AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[Elea, Kim & Cheryl] Rencontre intéressante [TERMINE]
 :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


Invité
Invité

Lun 18 Aoû - 16:34
Elea & Kim
Rencontre intéressante

Elea avait reçue une missive provenant de Fortilia. Elle ne l'avait pas encore ouverte, cette dernière reposer sur le bureau en bois de chêne de la chambre. La demeure reposer sur les hauts arbres de la ville elfique d'Alberya, conçues pour ne pas gener la nature qui y était avant. On peut encore voir les arbres qui poussent dans les maisons, entendre les rivières qui passent à proximités, pour servir de frontière entre certains villages voisins. De la demeure on peut voir le grand arbre, où les feuilles poussent jusqu'au ciel, protégeant toujours les elfes quoi qu'il arrive. Elea s'était mainte fois glisser en dehors de l'habitat pour aller si asseoir sur les racines, histoire de demander à la nature de l'aide pour repousser les sorciers noirs. Mais ses appellent étaient en vint. Elle était elfe, mais était aussi très différente des siens. Comme par exemple, elle adorait la magie, côtoyait les nains, allait sur leur terre pour les aider et voyager au grès d'aventure. Elle était curieuse par rapport à son peuple, l'aventure toujours, malgré qu'elle était reconnue pour le tir à l'arc tout comme son père. L'aube avait déjà pointé son nez depuis plusieurs heures déjà, quand Elea se pencha à l'une des nombreuses fenêtre, respirant l'air frais. Elle eut un sourire aux lèvres avant de se tourner vers la missive. Encore une mission à remplir. Elea effaça les mauvais souvenirs d'une quête passée ou à présent elle était contrainte de réparer. Passant sa vie à repousser l’ennemi, aidant les habitants de n'importe quelles contrées. Elle soupira et s'y approcha pour l'ouvrir, après l'avoir dérouler elle fronça les sourcils de surprise. Ce n'était pas n'importe quelle mission, elle se devait d'aider une jeune femme malade depuis plusieurs années. Elle regarda autour d'elle, la missive à la main, cherchant où elle avait bien pu mettre le journal de sa mère. La mission était différente de celle qu'elle devait faire. La dernière remontait à plusieurs lunes, elle avait aidée une jeune princesse à partir de la terre des humains pour être protégée des elfes. À Présent, Leïla se trouvait à Fortilia en sécurité. Des missions comme ça était rare, et voilà qu'elle se devait d'aller chercher une plante qui pousse tous les cent ans en terre neutre. Les terres à coloniser étaient certainement dangereuse, mais Elea avait vu pire. Elle roula le message et attrapa son sac magique pour la glisser à l'intérieur. Elle en profita pour attraper sa cape en laine et son arc ainsi que son épée. Elea parcourut les différents couloirs qui menaient tous au grand salon avant de pouvoir sortir en plein jour. Elle se mit enfin à courir à la recherche de Leaf qui se trouvait aux écuries du village. Après l'avoir seller, elle monta sur cette dernière avant de chercher son père, partie au château à la sortie de la ville. Elle le repéra alors qu'il sortait, elle descendit de Leaf, le serra contre elle et se pencha pour l'informait qu'elle partait en terre neutre. Son père se pencha lui aussi avec un sourire et elle put enfin partir.

Quand Elea arriva en forêt avec Leaf, elle stoppa cette dernière sur des chemins qui se croisaient. Le vent souffla sur son visage pâle et elle ferma les yeux un instant. L'air était chargé de pluie mais elle avait le temps de parcourir encore quelques lieues. Il n'y avait rien de la plante dans le journal de sa mère et elle se devait de se rendre à Fortilia, où se trouvait la plus grande bibliothèque, tout comme à Ad'Lucem. Elle se devait d'en savoir un peu plus sur cette plante mystérieuse qui poussait tous les cent ans. Cette dernière pouvait repousser une maladie, c'est tout ce que Elea savait. Elea rouvrit les yeux et soupira en claquant de la langue pour faire avancer Leaf sur la gauche direction Fortilia.

Quelques jours s'étaient écoulés depuis son départ d'Alberya et Elea voyait déjà les fortifications de Fortilia. En traversant la grande ville elfique, elle regardait tout autour d'elle en faisant avancer Leaf au trot. Une fois devant la grande bibliothèque, elle descendit de cette dernière et monta les marches. Il y avait là des tonnes de rangeaient de livres, des rayonnages parfait qu'elle hésitait un instant d'en prendre un. Après plusieurs heures, Elea avait parcouru plusieurs livres qui se trouvaient tous en face d'elle. En temps normal, un elfe de sa constitution serait partie directement en terre neutre et serait revenu. Mais Elea était curieuse et voulait en apprendre d'avantage. Sa mère était herboriste et elle aurait aimé être comme elle, sauf qu'elle repoussait les sorciers noirs depuis plusieurs années. Elle soupira, la nuit était tombé. Elle rangea tous les livres et quitta Fortilia pour passer les frontière de la terre des nains avant l'aube.

Elle n'avait pratiquement rien apprit sur la plante, sauf ce qu'elle savait déjà, qu'elle pouvait guérir et qu'on la trouvait plus particulièrement en terre neutre. Peut-être qu'en terre des humains elle en apprendrait d’avantage ou peut-être pas. Cela faisait plusieurs jours qu'elle avait quitté Fortilia pour la terre des nains et elle passait la frontière pour celle des humains sans mauvaise rencontre ou juste deux ou trois sur son chemin, mais les avait semé à temps ou alors les avait battu. La forêt où elle avait atterri était sombre par le feuillage trop dense et le soleil n'arrivait pas à filtrer ses rayons à travers les branchages. Elle repéra des plantes sur le bord du chemin, médicinal. Elle descendit de Leaf et commença à les regarder de plus près. Elle aimait la terre des hommes, pour le choix de toutes leurs plantes.
©City pub
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Lun 18 Aoû - 23:10





Rencontre intéressante
Feat Eléa Edgerton





Après avoir fait les tâches ménagères quotidiennes, je m'asseyais un moment au bord de la fenêtre. Beaucoup de résidents étaient partis, comme chaque année, visiter leurs familles. Mais moi je ne partais pas, ma famille, je ne l'avais pas revue depuis un bon moment déjà et de voir la ville désertée et bien ça me faisait quelque chose, un sentiment de tristesse. J'avais envie de leur passer un petit coup de fil si ce n'est les voir mais je savais que cela n'était malheureusement pas possible. J'envisageais à plus court terme de repartir dans mon monde, sans doute pour la rentrée même si les saisons ne sont pas tout à fait semblables ici et là bas. Peu de monde venait à la boutique les habitués.  J'avais pensé partir moi aussi quelques temps, découvrir ce monde mais alors que je commençais des projets de départ,  une grosse commande arrivée et comme je n'aime pas que l'on m'attende,  je préférais rester et servir les gens. Aujourd'hui,  le temps était pluvieux ce qui n'arrangeait pas ma triste mine du moment.  C'est un temps à champignon comme on dit. Je connaissais également un tas de plantes qui aiment l'humidité les sous bois. Une image vient alors dans ma tête,  celle d'une forêt ou le silence et encore plus fort qu'ici. Quite à être seule autant que ça soit dans un cadre plus agréable que la ville. Je fermais alors mes volets, laisser les fenêtres ouvertes pour que la fraîcheur rentre.  Je regarde dans la maie et prends quelques provisions. Je partais à l'aventure et on verra où cela m'emmène,  peut être que je reviendrais chez moi avec quelques plants de fleurs sauvages ou bien je pars pour une semaine vers des contrées encore inconnues. Une fois les préparatifs faits, je glisse le tout dans le sac à dos du nain que j'ai eu grâce à Patrick, celui pouvait contenir beaucoup plus de choses que son volume, le véritable bonheur pour une femme comme moi qui emmène toujours tout un tas de choses. 


Je salue la voisine qui s'occupe de contrôler que personne n'entre chez moi pendant mon absence et je me rends à l'écurie.  Je n'ai pas encore de cheval mais je compte investir bientôt. L'écuyère est une amie à moi et elle me fait un prix en échange de quelques produits magiques,  les rudiments d'un maquillage sophistiqué avec les moyens de ce monde. Elle me donne une jument, Chèvrefeuille. J'avais du la monter une ou deux fois auparavant. Elle est assez docile. De gros nuages roulent dans le ciel et je crains que l'on ne prenne la pluie mais je connais bien l'endroit où je me rends, il y a de nombreuses grottes dans lesquelles nous pouvons nous mettre à l'abri.  Je lance la jument au galop et nous faisons le chemin sans difficulté ni mauvaise rencontré.  Le ciel devient vraiment couvert lorsque nous sommes à la lisière de la forêt.  Je descends de cheval et commence à porter mon attention sur les plantes. La forêt recèle d'une grande diversité de routes sortes de plantes, médicinales,  décoratives ou encore riches en colorants textiles. Je ramassé quelques plants dont je pourrais me servir pour la suite. Je sens quelques gouttes sur mon visage mais cela n'empêche pas ma progression. J'étais dans mon élément ici,  le calme, les plantes et la fraîcheur avant l'orage.  


Le vent s'était levé également alors que je m'enfonçais un peu plus dans la forêt.  L'humus de la forêt est très favorable à la croissance des plantes, je trouvais également de très beaux spécimens de champignons qui sont onctueux et facile à préparer.  Je regardais de temps à autre autour de moi, j'avais appris à me méfier des éventuels dangers et les quelques rencontres que j'avais fait dans ce monde m'avaient aidées à devenir vigilante et j'ai même appris les rudiments de la défense,  étape très importante qui me faisait sentir en sécurité.  J'écoutais la jument s'énerver, elle trépignait et henissait alors que je ne voyais rien d'anormal à l'horizon.  J'écoutais également les oiseaux s'agit aient au dessus de moi. Je compris alors que l'orage allait être très violent, sans doute une tempête arrivait. Les animaux sentent ses choses là et je me vis plus à leurs instincts qu'aux professionnels de la météorologie du village. Je cesse ma cueillette et allongé le pas. La pluie commence de tombait à grosse goutte et le fond souffle plus fort à présent.  Je me presse de me rendre à la grotte la plus proche. Je vois une jeune femme un peu plus loin, je la rejoins pour la prévenir de la tempête qui arrivait et qu'il ne valait mieux pas rester au milieu de la forêt.  


- Bonjour, venez par ici, il y a une grotte où l'on pourra se mettre à l'abri ! La tempête approche.


Alors que je prononçais ces mots, un coup de tonnerre surpris les chevaux et les enerva un peu encore. Nous devrions nous mettre en sécurité à présent.  









"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mar 19 Aoû - 18:48
Elea & Kim
Rencontre intéressante

Elea se redressa et fouilla dans le sac magique. Après y avoir pensé, le livre de sa mère atterri dans sa main. Elle l'ouvrit, le feuilleta un instant et tomba sur la plante qu'elle avait à ses pieds. À la mort de sa mère, Elea avait commencé à faire comme elle, elle récoltait les plantes, les faisait sécher, puis elle en faisait des huiles pour les mires des villages. C'est ce que sa mère faisait avec la nature. La nature faisait partie de leur culture, aider les gens dans le besoin aussi. Mais Elea s'en éloignait depuis quelque temps, même si elle garde en sa possession le petit livre en cuir et pages jaunies, elle passait son temps la tête ailleurs à récolter des fleurs, des feuilles. C'était certainement pour cela que les souverains l'envoyaient en terre neutre pour une plante qu'elle n'avait jamais vue en vrai sauf en dessin. Même le livre de sa mère n'en parlait pas. Les livres de la bibliothèque de Fortilia n'en parlait que très peu, comme si ce n'était qu'une simple légende. En même temps, vue qu'elle pousse une fois tous les cent ans, ça peut être qu'une légende. Peut-être qu'en terre des humains, elle en apprendrait plus. Elea voulait savoir où la trouver vraiment avant de s'engager dans cette quête, en terre neutre d'accord, mais dans quelle partie ? Le vent souffla plus fort. Elle avait senti la pluie quelques lunes plus tôt, et une tempête avait éclatée, à présent une seconde se préparait aujourd'hui. Elle leva les yeux au ciel pour essayer de distinguer ce dernier entre les feuilles d'arbres. Quand le vent souffla de nouveau, elle vit le ciel grisâtre et un frisson la parcouru. Elea se pencha de nouveau pour ramasser les plantes qu'elle venait de repérer, elle les ferais sécher une fois de retour chez elle comme elle faisait toujours. Mais ce n'était pas le moment de traîner dans les parages si une tempête s'annonçait. Elle glissa les quelques feuilles et fleurs ramassées dans le sac que les nains lui avaient donné pour la remercier. Leaf recula de quelques pas puis avança, Elea la réconforta avec sa voix. Heureusement qu'elle l'avait attachée, sinon cette dernière serait déjà loin. Leaf détestait l'orage, la pluie et l'eau en général, Elea savait que la jument pouvait prévenir d'une tempête. Il fallait faire vite, les premières gouttes tombaient déjà, Ad'Lucem était encore loin. Alors qu'elle s'apprêtait à monter sur Leaf après l'avoir détacher, quelqu'un surgi juste derrière elle. Surprise, Elea se retourna un pied sur l'étrier. Leaf s'affola un instant et Elea la rassura en murmura si bas, que seul l'animal l'entendit. La jeune femme qui venait d'apparaître la mettait en garde sur une tempête et lui proposait d'aller s'abriter dans une grotte. Elea regarda autour d'elle et sentit de plus grosse goutte tomber, elle resserra sa cape de laine. Elle aimait ce genre de temps, continuer à parcourir les lieues de la sorte ne la gênerait pas. Mais si une tempête arrivait, autant se mettre à l’abri le temps qu'elle ne passe. Elea se pencha en avant pour remercier la jeune humaine une fois qu'elles furent à l'abri du danger dans l'antre. Elle fut même surprise de voir quelqu'un dans cette partie de la forêt. Elle y était aussi, mais ce n'était pas la première fois. Entre les sorciers noirs, les ogres, les gobelins, Elea savait à quoi s'attendre. Cette dernière n'était pas armée, et ne semblait pas être une ennemie potentielle. Elea avait le don de ne pas juger sans comprendre, mais se faisait vite trahir. Elea jeta un regard vers la sortie de la grotte et tapota Leaf qui s'énervait au nouveau coup de tonnerre qui fit trembler la caverne. Elle se tourna de nouveau vers l'humaine.

« - Merci de m'avoir prévenu ! J'avais sentie le vent qui apportait de la pluie, mais pas le fait qu'une tempête approchait ! J'étais un peu distraite ! »

Elle sortit de nouveau le livre de sa mère de son sac magique et soupira doucement en souriant. Autant qu'elle consulte encore le livre, en attendant que cela ne passe.
©City pub
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Ven 22 Aoû - 18:41





Rencontre intéressante
Feat Eléa Edgerton





A cette époque de l'année, le temps change vite et les orages sont violents et peuvent devenir de véritables tempêtes. Cela fait bientôt un an que j'étais dans ce monde et j'avais déjà remarqué que la météo est assez particulière. Bien que les saisons ne soient pas décalées comme c'est le cas à l'heure actuelle, les intempéries sont plus prononcés que dans mon monde. Nous étions à l'abri dans cette caverne qui ne semblait héberger personne. Alors que nous rentrions à l'intérieur avec nos chevaux, je m'arrêtai. J'attachais ma jument contre un gros rocher et essayais de la frictionner et de la calmer un peu. Les animaux sont toujours nerveux par un temps comme celui-ci. Je contrôlais alors que la grotte était réellement inhabitée, c'était le cas. Nous nous retrouvions alors seules dans cette caverne sans avoir réellement quelque chose à faire. Je vis alors que la jeune femme avait sorti un livre, je m'asseyais sur un rocher en face d'elle et essayais de lire la couverture en vain.

- Tu lis quoi comme livre ?

Elle m'expliqua alors qu'il s'agissait d'une sorte d'herbier et d'un recueil de diverses choses. Elle cherchait une plante légendaire. Cette déclaration attira mon attention, j'étais herboriste et botaniste, cela touchait de près à mon domaine de prédilection. Je ne connaissais pas cette légende et ne connaissais rien de cette plante. Pourtant, j'avais vu déjà pas mal de pays et je m'étais entretenu avec de nombreux collègues mais aucun ne m'avait parler de cette plante. Ses pouvoirs étaient fascinants et ses vertus tellement incroyables qu'il me paraissait peu probable qu'elle existe vraiment. Alors que nous discutions sur le sujet, les différentes informations qu'elle avait, je commençais à ramener quelques petites pierres que je plaçais en forme de cercle. Par chance pour nous, il y avait quelques morceaux de bois dans la grotte, je suppose que nous n'étions pas les premiers à rester quelques temps ici. Il faisait très frais pour la saison et l'humidité de la grotte n'arrangeait pas la chose. J'allumais don un petit feu comme au temps ancestraux pour que l'on puisse se réchauffer un peu et également pour nous éclairer dans cette pénombre. Une fois cette tâche accomplisse, je m'asseyais à ses côtés pour observer le dessin de cette légende. C'était une plante ravissante que l'on ne risquait pas de trouver dans notre monde et que je n'avais jamais vu. Je sortais quand même mon calepin où je consigne toutes les nouvelles plantes que j'ai rencontrée durant mon année passée ici ainsi que quelques dessins des plantes de mon monde. Je tournais alors les pages pour voir si quelque chose se rapprochait de ce végétal. Je trouvais des plantes assez similaires et je commençais à avoir une petite idée des zones climatiques où nous aurions plus de chances de la trouver, cependant, une zone climatique fait le tour du globe, c'est donc une zone de recherche très vaste. J'étais contente et à la fois curieuse de découvrir cette plante. Je crois que j'allais partir à l'aventure, à la recherche de la connaissance, cette histoire m'intriguait et je ne quitterais pas la demoiselle avant d'avoir vu cette plante. J'en attendais peut être un peu trop, après tout, il ne s'agissait qu'un dessin. Mais même si c'était un rêve, j'irais jusqu'à ce que l'utopie ne puisse vraiment plus être réalité. Le tonnerre cessait mais la pluie tombait encore, je crois que nous repartirons dans la nuit voir même peut être le lendemain matin. Après cet intermède mystérieux, je pense qu'il était temps des présentations.

- C'est remarquable ! Je vous accompagnerai et l'on ira chercher cette plante ensemble si vous le voulez bien ! Vous aimez la botanique ? Un de vos proches ? Oh, je suis malpolie, je ne vous ai même pas demander comment vous vous appelez ?







"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Ven 22 Aoû - 22:46
Elea & Kim
Rencontre intéressante

Elea avait le nez collé dans le journal de sa mère, sans se préoccuper vraiment de ce qui l'entourait. Tournant toutes les pages une par une. Doucement, elle atteignait déjà la fin du livret. Elle y avait ajouté pas mal de plantes dans ce carnet et en avait profité pour aussi y mettre la plante. Cette fameuse plante était vraiment encore très mystérieuse, mais Elea l'avait dessinée pour savoir à quoi elle pouvait bien ressembler. Les livres à la bibliothèque de Fortilia l'avait tout de même avancé la dessus. Elle releva la tête en voyant l'intérêt que portait l'inconnue sur son carnet et fronça les sourcils. Cette dernière était très curieuse et Elea hésita un instant pour lui dire ce à quoi il retournait. Mais peut-être que cette inconnue savait quelque chose ou du moins, en a-t-elle entendu parler quelque part, dans une auberge, ou d'autre lieu. Pourtant, la jeune femme ne donnait pas l'impression d'être adepte des auberges. Elea la détailla longuement sans juger, mais elle préférait ne pas dévoiler la plante tout de suite. Elle semblait être une simple fille, juste très curieuse. Elle-même l'était.

« - C'est un livre... Enfin un recueil d'herbes en tous genres que je tiens de ma mère ! Je cherche en quelque sorte, une plante, qui pousse tous les cent ans ! J'ai été à la bibliothèque de Fortilia en terre Elfe, mais il n'y avait rien ! Je me rends à Ad'Lucem pour en savoir un peu plus ! Cette plante sert à guérir les personnes et ses effets sont très efficace ! Mais je n'en ai jamais vue... »

Elea se tut un instant regardant la jeune humaine faire un feu avec quelques pierres et quelques morceaux de bois. Elle finit par s'installer et la jeune femme en fit autant, elle se pencha sur le dessin de la plante qu'Elea avait dessiné et elle sortit son propre calepin. Elea fut surprise de tomber sur une herboriste, comme sa mère. Elle en savait peut-être un peu sur cette plante, mais à dire vrai, dans son propre carnet, il n'y avait rien non plus. À croire que cette plante était tout juste qu'une simple légende et qu'elle ne la trouverait jamais. En clair, elle allait passé sa vie à la chercher. Elle regarda le dessin, les souverains y croyait car il croyait à ce qui touche les elfes. La puissance du grand arbre, Elea n'y croyait pas ou plus, s'il était si magique, la guerre aurait cessée et sa mère serait encore là. Elle soupira et haussa les sourcils en écoutant la jeune femme s'inviter dans son aventure. Elle eut un sourire ravi, puisqu'elle semblait être herboriste.

« - Ma mère était herboriste, elle récoltait beaucoup de plantes médicinales pour les mires ! Je suis un peu ses traces quand je le peux pendant mes missions ! Je serais ravi que vous m'accompagnez dans cette quête ! Tout d'abord j'aimerais tout de même me rendre à Ad'Lucem, la bibliothèque est aussi grande que celle de Fortilia ! Même si je n'y apprendrais pas grand chose, j'aimerais savoir quelle terre neutre je dois vraiment me rendre... Mon nom est Elea Edgerton ! »

Elea se pencha légèrement en avant pour la saluer et fit glisser sa capuche dévoilant son véritable aspect elfe.
©City pub
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Sam 23 Aoû - 23:42





Rencontre intéressante
Feat Eléa Edgerton




Le hasard était parfois surprenant. Un orage soudain me réunit avec une jeune femme dont la mère était tout comme moi herboriste. Je trouvais cela plutôt intéressant . J'étais ravie quelle me propose de venir avec belle pour cette quête. J'affichais à cet instant précis un large sourire en guise de reconnaissance. Autour de ce feu, dans cette grotte, je rencontrais donc Elea qui semblait être à l'aise en ma présence. La chaleur du feu colorait nos jours et elle finit pas enlever son capuchon. C'était une elfe. J'étais surprise comme le serait n'importe quelle humaine, mais les elfes ont cette réputation d'être des personnes dune grande sagesse et dune grande bonté dame. Cela me rassurait en quelque sorte pour le reste du trajet, je ne doutais pas de sa sincérité, les emdes sont des êtres de confiance, et même si je pouvais bien évidemment me tromper, je lui accordais la mienne. Je me demandais dans quelle aventure je m'étais lancée en lui demandant si je pouvais l'accompagner dans cette quête si mystérieuse, mais jetais prêt a franchir le pas, sortir de la triste routine. J'aimais rêver, cela nous permet chaque jour de mettre un peu d'espoir, se fixer un but pour un temps imparti. C'était également pour moi une quête purement scientifique. Je ne connaissais pas grand chose sur le sujet et jetais de son avis lorsqu'elle me dévoila sa volonté de se rendre a la bibliothèque d'Ad Lucem. Bien évidemment en tout scientifique qui se respecte, c'est lun des lieux que j'avais fréquenté en premier en venant dans ce monde après l'auberge. C'est un endroit très calme qui contient de nombreux livres qui abritent une quantité incroyables d'informations. J'avais déjà consulté plusieurs ouvrages à propos des plantes rares de la région de Podendril et pourtant cette plante restait encore un mystère pour moi, j'avais hâte d'en apprendre plus.

Il se faisait tard et mes yeux commençaient à se fermer tout seul. Après avoir mémoriser les formes des carpelles et l'organisation floral en plusieurs couronnes, je m'allongais sur le rocher et sortais une couverture de mon sac. Je souhaitais une agréable nuit, si nous arrivions à dormir, à Elea et me retournais de l'autre côté. Bien que somnolente, je gardais un œil sur mes arrières, bien qu'il soit rare que les animaux sauvages et les prédateurs rentrent dans mes frottés, il vaut mieux assurer sa protection et bien évidemment celle des autres. D'ailleurs je pensais que sur ce point là, Elea était plus forte que moi. La nuit passait ainsi guettant la moindre petite brindille qui craque et en écoutant les animaux de la forêt en pleine activité. Cette nuit en pleine forêt était une expérience unique, vivre au coeur de la nature, c'est une chose que j'avais oublier dans mon monde. Le soleil se levait et malgré que je n'avais quasiment pas fermer l'œil de la nuit, jetais en pleine forme et était dune humeur radieuse, prête à l'aventure. J'éparpillais les cendres et jetais les cailloux dans la grotte pour effacer notre passage et rendre ses droits à la nature. Je rangais la couverture dans mon sac et sortais de la grotte. Il faisait beau à présent mais les bois étaient humides, les chevaux risquent de s'enliser, il faudra se montrer vigilantes. J'équipais ma jument de sa selle et attendais Elea.

- Bonjour Elea, nous sommes pas très loin d'Ad Lucem, nous pourrions s'y rendre, manger chez moi et ensuite nous rendre à la bibliothèque, qu'en dites vous ?  







Hors Rp:
 


"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Lun 25 Aoû - 14:17
Elea & Kim
Rencontre intéressante

Elea faisait facilement confiance au humain, du moins, quand ces derniers ne tentaient pas de vouloir la voler pour son arc et son sac. Ou tout autre objet en sa possession. Elle gardait toujours sur elle un médaillon qu'un mage avait trouvé dans un étang, mais ne le montrait à personne. En effet, cette amulette n'était pas fait pour les messagers mais pour les elfes plus qualifié. Elle les protégeait par une petite magie contre certains méfaits. Elle porta sa main vers sa poitrine pour sentir l'objet et fit retomber sa main pour tourner une page du livret. Elle s'était présenté et s'était attendu, même sans retourner la question, à ce que la jeune femme en face autant. Ce qui n'était pas le cas. Le silence plana un instant dans la grotte, seul le bruit de la pluie se faisait entendre et le vent s'engouffra dans la caverne, qui fit frissonner Elea. Elle resserra sa cape de laine en regardant en dehors. Le temps changeait vite ces derniers temps, cela ne la surprenait pas mais c'était tout de même surprenant de passer d'un temps ensoleillé à une tempête. Même si, en arrivant en terre des hommes, Elea avait senti que le temps allait être à la pluie et non une tempête qui approchait. Comme elle l'avait dit plus tôt, elle avait été distraite. Elle regarda le feu et se plongea dans les flammes pour réfléchir un peu. Elle connaissait pas mal de plantes guérisseuses et même leurs effets, elle savait aussi où les trouver. Si les mires du monde n'avaient pas pu guérir cette femme et qu'Elea ne trouvait pas cette plante en question, qu'adviendra-t-il de cette quête ? La jeune femme serait condamnée à rester dans son lit, certainement. Si les médecins n'avaient pas pu l'aider avec quelques plantes, c'était sûrement plus grave pour mettre tous leurs espoirs dans une plante imaginaire, légendaire ou autre. Elea releva la tête en soupirant. Elle y arriverait, autant croire, pour une fois, à leur croyance. C'était vraiment une elfe différente pour ne croire en rien. Elle n'était pas comme les autres, les siens étaient plutôt du genre à être fier mais pas elle. Un des sien aurait certainement rit après la demande de cette jeune femme, et aurait refusé pleinement son aide. Préférant même dire, qu'une quête se fait avec des gens de confiance et que la confiance se fait après plusieurs décennies. Elea vit qu'on bougeait non loin d'elle et se souvint qu'elle n'était pas seule dans cette caverne. Elle souhaita alors une bonne nuit à la jeune femme et resta encore un instant éveillée pour faire son premier tour de garde. La nuit était tombée assez rapidement vu le temps, autant dormir, personne ne viendrait les déranger. Ou du moins, elle espérait, car les sorciers noirs pouvaient s'amuser avec le temps. Elle se tourna, regarda Leaf qui tapait son sabot sur le sol et grattait, et se leva pour prendre la couverture et la selle. Une fois installée ainsi, la tête posé sur la selle et la couverture sur elle, Elea finit par s'endormir doucement.

Elea se leva la première et sortit Leaf en dehors de la grotte, remettant couverture, selle et son arc. Elle passa l'anse du sac sur son épaule en commençant à fouiller dedans pour trouver une pomme ou des baies. Elle se tourna vers la jeune femme qui effacé tout passage d'eux dans cet endroit. Elea mangea ses dernières baies et trouva une pomme qu'elle avait cueilli quelques jours plus tôt. Il était temps de partir, elle avait perdue du temps avec la tempête. Le soleil avait refait son apparition. Ad'Lucem était encore à quelques lieues d'ici en y allant au galop elles y seraient en un rien de temps. Pour toute réponse à la jeune femme, Elea se pencha tout simple en avant et monta sur Leaf. Sans prendre le temps de voir si elle allait suivre, Elea fit partir Leaf d'un simple coup de talon dans le flanc et cette dernière partie au quart de tour.

Après plusieurs lieues, Elea s'arrêta pour regarder l'horizon, Ad'Lucem s'étendait à perte de vue devant-elle. Elea eut un sourire et refit partir Leaf vers la ville. Elle ne savait pas où habitait cette humaine. Elles arrivèrent finalement dans Ad'Lucem et Elea descendit de Leaf, elle prit les rênes et la traîna derrière elle. Il y avait un marché, Elea remonta sa capuche sur la tête et avança dans le marché avant de se tourner vers la jeune humaine qui l'accompagnait.

« - On ne devrait pas trop tarder, la bibliothèque se trouve dans cette direction, où habitez-vous ? »
©City pub
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Lun 25 Aoû - 18:27





Rencontre intéressante
Feat Eléa Edgerton




Je pris les rênes de la jument et je regrimpais dessus. Ces chevaux étaient assez grands et ils n'étaient pas toujours évident de monter de dessus, alors quand l'on est pas très grande on se débrouille comme l'on peut. Heureusement la présence de rocher dans la grotte m'aidait à grimper dessus sans trop de difficultés pour une fois. Je regardais Elea sortir de la grotte et partir avec son cheval. Je la suivais quelques mètres derrière. L'allure commençait à s'accentuer et nous étions à présent au galop dans les chemins de la forêt. Il existe de nombreux sentiers et Elea semblait bien les connaître puisqu'elle avait pris les devants. Je la suivais aveuglement. Je connaissais peut être bien les chemins dans la forêt, mais peut être qu'elle avait d'autres à emprunter. Nous ne mîmes pas longtemps à rejoindre Ad'Lucem. J'appréciais la vue. Quelques lieues plus loin nous franchissions les portes de la ville. Elea connaissait également la ville, je me demandais si tous les elfes connaissaient aussi bien les environs, sans doute se rendait-elle ici plus souvent que les autres de son pays. Nous descendîmes de chevaux et les dirigions grâce aux rênes. Elea était toujours d'accord pour aller chez moi, enfin c'est ce que j'avais compris, elle ne m'avait pas réellement répondue. Je me tournais vers elle alors que nous marchions dans la rue et elle s'adressa à moi afin de savoir où j'habitais.

- J'habite sur la route non loin de la bibliothèque justement.   

J'en profitais pour avancer de quelques pas de plus sur elle pour pouvoir ouvrir le chemin et l'a menée jusqu'à chez moi. J'espère que j'avais de quoi nous nourrir mais en général, je vois plutôt large pour les stock. On va grignoter un truc et après nous repartirons à la recherche de cette plante mystérieuse. Nous arrivons chez moi en peu de temps. J'habitais une petite maison en pierre apparente, un peu en retrait des autres maisons de la ville. Un petit jardin à l'avant et quelques fleurs et le panonceau qui indiquait qu'il s'agissait d'une boutique d'herboriste. Je pris la clef dans mon sac et poussais la lourde porte en chêne. Je fis signe à Elea d'attacher son cheval sur la barrière comme je l'avais fait avec la jument que j'ai louée. Je la prie d'entrer et commence à ouvrir mes placards tout en lui conseillant de s'asseoir. Il faisait beau. J'entrouvrais un peu le volet pour avoir de la lumière, je n'allais pas allumée une bougie pour ci peu. Je trouvais une grosse miche de pain, un peu de jambons crus ainsi que quelques légumes déjà cuit que nous pouvions manger. Ce serait une sorte de pique nique en mode moyen âge. Cette idée me plaisait bien. Je sortais donc les aliments sur la grande table en bois auquel était disposé des bancs de part et d'autre. Je m'asseyais en face d'elle et garder un oeil sur les chevaux qui étaient en face de la fenêtre.

- Mais dites moi, cette plante que voulez-vous en faire, c'est pour l'un de vos proches ?   

J'espère que cette question n'allait pas la mettre mal à l'aise mais si je partais à la recherche d'une plante aux pouvoirs miraculeux peut être en vain, il fallait que je sache pour qui elle serait. Je coupais la miche de pain en tranches ainsi que le jambon et lui tendais un morceau. Je croquais dans ce sandwich fait maison un peu vintage et appréciais le moment, sans doute qu'une longue journée m'attend.







"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Ven 29 Aoû - 19:07
Elea & Kim
Rencontre intéressante

Les rues d'Ad'Lucem étaient bruyantes à cause du marché. Elea y jeta un coup d’œil discret vers certains étalages en souriant. Elle reprit son attention sur la jeune humaine en face d'elle, attendant une réponse. Elle n'avait jamais fait équipe avec une humaine, que des elfes, un mage ou encore un sorcier noir. Elea repensa au sorcier noir, il l'avait trahi, ou peut être pas, elle ne le sera peut-être jamais. Mais si un jour il refaisait surface dans sa vie, elle le testerait cette fois si. Elle retient un soupir et fronça les sourcils. En effet, la jeune herboriste habitait non loin de là, près de la bibliothèque. Elea se pencha en avant en souriant toujours et la laissa passer devant elle. Elea avait déjà mangé une pomme sur le chemin. Elles traversèrent la ville en découvrant chaque endroit, chaque stand du marché. Elea tendit la main vers certains fruits, les sentit et reprit sa marche en suivant toujours la jeune humain. Elles arrivèrent finalement devant une grande porte en chêne et la jeune femme l'invita à attacher Leaf puis rentra à sa suite dans la maison. Cela changeait de son habitat naturel. Elle regardait chaque détail de la maison sans rien dire, hésitante un instant, restant en retrait. Elea attendait qu'on l'invite à s'installer, c'était comme ça que faisait les elfes, elle ne voulait pas s'imposer. Elle reprit son attention sur l'humaine qui l'avait rejoint dans sa quête, cette dernière lui conseilla de s'installer. Peu de temps après avoir déposer de la nourriture sur la table, la jeune herboriste finit par la rejoindre. Après un cours silence, cette dernière lui posa une question. Elea hésita de lui répondre, regardant les aliments sur la table. Après tout, cela ne la regardait certainement pas, elea était envoyé en mission certainement secrète, d'une femme malade depuis plusieurs années. Mais c'était vrai, elle devait savoir pour quelle raison Elea avait été envoyé en quête de cette plante.

« - Je dois récupérer cette plante pour mes souverains ! Une elfe est malade depuis plusieurs années, il me semble qu'ils ont testé toutes sortes de plantes médicinales avant d'en venir au fait de cette plante connue pour ces effets magiques ! Mais je n'en ai jamais vu, sauf dans les livres ! Mon peuple est assez prétentieux et fiers, et quand il s'agit de légende, ils y croient... »

Elle arrêta de parler, hésitant de dire qu'elle était différente de son peuple. Elle ne croyait pas aux légendes et ne suivait pas totalement leur coutume, mais aimait tout de même leur grand arbre et son pays d'origine. Elle soupira doucement en souriant.

« - Mais, si on doit faire le chemin ensemble, j'aimerais savoir votre nom ? Il ne me semble pas que vous me l'aviez dit ! »
©City pub
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Dim 31 Aoû - 18:54





Rencontre intéressante
Feat Eléa Edgerton




Elea semblait porter une grande importance à cette légende. Peut être était-ce peine perdue que de chercher cette plante mais l'espoir peut lever des armées alors pourquoi il ne nous ferait pas aller chercher cette plante. Tant ses pouvoirs étaient incroyables tant je croyais que nous n'allions jamais la trouver. Cependant, j'avais appris que ce monde pouvait nous cacher de véritables merveilles. De plus, plusieurs contrées étaient encore inexplorées, il serait donc envisageable que cette plante si mystérieuse soit dans une contrée inconnue de tout, ce qui serait corrélable avec le fait que l'on n'ait pas beaucoup d'informations sur le sujet. Je continuais de manger en écoutant Elea et en essayant de m'imaginer cette plante, les bénéfices que je pourrais en tirer mais également le danger pour l'espèce. Le danger des sorciers noirs ou des marchands trop attachées à leurs profits. Elea me demanda alors comment je me nommais. En effet, je ne m'étais pas présenté, et pourtant ce n'était pas volontaire pour une quelconque dissimulation de mon idée, c'était juste un oubli, un peu malpoli. Je m'excusais et me présentais.
- Je suis Kim Lewis ! Je suis une vraie tête en l'air ces temps-ci. Je connais bien la gestionnaire de la bibliothèque, je pourrais te la présenter et elle sera sans doute nous conseiller sur les ouvrages car nous pourrions vite perdre notre temps si nous ne demandons rien !   

Elea semblait d'accord avec cette idée. Je ne pense pas que la bibliothécaire soit du genre à répandre la nouvelle ou à faire tourner la situation à son avantage. C'était une amie à moi, je lui faisais confiance. Nous finissions de manger et nous repartions comme nous étions venus. Je refermais ma maison, placards, volets et porte en chêne. Je prenais ma jument par les rennes, ce n'était pas la peine de remonter dessus alors que nous étions à quelques pas seulement de la bibliothèque. Les gens étaient très sympathiques et ils n'y avaient pas de dangers notables, pas de bagarre entre commerçants ou encore un client non satisfait, tout semblait peut être un peu trop calme ici, à Ad Lucem. Je sentais une odeur étrange, une odeur de brûlé, je levais les yeux et je vis sortir des flammes du grenier de la bibliothèque. Je touchais l'épaule d'Elea pour l'interpeller. Il fallait agir vite. Nous nous mettons à courir et les chevaux firent de même derrière nous. Le feu s'était déclenché il y a peu de temps, nous avons encore des chances de l'éteindre. Alors qu'Elea s'occupait de monter l'escalier, je faisais un tour rapide de la bibliothèque pour voir si personne n'était rester. Une fois les personnes sorties, je montais également escalier, Elea avait mis fin au début de l'incendie. Il n'y avait aucun dégâts notables, juste quelques livres un peu noircis et une sale odeur de brûlé. Je me posais alors la question de comment avait-elle fait. Il n'y avait pas d'eau à porter dans la bibliothèque ni même une couverture ou du sable, rien de tout cela. Je regardais Elea avec un simple regard incompréhensif. La seconde d'après, je passais la tête par l’œil de taureau du grenier en disant que tout allait bien. Nous redescendions les escaliers et la bibliothécaire nous interpella.

- Merci infiniment ! Nous vous sommes bien redevable ! Dites moi ce que je peux faire pour vous aider ? 

- Moi je n'ai rien fait, c'est Elea qu'il faut remercier.   

Je me tournais vers elle en signe de congratulations et je lui laissais la parole.






"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Lun 1 Sep - 23:01
Elea & Kim
Rencontre intéressante

Elea ne s'était jamais aventurée dans des contrées oubliés et inexplorées. Elle ne voyait pas l'intérêt d'y aller et de se mettre en danger dans ce genre d'endroit. Mais vu qu'elle devait s'y rendre au plus vite, autant en savoir d'avantage sur ces lieux reculés tout comme la plante. Pour quoi cette dernière poussait aussi loin et comment les elfes en ont eu vent ? Elle regarda le parquet de la maison, plongée dans ses pensées. Réfléchissant à toute cette quête. Elle plissa les yeux, remontant à son enfance, la légende ne disait rien du comment ils ont su pour la plante, juste qu'elle soignait. Et s'y c'était juste un piège pour les elfes ? Elea avait toujours ce côté différent des siens, de croire en la puissance de quelque chose, et s'y la plante ne marchait pas ? Qu'est-ce qui leur restait ? Elle chassa toute pensées négative, releva la tête, retrouvant un peu le sourire. Elle était un elfe, elle devait agir comme telle, suivre les ordres, bien se conduire. Toujours être contre certaines personnes, détester les nains, faire équipe seule, aider son prochain. Elea aimait aider son prochain, dans n'importe quelle situation, mais elle aurait préféré le faire sans toutes ses missions qu'elle devait faire au profit des souverains pour une erreur commise. La jeune femme finit par se présenter en quelques mots, lui expliquant ensuite qu'elle connaissait la gestionnaire de la bibliothèque. Elea hocha la tête en souriant, étant d'accord avec sa proposition. Autant ne pas y aller par quatre chemins et se dépêcher. Elle piocha sur ce qu'il y avait sur la table, mangeant doucement et sans précipitation.

Une fois de nouveau dehors, Elea détacha Leaf et lui tapota la crinière. Le marché était un peu plus loin que cette rue et la bibliothèque plus en hauteur. En s'éloignant pour la bibliothèque, quelque chose n'allait pas, en effet une odeur étrange flottait dans l'air et inquiétait un peu la jeune Elea. Kim lui tapota l'épaule pour lui montrer le ciel et une fumée grise qui commençait à se former. Elles se dépêchèrent d'arriver au bâtiment, suivi de près par les chevaux. Sur place, Elea se hâta de monter les marches de l'escalier. Dans le grenier, il n'y avait rien pour éteindre, même pas une couverture. Elle s'apprêtait à sortir chercher la couverture de Leaf quoi elle remarqua du quoi de l'oeil, que le feu s'était apaisé. Elle se tourna vers les dégâts, surprise que le début de feu se soit éteint par magie. Elea allait se penchait sur les livres calcinés, histoire de voir pourquoi ils ont été brûlé. Certainement dû à de la magie, mais pour quoi cet endroit en particulier ? Elea se tourna vers Kim qui venait de lui apparaître et leur regard se croisèrent un instant. Il y avait certainement un message dans ce feu, quelqu'un lui montrait certainement la voie. Elea écouta ensuite Kim criait par la fenêtre, disant que tout allait bien et l'instant d'après, elles descendaient toutes les deux. La gérante les remercia comme elle le pouvait, les invitants alors à les aider. Elea eut un sourire et s'approcha.

« - Il n'y a pas eu beaucoup de dégât, mais cela me semble étrange qu'un incendie apparaisse et disparaisse de la sorte ! Cela ne m'étonnerait pas que ce soit les sorciers noirs ou tout autre chose ! Pour en revenir aux livres, je recherche un livre tout particulier qui parlerait des terres neutres où une plante pousserait avec des vertus de guérisons ! »

Elea ne voulait pas en venir au fait, pas maintenant. Et quand bien même un livre qui parle de ce qu'elle cherche, existait, elle aimerait en prendre connaissance. La gérante de la bibliothèque l'informa que les livres se trouvaient au grenier, là où elles se trouvaient peu de temps avant. Il y avait bien un livre sur les terres non-colonisés mais elle ignorait si il parlait de la plante. Elea avait cherché dans les livres de plantes mais pas dans les livres sur les terres, autant s'aventurer là-dedans. Elles remontèrent les marches alors que la bibliothécaire racontait comment elle avait eu ce bâtiment pour un faire une bibliothèque. Une fois de retour au grenier, la bibliothécaire mit une main sur sa bouche et se chargea de regarder chaque ouvrage à la recherche de ce qu'Elea lui avait demandé. Elle se tourna vers cette dernière et lui tendit un livre un peu abîmé et brûlé. Elle grimaça et s'excusa, mais Elea lui sourit, ce demandant encore comment le feu s'était déclaré. Mais après tout, c'était certainement un signe. Le livre qu'elle tenait était brûlé plus que les autres mais en l'ouvrant elle put trouver ce qu'elle cherchait. Il y avait plus de chose sur les terres neutres qu'elle ne l'avait jamais imaginé. En effet dans cette œuvre il parlait bien de la plante, les humains s'étaient rendus en ces terres il y a plusieurs lunes de cela. Ils avaient ainsi trouvés la plante et ils l'avaient ensuite étudier. La légende pouvait partir de là, du bouche à oreille qui s'est construit en rumeur puis légende dans une quelconque auberge, disant qu'elle soigne. La plante n'a plus refait surface depuis longtemps, concluant qu'elle poussait tout les cent ans à la prochaine pleine lune. Elea calcula ensuite la prochaine pleine lune.

« - Il faut partir maintenant ! La prochaine pleine lune et dans quelques lunes, soit 7 jours ! Puis-je emprunter ce livre ? »

La bibliothécaire hésita un instant de leur confier le livre et fit oui de la tête, puis non, de peur de ne plus revoir l'ouvrage unique dans sa bibliothèque. Elea le ferma, compréhensif, le tendit à la gérante et se hâta de partir, descendant les marches. Elle attrapa les rênes de Leaf et sortit déjà une carte de son sac.
©City pub
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Mer 3 Sep - 22:12





Rencontre intéressante
Feat Eléa Edgerton





La gérante était compréhensive après que nous ayons stoppé l'incendie. Je notais alors un détail qu'elle avait dit. Elle avait parlé de l'incendie mais ignorer comme celui-ci aurait pu s'allumer et le plus étrange s'éteindre sans nécessiter l'intervention de personne. Je trouvais cela très troublant. C'est alors que mon amie bibliothécaire nous indiqua que les livres sur un tel sujet étaient certainement à l'étage. Nous reprenons donc l'escalier une seconde fois et je commençais à regarder, à ressentir quelques choses. Je ne sais pas vraiment ce que c'était mais je ne pourrais pas le décrire, peut être est-ce du au fait que je sois mage et que je sois capable de ressentir, . . . une sorte d'aura, une présence surnaturelle. Les lieux m'effrayaient un peu, ils faisaient sombre et la pièce n'était pas très grande. Coïncidence ou simple hasard mais le livre que nous cherchions étaient l'un de ceux brûlés par l'incendie. Je trouvais cela vraiment étrange mais le garder pour moi, sans rien dire, je regardais au côté d'Elea le contenu du livre. En effet, il y avait des pages intéressantes, détaillées avec des schémas et des cartes. Ce livre nous serait d'une grande utilité mais Elea comprit qu'il ne devait pas quitté les lieux. Je tournais un regard sévère à mon amie, elle aurait pu faire une exception mais d'un autre côté je comprends sa décision. Elea semble avoir eu un déclic et m'informe qu'il est temps de partir, que la nouvelle lune est proche et qu'il nous faut nous y rendre au plutôt. Je souriais par cette initiative, il est vrai que la légende disait qu'elle ne poussait que les nuits de pleine lune. D'un point de vue scientifique, je me doutais bien qu'une plante ne pouvait pas pousser en une nuit, mais ce monde rassemble bien des surprises.

Je fis la bise à mon amie regardant une dernière fois le livre avant de descendre l'escalier. Je regarder les cendres, elle formait comme un symbole dont je mémorisais la forme si particulière. Cela n'avait peut être rien à voir mais beaucoup de coïncidence dans cet incendie, cela nous resservira peut être à un autre moment de notre quête. Je sortais de la bibliothèque et suivait Elea. Nous repartions à cheval. Je la suivais, elle savait sans doute mieux que moi où nous nous rendions. Nous allions à une allure assez rapide alors que nous étions toujours en ville. J'essayais de faire attention aux alentours, de ne heurter personne. Bientôt nous franchissions les remparts d'Ac Lucem et nous prenions le chemin dans les collines. Elea avait une certaine élégance à cheval, une certaine prestance que je n'avais pas, à côté je passais vraiment pour une paysanne. je trouvais toujours le temps long à cheval. Pour passer le temps, je contemplais le paysage, les collines qui défilaient devant nous. Elea avait une carte dans les mains et j'essayais de voir quelles directions nous suivons mais ce n'était pas évident avec le vent qui soufflait. Je lui faisais donc une confiance aveugle et pour le moment, je ne regrettais en rien cette décision. Nous arrivons dans une forêt et j'écoutais des bruits au loin, ce n'était sans doute pas grand chose mais je restais vigilante. Les sorciers noirs sont partout et il faut être prudent. L'allure ralentissait et nous étions plus à même d'entamer un dialogue à une allure plus modérée. Je me tournais donc vers elle.
- Tout ce vent fatigue au bout d'un moment ! Nous nous rendons directement en terres inconnues ? Nous prendrons des vivres dans la prochaine ville peut être ? Qu'en penses-tu ? 







"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Ven 5 Sep - 20:06
Elea & Kim
Rencontre intéressante

Elea observait la carte qu'elle détenait, celle qu'on lui avait donné. En fronçant les sourcils, elle suivait les chemins du bout des doigts, pour savoir par où commencer. Comment se rendre en terre neutre le plus rapidement possible ? Elle secoua la tête pour chasser cette pensée, elle voulait surtout penser au chemin le plus court. Elle verrait plus tard pour le transport. Elle devait se rendre en terre des nains pour cela ou se rendre sur la frontière entre la terre des nains et la terre des hommes. Elle n'était même pas sûr qu'il y est un port sur ces lieux. En longeant la mer peut-être, puis négocier avec un passeur pour les faire traverser jusqu'en terre neutre. Elle soupira et rangea sa carte dans son sac avant de relever la tête et de voir Kim. Elea monta finalement sur Leaf puis partie au galop vers la sortie de la ville. Tout le monde se poussait sur son passage, elle ne vérifia pas si Kim suivait sa cadence. Elle devait rejoindre le sud d'ici deux jours, droit devant, vers L'archipel Boréal. Et de là, il lui resterait deux jours pour trouver un bateau. Elle franchissait déjà les remparts de la sortie d'Ad'Lucem et continuait sans faire de halte. Elea aurait dû tout expliquer à Kim avant de se lancer comme ça vers l'inconnu. Elle n'avait pas l'habitude de faire la route avec quelqu'un et donc de prévenir ce qu'elle s'apprêtait à faire. Finalement, elle gagna une forêt et ralentit un peu l'allure, Ad'Lucem était à présent à plusieurs lieues derrière elle. La jeune elfe regardait les chemins autour, cherchant lequel prendre. Skeylir n'était plus très loin et offrait un port pour les marchandises, à y réfléchir, ce village était bien plus près et plus rapide d'accès. Elle écouta d'une oreille ce que la jeune herboriste lui disait.

« - Nous avons quatre jours pour nous rendre en terre non colonisé, nous avons encore du temps avant la tombé de la nuit pour nous rendre jusqu'à Skeylir, pour des vivres ! Peut-être avoir un navire pour travers L'archipel Boréal, sinon nous rendre sur la terre des nains et essayait une traverser... Mais je suis une elfe et cela compliquerait les choses ! En espérant ne pas rencontrer de mauvaises personnes ! »

Elea sortit sa carte et approcha Leaf du cheval de Kim pour lui montrer le trajet à faire. Lui montrant Skeylir puis la frontière nain qui était encore à plusieurs jours de là où elle se trouvait par rapport au village qu'elle ciblait. Elle ignorait encore combien de jours elles auraient pour la traversée de la mer. Elle rangea la carte dans son sac magique et reprit les rênes de Leaf.

« - Reprenons la route ! On a encore beaucoup de chemin à faire ! »

Elea songea alors au livre et à l'histoire de la plante et qu'elle poussait qu'en pleine lune. Elle repartit assez rapidement pour atteindre Skeylir avant la nuit tombé.
©City pub
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Dim 7 Sep - 19:20





Rencontre intéressante
Feat Eléa Edgerton





Nous étions parti à l'aventure. Plus le paysage défilait à l'horizon, plus je me disais que je m'approchais d'une expérience incroyable. J'allais quitter mon quotidien pour l'inconnu et ce sentiment me faisait un bien fou. Me libérer de cette ville que j'avais élue comme étant ma ville. Je jetais un dernier coup d'oeil derrière mon épaule. Ad Lucem disparaissait au loin et bientôt je n’apercevais que les édifices les plus élevés de la ville. Le vent caressait mon visage et c'était comme si un nouveau jour s'offrait à moi, un jour que j'avais attendu bien longtemps, le jour où je partirais loin d'ici. Il est vrai que parcourir de longues distances à cette époque n'était pas chose facile mais pourtant je regardais au loin en espérant que la ville prochaine était bientôt là. Les alentours d'Ad Lucem se caractérisaient pas de vastes étendues de cultures, quelques bosquets que les chemins commerciaux traversaient. Elea était partie à vive allure. Elle m'expliqua enfin tout ce qu'elle avait en tête, où nous allions nous rendre. J'étais vraiment étonné de la ferveur et la détermination dont elle faisait preuve pour parvenir à trouver cette plante aux pouvoirs incroyables. Elle avait pu étudier les plans pour s'y rendre mais je pense qu'elle connaissait cette partie du monde mieux que moi, ce qui lui permettait de se guider sans avoir le nez collé sur le plan à la moindre intersection. Voyager n'était pas quelque chose d'extraordinaire pour elle au contraire, elle semblait bien connaître ce qu'impliquait un long voyage. J'en déduisais donc qu'elle avait sans doute l'habitude de partir en quête.

- Tu as l'air très renseignée et déterminée, je te suis sans hésitation ! 

La confiance était pour moi une qualité essentielle lorsque nous voyageons avec quelqu'un qui plus est pour une période non déterminée. Elle évoquait beaucoup de noms de lieux que je n'avais pas encore entendu parler. Elle semblait les connaître bien mieux que moi et c'est cette assurance qui me permet de lui faire confiance et de la suivre. Nos chevaux couraient à travers les plaines. Les paysages défilaient autour de nous et les rivières reprenaient leurs cours après notre passage. Le soleil commençait à descendre dans le ciel et la température n'était plus en hausse, le fond de l'air commençait à se rafraîchir. Je suppose que nous ferions une pause pour le dîner lorsque nous serons arriver dans la ville qu'Elea avait mentionné peu de temps avant. Je sentais que ma jument commençait à être fatiguée, bien évidemment, les chevaux que l'on emprunte pour une journée ne sont pas vraiment fait pour les longs trajets. Je ralentissais donc un peu l'allure et lorsqu'Elea se rendit compte que la distance qui nous séparait augmentait lorsque nous avancions, elle ralentit également. Au loin, je voyais des halots lumineux comme ceux dont les gardes se servent pour garder les remparts de leurs villes. Je pense que nous arrivions d'une ville mais étant donné que je ne connaissais pas vraiment ce coin, je n'avais pas la moindre idée de quelle ville il s'agissait. Elea n'avait pas l'intention de l'éviter et nous nous rapprochions à vive allure de la ville. Bientôt la musique de la fête nous parvenait. Je souriais à l'idée que nous fassions une éventuelle pause, si ce n'est dormir un peu. Cependant, je n'imposerais pas mes volontés à Elea, je savais bien que nous avions peu de temps avant la pleine lune et il était évident que nous n'allions pas prendre le temps de nous joindre à la fête, ni de s'assoupir trop longtemps ! Nous franchissions les remparts de la ville, j'attendais qu'Elea me fasse part de quelques choses mais elle ne me disait rien. Aucun panneau n'indiquait dans quelle ville nous venions d'arriver, sans doute qu'il a été dégradé. Je me tournais donc vers Elea afin de lui demander.

- Où sommes-nous ? 







"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mar 9 Sep - 11:29
Elea & Kim
Rencontre intéressante

La destination qu'elle s'était fixée était encore à quelques lieues. Elea restait tout de même concentrée sur sa mission. Elle songea à la plante et de devoir sauver cette femme malade. Le livre lui en avait appris un peu plus sur le sujet. Elle savait à présent où se rendre, il suffisait d'atteindre Skeylir. Elea ferma les yeux, bercée par les galops de sa jument et le vent dans ses cheveux. Elle soupira et les rouvrit. Elle n'avait jamais mit les pieds à Skeylir, mais en avait entendu parlé, c'était une ville avec un port et des voiliers qui partaient dans différente direction, avec un peu de chance, elle trouverait certainement quelqu'un pour les emmener en terre non colonisé. La quête ne paraisait pas tellement dur, mais Elea savait qu'à n'importe quel moment elles pouvaient rencontrer un sorcier noir. Peut-être sont-ils eux-même à la recherche de cette plante ou on commençait à prendre possession des terres neutres. Il n'était pas l'heure de penser à l'avantage de les croiser à chaque tournant des chemins. Elle jeta un coup d’œil au-dessus de son épaule et remarqua que Kim la suivait toujours mais à une distance très éloigné. Elle ralentit alors l'allure pour ne pas la perdre de vu au prochain tournant ou que cette dernière ce face attaquer par un orc. Elle fut rattrapée par la jeune herboriste et ensemble avançaient encore où une ville finit enfin par se dessiner. Elea avait eu raison, Skeylir n'était pas très loin. Il y avait des divertissements, étrange avec tout ce qui se passait dans les autres terres. Skeylir ne semblait pas avoir encore été touché par les sorciers noirs, mais était bien gardée. Des gardes étaient devant l'entrée, à moins d'avoir une bonne raison d'y rentrer, ils pouvaient leur interdire l'accès. Mais Elea ne se découragea pas, elle savait quoi leur dire. Les terres hostiles s'en prenaient surtout aux petits villages non gardés, cela paraissait plus simple. Surprise, aucun des gardes ne les stoppèrent et elles purent passer les remparts.

« - Nous sommes à Skeylir ! Il y a des divertissements, certainement fêtent-ils la nouvelle saison et les récoltes ou alors c'est une foire ! »

Elea continua au trot jusqu'au centre du village et vit des jongleurs, des troubadours et des acrobates. Mais elles ne devaient pas s'y atteler pour le moment. Elea se dirigeait vers le port, là où il lui faudrait trouver quelqu'un pour la traversée.

Quelques lieues après le village, Elea vit à l'horizon le port, de remarquable paquebots qui se dessinaient devant-elle. Elle serait obligé de laisser Leaf à terre, cette dernière avait peur de l'eau que ce soit en bateau ou à pied, Leaf refuserait d'avancer d'avantage. Elle descendit de sa jument et lança une pièce à un jeune gamin pour qu'il s'occupe des chevaux jusqu'à ce qu'elles reviennent. L'enfant en avait les yeux qui brillaient et se pencha pour la remercier, avant de courir vers l'auberge, sûrement pour prévenir le propriétaire. Elea longea le port et repéra un homme qui chargeait son navire. Restant à bonne distance, elle lui indiqua le but de son voyage en terre neutre. Il refusa sur le coup en secouant la tête, qu'il n'allait pas par là-bas, qu'une légende parlait de monstres marins. La jeune elfe sourit et lui tendit de l'argent. Elle ne pensait pas en avoir besoin, mais s'il fallait en arriver-là. Il fallait faire vite la pleine lune ne l'attendrait pas. L'homme hésitât de prendre l'argent, puis accepta de les faire passer mais qu'il ne s'approcherait pas, qu'il les ferait descendre en chaloupe et qu'elles devraient se débrouiller seules. Elea se pencha avant de prendre congé, remontant jusqu'au village pour des vivres pour le voyage. Le navire partait demain dès l'aube. Elle se dirigea vers l'auberge où elle avait donner une pièce à un enfant et le vit s'occuper des deux chevaux. Elle y rentra pour y prendre une chambre avant de la payer et de suivre l'aubergiste à l'étage. Une fois dans la pièce, Elea retira sa cape de voyage.

« - Si tu veux profiter des festivités vas-y, je vais essayer d'avoir des vivres avant notre départ demain à l'aube ! »

Elea se pencha et quitta les lieux avec juste son épée et son sac besace.
©City pub
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Dim 14 Sep - 14:48





Rencontre intéressante
Feat Eléa Edgerton





Skeylir était une ville tout à fait ravissante. J'avais un peu peur que notre arrivée ne soit mal prise par les habitants, ce ne doit pas être souvent qu'ils voient des personnes de lointaines contrées arriver par la route. D'après ce que je pouvais voir, Skeylir était plutôt une ville portuaire mais également très vivante. Nous passions devant toutes les étales et les forains et je jetais un rapide coup d'oeil à certains d'entre eux. Deux trois choses m'avaient intéressées mais nous n'avions pas le temps de nous arrêter. Nous nous dirigions vers le port. Je descendis de cheval. Elea donna de l'argent à un jeune garçon pour qu'il s'occupe de nos chevaux. Elle lui faisait confiance. Ce n'est pas quelque chose que j'aurais fait de mon propre chef, on ne sait jamais les intentions des gens. Mais bon, étant donné qu'elle lui confiait la jument à laquelle elle tenait temps, je suppose que je pouvais faire de même avec ma jument de "location". Je me retournais alors et je vis qu'Elea était en train de parler avec un gars du port. Sans doute essayait-elle de nous trouver une personne assez aimable pour nous transporter. Encore une fois, il fallait faire confiance en cette personne et être sûr de ses intentions, s'il était vraiment honnête. J'étais très admirative du tact et de la courtoisie dont Elea faisait preuve, elle n'avait pas peur de cette aventure et faisait une confiance aux gens qui me surprenait. Je lui faisais également confiance en espérant que cela ne nous coûte pas par la suite. Elle revient vers moi et m'explique que nous partirons le lendemain. Après avoir réservé une chambre à l'auberge, elle repartait dans le village en fête. J'adorais les festivités alors quand elle me demanda si je voulais m'y rendre, je ne réfléchissais pas à deux fois avant de lui répondre.

-C'est avec grand plaisir ! On se retrouve pour le dîner à l'auberge ? Pour les vivres, je ne suis pas difficile, tu peux prendre la même chose que pour toi, et puis j’achèterais certainement d'autres choses en passant devant les étales. Et bien, bonne soirée et à toute à l'heure.

Nous partions alors chacune de notre côté. Il faisait encore bien jour donc je n'étais pas inquiète de faire de mauvaises rencontres et puis la présence de nombreuses autres personnes évitent ce genre d'incident également. Je faisais un grand sourire à Elea avant que nous nous séparions pour partager ma joie de participer aux activités de la ville. J'avais pris le sac magique où je pouvais mettre une grande quantité à l'intérieur sans que son poids augmente. C'était une invention très pratique et je ne remercierai jamais assez Patrick pour me l'avoir fait découvrir. Je marchais sur le sentier principale, m'arrêtais pour découvrir les nouveautés des commerçants, goûter aux spécialités locales. Je faisais quelques achats mais je n'achetais que le nécessaire, il fallait que je fasse attention à mes dépenses, un long trajet m'attendait et je n'avais pas de grandes économies chez moi car partir à l'aventure me faisait plaisir mais ce n'est pas ce qui allait remplir mes caisses. Cependant, je me disais que je pourrais peut être tirer un petit profit de cette trouvaille même si ce n'est loin d'être une chose essentielle pour moi. La première raison est bien entendue de découvrir une nouvelle espèce de fleur pour élargir mes connaissances. Après avoir regarder quelques troubadours et autres cracheurs de feu, je me dirigeais vers l'auberge pour le dîner. Je fis connaissance avec l'apothicaire du coin qui avait également une autre passion, les animaux, ils m'avaient proposés quelques créatures domestiques qui peuvent s'avérer très utiles pour la défense. J'évoquerais le sujet à Elea mais ce n'était pas une affaire urgente. Il se rendait également à l'auberge, peut être en parlera-t-il. Je rentrais donc avec lui. Nous nous asseyons sur la grande table en bois en attendant que les autres membres arrivent pour manger. J'aimais bien cette ambiance conviviale. Peu de temps après mon arrivée, Elea franchit également la porte. Je me levais et regardais les achats et l'aidait à en transporter dans la chambre. Une fois tout rangé, nous redescendions et nous nous mettions à table.

- Elea, je te présente Romaric.

- Bonsoir Elea, je suis l'apothicaire du village, je m'occupe également de petites créatures de compagnie très utile pour la défense. Il serait dommage que votre visage si charmant soit blessé. Vous partez de la ville bientôt ?

Je crois que notre Romaric était tombé amoureux d'Elea. La situation me faisait sourire. C'était un garçon sympa mais je ne pense pas que c'était vraiment le moment. L'hôte nous servit les grands plats dans lesquels nous pouvions nous servir. La soirée commençait bien avec une bonne ambiance.







"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 14 Sep - 20:46
Rencontre intéressante

   Elea hocha la tête en souriant en resserrant un peu sa cape en laine. Elle sortit la première de l'auberge, suivi de Kim. Toute deux se séparaient et devaient se retrouver dans quelques heures au même endroit. Skeylir était une belle ville et accueillait toujours des aventuriers venus de toutes part. Elea en avait entendue parler de cette ville plus d'une fois, ainsi que de son port et des gens accueillant. Si la ville était menacé, elle ne savait pas ce que les paysans deviendraient. Elea viendrait sûrement les aider, mais elle était surtout envoyer dans les petits villages. Les sorciers noirs s'en prenaient toujours au plus faible. Mais quand il ne resterait que les grandes villes, ils attaqueront certainement les villes avec des ports pour atteindre d'autres contrées. Skeylir était bien protégé. Elle eut un frisson et cela ne venait pas du vent, elle s'inquiétait. Pour les guerres et cette ville qui n'était pas encore touchée. Elea salua des paysans en hochant simplement la tête, sûrement avaient-ils remarqué qu'elle était une elfe, elle sentait quelques fruits sur les étales. Elle avait se don de trouver les bons fruits tout comme elle avait le don de tirer à l'arc. Elle remonta tout le marché, croisant des fantassins et quelques enfants qui couraient. Elle posa sa main sur sa bourse. Dans ce genre d'endroit, il pouvait y avoir des voleurs et elle avait besoin de sa bourse pour faire plusieurs achats dans cette ville. Elle réussit finalement à repérer quelques légumes pour Leaf. Avant de se séparer de sa jument, Elea comptait bien laisser des légumes à son attention. L'enfant à qui elle l'avait laissé semblait attendre quelque chose et il avait tout le matériel pour s'occuper d'un cheval. C'était pour cette raison qu'elle lui faisait confiance. Elle lui avait donné une pièce en or et à voir sa tête, c'était certainement la première fois qu'il en voyait une. C'était sûrement pour cette raison qu'il avait accouru jusqu'à l'auberge. Elle soupira et prit quelques fruits, d'autres légumes et pour la viande, elle chasserait une fois sur l'île. Du moins, s'il y avait de quoi chasser. Elle avait prit pas mal de vivre avant de retourner à l'auberge. En pouvant la porte de chaîne, Elea repéra Kim en très bonne compagnie. Cette dernière vint l'aider et ensemble retournèrent peu de temps après en salle. Le nouveau venu était bien curieux et étrange, elle ne voulait pas lui répondre tout de suite. Kim lui avait certainement parlé de leur voyage. Ce n'était pas un secret, mais Elea ne voulait pas que tout le monde soit au courant de sa quête. Elle souriait et vit arriver des grands plats. L'homme lui avait dit qu'il était apothicaire, il vend et prépare des médicaments pour les malades.

« - Je sais très bien me défendre seule ! Sans me venter, je sais très bien me servir d'une épée et d'un arc ! Demain, dès l'aube, nous repartons en mer ! »

Elle repoussa sa capuche pour me voir et commença à manger en souriant sans rien rajouter d'autre. L'auberge était très accueillante et on attendait les troubadours en dehors. Est-ce que Kim lui avait dit pour la plante ? L'herboriste lui avait certainement rien dit et il avait juste deviné qu'elles étaient de passage dans la ville.
©OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Dim 21 Sep - 17:27





Rencontre intéressante
Feat Eléa Edgerton





Elea savait se défendre et elle en faisait part à notre cher apothicaire. Je trouvais la présence de créatures de compagnie un peu fantaisiste mais nous n'en avions pas besoin, Elea sera ma protectrice. Cependant, j'avais évolué sur ce plan là, j'avais appris à me défendre seule grâce à un humain. Je n'oublierais pas cet apprentissage qui peut à tout moment se révéler utile. Alors que la soirée se terminait parmi nos convives très bavards, Elea et moi écoutions quelques légendes sur la contrée où nous allions nous rendre. J'apprenais d'autres informations probablement utiles une fois sur les lieux. Cet apport de connaissances me rendait un peu plus confiante quant à notre voyage. La nuit commençait à tomber et nous échangions des regards avec Elea pour nous faire comprendre mutuellement que bien que nos convives soient forts sympathiques, il faut que nous nous reposions et reprenions un maximum de forces avant notre départ. Nous montions donc à l'étage. Une fois dans la chambre, je me mettais en tenue pour dormir et à quelques minutes après, je m'étais déjà endormie. La température de la chambre était idéale avec un peu d'air qui entrait par la fenêtre. Le calme régnait dans les lieux et la literie était confortable, que demander de plus ?

Les premiers rayons du soleil venait d'entrer dans la chambre et Elea me réveillait d'un petit geste amicale sur l'épaule. Il était très tôt mais elle n'avait pas besoin de me rappeler que le temps nous était compté. Je lui souriais et pour une fois me retenais de faire une quelconque remarque sur l'heure qu'il était. Je me changeais, fis un peu de toilette grâce à la jarre prévue à cet effet dans la chambre et je descendais à la suite d'Elea dans l'escalier en colimaçon. Dans la salle principale de l'auberge, il n'y avait personne, juste la patronne qui essuyait quelques verres et des couverts. On la salua et s'installa à une table. Je suppose que le petit déjeuner sera de courte durée étant donné que nous avions déjà descendu nos affaires. Par conséquent, lorsque la femme de l'auberge nous demanda ce que nous voulions, je lui demandais juste un peu de pain et un jus de fruit, enfin plutôt breuvage aux baies à cette époque. Elea sourit quand je dis "jus de fruit", c'est vrai que ce n'est pas habituel pour eux. Nous ne tardons pas à finir le petit déjeuner sans vraiment se parler, je ne suis pas du genre bavarde le matin. Elea sortit en premier de l'auberge, nous voyons alors un magnifique lever de soleil sur la mer. C'était vraiment féerique mais la contemplation ne dura pas, Elea avait déjà fait plusieurs mètres que je n'avais pas bougé. Elle fit ses au revoir à Leaf, je fis de même à ma jument même si l'attachement était beaucoup moins intense. La voyant se dirigeait vers le port, je la suivis. Nous montions sur le bateau après un court échange entre Elea et le capitaine. Je m'étais installé sur un tonneau sur le pont. Nous partions du port et des bruits des commerçants matinaux. Une fois l'eau nous entourant et le calme revenu, je me tournais vers Elea.

- Tu as un lien vraiment fort avec Leaf, tu l'as depuis sa naissance ?  

La passion qui les unissait était sans doute une jolie histoire, une complicité grandissante et je trouvais vraiment touchant le lien qu'elle avait établi avec sa jument. Elle me narrait leurs histoires qui se sont liées peu à peu.







"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mer 24 Sep - 18:56
Rencontre intéressante

La journée longue et cette halte dans ce village était fort plaisant pour Elea. Elle avait trouvé quelqu'un pour s'occuper de Leaf et elle avait quelqu'un pour l'emmener en terre inconnu dès demain. Pour le moment tout se dérouler comme convenu, mais cela pouvait vite virer au cauchemar, ou allait très mal. Par contre, Elea ne voulait pas y songer, tout aller bien. Par contre, leur passeur allait les laisser se débrouiller une fois qu'elles seraient proche de l'île. Ce dernier comptait les laisser dans une chaloupe pour qu'elles seules se dirigent vers la terre neutre. Elles imagina des créatures encore jamais vu dans le monde. Elle écoutait les légendes autour de la table et finit par lançait un regard vers Kim. Il était temps d'aller se reposer, la nuit était à présent tombée et demain la journée allait être longue. Elle se leva se pencha en avant et souhaita bonne nuit avant de se retirer. Une fois dans la chambre, elle se prépara pour le coucher, préparant même ses affaires pour le lendemain. Elle commençait à avoir un peu peur, cette aventure était bien différent de toutes celles qu'elle avait faites. Qui plus est, c'était inconnu, personne n'avait parcouru c'est lieu, la peur les tiraillait et les faisait rester en arrière, loin de cette terre non colonisé. Allongée sur le lit à fixer le plafond, Elea se posait quelques questions. Qu'est-ce qui les attendait en ces terres ? La pleine lune était pour bientôt et les repos étaient trop fréquent, Elea aurait bien préféré partir dès ce soir. En soupirant, elle se tourna sur le côté et ferma les yeux avant de se sentir glisser vers le sommeil sans rêve.

Elea s'éveilla doucement mais dehors il ne faisait pas encore jour. Elle se tourna vers Kim qui dormait paisiblement. Elle se leva, s'habilla et se dirigea vers la fenêtre. C'était très calme, les festivités avaient cessées. Elle regarda dans son sac magique, faisant l'inventaire de ce qu'elle possédait. Le temps passa et elle remarqua le soleil. Elle se dirigea vers Kim et posa sa main sur son épaule. Il était temps de se lever et d'y aller. En rejoignant la grande salle, elles saluèrent l'aubergiste et mangèrent des fruits avant de partir pour un long voyage. En sortant de l'auberge, Elea s'approcha de sa jument puis d'un pas décidé, se dirigeait à présent vers le port. Elle repéra le capitaine de navire, qui hocha la tête avant de les invités à bord de son navire. Elea jeta un rapide coup d'oeil sur le port et les environs de la ville avant de descendre les quartiers des matelots. Elle déposa ses affaires et remonta sur le pont rejoindre Kim qui avait déjà prit ses aises sur un tonneau.

« - Leaf m'a été confiée à la mort de ma mère ! Je l'ai eu très jeune et notre lien est très fort. Chez les elfes nous pouvons comprendre les animaux et Leaf comprend se que je lui dis ! Elle est très peureuse, surtout de l'eau, sinon j'aurais bien aimé l'emmener avec moi ! »

Elea songea à sa jument pendant un temps avant de reprendre son attention sur sa quête. Elle regarda la mer à perte de vue en chassant ses appréhensions. Le temps passa et le capitaine annonça qu'ils étaient proche de leur quête. L'île se dessinait au loin et ce dernier descendit une chaloupe, invitant ainsi Elea et Kim a y monter. Leur demandant ensuite s'il devait rester avec son équipage. Elea secoua la tête. Elle trouverait bien une solution pour repartir Une fois à bord, Elea prit les rames et s'éloigna vers la terre ferme. Le soleil était par moment caché par les nuages mais ce dernier était bien haut. Cela leur avait prit la journée pour en arriver là. Qu'est-ce qui pourrait faire aussi peur au gens ? Pourquoi autant de légende sur un endroit qu'ils n'ont jamais vu ? Elea comptait bien le découvrir. Elle arrivèrent en terre et Elea sauta dans l'eau pour tirer la chaloupe jusqu'à la plage de sable blanc.

« - Il est temps d'explorer les lieux avec attention ! Je ne sais pas ce qu'on pourrait rencontrer dans ces lieux donc soyons sur nos gardes ! »

Elle sortit son épée et avança vers la jungle qui se dressait devant eux. Des créatures immenses pourraient vivre dans cette partie du monde ou alors une tribu. Elea soupira et avança épée en main.
©OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Mer 1 Oct - 19:16





Rencontre intéressante
Feat Eléa Edgerton





Voilà nous y sommes dans ces fameuses terres qui éveillent les rêves et les légendes. Le trajet en bateau se passa plutôt bien. J'appris que j'avais un peu le mal de mer mais elle n'était pas encore très agiter donc je me sentais relativement bien. Nous saluons le marin qui nous a transporté jusque là et je me glissais dans la chaloupe. Bien évidemment, je n'avais pas du tous les vêtements adaptés à la situation mais j'essayais de me débrouiller. Oui, j'avais une jupe ce qui réduit considérablement les mouvements possibles. Le matelot qui était plutôt joli garçon me passa mon sac, je lui faisais un dernier sourire avant que nos chemins se séparent. A présent, je revenais à la vie réelle. J'aidais Elea en prenant l'autre rame. Je n'avais pas de très gros muscles mais nous étions suffisamment équilibrer pour que la chaloupe avance droite, enfin je pense qu'elle forçait moins que moi. Nous arrivions sans trop de mal sur la plage grâce au calme de la mer. Nous arrivions sur une plage de sable fin ou tout semblait calme. Je me croyais plus dans une île paradisiaque que dans le lieu étrange mais qui sait ce qui se cache derrière cette grande végétation qui bordait la place.

Nous laissions la chaloupe échouée sur la plage et après avoir pris nos affaires. A l'aventure ! Je suivais Elea de près d'autant plus qu'elle l'avait rappeler que nous ne savions absolument pas ce que nous pouvions trouver lors de notre périple. Je contemplais les plantes, j'étais vraiment surprise des espèces que l'on pouvait trouver ici, elles ne ressemblaient en rien à celles que je connaissais de ce monde ni même du mien. Je prenais quelques échantillons discrètement et sans perturber notre avancée. Nous arrivions alors bientôt dans une sorte de cercle où la végétation n'avait pas pousser. Cette forme si parfaite ne semblait pas très naturel. D'ailleurs au second regard, on pouvait remarquer que des pics en bois étaient disposés tout autour de ce cercle. Cela ressemblait vraiment à un piège. J'avais déjà vu ce genre de choses dans les films et machinalement je levais la tête, je vis un grand filet. Sans rien dire, je tapais sur l'épaule d'Elea et lui montrais. Il ne fallait pas se précipiter, maintenant que nous étions parti, il fallait que l'on ressorte par le même endroit. C'est ce que nous faisions et nous sortîmes saines et sauves. Nous nous éloignons de cet endroit et le contournions afin de continuer notre route.

- On commence vraiment à découvrir des choses étranges ! Comme tu sais où nous nous rendons dans un tel labyrinthe de végétation ?   

En effet, Elea avait un sens de l'orientation incroyable pour voir qu'elle ne connaissait pas ce lieu. Peut être me cachait-elle quelque chose, un don innée caractéristique au elfe. Ce lieu étrange me donnait la chaire de poule, je décidais alors de prendre ma petite dague dans mon sac pour faire un semblant que je savais me défendre. Bien évidemment en cas d'attaque, je crois que ce serait mon potentiel magique qui ressorte en premier mais la situation ne sait pour l'heure pas encore passer !







"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Ven 3 Oct - 22:00
Rencontre intéressante

Toujours épée en main, Elea s'avançait vers l'inconnu.quoi qu'il puisse avoir dans cette jungle, elle voulait le découvrir. Son envie de découverte prit le dessus et elle ne prit rien en contre, sachant qu'elles pouvaient tomber sur n'importe quoi, mais Elea était soudain fascinée par ce qu'elle voyait. Elle avait presque oublié ce qu'elle avait dit à Kim peu de temps avant leur entrée dans la jungle. Elle secoua la tête et fronça les sourcils, ce n'était pas le moment de perdre la raison en ce lieu, autant rester vraiment sur ses gardes. Elles avancèrent, Elea regardait le sol puis les arbres, les lianes qui pendaient un peu partout, coupant des fougères qui les gênaient pendant leur périples. Elle sentit la main de kim se poser sur son épaule, cette dernière lui montra quelque chose au sol avant qu'elles ne repartent sur leur pas et fasse le tour. Elea ne savait pratiquement pas où elle devait se rendre, mais à force elle finirait par le découvrir. Pourtant, il ne lui restait pas trop de temps avant la pleine lune et elle se répétait de se dépêcher. La jungle était immense et s'étalait devant elle comme la mer qu'elles venaient toute deux de traverser. Elle soupira mais ne perdit pas du tout espoir pour ce genre de quête. La végétation était de plus en plus dense dans cette partie de la jungle et elle n'osa pas répondre à Kim. Elle-même ne savait pas où chercher cette plante, un second piège au sol, leur fit faire un second détour. Après plusieurs heures de marche auquel la nuit descendait doucement, Elea se tourna vers Kim.

« - Je ne sais pas encore où chercher cette plante, nous sommes pas très loin des montagnes et nous allons établir notre camp ici, aucun ennemi n'arrivera derrière nous et nous les verront arriver devant et sur les côtés ! Je pense que la plante poussera quand la pleine lune arrivera ! »

Elle entendit un bruit non loin d'elles mais n'en prit pas compte pour le moment. Elea sentait que quelqu'un les avaient suivi depuis la plage et attendait que ce dernier se décide à se montrer. Il devait avoir des personnes vivantes sur cette partie de terre et elle commença à ramasser un peu de bois pour faire un feu.
©OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Dim 5 Oct - 17:19





Rencontre intéressante
Feat Eléa Edgerton





Le silence d'Elea après ma question me fit comprendre qu'elle ne savait pas plus que moi où nous allions. En effet, c'était la première fois qu'elle se rendait ici. Même en ayant compris cela, je me rendais à son instinct et lui faisais confiance. Nous marchions beaucoup et à chaque pas je regardais où je posais les pieds, cela avait peut être l'air un peu bête dit comme ça mais pas moins vigilant. Nous avancions alors dans cette jungle, sans avoir où nous nous rendions vraiment ni même en sachant que la plante que nous cherchions existait vraiment. La fatigue commençait à me prendre et la nuit étant bien entamé, Elea décida de faire une pause. Nous allions nous reposer dans ce lieu si étrange et dont nous ne sommes même pas sur que nous ne sommes pas surveillés par des prédateurs voire même les peuples de ces contrées dont nous envahissons les terres. Elea était partie chercher du bois pour allumer le feu. Quant à moi, je me gardais à porter de vue d'Elea et réciproquement, on ne sait jamais ce qui peut arriver dans ce genre de lieu. Je me sentais un peu comme dans un reportage sur l'Amazonie, bientôt on verrait des hommes très peu vétus avec des maquillages indigènes et des lances très pointues.

Elea revenait alors et je sortais quelques provisions de mon sac. Nous mangions alors autour de ce feu.*Plutôt Koh Lanta en fait pas trop le reportage.* Je regardais autour de moi. Certes, les plantes exotiques, la végétation étaient très sympas pour le folklore mais je n'étais pas très pressé de rencontrer la faune locale. Pour le moment, je n'écoutais que des oiseaux, mais des animaux qui chantent la nuit, c'est qu'on les dérange ils me semblent. Des craquement de brindilles, des cris d'animaux rendait le moment très spécial et je commencerais presque à être angoisser. Je ne sais pas comment j'allais pouvoir dormir dans ces conditions mais ça serait bien compliqué. Nous finissions de manger et je tendais l'oreille. Je fermais enfin les yeux pourvu que je me réveille en un seul morceau demain matin. J'essayais de m'endormir mais je me reposais juste, je ne pouvais pas fermer l'oeil en sachant tout ce qui pouvait rôder autour de moi. Le lendemain matin, les premiers rayons du jour se levait. Ce jour là, c'était celui de la pleine lune. Nous n'avions donc plus qu'une seule journée pour trouver l'endroit où pourrait pousser cette plante.

- Bonjour Elea, c'est donc un fait, nous avons plus que 24 heures pour trouver l'emplacement de cette plante. Tu n'as pas genre des pouvoirs qui pourraient nous aider ? Peut être les miens sinon ...     

Cette pensée d'utiliser mes dons, cette éventualité me laissait très dubitative, j'avais vraiment dit ça. Cela sonnait tellement étranges lorsque c'était moi qui les disaient. J'attendais que la chef décide du programme de la journée.







"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Lun 6 Oct - 11:24
Rencontre intéressante

Le camp était à présent établi et le feu crépitait, attendant que quelque volatile, comme un oiseau par exemple, chassé quelques jours plus tôt, s'ajoute à ses flammes. Elea était un peu distante et ailleurs ce soir, elle était loin de sa terre d'origine et semblait pas très sûr d'elle. C'était la première fois qu'elle s'éloignait autant des siens. D'habitude, c'était en terre des hommes ou en terre des nains, mais cette fois-ci, elle avait dû prendre un navire pour arriver jusqu'ici. Elle retint un soupir et vit Kim sortir quelques provisions de son sac, elle en fit de même et elles commencèrent à manger sans parler. La nuit allait être courte, Elea était encore sur ses gardes à propos de l'individu qui les avait suivi depuis la plage. Elle allait devoir dormir d'un seul œil ou alors fait le guet, faire semblant de dormir. Il allait certainement passer à l'acte quand elles seront toutes deux endormi. Le volant alors leurs provisions et leurs affaires peut-être. Elle essaya de ne pas y penser et continua de manger, songeant à la plante caché dans cette jungle monstrueuse. Des cris étranges se faisaient entendre, des singes, des chauves-souris, ou tout autre créature, peuplaient cette partie de terre et Elea n'était pas en sécurité. Au moins, une chose était sûr, elle n'était pas toute seule et pouvait se féliciter d'avoir quelqu'un avec elle. Même si cela n'était pas prévu que Kim soit là, Elea devait faire cette quête seule et ne parler sous aucun prétexte de ce qu'elle devait faire. Mais elle avait rencontré Kim sur son chemin et savait qu'elle pouvait lui faire confiance. Elle aurait pu la tester, mais elle n'avait pas le temps, en effet il lui fallait récupérer la plante et retourner en ses terres. Elea resta sur le dos, au moindre petit bruit, elle restait sans bouger attendant. Peut-être que cela était dû à son imagination et personne ne les avait suivi. Elle aurait peut être dû le dire à Kim et faire des gardes. Elea n'avait pas vraiment fermé l’œil de la nuit, entendant les cris des animaux et des branches qui craquaient. Elle se leva tout de même en même temps que les premiers rayons du soleil. Ce dernier montaient vite pendant qu'elle chassait les cendres et reprenait ses affaires. Elle accepta la franchisse de Kim dès le matin. C'est vrai, elle ne savait pas où se diriger et il lui restait une journée pour la trouver.

« - Je n'ai aucun don magique pour chercher cette plante, ça sera selon mon instinct, mais en une journée cela prendra peut-être plus... Si vous avez un quelconque don, pourquoi ne pas l'utiliser vous aussi ? »

Elea reprit son épée et son arc, regarda vers la forêt sauvage et s'éloigna un peu. En regardant le sol, elle remarqua des traces pas et ce n'était pas les leurs, en relevant le regard elle vit des branches cassées. Elle se tourna vers Kim.

« - Hier nous avons été suivi, je ne voulais pas en parler croyant que c'était mon imagination, mais il y a des traces de pas dans la boue et des branches cassées ! Je n'ai rien entendu de particulier pendant la nuit, à part des cris d'animaux. Nous ferions mieux de nous dépêcher, on va suivre les traces de pas peut-être nous mènera-t-elle vers la plante ou alors vers une personne vivant sur ces terres ! »

Sur ces mots, elle s'éloigna dans la direction des pas, regardant les branches brisées. Elle savait chasser et avait un très bon instinct pour savoir quelle direction suivre. Elle se tourna vers Kim, espérant que cette dernière la suive ou qu'elle ne se fasse pas attaquer pendant leur progression.
©OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Dim 12 Oct - 16:50





Rencontre intéressante
Feat Eléa Edgerton





La situation se traduit en langage familier : "nous sommes dans la merde". Je me demandais encore ce que je faisais ici. Nous étions parties à l'aventure certes mais surtout à l'aveugle. Je n'allais pas culpabiliser Elea. Je décidais alors d'afficher le même enthousiasme qu'elle. Nous allions trouver cette plante et nous rentrerions bientôt chez nous. C'est alors qu'elle m'annonça avec un regard blême que nous avions probablement été suivies depuis la plage. Elle essayait de ne pas m'inquiétait en me disant qu'il pourrait s'agir de quelqu'un de conciliant à qui on pourrait demander de l'aide pour notre recherche. J'aimais bien l'optimisme d'Elea mais je crois pas que l'on puisse sérieusement trouver des gens conciliants dans un tel endroit. Je ne savais même pas si j'avais vraiment peur. Je la suivais dans ce labyrinthe végétal sans rien dire. J'essayais en fait de me concentrer, essayer de lancer un pouvoir qui pourrait nous aider. Je ne savais même pas quel pouvoir je pouvais lancer, ou ce que je voulais vraiment donc il était évident que c'était en vain. Nous suivons alors ces traces.

La végétation était un peu moins dense et nous arrivions aux pieds d'une seconde montagne. Je crus apercevoir une silhouette humaine. Je le fis remarquer à Elea. L'espoir semblait renaître en nous. Même si nous trouvions pas cette personne en particulier, il y avait une forme de civilisation ici. Aux pieds de la montagne, on voyait quelques marches qui cachaient un très grand escalier qui se perdait dans la montagne. De part et d'autre de ces marches, il y avait deux statues ressemblants aux statues mayas de mon monde. On se regardait alors avec Elea dans les yeux et on était d'accord, il fallait que l'on grimpe cet escalier. C'était concordant également avec les quelques caractéristiques de la plante qui avaient été transcrites dans les livres. Je savais que c'était une plante de haute montagne. J'en faisais encore une fois la remarque à Elea, nous étions dans la bonne direction et pour une fois, on en était un peu plus sûr qu'une simple intuition. Il y avait beaucoup de marche mais j'étais assez motivé. Je faisais un petite pause et observait la vue. Le temps était un peu nuageux et ne nous voyons pas très loin.

- Regardes, nous avons déjà fait pas mal de trajet   

Je me retournais vers elle. Mon regard ne se posait pas sur son visage mais sur une pierre située derrière elle. Il y avait des inscriptions dans une langue très étrange n'utilisant pas le même alphabet que nous mais l'icône gravé sur le côté parlait de lui-même, il ressemblait étrangement à la plante que nous cherchions. Bien que le temps était très inhospitalié et le chemin rocailleux, nous étions sur la bonne voie.

- Nous sommes sur la BONNE voie, regardes cet icône !   







"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 16 Oct - 18:22
Rencontre intéressante

Elea s'accroupit pour regarder de plus près des traces de pas sur le sol. Elle releva la tête pour observer l'horizon et se redressa pour reprendre sa marche. Elle avait l'habitude de partir chasser, mais là elle ne serait certainement pas obligé de tuer la proie, mais de lui poser quelques questions. Elle espérait surtout que ce ne soit pas une quelconque personne qui les suivait pour les tuer. Elle souffla en longeant les montagnes aux roches coupantes. Qui pouvait bien se trouver sur l'île ? Un village ? Un mercenaire ? Ou bien un sorcier noir ? Ou encore une nouvelle civilisation ? Elea n'en savait rien, mais elle comptait bien le découvrir assez rapidement. Elle voulait surtout découvrir la plante qu'elle cherchait pour son peuple. Au bout d'un temps, elles virent des marches menant plus haut dans la montagne. Elea se retourna, incertaine sur ce coup-là. Et si les pas, les menaient vers un piège ? Qui avait bien pu construire cet escalier ? Tant de questions qui se bousculaient dans la tête d'Elea. Elle soupira doucement et montait tout de même les marches suivi de Kim. Après plusieurs lieues, elles firent une halte et regardaient un peu la vue. La jungle à perte de vu et l'océan au loin, pas un seul navire à l'horizon. Un frisson parcourut Elea et l'idée même de rester coincée sur cette île sans moyen de rentrer chez elle lui faisait tout de même peur. Elle entendit finalement Kim s'écrier qu'elles étaient sur la bonne voie. Elea se tourna vers elle et regarda ce qu'elle lui montrait. Elle fronça les sourcils puis s'accroupit pour voir le symbole. Elle frotta le bloc de pierre en soufflant dessus et découvrit une flèche. La plante se situait dans cette direction, de l'autre côté de cette montagne. Il fallait qu'elle monte jusqu’au sommet et redescendent de l'autre côté. Elle reprit le chemin de marche, il restait encore pas mal de marche à monter et elle n'en voyait pas le bout.

Arrivait au sommet, Elea tourna sur elle-même et vit une forme sombre en contre bas. Elle se hâtait déjà de descendre les marches de l'autre côté de la montagne pour rattraper la forme noire, mais cette dernière avait disparut comme par magie. Elea faillit tomber et elle se rattrapa de justesse avant de prendre son temps. En bas de la montagne, elles étaient à la lisière d'une autre jungle plus dense. Elea sortit son épée pour couper quelques branchages gênantes et avança. Elle entendit des bruits étranges, comme des grincements et en se retournant vit que les branches repoussaient. Elle ne voyait plus Kim, les branches étaient plus épais. Elea coupa de nouveau les branches qui réapparaissait et tira sur le bras de Kim pour pas qu'elle se fasse écraser par le poids des branches.

« - Il va falloir faire attention, on est dans un lieux plus sombre et plus effrayant que de l'autre côté ! Les branches ne semblent pas de notre côté, plus on les coupe plus elles repoussent ! Il va falloir faire vite ! »

Elles continuèrent leur progression en coupant les branches assez rapidement et traversant la jungle en levant bien les pieds. Elles arrivèrent finalement dans une clairière. Elea avança d'un pas en gardant son épée à la main et se retrouva coincée. Son pied s'enfonçait dans le sol.

« - Des sables mouvants ! »

Elea planta son épée un peu plus loin et essaya de s'extirper du sol.
©OswinWho
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
[Elea, Kim & Cheryl] Rencontre intéressante [TERMINE]
Scientia Magicam :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Une organisation intéressante(Pv Zunder D taker)
» Enfin une petite occupation intéressante [Libre]
» Description d'Oak Town
» [UN ARTICLE DE PRESSE] Les univers parallèles, une théorie intéressante !
» Une jument plutôt intéressante...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-