AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La magie et tous ses mystères (Pv: Cheryl Daynight)
 :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Messages : 304
Âge : 23

Feuille de personnage
Profession : Soldat\Explorateur
Amis & Connaissances:
Âge : 24ans
avatar
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Leroy Jack

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Oct - 19:38
Souriant, non mais vraiment pourquoi diable Abby venait de lui offrir ce livre ? Grimaçant, soupirant, mais après mûres réflexions, la petite fille n'avait pas tort, ce serait bien qu'il mette noir sur blanc, toutes les aventures qu'il avait vécu jusqu'ici. Pris au jeu après tout il n'avait pas vraiment d'autre distraction. Jack était en convalescence, il reprenait plus où moins du poil de la bête. De plus écrire ferait un excellent exercice pour sa nouvelle main mécanique. Oui il était bien amoché de son combat contre un Skrin. Finalement il était revenu des territoires hostiles vivant. Soupirant, se plongeant à nouveau dans sa lecture, tout en essayant de la mettre en pratique. La première histoire qu'il voulait retranscrire ce fut cette rencontre avec cette mage. Voilà ce que disait Le Guide de l'écriture. *Chapitre I : L'axe Spatio-temporel : Un drôle de nom que voila. Pour tout début de roman, il faut quelque chose de primordial : définir le lieu et le temps. Cela permet aux lecteurs de savoir quand l'action se passe et où elle se passe. Le préciser permet d'éviter des quiproquos, les incohérences dans votre roman. Pour passer d'un : "Bastou se baladait dans la rue" à un "Bastou se baladait dans la rue, près du centre commercial, zigzaguant entre les passants qui sortaient de leur travail une fois leur journée finie ..." Pensez aussi que vous avez cinq sens : le toucher, la vue, l'ouïe, le goût et l'odorat. Bien souvent lorsque nous décrivons quelque chose, nous évoquons ce que l'on voit, éventuellement ce que l'on ressent quand on touche, et ce que l'on entend... mais on pense rarement à décrire les odeurs. Pourtant c'est là un sens important qui donne une bonne idée de l'ambiance des lieux... voici quelques conseils :

Le lieu : L'aspect des lieux, la présence ou non d'autres personnes, votre position par rapport aux lieux décrits (intérieur, extérieur, assis, debout, contre le mur ?)

Le temps : Dans qu'elle saison se déroule l'histoire, la période de la journée... Par exemple, si vous vous trouvez dans la forêt, pensez à décrire les bruits, à évoquer les animaux, les ombres... Si vous êtes près du lac, décrivez l'eau (chaude, froide, avec ou sans vagues)...*


Nous sommes au plein milieu du printemps, le temps était clément, même si les nuages jouaient avec le soleil et même s'il y avait un petit vent qui revigorait. Leroy se promenait tranquillement, enfin non pas vraiment, certes il était d'humeur à flemmarder et à faire du lèche vitrine dans les rues d'Ad'Lucem cette merveilleuse ville. Souriant à l'agitation qui était autour de lui. Rien de plus normal on était un jour de marché ! Toutes ces odeurs à la fois, sucrées et épicées, lui mettait l'eau à la bouche et le remplissait de joie.

Trouvant que cela correspondait plus où moins aux indications de son guide, de bonne humeur il continua son apprentissage. *Chapitre II : Votre personnage : Probablement le plus important de votre personnage. C'est pour ainsi dire la base de votre roman puisque tout tourne autour de lui. Là encore, en décrivant son personnage, on permettra aux lecteurs de faire moins d'écart et d'avoir un roman comme on l'avait imaginé ou presque. Pour décrire son personnage, il y a quelques grandes étapes ou devrais-je dire, parties, les voici :

Les vêtements : Comme dans la description physique, vous avez probablement déjà parler de ses vêtements, pourtant, il faut en reparler. Ce n'est que dans les mangas où le personnage porte indéfiniment le même costume. Personne n'a des vêtements en cent exemplaires dans son armoire. Votre personnage, tout comme vous, peut changer de vêtements, alors pensez-y ...

L'humeur et l'épisode précédent : Un trait de votre personnage qui influencera ses actions et ses paroles. Il peut être calme, énervé, stressé, apeuré et tout un tas de chose. Décrire l'humeur permettra également de parler de ce qu'il vient de traverser. Admettons que votre personnage vient de se mettre en couple, il sera logiquement heureux et pourra soit le cacher, soit en parler à tout le monde, donc agir en conséquence. Pareillement, dans le cas où votre roman le suit, vous pourrez parler ou non de ses impressions

Ses intentions : Pourquoi est-il là ? Pour retrouver quelqu'un ? Pour passer le temps ? Cette partie posera un peu plus le contexte et permettra de ne pas perdre la vue et l'objectif du roman, et oui, même avoir envie de sexe est une intention alors n'ayez pas peur non plus de le dire. *


Jack est un jeune homme athlétique due à une belle musculature au niveau des biceps, des abdominaux et des cuisses, il n'a pas un physique digne d'un séducteur, en tout cas pas pour lui malgré sa peau mate et sa silhouette élancée. Pour un homme il a une taille moyenne étant donné qu'il mesure 1m80 avec des épaules ni trop larges, ni trop chétives. Il a les yeux en amende couleur bleu ciel très clair, on a l'impression qu'ils sont gris et lui donnent un air sérieux sur qui on peut compter, mis à part cela il a un visage assez rond, mais absolument pas enfantin. Ses cheveux cours toujours en pics, où plutôt toujours ébouriffés sont noirs ténébreux. En clair Jack a non seulement un air sérieux mais aussi un peu déjanté. Il portait un uniforme noir moulant qui possède beaucoup de lanières où une ceinture pouvant transporter des dagues ou un poignard. A cette époque Jack était un jeune soldat au service du Roi des humains. Bien sûr il n'avait pas la même notoriété que maintenant, mais une petite réputation tout de même. Quand on y pense cela remonte à bien longtemps ! Oui on pouvait dire que cette histoire relate ses premiers pas dans le monde de Scientia. A cette époque le jeune homme cherchait des informations sur sa mère la très célèbre scientifique Judy Kambert. Il cherchait également des informations sur la magie qui composait son bracelet. Une magie qui lui permettait d'influencer l'espace-temps. Pour le moment personne n'avait pu l'aider et le renseigner. Jack n'était pas une personne à se laisser aller, il était même plutôt du genre optimiste. Se dirigeant vers l'adresse qu'on lui avait confié afin qu'il aille voir une certaine Daynight Cheryl.

S’étirant et baillant, jamais il aurait cru qu'écrire demandait autant de précision. Certes il n'était pas obliger de suivre les indications de ce guide. Mais comme c'était une première pour lui, il préférait faire les choses en grand et dans les règles de l'art. *Chapitre III : Les actions : Dans ce premier roman, votre personnage agit. Hormis le pourquoi de sa venue et ses intentions, il peut interagir avec le décor ou les gens présents. Tenter d'aller vers le prochain et de ne pas toujours attendre que votre partenaire ne le fasse. Pour finaliser votre roman, voici quelques conseils :

La pensée : Tout le monde pense. Vous n'êtes pas obligez d'aller à la ligne et de mettre la pensée de manière à la distinguée, mais n'oubliez pas que votre personnage en a dans la tête, il peut donc penser et avoir des avis sur ce qui l'entoure. Un chien marchant sur deux pattes va forcément attirer l'attention de votre personnage, autant en parler.

La parole : Oui, votre personnage peut aussi parler. Que ce soit au début de votre roman pendant qu'il chante ou maudit sa malchance, au milieu du rp pour parler avec quelqu'un, qu'importe qui ou à la fin de votre roman pour interpeller quelqu'un, qu'importe mais n'oubliez pas que vous avez une langue et qu'elle ne sert pas qu'à rouler quelques pelles et autres utilisations peu conventionnelles.

Les actes : Même si tout acte a une conséquence, agissez quand même ... Votre personnage ne reste pas immobile, les bras croisés en attendant que tout se passe. Il n'est pas demandé de danser la salsa avec le premier venu, mais vous pouvez toujours entrer dans une pièce, déplacer quelque chose et bien d'autres choses encore. Cela fera un effet de plus pour votre partenaire. Plus vous agissez, meilleures seront ses réponses et les vôtres par la même occasion.*


Leroy n'avait rien à perdre. "Après tout qui c'est peut-être qu'elle pourra me renseigner sur la magie de mon bracelet !" Se dirigeant à grand pas vers l'adresse de cette magicienne. Le cœur battant à la chamade. "J'espère vraiment qu'elle soit là !" Gonflant ses poumons, prenant son courage à deux mains, puis il toqua fortement sur la porte en bois. Passant une main dans ses cheveux, puis il s’effraya car il ne s'était pas attendu à ce que la porte s'ouvre si brusquement. Il avait même fait un bond de deux mètres, reprenant sa respiration, se trouvant bête d'avoir eu peur pour si peu.

HORS RP :
Désolé pour les fautes et la présentation (J'ai dû réécrire trois fois ce post !)


L'aventure repose sur la richesse des liens qu'elle établit, des problèmes qu'elle pose, des créations qu'elle provoque.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 24 Oct - 9:21
Ce jour-là, Cheryl avait décidé de recevoir ses amis et de leur concocter de bons petits plats. La nuit avait été très calme et elle se réveilla au chant d'un rossignol sous sa fenêtre. Elle se leva, s'étira, bailla un grand coup pour finir d'évacuer sa nuit et tira le rideau. Il faisait un temps magnifique pour se mettre à l'oeuvre, le soleil jouait à cache-cache avec des petits nuages qui se déplaçaient grâce à un petit vent revigorant. 
Les étals du marché se mettaient en place, ce qui enchanta Cheryl. Elle se mit à table et se fit un petit déjeuner copieux. Elle fit sa toilette et enfila une robe de coton blanc. Avant de sortir elle posa sur ses épaules une cape noire car en ce début de printemps l'air était vivifiant le matin.
Elle se laissa enivrer par toutes ses odeurs d'épices, de lait chaud et par les bonnes odeurs sucrées des gâteaux. Elle acheta un morceau de viande, des légumes et des fruits. Elle n'oublia pas de commander un pichet de vin qu'elle demanda à se faire livrer à domicile.
Lorsqu'elle est arrivée à Ad'Lucem, elle s'était trouvée une jolie petite maison avec une porte et des fenêtres en bois sur une seule façade qu'elle avait décorée avec des pots de fleurs. Le toit était en chaume ce qui permettait de garder la chaleur. L'intérieur était simple, une table entourée de six chaises, une maie, une grande cheminée et des paniers en osier meublaient la pièce principale. Dans la cheminée était suspendu un grand chaudron où elle maintenait de l'eau au chaud, sur le côté d'autres récipients attendaient d'être suspendus à leur tour afin de préparer de bons repas. La chambre était simple, un lit, une table et une grande malle où elle rangeait ses habits.
Cheryl rentra du marché sans trop flâner, elle décida de se mettre à la cuisine. Elle posa sa cape, retroussa ses manches, mit deux bûches dans la cheminée, à la fois pour réchauffer sa maison et préparer pour faire une bonne cuisson et elle se mit à confectionner son repas : morceaux de viande mijotés dans des épices auxquels elle ajouterait ses légumes à la mi-cuisson. Elle confectionna un gâteau avec les fruits et en prépara une corbeille qu'elle mit sur un coin de la table.
Un jour de détente avec ses amis lui fera le plus grand bien. Cela fait, elle alla se changer, elle ne pouvait recevoir ses amis avec sa robe tachée de sang (elle avait échappé un bout de viande sur ses genoux), et de plus elle était couverte de farine jusqu'au bout du nez. Un petit brin de toilette fait, elle enfila une robe bleue accordée à ses yeux. Elle n'avait pas envie de plaire, mais tout au moins de paraître une hôte propre et agréable aux yeux de tous, un petit parfum de bleuet arrangerait le tout. Elle ne se maquillait pas, cela l'agaçait.
Cheryl était en train de se dire qu'elle était parfaite lorsqu'une bonne odeur d'épices lui titilla le nez. Il était temps de mettre les légumes dans la préparation de viande mais voilà que l'on frappait à la porte. Sûrement le livreur pour le pichet de vin, elle décida de lui ouvrir et il se débrouillerait pour poser le pichet sur la table, elle devait mettre ses légumes maintenant!
Elle ouvrit brusquement la porte et découvrit un beau jeune homme qui lui rappela ses enfants. A l'ouverture de la porte, il eut l'air effrayé et avait reculé d'un bond d'au moins deux mètres et s'était retrouvé sur la rue.
Cheryl le regarda et lui dit gentiment:

- Je suppose que vous ne livrez pas mon vin. Mais suis-je si horrible pour vous effrayer à ce point ?




Dernière édition par Cheryl Daynight le Dim 26 Oct - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Messages : 304
Âge : 23

Feuille de personnage
Profession : Soldat\Explorateur
Amis & Connaissances:
Âge : 24ans
avatar
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Leroy Jack

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 25 Oct - 19:21
Souriant c'était vraiment une bonne chose d'écrire. Cela vous plonge dans vos souvenirs. Oui Jack aimait bien cette sensation, à croire que tout ça venait d'avoir lieu hier, alors que cela faisait des années que cette rencontre avait eu lieu. Une rencontre instructive, d'ailleurs, à présent il se demandait comment allait-elle. Cela faisait longtemps qu'il ne l'avait pas vu. "Qu'est-elle devenue ?" Inclinant la tête, pour finalement revenir à son livre, où plutôt son journal qui bientôt retracerait toutes ses aventures. *A présent que vous avez commencé votre roman avec succès, voyons ensemble comment le poursuivre. Chapitre I : Le Point de vue : La première partie d'un roman lorsqu'il s'agit de le continuer : Le point de vue. Dans cette partie, pas trop longue quand même, vous pouvez décrire ce que l'autre a dit ou a fait, de votre point de vue et accompagner cette description par l'impression qu'à votre personnage sur ce qu'il a vu ou ressenti. Le discours indirect : Si votre interlocuteur parle, ce qui est censé être le cas, n'hésitez pas à le dire dans votre roman. Plutôt que de passer par une citation pure et simple, passer ses propos en discours indirect. De : "Bonjour, ça va ?" à "il me salua, puis me demanda si j'allais bien". Cela ferait plus de consistance à votre roman. Bien évidemment, vous pouvez mêler simple citation et discours indirect.

L'impression : Votre personnage n'est pas un bloc de glace, il ressentira forcément quelque chose aux gestes et paroles. Bien sur, vous n'êtes pas obligé de sauter de joie parce qu'il dit que la vie est belle. Mais ne restez pas indifférent quand il vous dit qu'il a trouvé une petite amie, il pourrait le prendre mal. N'oubliez donc pas de parler de votre impression quand à ce qu'il vous dit ou vous fait. Cela peut vous plaire, vous déplaire, vous étonner, vous lasser, vous exciter ou pourquoi pas vous dégoûtez ...*


Reprenant son souffle, ainsi que son sang froid. Grimaçant légèrement à ses paroles, il devait vraiment lui faire mauvaise impression à hésiter et à se montrer aussi timide. Réfléchissant à comment il pourrait lui répondre. D'un autre côté il avait vraiment l'amère sensation d'avoir mal choisi son moment, pour venir la voir. Elle était dans une belle robe et il avait senti la délicieuse odeur qui venait de l'intérieur. "Je suis sûr qu'en plus elle attend de la visite. Bah il faut croire que c'est pas mon jour de chance"

Jack trouva cette partie difficile à écrire, il n'était pas un écrivain de nature, alors il trouvait que pour un début il se débrouillait bien. Même s'il ne pouvait en aucun cas écrire avec précision, pourtant Leroy essayait vraiment de rester fidèle, il ne voulait pas transformer les faits réels, sinon quel intérêt d'écrire ses aventures, autant les raconter ! Décidément de lire la suite de son guide afin de pourvoir continuer son aventure. *Chapitre II : La réaction : Souvent directement liée aux impressions, la réaction de votre personnage est souvent imminente, que dire alors ? Ou que faire, le choix vous appartient. Voila quelques trucs pour vous aider :

La gestuelle : Si votre partenaire vous lance quelque chose, vous l'attraperez, l'esquiverez ou vous le prendrez en pleine figure, le choix vous appartient. Semblablement, si votre interlocuteur vous embrasse, vous prend dans ses bras et bien des choses encore, vous devrez d'y répondre, vous n'êtes pas un morceau de viande sans vie. Pensez à développer cette gestuelle par des adjectifs, des métaphores, des expressions. Passez d'un simple "il la regarda" à un "il la regarda un instant, d'un regard tendre et doux, comblé par ce qu'il voyait". Notez la différence.

La parole : Étant poli, votre personnage répondra quand il lui parle. Une parole s'accompagne d'un ton particulier, décrire celui-ci en quelques mots aideraient votre partenaire, mais aussi votre quota de ligne. Un ton peut-être sec, doux, faible et bien d'autres encore comme un mélange entre peur et appréhension. Votre personnage ressent et à moins de n'être qu'un robot, ces sentiments passent par votre ton et votre prise de parole. La relance : Ceci est une réponse aux faits et gestes de votre partenaire, étroitement mêlé avec notre chapitre II, il s'agit là de permettre à votre partenaire d'avoir quelque chose à dire vous concernant. De faire avancer le roman d'un pas ou deux par ce que vous allez faire. Il vous suffit de dire ou de faire quelque chose. Poser une question, se déplacer ... N'oubliez pas le décor et ce qui vous entoure, tout peut vous permettre d'interagir et donner de la consistance à votre roman.*


-Pardonnez-moi... Vous avez ouvert si brusquement la porte... Non je ne suis pas un livreur... J'aimerais m'entretenir avec vous sur un objet magique... Si bien sûr je ne vous importune pas et si vous avez un peu de temps à m'accorder.

Passant une main derrière sa nuque, baissant légèrement la tête. Il était gêné, il avait l'impression d'être un malotru qui n'a aucun respect. Puis finalement prenant son courage à deux mains, il releva la tête, ne cillant pas lorsqu'elle plongea son regard dans le sien. "Qui c'est peut-être que je me fais des idées, peut-être que je l'ai intriguée avec mon histoire d'objet magique... Sinon ce sera pour une prochaine fois !"


L'aventure repose sur la richesse des liens qu'elle établit, des problèmes qu'elle pose, des créations qu'elle provoque.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 26 Oct - 17:23


La magie et tous ses mystères


Feat LEROY Jack


Cheryl le fixait et s'amusait de le voir grimacer empli de timidité et de gêne. Mais elle n'avait pas le temps de le laisser réfléchir et lui dit :

- Entres et assieds-toi, je finis ce que j'ai commencé et je m'occupes de toi.

Elle lui tourna les talons faisant virevolter sa robe et elle entra dans la maison sans se préoccuper s'il la suivait. Elle retourna bien vite à ses légumes, c'était le moment de les ajouter à sa viande. Elle prit doucement le récipient dans lequel elle les avait déposés et les vida doucement dans sa préparation.
Ceci fait elle prit deux autres bûches qu'elle mit sous le chaudron.
Elle se dirigea vers son évier et se rinça les mains dans une cuvette tout en observant le jeune homme qui entrait timidement dans la maison. Il était vêtu tout de noir, ses cheveux étaient noirs aussi et sur le coup, elle se dit que c'était un véritable corbeau. Il faut dire que Cheryl était de très bonne humeur. Elle s'essuya avec un torchon qui était posé au bord de la table et lui sourit. Il avait de très beaux yeux mais elle ressentait de la nostalgie dans son regard.  Il était athlétique et plutôt grand vu qu'elle ne mesurait qu'un mètre soixante cinq. Elle l'avait tutoyé spontanément, elle n'avait pas pu lui dire un "vous" alors qu'il avait l'âge de ses enfants. Et puis elle était spontanée, c'était plus fort qu'elle!

- Prends une chaise et assieds-toi, nous allons pouvoir discuter de ce qui te préoccupes, si toutefois je détiens des informations qui puissent t'être utiles. J'attend des amis mais si tu ne sais pas où manger pour le déjeuner tu seras le bienvenu.

Il s'assied et elle continua ses préparatifs. Elle sortit des assiettes et des gobelets de bois de l'un des paniers d'osier et les mit sur la table, il y en avait six de chaque. Elle se pencha à nouveau et sortit des cuillères de bois et des pichets vides qu'elle emplit d'eau qu'elle prit dans une énorme cruche posée sur le sol.
Revenant à son invité surprise, elle attacha ses cheveux sur sa nuque et se tira une chaise juste en face de lui. Il avait à présent toute son attention, ses invités arriveraient dans un bon moment.






Dernière édition par Cheryl Daynight le Sam 21 Mar - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Messages : 304
Âge : 23

Feuille de personnage
Profession : Soldat\Explorateur
Amis & Connaissances:
Âge : 24ans
avatar
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Leroy Jack

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Oct - 17:39
*A présent vous avez tout ce dont vous avez besoin. Vous avez acquises toutes les base pour faire un roman, à présent armée vous de patience et d'imagination car c'est en forgeant qu'on devient forgerons ! Un dernier conseil, la forme et le style sont des points importants et à ne pas négliger ! A vous de jouer.* Souriant, à présent Jack n'avait plus à suivre son histoire sereinement, en suivant son guide. "Où en étions-nous ? A oui !"

Surpris Jack s'exécuta sans demander son reste, enfin non pas vraiment. Il venait à peine de remarquer que son interlocutrice était une elfe ! Certes on va dire que le fait qu'elle est les cheveux longs avaient cachés ces oreilles en pointe très distinctif des elfes. Après tout ce n'était pas qu'on était dans la capitale des humains, qu'ils n'y avaient que des humains qui y vivent ! Leroy y été habitué à présent à voir des choses étranges, ce monde n'avait rien à voir avec le sien. Se sentant toujours aussi gêné d'être là dans cette petite maison, il ne voulait pas la déranger. Pourtant le jeune homme ne pus s'empêcher de regarder autour de lui. Il aimait beaucoup la décoration de l'intérieur, cela faisait chaleureux, douillet, oui ça le mettait à l'aise et cela lui rappelait un peu la décoration de la maison familiale à Paris, modeste, mais convivial ! Il grimaça et rougit lorsqu'elle le rappela à l'ordre. "Non, mais franchement tu pensais à quoi là ? J'ai dû lui faire une mauvaise impression." C'est extrêmement mal élever de détailler ainsi une maison d'une inconnue qui vous offre l'hospitalité. Observant la jeune femme, souriant en prenant place à la table. Aussi étrange que cela puisse paraître ces paroles le mit tout de suite à l'aise, des paroles douces, encourageantes et pleines de bontés. "Je suis sûr que ma mère était une femme comme elle !" Un peu mélancolique, dommage qu'il n'est pas beaucoup de souvenir d'elle. Il passa une de ses mains dans ses cheveux et se concentra sur l'objet de sa visite.

-C'est très gentil à vous... J'ai beaucoup de questions à vous posez... On m'a dit que vous aviez beaucoup de connaissance sur la magie... Que pouvez-vous me dire sûr une magie capable d'alterrer l'espace-temps ? Vous qui êtes une elfe vous avez sans doute entendu parlé de la célèbre scientifique Judy Kambert... J'aimerais savoir si vous savez sûr quoi reporter ces recherches ?... Est-ce que vous savez ce que cela veut dire ?

Lui tendant son bracelet pour qu'elle puisse y lire l'inscription qui était dans une langue étrangère, peut-être de l'elfique justement ! C'était un peu étrange comme situation, vous ne trouvez pas ? Un inconnu débarque chez vous et il vous fait passer un interrogatoire ! Grimaçant Leroy se voyait déjà à être rabroué, se voyant qu'elle allait le sortir par la peau du cul tout en le jetant de toutes ces forces. Certes cela été exagéré, mais pour une fois qu'il avait un début de piste sur son bracelet, son passé et sa mère, il était hors de question qu'il lâche sa prise et le morceau ! Oui il pouvait convenir qu'il se comportait comme un brusque. Baissant la tête, comprenant que son comportement été franchement adapté, surtout envers une personne qui semblait généreuse !

-EUH... Pardonnez, ma fougue et ma désinvolture...


L'aventure repose sur la richesse des liens qu'elle établit, des problèmes qu'elle pose, des créations qu'elle provoque.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 29 Oct - 17:48


La magie et tous ses mystères


Feat LEROY Jack



Cheryl, une fois face à son interlocuteur, remarqua une cicatrice sur son œil. Elle en déduit que c’était un combattant. Elle le regardait qui semblait gêné et ressentit encore cette mélancolie qui émanait de lui. Elle avait l’impression de lui rappeler quelqu’un. Après qu’il lui eut expliqué l’objet de sa visite, Cheryl se mit à regarder le bracelet de plus près. Elle se posait de plus en plus de questions sur ce jeune homme mais n’osât pas le brusquer. Elle lui répondit :

- J’ai en effet beaucoup de connaissance en magie mais je ne suis pas infaillible. Je ne connais pas cette Judy Kambert dont tu parles. Par contre je connais ce bracelet ou du moins un qui lui ressemble à s’y méprendre. Cependant je ne vois pas le rapport avec l’espace-temps et ce bracelet.
En ce qui concerne ce dernier (elle le tournait dans ses mains) mon père a exactement le même. Sais-tu que ce bracelet vient d’un monde parallèle où la technologie dépasse la nôtre ? Mais c’est un monde sans magie et où les gens ne vont guère voir leur prochain.
Mais revenons à ce bracelet. Sais-tu qu’il a comme des pouvoirs magiques ? Celui de mon père lui permet de voler entre autre. Chaque facette de ce bracelet a un pouvoir et mon père étudie encore le sien.


Cheryl était comme une enfant qui venait de découvrir un jouet. Jack écoutait Cheryl et elle souriait tout en lui donnant ces explications. Il buvait ses paroles et elle en déduit qu’il ne connaissait pas le bijou qu’il possédait. Elle se demandait si elle devait lui faire confiance mais il était jeune, un peu maladroit et si elle ne lui donnait pas sa confiance, à qui demanderait-il ? Elle savait que si elle le présentait à son père, celui-ci l’accueillerait les bras ouverts, depuis le temps qu’il attendait de voir un autre possesseur de ce bracelet.

- Si tu as le temps, tu vas prendre ton déjeuner avec mes amis et moi, et nous pourrions aller voir mon père dès ce soir. J’ai un moyen de transport rapide, il nous faudra des chevaux pour aller à son encontre mais cela devrait aller surtout si tu sais garder un secret. Si tu le dévoiles tu risques de passer de vie à trépas et je ne plaisante pas ! Il va falloir me le promettre si tu veux que je t’emmène ce soir.
En ce qui concerne mes amis, aucune crainte, ils me connaissent bien et tu pourras discuter librement avec eux. Evites le sujet de ton bracelet, ils ne savent pas l’existence d’un monde parallèle. Ce sont deux couples d’amis, les parents et leur fils qui vient me présenter sa fiancée.


La cuisine sentait bon et Cheryl se leva pour mélanger afin que cela n’attache pas. Une agréable odeur de cuisson épicée emplit la pièce. Cheryl entreprit de mettre la table en comptant Jack, vu qu’il y avait 6 couverts. Elle attendait sa réaction, il faut dire qu’elle causait beaucoup surtout lorsqu’un sujet la passionnait.







Dernière édition par Cheryl Daynight le Mer 5 Nov - 19:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Messages : 304
Âge : 23

Feuille de personnage
Profession : Soldat\Explorateur
Amis & Connaissances:
Âge : 24ans
avatar
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Leroy Jack

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Nov - 17:38
Leroy s'en voulu de faire passer un interrogatoire à son interlocutrice. Pourtant lorsqu'il entendit ces paroles, son cœur s'emballa, surprit qu'elle sache pour le portail et donc pour le monde d'où il était originaire. Jack ouvra grand sa bouche. Elle semblait connaître son bracelet, afin apparamment ce bracelet n'était pas unique. Faisant une petite grimace. "Dois-je tout lui raconter ? Puis-je lui faire confiance ?" Oui Leroy prit la décision de se confier à cette femme, cette elfe, après tout elle semblait savoir beaucoup de choses. Oui il avait avancé à grands pas vers les réponses qu'il cherchait. Souriant, pour répondre à ces questions.

-Oui, je suis au courant, je viens de cet autre monde...Cela ne fait que quelques mois que je suis dans ce monde... Mon bracelet a le pouvoir de me téléporter et je sais qu'il peut également modifier l'espace-temps... Mais j'ignore sa puissance et comment l'activer, pour le moment je n'utilise que le pouvoir de téléportation et je n'arrive pas à maîtriser ce dernier.  Vous avez toute ma confiance... J'en ai oublié les présentations Leroy Jack soldat de la garde impériale, enchanté ! Bien j'accepte votre invitation...

Le jeune homme s'était levé d'un bond, s'inclinant, afin de se présenter en bonne et due forme. Grimaçant, reprendre sa place. Il faisait bon dans cette chaumière, Jack enleva son manteau et le posa sur le dossier de la chaise, ensuite il monta ses manches et demanda s'il pouvait l'aider. Mais tout était prêt, il ne manquait plus que les invités, Leroy salivait à la bonne odeur qui à présent flottait dans l'air ambiant, son ventre gargouilla. "Pourvu que les invités arrivent, j'ai faim !" Attendant une réaction de l'elfe à ses propos, mais ils auraient tout le temps d'approfondir le sujet cet après-midi, lorsqu'ils iront chez le père de cette dernière. Le jeune soldat était content, il avait une piste sérieuse, peut-être que le bracelet de cet homme était un autre indice laissé par sa mère la célèbre scientifique Judy Kambert. Finalement les invités arrivèrent, ils semblaient très proches de Cheryl, du coup il était gêné d'imposer ainsi sa présence. Surtout il ne pouvait pas dire qu'il était un étranger que penseraient-ils ? Leroy fut soulagé que Cheryl prenne les choses en main, faisant elle même les présentations. Souriant, le repas fut convivial, Jack avait presque l'impression d'être chez lui dans sa famille, tellement il y avait une bonne ambiance.

HORS RP:
 


L'aventure repose sur la richesse des liens qu'elle établit, des problèmes qu'elle pose, des créations qu'elle provoque.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Nov - 19:25


La magie et tous ses mystères


Feat LEROY Jack



Cheryl apprécia que Jack lui confie ses origines et ses problèmes pour comprendre les fonctions de son bracelet. Cela l’amusa de le voir se lever pour se présenter et s’incliner. Elle trouva ses façons de faire tout à fait charmantes.
Lorsqu’il lui proposa son aide, elle en sourit car il lui rappelait encore une fois ses fils, toujours prêts à rendre service.
Elle conclut que ses petites grimaces relevées d’un tic. Cela le rendait encore plus fragile à ses yeux. Il montrait sa jeunesse et sa curiosité. Elle avait compris qu’il n’était pas de ce monde mais elle préférait qu’il le dise lui-même. Elle comprit aussi qu’elle avait sa confiance et se fut un soulagement.
- Je suis contente que tu me fasses confiance « soldat » et que tu me parles sans détour. Je t’avoue que je redoutais un peu ta réaction car je ne présente pas n’importe qui à mon père. Je t’emmènerais volontiers auprès de lui et je vous laisserais discuter librement. J’en profiterais pour faire une visite surprise à mes enfants. En effet j’ai deux fils âgés respectivement de 25 et 21 ans. Ils vivent sur notre petite île non loin de mes parents. Je serais heureuse de les voir et toi tu pourras poser toutes les questions que tu veux à mon père concernant vos bracelets. Pour ma part, c’est un sujet que je lui laisse volontiers. Je sais qu’il se téléporte, qu’il vole, qu’il se rend invisible et qu’il maîtrise les animaux et les humains. Cela agaçait mon époux autrefois. Mais il t'expliquera tout ça et surtout le comment.
Cheryl entendit frapper à la porte et voyant la gêne s’emparait de Jack, elle fit les présentations.
- Ron, Mathy, les enfants, je vous présente Jack, un ami que je n’avais pas vu depuis un moment et qui m’a fait le plaisir de me faire une visite surprise et sachant que nous sommes proches, je me suis permise de l’inviter à rester.
Cheryl installa chacun et la conversation fusa dans tous les sens. L’ambiance était chaleureuse et Jack se laissa prendre au jeu et participa à la discussion. Vers 16h, les amis de Cheryl prirent congés et Jack la regarda en attendant des instructions avant de remettre sa veste.
- Je vais aller me préparer et prendre un sac afin de mettre des affaires chaudes dedans. Je te prêterais une cape fourrée et un capuchon. Ne me dis pas, « il fait bon », tu comprendras lorsque nous serons à la clairière.
Cheryl ne mit pas longtemps et donna un sac à Jack où elle avait mis les affaires. Elle lui dit qu’ils partaient à cheval jusqu’à la clairière et alla à l’écurie emprunter 2 chevaux. Ils partirent au galop et arrivés à la clairière, elle appela « Ophéa » et Jack vit apparaître un magnifique dragon bleu d’une envergure de douze mètres. Elle lui dit de s’installer et de bien s’emballer dans la cape et le capuchon. Son père ne devait pas connaître leur moyen de transport. Elle lui expliqua qu’il avait failli tuer Ophéa avec une boule de glace et qu’elle l’avait soignée contre la volonté de chacun. Arrivés à l’approche de l’île elle les rendit invisibles ainsi Ophéa pourrait atterrir et repartir sans être vue.
Une fois arrivés, ils marchèrent environ 2 kilomètres pour atteindre le village. Cheryl fut accueillie à bras ouvert et chacun l’embrassait. Ils arrivèrent à la maison de ses parents et une fois de plus ce fut un accueil chaleureux. Cheryl expliqua le but de leur visite. Son père était enchanté et avait les yeux d’un enfant et prit Jack sous le bras pour l’emmener dans la pièce avoisinante. Elle les laissa et partit avec sa mère voir ses enfants. Elle donna rendez-vous à Jack pour 22h au port pour le dernier bateau.





Revenir en haut Aller en bas
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Messages : 304
Âge : 23

Feuille de personnage
Profession : Soldat\Explorateur
Amis & Connaissances:
Âge : 24ans
avatar
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Leroy Jack

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Nov - 14:28
Jack fit un grand sourire à l'elfe. Elle avait trouvé les bons mots, pour le présenter et ainsi personne ne semblait surpris ou gêné de sa présence. D'ailleurs tout le monde semblait curieux de cet ami si proche qui sortait comme un lapin d'un chapeau. Mais finalement tout se passait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Le repas était délicieux, Jack se laissait aller, savourant, oui même s'il avait la vingtaine Leroy était un bon vivant et avait un sacré coup de fourchette. Discutant, échangeant avec les amis intimes de l’elfe, oui ce repas était convivial. Mais toute chose à une fin et vers quatre heures de l'après-midi, les amis intimes de Cheryl repartirent. Ils semblaient eux aussi avoir passé un bon moment. Il n'avait pas pu réagir tout à l'heure sur le fait qu'elle était ravie qu'il lui fasse confiance et surtout il était de plus en plus intrigué. Elle parlait de voir ses enfants, qui apparemment habitaient ailleurs, mais vu leur âge c'était normal. Du coup Leroy comprenait mieux pourquoi il se sentait si à l'aise avec elle. Oui l'elfe incarnait cette partie maternelle dont Jack avait été privé trop jeune. Oui cette sensation d'être considéré comme un fils l’apaisait. Plongé quelque peu dans ses pensées, il observa et attendait la suite des événements. Basculant sa tête sur le côté en entendant les paroles quelques peu incohérentes de l'elfe. "Pourquoi diable aurais-je froid, je ne suis pas du genre frileux !" Il prit donc le sac qu'elle lui tendait, lui lançant un regard afin de savoir, mais elle semblait vouloir garder le mystère jusqu'à la dernière seconde.

Allant à une écurie pour louer des chevaux, jusque là pas de problème et rien de surprenant. Galopant au vent, il faisait confiance à Cheryl, mais s'il savait où ils allaient et si elle ne lui ferait pas autant de mystère, le jeune homme se sentirait sûrement plus en sécurité et surtout, il serait moins stressé. Après quelques minutes de chevauchée, ils arrivèrent à une grande clairière, pourtant cette clairière semblait protégée, un endroit bien mystérieux, un endroit secret et caché aux yeux de tous. Leroy fut tétanisé sur place, lorsqu'il vu le monstre arrivé. Jack était tombé à la renverse, il n'en croyait pas ses yeux. "Mais dans quel monde ai-je atterri ?" Le jeune homme dû déglutir péniblement à plusieurs reprises, enfin jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il n'était non seulement pas en danger, mais en plus il allait devoir monter sur le dos de l'étrange animal. Heureusement que l'elfe était là pour le rassurer, finalement aussi étrange et bizarre Leroy adora très rapidement cette sensation de plénitude et de béatitude. Il avait cette impression d'être léger, les yeux dilatés, son cœur s’affolait, mais il adorait voler ! Oui Jack mesurait la chance qu'il avait de vivre un tel moment. Leroy ainsi dans les airs semblait perdre toute notion de temps, il était comme un enfant, les yeux pleins d'étoiles comme s'il voyait la plus belle chose au monde. Malheureusement tout chose à une fin. La dragonne bleue se posa et ils durent marcher. Leroy se mit un peu à l'écart lorsqu'ils furent enfin arrivé à un petit village. Fort sympathique d'ailleurs, les maisons ressemblaient à des cases africaine, mais en pierre. Il était un peu embarrassé d'imposer ainsi sa présence. Elle semblait si heureuse d'être ici. Alors quand le père de l'elfe le prit par la taille, tout en le serrant dans ses bras, comme s'il s'agissait d'un de ses fils. Rougissant, pourtant cela mit tout de suite à l'aise Jack. Souriant, se laissant entraîné par ce dernier. Il n'eut juste le temps de faire un signe positif à Cheryl pour lui signifier qu'il avait comprit. Embarquer presque de force par le père de l'elfe. Jack entra dans ce qui semblait un atelier, certes il était à l'aise avec cet homme, il avait comme cette impression de le connaître.

-Alors raconte moi tout ce dont tu sais sur ton bracelet et poses moi toutes les questions que tu te poses. Je n'aurais sûrement pas toutes les réponses, mais je suis certain de pouvoir t'apprendre certaine chose... Après tout sinon ma fille ne t'aurais pas amener jusqu'ici !

Il y avait beaucoup de choses à dire, à raconter. Du coup mieux valait mieux commencer par le début. Oui avant de parler de lui, il se devait de parler de sa mère la célèbre scientifique Judy Kambert. Si c'était si important de parler d'elle, c'était parce qu'elle avait inventé et crée ces bracelets ! Leroy ne la connaissait pas vraiment, les souvenirs qu'il avait été flous et puis à l'époque il n'était qu'un enfant. Quoi qu'il en soit il en profita pour partager tout son savoir sur les bracelets, ou du moins le sien. Parlant de cette inscription sur son bracelet. Jack semblait connaître par cœur son sujet, à croire qu'il le dominait totalement. Mais lorsqu'on sait qu'il a lu presque toutes les recherches de sa mère on comprend mieux comment un jeune homme venu d'un autre monde pouvait en savoir autant. Néanmoins ce n'était qu'un savoir théorique, basé sur des hypothèses loufoques et cela ne lui disait toujours pas ce qui était gravé sur son bracelet. Ensuite Leroy osa parler de son enfance entre les mondes, dans l'espace-temporel, oui s'il voulait avoir une chance d'avoir des réponses, il se devait de faire confiance à cet homme, oui il devait se confier à lui sans honte ni état d'âme. Pour finalement lui raconter comment il était arrivé dans ce monde, lui racontant son atterrissage dans les territoires hostiles et comment il y avait survécu. L'elfe semblait absorbé par son récit, il était éberlué et dubitatif. Tournant autour du jeune homme, observant les deux bracelets, se grattant le menton tout en réfléchissant. Finalement il prit la parole, Leroy fut soulagé qu'il ne le juge pas, à vrai dire le jeune homme comprit que le père de Cheryl allait lui aussi parler de son passé, pour partager ses connaissances et enrichir le savoir de Jack. D’ailleurs il fut surprit que ce dernier ne connaisse que de nom sa mère. "Comment peut-il avoir un bracelet alors qu'il ne la connaît pas intimement ?" Jamais sa mère n'aurait laissé un objet tel que celui-là dans la nature et à la portée de n'importe qui ! N'interrompant pas l'elfe, écoutant simplement son histoire et sa version des faits. Lorsqu'il eut fini, Leroy semblait mieux comprendre certaines choses, il savait à présent pourquoi cet elfe avait un deuxième bracelet. Leroy apprit toutes les bases et les fonctions du bracelet du vieil homme et en échange ce dernier lui apprit comment le contrôler. Oui le savoir théorique contre le savoir pratique. Tel des enfants, les yeux pleins d'étoiles de leur objets précieux. Le temps passa vite, trop du goût des deux hommes, ils auraient pû rester des heures à parler et tester leurs bracelets. Jack en avait également profité pour en savoir plus sur les elfes, la magie, ce monde, mais lorsqu'il abordait ces sujets trop simples, l'homme rétorquer que sa fille serait ravie de lui répondre. Du coup lorsque l'heure sonna, Leroy n'était pas vraiment frustré, il avait beaucoup de question concernant ce monde, il était tel un enfant retrouvant la protection des bras maternel. Au port il sourit à l'idée de retrouver sa bienfaitrice ! Sans gêne, il s'autorisa à la prendre dans ses bras, se collant à elle, fermant les yeux avant de déclarer comme apaisé :

-Votre père est génial... Tout comme toute votre famille... Je me sens comme chez moi ici ! Merci, cela faisait longtemps que je n'avait pas ressentit cette sensation agréable.


L'aventure repose sur la richesse des liens qu'elle établit, des problèmes qu'elle pose, des créations qu'elle provoque.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Nov - 15:41


La magie et tous ses mystères


Feat LEROY Jack



Cheryl sourit de voir son père prendre Jack sous sa coupe tout comme l’un de ses petits enfants et l’emmener dans son précieux atelier. Jack au premier abord avait été intimidé et avait rougi l’espace d’un instant mais très vite ils se sont mis à discuter et Jack fit un signe à Cheryl lui montrant qu’il avait entendu ses paroles. Puis il se tourna vers son interlocuteur et oublia jusqu’à Cheryl. Il avait enfin quelqu’un qui pourrait parler de son bracelet.
Cheryl, tout en discutant avec sa mère partit voir ses enfants. A son arrivée, Brad son fils ainé ne lui cacha pas son bonheur de la voir et Sélicia, sa belle-fille l’embrassa tendrement. Leur bonheur faisait plaisir à voir. Mitch, son cadet, lui présenta Alicia, c’était une jeune femme très fine et très douce. Cheryl les voyant heureux de la sorte leur avoua avoir rencontré Ben, il était forgeron à Ad’Lucem et leur amour était récent. Elle leur expliqua pourtant qu’elle était sûre d’elle. Il la laissait faire ce qu’elle voulait, ne la contrariait pas dans ses projets et réciproquement. Elle lui avait avoué être une elfe et en plus un grand mage. Leur amour partait donc du bon pied et ils étaient heureux de se retrouver à chaque fois que l’un ou l’autre revenait d’une mission. Ses enfants furent soulagés de voir qu’elle se décidait enfin à refaire sa vie et lui demandèrent de venir au printemps le leur présenter. Ils posèrent aussi des questions sur Jack, qui était-il ? Comment l’avait-elle connu ?

- Jack est un jeune homme qui a beaucoup souffert et qui a un passé lourd pour lui seul. Il cherche des réponses au sujet d’un bracelet et il se trouve que c’est le même que grand-père. Il est franc, honnête et droit. Il n’a pas hésité à se confier à moi et j’avoue qu’en peu de temps je m’y suis attachée. Je ne le laisserais pas tomber, tout comme pour vous. Il a besoin d’affection et j’en ai à revendre.

Ils approuvèrent ses dernières paroles car ils savaient que l’amour qu’elle leur portait était infini et ils n’éprouvèrent aucune jalousie face à ce « frère adoptif ».
Cheryl repartit chez ses parents, elle avait décidée de jouer les curieuses. Elle observa un moment Jack et son père et sa mère lui dit :

- Ton petit Jack est un cadeau pour ton père, je ne l’avais pas vu heureux comme ça depuis longtemps. On lui donnerai 20 ans. J’espère que Jack reviendra le voir souvent. D’un autre côté, je vais te demander une faveur. Pourrais-tu faire une livraison pour moi chez les elfes noirs ? Je sais que tu n’aimes pas y aller mais nous avons eu une commande du roi pour des bijoux dont nous seuls avons le secret. Je sais que tu as gagné en magie et que tu deviens très puissante, c’est pour cela que je te le demande. Je suis trop âgée maintenant et je ne ferais pas confiance à un coursier.

Cheryl accepta, elle partit avec le précieux butin et se rendit chez ses frères ou elle prit son repas tout en papotant avec eux. L’heure approchant elle partit au port.
Elle vit arriver un Jack heureux, tellement heureux qu’il la serra dans ses bras. Elle en conclut qu’il reviendrait sûrement voir son père. Elle lui dit :

- Je sais que j’abuse mais accepterais-tu de venir avec moi chez les elfes noirs ? Je dois apporter un précieux butin au roi de la part de mes parents. J’avoue avoir un peu peur et une présence masculine, qui plus est militaire, me fera le plus grand bien. On lui demandera s’il sait quelque chose sur ton bracelet. Le roi est un ami de mes parents mais je ne ferais confiance à personne d’autre là-bas, j’ai comme une sorte de rejet.Cependant je ne veux pas te forcer et je demanderais à l'un des gardes elfes.






Dernière édition par Cheryl Daynight le Dim 23 Nov - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Messages : 304
Âge : 23

Feuille de personnage
Profession : Soldat\Explorateur
Amis & Connaissances:
Âge : 24ans
avatar
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Leroy Jack

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Nov - 15:11
Jack était dans son élément, il avait trouvé une nouvelle famille qui l’accueillait à bras ouvert à ça malgré le fait qu'il venait d'un autre monde. Il avait apprit beaucoup de chose sur sur bracelet en peu de temps. A présent Leroy avait besoin de faire le point et surtout d'assimiler ce que son *grand-père* lui avait dit. Content qu'il en sache autant sur le portail. Les yeux pétillants, il n'avait pas pu s'empêcher de remercié Cheryl comme il le devait, sans elle, il aurait pu chercher pendant encore longtemps. Elle ne mesurait pas à quel point cela avait été important pour lui. Non seulement elle l'avait aidé, lui accordant sa confiance, mais en plus elle lui donnait de l'amour. S'il avait pu il serait resté dans ses bras pendant encore de longues minutes. Mais il ne devait pas non plus en abuser, pourtant cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas ressentit ça. Il avait oublié ce que c'était une famille et surtout l'amour d'une mère. Alors lorsqu'elle lui demanda un service, ce qui pour le jeune homme n'en été pas un, il sourit, mais il réfléchit certes avec son père ce dernier avait insisté pour qu'il l'appelle grand-père ou par son prénom, mais peut-être qu'avec elle il ne devait pas être aussi familier. Ne savant pas trop, il se lança :

-Oh, non ! Sa me fait plaisir de t'accompagner, surtout que grand-père, n'a pas voulu répondre à mes questions sur les elfes et la magie, il a dit que je devais voir avec toi car il ne veut pas ce mêler de mon éducation... Pour mon bracelet grand-père m'a donner déjà beaucoup d'information à assimiler, par contre il n'avait pas d'information sur Judy Kambert... Peut-être que ce Roi à entendue parler d'elle ?

A vrai dire Jack était assez surprit pour une scientifique célèbre pour ces recherches peut de personnes semblait l'avoir connu, en tout cas pour le moment il n'avait pas plus d'information sur sa mère, il ne savait même pas où elle vivait lorsqu'elle était dans ce monde. Il devait continué de garder espoir, après tout il finirait par savoir le message qu'elle lui avait laissé à sa mort. Oui il tiendrait sa promesse de continuer et de finir ses recherches. Se mettant en route, accompagnant Cheryl jusqu'au royaume des elfes noirs. Discutant pendant le trajet, Jack prit beaucoup de plaisir à lui poser des questions générale sur les elfes et autres créatures magiques qui existait ici. Mais lorsqu'ils furent arrivés, Leroy reprit son sérieux et à présent il comprenait pourquoi l'elfe voulait un garde du corps. La capital semblait lugubre et toutes le population ne semblaient pas fréquentable. Heureusement pour eux que Jack avait son attirail de soldat, tout le monde semblait s'écarter d'eaux, jusqu'à ce qu'une veille femme se mit face à eux.

-Ce n'est pas un endroit très fréquentable... Tu es bien loin de Ad'Lucem humain... Pourrait-on savoir ce qu'un soldat d'élite de la garde royale fait dans notre humble royaume ?

La vieille femme était très observatrice, elle avait remarqué la broche à son torse, tique des meilleurs soldat de la garde royale. Il en avait pas l'air comme ça, mais Leroy était effectivement un redoutable adversaire. Toisant la vieille femme, il dégaina son épée et il mit le tranchant de cette dernière sous le cou de la vieille femme. Parlant délicatement, il demandait à ces acolytes de bien vouloir ce rendre visible et surtout de prendre leurs distances. Un groupe de cinq personnes apparurent, ils les encerclaient, mais rapidement ils s'éloignèrent et le reste de la population qui s'était figé lorsque la vieille les avaient abordés reprit son court comme si de rien. Rengainant son épée, décidant de se montrer clément.

-Je te pardonne de ton pécher, qu'à partir de ce moment tu puisses trouver le droit chemin, ne gâche pas cette nouvelle chance d'une vie meilleur. Choisit ton destin et le seigneur te guidera !


L'aventure repose sur la richesse des liens qu'elle établit, des problèmes qu'elle pose, des créations qu'elle provoque.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Nov - 16:40


La magie et tous ses mystères


Feat LEROY Jack



Jack accepta d'accompagner Cheryl chez les elfes noirs. En chemin ils discutèrent beaucoup et elle lui expliqua la vie qu'elle avait eu.

- Lorsque j'ai eu 5 ans, mes parents se sont rendus compte que je discutais avec les animaux et que ceux-ci comprenaient ce que je racontais. Je m'amusais à chasser les nuages qui assombrissaient le ciel afin que je profites pleinement de mes journées vu que mes parents me faisaient entrer lorsqu'il pleuvait. Ils comprirent rapidement que je dominais la nature et ils durent me faire comprendre que la pluie était nécessaire. A 10 ans ils m'apprenaient à maîtriser mes pouvoirs et me firent comprendre qu'il ne fallait pas en faire qu'à ma tête. Ils m'ont fait comprendre que les elfes étaient des gens sages et calmes dans la plupart des cas. Nous fabriquions des bijoux précieux et chacun d'eux était spécial. Nous ne fabriquions jamais le même modèle. Ma passion était plus portée sur les armes et les dagues en particulier. J'appris très jeune et très vite à m'en servir et s'en me vanter je pense les maîtriser à la perfection. le tir à l'arc m'intéressait moins mais je suis quand même assez douée en tir. Chez nous chacun choisit sa voie très tôt mais j'étais à part. Je me suis montrée habile dans plusieurs domaines et mon père m'a poussée très loin. C'était innée. Je suis capable de faire des choses dont tu ne peux même pas l'imaginer. Le jour où j'ai perdu mon époux j'ai été anéantie et j'ai eu des pulsions destructrices, c'est pour cela que je suis partie à travers les territoires. Je t'ai demandé de m'accompagner parce que je suis moins sanguinaire qu'auparavant et une présence masculine me rassure. Un jour, tu auras peut-être l'occasion de voir la puissance de mes pouvoirs et je te demanderais de ne pas avoir peur sauf si tu deviens mon ennemi.
Elle prononça cette dernière phrase sur le ton de la plaisanterie en ayant un immense sourire pour Jack.

Une fois arrivés dans la capitale, une vieille femme s'approcha de nous et toisa Jack et sa réaction me surprit lorsqu'il lui mit sa lame sous la gorge. Faire cela en territoire ennemi ne me rassura pas mais je fus surprise de voir apparaître cinq malfrats qui se cachaient de nous. Jack cependant pardonna la vieille femme à condition que cela ne se reproduise plus. Je le regardais d'un air à la fois satisfait et dubitatif. Jack s'emportait assez vite et malgré le danger omniprésent, je me disais qu'il fallait qu'il se modère.

- Tu as eu un instinct très perspicace mais je te demanderais d'être un peu moins vif à l'approche du palais. Le roi est un ami mais ses sbires n'en sont pas. Autrefois je lui ai sauvé la vie, il était entré en territoire des orques et j'étais dans ma période sanguinaire. Je les ai vu s'attaquer au roi et à sa suite, il n'avait pas beaucoup de gardes et voyant le massacre je lui ai prêté main forte. Depuis ce jour, il se sent redevable et il m'a même proposé d'épouser son fils. J'ai refusé car au fond de moi je ne pouvais unir nos deux peuples, et elle rajouta d'un ton badin. Et en plus il n'est pas du tout de mon goût, il sent mauvais et il est arrogant.
Bref, pour te dire que si tu veux des renseignements sur ton bracelet, montres patte blanche. Je serais près de toi de toute façon.


Nous approchions du palais et Jack me regardait. J'étais sur mes gardes et je n'avais plus envie de plaisanter.
Les gardes nous regardaient de travers et l'arrivée du roi me procura un réel soulagement. Il leur fit comprendre que nous étions les bienvenus et qu'ils devaient nous laisser le champ libre. Je sentais que nous ne repartirions pas si facilement que cela et qu'une embuscade pourrait bien nous attendre lors de notre voyage de retour. Hors de question pour moi de passer une nuit chez les elfes noirs. Jack discutait avec le roi d'un ton amical. Je lui remis les bijoux et il me dit de remercier mes parents. Jack continua de discuter un peu et j'en profiter pour aller me faire un brin de toilette avant de repartir.






Dernière édition par Cheryl Daynight le Dim 21 Déc - 18:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Messages : 304
Âge : 23

Feuille de personnage
Profession : Soldat\Explorateur
Amis & Connaissances:
Âge : 24ans
avatar
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Leroy Jack

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Nov - 14:47
Leroy écoutait avec attention l'histoire de Cheryl, il était content qu'elle lui fasse autant confiance, au moins une personne comptait sur lui. En racontant ainsi son enfance à Jack, elle répondait à toutes ses questions sur ce monde, sur les elfes et la magie. Des notions qu'il n'avait jamais connu jusque là. Souriant, à voir sa mère adoptive si heureuse, ça faisait tellement plaisir à voir. Ensuite ils furent arrivés à destination, là ils avaient presque failli tomber dans un piège, mais Leroy l'avait remarqué, il était devenu sérieux et remplissait sa mission de garde du corps. Faisant un peu la grimace aux paroles de Cheryl concernant son intervention musclée. Légèrement contrarié, mais il devait admettre qu'elle n'avait peut-être pas tort. Faisant un signe de la tête pour signaler qu'il avait compris et qu'il ferait attention à l'avenir. Ils furent enfin dans le château, observant autour de lui, un château est un château, il n'y a que la décoration intérieure qui change, suivant le goût du roi en fonction. Se mettant un peu à l'écart, laissant Cheryl donnait les bijoux qu'elle devait transmettre, puis ignorant comment elle s'y était prise, Leroy eut l'honneur de parler avec le roi. "C'est vrai que c'est un ami de la famille" N'y allant pas par quatre chemins, il discuta amicalement, mais aborda directement et avec franchise le sujet qui intéressait le jeune homme.

-Auriez-vous des informations sur la célèbre scientifique Judy Kambert ? Par exemple savez-vous sur quoi portait ses recherches, savez-vous où elle logeait ?

Jack remarqua rapidement qu'au nom de sa mère, le roi avait écarquillé les yeux et lorsqu'il finit de lui poser ses questions, le roi des elfes noir lui tourna autour d'un air songeur, mais lorsqu'il fut à nouveau face à lui, il fit comprendre à Jack que c'était des informations sensibles dont la population n'avait aucun accès. Faisant une grimace comprenant, puis il chercha quelque chose dans l'une de ses poches et en sorti un médaillon qu'il tendit au roi.

-Je comprends, mais même envers son fils vous resteriez silencieux ? J'ai besoin d'avoir tout les renseignements concernant de loin ou de près à Judy Kambert afin de poursuivre les recherches de ma défunte mère...

Prenant le médaillon, l'observant songeur, jouant avec ce dernier avant de déclarer qu'il ne pouvait répondre à ses questions car Judy avait toujours été une femme mystérieuse qui veut sauver son prochain, elle ne voulait pas mêler la population à tout ça. Mais par contre il avait quelque chose à lui montrer. Ainsi ils attendirent le retour de Cheryl pour se mettre en route, déambulant dans le château, s'enfonçant davantage et plus loin dans le bâtiment.

-Qu'on soit bien clair tout ceci doit rester secret... tout ce que je me souviens de Miss Kambert, s'est que c'était une bonne personne, toujours gentille et attentionnée... Mais lorsqu'elle tomba malade, elle avait besoin d'un endroit calme et surtout reposant... Notre peuple lui doit beaucoup, elle a sauvé les elfes noirs de l'extinction, du coup nous avons hébergé Miss Kambert pendant un mois avant qu'elle ne reparte définitivement à travers le portail...

S'arrêtant face un mur à l’écart dans une aile du château, observant le roi enfonça une pierre qui laissait voir un serrure, le roi des elfes noir mis le médaillon et tout d'un coup une porte apparu et s'ouvrit. Souriant, émerveiller, prenant le médaillon qu'à présent lui tendait le roi.

-Voilà ces quartiers, normalement cela appartient à mon peuple, mais je suis d'humeur généreuse et en souvenir de Judy, tout ici t'appartiens à présent,... Je dois retournait à mes responsabilité, il y a derrière la bibliothèque un passage avec un escalier conduisant à l'extérieur, merci de bien vouloir repartir par là... Sache que tu seras toujours le bienvenu ici Leroy...

Le roi partit, Jack n'en croyait pas ses yeux, jamais il n'aurait cru que sa mère lui avait laissé autant de bien. "Suis-je à la hauteur de la tâche ? Je teindrais ma promesse mère !" Découvrir tout ça, plongea Leroy dans une profonde nostalgie, des larmes lui montaient même aux yeux. Prenant un cadre où il y avait une photo d'elle et l'homme à ces côtés devait être son père. S’asseyant sur le lit, des souvenirs revenant à sa mémoire, laissant les larmes coulaient, si seulement il pouvait comprendre les énigmes qu'elle lui avait transmit.


L'aventure repose sur la richesse des liens qu'elle établit, des problèmes qu'elle pose, des créations qu'elle provoque.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Nov - 18:07


La magie et tous ses mystères


Feat LEROY Jack



A son retour Cheryl trouva Jack un peu soucieux. Il discutait avec le roi et cela se passait bien vu que dans les yeux de ce dernier, il n’y avait aucune crainte, cela j’en étais sûre. Je connaissais bien le roi et il ne savait pas cacher ses sentiments. Lorsque je les rejoins, ils me dirent de les suivre. Je ne pus faire remarquer au roi :

- Ainsi vous connaissiez la mère de Jack, vous ne m’en avez jamais parlé.

Il expliqua que ce que nous allions voir était un secret et que seuls quelques elfes noirs étaient au courant.
Il nous fit entrer par un passage secret et remis un médaillon à Jack. Il lui expliqua que nous devrions partir par une porte dérobée sur l’arrière.
J’ai pu lire le bonheur dans les yeux de Jack lorsque le roi lui dit que tout cela lui appartenait dorénavant.

Le roi prit congé et sortit nous laissant seuls dans la chambre. Il y avait un bric à brac impressionnant.
Sur les étagères nous pouvions voir des livres, des agendas, des photos et des bijoux. Ils avaient dû appartenir à la mère de Jack. Je me retournais et je vis Jack qui pleurait. Il était assis sur le lit et tenait une photo qui représentait sa mère et un très bel homme, peut-être son père. Le roi avait dit qu’elle était malade, mais qu’avait-elle qu’il n’ait pu guérir ? Le roi était un grand soigneur.

Jack avait beaucoup à découvrir et je ne pouvais lui demander de partir aussi vite.

-Jack, si tu as besoin de rester dis-le moi, nous pourrions prendre le temps d’analyser un peu ce qui se trouve dans cette pièce. Ta mère a laissé beaucoup d’objets personnels, si tu le veux et seulement dans ce cas, je t’aiderais à y voir un peu plus clair.
Elle est partie assez vite d’après ce que je vois. Ses bijoux sont encore là, elle a laissé aussi des cahiers de notes, je pense que c’était pour toi. J’ai joué les curieuses et j’espère que tu ne m’en voudras pas mais dans ce petit carnet, il y a des explications sur les bracelets. Je pense que tu pourras retourner voir mon père, vous vous amuserez bien tous les deux.
Il y a aussi des habits, une brosse et diverses affaires de toilette. Dis-moi ce que tu veux faire et je respecterais ton choix. Si tu veux rester seul je partirais, on peut aussi partir tous les deux et tu reviendras plus tard. Mais je ressens à la fois ton chagrin et ta joie et j'avoue que là tu ressembles à un enfant. Je t’écoute.


Voir Jack abattu me fis tout bizarre, lui que je pensais que rien n’arrêtait. Qu’allait-il décider ? Après tout, ce n’était pas mes affaires. Je ne dis plus un mot et je le pris dans mes bras. Jack se laissa aller et pleura toutes les larmes de son corps. Je le laissais apaiser sa peine et j'attendais sa réponse sans le brusquer.




Revenir en haut Aller en bas
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Messages : 304
Âge : 23

Feuille de personnage
Profession : Soldat\Explorateur
Amis & Connaissances:
Âge : 24ans
avatar
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Leroy Jack

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Nov - 18:16
Leroy se trouva d'un coup honteux et pitoyable, quel homme se laisserait envahir par ses sentiments ? Les paroles de Cheryl eurent l'effet d'une douche froide, fouettant son sang, cela le fit réagir. "J'ai passé le temps de me lamenter... Je ne suis plus un enfant... Elle n'aimerait pas me voir ainsi..." Du coup blessé quelque peu dans son amour propre à cause des paroles de l'elfe, pour elle cela semblait normal, naturel, alors que pour lui c'était tout nouveau. Depuis toujours sa mère lui avait parlé de Scientia, pendant longtemps Jack avait cru que sa mère avait inventé ce monde pour lui, pour qu'il puisse interagir avec son imaginaire, du moins jusqu'à ces 6 ans. Sa mère était de plus en plus faible, elle semblait également préoccupée, lorsqu'on n'est qu'un enfant et que l'on voit sa mère mourir à petit feu et cela depuis quelques années pour finalement la voir rendre son dernier soupir alors qu'il était dans ses bras. Ces dernières paroles avaient été à jamais gravées dans sa mémoire. *Promets-moi de finir de t’intéresser à mes recherches et de les transmettre... Va à Scientia, là-bas une meilleure vie t'attend... Mon petit garçon soit fort et prends soin de ce métaphorphe...*  A partir de là envahi par ses sentiments de tristesse Jack avait activé son bracelet et il n'avait cessé de voyager entre différents mondes et époques et avec lui un animal étrange qui pouvait changer de forme à volonté. Devant survivre jour après jour, il n'avait jamais pu faire le deuil de sa mère. Et lorsqu'enfin, il avait réussi à maîtriser son bracelet, les cendres de sa mères avaient été déjà éparpillées. Oui depuis la mort de sa mère et avant qu'il ne connaisse le père de Cheryl, Jack avait toujours pensé que son bracelet fonctionnait avec ses sentiments. Il avait une grande responsabilité, il avait une promesse à tenir et seulement à ce moment Judy Kambert pourrait être en paix. Car oui avec le temps Leroy avait comprit que le portail influençait sur ce monde magique. "Personne ne pourra me comprendre... Scientia est en danger et je suis le seul à pourvoir y remédier... Je comprend mieux pourquoi elle aimait tant ce monde..." Prenant le cahier que lui tendait l'elfe, le mettant sur la photo qu'il avait mise de côté, pour ensuite se lever, avant de déclarer d'un ton détaché et calme :

-Prends tout ce qui est habit et affaire de toilette... Fais-en ce que tu veux... Le reste je m'en chargerais...

Il avait eu les réponse à ses questions, à présent il devait agir, il avait perdu 18 ans, enfin il avait trouvé Scientia, enfin il allait pouvoir honorer la mémoire de sa mère et tenir sa promesse ! Il ne devait pas se laisser abattre, il était presque au but. Oui d'un coup il traitait toutes les informations qu'il venait d'avoir avec un détachement comme si tout ça le ne concernait pas vraiment. "Mère était malade...Gravement malade... C'est pour ça qu'elle passait le plus de temps possible avec moi, négligent ainsi son amour pour la recherche... Pourquoi ne m'a t-elle jamais emmené ici ? Mère aurait pu être soignée, alors pourquoi ? Elle savait qu'elle allait mourir.... Judy était malade... Je comprend pourquoi elle m'a offert cet œuf... Mère ne voulait pas que je sois seul..." Serrant les poings et la mâchoire, tout était flou, il avait de mal à comprendre. Faisant plonger ses questionnements et ses sentiments au plus profond de lui, se retournant.

-J'ai cru comprendre que tu n'aimais pas vraiment ce royaume, alors partons... Plus rien nous retiens ici... Je te téléporterais ces affaires à l’occasion...


L'aventure repose sur la richesse des liens qu'elle établit, des problèmes qu'elle pose, des créations qu'elle provoque.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Déc - 14:12


La magie et tous ses mystères


Feat LEROY Jack



Jack se ressaisit rapidement, il prit le carnet concernant le bracelet et me dit de prendre ce qui me ferait plaisir. Mais je ne pouvais pas faire ça, j’aurai l’impression de trahir la mémoire de sa mère, sa vraie mère. Il avait besoin de toutes ses affaires pour faire son deuil et il aurait été indélicat de ma part de prendre quoique ce soit. Je voulais lui faire comprendre que sa mère envisageait de revenir à Scientia, sinon elle n’aurait pas laissé d’affaires intimes. Je laisserai tout et il reviendra pour comprendre. La solution était dans cette pièce mais ce n’était pas mes problèmes et il finirait par savoir au fond de lui que j’avais raison. Ce n’était pas seulement le contenu qui était important mais aussi le contenant. Je ne pousserais pas plus loin le sujet avec lui.

Jack était pensif et ne disait rien, il observait, soupirait, avait des gestes d’incompréhension. Je ne savais que dire, j’étais restée assise sur le lit et j’attendais de voir ce qu’il décidait. Il regarda encore une fois la pièce et me dit que nous pouvions partir. Je ne me fis pas prier.

- Pourrais-tu nous téléporter chez moi ? Je pense que nous avons besoin de nous retrouver chacun de notre côté. Tu as besoin d’y voir clair et je ne te suis d’aucune utilité dans la quête de toi même. Tu as appris beaucoup de choses au fil de notre périple mais aujourd’hui tu as besoin de te retrouver seul. Tout comme moi j’ai besoin de faire le bilan, ensuite j’irai retrouver Ben.

Jack nous téléporta dans ma petite demeure et je le serrai très fort dans mes bras. Au moment de le laisser partir des larmes me vinrent aux yeux.

- Saches que je t’aime comme mon fils et si je te laisse partir c’est que tu en as besoin. Je serais toujours là pour toi et je respecterai tes décisions mais si un jour tu as mal au cœur viens me voir, nous discuterons. Prends le temps de faire le point, tu as appris tellement de choses au cours de notre périple que je pense que tout se bouscule dans ta tête. Va voir Abigail, cette petite fille te manque même si tu ne l’admets pas.

Jack me fit un sourire et il sortit. Me retrouvant seule, je me mis à pleurer, la fatigue mais aussi le fait de devoir admettre que Jack avait une mère et que ce n’était pas moi. J’étais injuste mais au fond de moi, il était mon fils et le partager me faisait mal. Cependant je savais qu’il m’aimait comme sa mère et cela me réconforta et me donna de l’énergie. J’ouvris ma maison et je commençais à faire mon ménage, je commençais la cuisine et surtout je me remémorais les bons moments que j’avais passés avec Jack. Je pense que nous nous reverrons cela ne fait aucun doute.







Dernière édition par Cheryl Daynight le Mer 10 Déc - 15:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Messages : 304
Âge : 23

Feuille de personnage
Profession : Soldat\Explorateur
Amis & Connaissances:
Âge : 24ans
avatar
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Leroy Jack

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Déc - 18:13
Leroy venait de mettre le dernier point à son histoire, content d'avoir été aussi vrai sur sa rencontre avec Cheryl, à présent que le souvenir était revenu, il s'en voulait un peu d'avoir réagi ainsi à l'époque. A présent tout ça semblait bien loin, oui le temps avait passé, Jack et Cheryl avaient beaucoup parlé, ils s'étaient confiés l'un à l'autre sur tous les sujets qui leur tenaient à coeur, à présent il n'y avait plus aucun quiproquo. Jack était comme un vrai membre de la famille d'elfe, pour lui Cheryl était une vraie mère et il adorait faire des visites à son grand-père de cœur. Souriant, il se leva, oui il avait envie d'aller la voir, envie de lui parler. Depuis son accident en territoire hostile, il ne lui avait pas rendu visite. "Une occasion d'avoir des nouvelles de la famille, de sa relation avec Ben et je pourrais lui parler de Kim" Oui pour le moment Leroy n'avait pas parlé de sa sœur d'arme à Cheryl, peut-être qu'elle pourrait le conseiller, par rapport aux sentiments qu'il éprouvait pour elle. "J'en profiterais également pour lui parler de la santé de ma fille." Abigail avait beaucoup de mal à s'adapter à Scientia et pour cause la magie qui y régnait interférait et réagissait avec sa nature de métamorphe, Cheryl avait peut-être un remède de grand-mère pour au moins soulager certaine douleur. Sans hésitation il se mit en route et utilisant la magie de son bracelet qu'il maîtrisait à la perfection à présent, il arriva en quelques minutes. Il avait fait un arrêt pour lui acheter un bouquet de fleurs. Frappant à la porte, un large sourire aux lèvres, le cœur battant à la chamade, il avait tant envie de la revoir ! Alors quand la porte s'ouvrit il ne put s'empêcher de la prendre dans ses bras.

-Bonjour M'man, je ne te dérange pas ? Je passais dans le coin alors j'ai pensé à venir te voir... Tiens, je t'ai acheté tes fleurs préférées, histoire de m'excuser de ne pas t'avoir donné de nouvelle... Je t'expliquerais...


L'aventure repose sur la richesse des liens qu'elle établit, des problèmes qu'elle pose, des créations qu'elle provoque.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Déc - 16:12


La magie et tous ses mystères


Feat LEROY Jack



Jack ! Jack se trouvait là, devant ma porte, juste sous mon nez avec un magnifique bouquet de fleurs.

- Sale gosse ! Tu ne m’as pas donné de nouvelles depuis 8 mois, est-ce que tu t’en rends compte ?

J’étais folle de joie et je lui sautais au cou. J’étais tellement heureuse de le voir là près de moi. Tant de choses s’étaient passées, tant d’évènements étaient arrivés. J’avais tant à lui dire. Je pris les fleurs, leur couper délicatement le bout de la tige et je les disposais dans un vase tout en parlant.

- Oh Jack, si tu savais comme tu m’as manqué et cette première fois où nous nous sommes quittés m’a fait tellement mal. Tu étais si absorbé dans tes pensées que tu m’as à peine dit au revoir. Ensuite je t’ai appelé pour le médaillon mais tu étais très sérieux et il y avait Kim. Et j’avoue que cette fois c’était moi qui étais dans mes pensées quand nous nous sommes quittés. Oh mon Jack, racontes-moi ce que tu as fait
.

Je lui préparais un goûter sans lui demander ce qu’il aimait, je le savais, des petits gâteaux au miel et un grand bol de lait. Je m’en préparais aussi et je le fis s’asseoir en face de moi.

- Sais-tu que je suis fiancée ? Ben s’est enfin décidé à me demander en mariage. Mais je lui ai dit qu’auparavant je voulais voir tous mes enfants. Il ne me restait plus que toi. Et comme par magie, tu es en face de moi. Je viens souvent dans ma maison mais je vis chez Ben maintenant. La journée, il est trop occupé alors je reste chez moi et je reçois mes amis. Mais là, si je m’étais attendue.... Ta visite me fait tellement plaisir. Je me suis fais de nouveaux amis, un nain prénommé Rulf et un métamorphe prénommé Mike, autrement je me suis rapprochée d’Eléa et de Kim. Je pense beaucoup à nos deux Abigail, as-tu des nouvelles ? Et nous quand repartons nous à l’aventure ? Je cause, je cause mais je ne te laisse pas parler. Je suis tellement heureuse que tu sois là que je ne pense pas te le dire assez.


Je regardais Jack, il me souriait et il s’amusait de voir que j’étais un vrai moulin à paroles. J’avais tant à lui dire que je mélangeais tout.

- Es-tu retourné voir papa ? Avez-vous progressé dans vos recherches ? Connais-tu les origines de ta mère ? Excuses-moi, c’était peut-être déplacé ? As-tu une petite amie ? Je suis curieuse mais 8 mois c’est long pour une mère.

Je m’interrompis et je lui laissais enfin la parole. Il continuait de sourire, nous étions heureux de nous retrouver.





Revenir en haut Aller en bas
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Messages : 304
Âge : 23

Feuille de personnage
Profession : Soldat\Explorateur
Amis & Connaissances:
Âge : 24ans
avatar
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Leroy Jack

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Déc - 18:28
Leroy était extrêmement heureux et content, la joie qu'il ressentait de revoir sa mère adoptive était inébranlable et tellement intense. C'était un vrai soulagement, souriant, les yeux brillants, oui tout cet amour et ces petites attentions lui avait manqué. L'écoutant avec attention, toujours souriant, elle le charriait, Jack savait parfaitement qu'elle ne lui en voulait pas tant que ça de n'être pas être revenu. Rétorquant de manière bienveillante.

-Huit mois ? Déjà ? Pourtant il me semble que la dernière fois que je suis venu, c'était après être devenu à moitié cyborg après mes escapades en territoire hostile et que j'en ai profité pour te présenter ma fille Abby... Tu aurais pu passer à la maison... Tu parlais sûrement de notre première rencontre, justement j'ai terminé de l'écrire, Abby veut absolument lire mes aventures et je dois avouer y avoir pris un certain plaisir...

Souriant, se léchant les babines lorsqu'elle lui offrit des petits gâteaux fait maison et un bol de lait. Oui il était très content d'avoir prit l'initiative de lui rendre visite, ici, c'était toujours accueillant. Pas besoin de demander sa permission pour se servir, il prit donc un long gâteau au pain d'épice et il le trempa dans le lait avant de boire une gorgée de ce dernier. Mais avaler juste bien pénible pour le jeune homme et pour cause la révélation que venait de lui faire sa mère était incroyable à tel point que il n'entendit absolument plus le reste de ses paroles, faisant de grands yeux. Non bien sûr que cela lui faisait plaisir, mais si tout ses enfants avaient prit cette nouvelle comme une évidence, pour Leroy cela n'était pas le cas. Plongé d'un coup dans ses réflexions un léger silence plana dans la pièce.

-Quuuuoooiiii ? Tu es fiancée ? Mais depuis quand ? Quuuuoooiiii ? Tu habites chez lui ? Mais depuis quand ? Quuuuoooiiii ? Je suis le seul à qui tu ne l'as pas présenté ?! Pourquoi suis-je le dernier à être au courant ?

Jack était vraiment heureux pour Cheryl, certes pour le moment il ne le montrait pas, un peu troublé par cette énorme révélation, pour le moment cela lui faisait peur. Il ne voulait pas que sa mère souffre d'une déception, il ne savait que trop bien que pour elle cette relation était importante à ses yeux. En réalité Leroy était quelque peu jaloux et surtout très protecteur, il savait bien que l'elfe avait de l'amour à revendre, mais pourtant il se montrait craintif, au fond de lui, le jeune homme avait peur qu'il reprenne sa vraie place dans cette famille, c'est-à-dire aucune. Jack vit au regard de Cheryl qu'elle semblait surprise de sa réaction à cette bonne nouvelle, d'un autre côté elle avait un sourire tolérant et compréhensif à son égard. Comme si elle s'était attendu à ce qu'un de ses enfants énoncent ses craintes sur cette relation. A ce moment le jeune homme espérait qu'elle se lève, le prenne dans ses bras, le laissant poser délicatement sa tête contre sa poitrine, lui caressant le visage avec l'une de ses mains si douces et fraîches, lui embrassant le front tout en le rassurant avec des mots tendres. Oui Leroy espérait qu'elle agisse comme lorsqu'il était angoissé et à ce moment là, plonger dans cette tendresse lui lèverait ses yeux vers elle, leurs regards plongés l'un dans l'autre avant de déclarer "Pardonnes-moi de douter, tu ne m'en veux pas j'espère ? Tout se que je veux c'est te protéger et être sûr que tu es heureuse." Sauf que sa mère était tellement exister de le voir qu'elle enchaînait les sujets et les questions.

-Oh, doucement papillon... Une chose après l'autre... C'est beaucoup de chose à assimiler en une seule fois... Je suis content que tu es de nouveaux amis... Pour ma fille ce n'est pas vraiment la grande forme, elle souffre beaucoup de la magie présente ici... D'ailleurs je me demandais si tu ne connais pas une potion pour au moins estomper ces douleurs... Quand à Nell, je n'ai pas vraiment d'information, elle m'en veut un peu de lui avoir caché qu'il existait un autre monde, mais elle ne fera pas la tête bien longtemps...

Prenant son temps, ne voulant pas tout mélanger, surtout que la santé de sa fille le préoccuper, il commençait à se demander s'il aurait dû vraiment lui faire découvrir Scientia. Il était un peu désespéré, surtout que ses douleurs semblaient devenir de plus en plus violentes et chroniques. Un casse-tête et un vrai dilemme. Mais il ne voulait pas vraiment embêter l'elfe avec ses problèmes, il n'était pas venu pour ça. Du moins pas que pour cela. Souriant en entendant ses questions personnelles, elle savait pourtant qu'il ne pouvait qu'être franc et sincère envers elle. Répondant mais ne préférant pas trop rentrer dans les détails pour le moment.

-Oui je suis retourné voir plusieurs fois grand-père... Nous avons résolu le mystère de nos bracelets, nous cherchons à présent un moyen pour ajouter d'autres facultés magiques... Judy était originaire d'ici, elle était une mi-elfe noire et mi-humaine, c'est compliqué... Ne t’inquiètes pas tes questions ne me dérangent absolument pas, au contraire si tu veux plus de précision... C'est toi ma mère à présent...

Leroy ne répondit rien à sa dernière question et pour cause, comment pouvait-il répondre. Non, bien sûr que non, il n'avait pas de petite amie, mais il se demandait si ce n'était pas finalement de l'amour qu'il éprouvait pour Lewis, depuis un moment il semblait résolut à cette possibilité. Mais il se sentait un peu gêner de devoir un parler à Cheryl surtout qu'en plus elle s'était rapprochée de Kim. "Je me demande si les sentiments que j'éprouve à son égard sont partagés ?" Les dernières fois qu'il l'avait vu, ils n'avaient pas parler, ils étaient en pleine mission, mais il devait admettre qu'ils passaient beaucoup de temps ensemble et qu'ils étaient très proche.

-Je suis un solitaire endurcie... Quand le comprendras tu ?

Au même moment qu'il avait prit la parole, il soupira légérement à cette fatalité et un sourire béat s'afficha sur son visage et un frisson le parcouru. Tout d'un coup le souvenir d'un baiser échanger venait de lui revenir en mémoire. Une sensation si agréable et enivrante, il se souvenait parfaitement du goût des lèvres de Kim, savoureuse, pulpeuse et douce. Après tout jamais il n'avait confier à Cheryl que c'était elle qu'il avait sauvé des territoires hostiles, c'était pour la protégé qu'il avait prit entant de risque, voilà comment il était devenu balafré et avec des membres mécaniques. Oui il se souvenait du plaisir qu'il avait eu en la revoyant, jamais il n'avait été aussi heureux de sa vie. Lui et la jeune femme avaient vécu beaucoup de chose qui les avaient rapprochés. "Huit mois s'est écouler depuis ce baiser... Il est  peut-être le temps qu'on parle sérieusement..." Mais il avait peur, en aucun cas il ne voulait perdre sa complicité avec Kim.


L'aventure repose sur la richesse des liens qu'elle établit, des problèmes qu'elle pose, des créations qu'elle provoque.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 21 Déc - 18:27


La magie et tous ses mystères


Feat LEROY Jack



J’étais si heureuse de retrouver Jack que je l’assaillais de questions et ce chenapan me répondit en vrac à tout ce que j’avais dit.

- Excuses-moi de t’avoir tout déballé d’un seul coup, tu sais ce que nous allons faire ? Nous allons tout reprendre dans l’ordre. J’ai rencontré Ben alors que j’étais dans une mauvaise posture. Je venais de finir un combat très rude contre des sorciers noirs et évidemment j’avais utilisé beaucoup de magie. Et tu sais bien qu’il me faut un temps de repos nécessaire pour redémarrer. Je me suis donc endormie au pied d’un arbre et l’un de ses traîtres de sorciers noirs aurait pu me tuer sans l’intervention de Ben. Nous nous sommes revus régulièrement et il m’a prêté main forte dans pas mal de combat. Cela nous a rapproché et je t’avoue que dès le début j’avais un petit faible pour lui. En fait j’en étais éperdument amoureuse. Je n’ai pu t’en parlais car je ne t’ai pas vu tout simplement sinon tu te doutes bien que tu aurais été le premier au courant. Ton avis m’importe beaucoup et dès ce soir tu le rencontreras. Il vient manger ici. J’ai instauré un rituel que l’on mange tantôt chez l’un tantôt chez l’autre. Ensuite je te proposes de rester là, tu te choisiras une chambre, les lits sont faits. Et si tu as du temps pour moi, tu resteras quelques jours et on abordera tous les sujets qui nous tiennent à cœur. Tu m’as tellement manqué que je ne vais pas te laisser filer comme ça.

Je me levais et je fis le tour de la table pour le prendre dans mes bras. Enfin je revoyais mon fils après de longs mois et j’avais besoin de ce contact corporel, il m'avait tellement manqué et je le sentais dur et fragile à la fois.

- Tu m’as tellement manqué et je suis sûre que Ben va te plaire. Tu verras, il sait s’effacer et me laisser le champ libre quand j’ai des amis. Par contre le soir et la nuit, il sait que je suis entièrement à lui. Je suis tellement heureuse, ce soir, j’aurais deux de mes amours à ma table !

Jack me sourit et se blottit contre moi, j'en conclus qu'il était d'accord et qu'il m'aimait toujours autant. Je restais sa maman.






Dernière édition par Cheryl Daynight le Lun 12 Jan - 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Messages : 304
Âge : 23

Feuille de personnage
Profession : Soldat\Explorateur
Amis & Connaissances:
Âge : 24ans
avatar
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Leroy Jack

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Jan - 19:15
Ainsi dans les bras de sa mère, ses craintes s'apaisèrent. Après tout rien quand l'entendant parler de cet homme, elle souriait et avait le regard pétillant. De plus dès qu'elle prononçait son prénom Ben, sa voix semblait plus suave et tendre. "Elle semblait vraiment sûr de ses sentiments, je l'envie..." Après tout il devait admettre que pour une fois il avait peut-être apporté un jugement trop rapide envers ce nouveau compagnon, d’ailleurs il fut un peu gêné qu'elle l'invite ce soir afin qu'ils fassent connaissance. "J'ai hâte de rencontrer ce Ben !" Appréciant le contact physique, mais il mit rapidement une distance rétorquant vivement à ces dernière paroles.

-M'man, voyons ! Aucun enfant ne veux savoir ce genre de détail ! C'est très gênant, tu fais ce que tu veux !

Rougissant, sans voulant un peu d'avoir été si franc, non Jack n'était pas habitué à des paroles aussi crues. Faisant partir les désagréables images qu'il s'imaginait, non vraiment il ne pouvait concevoir de voir sa mère faisant des gâteries si on peut dire ça. Non Leroy avait trop de respect pour elle pour l'imaginer faire des galipettes avec un homme. Du coup, il était un peu grognon, gêner et jaloux, se calmant il décida d'aborder un sujet délicat pour lui, il ne voulait pas l'embêter avec ça, mais il voulait lui en parler. Devenant extrêmement sérieux, oui il devait vraiment aborder ce sujet avant que son prince charmant arrive. Jack sentait le besoin de se confier à ce sujet, n’hésitant plus, il prit la parole très franchement. Prenant et serrant les mains de Cheryl, baissant le regard, mais cela lui tenait vraiment à cœur, Abigail était sa fille !

-Pardonne-moi de gâcher l'ambiance et de me montrer aussi dur et sévère, mais je préfère vraiment parler de ma fille qu'avec toi... Je dois t'en parler, j'ai besoin de tes conseils... Je ne sais plus quoi faire... J'admets être un peu perdu... L'état de ma fille ne cesse de se dégrader lorsqu'elle reste trop longtemps à Scientia... Je suis très inquiet... C'est une des raisons pour laquelle je suis là aujourd'hui... Sa nature de métamorphe semble ne pas supporter ce surplus de magie qui existe dans  l'environnement de Scientia... Connais-tu un remède pour désensibiliser une personne à la magie ? Où même un remède pour apaiser des douleurs chroniques ?


L'aventure repose sur la richesse des liens qu'elle établit, des problèmes qu'elle pose, des créations qu'elle provoque.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Jan - 13:46


La magie et tous ses mystères


Feat LEROY Jack




Jack serait-il un peu jaloux de Ben ? Qu’importe, ma relation avec Ben n’avait rien à voir avec celle que j’avais avec lui, il ne devait avoir aucune crainte.

- Eh, ne serais-tu pas un peu jaloux de Ben ? Tu n’as pas à t’inquiéter, je serais toujours là pour toi et Ben est très compréhensif. Mais que me dis-tu là, Abigail ne va pas bien ? Depuis combien de temps ? Je suis très intriguée par ce que tu m’annonces. Mike, un de mes nouveaux amis, est un métamorphe et il ne m’a jamais parlé de quelques symptômes que ce soit. Il est né à Scientia et vit toujours à Dendrelia, il est garde-forestier là-bas. Tu pourrais essayer de le rencontrer pour lui demander s’il peut aider Abigail. Est-elle née à Scientia ? Tu m’as expliqué que ses parents étaient décédés et que ta mère l’avait adoptée puis toi, mais tu ne m’as pas dit ses origines, c’est pour cela que je te le demande. Afin de l’aider au mieux je dois absolument tout savoir d’elle, à moins que cela ne t’ennuie, je comprendrais. Mais pour moi un enfant c’est précieux alors lorsqu’il est malade j’en fais une affaire personnelle.

Ce que me disait Jack me touchait beaucoup mais s’il s’adressait à moi plutôt qu’à Kim ou Abigail, notre amie commune aujourd’hui, je supposais que la petite Abby était originaire de Scientia et que le plus apte à répondre à ses questions était Mike. Ce dernier vivait très bien sa condition de métamorphe et s’en amusait même, Eléa et moi l’avions appris à nos dépends et aux siens par la même occasion.

Jack devait voir Mike, si j’avais raison, il était le remède aux maux d’Abby. J’attendais de connaître la courte vie de cette enfant.

Jack me regardait avec ses grands yeux comme s’il était étonné de ma réaction. Doutait-il de mon affection envers Abby et lui ? surtout lui que j’aimais comme mon fils.

- Nous avons pas mal de temps avant l’arrivée de Ben alors je t’écoute et expliques-moi tout. Tu sais que je t’aime très fort et ta petite Abby aussi. Je suis inquiète alors parles, tu en as dit trop et pas assez.






Dernière édition par Cheryl Daynight le Mer 28 Jan - 13:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Messages : 304
Âge : 23

Feuille de personnage
Profession : Soldat\Explorateur
Amis & Connaissances:
Âge : 24ans
avatar
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Leroy Jack

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Jan - 19:10
Leroy fit une grimace aux paroles de sa mère adoptive, elle avait deviné que s'il redoutait autant de son compagnon enfin non à présent fiancé, c'était tout simplement parce qu'il était jaloux. Puis elle fut immédiatement à son écoute concernant sa fille, le bombardant de questions, un peu surpris et en même temps cela lui faisait tellement chaud au cœur de croire qu'il était vraiment de sa famille et que donc Abigail était sa petite fille. Écoutant ses paroles sur ce métamorphe, "En effet cet homme pourrait beaucoup aider ma fille... J'irais aller le voir avec Abby au plus vite..." Souriant finalement à ces paroles, mais chaque chose en son temps, il devait déjà réglé cette affaire concernant Ben.

-Mon père nous a lâchement abandonner, lorsque Judy est tombé enceinte... Alors oui... Oui, je suis jaloux, enfin plutôt possessif... Mais comprends moi jamais je n'ai eu un repère masculin, je n'ai jamais eu de père et d'un coup, après toutes ces années tu m'en imposes un ! Oui, je sais, je sais... Tu as raison, c'est mal de juger sans connaître, moi tout ce que je veux c'est que tu sois heureuse ! Je ferais un effort !

Jack incorrigible, il s'était sentit le besoin de se justifier, de lui expliquer, après tout sa mère avait été seule à l'élever du moins avant qu'elle ne meurt, après il s'était retrouvé tout seul avec Abigail qui à cette époque n'était qu'un œuf. Mettant ainsi fin à la discution, hors de question qu'il parle de son père, du moins pas ce soir. Tout ça c'était le passé.

-Abby est d'ici, mais c'est dans mon monde qu'elle a éclos et qu'elle a grandit... Elle est à Scientia que depuis quelques mois et cela va faire presque un mois qu'à chaque fois qu'elle vient, elle tombe malade et son état devient de plus en plus préoccupant... Si je t'en parle c'est parce que toi tu t'y connais, tu sais qu'est-ce qu'un être magique ressent ici et dans mon monde... Ma fille n'arrête pas de faire des aller-retour entre ici et là-bas, à cause justement de ses états de santés, n'arrivant pas à guérir complètement... J'irais voir ton ami Mike, il pourra sûrement aider ma fille...

Parler de sa fille, de son état de santé à Cheryl était important pour lui. Alors il prit assez vite à nouveau la parole pour enchaîner sur ce sujet qui lui tenait à cœur. Les questions de l'elfe ne le dérangeait aucunement, elle avait le droit de savoir, Jack lui faisait confiance et puis c'était lui qui était venu lui demander conseil alors il se devait bien de répondre à quelques questions.En discutant calmement, finalement Cheryl se proposa pour faire quelques remèdes pour calmer les douleurs chroniques de sa fille, elle lui donnerait lorsqu'il repartirait. Ensuite, le jeune homme avait envie de se détendre, de penser à autre chose et de se vider la tête, alors avec l'autorisation de sa mère, il disposa de la salle de bain, téléportant dans sa chambre tout ce dont il aurait besoin. Pratique tout de même ce bracelet magique offert par sa mère biologique. Ainsi dans la baignoire, plongé dans l'eau chaude, se détendant, admettant que cela faisait bien un moment qu'il n'avait pas prit soin de lui. Il en profita pour laver et faire l'entretien de ses membres mécaniques. Après une bonne demi-heure, il sortit de l'eau, se séchant. "Jamais mes membres mécaniques n'ont été aussi brillants" Astiquant ses membres couleur acier trempé. S'observant dans la glace, avec l'eau sa blessure verticale qui coupait son œil en deux semblait plus profonde. Mettant une petite chemise belge et un pantalon court noir. Pieds nus, voulant être à l'aise, il laissa ses membres mécaniques à l'air libre et sans le recouvrement de cette texture qui ressemblait à de la peau. A moitié cyborg avec son bras droit et sa jambe gauche mécanique au naturel . C'est ainsi qu'il se dirigea vers la cuisine,  salle à manger pour voir si sa mère avait besoin de lui. A ce moment là il vu une scène très touchante, mais également très émouvante. Cheryl était sans doute en train de cuisiner, la tête légèrement penchée en arrière, embrassant un homme d'une grande carrure, qui laissait ses mains se balader, notamment une de ses mains sur la cuisse de l'elfe et qui remontait délicatement vers ses fesses. Alors évidemment ce fut ce moment qu'il choisit pour se faire remarquer en toussotant. Sa mère sembla plus choqué par lui que sur le fait qu'il les avait surpris en plein dans un moment tendre et langoureux. Prenant les devant en voyant l'homme gênait à croire qu'il allait lui débiter une excuse, lui tendant sa main mécanique.

-Ben je présume... Leroy Jack le Benjamin de la famille...mère m'a beaucoup parler de vous...

"Je rêve ou il hésite à me serrer la main !" Alors lorsqu'enfin ce Ben se décida, il ne lui fit aucun cadeau et lui serra une bonne poigne avec un forte pression, il a bien vu que malgré tout l'homme avait été surpris et il se retenait de masser sa main. Leroy fit ensuite volte face, soupirant légèrement. Il voyait bien qu'il était de trop, mais essayant de faire un effort, il décida de mettre la table et de se faire aussi discret qu'il le pouvait.


L'aventure repose sur la richesse des liens qu'elle établit, des problèmes qu'elle pose, des créations qu'elle provoque.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Jan - 14:12


La magie et tous ses mystères


Feat LEROY Jack




Jack m’expliqua qu’Abby était originaire de Scientia et qu’elle était très malade. Il accepta de voir Mike avec sa petite fille afin de savoir si ce dernier pouvait lui apporter une aide quelconque.

- Je t’accompagnerais pour voir Mike....Il est particulier et j’aimerai être présente pour votre premier contact. Ensuite tu pourras retourner le voir avec Abigail mais je ne veux pas qu’elle ait de faux espoirs, tu dois d’abord lui parler et ensuite vous jugerez tous les deux si un remède peut être apporté à Abby. Nous partirons demain matin.

Je ne lui demandais pas son avis mais à présent il avait l’habitude. Je l’aimais tellement qu’il ne pouvait douter que j’agissais dans son intérêt et ici dans l’intérêt d’Abby.

- Aussi ne penses pas te carapater et ne pas me parler de ton père. Il serait peut être temps que tu te confies à quelqu’un. Tu gardes tellement de choses sur ton cœur quelles finiront par te bousiller la vie. Mes deux autres fils me confient tout et je ne leur dis pas quoi faire mais je les oriente quand je le peux. Crois-moi, Jack, se confier aide parfois à mieux affronter la vie.

Il décida de se faire beau avant l’arrivée de Ben et je le laissais occuper la salle de bain. Ben arriva peu de temps après. Nous écoutions Jack chanter et nous nous sommes dit que nous pourrions avoir un moment d’intimité. Je me laissais aller dans les bras de Ben et ses caresses me faisaient du bien. Je penchais ma tête et me laissais embrasser doucement. Ses lèvres étaient chaudes et nous nous laissions aller jusqu’à en oublier Jack. Ce dernier entra dans la pièce et nous fûmes surpris. Ben était gêné,  lui qui avait les sens hyper développés s’était laissé avoir par manque de concentration. Il faut dire que nous étions très amoureux et très occupés.

Jack tendit la main à Ben et ce dernier se trouva pris et il lui fallu une minute pour répondre à cette invitation. Il faut dire qu’il avait la main sous ma jupe. Jack fut un peu vexé et pour combler sa gêne il se décida à mettre la table.

- Excuses-moi fiston, je me sens gêné de ne pas t’avoir écouté mais il faut te dire que ta mère me fait un peu tourner la tête. Je sais qui tu es, ne t’inquiètes pas pour ça ! J’avoue même qu’au début je te jalousais, c’était Jack a fait ci, Jack a fait ça, il n’y en avait que pour toi. Et si jamais tu avais besoin, envolé mon petit oiseau ! Je te voyais comme un gamin et je me retrouve face à un homme, mets-toi un peu à ma place ?! Mais nous allons faire connaissance et j’espère que tu m’apprécieras autant que celle par qui nous nous rencontrons. Je ne veux pas la perdre mais je suis obligé de la partager avec ses enfants, tous ses enfants. Je vais t’aider à mettre le couvert. Et encore désolé de l’accueil que je t’ai réservé mais je t’accorde un point car tu m’as bien eu, moi qui dis tout entendre à des kilomètres, je n’ai pas écouté le fils de mon aimée à deux mètres.

Je ne disais mot les laissant faire connaissance. Ben n’était pas du genre timide ni influençable. L’arrivée de Jack m’a aussi surprise et j’ai rougi car il m’avait vu dans un moment charnel. Je l’ai regardé avec surprise et sa réaction m’a blessée. Je les aimais tous les deux, pas de la même façon, mais c’était avec tout mon cœur. Evidemment c’était avec Ben que je désirais faire l’amour mais c’est de toutes mes forces que j’aiderais mes enfants quoiqu’il advienne.

Je regardais Ben s’expliquait face à Jack et l’entendit lui dire des choses qu’il ne m’avait pas avouées comme sa jalousie vis à vis de Jack et ses paroles douces vis à vis de moi. Ben était décidé à se faire accepter de tous mes enfants et ne voulait en aucun cas être une gêne pour moi. Mais mon amour pour lui était très fort. Je finis par reprendre mes esprits.

- Ben...Jack et moi partons demain matin pour aller voir Mike. C’est un problème privé et je sais que tu me laisseras le régler. De plus, je pense que face à la physionomie de Jack, tu ne doutes pas que je sois en sécurité ?

Ben approuva et sourit à Jack.

- Tu vois, tu as besoin, elle est là. Et je t’assure fiston que je ne l’empêcherais pas. Tu veilleras bien sur elle !




Revenir en haut Aller en bas
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Messages : 304
Âge : 23

Feuille de personnage
Profession : Soldat\Explorateur
Amis & Connaissances:
Âge : 24ans
avatar
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Leroy Jack

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Jan - 17:28
Leroy savait bien que Cheryl avait raison, mais il n'avait vraiment aucune envie de se confier ce soir, il lui avait assez causé de soucis avec l'état de santé préoccupante de sa fille. Souriant, content qu'elle s’investisse autant pour lui, les yeux pétillants. "Elle te ressemble tellement... Toi aussi tu étais une vraie mère poule... " Un peu nostalgique en pensant à sa mère biologique, ensuite il prit un bain histoire de se détendre et de se vider la tête. Après tout il devait faire bonne impression au fiancé de Cheryl, mais finalement il fut déçu de cette rencontre, grincheux par la scène dont il avait été témoin, décidant de mettre la table. Observant cet homme qui essayait de se rattraper, Leroy l'écoutait avec attention. "Fiston ? Il peut toujours rêver pour que je l'appelle papa ! Hum, je me demande ce que Cheryl lui a dit... Jaloux de moi ? Mais voyons... Obligé de la partager, dis plutôt que ça te dérange qu'elle me considère comme un fils !" Baissant un peu le regard restant silencieux, il avait bien vu que sa réaction de tout à l'heure avait blessé Cheryl. "Je devrais lui laisser une chance... Il n'est pas comme Victor, au moins lui fait l'effort de m'accepter..." Puis lorsqu'il entendit les propos de l'elfe, il comprit qu'il avait été peut-être trop sévère et surtout qu'il s'était mis des œillères.

-Humm,... En parlant de ça, demain ce ne sera pas possible, je me suis rappelé que j'ai un entretien avec le roi sur une affaire professionnelle... Nous irons chez Mike après-demain, ainsi tu auras le temps de le prévenir de notre arrivée...

Pur mensonge, une excuse pitoyable. Mais il devait bien ça à ce Ben, oui c'était pour qu'ils puissent être un peu ensemble qu'il repoussait sa visite chez ce métamorphe, après tout l'état de sa fille ne devait pas être une contrainte pour leur vie personnelle et leur relation, surtout qu'il avait cru comprendre qu'ils ne s'étaient pas vu depuis un moment. Souriant pour lui-même, jusqu'ici il s'était débrouillé et sa fille était une battante, Jack savait qu'elle approuverait sa décision. De plus cela lui donnerais un peu de temps pour mieux connaître cet homme, pour qu'il se fasse à l'idée qu'il faisait partie entière de la vie de Cheryl. "Pourvu qu'elle ne fasse pas une scène et qu'elle ne me juge pas." Oui il avait un peu peur de la réaction de l'elfe à ses paroles, elle le prendrait sûrement pour un père indigne faisant passer son métier avant la santé de sa fille, mais il était résolu à lui faire ce cadeau, après tout jamais il ne l'avait remercié de l'avoir accueilli dans sa famille, jamais il ne l'avait remercié pour son attention et son amour, jamais il ne l'avait remercié pour tout ce qu'elle avait fait pour lui. Il lui devait tant et jamais il n'avait pu faire quelque chose en retour. Alors oui aujourd'hui non seulement il accueillerait Ben chaleureusement sans faire d'histoire même si cela devait lui coûter, mais il offrait au couple, une journée pour eux.

-Ce n'est pas grave... D'ailleurs ce serais plutôt moi qui vous doit des excuses pour mon comportement déplacé... Veuillez ne pas m'en tenir rigueur, j'ai quelques préoccupations et soucis personnels... Maintenant, si vous voulez bien prendre place, je m'occupe du reste...

Souriant, résolu, laissant les fiancés s'installer à table, pendant ce temps il prit les assiettes et ensuite les servit, avant de disparaître quelques secondes avant de revenir avec une bouteille, la débouchant pour les servir tout en leur expliquant le vin qu'il leur servait. Ensuite il s'installa avec eux, le regard un peu loin, restant silencieux, immobile, jetant un regard sur l'heure puis à l'extérieur. Ici la nuit était déjà là, les étoiles commençaient à apparaître dans le ciel. "A cet heure ils sont entrain de prier pour le repas... Je me demande quel temps il fait à Paris et surtout je me demande comment va ma petite puce. Si Mike ne peut m'aider, je serais sans doute obliger de quitter ce monde." Puis il revint à la réalité à l’adjonction de Cheryl, faisant un maigre sourire essayant de ne pas laisser apparaître son inquiétude.

-Oui, tout va bien... La tête dans les nuages comme à mon habitude...


L'aventure repose sur la richesse des liens qu'elle établit, des problèmes qu'elle pose, des créations qu'elle provoque.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
La magie et tous ses mystères (Pv: Cheryl Daynight)
Scientia Magicam :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Cours de Niveau 1, la Magie dans tous ses Etats !
» La Magie et ses mystères
» Joyeux noel à tous!
» Rituels
» Magie des hommes-lézards

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-