AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Je suis un excellent archer
Messages : 2185

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 7 Mai - 13:38


Feat Cheryl et Maalderei

UNE VIEILLE AMITIÉ



Ben et moi nous prenions un peu de temps pour marcher dans les rues d’Ad’Lucem, il faisait beau et j’avais décidé d’accompagner mon cher et tendre jusqu’au travail. Nous étions en train de plaisanter lorsque j’aperçus une vieille amie qui se promenait au bras d’un bel homme. Cela faisait longtemps que je n’avais pas pris le temps de la taquiner.

J’accompagnais Ben jusqu’à la forge et je décidais d’aller à son encontre. Après un tendre baiser, je lui dis que je serais à la taverne, il me taquina en me disant que ce n’était pas vraiment l’heure pour boire une bière et je lui dis que j’allais voir une amie. Il rit de bon cœur en me voyant me justifier, je souris et je le laissais à son travail.

Après tout, il n’y avait pas d’heure pour boire une bonne bière et mon amie en avait toujours des bien fraîches ce qui ne serait pas désagréable par ce beau temps. J’entrais et fit l’innocente, ce qui m’allait rudement bien.

- Bonjour Elza, comment vas-tu depuis le temps que nous nous ne sommes pas vues ? Et quel est ce jeune galant qui se promenait à ton bras ? Joues-tu à vouloir redevenir jeune en te présentant à son bras dans les rues d’Ad’Lucem ?

Elle se mit à rire de bon cœur en me disant que je ne changerais jamais. Et elle me présenta son fils Maalderei, elle ne l’avait pas vu depuis longtemps et elle était folle de joie qu’il soit de retour auprès d’elle. Elle m’apprit hélas le décès de son époux et de son beau-frère. Mais elle était fière de pouvoir me présenter ce fils dont elle m’avait si souvent parlé. Elle m’offrit une bière et m’invita à leur table. Il me dévisagea, il ne comprenait pas pourquoi sa mère était amie avec moi.

- Vous devez vous demander pourquoi nous sommes amies ? Je m’appelle Cheryl Daynight et votre mère et moi nous sommes rencontrées alors que je filais sur la mauvaise pente. Elle m’a prise sous son aile et m’a aimé comme une enfant. Nos liens sont devenus très forts, sa famille lui manquait et je venais de perdre mon époux. Je sombrais dans le désespoir et elle m’a obligée à faire face et retrouver la joie de vivre. Et maintenant parlez moi de vous ou .......de toi, si tu acceptes le tutoiement.

Il me regardait fixement, c’était un peu gênant et il se mit à parler sous les yeux tendres de sa mère qui pensait au fond d’elle qu’elle avait réuni ses enfants.












Dernière édition par Cheryl Daynight le Lun 1 Juin - 17:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 10 Mai - 19:21
Le soleil brillait haut dans le ciel d'Esteria. Cela faisait trois jours que Maalderei était sur les routes, et il commençait à être exténué de transporter tout son barda. Heureusement, au détour d'un sentier, la ville lui apparut, dans toute sa splendeur. Il s'arrêta un instant pour la contempler. Elle était imposante, impressionnante, chargée d'une histoire centenaire, et aussi belle que les plus grandes capitales elfes. Ça faisait du bien de rentrer à la maison. Mais ce n'était pas tant la ville qui le soulageait, que la pensée qu'il allait enfin revoir sa chère mère. Il l'avait quittée il y a maintenant six semaines, et il ne s'était pas écoulé un jour sans qu'il ne pense à elle. Maalderei ferma les yeux, prit une grande inspiration, et il se remit en marche pour la dernière ligne droite.

L'intérieur de la cité était à la hauteur de ses souvenirs. Les rues, pourtant de taille correcte, étaient bondées. Les échoppes semblaient apparaître comme des champignon après un jour de pluie. On pouvait voir des articles en tout genre circuler, changer de mains, ou même joncher le sol, abandonnés. La foule semblait composée de chacune des couche de la société, des mendiants aux bourgeois, en passant par le pâtissier et le maraudeur. A y regarder de près, certains individus n'inspiraient franchement pas confiance, mais ils se mêlaient suffisamment à la foule pour que personne ne leur prête attention. C'est au milieu de toute cette agitation que Maalderei aperçut une silhouette particulière. Une femme, légèrement plus petite que le moyenne, portant une vieille robe, sur laquelle on pouvait voir quelques taches de bière effrontées. Cette personne Maalderei ne la connaissait que trop bien, c'était sa mère, Elza.

Maalderei se fraya un chemin à travers la marée humaine pour rejoindre sa mère. Lorsqu'elle le vit, cette dernière poussa un petit cri de joie. Cela faisait si longtemps... Elza amena Maalderei à la taverne. Ils discutèrent en chemin, s'informant mutuellement des nouvelles du monde et de la ville. Maalderei reconnut immédiatement l'établissement, qui n'avait pas non plus beaucoup changé. Sa mère lui apprit qu'elle avait du engager du personnel pour l'aider, un jeune garçon du nom de Silvas. En temps normal Maalderei se serait méfié, et aurait sans doute eut une certaine appréhension pour cet homme. Mais si sa mère lui faisait confiance, ça lui suffisait.

Au moment où il se servait un bière, une femme qu'il ne connaissait pas aborda sa mère, et elles semblèrent se saluer comme de vieilles amies. Maalderei lança un regard interrogateur à sa mère, puis à l'étrangère, qui se présenta. Manifestement, il s'agissait en effet d'une vieille amie de sa mère.

- Oui bien sûr, le tutoiement ne me dérange pas. Je m'appelle Maalderei, et depuis la mort de mon père et de mon oncle, c'est moi qui suis sur les routes, à faire le travail. Ça ne paye pas autant qu'on pourrait le croire, mais c'est tout ce que j'ai pour vivre. De temps à autres, lorsque la tournée à suffisamment payé pour faire une pause, je rentre voir ma mère ici, et l'aider un peu avec la taverne. Et vous même, que faites vous dans la vie, si ce n'est pas trop indiscret ?
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2185

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Mai - 14:47


Feat Cheryl et Maalderei

UNE VIEILLE AMITIÉ




Voyant que la conversation était engagée, Elza nous laissa poliment discuter et partit s’installer derrière son comptoir. Des clients arrivaient et il aurait était impoli de sa part, comme elle le disait si bien, de les laisser sans rien à se mettre dans le gosier.

Du coup, je décidais de parler franchement à mon compagnon du moment.

- Je trouve sympa que tu acceptes le tutoiement cela montre que tu n’es pas une de ses personnes qui te regarde de haut et te juge sans te connaître. Cependant cela doit être réciproque, je ne te mangerai pas. Ce que je fais dans la vie.....disons que je suis une aventurière.
[
/i]
Il me regarda encore une fois fixement et je m’en voulais de le sonder mais ce que je vis me poussa à lui poser encore des questions. Il était plutôt bel homme et je pense qu’il ne mettra pas longtemps avant qu’une femme lui fasse chavirer le cœur. Cependant je me devais de le mettre en garde de la façon la plus directe possible mais sans l’effaroucher. J’étais plutôt du genre direct et c’était plutôt un défaut.

- J’ai connu ta mère alors que je n’avais plus goût à la vie, mon époux venait d’être assassiné et une part de moi était morte avec lui. Je traînais de taverne en taverne à la recherche d’un boulot, un peu comme toi...

Là, il me regarda d’un air soupçonneux mais je décidais de continuer.

- Un jour, je décidais de revenir à Ad’Lucem, mon époux avait une petite maison et l’envie de la voir me prit. Bien sûr, il y avait mes enfants mais je n’étais pas prête à retourner auprès d’eux et mes parents s’en préoccupaient à ma place. Lorsque je suis arrivée, le responsable de la ville me donna les clés et me présenta ses condoléances mais je n’en avais que faire. Je lui pris les clés et allais directement à la maison.
Elle était vide, pleine de poussière et sombre. Il se faisait tard et je décidais d’aller à la taverne. Je m’assis à une table et ta mère s’approcha pour me demander ce que je désirais. Je lui commandais une bière et lui demandais si elle avait une chambre. Elle me dit oui pour les deux. La soirée s’avançait et je continuais de consommer alors un moment elle m’a arrêtée et m’a dit que j’allais me tuer. Sur le coup je l’envoyais promener mais elle me fixa, me prit dans ses bras et je me suis mise à pleurer. Elle m’a accompagné dans ma chambre et m’a mise au lit.


C’était la première fois que je racontais ma relation avec Elza mais je ne sais pourquoi je devais la vérité à son fils.

- Les jours suivants nous avons beaucoup discuté et je lui ai raconté mon passé entre bonheur et horreur. Elle prit le temps de m’écouter et nous nous sommes rapprochées. Aujourd’hui lorsqu’un évènement arrive dans ma vie, elle est la première à savoir. J’ai toujours mes parents et je les aime mais Elza est ma confidente, mon amie, et surtout mon pilier car elle ne m’a jamais abandonnée. Elle-même se sentait très seule, sa famille était sur les routes sans cesse et elle ne les voyait que furtivement. Son enfant surtout lui manquait, TU lui manquais et du coup j’ai eu l’amour maternel que tu aurais dû avoir.

Voilà, je lui avais vidé mon sac, je ne comprenais pas pourquoi je me sentais aussi proche de lui alors qu’il y a à peine deux heures, nous ne nous connaissions pas. Je voulais le connaître et je voulais qu’il me parle sans complexe.

- Elza m’a aidé à faire vivre ma petite maison, nous faisions le marché ensemble afin d’acheter ce qui me manquait. Aujourd’hui, c’est modeste mais chaleureux, ta mère m’a fait renaître et aimer à nouveau la vie. Elle m’a tellement aidée que je ne supporterais pas que qui que ce soit lui fasse du mal. Maintenant parles moi de toi. Si cela te gêne de parler à la taverne, nous pourrions aller chez moi ?












Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Lun 25 Mai - 21:32
Maalderei écoutait parler son interlocutrice tout en l'observant. Il s'agissait d'une belle femme, qui était parée telle une aventurière. Ses vêtements semblaient sobres, mais résistants. Elle avait sans doute l'habitude des voyages, et avait probablement traversé de nombreuses épreuves, qui n'avaient fait que la renforcer, autant physiquement que mentalement. Toutefois, son ton et son attitude joviale contrastait avec le profil de l'aventurière aguerrie stéréotypée, ce qui ne manquait pas d'intriguer Maalderei. Mais plus il l'écoutait, plus son récit le captivait, et il cessa bientôt de se concentrer sur son analyse pour mieux comprendre ses paroles.

Elza ne lui avait jamais raconté tout cela. En fait, jusqu'à aujourd'hui, il ne connaissait pas même l'existence de cette femme. Son récit l'intéressait bien plus qu'il ne l'aurait pensé au premier abord. Maintenant il voulait en savoir plus sur elle, apprendre à la connaître.

- Vraiment ? A vrai dire j'ignorait tout cela. Ma mère, enfin Elza, ne m'en avait jamais parlé. Je comprend mieux à présent pourquoi vous êtes si proches toutes les deux.

Et étrangement, il se sentais également plus proche d'elle. Peut être parce qu'ils partageaient tous deux une relation particulière avec la personne de sa mère. Il voulait en apprendre plus, mais il était vrai que la taverne n'était pas le meilleur endroit pour discuter, à propos d'affaires sérieuses en tout cas. C'est donc volontiers qu'il accepta l'invitation de Cheryl à aller chez elle. Ils seront certainement plus au calme.

- Eh bien, puisque tu le proposes, nous pourrions effectivement aller chez toi, c'est un peu bruyant ici. Je vais simplement prévenir ma mère.

Maalderei se leva, et alla voir sa mère, en train de servir des bières derrière le comptoir. Il lui expliqua qu'il partait avec Cheryl. Il aurait pu avoir des remord à la laisser s'occuper de la taverne seule, et en fait il ne serait probablement pas parti, mais avec Silvas pour aider Elza, il était plus tranquille. Il rejoignit donc Cheryl, et ils partirent.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2185

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Juin - 17:42


Feat Cheryl et Maalderei

UNE VIEILLE AMITIÉ



Maalderei accepta mon invitation et alla prévenir Elza qu’il m’accompagnait. Je fis un petit coucou à mon amie et lui envoyais un baiser. Elle sourit et secoua la tête. Elle avait comprit que son fils pouvait venir en toute confiance. J’étais de bonne humeur et dans la rue j’indiquais à Maalderei où il pourrait faire ses courses et les petites habitudes d’Elza. Je lui expliquais qu’il ne fallait pas juger les gens sur leurs apparences mais prendre le temps de discuter avec eux et que beaucoup se déridaient même les plus grincheux.

Nous arrivions à la maison et je lui proposais de s’asseoir à la table, ma grande table de huit personnes et il choisit une place centrale. La cheminée était éteinte et un bouquet de fleurs était posé à l'intérieur. Chaque chose était à sa place et ma petite maison restait sobre, de jolis rideaux choisis par Elza décoraient les fenêtres. Je préparais un jus de fruits et posais des gâteaux secs sur la table avant de m’installer en face de lui.

- Saches que je ne suis pas là pour te juger mais pour apprendre à te connaître. Tu n’as pas à t’inquiéter mais tu n’as pas dit à Elza que tu es un métamorphe, pourquoi ? Ne m’en veux pas je viens d’apprendre à lire les pensées des gens et c’est plus fort que moi je continue de m’entraîner. Cependant je n’ai pas envie d’apprendre qui tu es réellement en regardant dans ta tête, j’aimerai que tu me dises tout par toi-même. Je suis très curieuse et j’ai envie de connaître mon frère de cœur mais tu as des soucis, je le sens et ça c’est mon instinct. Déjà dis-moi en quoi tu te transformes. J’ai un ami qui peut se transformer en loup mais aussi en eau, en courant d’air ou en ombre. Il est très rusé et assume de mieux en mieux sa condition. Pour lui le plus dur fut de se faire des amis et surtout d’avoir une petite amie. Mais toi, racontes-moi, on dirait que pour toi c’est une peine, une punition, je ne calerais pas alors racontes-moi. Ça ne sert à rien de te morfondre, il faut que tu t’exprimes et crois-moi, tu viens réellement de trouver une sœur de cœur.

Il me regardait avec méfiance, je me doutais bien qu’il allait mal le prendre, je serais pareille si on me volait mes pensées mais aurait-on le courage de me le dire ? Je ne lui avais pas caché, il ne pouvait pas m’en vouloir et de toute façon je pourrais tout savoir si je le désirais, quitte à avoir un bon mal de tête mais je désirais vraiment qu’il se confie à moi.









Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2374
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Mer 19 Aoû - 16:52

ARCHIVAGE DES RPS


Ce sujet n'a pas reçu de message depuis PLUS d'un mois et malgré les relances, il n'y a eu aucune réponse, il est donc ARCHIVÉ.

RP ABANDONNÉ



"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Une vieille amitié et un retour aux sources (pv Sigrid)
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» Une vieille pépette à la rue (92)
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-