts en suspens. Elle ne serait pas ma seule apprentie en ce monde, mais sans aucun doute la plus têtue et pressée !







Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2399
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Jeu 7 Aoû - 16:22


"Un pied devant l'autre"



Une bonne nuit de sommeil, voilà ce dont j'avais réellement besoin. J'écoutais jusqu'au dernier mot que Patrick me disait tout en gardant les yeux ouverts, perdue dans l'observation du plafond. Je n'avais pas rêver, il m'avait proposé de dormir ? Quel bonheur d'entendre ce mot !  Il me dit également qu'il m'apprendrait des sorts. Intéressant comme proposition, il faudra que j'y réfléchisse, choisir ce que je souhaite apprendre et aussi assumer le fait qu'il devienne mon "maître", non préférons dire "professeur". Je lui répondais donc un simple "Ok" en signe d'approbation et qu'il me lève dormir, enfin. Je sentais un léger mieux au niveau de mes pauvres pieds, demain cela ira certainement mieux. Patrick continuait de gratter je ne sais quoi sur le bureau. Pour une fois, je ne me préoccupais pas de ce qu'il était en train de faire et préférais me retourner pour ne plus avoir la lumière dans les yeux. Il faisait assez chaud dans la pièce et j'avais du mal à m'endormir, je tendais alors l'oreille pour que le temps passe plus vite. Bien qu'ayant les yeux fermés, je restais attentive à ce qui se passait dans l'auberge ce soir là. J'écoutais donc Patrick qui s'installait non loin de moi dans l'autre lit. J'écoutais les autres clients se couchaient les uns après les autres. Je finis par enfoncer ma tête un peu plus dans l'oreiller. . .

Un bruit me réveilla un peu plus tard dans la nuit. Je vis alors une petite lueur, comme celle d'une bougie, sous le bas de la porte. J'entendais également comme un bruit de frottement sur le plancher. Cela m'intriguait fortement. Je me retournais vers Patrick, il dormait bien, la tête écrasait dans l'oreiller et ne semblait pas avoir été alerté. Sans bruit, je me levais et déposais les couvertures derrière moi. Je m'approchais de la serrure à pas de loup pour ne pas me faire repérer et je retirais la clef pour voir à travers la serrure, bien entendu, dans une discrétion absolue. Je la gardais à la main et vis alors que l'on traînait un gros sac au sol, plus long que large. Bien que je ne fus pas experte en la matière, je dirais qu'il s'agissait d'un corps mais je n'avais aucun moyen de le savoir. L'un des hommes se rapprochaient de notre porte. J'eus peur et repartis me coucher. J'essayais de me rendormir mais cette histoire me laissait perplexe. Puis finalement, la fatigue vient me prendre et je tombais dans un sommeil profond jusqu'au lendemain matin. Les premiers rayons de soleil passaient par la fenêtre mais je dormais encore. Lorsque le soleil fut plus haut dans le ciel, je décidais alors de me lever. Je n'avais aucune idée de l'heure mais je voyais que Patrick était déjà levé, rien de très étonnant, je dors beaucoup plus que lui.

Je me levais alors, la tête un peu dans les nuages en raison de la nuit que je venais de passer. Je me regardais dans le petit miroir installé au dessus du bureau, j'avais une pauvre tête. Je partis ensuite voir ce que Patrick faisait sur le bureau. Je pris alors un papier car je ne suis pas d'une grande discrétion à l'oral, m'installais sur le lit et écrit ce que j'avais vu, je lui tendis alors pour qu'il puisse le lire. J'aurais bien rajouter un smiley à la fin mais il ne comprendra pas ce que ce symbole signifiait. Sur le papier, je lui disais qu'il avait juste besoin d'utiliser sa magie, après tout. Je lui parlais à voix basse.



- Salut ! Tiens lis ça ! Tu me diras ton programme pour la journée pendant que je commence de me préparer ! Il me faut un bon petit déj' . . "petit DEJeuner" et je suis d'attaque ! J'ai réfléchi, le premier sort : Marcher sans avoir mal au pied !







"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1837
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Aoû - 14:21


Un pied devant l'autre


Feat Kim


Je m'installais en laissant Kim faire ce qu'elle voulait. Je posais une carte à plat en mettant un couteau, une pierre, ma gourde et un pot pour tenir les coins. Elle se couchait rapidement ce soir. Pour ma part je m'affairais à localiser la maison du botaniste pour nous y rendre plus facilement demain. Je regardais le chemin le moins difficile pour ces pauvres petits pieds, et la plus sûre aussi. Je m'attardais donc sur la topographie pour ne pas trop à avoir à monter et descendre, ou bien prendre un chemin trop long, ou trop accidenté, voire faire des rencontres peu familières... Je prenais des notes sur une feuille à part posée sur la carte. Les différentes solutions les plus simples étaient pour une fois non réduite à une seule. Je ne sais pas combien de temps je passais à regarder tout cela et penser à diverses choses telles que l'apprentissage en magie, ma chance et mes difficultés, celles qui seraient les siennes...

Le sommeil commençait à me gagner alors je me décidais à m'aliter. Je quittais volontiers mes bottes et mon équipement de base pour ne garder que mon dessous et mon haut. Je m'installais confortablement sur le dos et sombrais dans le sommeil peu de temps après avoir soufflé la bougie.

Je passais une bonne nuit et me réveillais un peu plus tard que les premiers rayons du soleil ce matin. Je baillais, me le vais et me frottais les yeux comme le ferait un enfant. Les matinées où j'avais le temps comme celle-ci était rare, j'en profitais alors d'autant plus. Je pris mon temps avant de m'asseoir au bord du lit. Je vis que Kim n'avait pas fini sa nuit. Je ne l'embêtait pas et enfilait mes habits sans un bruit. Je remis grossièrement mes cheveux en ordre et m'installais au bureau où j'avais laissé mes notes telles qu'elles sans rien ranger hier soir. Je reprenais mes notes pour être vraiment sûr de la voie à prendre. Kim bougeait et se levait après avoir jetée un œil dans le miroir. Elle venait voir ce que je faisais. Je la laissais voir sans qu'elle fasse vraiment attention. Elle m'écrivit quelque chose qu'elle me tendit. Cela me fit sourire sachant que les ôtes devaient être en majorité partis. Je pris le morceau de papier et écoutais ce qu'elle me disait. Je ris à l'idée du premier sort qu'elle voulait acquérir. J'arquais un sourcil au début de la lecture. Je comprenais alors en effet pourquoi elle s'était dûment abstenue de me le dire tout fort. Cette histoire était bien étrange et piquait ma curiosité. Je ne pouvais pas partir sans rien découvrir. Je reposais le papier sur le bureau et me tournais d'un quart sur la chaise pour lui faire de nouveau face:

"En effet, drôle d'histoire qu'i va nous falloir éclaircir... Bonne idée ! Allons manger ! Mais... s'il-te-plaît, laisses moi écouter les ragots, et si tu veux un conseil, fais-en autant. Pour ce qui est du premier sort que tu veux apprendre, en lui-même il n'existe pas, mais je peux t'apprendre à régénérer ton énergie ! Au moins pour un temps ...Aller, descendons prendre notre "petit déj'"..."


Je la laissais faire les futilités dont certaine femme ont besoin le matin. Je me tenais prêt à la porte. Après son approbation orale nous descendions. Nous nous installions à une table et attendions de passer notre commande. Je lui filais alors du papier et une plume pour noter ce qu'elle pouvait rapporter de notre entourage. Le tavernier arriva et s'excusa auprès de Kim de l'avoir prise pour une elfe. Il nous demanda ce que nous voulions, je passais commande: un "café", comme dise les nains, du pain et du beurre, du lait et un jus de pomme qu'il avait par bonheur. Je le remerciais et il passait à Kim qui avait prit un temps de réflexion et m'avait laissé passer commande.







Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2399
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Dim 10 Aoû - 17:15


"Un pied devant l'autre"


Je me sentais l’âme d’une détective lorsque Patrick prit le morceau de papier, surtout lorsqu’il y portait son attention. Cependant, se précipiter n’était pas une bonne idée, les meilleurs stratèges le savent. Une autre chose était également certaine, manger était également conseiller, même moi je le sais et les bons soldats le diront aussi ! Je hochais la tête en guisse d’approbation. Je ne mangeais pas grand-chose durant le petit déjeuner mais c’était pourtant une étape essentielle à ma matinée. Je devenais aimable, je voyais les gens progressivement nets et je commençais à parler dans un français meilleur. Patrick me laissa donc mon temps de réflexion pour passer la commande. Je n’étais pas trop inspirer par la carte et je commandais finalement la même chose que Patrick. Dans notre montre, les petits déjeuners, c’est quand même autre chose ! Mon apprentissage commençait également et Patrick m’avait tendu un papier sur lequel je devais noter ce que j’appréhendais de mon entourage. C’était un exercice dont j’étais doué et je prêtais volontiers au jeu. Je fus rapidement servi. Je commençais à noter quelques trucs. D’où me vient un tel don ? Disons que ça doit être mon côté parisienne qui ressort. Je notais pas mal de choses, je me demandais même si un seul papier me suffirais. J’essayais de me concentrer un peu plus sur le groupe d’hommes assit au coin de la taverne. Le challenge ? Ils ne parlaient pas très fort mais je savais tendre l’oreille. Ils disaient pas mal de trucs que je ne comprendrais pas mais qui peuvent cependant être compris par Patrick. Quant à notre table, c’était plutôt le silence qui était de mise. Bien que pas très réfléchie, je me rendais bien compte qu’un tel manque de paroles pouvait attirer l’attention sur nous. Après une gorgée de café et un bon paragraphe écrit sur le papier, je pouvais parler dans un français plus compréhensible qu’au réveil.




– Bien, j’adore le début de mon apprentissage ! Sinon, je regarderais le trajet même si traçait sur une carte ça me fait pas grand-chose, je m’en rends plus compte lorsque je l’ai fait, ça doit être mon côté scientifique ça ! Faudra que je t’emmène chez moi et que je te fasses un petit déj avec quelques trucs que j’ai ramené . . . de « chez moi ».  

Je ne voulais pas non plus attirer l’attention sur moi si je parlais d’un monde parallèle, je préférais donc utiliser un autre terme. La voix commençait à monter sur la table, je me retournais alors d’une manière discrète et puis voyant que plusieurs personnes faisaient comme moi, ils reparlaient d’une manière normale. Je captais plus que quelques mots que je notais sur le papier mais écouter à la voix ce que Patrick me disait et ce que l’on pouvait raconter n’était pas chose aisée. Je me demandais alors que maintenant pourquoi le serveur m’avait prise pour une elfe. Est-ce que ça avait une importance pour lui, ou peut être pour les autres gars assis là-bas. Je notais alors ce lien hypothétique sur le serveur. Il n’y avait pas grand monde à analyser mais c’était un jeu assez efficace pour me tenir éveiller et pour m’apprendre à être un peu plus vigilante à ce qui m’entoure. Une fois que je n’eus plus de place sur le papier, je finis ma tasse et prenais la tartine. Je la finis également. Je pris une autre serviette sur la table d’à côté. Je notais mon nom, l’emplacement de ma boutique et me rendait vers le serveur. C’était pour élargir ma clientèle car je vendais également quelques épices et entendre un peu mieux ce qu’il se disait. Le serveur ne fut pas intéressé et je regagnais ma place. J’attendais un peu et tendais le papier à Patrick pour qu’il en tire ses conclusions et me dit ce qui allait se dérouler par la suite.
 





[/justify]


"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1837
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 13 Aoû - 19:38


Un pied devant l'autre


Feat Kim


Kim prit rapidement le morceau de papier et se mit à l'œuvre. Elle me surprit tout de suite de deux façons: elle ne me demanda aucune précision, elle ne rechigna pas à obtempérer. Je commençais à prête attention à mon environnement sans plus tarder. Il y avait trois hommes à la table derrière, un autre au comptoir, et un plus loin dans un coin, sans oublier les compagnons dans le fond. Le tavernier était déjà là avec son plateau plein des choses que nous avions demandé. Nous fûmes vite servi, il était sympathique malgré un premier contact douteux. Il devait se méfier des étrangers, ce qui était un peu paradoxal avec son métier. Kim notait tout un tas de choses sur sa feuille. Je notais quand à moi le nombre de personnes sur un plan que je venais de dessiner avec quelques observations. Je remarquais que la fenêtre était cassée derrière. Magiquement, je ne déterminais la présence d'aucun autre être magique que nous deux. Je ne notais pas tout. La matinée s'annonçait être calme. Les personnes juste à coté parlaient justement du temps, météorologique comme temporel. Ils se mettaient d'accord sur la route à prendre. Pour nous c'était bon. Le petit groupe dans le coin commençait à bouger. Je me retournais en même temps que tout le monde lorsque le ton monta à leur table. Trop indiscrets le ton descendit vite entre eux, laissant place à des négociations. Ils étaient en désaccord sur leurs affaires et l'endroit, ou plutôt la personne, avec qui ils devaient traiter à la capitale. L'un jugea douteux les choix de l'autre, et le dernier tentant de négocier à présent. Les autres attendaient en hochant la tête ou plaçant quelques mots. ce que je n'aimais pas était les deux hommes qui nous regardé. Je pris mon bol et coupais un morceau de pain pour y étaler du beurre. Je mangeais trois tartines avant de relever les yeux vers ma coéquipière.

Elle se levait et allait voir le serveur. Je soupirais en comprenant qu'elle tentait un peu de démarchage. Je vis que Kim me tendait le bout de papier avec ses notes. Je souris, la patience était son fort, je le savais bien... Je pris le morceau de papier avec deux doigts et le posais à côté devant pour y jeter un œil. Le silence aussi... Mais je dois avouer que cela était suspect qu'ELLE ne dise rien. Je pouvais prendre mon déjeuner en face de quelqu'un sans forcément lui adresser la parole, ou peu. Je soupirais à l'allusion qu'elle faisait sur son monde, comme si ce qu'elle mangeait là n'était pas d'un assez bon niveau gastronomique pour madame. Je ne répliquais rien et me contentais de sourire ensuite. Je me replongeais dans ma préparation d'une dernière tartine. Je finis de boire mon bol et me servais du lait dans mon verre. Je cherchais quelque chose à dire en retour mais ne trouvais rien. Je la vis tendre le bras et prendre la serviette de l'autre table pour y noter encore d'autre chose. Je regardais alors plus attentivement ces notes. Ces gros pavés n'étaient pas très agréable à lire. Je m'y attachais quand même et vis qu'elle avait remarqué les mêmes choses que moi. Elle n'avait en revanche que des bribes de conversation. Elle en avait le fond tout de même.

"Je suis satisfait que cela te plaise ! C'est pas mal... Tu devrais prendre le temps de regarder avant même d'entendre ou sentir. Tu as de bonnes observations. Mais là, regardes, la fenêtre. Tu n'est pas efficace non plus. Et tu n'as pas besoin de tant de mots... Hum. As-tu finis de manger ?"

J'attendais confirmation. Je finis mon verre et me levais. Nous recevions alors un petit disque de métal entre nous deux. Celui-ci provenait de la main d'un des deux hommes que je suspectais. Je tournais ma tête vers kim en haussant un sourcil. Je n'vais pas envie de me battre. Je chargeais mes mains et lançait simplement de la lumière, beaucoup de lumière. Je pris Kim par le bras et la reconduisais dans notre chambre. Une fois en haut je lui fis signe de se taire et prendre ses affaires. Je laissais une bourse au propriétaire avec un mot dedans. Je téléportais le tout sous le comptoir. J'ouvrais la fenêtre et fis signe à Kim.

"Allons-y"







Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2399
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Ven 15 Aoû - 16:16


"Un pied devant l'autre"



Pourquoi ai-je l'impression que lorsque je suis avec Patrick le temps passe plus vite qu'il ne devrait ? Alors que quelques secondes avant nous étions à la table de la taverne en train de prendre un bon petit déjeuner, nous sommes à présent au bord de la fenêtre pour sortir d'ici. Et oui car quand on est en compagnie de Patrick, on ne sort pas non plus par la porte. Je n'essayais même plus de comprendre comment il faisait pour repérer les mauvais types ni même comment eux faisait pour le repérer mais nous allions encore marcher d'un bon pas. Je pris alors le bas de ma robe dans mes mains pour franchir la fenêtre avec plus de facilités. Je descendais sur le toit, je n'étais pas vraiment fier de ma balader sur le toit de chaume. Je le suivais sur ce terrain et je le vis disparaître au coin de la toiture. Il avait sauter. Je pensais qu'il était fou mais je fis de même. Nous finissons notre course dans une charrette de paille. Bien évidemment, le marché étant fini, voilà que le véhicule commençait de bouger, je m'approchais du bord en faisant signe à Patrick que l'on pouvait sauter mais il prit mon bras. Il comptait rester ici. Je réfléchissais alors et je compris que d'une part, cela nous permettait de fuir en toute discrétion et de plus, un point non négligeable pour moi, nous allions nous déplacer d'une ville à l'autre sans s'user les pieds ! Il se mit debout et s'installait à côté du cocher. Un échange eut lieu entre eux mais je n'avais pas écouter ce qu'ils se disaient. Patrick me fit signe, il n'y avait apparemment pas de problème pour que nous voyageons de la sorte. Je me demandais bien ce qu'il avait pu lui dire.

Qu'importe, tant que son moyen de persuasion nous permettait de ne pas marcher, cela m'était égale. Je regardais le sentier partir à l'horizon. Je me tournais vers Patrick et lui demandait où nous nous rendions et ce que nous allions faire par la suite. Il ne m'avait pas écouter ou faisait exprès de ne pas m'écouter. Je soupirais et retournais au bord du véhicule regardant le paysage défiler. Nous entrons alors dans un sentier forestier. C'est alors que le chariot sortit du sentier principal pour prendre un plus petit. J'étais sur qu'il s'agissait d'un plan de Patrick mais je ne disais rien en essayant de comprendre son plan, réfléchir comme lui. Enfin, nous nous arrêtions quelques lieues avant un carrefour commercial. Patrick descendait et je fis de même. La carriole fit demi-tour. Je dévisageais Patrick alors que nous reprenions la marche sur le sentier. Je marchais sans rien dire, j'essayais de ne pas le déranger dans son plan, le comprendre mais cet homme et ses plans étaient un grand mystère pour moi, j'abandonnais toutes tentatives de le comprendre et alors qu'il me dirigeait sur les sentiers de plus en plus petits au beau milieu de la forêt, je finis par craquer et lui demandais directement. J'en profitais pour m'arrêter sur un tronc d'arbre qui se trouvait là et faire une première pause.




- Tu peux m'expliquer ?





"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1837
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 16 Aoû - 17:39


Un pied devant l'autre


Feat Kim


Je n'eus pas la peine de la prier pour une telle action. Ni une, ni deux, Kim prit le bas de sa robe et me suivait aveuglément par la fenêtre sur ce toit de chaume instable. Je ne m'attardais pas à regarder le paysage car le toit commençait à bouger sous mon poids. Je me dirigeais vers le bord et regardais rapidement où aller. Je ne pris guère de temps de réflexion sachant que nous allions sauter, la question d'où fut vite résolue lorsque j'aperçu une charrette pleine de paille. Le marché étant fini, son propriétaire commençait à la mouvoir pour partir. Je sautais alors dedans pour ne pas louper le coche. Celui-ci ne remarqua rien. Je m'étais rattrapé convenablement. Je ne perdis pas de temps pour me retourner et voir Kim me tendre les bras. Je n'eus aucun mal à lui prendre les bras et l'attirer à mes côtés. Son impatience et manque de réflexion allait l'amener à sauter en dehors de notre véhicule. Je venais de voir qu'il se dirigeait dans le même sens que nous. Nous allions en direction de la forêt sur la route principale.

La maison du botaniste se trouvait sur une petite route forestière à quelques minutes à pied de la capitale. Je fis signe à Kim de s'asseoir. Je me dis que je pouvais bien demander à ce commerçant de nous emmener plus proche de notre destination. Je pensais à sa tête que c'était un honnête homme. Je me dirigeais alors vers lui et m'assis à côté, non sans qu'il soit surprit et me demande ce que je faisais là. Je lui dis qu'il n'avait rien à craindre de nous. Je lui précisais alors poliment que j'étais accompagné. Je lui dis que j'étais mage et que nous étions en fin de quête. Je lui demandais enfin s'il pouvait nous avancer un peu.

Je le sentais se détendre progressivement. Il me dit qu'il allait nous conduire sur le chemin de l'ours. Pour nous cela était parfait, nous n'aurions plus que quelques mètres à parcourir à pied. Je continuais de lui parler en lui disant que je connaissais bien la région. Je m'intéressais aussi à ce qu'il faisait. Lui se rendait à une ferme dans le nord du pays pour y déposer cette paille et ramener deux cochons. Il m'expliquait où il allait les emmener et la route qu'il allait faire. Nous discutions de la rouet lorsque j'entendis la voix de Kim. Le roulement des roues ne me permit pas de comprendre ce qu'elle voulait. Comme elle ne répétait et n'insistait pas, je me dis que cela n'avait pas d'importance. Je me retournais et regardais devant. Je discutais alors des routes qu'il allait emprunter, lui indiquant des raccourcis, des routes plus rapide, des étapes à ne pas manquer, etc. Nous entrions dans la forêt et continuions un peu plus loin sur une route plus petite. L'homme nous arrêta au chemin de l'ours comme prévu. Je descendais et le remerciais pour son aide. Il me remerciait pour mes conseils. Kim descendit et nous rejoint. Nous lui dîmes au revoir et nous nous souhaitions mutuellement bonne route. L'homme retourna sa charrette et partit dans l'autre sens.

Je m'engageais sur le chemin avec Kim qui me regardait avec un air méfiant, les mains proches de ses hanches. Elle s'arrêta net et s'assis sur un tronc au bord du chemin. Son regard assassin me fit comprendre que j'aurais pu lui donner un peu pus d'indications quand à mon programme. Elle éclatait quelques secondes après et me demandait de lui expliquer.

"Volontiers ma chère ! J'ai demandé à ce brave homme s'il pouvait nous conduire plus près du lieu où nous nous rendions, à savoir la maison du botaniste dont je te parlais, pour lui rendre l'edelweiss et concocter sa potion. Notre quête est sur le point de s'achever Kim. La maison du maître est un peu plus bas, à quelques mètres ! Promis ! Nous nous présentons à lui, il fait la potion et la donne au prince malade. Nous sommes récompensés et nous rentrons chez nous ! Enfin... Je reprendrais la route pour une autre mission... Alors ? ça va ? Tu me suis ?"




Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2399
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Dim 17 Aoû - 16:52


"Un pied devant l'autre"



Nous étions donc vraiment sur le point de finir notre quête ? Cela semblait vraiment étrange ! Je regardais alors le chemin en question pour voir si je voyais la fameuse maison mais un virage m'empêchait de voir loin sur le chemin. Je repensais à toutes les lieues que nous avions parcouru, cela était limite étrange que cela allait s'arrêter, je crois que je m'étais presque habitué à marcher autant en une journée. Il faisait beau et nous marchions sur ce sentier. Les rayons du soleil passaient à travers les feuilles. Je regardais où je posais mes pieds car je serais bien capable de m'entraver dans une racine que je n'aurais pas vu. Patrick m'expliquait enfin pourquoi nous avons fait tout cela. Il aura fallu attendre la fin pour que je comprenne tout notre périple ! Un botaniste ? Intéressant, nous aurions peut être quelques choses à nous dire, échanger des recettes. J'étais déjà tout excitée rien qu'à l'idée de voir cette personne. Pour une fois, je ne disais rien quant à l'allure de marche de Patrick. Après quelques mètres sur ce chemin de terre, je commençais à voir le bout de la route et la maison. J'avais le sourire aux lèvres. Et dire que je pourrais rentrer chez moi après cela. Bientôt nous arrivions à la maison. Les volets de la façade étaient fermés. Peut-être voulait-il garder sa maison au frais. Nous faisons alors le tour et après avoir taper à la porte, nous attendons un signe de vie.

Enfin, un drôle de bruit attira notre attention. Un bruit comme quelque chose qui venait de tomber dans la maison. Patrick était en alerte et je me demandais ce que ça pouvait être. La porte grinça et on vit alors un homme aux cheveux en bataille, la barbe grise. Je le regardais un peu surprise du spécimen. Il nous invita à entrer. J'étais surprise par l'intérieur de la maison. Alors que cet homme semblait un peu fou sur les bords, sa maison était rangée très méthodiquement. Nous nous asseyons dans la cuisine et c'est alors que Patrick raconta un peu notre quête puis il prit le sac à dos et sortit le précieux végétal. Je lui demandais alors ce qu'il voulait en faire et il m'expliqua de manière très précise et avec un langage soutenu et scientifique que sans doute Patrick ne comprendrait pas. C'était une bonne idée, je lui demanderais sans doute la recette de la potion s'il voulait bien me la donner. L'homme était tout content de voir la plante et se mit directement au travail. Je regardais ses gestes et Patrick fit de même. Il était très habile et minutieux dans son travail qu'il exécutait avec passion. Une fois le travail terminé, il nous souhaita une belle journée. Il me donna la recette sans me demander de l'argent en échange et même un échantillon de sa fiole. Il serait sans doute un de mes futurs collaborateurs. Nous repartons sur le chemin.




- Euh, je ne sais pas où se trouve Ad Lucem d'ici, tu peux me raccompagner ?





"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1837
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Sep - 15:21



Un pied devant l'autre


Feat Kim


Sans rien qu'elle ne réponde vraiment que par un simple signe de tête, Kim me suivait jusqu'à ce que nous soyons au pas de la porte de cette petite chaumière. L'endroit semblait clame, mais il y avait de la vie là dedans. Je le sentais magiquement. Je ne connaissais pas vraiment le bonhomme mais suffisamment pour reconnaitre un homme de savoir et de bon sens. Nous faisions le tour et je tapais à la porte. Je sentais la chaleur maintenant que nous étions arrêté. Je ne dis rien qui puisse allé dans le sens d'une râle de la part de Kim. Après quelques minutes de patience nous entendions du bruit. Sans doute était-il en train de mettre fin à l'une de ses activités pour venir nous ouvrir. Je me demandais tout de même, dans le laps de temps qu'il mit à rejoindre la porte, si ce n'était pas autre chose. Fort heureusement ce ne fut pas le cas et le bon homme ouvrit la porte. Celle-ci manifestait son mécontentement à l'ouverture. Peut-être se téléportait-il grâce aux potions qu'il confectionnait... L'homme bourru ne tarda pas à nous faire entrer avec un grand sourire dessiné sur ses lèvres. Nous le suivions dans cet intérieur que ne pouvait soupçonnait personne à la vue de la façade. Tout était parfaitement rangée, ce que je voyais rarement, à part chez les elfes. Il nous mena jusqu'à sa cuisine où quelque chose mijotait sur le feu.

Nous nous asseyons et il me demanda ce que nous faisions là. Je supposais alors que je n'étais pas le seul à qui il avait donné cette quête, et qu'il devait envoyer bon nombre de personnes à travers le monde sans savoir si l'une d'entre elle parviendrait à ses fins. Je pris alors le temps de lui raconter notre quête et les choses que nous avions vues. Il semblait tellement absorbé par ce récit que je détaillais ce par quoi nous étions passé, les montagnes, les golems, la route jusque là... Il nous regardait à tour de rôle. Il se leva pour regarder sa préparation et vint se rasseoir. Je sortis alors la précieuse plante du sac de Kim et la lui donnait. Il remercia alors Kim de l'avoir si bien préservé. Elle ne put alors s'empêcher de lui demander ce qu'il voulait en faire, et je fus transporté dans un autre monde fait de mots complexe pour des réalités simples. Je ne comprenais pas tout, mais au moins l'essentiel: cela allait permettre de sauver une vie. Il était heureux de voir ce précieux végétal ici chez lui. Il se mit directement au travail en prenant d'autres ustensiles en marchant tout autour de nous et prenant différents objets en suppléments sur ses plans de travail. Il préparait quelque chose ici, puis partait continuait là-bas, revenait et se dirigeait vers une deuxième partie de préparation. Nous le regardions faire avec respect pour sa technique et en admiration devant son élan.

Le travail fut précis, mais à le regarder faire, il ne paru pas si long à réaliser. Il termina sa fiole avec succès. Il mis de côté ce qu'il n'avait pas utilisé de la plante. Il prit la fiole fièrement et nous remercia encore. Il nous dit être content que quelqu'un réussisse cela. il donna la recette de sa potion à l'intéressée sans rien demander en retour. Il n'acceptait pas l'argent de toute façon. Pour ce genre d'homme, la reconnaissance que nous recevions avait bien plus de valeur que l'or. Il n'ajouta rien si ce n'est un échantillon de sa préparation terminée dans la main de Kim en nous souhaitant bon voyage. Il nous raccompagna au seuil de sa maison en ouvrant la porte dans le même grincement. Alors que nos pas reprenait le chemin il entra de nouveau dans sa maison pour continuer à cultiver sa passion. Nous nous éloignions sans parler tout de suite. Je la laissais ranger précieusement ses nouveaux trésors. Elle releva la tête et me demanda de la raccompagner jusqu'à Ad'Lucem.

"Avec plaisir ! Ensuite je serais obligé de te laisser. Je dois aller vite dans une province de l'est. Tu as assez marché, surtout que là, ce ne sera pas du tout de la promenade. Je ne suis pas en retard, mais je n'ai aucune avance. Et oui, je ne m'arrête jamais. J'ai l'éternité pour me reposer ! Aller..."

Suite à ces mots je la raccompagnais à Ad'Lucem. Elle essayait de me tirer les vers du nez pour savoir où je me rendais et pour quelles raisons. Je ne lui donnais pas plus d'indices que ce que je lui avais déjà dit. Cela la déçu un peu mais je lui promis de nous revoir. En une heure de marche nous fûmes aux portes ce la capitale. Je m'arrêtais là sans entrer dans la ville. Je me tenais face à elle. Je la pris par les épaules et lui fis cette promesse:

"Je reviens te voir dans trois mois ici même. Tu pourras être n'importe où, je te trouverais t'en fais pas ! Au revoir"

Je me retournais et prit la route d'un pas décidé. Je me retournais pour la voir entrer dans la ville. J'évitais un âne et pris mon chemin à travers champs. Mes pensées étaient fixées sur mes prochains objectifs.




Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2399
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Dim 5 Oct - 16:58
RP FINI !


"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2399
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Ven 24 Avr - 17:24

ARCHIVAGE DES RPS


Votre RP est terminé, il est donc ARCHIVÉ



"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Un pied devant l'autre
Scientia Magicam :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» J'arrive déjà à mettre un pied devant l'autre, ne me demandes pas en plus de danser. [Catalina]
» Un pied devant l'autre
» René Civil devant le tribunal criminel
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Devant la Cathédrale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-