AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Peuples polaires - Mike et Patrick
 :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Aller à la page : 1, 2  Suivant


J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 17 Fév - 13:16

Peuples polaires
Feat Mike

Je venais de traverser le monde une nouvelle fois et me retrouvais de nouveau engager pour aider les autres. Je rêvais encore de cette jolie elfe que je voulais tant revoir. Mon ami Rulf avait résolu une guerre civile avec elle à Dendrelia. J'avais envie de la revoir et faire plus ample connaissance avec elle... Cependant me voilà de nouveau à prendre la route vers des contrées que je connaissais à peine. Je savais des choses grâce à mes lectures, mes rencontres, mais je ne m'étais jamais rendu dans ce sud si froid: l'archipel boréal.

Un homme avec une épaisse fourrure était venu me voir alors que je me rendais dans l'Est. Il venait de Seren Y Bore et me dit avoir besoin d'un magicien et d'un métamorphe pour une ancienne prophétie. Je ne savais pas si je devais accepter, mais il me pria de trouver un métamorphe et venir à l'aide des peuples polaires. Il m'expliqua qu'une ancienne prophétie prédisait la venue d'un magicien pour trouver la "fille du sorcier", et celle d'un métamorphe pour tuer le "lion blanc". Je fronçais les sourcils et lui demandais s'il s'agissait bien d'un lion. Il me dit que oui, malgré que ce soit très étrange... Je pensais alors que cela pouvait être une image. Il insista en voyant que j'allais décliner. Il ne croyait pas vraiment en cette prophétie, mais il savait que si personne n'intervenait les différents peuples allaient s'entretuer. Il me promit de l'or et de la reconnaissance. En discutant il me garantissait un moyen de transport et des vivres pour moi et mon compagnon futur, gratuitement. J'acceptais en soupirant et il me dit de le rejoindre dans une semaine avec ou sans métamorphe.

J'écrivais une missive à Cheryl en des termes courtois et, tout en lui demandant des nouvelles, lui demandais si elle avait toujours des contacts avec son ami métamorphe. C'était le seul dont j'avais entendu parler. Je lui dis que cela était important et urgent. La réponse ne se fit pas attendre, le lendemain soir un écureuil tapa à ma fenêtre. Je souris à ce facteur particulier que Cheryl avait choisi. Un relais d'animaux était une très bonne idée. Je lus sa réponse et fus heureux qu'elle puisse m'aider. Mike, c'était son nom, allait venir à ma rencontre dans trois jours, la veille du départ. Je la remerciais et lui répondais que je lui serais redevable. Je lui dis que j'allais bien et que j'espérais pouvoir la revoir dans les prochains mois.

Je m'occupais à écrire à mes amis et lire en attendant Mike. Ce dernier arriva un soir dans l'auberge. Un serveur était monté à l'étage pour me dire qu'un homme me demandait en bas. Je descendais et voyais cet homme encapé. Je n'avais aucun doute, c'était bien le Mike en question. Je le rejoignis et luis tendis ma main:

"Je suis Patrick, asseyez-vous, je vais vous raconter... "

Nous nous assîmes et commandions une boisson chaude. Je lui racontais l'histoire de l'homme polaire, les termes de notre voyage, et la gratuité des vivres pendant notre quête.

"Acceptez-vous de venir avec moi pour résoudre cette affaire ?"




Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1838

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 18 Fév - 15:32


Feat Patrick

PEUPLES POLAIRES



Cheryl m’a contacté pour aider un de ses amis, elle en avait beaucoup mais je ne connaissais point celui-ci. Mais si Cheryl avait besoin, je répondais présent et ses amis étaient les miens.

Cheryl m’expliquait que je devais me rendre à l’auberge à Siren y Bore et demander un certain Patrick Might. Elle me dit de lui faire confiance mais que j’étais libre d’accepter ou de refuser son invitation. Mais comment refuser l’aventure. Je préparais mes affaires, je pris quelques victuailles et me voilà partit.

Trois jours plus tard, je me présentais à l’auberge et demandais Patrick Might. Un serveur monta le prévenir de mon arrivée et cinq minutes plus tard, il était près de moi. J’étais emmitouflé dans ma cape, il faut dire qu’on se gelait dans ce pays et que j’aurais été mieux sous ma forme de loup mais dans une auberge cela ne se fait pas.

Il me serra chaleureusement la main ce qui me mit en confiance et me proposa de nous asseoir à une table. Il nous commanda des boissons chaudes et j’avoue que cela m’a réchauffait jusqu’au fin fond de mes os. Il m’exposa la quête, une affaire bizarre mais terriblement intrigante au sujet d’une prophétie. Ma foi, cela allait me permettre de vivre de nouvelles aventures. Une fille de sorcier ? Savoir si elle était aussi mauvaise que ses semblables que nous avions combattus avec Cheryl et ses amis. Mais découvrir un lion blanc me mit du baume au cœur.

- Je pense que vous avez trouvé les mots justes et un ami de Cheryl mérite qu’on l’écoute et que l’on se batte à ses côtés. Je supposes que vous connaissez ma condition de métamorphe mais savez vous de quoi je suis capable ? Je peux me changer en air ou en eau sous toutes leurs formes mais la nuit je deviens un loup. Ne vous inquiétez pas je vous préviendrais de mes changements. Je tiens à rester en vie. Vous avez votre homme !










Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Dim 13 Sep - 17:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 18 Fév - 17:55

Peuples polaires
Feat Mike

Mike était un peu plus petit que moi, mais il était quand même grand et musclé. Il ne semblait pas se méfier de moi et écoutait avec attention ce que je disais. Nos boissons arrivèrent avant qu'il ne me réponde. Il me disait que j'avais du trouver les mots justes avec cet homme et me disait être prêt à m'aider. Le fait que je connaisse Cheryl et que je l'eusse aider favorisait notre premier contact. Il acceptait de m'aider et me dit être celui que je recherchais.

Je hochais la tête positivement en souriant et acceptais avec plaisir de travailler avec cet être particulier. C'était la toute première fois que je me confrontais directement à un métamorphe. Je pense en avoir déjà vu dans les forêts, mais je n'ai jamais eu l'occasion d'en affronter ou de parler à un. Je réfléchis une seconde et continuais notre discussion:

"Je pense que nous devrions nous renseigner auprès de personnes pouvant nous en apprendre un peu plus. J'ai appris qu'un événement important allé avoir lieu pour désigner le chef des chefs. C'est une cérémonie, une sorte de rite... Je n'en sais pas plus... qui met en concurrence les chefs des différentes îles de l'atoll dans le but d'avoir un seul chef ici à Seren Y Bore et contrôler les grandes décisions comme étant un seul territoire... Alors, comme le disait si bien un ami nain: les tavernes sont des mines pour ceux qui savent en voir les richesses. Qu'en pensez-vous ?"

Je pensais à ce que m'avait appris Rulf, soit interroger les gens d'une taverne. C'était souvent des gens qui voyageaient ou qui connaissaient au moins leur ville et ce qui s'y passait. C'était des gens qui utilisaient des mots plus simples et compréhensibles que les politiques, les nobles... et dont l'ensemble des points de vues et bribes d'information permettaient de constituer de véritables livres, des mines de savoir !





Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1838

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 20 Fév - 18:50


Feat Patrick

PEUPLES POLAIRES



- Ainsi vous connaissez Rulf, un drôle de personnage ! Je l’ai connu alors que nous aidions Cheryl et paumée comme elle était je vous avoue que j’ai été content de faire la connaissance de cet homme. Surtout qu’il la maîtrisait car nous combattions les êtres qu’elle déteste le plus au monde et ça craignait.

Ce Patrick me plaisait tout autant, il me semblait droit dans ses bottes et n’hésitait pas à me donner son opinion et me dire ses pensées. Mais la coïncidence de connaître Rulf m’étonna car ses deux hommes n’avaient pas trop de points communs. Quoique Rulf était droit dans ses bottes aussi.

Je n’hésitais pas à m’attabler avec de joyeux lascars afin de glaner des informations. Ils étaient plus de mon âge que de celui de mon compagnon. Et lorsqu’ils eurent fini les trois bouteilles de vodka, ils se mirent à causer.

Je retournais vers Patrick, mes « amis » s’étaient endormis sur la table et ronflaient bruyamment.

- Un mariage doit avoir lieu afin d’honorer une famille de sorciers. Mais la demoiselle est réticente et ne veut pas de l’époux en question. Cependant son père l’y oblige car c’est une sorte de mariage de raison. Ce mariage doit avoir lieu dans un village à 100 kms au nord. Mais ils ne savent pas si un chef doit être élu. Autrement lorsque je leur ai demandais s’ils avaient déjà vu un lion blanc ils m’ont décrété que j’étais encore plus saoul qu’eux et se sont endormis comme vous pouvez le voir.

Je les regardais d’un air dépité, c’était si facile de faire semblant de boire. Mais c’était des gens sympathiques et sans arrière pensées.

- Et vous avez-vous plus d’informations ? Avons-nous "notre fille de sorcier" en la personne de cette fiancée réticente ? Une idée de l’emplacement de ce village ? Et comment être sûr que c’est le bon endroit. Je sens que nous ne sommes pas au bout de nos peines.










Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Lun 9 Mar - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Mar - 14:57

Peuples polaires
Feat Mike

Mon coéquipier me disait connaître Rulf et je souris à ses remarques. Il accepta ensuite de mener l'enquête avec moi. Nous nous séparions. Je me dirigeais vers un homme trapu, aussi grand que moi. il portait une barbe assez longue et semblait être un chef de guerre. Nous échangions quelques mots banaux avant que j'évoque cette légende. Il sourit et me dit de prendre un verre. Visiblement c'est comme ça qu'ils fonctionnaient ici. Je goûtais donc à leur liqueur fruitée et en fus surpris.

Il me dit que lui n'y croyait pas, mais par défaut s'en méfiait. Il me disait connaître l'emplacement d'un sanctuaire pour une des tribus magiques. Il m'apprit qu'il y avait environ 16 tribus, dont seulement 4 magiques. Il avait eu affaire avec un mage pour lui apporter une plante du continent. Il me dit d'entrer en contact avec l'un d'entre eux, mais lui ne pouvait pas m'en apprendre de plus. Je pris donc note de la géographie des îles, recopiais sa carte et notais l'emplacement de ce sanctuaire. Il me dit enfin être préoccupé par la nomination, élection, d'un nouveau chef des chefs. Il ajoutait là encore ne pas en savoir plus. Je le remerciais et j'interrogeais le tavernier qui haussa simplement des épaules. La serveuse, elle, pensait vraiment que la prophétie existait et que les peuples polaires allaient en pâtir. La grande peur des chefs était celle d'être dominés par un chef magique, cela n'avait pas eu lieu depuis cent ans...

Je rejoignis Mike à notre table de départ en commandant un autre verre de liqueur, qui m'intriguait. J'écoutais ce qu'il disait, et associais ces informations aux miennes. Son histoire de village au Nord, qu'importe la distance me tiquais, Seren Y Bore était un port, tout ce qu'il y avait au Nord était de l'eau ... L'histoire du mariage et du nouveau chef était des pistes intéressantes, et peut-être liées. Je réfléchis aux pistes à creuser et lui fis part de mes pensées:

"En effet, nous ne sommes pas au bout de nos peines et les pistes sont diverses... Je n'ai pas de réponses, mais que plus de questions et pistes de réflexion: la fille du sorcier est-elle liée à ce mariage est une bonne question... Mais la bonne nouvelle est que sur les quelques 16 tribus des îles boréales il n'y en a que 4 qui comportent des êtres magiques. Un guerrier m'a parlé d'un sanctuaire. Je ne pense pas que beaucoup de mage ait des filles actuellement... Nous pourrions donc commencer par là. De plus, je pense que votre village au Nord n'existe pas. Au nord de Seren Y Bore il n'y a que la mer, à moins que ce soit sur le continent... Je n'ai eu aucune information concernant le lion... Cependant je pense que les tribus ont des étendards pour se reconnaître... Peut-être sue l'un d'eux comporte un lion ... Nous devons en apprendre plus sur ses peuples."

La liqueur arriva sur la table. J'en bus et fus de nouveau intrigué par ce parfum de fleur et de fruit.

"Tenez, goûtez... Ne trouvez-vous pas que ce goût est étrange ? je n'arrive pas à reconnaître les ingrédients mais il me semble que ces plantes et fruits ne poussent pas dans la neige ? ..."




Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1838

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Mar - 13:51


Feat Patrick

PEUPLES POLAIRES



Patrick n’avait guère plus d’infos que moi. Je regardais la carte que m’avait donné mes lascars tout en l’écoutant. Il m’expliquait que seules 4 tribus avaient de la magie et qu’il envisageait que nous nous rendions dans un sanctuaire. Pourquoi pas.

J’avais toujours le nez sur la carte griffonnée par mes informateurs lorsque Patrick me demanda de goûter une liqueur. Je le regardais intrigué.

- Désolé je ne vous serais pas d’une grande aide. Mis à part une bière de temps en temps, je ne bois pas et je ne pourrais donc vous dire le goût de votre nectar mais je peux le sentir si vous voulez et je vous dirais quelle odeur il en ressort.

Patrick me laissa humer son verre et là j’eus une surprise, cela sentait le muguet ce qui n’était vraiment pas commun.

- C’est une odeur de muguet et cela m’étonnerai que nous en trouvions dans ces contrées. De plus, il en ressort un parfum de myrtille, votre liqueur n’est pas fabriquée ici.

Je regardais à nouveau la carte dessinée, ce qui commençait d’agacer mon compagnon et j’éclatais de rire. Les gens se retournèrent mais ne s’occupèrent pas longtemps de nous.

- Regardez, mes amis ne devaient déjà pas être nets quand je leur ai parlé. Ils m’ont schématisé les continents en me notant quelques noms mais c’était tellement mal écrit que j’ai peiné à comprendre et à me repérer. Dendrelia sur leur carte se situe au sud et je suis sûr que c’est au nord vu que c’est là que je vis et que je travaille. D ‘ailleurs si les ingrédients de votre liqueur venait de chez moi cela ne m’intriguerait pas. Mais je vous rassure, il n’y a pas de sorciers ni de famille magique. Par contre si nos chers amis avaient perdus le nord, le village en question serait au sud et du coup je pense que nous allons devoir rendre visite à toutes les familles magiques en espérant que nous trouvions la bonne avant d'avoir fait les quatre. Il fait tellement froid ici. Par contre mes lascars m’ont appris que le signe des tribus se trouve sur le panneau à l’entrée de chaque village, ils m’ont aussi dit que les règles de la ville y sont apposées. Certains villages n’aiment pas les étrangers, il nous faudra montrer patte blanche, du moins j’éviterai d’arriver en loup. La route va être longue, avez-vous des points de chute pour passer les nuits ?

Je regardais à nouveau ma carte.

- A votre avis, quel est ce point qu’ils ont annoté ?











Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Lun 16 Mar - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Mar - 12:04

Peuples polaires
Feat Mike


Je fus surpris qu'un homme de l'envergure de Mike ne boive pas. J'avais trop l'habitude de croiser des hommes qui aimait cela que ceux qui ne buvaient pas été rare. Cependant le nez du loup me permit de savoir ce qu'il y avait là-dedans, et c'était très curieux. Je me demandais comment un peuple vivant dans un climat si froid pouvait parvenir à cultiver ce genre de chose... Transporter des fleurs par bateau me semblait difficile pour en garder les arômes... Je laissais cependant cela de côté et en profitais simplement. J'écoutais ce que mon camarade avait à me dire.

Ce qu'il me disait sur les symboles des villages et les règles de chacun étaient très intéressant et permettait de comprendre une partie des solidarités qui pouvaient se former ici. Le royaume était important dans la mesure où il était le reflet extérieur d'une multitude de vision de ce même royaume. Le choix de son dirigeant était donc primordial à la fois pour concilier toutes ces communautés, et pour traiter en leur nom avec l'extérieur et régler les différents internes. Je percevais ainsi les enjeux de cette désignation prochaine.

Mike attira mon attention sur un point particulier. C'était très intéressant. Le point qu'il me montrait correspondait à la localisation d'un peuple magique. Une annotation mal écrite accompagné ce point.

"... On dirait qu'il est marqué "lion"... C'est peut-être leur symbole... Mon ami, je pense qu'il est temps pour nous d'aller nous reposer pour nous rendre en ces lieux demain matin !"

Nous prenions une chambre chacun. Ce ne sont pas les voyageurs qui abondaient à Seren Y Bore. Je lui souhaitais une bonne nuit. Je m'endormis vite et fis un rêve étrange. J'étais dans la neige, en pleine tempête, et voyais une silhouette d'une créature un peu plus grande qu'un loup. Je passais le reste de la nuit sans problème ni rêve. Je me levais alors que le soleil n'était pas très haut dans le ciel. J'avais bien dormi et était reposé. Je me lavais avec l'eau froide que l'on avait disposé dans la chambre, c'était vivifiant ! Je m'habillais et rejoins Mike que je savais prêt aussi grâce à mes sens magiques. Je fermais ma porte te protégeais magiquement mes affaires comme à mon habitude. Je frappais à sa porte.

"Bonjour ! Avez-vous passé une bonne nuit ? Prêt à partir après le déjeuner ?"

Nous descendions et prenions un petit déjeuner copieux. Le silence régnait en maître malgré une salle relativement occupée. Dehors la neige tombait un peu et tenait au sol. Nous prenions ensuite de quoi avoir assez chaud dans ces contrées et mettais toutes les vivres que nous voulions dans mon sac magique. J'expliquais à Mike que c'était un sac magique nain, on pouvais mettre un bon nombre d'objet sans que cela ne pèse quoique se soit de plus.

Nous partions les pieds dans la neige en direction d'un premier village abritant un clan magique. Nous marchions l'un derrière l'autre, moi devant. Ma présence en tête coupait un peu Mike de la neige fraîche qui tombait. Je n'avais pas vraiment l'habitude de marche dans la neige comme les nains aux sommets des montagnes, mais je savais progresser dans ces paysages pour y avoir faut des séjours.

Nous arrivions au dit village sans nous en rendre vraiment compte. Le neige tombante et un petit brouillard ne nous permettaient pas de lever le nez en permanence. Je sentais la présence d'êtres magiques par dizaine, peut-être 20 ou plus, ce qui était extraordinaire pour un population. Je ne vis aucun panneau d'entrée de village et en fis la remarque à Mike:

"Un panneau indiquant les règles ? Faudrait-il déjà qu'il y en ait un !"

Nous nous décidions à avancer vers les maisons d'où s'échappait la fumée de cheminée. Nous n'eûmes pas à aller loin. Un guerrier aussi grand que moi et large davantage fit sa sortie avec un grosse hache en main, mais baissée.

"Que venez-vous faire à Irdrun ?", nous lança-t-il d'une voix d'un ton grave





Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1838

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Mar - 16:11


Feat Patrick

PEUPLES POLAIRES



Patrick regarda de très près mon dessin et me dit avoir vu « lion » sur le point indiqué. Ses yeux étaient-ils grossissants parce que moi je ne voyais rien et sous ma forme de loup cela n’aurait pas été discret. Bref, il décida de s’y rendre dès le lendemain.

Le lendemain matin, nous déjeunions en paix si l’on puits dire, il régnait un silence impressionnant dans la salle. Peut-être finissaient-ils de cuver leur vin, la veille peu de monde restait sobre. Une fois notre copieux déjeuner terminé nous prenions de quoi nous habiller chaudement.  Patrick avait un sac magique, il m’expliqua qu’il lui venait des nains et que l’on pouvait mettre tout ce que nous voulions dedans il ne pèserait pas plus lourd. Je pensais que ce serait pratique lorsque Patrick allait devoir porter mon attirail.

Et nous voilà parti dans la direction du point indiqué sur la carte et malgré tous les vêtements chauds je n’arrivais pas à me réchauffer. Une tape amicale sur l’épaule de Patrick lui fit comprendre que je m'étais transformé en loup.

- Peux-tu prendre mes affaires dans ton sac ? Oui je sais un loup qui parle ça fait bizarre mais tu vas t’habituer. J’ai vraiment trop froid et je ne résisterais pas sous ma forme humaine. Restes devant et si nous approchons d’un village, préviens moi que je reprenne forme humaine.

Patrick était surpris mais ne s’en formalisait pas outre mesure. Pour ma part ça allait beaucoup mieux, je marchais derrière Patrick et de temps à autre je me secouais pour me déneiger. Patrick m’alerta, il sentait des présences magiques. Je redevins sous ma forme humaine et doucement nous vîmes apparaître un village. Pas de pancarte ni aucune explication, nous décidions d’aller en direction des maisons. Soudain un homme aussi grand que Patrick mais un peu plus large apparut une hache dans la main mais pas spécialement hostile. Il nous apprit que nous étions à Irdrun. Je sortis de derrière Patrick.

- Bonjour, ravi de faire votre connaissance et merci de nous avoir appris où nous nous trouvons. Mon ami et moi sommes à la recherche d’un endroit pour dormir. Nous avons déjà bien marché et nous sommes affamés, ce serait très aimable à vous de nous indiquer la direction de l’auberge.

L’homme nous regarda l’un après l’autre et finit par nous indiquer le chemin de l’auberge non sans nous demander auparavant ce que nous cherchions.

- Vous ne saviez pas où vous étiez ? Que diable venez vous faire dans nos contrées ?


Je regardais Patrick et répondit :

- Nous avons entendu dire qu’un nouveau chef allait être élu et nous aimerions voir comment cela se passe. Si vous faites la fête, ce sera volontiers que nous nous joindrons à vous.

L’homme se mit à rire et nous souhaita la bienvenue, des compagnons de fête ne se refusaient pas. Par contre il nous dit que nous étions en avance pour l’élection du chef car il restait encore une bonne semaine et il s’en fut.

J’étais frigorifié et je demandais à Patrick que nous rejoignions au plus vite l’auberge.

- Là-bas je me réchaufferais et désolé d’avoir pris la parole mais je trouvais qu’il avait une bonne tête. Apparemment cela ne dérange pas plus que cela que nous soyons ici mais comment faire pour demander délicatement et sans attirer leur foudre ce que nous cherchons.

Nous arrivions à l’auberge et lorsque nous avons passé la porte, une douce chaleur me revigora.










Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Ven 3 Avr - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Mar - 15:21

Peuples polaires
Feat Mike


Je m'attendais à ce que Mike se transforme en loup, j'étais surpris et souriais en constatant qu'il n'avait pas l'habitude du froid. Il me suivait jusqu'alors sous sa forme animale. Il fut cependant plus apte à intervenir auprès du géant des glaces pour nous demander un endroit chaud. L'homme était sympathique malgré les apparences. L'homme n'avait pas l'habitude de voir des gens comme nous, et c'était peu de le dire. Il nous indiqua tout de même l'auberge sans trop parler, juste savoir ce que nous faisions là. Mike eut l'intelligence de ne pas vexer cet homme et prit le ton de l'humour pour nous permettre un bon premier contact. Je lui répondais:

"Ne t'en fais pas, tu as bien fait. Et comme ça ta langue n'a pas gelée !"

Je souris et dirigeais mes pas vers l'auberge. Le village n'était pas grand, à peine dix maisons, mais de chacune des cheminées s'échappait de la fumée qui indiquait un feu. Nous entrions dans l'auberge qu,i de dehors, semblait très animée. Une fois que nous eûmes franchis le seuil de la porte une bonne vague de chaleur nous prit tout de suite. Je refermais la porte derrière nous. Le silence venait de s'imposer d'un seul coup. Il y avait beaucoup d'hommes, mais des femmes étaient aussi présentes dans cette petite assemblée. Des hommes aussi costauds et armés que notre ami à l'extérieur se levèrent et vinrent à notre rencontre sans signe apparent d'hostilité. Un homme se détacha au centre, je sentais une puissante magie tout autour de nous. Il prit la parole:

"Avant que je puisse vous souhaiter la bienvenue: qui êtes vous et que venez-vous faire sur nos terres ?

- Je suis Patrick Might, mage guerrier, et voici Mike Richard, mon compagnon de route. Nous nous intéressons à l'élection du nouveau chef des chefs, ainsi que vos coutumes pour en savoir, et comprendre, davantage...

-  Très bien. Vous savez que je suis mage et que je viens de vous sonder, vous ne nous dites pas tout, mais ce que vous avez dit est vrai: je vous souhaite la bienvenue Patrick Might et Mike Richard. Prenez place."

J'avais senti une magie puissante me sonder, et d'une nature différente que celle que j'utilisais. Les hommes allèrent se rasseoir. Nous nous assîmes à la même table que celle du chef, une femme mage vint s'asseoir à côté de lui. Les hommes devaient avoir entre la trentaine et la quarantaine, le chef peut-être cinquante. La femme devait avoir la trentaine à peine. Le silence fut coupé et quelques discussions repartaient. Le chef reprit la parole envers nous:

"Très bien étrangers, écoutez."

La femme but la fin de son verre d'un trait et je compris que nous allions apprendre qu'est-ce qu'était le chef des chefs et comment l'élection se passe. Elle prit donc la parole:

"Le chef des chefs est celui qui représente l'ordre et l'unité des peuples polaires. Il est Seren Y Bore... celui qui sait concilier les âmes. Cela fait un siècle que ce chef n'a pas été un mage. Les peuples pensent que le rôle des mages n'est pas de prendre le pouvoir, mais le soutenir. L'élection de ce chef se fait tout les dix ans, à moins que celui-ci meurt avant. L'élection n'est pas comme celle que l'on peut voir sur le continent où l'on vote des gens qui se sont présentés convenablement et ont mieux parlés que les autres. Non, seuls les plus honorables restent pour pouvoir devenir chef."

Elle prit une seconde pour faire signe qu'elle voulait autre chose à boire et poursuivit:

"Je vous explique à présent la cérémonie... ou les cérémonies. Les différents peuples choisissent deux personnes dans leur clan: la première est souvent le chef ou son délégué, pour la désignation;  la seconde est le champion. Ces deux personnes peuvent être la même, c'est rarement le cas. Les champions s'affrontent dans des situations pratiques ou théoriques différentes, pendant trois jours sur l'île principale. Le héros, celui qui a réussit à revenir de toutes ses épreuves, peut prétendre au titre de chef des chefs. On célèbre alors les héros. C'est ensuite que se regroupe le conseil des chefs qui va faire son choix parmi les héros. Comme la grande majorité des peuples sont non magique, leur voix est la plus entendue. Le conseil rend son verdict et le chef des chefs est institué. La troisième cérémonie est celle où le chef des chefs choisit ceux avec qui il va diriger, c'est là que les mages ont le plus de chances..."

L'homme prit sa suite, avec un air un peu plus grave et moins engagé en faveur des mages:

"Cependant, comme toute règle, il y a des dérogations... Si la désignation du conseil n'est pas majoritaire envers un héros, c'est celui qui tueras l'autre qui régnera. Le cas ne s'est présenté qu'une fois entre un mage et un métamorphe il y a cent ans, le mage a gagné et imposé une tyrannie. Enfin, il y a la prophétie... Un jour d'hiver, la venue d'un magicien portera la fille du sorcier gardienne des peuples. Il sera aidé d'un métamorphe loup pour tuer le lion blanc"

L'homme sourit en plongeant son regard dans le nôtre au plus profond et continua:

"Je sais pourquoi vous êtes là, mais vous ne savez pas grand chose. Vous êtes chanceux, et vous êtes tombés chez la plus grande communauté de mages des îles boréales. Le mage et le métamorphe, il n'y a pas de problème... La fille du sorcier est peut-être la fille de notre forgeron, mais ça m'étonnerait. Il ne reste que deux autres jeunes filles: la première vit à Seren Y Bore et a 20 ans, la seconde vit sur l'île la plus méridionale et a 17 ans. Il y en a peut-être d'autres dont nous ne connaissons pas l'existence. Nous ne pensons pas qu'il s'agisse d'une fille plus jeune, ni plus vieille, car la prophétie précise qu'elle conciliera les peuples pendant un demi-siècle de son vivant... Enfin, le lion blanc était  l'emblème que portait le dernier mage a avoir accédé au pouvoir. Plus personne ne l'utilise, mais il y a un lieu sur ces îles où personnes ne s'est rendu depuis un siècle: là où eu lieu leur combat, celui où le mage tua le métamorphe qui l'avait maudit. Notre histoire est complexe, mais nous pensons que vous pouvez régler nos problèmes. Aujourd'hui les peuples ne vivent plus ensemble comme autrefois, nous ne nous parlons qu'à peine, nous élisons un chef qui n'est pas reconnu par tous... Notre société est divisée plus que jamais et cela s'accentue. La prophétie fut révélée il y a dix ans par notre grande prêtresse et annonce une ère nouvelle que des étrangers nous ouvrirons... c'est vous."

Il arrêtèrent de parler et nous regardaient tout en plaçant un grand espoir dans la réussite de notre quête. Nous en savions un peu plus à présent sur l'élection, son importance et sa valeur aux yeux de différentes parties, la méfiance envers les mages (qui soit dit en passant était la même sur le continent). Nous savions à présent quel était ce lion blanc et qui pouvait être cette fille du sorcier. Nous ne savions pas cependant comment nous y prendre, ni quel rôle nous avions réellement à jouer, c'est bien là le problème des prophéties, il fallait toujours que leur détenteur en fasse part de manière énigmatique... Je réfléchissais quand Mike prit la parole le premier.  





Dernière édition par Patrick Might le Jeu 16 Avr - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1838

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Avr - 14:04


Feat Patrick

PEUPLES POLAIRES



Patrick me taquina en disant que le fait de prendre la parole avait évité à ma langue de geler. Mais je n’étais pas un loup polaire et le froid me transperçait. Une fois dans l’auberge, un frisson me parcourut tout le corps. De la chaleur, je ne me préoccupais même pas des gens qui venaient vers nous ni du silence soudain. Un homme s’approcha de nous et nous demanda qui nous étions. Patrick prit la parole et nous présenta sans cacher notre identité. Face à notre honnêteté, il nous invita à une table en guise de bienvenue et nous offrit une boisson chaude.

Une femme nous rejoint et nous expliqua les différents rites de l’élection du chef des chefs. L’homme reprit la parole en nous expliquant qu’une prêtresse avait annoncé une ère nouvelle que des étrangers nous ouvrirons et il nous dit que c’était nous malgré notre ignorance sur le sujet. Il nous dit que seules deux jeunes filles pourraient correspondre à la prophétie, l’une était à Siren Y Bore et l’autre sur l’île la plus méridionale. Quant au lion blanc, c’était l’emblème du dernier mage qui a eu accès au pouvoir et dirigé avec une tyrannie sans précédent.

- Si je comprends bien nous devons trouver les jeunes filles et les ramener lorsque le nouveau chef sera élu. Cependant j’aimerai savoir comment nous les reconnaîtrons ?

L’homme nous répondit :

- C’est votre cœur qui vous le dira, mais seule l’une d’entre elle pourra prétendre devenir la gardienne des peuples et elle devra montrer énormément de sagesse. Si elle le désire, elle pourra devenir la femme du chef des chefs mais il ne pourra pas le lui imposer, c’est pour cela que nous espérons que le nouveau chef sera un sage.

Je regardais Patrick qui semblait perdu dans ses pensées ou tout du moins dans de mûres réflexions et je repris la parole.

- Vu que vous nous avez sondés, pensez-vous que nous avons été choisi pour rassembler vos peuples ? Pensez-vous que le fait que nous soyons mage et métamorphe réunis apporte un plus à la réalisation de la prophétie ?

La femme répondit à son tour :

- Nous pensons que seuls des étrangers pourront réunir nos peuples en choisissant une jeune fille capable de connaître les différentes coutumes des différents peuples et capable de faire revenir la paix sur tout l’archipel boréal mais aussi vis à vis des autres peuples. Nous vivons en reclus depuis trop longtemps et le manque de communication entre nos peuples a assez duré. Nous vous souhaitons de réussir votre quête et de revenir sains et saufs.

Ces derniers mots n’étaient pas des plus rassurants, serions-nous en danger de mort. Et en plus nous allions devoir encore une fois retourner à Siren Y Bore dans le froid glacial pour les beaux yeux d’une demoiselle qui aurait pu se faire remarquer lors de notre premier passage. Oh Cheryl, pourquoi ne puis-je rien te refuser ?! Bien je crois que nous allons devoir prendre la route pour Siren Y Bore, histoire de se faire passer à nouveau pour des glaçons.

L’homme intervint et nous dit qu’il nous ferait préparer un traîneau avec des chiens pour faire nos différents déplacements.

- Les traîneaux seront remplis de victuailles pour vous mais aussi pour les chiens. Au cas où vous ne trouveriez pas d’auberge, vous avez une tente bien isolante, je vous rassure ?

Comment savait-il ce que je pensais, Patrick souriait, je sens qu’il allait falloir qu’il m’explique : avais-je affaire à un devin ? Je pensais qu'il nous jugeait sur nos réponses. En attendant, cette nuit nous la passerions à l’auberge après un bon repas.










Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Lun 3 Aoû - 13:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Avr - 17:54

Peuples polaires
Feat Mike


"Un jour d'hiver, la venue d'un magicien portera la fille du sorcier gardienne des peuples. Il sera aidé d'un métamorphe loup pour tuer le lion blanc". Ces mots retentissaient dans ma tête comme un écho. Ce devait être les mots exacts de la prophétesse, c'est-à-dire que chacun avait un sens l'un envers l'autre, mais aussi ensemble. Je me rappelait aussi une autre phrase: "Plus personne ne l'utilise (le symbole), mais il y a un lieu sur ces îles où personne ne s'est rendu depuis un siècle: là où eu lieu leur combat, celui où le mage tua le métamorphe qui l'avait maudit".

J'entendais les mots qu'échangeaient Mike et les mages, ce qui ne précisaient pas grand chose. Je me mis donc à réfléchir pour moi. "Un jour d'hiver", ça je pense qu'il n'y avait pas trop de problème par ici... "la venue d'un magicien", ça aussi c'était fait. "Portera", est-ce que ça signifiait que j'allais littéralement la porter, ou bien l'amener à une place particulière dans la société ? "Gardienne" de même, pouvait aussi bien dire "garante de valeurs" et donc produire des liens entre les peuples pour la concordance, que si bien "gardienne" comme celle qui pourrait l'être d'une porte ou d'un trésor, dans un sens plus exclusif et privé... Je ne porterais jamais quelqu'un à la tyrannie de mon plein gré, ou je me démènerais pour la destituer si je le faisais. Pourquoi utiliser le mot "sorcier" et non mage ? Signifiait-il que la magie n'était pas utilisée par cet homme pour faire le bien ? ou qu'il s'agissait d'une autre forme de magie pour avoir le titre de sorcier, ou encore était-ce par mauvaise réputation ... La deuxième partie de la prophétie semblait plus claire, pourtant j'hésitais sur ce verbe "tuer". Si le lion blanc était bien un symbole, comment ferait Mike pour le "tuer" ?

Je revenais à la réalité quand le chef nous offrit un traineau et des vivres. Je souris en comprenant dans le ton de cet homme qu'il venait de lire dans les pensées de Mike. J'allais peut-être abuser, mais je demandais s'il était possible que l'un d'entre eux nous accompagne dans cette aventure.  C'était à la fois par la connaissance du climat, mais aussi des coutumes. Comment pouvions nous nous orienter rapidement dans un environnement qui pouvait nous être hostile, par ignorance notamment ? De plus cela sera plus simple de ne pas être retardé parce que nous aurions commis un impair dans leurs coutumes. Enfin nous pourrions demander son avis pour reconnaitre la fille du sorcier. Le chef accepta avec joie et s'attendait à ce que l'un de nous deux le lui demande. Il fut donc décidé qu'un deuxième traineau serait armé et que l'homme qui nous avait accueilli nous accompagne.

Je me soulageais la vessie et nous mangions un bon repas avant de prendre la route. Ce fut l'occasion de faire connaissance avec notre ami. Il avait une femme et trois enfants ici. Il était un mage de guérison, comme Rulf, et savait user parfaitement de sa hache en cas de danger. Il nous dit connaître parfaitement les îles boréales, à l'exception de l'île interdite. Il nous précisa d'ailleurs que lorsque nous nous y rendions il ne nous accompagnera pas. Il nous dit travailler le bois et adorer son métier. C'était un honneur pour lui de nous accompagner et nous faire découvrir ses peuples.

Une fois le repas terminé et un bon verre d'alcool dans le ventre pour digérer, je demandais à Mike qu'est-ce qui l'intéressait le plus pour cet après-midi, donc ce par quoi nous commencerions:

"Mike, penses-tu qu'il faudrait trouver ces jeunes femmes en premier lieu ou nous rendre sur l'île interdite ? A mon avis, puisque tu vas me le demander, nous rendre sur l'île interdite nous permettrait peut-être d'en apprendre davantage sur le passer traumatique de ses peuples... D'un autre côté mettre en sureté la fille du sorcier ne serait pas non plus idiot. Alors que décides-tu ? "

Le regard surprit de Mike me fit sourire, mais il allait s'y habituer. L'autre homme souriait aussi, mais avait dit qu'il ne prendrait que les décisions pour nos routes et pas d'autres. Je discutais donc plans avec mon compagnon de route.



Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1838

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 24 Avr - 16:33


Feat Patrick

PEUPLES POLAIRES



Patrick me demandait par quoi commencer alors que pour moi cela semblait évident. Je fronçais les sourcils en le regardant me poser cette question. J’étais surpris surtout après ce que venait de nous dire notre compagnon de route.

- Désolé de paraître surpris mais pour ma part je n’ai pas envie de finir trucidé. Je préférerais que nous allions chercher ces demoiselles avant d’aller sur l’île interdite au moins notre ami pourra nous aider et je me demandais s’il accepterait de veiller sur nos protégées le temps d’aller faire une première approche tous les deux.

Je me retournais vers notre nouvel ami en lui demandant son avis à lui et ce dernier se rangea de mon côté et était prêt à surveiller les jeunes femmes dans un lieu sécurisé le temps que nous fassions l’approche que je proposais.

- Je pensais commencer par Siren y Bore et ensuite nous nous rendrons sur l’île pour aller chercher la seconde jeune fille. Le problème reste à savoir comment nous saurons laquelle est l’élue ? J’ai beau me repasser le texte de la prophétie, rien ne nous dit comment reconnaître la jeune femme ?

Patrick accepta de commencer par chercher les jeunes filles vu que nous étions deux à le penser. L’avis de notre compagnon de route avait son importance, il allait combattre à nos côtés en cas de besoin mais surtout nous aider à nous repérer et avoir une approche moins étrangère auprès des autochtones. Nous voilà donc partis pour Siren y Bore et je devais supporter ce froid glacial car hors de question de redevenir loup.

Les paysages se ressemblaient tous pour moi, de la neige et encore de la neige. Cette blancheur me fatiguait et j'avais très froid. Je me glissais sous les peaux du traineau et je laissais la place de conducteur à Patrick. Lui semblait bien supporter ce froid glacial donc je ne vois pas pourquoi je ferais l'effort de sortir de mon nid douillet. J'en profitais pour lui faire la causette.

- Patrick, d’après ce que je comprend, tu ne devras pas te limiter à accompagner cette jeune fille face à sa destinée mais tu vas devoir rester jusqu’à ce qu’elle soit à sa place et acceptée comme telle. Pour ma part je pense avoir compris que je devais éliminer la personne qui s’opposera à elle mais peut-être pas en la tuant, si nous devons le faire ensemble, peut-être arriveras-tu à annihiler ses pouvoirs pendant que je la maîtriserais. Je dois tuer le monstre qui sera en cette personne mais peut-être pas la personne. Il peut s’agir d’un maléfice.

Je causais durant le trajet que ne fut pas très long au final et nous arrivions à Siren y Bore dans l’après midi. Grâce au tact de notre ami nous faisions rapidement connaissance avec la jeune fille. Elle était d’une beauté à couper le souffle. Elle avait de longs cheveux bruns, des yeux en amande d’un vert profond, des lèvres rouges d’un naturel extraordinaire et un teint légèrement bronzé qui mettait tout cela en valeur. Son corps aussi était parfait, elle n’était pas difforme et avait une très belle poitrine. Soyons honnête, nul homme n’aurait raté cela. J’étais sous le charme et je me dominais pour ne pas la prendre dans mes bras. Je n’avais jamais vu de jeune fille aussi belle, elle me rendait tout pantois. Je lui souriais et notre ami souriait de voir ma réaction. Je me disais, faites qu'elle ne soit pas l'élue et que je puisse lui faire la cour. Elle me demanda ce qui se passait et je ne réussis à faire sortir aucun son. Heureusement Patrick réagit et prit la parole.












Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Lun 27 Avr - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 25 Avr - 18:13

Peuples polaires
Feat Mike


Mike m'amusait, il était si direct et franc, ça faisait du bien. Je m'habituais progressivement à ces gens vrais, les gens du peuple qui faisait vraiment le monde. J'étais heureux de pouvoir exercer mes savoirs dans la vraie vie et rencontrer des gens aussi sympathique et étrange que Mike, ou d'autres. Je parcourais le monde en me sentant utile. L'école de magie était faite pour les mages de bibliothèque, pas pour moi. Cependant, j'appréciais le savoir et la force que mes professeurs m'ont apporté pour me battre aujourd'hui.

Mike choisit de rechercher les jeunes femmes et les mettre à l'abri avant que nous nous rendions sur le lieu chargé de l'histoire de ses peuples. J'haussais les épaules en souriant. Si je laissais le choix, c'est que je n'avais pas besoin que l'on me convainc par un tel argumentaire. Nous partions donc pour Seren Y Bore dans ce paysage enneigé magnifique. Tout était différent ici, mais pas semblable, comme le pensait le loup gelé devant moi. Celui-ci choisit de me laisser la place du conducteur et se fourrer dans les couvertures pour se réchauffer. Je regardais l'horizon blanc et noir que dessinais les collines et les arbres de cette région. C'était une sensation unique que de glisser ainsi avec un traîneau et se laisser porter par des chiens enjoués de nous emmener à destination.

Je profitais de ce temps pour réfléchir et discuter avec Mike. Il me dit que cette foutue prophétie ne nous donnait aucun moyen de savoir si la jeune femme était la bonne. Ce à quoi je lui répondais:

"Tu sais, si les prophétesses ne savent pas parler comme il faut, c'est pas notre faute ! Il nous reste donc notre bon sens et notre jugement d'homme !"

Pour savoir si ces jeunes femmes étaient "élues", il nous serait facile de tester leurs connaissances sur les peuples, leurs capacités de discernement, ou bien la magie qu'elles auront... D'autant d'éléments pour savoir si l'une d'entre elle serait à même de répondre aux critères d'une "sage". Comme Mike avait très froid et ne parvenait pas à se réchauffer correctement, je chauffais la couverture avec ma magie. L'autre traîneau avait prit les devants pour nous ouvrir la route et repérer d'éventuels dangers. Mike verbalisait ensuite l'objectif et le parcours qu'il me restait à parcourir avant que je puisse avoir terminé cette quête avec succès, ce à quoi je lui répondais:

"Je te le fais pas dire ! Il reste du chemin à faire ! Ne t'en fais pas pour ces histoires de vieilles femmes. Les prophéties sont peut-être vague parce que l'esprit de leurs conteurs n'était pas très clair ! Sache que les seuls devins que je connaissais me disait que ce don les faisait souffrir tant physiquement qu'intérieurement... C'est d'ailleurs pour ça que beaucoup se soulage la conscience... Tiens regardes ! Seren Y Bore !"

Je lui montrais les maisons se profiler au milieu d'un brouillard blanc fin. Une fois sur place nous pouvions circuler dans les rues de la ville. Nous laissions les traineaux sous bonne garde auprès des autorités de la ville, contacts de notre ami mage. Grâce à une connaissance, nous arrivions vite chez la jeune femme potentiellement candidate pour notre prophétie... Elle était seule car ces parents étaient partis pour le commerce. C'était une très belle jeune femme qui ne laissait pas le jeune loup indifférent. Mon ami était devenu muet et figé. Je souris et me tournais vers elle en prenant la parole:

"Bonjour, nous sommes à la recherche de la fille du sorcier dont parle une ancienne prophétie ...

- Je sais, j'en ai entendu parler... Entrez"

Elle nous accueillit dans la salle à manger. Nous nous assîmes à la grande table en bois d'une grande qualité et robuste. Elle demanda comment nous nous appelions.

"Je m'appelle Patrick, mon ami ici est Mike, et le mage qui nous accompagne est de l'île des mages..."

Elle acquiesça et nous proposa de boire quelque chose. Nous acceptions, et elle mit de l'eau à chauffer. Elle s'assit en face de Mike en le regardant avec insistance. Elle passait son regard sur notre ami pour les arrêter sur moi.

"Avez...

- Vous pouvez me tutoyer vous savez, je ne vous en voudrez pas"

Le moins que l'ont pouvait dire jusqu'à présent, c'était qu'elle n'avait pas peur de nous, mais elle était méfiante, je le sentais. Je sentais aussi qu'elle avait des pouvoirs magiques, mais pas d'une puissance extraordinaire. Je reprenais ma phrase:

"Très bien... As-tu des dons surnaturels ?
-Oui
- Ton père est-il mage ?
- Pas vraiment... Il a des dons lui aussi, mais il en s'en sert que très peu car cela l'épuise vite aujourd'hui. Il m'a apprit à me servir des miens.
- Puis-je te sonder ?
-Oui"

Je soupirais légèrement et fermais les yeux pour me concentrer. D'habitude je n'avais pas besoin de cela, mais je ne voulais pas me laisser déconcentrer par sa beauté, ou Mike qui la dévorait des yeux. De plus, l'enjeu était bien trop important pour que je me trompe. Je ne mis pas longtemps à sonder sa magie. Elle n'était pas une mage très puissante et limitait ses sorts à ceux de soin, feu, poids plume et protection mentale. Je ne pensais pas qu'un jour elle soit l'une des plus grande mage de ce monde. Je reprenais mes esprits et rouvris les yeux. Elle me regardait l'air anxieuse. Je lisais dans ses pensées qu'elle n'avait pas envie d'avoir cette charge sur les épaules, mais qu'en même temps elle rêvait d'aventure. Je lui souris et détendis ainsi l'atmosphère.

"Je suis désolé, mais tu n'es pas celle que nous recherchons. Tu es mage en effet, mais... Sans vouloir te vexer, ta magie n'a pas une puissance hors du commun."

Je m'adressais ensuite à Mike et notre ami mage:

"Je peux peut-être me tromper, mais je pense que la mage que nous recherchons devra en imposer magiquement par rapport aux autres mages notamment... Nous devons tout de même garder cette jeune femme en sécurité dans le cas où il viendrait à un autre l'idée de rechercher des jeunes femmes, comme nous, et ne pas arriver à la même conclusion que moi."

Je réfléchis cinq minutes. Rien ne précisait que nous devins n'être que nous deux et ne pas vivre le temps de notre périple. Toute aide serait la bienvenue. J'ajoutais donc envers elle:

"Comment t'appelles-tu ? Et serais-tu prête à venir nous aide si ton père l'accepte ?"

Quand on parlait du loup, celui-ci pointait le bout de son museau. Le père entrait dans la maison, nous salua. Après un résumé de sa fille et la joie qu'elle ne puisse pas être la fameuse "fille du sorcier", le père accepta qu'elle nous aide en constatant que nous ne tombions pas de la dernière pluie. Il nous lança même un sarcasme en souriant en nous disant que nous avions plus besoin de sa fille qu'elle de nous. Je me tournais vers Jean, notre ami mage, et lui demandais où nous allions à présent et en combien de temps. Nous laissions Mike et la jeune femme sur nos talons à discuter. Nous nous dirigions à présent vers l'île la plus au sud de l'archipel. Nous y arriverions dans la soirée si tout allait bien.




Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1838

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 27 Avr - 16:24


Feat Patrick

PEUPLES POLAIRES



Patrick avait répondu à l’invitation de la jeune femme à nous faire entrer. Je ne sais quelle tête j’avais mais je n’arrivais toujours pas à dire un mot et je restais admiratif face à cette beauté. Patrick lui posa des questions auxquelles elle répondit naturellement et elle nous demanda de la tutoyer, ce que je ferais volontiers dès que j’arriverai à prononcer un mot.

Après l’avoir sondé avec son accord, Patrick se tourna vers Jean et moi pour nous dire qu’elle n’était pas la fille de la prophétie. Il nous expliqua qu’elle n’avait pas suffisamment de magie en elle ou du moins pas pour le rôle qui lui était destiné. J’en fus extrêmement soulagé. Elle me regardait souvent et je pense qu’elle avait deviné que je n’étais pas humain. Patrick lui proposa de nous accompagner si son père était toutefois d’accord. Ce dernier fit son entrée à ce moment-là et accepta volontiers de laisser sa fille nous accompagner. J’étais aux anges. Jean expliqua que nous allions nous rendre sur l’île la plus au sud de l’archipel, et voilà que j’allais encore me geler. Nous préparions à nouveau les traîneaux et je discutais avec Orélia, c’était ainsi que s’appelait ma jolie rousse.

Patrick reprit sa place de conducteur et je me remis sous les couvertures et qu’elle ne fut pas ma surprise de voir Orélia prendre place près de moi. Mon cœur tapait tellement fort dans ma poitrine que Patrick devait l’entendre. Elle posa sa tête sur mon torse et là je suis sûre qu’elle aussi devait entendre mon cœur qui s’affolait complètement. Elle me dit que je lui plaisais et je pense que j’ai rougi. Je me permis de passer un bras autour de ses épaules et sans me l’avouer, elle me tenait chaud dans tous les sens du terme. Le voyage se passa sans encombre et nous arrivions à l’approche de l’île lorsque Jean fit stopper les traîneaux et nous dit de ne pas bouger, il sentait une présence.

Orélia s’était encore plus serrée contre moi et me dit des paroles insensées sur le coup.

- Tu es à moi, je t’interdis d’en regarder une autre, je sais ce que tu es et je t’acceptes ainsi mais ne détournes pas ton regard de moi.

Je me demandais si elle ne devenait pas folle, me détourner d’une beauté pareille, c’est moi qui serait fou.
Jean était toujours aux aguets et Patrick se mit sur ses gardes, il avait un air méfiant et prêt à attaquer.

Soudain un doux parfum de myosotis nous envahit et des femmes plus belles les unes que les autres apparurent, elles étaient toutes vêtues de blanc et leurs manteaux étaient retenus par de gros ceinturons dorés. Leur parfum était envoûtant et je compris la mise en garde d’Orélia. Lorsqu’elles nous sommèrent de les suivre, aucun d’entre nous ne fut capable de résister et seule Orélia restait lucide, était-ce cela que son père essayait de nous dire. Patrick se laissait porter et Jean ne résistait guère plus. Cette île était-elle habitée que par des femmes ? Nous ne tarderons pas à le savoir. Quant à moi, je serrais très fort Orélia et lui fit son premier baiser pour la rassurer.

Nous n’avions plus le contrôle de nos animaux, et c’est ainsi qu’elles nous conduisirent sur nos propres traîneaux dans un temple au centre d’un village dont nous ignorions le nom. Je regardais Patrick en espèrant qu’il reprenne ses esprits, il avait bien résisté à Orélia, qu’avaient de plus ces femmes mis à part un teint d’une blancheur incroyable au point que l’on distinguait les veines de leur visage.











Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 1 Mai - 19:19

Peuples polaires
Feat Mike


La route n'allait pas être longue, mais nous ne savions pas ce qui nous attendait. Jean et moi préparions les traîneaux pendant que Mike discutait avec la femme qui avait fait chaviré son cœur. Je l'enviais et pensais un instant à Eléa, cette elfe que j'aimerais tant revoir et connaitre...

Orélia s'installa avec Mike devant moi, Jean prit les vivres et le matériel. Nous partions de nouveau, cette fois en direction de l'île la plus au sud. Nous traversions des étendues gelées et fabuleuse. Je me mettais plein de ce paysage dans mes yeux et me souviendrais de la beauté de cette blancheur et ces scintillements dans mes yeux. Je ne pensais même pas à entourer les traineaux d'un bouclier contre le froid ou une attaque tellement tout était paisible ici. Je regardais l'horizon et entendais vaguement les deux tourtereaux discuter.

Nous arrivions à l'endroit où nous devions traverser. La glace était tellement importante et recouverte d'une couche de neige, qu'il fallait bien que Jena me le dise pour que je sache que nous étions entre deux îles. C'est alors, que, tout d'un coup une douce odeur de fleur nous entourait de douceur. Je me sentais incroyablement bien, une vague de chaleur et un sentiment de sécurité m'envahirent tout d'un coup. Nous nous arrêtions. J'écoutais Orélia dire: "ne détournes pas ton regard de moi" à Mike. Je souris en voyant de très belles femmes apparaître autour de nous. Elles étaient physiquement toutes parfaites, le visage doux et parfait, souriantes et accueillantes. J'étais envoûté, charmé, mais je ne m'en rendais pas compte. Je ne pouvais lutter contre l'envie de les suivre et leur faire confiance.

Ces femmes magnifiques nous conduisirent dans un temple somptueux et richement décoré avec élégance. Nous étions au centre d'un petit village. Je descendais du traineau. Je ne sais pour quelle raison j'étais là. Nous entrions dans le temps. Il était rond et décoré à l'intérieur. Il y avait pas mal de lumière.

Je ne sais pourquoi j'eus fais ce geste, mais il me sauva la vie: je tournais la tête et regardais Orélia et Mike inquiets. Je ressentis d'un coup le froid et le danger. Je sentais quelqu'un dans ma tête. Mike et Orélia se rapprochèrent de moi sur leurs gardes. J'eus un frisson qui mêlait crainte et froideur.

Sur ordre d'Orélia, Mike me mit un vif coup de poing dans l'épaule. C'est à ce moment précis que je repris mes esprits. Mais qu'est-ce que j'avais bien pu penser ? Comment avaient-elles fait pour nous avoir si facilement ? Pas le temps de réfléchir, la grande femme face à nous affichait un visage déconfit et faisait signe d'un regard à ses alliées de se mettre en place. Mes réflexes de mage guerrier reprirent le dessus, je poussais Jean dehors vers le traineau et criais:

"En garde !"

Jean se couchait dans les couvertures et ne bougeait plus, il était en sureté. Les femmes dégainèrent leurs différentes armes comme une même personne. Le temple offrait un large espace central pour le corps à corps. La femme en face de moi, qui était la chef, dégaina deux épées longues. Elle me fixait et continuait d'attaquer mon esprit dans le même temps.

"Ne croisez pas leur regard..."

Ce furent les seuls mots que j'eus le temps de prononcer. C'était toutes des mages de l'esprit et de guerre. J'avais en face de nous mon inverse (des mages de l'esprit maîtrisant les sorts de guerre). Mike se transforma et Orélia fit venir sa magie à ses  mains. Le combat fut engagé et à eux deux dégagèrent l'espace pour diviser leur force. Nous devions nous défendre pour ne pas mourir ici. Toutes n'étaient pas des ennemis du même  niveau. . Je tentais plusieurs fois de cesser le combat, mais rien à faire, elles ne voulaient que notre mort. Elles se battaient jusqu'à la mort. Qu'il en soit ainsi... Je n'eus pas recroisé d'ennemi si puissant depuis Muad’ib, un sorcier noir puissant que j'avais tué. Je remarquais un coin du temple avec des instruments de tortures et des potions. Elles voulaient nous faire subir des horreurs. La chef me donnait du fil à retordre. Je détestais me battre contre des femmes, encore plus de devoir les tuer. Je redoublais d'effort et assénais des coups mortels à répétition. Mon esprit était verrouillé par ma magie. Comment se faisait-il qu'Orélia et Mike ne furent pas atteint ?

A nous trois, nous faisions du dégât. Nos ennemies tombaient les unes après les autres. Orélia et Mike durent en tuer plus que moi, au prise avec cette furie. En me retournant vivement,  je décapitais cette femme qui m'avait envouté et blessé, physiquement et moralement. Le combat était terminé, le sol juché du cadavre de nos ennemies. Jean rentrait dans le temple en  titubant. Je crus d'abord qu'il était blessé, mais en réalité il avait un mal de tête épouvantable. Orélia apposait ses mains sur ses tempes et calmait ses douleurs.  

Je soupirais et regardais la rougeur du sang maculer leurs robes blanches et le sol. Je gardais mon épée en main et m'approchais avec Mike de ses grimoires et instruments divers...

"C'est étrange... On dirait qu'ici il n'y a pas de différence entre la magie blanche et la magie noir. Je ressens chez tous ceux de ces îles une essence magique nouvelle et puissante...Essayons d'en découvrir davantage sur ses femmes et cet endroit."

Je relevais les yeux sur lui et lui dis franchement:

"Merci à vous deux. Tu as une sacrée force mon ami !"

Je souris et nous commencions à regarder ce qu'il y avait dans ce bâtiment. Aucune autre ne vint, le calme était bel et bien de retour.




Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1838

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Mai - 15:56


Feat Patrick

PEUPLES POLAIRES



Nous venions d’arriver au temple et les femmes tournaient autour de Patrick qui était aux anges. Je le regardais et je trouvais qu’il avait l’air bête avec son sourire qui montrait toutes ses dents et ses yeux qui scintillaient. Heureusement qu’Orélia avait capté mon attention et que par la force de son amour, ces femmes ne pouvaient m’envoûter.

Le temple était circulaire et joliment décoré. Mais une fois à l’intérieur, elles prirent une autre apparence, la haine se lisait sur leurs visages et Orélia pressentit qu’elles allaient nous tuer. Elle m’ordonna de frapper Patrick aussi fort que je le pouvais à un endroit qui ne le gênerait pas pour le combat qui allait fatalement avoir lieu. Comme Patrick nous regardait, il comprit que quelque chose n’allait pas mais il ne pouvait libérer son esprit de l’emprise de ces femmes. Je pris mon élan et lui asséna un coup de poing dans l’épaule dont il allait se rappeler. Un « ouille » de douleur me fit comprendre qu’il était à nouveau parmi nous et il se dépêcha de mettre Jean à l’abri avant le grand combat.

Les femmes nous entourèrent et Patrick nous cria de ne pas les regarder mais Orélia avait compris cela depuis longtemps et c’est pour cela qu’elles n’avaient pu nous charmer. Le combat s’engagea, Orélia se mit au centre afin de soigner Patrick qui avait de redoutables guerrières face à lui et surtout celle qui les dirigeait toutes. Orèlia avait envoyer un petit bouclier de protection autour de moi afin qu’elles ne puissent prendre mon contrôle mais une fois transformé en loup, je devins sanguinaire et ne fit aucun cadeau. Patrick hésita tout d’abord à les tuer et leur donna une chance de se rendre mais il finit par reprendre le dessus face à ces furies qui ne pensaient qu’à nous massacrer et faire de nous des offrandes à leurs dieux.

Je ne sais combien j’en ai tué mais lorsque le calme revint, le sol était jonché de cadavres. Elles n’étaient plus aussi belles, je dirais même qu’elles étaient laides. Patrick faisait le bilan des divers objets et se rendit compte que les deux magies étaient à force égales dans ces lieux. Alors qu’il nous remerciait, tout en faisant le tour du temple, nous vîmes un vieil homme entrait timidement :

- Mon dieu, soyez bénis de nous avoir délivré de ces femmes démons. Elles ont envoûté nos hommes les plus vaillants, les avez-vous retrouvé ? Et nos jeunes filles, elles ont emmené toutes les vierges et je dois dire même des très jeunes filles qui avaient à peine 10 ans.

Je regardais cet homme tout comme Patrick, Orélia et Jean. J’avais du sang autour de la bouche et heureusement Jean m’avait emmené des vêtements afin de me rhabiller.

- Racontez nous ce qu’il s’est passé ici. Nous n’avons trouvé personne pour l’instant mais nous commençons à peine à prospecter. S’il y a un lieu secret nous le découvrirons.

- Ces femmes, lors de leur arrivée, étaient vieilles et laides, je le sais car je les ai vues. Elles ont commencé par charmer nos jeunes filles et sont entrées dans le temple. J’en ai vu ressortir de très belles femmes, d’une beauté à couper le souffle. Elles ont tourné dans la ville et là, j’ai vu nos hommes les plus vaillants les suivre avec un regard abruti. Même notre sorcier qui est pourtant très puissant s’est laissé emmené avec sa fille qui faisait tout pour le retenir pourtant. C’est une jeune mage et pourtant elle est très puissante mais ces femmes l’ont fixée méchamment et l’ont obligée à se plier à leurs volontés. La pauvre petite pleurait, elle n’a que son père et du coup elle a suivi docilement. Depuis nous n’avons plus de nouvelles. Au village, il ne reste que les femmes, les petits garçons, les bébés filles et les vieillards comme moi. Mais je vous ai vu arriver et j’ai entendu les cris dans le temple et je me suis dit : ce sont nos sauveurs. Allez-vous nous aider ?

Orélia prit le brave homme par les épaules et déposa un baiser sur sa joue. Pour le rassurer totalement je repris la parole.

- Je vous promets que nous ferons tout pour retrouver le reste de votre peuple et je peux dire que je parle au nom de nous quatre. Et pour vous faire plaisir, vous allez nous aider.

Le vieil homme pleurait mais il était heureux et soulagé. Nous nous mettions à explorer tous les recoins du temple lorsqu’il prit la parole :

- Jeunes gens, je ne suis plus de première jeunesse mais il me semble qu’il y a une dalle au centre, regardez bien, nous distinguons les bords.

Le vieillard nous avait expliqué où trouver des pioches. Patrick, Jean et moi les ramenions et nous mettions à faire levier. Une fois les pioches enfoncées sur trois côtés, je demandais à Patrick s’il pouvait la lever par la pensée. Nous le regardions tous les quatre afin d’obtenir une réponse, cette dalle était énorme et nos forces ne suffiraient pas. Je pensais que la jeune fille du sorcier dont le vieillard avait parlé était celle que l'on cherchait et qu'elle était là dessous.









Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Mar 19 Mai - 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Mai - 14:49

Peuples polaires
Feat Mike


Tout ces objets, et leur disposition, étaient étranges. Je n'y connaissais pas grand chose en alchimie, mais assez pour identifier les plantes et savoir quoi en faire. J'étais bien piètre mélangeur en revanche. Mais là, je ne connaissais que la moitié des plantes, et certains ustensiles m'étaient totalement inconnus. Je pensais alors à Kim ou Rulf qui auraient été heureux en présence de pareil attirail.

A peine nous eûmes le temps de faire le tour qu'un vieil homme entrait doucement dans l'édifice. D'abord méfiant, j'écoutais ensuite ce qu'il avait à nous dire. Son histoire ne fut pas sans me faire froid dans le dos et que je veuille m'investir pour mettre en sureté toutes ses personnes que les femmes avaient mis en danger. Que cela soit un contre temps nécessaire ou fasse partie de notre foutue prophétie m'était égal. Nous nous mettions donc à la recherche d'un espace caché, un passage secret ou dissimulé. Je pris le parti d'inspecter les murs, comme j'étais grand... Je ne trouvais rien. Le vieil homme bougea un tapis et découvrit une trappe. Nous tentions d'abord de l'ouvrir manuellement, en vain. Mike proposa ce que j'allais leur dire.

"Tu m'ôtes les mots de la bouche ! Reculez"

Ce n'est pas grâce à ma pensée que je bougeais ce gros bloc, mais grâce à ma magie de l'air. Je ciblais ma magie et soulevais un bloc d'un mètre cube ! Je déposais cet objet sur le côté et nous découvrions alors un escalier menant à une grosse porte en bois armée de piques en métal.

"Et bien, nous ne risquions pas de soulever ça. Je pense qu'elles devaient le faire magiquement...Monsieur, restez ici à surveillez cette porte. Mike, Orélia et moi descendons voir ce qui se passe"

C'est alors que d'autres vieux hommes firent leur entrée. Ils discutèrent avec le monsieur. Tous étaient du village et venaient nous épauler. Je fis un signe positif de la tête, qu'il en soit ainsi. Je passais devant et créais un bouclier de feu, à la fois pour me prémunir d'un danger potentiel, mais aussi pour y voir dans cette pénombre. J'ouvrais la porte lourdement armée, mais non verrouillée. J'entrais alors dans un couloir sombre que seul ma magie éclairait. Nous dûmes choisir entre la droite et la gauche. Nous prîmes d'abord à gauche. Je ne sais ni ce qu'était ce dédale, ni où cela nous mènerais, ou encore si cela mènerait quelque part, mais s'il y avait quelqu'un ou quelque chose là-dedans, nous le découvrirons.




Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1838

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 19 Mai - 12:05


Feat Patrick

PEUPLES POLAIRES



Patrick souleva un bloc d’un mètre cube, il devait y avoir un truc pour que des femmes puissent le soulever, soit la magie, soit un bouton planqué. Bref, c’était fait et nous descendions dans une sorte de labyrinthe. Patrick nous fit un bouclier de feu et nous prenions le couloir de gauche. D’autres portes firent leur apparition.

- Je ne sais ce qui se trouve derrière ces portes mais attention aux pièges. Toutes ces potions là-haut ne me présagent rien de bon. J’ai une amie, Eléa, qui m’a montré ce qu’elle savait faire avec de curieux mélanges et entre autre, elle en a fait un assez explosif. Pourtant sa bouteille semblait inoffensive et un tout petit choc a suffit à faire une terrible détonation, heureusement sans gravité. D’ailleurs elle s’est moquée de moi face à ma peur.

Patrick leva un sourcil et se ressaisit sans que je comprennes pourquoi il avait eu l’air intrigué, doutait-il que je puisse avoir des amies. Nous restions à l’écart sur ordre de Patrick qui ouvrit la première porte, une jeune fille en sortie, elle avait à peine 15 ans et elle courut se réfugier dans les bras d’Orélia. Cette dernière la calma et lui demanda s’il y avait d’autres personnes.

- Nous sommes une vingtaine de jeunes filles, ça c’est sûr. Nous sommes affaiblies mais elles nous nourrissaient tous les soirs et nous nous retrouvions dans une grande salle avec des tables et des bancs. Elles nous apportaient la nourriture et ensuite nous devions regagner nos cellules, une dans chaque. La nuit j’avais très mal à la tête comme ci quelqu’un entrait dedans.

- Mais oui c’est ça, une autre expérience d’Eléa, je servais de cobaye, elle a cuisiné et je me suis endormi comme un bébé. Heureusement Cheryl surveillait mes fonctions vitales à chaque fois. Cheryl est le professeur d’Eléa, enfin elle l’était à ce moment-là. Bref, revenons au présent, Eléa m’a expliqué qu’avec cette potion les gens devenaient dociles et s’endormaient ce qui permettait d’en faire ce qu’on voulait et entre autre puiser de l’énergie ou ce que tu veux. En fait je pense qu’elles puisaient la jeunesse et la beauté de ses jeunes filles, surtout à voir la maigreur et la pâleur de celle-ci. Continuons !

Patrick restait sceptique et nous avancions prudemment en ouvrant les portes que nous trouvions les unes après les autres. Il y avait de toutes jeunes filles, des enfants, elles devaient à peine avoir 10 ans. Certaines étaient tellement faibles que nous dépêchions un groupe de petits vieux afin de les ramener à leur village pour les alimenter et les faire se reposer.

Nous arrivions à une nouvelle bifurcation et nous continuions sur la gauche afin de ne pas nous perdre.
Nous arrivions à la grande salle du repas, elle était vide. Orélia trouva des flacons qui confirmaient ce que nous soupçonnions. Les prisonniers étaient drogués. Le vieil homme qui nous avez interpellé en premier nous dit :

- Nous avons trouvé beaucoup de jeunes filles et pas un seul homme mais ce qui m’intrigue c’est qu’il manque aussi Pandora, la fille de notre sorcier, nous aurions dû la trouver vu que je puis vous assurer que toutes les autres jeunes filles sont là. Pensez-vous qu’elle soit dans les autres couloirs.


Je lui dis que nous allions bientôt le savoir, restait juste à repartir sur nos pas car cette salle était une impasse. Je regardais Patrick et lui demandait ce qui le tracassait alors que nous allions arriver au second embranchement et à ce moment-là surgit de nulle part, une sorte de femme fantôme qui nous jetait des piques de glace. Patrick lança un bouclier de protection afin qu’aucun de nous ne soit blessé ou pire. Il commença le combat pendant qu’Orélia me soignait, une pique c’était plantée dans mon bras.









Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Ven 29 Mai - 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 24 Mai - 13:15

Peuples polaires
Feat Mike


Mike était trop bavard, je lui fis signe de baisser le ton de sa voix. Nous n'étions sûr de rien et partions explorer ses profondeurs inconnues, et lui n'avait que ça a faire que le bilan de la situation à haute voix. Je fus surpris qu'il me parlait d'Eléa. Qu'avaient-ils en commun ? Comment s'étaient-ils rencontrés ? Qu'est-ce qui s'était passés entre eux ? Il n'allait pas s'en sortir comme ça et me devrait des explications. Je voulais faire la cour à cette elfe hors du commun et la connaitre davantage, dès que cette quête sera finie. Je la savais d'ailleurs avec Rulf au prise d'une guerre civile à Dendrelia. Je me reprenais et revenais à la réalité pour ne pas nous mettre en danger.

Arrivés à la première porte, je fis signe à mes compagnons de rester en retrait. Je me postais devant cette porte avec l'appréhension naturelle d'un guerrier qui pensait devoir se battre. J'ouvrais donc la porte en pensant devoir affronter je ne sais quel monstre. Tout ce que je trouvais là était une jeune fille recroquevillée sur elle-même, qui avait froid et faim et, encore plus, peur. Le jeune fille se leva et sortie pour se réfugier dans les bras d'Orélia. Celle-ci la calmait et la fit parler. Tout ceci ne présageait rien de bon et je ne regrettais pas mon geste meurtrier quelques minutes plus tôt. A peine eut-elle fini de parler que Mike revenait à relater une expérience faite avec Eléa... Mai combien de temps ils avaient passés ensemble ? Je me retenais de lui faire une remarque, car il y avait bien plus grave que cela. Le premier monstre que j'allais croisé allait souffrir...

Son histoire de potion me semblait insuffisante, c'était étrange, mais pour moi il y avait quelque chose de plus. De plus, cet endroit baigné par la pénombre n'avait rien de familier, et quelque chose me faisait frissonner. Nous avançions prudemment et rencontrions d'autres jeunes filles, dont certaines étaient extrêmement jeune et fatiguée. Même si je n'aimais pas vraiment l'idée, je laissais Mike et Orélia faire appel aux anciens pour nous aider en reconnaissant l'urgence de la situation. Ils évacuèrent donc les jeunes filles pour les remettre sur pieds.

Nous apprîmes qu'elles étaient toutes droguées. J'avais alors la ferme attention de découvrir le pourquoi du comment, retrouver cette fille du sorcier, et en découdre avec quelqu'un ou quelque chose... Le plan de ce souterrain finit par se dessiner dans ma tête, c'était un très vaste ensemble plus ou moins carré. Tout d'un coup je sentais un présence magique. Je me mis sur mes gardes et signalais le danger à mes amis. D'un seul coup surgit de nulle part une femme fantôme qui refroidit l'atmosphère et nous attaquait de piques de glace. Mon attitude était paradoxale, j'étais content de pouvoir me battre ! Les piques fusaient, je dressais vite un puissant bouclier qui engloba le couloir. Je dressais ensuite simplement un mur de protection derrière moi et fis apparaître un bouclier autour de moi. Mon épée magique n'allait pas être de grand secours, je formais alors une boule d'énergie dans ma main et l'attaquais. L'énergie fut contrée et la spectre envoyait un nouveau jet de pique de glace. Je formais alors des boules de feu avec de la chaleur intense.

Je lançais ma puissance de feu dans tout le couloir, la femme hurla en se transformant littéralement en vapeur d'eau. Elle avait résistait une interminable minute avant de céder toute sa puissance face à mes sorts de feu. C'était donc mon premier élémentaire de glace spectral. Fier de mon succès, je m'avançais pour vérifier qu'elle ne nuirait plus. Une immense hache à double tranchant s'abattit alors prêt de ma tête.

Par réflexe, je reculais juste à temps et relevais la tête. Il y avait face à moi deux minotaures armés de hache. Je reculais et fis apparaître mon épée. Ces créatures baissaient la tête pour circuler dans le couloir, ils devaient donc être plus grands que moi, qui touchait presque. Je fis signe à mes amis de reculer. Nous n'avions que peu de chance dans un espace restreint. Je tentais une attaque magique, mais des talismans les protégeaient de ça. Mes plus puissants sorts étaient résorbés ! Par contre mon épée pouvaient les atteindre.

"Il nous faut plus d'espace pour les affronter. Je vais les retenir quelques minutes, faîtes vite dégager le temple, on les affrontera en haut..."

Et le combat s'engageait. Mike et Orélia remontèrent vite le couloir et regagnèrent le temple. J'attaquais pour les ralentir, car les deux ne pouvaient se tenir côte à côte dans ce couloir. Une autre élémentaire, avec une tête différente apparue derrière eux, toute bleue. Je soupirais et reculais en me défendant de leurs coups puissants. J'espérais que Mike et Orélia avait dégagé l'espace en haut.





Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1838

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 29 Mai - 14:59


Feat Patrick

PEUPLES POLAIRES



Patrick ne mit pas longtemps à évaporer cette chose qui m’avait blessé. Mais voilà les ennuis continuaient et deux énormes minotaures apparurent. Patrick nous dit de monter et filer vers l’extérieur, non mais qu’est ce qu’il croyait que j’allais rester là à leur faire coucou. Je pris tout le petit monde avec moi et nous ne mîmes pas longtemps à nous retrouver dans le temple. Les anciens avaient ramenés les jeunes filles au village, tant mieux, restait à cacher la petite qui était avec nous. Le petit vieux qui nous était apparu la première fois me dit connaître une cachette et il emmena la pauvrette. Nous écoutions les bruits de combat de Patrick et ils devenaient de plus en plus audibles.

Orélia et moi nous placions derrière des piliers en attendant Patrick. Il arriva enfin avec les minotaures et une espèce de chose bleue qui lui collait aux bottes. Il paraît les coups et jetait des sorts puissants, Orélia se rendit compte qu’il était blessé à l’épaule, probablement un coup de hache. Elle me demanda de détourner l’attention des monstres un instant afin qu’elle puisse le soigner. Je ne me fis pas attendre mais ne réussis à détourner l’attention que de la bête bleue. Cette sale bestiole ne réagissait pas à mes coups d’épée pourtant bien visés. Elle se reconstituait au fur et à mesure comme si je tapais dans l’air. Je me suis dit qu’elle ne réagirait pas de la même façon si j’étais un animal et je me métamorphosais.

Patrick en profita pour exterminer un minotaure en lui plantant son épée dans le coeur ce qui rendit fou de rage le second et Orélia réussit à lui fermer sa blessure et mit à part sa veste déchirée on ne voyait plus rien. Mais cependant j’avais de gros problèmes à me défaire de ma bestiole et quand je vis tomber le second minotaure que Patrick venait de transpercer de son épée, je me sentis mieux.

Il vint immédiatement vers moi, j’avais beau mordre ma bestiole autant que je pouvais rien n’y faisait, elle réapparaissait aussi fringante qu’au départ, il fallait l’attaquer avec de la magie. Mais alors que Patrick s’en chargeait je me disais dans ma petite tête que si de tels montres étaient apparus de toutes parts c’est que nous étions proches de trouver la jeune fille de la prophétie. Je détournais l’attention de la bestiole afin que Patrick puisse l’approcher et lui jeter un sort qui l’éliminerait. Mais elle me foudroya du regard et je me retrouvais inconscient.









Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Mer 3 Juin - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Mai - 19:37

Peuples polaires
Feat Mike


La force de ces créatures étaient d'une rare violence. Je parais les coups tant bien que mal dans cet espace restreint. Un coup précis de hache m'entailla l'épaule. J'étouffais un cri et continuais de contrer ces coups sans pouvoir me soigner. Je reculais et en vins à l'escalier que je montais le plus vite et le plus prudemment possible. Mon bouclier magique ne tenait même plus car leurs armes étaient enchantées et le fantôme m'attaquait avec sa magie.

Mais me voilà dans la grande salle, j'avais ici des amis pur m'aider et de l'espace pour de plus amples mouvements ! Je jetais alors mes sorts pour laisser mes amis sortir de leur cachette, le combat était un peu plus égal à présent, même si les minotaures restaient sur moi. Je crois qu'ils avaient compris que je représentais une menace pour eux. Mike se transforma et j'écoutais claquer ses crocs dans le vent. Saleté d'esprit ! Je sentais un sort de soin soulager la douleur à mon épaule. Je taillais la jambe d'un minotaure qui se mit à genou, et lui perçais le cœur. Heureusement pour moi, ce cœur était à la même place que les hommes. L'autre entra dans une rage sans limite et sa furie s'abattit sur moi. Je parais les coups et savais pertinemment que la rage n'était pas une bonne alliée. Au premier signe de faiblesse je frappais, je frappais juste dans sa poitrine et le regardais tomber face à moi.

Je me retournais et vis Mike tomber face à l'esprit. Je laissais tomber mon épée au sol sans la faire disparaître et formais une boule de feu et d'énergie que j'envoyais sur la créature qui s'évaporait. Je rageais en voyant ma boule détruire un pilier. Il fallait que j'y aille moins fort. Elle réapparu devant moi et voulut me regarder dans les yeux comme Mike. Mais pas bête je fermais les yeux, et c'est Orélia qui lui régla son compte ! Je sentais de la vapeur d'eau dans ma barbe. Je rouvrais les yeux et souris en voyant la flaque d'eau à mes pieds. Je fis un clin d'œil à la copine du dormeur et allais aux côtés de celui-ci. Je m'agenouillais et posais une main sur sa tête et une sur sa poitrine. Je lui insufflais de ma magie pour qu'il retrouve ses esprits, mais guère plus. Je le regardais cligner des yeux et l'aidais à se relever. Je pris une potion dans mon sac sur le traineau et retournais la boire à l'intérieur.

"Quelque chose me dit que ces créatures n'étaient pas là pour tisser les robes de ses dames, nous redescendons !"

Mike, Orélia et moi repartions dans ces tunnels. Nous continuions le chemin et tombions sur une grosse porte. Mike dit qu'il savait quoi faire et nous dit d'attendre avec un sourire aux lèvres. Je fronçais les sourcils et haussais des épaules pour Orélia. Il se transforma et remonta le couloir. Il revint à peine une minute après la clef entre les dents. Elle était sur un minotaure. Je souris et le laissais ouvrir.

Derrière cette lourde porte s'étendait une vaste salle avec un grand autel au centre baigné de lumière rouge. Il y avait là tout le nécessaire pour faire des potions et jetais des sortilèges. C'était assez gore, il y avait même des crânes et os humains... Dans le coin gauche de la pièce nous vîmes une cage dans laquelle était enfermée une jeune fille. Je sentis tout de suite sa puissance magique. Sans qu'il y ait besoin de mot je hochais positivement la tête envers Orélia et Mike pour leur confirmait ce qu'ils pensaient aussi. Je les empêchais de la rejoindre en sentant la présence d'une femme, en liberté. Elle se détacha de l'ombre la tête dépitée. Elle pleurait. Elle se mit à genoux et nous dit:

"La prophétie est en marche, vous avez trouvé la fille du sorcier. Tuez moi ! TUEZ MOI !"

Elle poussa ensuite un cri déchirant. Je l'aurais bien exaucé pour la faire taire, mais je n'avais pas d'autre raison, de bonne raison, de le faire. Je pris une corde qui trainais en vérifiant qu'elle ne soit pas ensorcelée, puis je l'attachais. Je fis signe à Mike et Orélia d'y aller.





Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1838

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Juin - 16:17


Feat Patrick

Peuples Polaires



Patrick me remit debout et ma rage d’exterminer ces choses avait redoublée. Nous redescendions tous les trois dans les tunnels et nous découvrons une grande porte. Eurêka ! Je savais comment l’ouvrir. Pour gagner en rapidité je me transformais en loup et revint tout fier une clé entre les dents.

- Ces sales bêtes étaient tellement occupées à te massacrer qu’elles n’ont pas pris la peine de cacher cette jolie clé que je n’ai pas manqué de remarquer car je me demandais ce qu’une aussi grosse clé pouvait ouvrir.

Patrick me laissa l’honneur d’ouvrir, un autel baigné de lumière rouge marquait le centre de la pièce et en observant la salle nous remarquions une cage où était enfermée une jeune fille. Patrick sentit sa magie, elle était forte et puissante, cela ne faisait aucun doute qu’il s’agissait de la jeune femme de la prophétie.
Je décidais d’aller ouvrir la cage mais Patrick nous retint Orélia et moi, il fronçait les sourcils. Je n’aimais pas ça, il avait encore sentit une présence maléfique. Alors que nous nous mettions sur nos gardes, une femme à la mine dépitée sortit de l’ombre. C’était quoi ça encore ! Elle se mit à genoux en nous implorant de la tuer et elle se mit à hurler, un cri strident qui me cassait les oreilles. Elle voulait mourir qu’à cela ne tienne j’allais y remédier mais Patrick l’avait attacher solidement avec les mains dans le dos. Je lui mit un bâillon afin de ne plus l’écouter. Patrick nous dit que nous pouvions aller libérer la jeune femme pendant qu’il continuait l’inspection.

La pauvre petite était épuisée et ne tenait pas sur ses jambes. Je la prit dans mes bras et lui dit que tout allait bien. C’était une petite blonde aux yeux bleus, tellement bleus qu’ils en étaient presque blancs. Orélia lui prodigua des soins et elle nous dit s’appelait Galadrielle, elle voulait voir son père. D’ailleurs, il était où celui-là ? Patrick nous appela, il venait de trouver une autre salle.

- Mon père n’est pas loin, je sens sa présence mais une force m’empêche d’entrer en contact avec lui.

Orélia se tourna vers Patrick et lui demanda d’achever les soins de Galadrielle car elle n’était pas assez puissante. Orélia expliqua à Patrick qu’ils allaient avoir besoin de l’aide de Galadrielle, elle ne pouvait expliquer pourquoi mais elle le présentait. Patrick s’exécuta, la suite alla très vite. Des élémentaires de feu sortirent des murs et nous attaquèrent, Patrick nous protégea et Galadrielle déclencha une tornade de glace comme seule Cheryl savait le faire, cela figea les élémentaires que Patrick et moi nous dépêchions de briser avec nos armes.

- Nous devons trouver mon père mais ne vous inquiétez pas, je vous suivrais dès que je l’aurais libéré. Je sais pourquoi vous êtes là et je connais mon destin, mon père m’y a préparée mais je veux le voir, ce n’est pas un caprice mais une preuve d’amour envers lui et envers mon peuple car il est le pilier de notre communauté. Il a été envoûté et voulait me marier à l'un de ses monstres et j'ai refusé. Cela lui a valut le courroux de ses gens.

Et nous voilà repartis à la recherche de ce grand mage. Patrick avait ramassé une collection de fioles, je me demande ce qu’il voulait en faire.





Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Mar 16 Juin - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Juin - 18:07

Peuples polaires
Feat Mike


La jeune mage était faible, mais pas mourante. Je sentais qu'elle avait encore de la réserve sous le pied. Je m'approchais d'elle pour la remettre debout et la soigner magiquement à la suite d'Orélia. J'avais bien fait de l'emmener avec nous, même si elle n'était pas leur "fille du sorcier". La jeune mage s'appelait Galadrielle. A peine j'eus le temps de finir ses soins que des élémentaires sortirent de toutes parts des murs. La cage avait été maudite. D'un regard je sus ce que voulait faire Galadrielle. Je m'approchais alors de mes compagnons et nous protégeais d'un puissant bouclier. Celui-ci nous mit à l'abri d'une tornade de glace déclenchée par notre fille du sorcier. La puissance de ses pouvoirs ne faisait planer nulle doute quand à la preuve qu'elle était celle que nous cherchions.

Les élémentaires s'écrasèrent au sol, mais pas tous. Mike et moi nous chargions de les éclater littéralement. Galadrielle nous raconta ensuite que les hommes étaient séquestrés plus loin et que nous devions aller chercher son père. Je fis signe à Orelia de rester là avec elle et la femme bâillonnée par Mike. Je fis signe à Mike d'ouvrir la porte cachée derrière l'autel et nous nous y engagions. Il y avait là un couloir étroit et court. De part et d'autre de profilait des petites pièces où les prisonniers peinaient à nous voir. J'allumais toutes les torches en même temps illuminant ainsi le visage d'hommes affaiblis, barbus et sales. Je cassais magiquement toutes les serrures et nous libérions tout le monde. Malheureusement, tous n'avaient pas survécu à cette enfermement. Je forçais les vivants à sortir. Une fois tous dehors, je demandais à Mike d'aller chercher les anciens dehors et les faire descendre dans ses lieux sécurisés. Plus aucune magie n'opérait ici, je le sentais. Mais la mort était présente et je ne voulais que personne voit ça. Je restais sur le seuil. Je constatais que Galadrielle avait retrouvée son père.

Les anciens apparurent et s'occupèrent vite des hommes en vie. Pour les morts le patriarche décida de les envelopper dans des draps avant de les remonter. Je les aidais, puis je ramassais tous les objets magiques ici dans un autre sac de nain distinct de celui que j'utilisais couramment.

Le temple devint un sanctuaire pour les morts en une heure. Le sous-terrain fut nettoyé et vérifié plusieurs fois. Les familles se retrouvèrent, d'autres pleuraient leurs proches disparus. Les femmes sorcières furent brûlé par mes soins. L'ancien nous remercia du fond du cœur. Je retrouvais Orélia, Galadrielle, Jean et Mike et les rassemblait. Je les pris à part et leur dis:

"Notre place n'est plus ici à présent. Galadrielle, va dire au revoir à ton père, nous reprenons la route. Notre quête n'est pas encore finie..."

Je retournais au traîneau avec Jean dans ce froid polaire, qui cela dit faisait le plus grand bien. Nous préparions nos affaires, réattelions les chiens. Nous nous faisions remercier une dernière fois et attendions nos compagnons qui arrivèrent tout les trois.




Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1838

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Juin - 15:06


Feat Patrick

Peuples Polaires


Patrick demanda aux femmes de rester avec ma prisonnière et nous voilà repartis. J’ouvris la porte cachée derrière l’autel et nous nous engagions à tour de rôle. Nous ouvrions plusieurs portes et grâce au super éclairage de Patrick qui avait allumé toutes les torches en même temps, on se serait cru à Noël, nous découvrions un spectacle pas du tout magique. Des hommes totalement affaiblis et ressemblant plus à des squelettes qu’à des êtres humains étaient là et nous regardez sans pouvoir se lever pour certains.

Patrick fit sortir les hommes en état de se déplacer, je les accompagnais au dehors les confiant à Orélia et Galadrielle. Je demandais aux anciens de venir avec moi récupérer les plus faibles pour les faire sortir.
Nous trouvions hélas des corps sans vie et nous ne voulions pas que les femmes voient cela. Le patriarche et quelques anciens se mirent à les envelopper dans des draps en prenant le temps de reconnaître chacun d’eux. Patrick ramassa les objets magiques disséminés ça et là et les mit dans un second sac nain.

Patrick et moi faisions un dernier tour dans ce dédale et constations que plus personne n’était là. Patrick ne ressentait plus aucune magie maléfique mais il sentit encore une présence en sous sol. Il souleva une sorte de dalle et nous trouvions le père de Galadrielle. Il était affaibli mais n’était pas squelettique. Sa vie devait être importante pour les sorcières car elles s’en servaient pour influencer Galadrielle.

Patrick referma définitivement les différentes portes de l’autel qui devint ainsi la dernière sépulture de ces hommes qui y avaient souffert le martyr. Il brûla lui-même les sorcières et nous priment congés. Nous remercions les anciens pour leur aide et chargions à nouveau les traîneaux. Galadrielle dit au revoir à son père :

- Va ma fille et accomplit ton devoir. Je ne me laisserais plus envoûté et j’espère que tu atteindras ton but. Je te laisse entre de bonnes mains.

Et voilà, il fallait repartir dans ce froid glacial mais bon je me réinstallais dans les bras de ma bien-aimée et surtout enfoncé jusqu’au bout du nez dans les peaux qui nous servaient de couverture. Galadrielle et Orélia riaient de me voir faire mais elles avaient toujours vécu ici, elles ne comprenaient pas. Quoique Patrick riait aussi mais lui il était pas normal......

- N’empêche que tu riais de mes ivrognes à l’auberge mais ils n’étaient pas fous malgré qu’ils tenaient leur carte à l’envers. Ils avaient trouvé la « bonne » fille de sorcier, c’était bien celle qu’on voulait marier de force. Maintenant reste plus qu’à trouver cette satanée île interdite. Je suppose que vu que nous sommes plein nord on va partir plein sud vu que je dois apparemment finir congelé.

Cette fois, ils partirent tous d’un fou rire et lorsqu’ils se calmèrent face à la moue que je faisais, Galadrielle prit la parole :

- Je vais te décevoir, nous prenons plein ouest, l’île « maudite » comme nous la surnommons se trouve là-bas. Nul ne sait ce que nous allons trouver, nous ne connaissons que les légendes. Mais notre pays est petit et je pense que nous mettrons moins de deux heures pour y arriver ainsi tu n’auras pas le temps de congeler.

Ils rirent à nouveau de bon cœur et je me joins à eux, après tout j’étais au chaud, dans les bras de la plus belle femme que je connaissais et que j’aimais.







Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Mar 23 Juin - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1813
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Juin - 17:38

Peuples polaires
Feat Mike


Cette fin de combat m'avait fait froid dans le dos. Je ramassais quasiment tout ce qui relevait de cette magie étrange dans mes sacs de nain. J'atteignais même avec surprise la limite du plus petit. Je savais qu'il pouvait contenir beaucoup de chose, mais de là à en atteindre la limite un jour... Les pleurs des familles, le deuil de la communauté et cette joie mêlait de réserve envers le morts ou les familles m'avait mis mal à l'aise. Je n'aimais pas être un héros, c'est pour cela que nous partions quelques heures plus tard.

Pas facile de retrouver un semblant de calme après cela. Heureusement que Mike était là pour détendre l'atmosphère et trouver l'esprit de nous faire de l'humour. Je souriais et riais même des plaintes de Mike bien au chaud dans les couvertures du traîneaux et blottis contre Orélia. Nous prîmes la direction de l'île interdite au sud ouest de l'île de la capitale. Alors que nous traversions les plaines enneigées, je me penchais en avant et demandais à Mike:

"Dis moi, quelle est ta relation avec Eléa ?"

En effet, la proximité des deux amoureux devant moi me faisait penser à celle à qui je voulais déclarer mon amour, ou du moins lui dire ce que je pensais d'elle. A peine Mike eut-il le temps de me donner sa réponse qu'une créature allait nous barrer le chemin. Galadrielle et Jean connaissaient ses panthères des neiges. Nous nous arrêtions dans le silence le plus total et regardions l'animal qui nous toisait. Celui-ci finit par soupirer et voir que nous n'avions  aucune mauvaise attention envers lui. Elle partit sur notre droite à la course, nous ne la revîmes plus. Nous fîmes une autre pause avant de changer d'île pour vérifier si la glace nous supporterait tous à tour de rôle. Jean en conclut que la glace était bien assez épaisse. Nous traversions et trouvions cette partie des îles boréales encore plus silencieuses que les autres. Jean nous apprit qu'aucun peuple n'étaient venu là depuis cents ans. Malgré sa réticence il accepta de continuer de nous suivre. Unis, nous étions très puissants, seuls... plus vulnérables que jamais.

La légende parlait d'un sanctuaire au centre de l'île, nous prîmes donc la décision d'aller au devant des dangers. Alors qu'un immense bâtiment se profilait à l'horizon, tous, y compris Mike, ressentions une étrange énergie. Nous avancions et nous enfoncions dans la neige. Jean nous intimait l'ordre de continuer à pied. Je ne voulais pas râler comme Mike, mais le froid était ici perçant. Je ne voulais pas que les chiens périssent et nous prîmes la décision ensemble que Jean et Orélia feraient demi-tour pour mettre tout cela en sureté. Mike lui dit au revoir, je serrais la main de Jean en lui promettant de nous montrer prudents et revenir au plus vite. Je plantais une épée à notre position et lui dis que je reviendrais la chercher. Si ce n'était pas le cas lorsqu'ils reviendront, ils sauront ce qu'il serait advenu de nous.

Galadrielle, Mike et moi les regardions partir avant de nous retourner pour avancer vers cet édifice à l'horizon. Notre avancée dans la neige n'était pas facile, mais je pris les devant pour créer une tranchée dans la neige et qu'ils avancent dans mes pas. Cette énergie et ce sentiment de danger restait présent, mais nous ne vîmes rien du tout. J'avais mon épée en main à présent, et Galadrielle une sorte de lance. Une fois vers le bâtiment nous nous dirigions vers ce qui semblait être autrefois une porte. Bien que l'édifice soit enneigé, il était en excellent état.

"Cet édifice est... en bon état... Cela me dit rien qui vaille..."


Nous trouvions la porte dégagée, ce qui était intriguant. De plus une magie étrange la protégeait... Je fronçais les sourcils en voyant un socle avec dessinée une patte de loup... Je montrais cela à Mike et Galadrielle.  




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Peuples polaires - Mike et Patrick
Scientia Magicam :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Jonathan Toews, Patrick Kane, Mike Green et Phil Kessel!
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Parcours de Patrick Gaspard
» [Avant le SGC] Mike Shirow
» Patrick Lagacé propose la tutelle d'Haïti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-