AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le trésor du gouffre maudit - Adelia et Rulf
 :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


J'adore la technologie
Messages : 652

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Juil - 15:05

Le trésor du gouffre maudit
Feat Adelia


Ce monstre savant commençait sérieusement à me courir sur le haricot ! Les questions qu'il posait n'était certes pas difficile, mais Adelia était du genre à jouer à l'épée plutôt que de se pencher sur la culture de notre monde ! Je ne la blâmais pas, car il fallait des gens comme elle pour réagir au plus vite, mais elle était jeune et n'avait pas encore découvert le monde. J'étais persuader que ce colosse était magicien et avait intercepté nos pensées. Il devait aussi savoir comment piéger facilement Adelia, voire l'agacer.

Je crus d'ailleurs sur ce point, qu'Adelia allait engager inutilement e combat avec ses provocations. En même temps, elle n'avait pas vraiment tord, que gardait cette chose pour que notre répondre soit raisonnablement intelligente ? En d'autre terme, que foutait cet abruti dans les entrailles de la terre à nous poser ces questions ?

Il leva sa hache prêt à écraser Adelia qui pour moi avait donné une réponse erronée, cependant, il arrêta son geste.

"Oui, c'est cela !..."

Outragée par cette erreur et pour remettre son savoir tartine en place, je m'exclamais:

"Cela est faux ! Il y a six sept capitale dans le monde de Scientia: Tialtec, capitale des nains, Ad'Lucem, des hommes, Nyota pour les fées, Fotilia pour les elfes, Darkflast pour les territoires hostiles, Parlac pour les peuplades de l'atoll stellaire et enfin Seren Y Bore pour les peuples polaires ! Combien de temps cela fait-il que tu es là !? Que gardes-tu jalousement enfermer dans ces tréfonds de la terre !?"

Le monstre fut surprit d'écouter ses noms et de voir mon emportement. Lui qui pensait détenir le savoir venait simplement de se faire moucher par un nain. Il baissa sa hache et grogna de mécontentement. Il recul et se retourna. Il semblait aller chercher une sorte de coffre au fond de sa tanière. Je restais à fond et prêt à tout éventualité, mais je pense que mes mots avaient était une victoire. Je regardais Adelia et lui fis signe de baisser son arme et le laisser revenir.

Il revint avec un énorme coffre dans les mains. Il le posa délicatement face à nous. Il avait perdu sa rage et semblait mélancolique. S'il n'avait pas ses balafres et la peau tannée par le temps, j'aurais bien cru qu'il allait pleurer. Il n'avait plus sa hache. Il s'assit et nous fit signe d'approcher.

"Venez, j'ai quelque chose à vous montrer, vous qui méritait mon respect !"

Il ouvrit son coffre. Je m'approchais ne craignant plus pour ma vie. Cette créature faisait bien le quadruple de moi, tant en taille qu'en poids. Il sortit une carte de son coffre. es territoire hostiles n'existaient pas. Les elfes avaient un territoire plus restreints, les hommes quasiment celui que nous lui connaissions, et les nains n'avaient que la montagne. Les îles boréales n'étaient pas toutes peuplées mais avaient une capitale. L'atoll stellaire n'était pas encore découvert. Cela faisait donc cinq capitales... La voix du géant me tira de mon observation cartographique.

Il nous dit s'appeler Gaintor et ne pas connaître son âge. Il venait de ce qu'il appelait les territoires du nord sans nom, donc des territoires hostiles. Je lui demandais alors le nom du roi des nains de ce temps, ou un autre souverain. Il me donna un nom dont il se rappelait. J'écarquillais alors des yeux. Adelia ne semblait pas réaliser.

"C'est le roi des nains qui a livrer la dernière grande bataille contre les elfes pour fixer la frontière d'aujourd'hui, étendre et fixer les frontière de mon peuple ! ... Il y a CENT ans !"

Gaintor haussa des épaules. Il sortit un plus petit coffre du coffre et le déposa sur le bord. Il l'ouvrit et en tira une magnifique dague. Il nous dit alors:

"Elle appartenait au mage qui m'a sauvé et ordonné de garder la porte. Il m'a dit que celui qui répondrait à ma demande serait capable de comprendre la portée de la destinée du monde que je gardes... Suivez-moi !"

Plus enjoué, il prit la dague et s'enfonçait dans la pénombre. Je lui demandais alors qu'est-ce qu'il était. Il me répondit que sa tribu peuplée les terres du nord sans porter de nom. Il comprenait alors que sa race n'existait plus, ou que nous ne la connaissions pas... Il alluma magiquement une centaine de torches et de bougies qui nous firent apparaître la splendeur d'une prote taillée dans la pierre. Même lui, géant du cœur de la montagne, paraissait petit face à elle. Il prit la dague et l'enfonça dans le pierre.

"Préparez-vous à vous battre !"

J'écoutais quelque chose derrière nous. Je me retournais et vis apparaître Gorm. Une puissante lumière blanche me fit me tourner de nouveau. Le géant brandit sa hache, Adelia dressais sa lame brillante. Je chargeais mes mains et nous fûmes projeter dans une autre salle immense. Gorm avait eu le temps de s'élancer et être jeté comme nous dans la bataille. Des soldats en armures bleus se battaient contre d'autres en armures rouges sans pitié et avec une rage sans nom. Le géant taillait à droite et à gauche et avançait en nous disant de le suivre. Il allait très vite, alors nous courions dans son sillon. Visiblement, ceci n'était pas notre combat... Il poussa une porte et la referma après notre passage. J'avais pas mal de questions, mais ce qui était face à moi me subjuguait.

Nous étions à présent dans un immense sanctuaire plein d'or et d'objets magiques disposaient de façon désordonnés, mais certains étaient sur des piédestaux ou sous verre. Nous étions face au trésor du gouffre maudit !

"Waho ! Que de merveilles et d'or !"


Je comprenais alors ce qu'il voulait dire par comprendre la portée de la destinée du monde. Avec ces objets ou cet or, n'importe quel roi ou seigneur pouvait lever une puissante armée et écraser ses alliés comme ses ennemis. Tut cet or pouvait faire tourner la tête. Je regardais le géant qui souriait:

"Rien que ça, un simple regard, ce regard que vous portez sur moi me prouve que vous avez un cœur noble. Cependant, ce trésor n'est plus vraiment sûr ici et assembler. Acceptez-vous de m'aider à lever le sort qui pèse sur lui et m'aider à emporter la victoire ?"

Je lui demandais ce qu'il voulait dire par là. Il nous dit alors que s'il s'était arrêté, c'est qu'il ne pouvait pas aller plus loin. Il jeta une pierre et elle fondit immédiatement, pulvérisée par la magie qui protégeait le trésor. Il nous raconta alors que pour lever ce sort, il fallait triompher de la guerre des damnés qui se déroulait derrière les portes que nous venions de franchir. Ces hommes se battaient ici pour le trésor depuis des années, mais surtout la clef que portait un de ses guerriers. Aucun camp ne savait lequel possédait la clef, et se battait jusqu'à la mort comme la malédiction qui les frappait tous. Je me tournais alors vers Adelia.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Ven 3 Juil - 13:18
Le trésor du gouffre maudit


Il était vrai qu'Adelia voulait tester la menace du monstre en face d'elle, et il semblerait aussi, qu'il voulait passer à l'acte. Les tuer tous les deux aussi facilement et passer à autre chose par la suite. Cela était bien pensé, mais Adelia ne voulait pas mourir dans ces conditions, ni dans cette grotte, elle se battrait jusqu'au bout ; ou du moins, elle essayerait de le vaincre jusqu'à la mort. Elle souffla après avoir dit une réponse, avant de retenir sa réponse. Elle n'était même pas sûre elle-même de cette réponse, certainement erronée ou pire, fausse tout simplement. Mais sur le moment, elle s'en moquait, elle avait dit quelque chose au moins. Que lui fut son soulagement, quand la créature devant eu leur signala que cela était correct. Adelia fronça les sourcils puis en haussa un avant que Rulf n'ouvre la bouche. Elle roula des yeux, le monstre leur laissait le champ libre et lui en rajouter. Voulait-il que ce monstre les enferme pour envoyer un de ses sous-fifres des enfers vérifier ses dires. Adelia ne pensait pas qu'il y avait autant de territoire à explorer, elle qui s'était arrêtée à 5 d'après les cartes qu'elle avait vues récemment. Elle soupira et remarqua que la créature n'était pas contente. Si c'était comme ça avoir trésor, elle trouvait que c'était bien trop simple. Elle restait tout de même sur ces gardes, n'ayant pas confiance au roi des enfers ou peu importe ce que c'était.

Le monstre s'était éloigné et à son retour transportait un énorme coffre qu'il posa sur le sol. On lui avait dit que cette quête serait dangereuse, qu'il y avait eu beaucoup de perte. À vrai, dire, sans magie, on n'arrive pas à son but et cette quête en avait demandé de la magie. Elle retint son souffle quand le monstre leur demanda de s'approcher d'eux. Gardant son épée en main, Adelia hésita avant de rester en arrière près de Rulf. En s'approchant, elle craignait qu'une espèce de sous-fifre du géant n'y surgisse et les écrase, mais à y réfléchir à deux fois, il avait les capacités pour le faire lui-même. Il leur montra une carte veille de plusieurs siècles. Le géant se présenta puis Rulf lui demanda le nain du premier chef nain. Adelia fronça les sourcils en croisa les bras semblant s'en intéresser alors qu'en fait, elle s'en moquait. Dans ses précisions, le nain annonça que tout cela remontait à plus de cent ans, dans les dernières batailles contre les elfes. Adelia pensait toujours qu'ils étaient en guerre, que certains elfes ne se faisaient pas encore à l'idée de faire une paix avec ces êtres minuscules. Adelia s'attendait dans le second coffre, à une clef, ce qui ne fut pas le cas. Une dague s'y tenait et le géant expliqua d'où il la détenait. Tout en suivant le géant, Adelia traîna les pieds, attendant une quelconque bagarre pour finir cette quête. Aucuns sorciers noirs, pas de créatures meurtrières ou même de taupes géantes. Cela devenait vraiment bizarre au fil où l'aventure avancée, ils les entraînaient certainement dans un donjon pour les regarder mourir.

Il enfonça la dague et ils entendirent un bruit. En se retournant, Adelia vit Gorm, ce dernier pensait certainement que cela était long et pensait qu'ils étaient en danger. Il avait alors décidé de les rejoindre. Le géant leva sa hache, Adelia était tenté de le laisser dégommer le gobelin, mais à contre cœur, sortir sa lame avant d'être projeté dans une autre pièce. Ici et là, des soldats se battaient. Adelia se demandait d'où sortait tout ce monde et depuis combien de temps se battaient-ils de la sorte. Pas le temps de poser de question, ils se retrouvèrent devant une porte et Adelia allait lancer une pique. Si c'était cela, ça trouvaille, les portes, elle en avait vu pas mal. Il poussa la porte et Adelia resta figé de surprise. Un trésor sans fin, se tenait devant eux. Le géant finit par expliquer qui était ces hommes qu'ils avaient croisé peu de temps avant. S'ils ne pouvaient mourir, comment devait-on les vaincre ? Rulf se tourna vers Adelia, elle haussa les épaules, s'ils étaient là, la logique c'était pour le trésor donc pour quoi ne pas essayer de les vaincre ?

« - Notre quête est de savoir ce qu'il y avait dans le gouffre maudit et nous y sommes, je ne comprends pour quoi tu me fixe, je ne compte pas faire demi-tour alors qu'on est près du but ! Nous acceptons de t'aider ! »

© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la technologie
Messages : 652
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Juil - 12:33

Le trésor du gouffre maudit
Feat Adelia


Alors qu'Adelia me parlait, je sentais quelque chose d'étrange. Gaintor était heureux que notre aide l'appui, mais ce n'était pas de lui qu'émanait cette sensation étrange, mais plutôt du trésor... Il nous avait dit que c'était un bouclier, mais peut-être était-ce une illusion. Avant de nous lancer dans une bataille contre des morts-vivants, je voulais faire part de cela à mes compagnons, après tout, nous étions en sécurité derrière ces portes.

"Mes amis, j'ai bien peur que notre quête soit plus longue que prévue... J'ai une étrange de sensation magique... qui viendrait du trésor..."

Gaintor nous avoua que sa magie était limité à lancer des boules de feu et une protection rudimentaire contre les éléments. Je m'approchais à la limite de ce qui nous semblait être le bouclier et fis signe à Adelia de s'approcher aussi. Elle était une meilleure mage que ce qu'elle ne pensait, et je voulais qu'elle confirme ce que je constatais. Je tendis ma main vers cette magie et elle réagit. Je montrais à Adelia que ce que nous voyions faisait comme notre reflet dans de l'eau. L'image des pi-ces et des objets était floue, ce qui me fit penser que ce que nous avions sous les yeux n'était pas le trésor lui même, mais une image de celui-ci dans un autre endroit. Je relevais alors les yeux pour le plafond et pointais du doigt à Adelia le fait que les jointures des piliers n'étaient pas uniformes.

"Hum, hum, hum... intéressant ... ou inquiétant, cela dépend du point de vue... Ce qui est ici Gaintor, n'est pas le trésor, mais une image, une puissante magie d'illusion... Mais..."

Adelia me tapa l'épaule pour me faire remarquer une sorte de trappe dans les pavés. Je m'approchais. En effet, certains pavés étaient plus vieux et surélevés. Je hochais de la tête quand à l'idée de les enlever et voir ce qu'il y avait dessous. Elle prit sa dague et moi le couteau de Gorm et nous délogions les pavés de leur trou. Nous arrivions alors à apercevoir un ancien coffre logé dans le sable. C'était un petit coffre d'un demi mètre de long à peine. Nous le tirions sur le côté et nous interrogions. Sous le regard de mes camarades, j'ouvrais le couvercle. Au milieu de petits grains de sables se trouvaient des runes, des reliques (un doigts sous verre et des dents), et une clef. Je sortais tout ça du coffre et nous nous mettions à réfléchir. Je pris les runes et remarquais vite qu'elles formaient une phrase. Au bout de quelques minutes, j'en trouvais le sens et la lus à haute voix:

"Celui qui se tourne vers la voie des damnés se confondra, l'œil de l'aigle ne le secourera et trouvera la clef du salut de ses doigts ..."

Je fis une pause et réfléchis au sens de cette énigme. Je soupirais et m'assis sur le sol. Je regardais le reflet du trésor, puis Adelia. Gorm avait prit une relique pour la regarder. Gaintor s'assit, dépité. Je ne pense pas que ce géant soit vraiment un philosophe, ou rien qu'une tête pensante. Je levais les yeux au ciel et recherchais un sens.

"Nous devrions prendre les éléments uns à uns... Qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire ?..."




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 5 Juil - 20:51
Le trésor du gouffre maudit


Adelia ne s'était pas attendu à combattre des êtres mort-vivants. Elle se questionnait intérieurement, comment en venir à bout. Elle ne comprenait pas cet intérêt de se battre à l'infini pour de l'or, elle n'a jamais couru après ce genre de chose. Adelia était quelqu'un de simple, l'or, les bijoux ou quoique ce soit d'autre, elle n'en voulait pas. Elle préférait combattre des créatures hostiles, être solitaire, même si, en ce moment, elle avait prit goût à avoir un compagnon de route. Bon, même si, parfois, la solitude lui manquait un peu. Rulf semblait inquiet tout à coup et Adelia le sentait d'une certaine façon. Le petit homme leur fit part alors de son inquiétude, leur révélant que quelque chose n'allait pas avec le trésor. Adelia se rapprocha à sa demande et étudier ces dires. En effet, quelque chose clochait avec le trésor, une sorte de magie et pas seulement le bouclier, faisait des effets étrange. En y posant sa main, le bouclier ondula doucement, comme si on venait de toucher de l'eau. Adelia fronça les sourcils sans comprendre. Elle ne connaissait pas grand chose en magie et Rulf lui fit remarquait que cela était juste qu'une illusion. Adelia en avait déjà parlé, mais cela devait-être un sorcier très puissant. Elle regarda tout autour d'eux, puis regarda le sol avant d'en faire part à Rulf. Le sol n'était pas droit et semblait cachait quelque chose.

À l'aide de sa dague, Adelia essaya d'enlever les pavées avec l'aide de Rulf. Après avoir enlever quelques pavées de leur emplacement actuel, ils découvraient alors à discerner un petit coffre auquel, une fois ouvert par Rulf, se trouvait des runes. Adelia ne connaissait pas ce langage, seuls les elfes le parlaient. Le nain les prit et forma une phrase avant de la lire. Adelia haussa les sourcils en croisa les bras, ne comprenant rien du tout. Rulf reprit la parole après être assis sur le sol, Gorm observait de plus près les runes et le géant, ne disait rien, ne sachant pas quoi faire. Adelia soupira en roulant des yeux, encore une énigme qui allait leur faire perdre du temps. Mais elle n'avait personne qui l'attendait et elle avait du temps devant-elle. Elle se mit à réfléchir et secoua la tête de gauche à droite, ne sachant pas quoi dire pour faire un résonnement.

© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la technologie
Messages : 652
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Juil - 17:10
(en cours d'écriture, j'avais posté là la réponse à l'intrigue désolé ^^)


Revenir en haut Aller en bas
J'adore la technologie
Messages : 652
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Juil - 14:10

Le trésor du gouffre maudit
Feat Adelia


Je baissais la tête et relisais les runes. Adelia et mes amis ne m'étaient pas d'un grand secours. Si je devais bien comprendre, c'était moi le cerveau de la bande...

Je détestais les énigmes et encore plus l'arrogance des mages paranoïaque. En même temps, je ne m'attendais pas à ce que ce soit facile en commençant notre aventure. Je soupirais et partais loin dans mes pensées, reprenant les termes les uns après les autres. Au bout d'un instant, je trouvais une solution, enfin... J'en fis part à mes camarades:

"Bon... "Celui qui se tourne vers la voie des damnés se confondra": ça voudrais dire que les damnés c'est les guerriers qui se battent derrière nous. "La voie", c'est le chemin pour y aller. S'il est dit que ça nous "confondra", mieux vaut pas y aller...  "l'œil de l'aigle ne le secourera": un aigle, ça a plutôt de bons yeux, donc ça veut dire qu'une fois le dos tourné à la "voie des damnés", autrement dit cette porte, on est pas plus avancé par notre vue. C'est le cas, puisque le trésor est une illusion. Par contre, j'ai réfléchis à la dernière partie:  "et trouvera la clef du salut de ses doigts". Les seuls doigts disponibles sont les notre et ..."


Je regardais alors Gorm tripoter cette relique et je m'avançais vers lui. Je lui tendis la main et il me la donna. Je finis ma phrase:

"... et cette relique ! Par contre, rien n'est inscrit nulle part..."

Je regardais le verre, mais rien n'était gravé dessus. Je regardais le fond du récipient, rien non plus. Je soupirais. Que faire de ce doigt...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mer 8 Juil - 22:55
Le trésor du gouffre maudit


Adelia ne savait pas lire les runes et questions énigmes, elle n'était pas calée pour y répondre. Elle ne comprenait pas celle-là, ni le sens, en plus. Elle se tournait de temps en temps pour observait le géant qui semblait se remettre en question. Elle n'était pas d'une grande aide pour ce genre de chose. Elle soupira, toujours les bras croisés, essayant tout de même de déchiffrer cette énigme en fronçant les sourcils. Elle grimaça en secouant la tête et eut un sourire en coin par la suite. Cela semblait une éternité qu'ils étaient là et Rulf réfléchissait depuis pas mal de temps sur l'énigme, cherchant comment la résoudre.

Adelia arpentait la salle au trésor de long en large en se creusant les méninges. Rulf se tripotait la barbe, fronçait les sourcils, soupirait avant d'enfin, de lever les yeux vers eux. Adelia haussa les sourcils sans rien comprendre de ce qu'il avançait de plus sur l'énigme. Elle roula des yeux et ils n'étaient pas plus avancé en faite ou cela les avait avancé ? Elle en savait rien, puisqu'elle n'y comprenait rien de plus. Elle décroisa les bras, leva la tête vers le plafond puis regarda Gorm et Rulf. Le géant se grattait la tête en essayant de suivre.

« - Je suis désolé mais là, ça nous a avancé ou pas ? Enfin, je n'ai pas vraiment compris, on fait quoi au juste ? On va combattre ou on attend là ? »

Adelia voulait de l'action pas un déchiffrage d'énigme même si elle semblait importante, mais elle n'avait rien compris. Elle plissa les yeux, observant la porte derrière eux, elle pensait que cette énigme allait leur dire comment convaincre les morts-vivants, ou c'est peut-être le cas...

« - On sait que c'est des morts-vivants, qu'il faut qu'on aille les retrouver, mais pas si on peut les vaincre ? Il faut repérer une clef ou je ne sais pas quoi pour trouvé le vrai trésor, il me semble ... »

© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la technologie
Messages : 652
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Juil - 13:34

Le trésor du gouffre maudit
Feat Adelia


Adelia pouvait parfois me reprocher mes pause et mon besoin de calmer mon estomac et étancher ma soif, mais quand il fallait réfléchir, je savais le faire. Je soupirais, désespéré d'être le seul à avoir compris le sens de cette énigme. Adelia n'avait rien compris, Gaintor pas mieux, et Gorm n'en parlons pas.

Je ne m'attendais pas à ce qu'Adelia ne comprenne rien à mes explications. Je me dis qu'elle avait le niveau intellectuel d'un gobelin: taper, résoudre problème ! Je soupirais de nouveau et reprenais calement quoiqu'intérieurement un peu agacé:

"Je reprends en des termes plus simples. L'énigme nous dit que ça sert à rien d'aller affronter ces morts-vivants et que cette solution de chercher une clef sur eux est désuète. Bref, ça sert à rein d'aller taper dessus ! "

Voilà, ça c'étaient des mots que Gorm pouvait comprendre.

"Restes maintenant à savoir quoi faire de ce doigt, qui lui je pense est la véritable clef !"

Je me levais et leur ordonnais de fouiller la pièce à la recherche d'un trou. Je réalisais que ce n'est pas cela qui manquait et tout les trois en trouvèrent un vite. Cependant, c'est bien Adelia qui le trouva, ayant utilisé cette fois son cerveau. Je gardais cette pensée pour moi, rien ne servait de faire monter la tension d'un cran. Je m'approchais du mur où une inscription courte en rune était écrite. Je ne pouvais rien déchiffrer, tant pis. J'étudiais alors le verre et donc le récipient pour faire sortir la relique. Je m'agaçait et Adelia me le prit des mains, parvenant avec succès à ouvrir ça mieux que moi. Je pris le doigt et le mis dans le trou. Une partie du mur glissa sur le côté et nous nous armions tous. Ce qui en sortie était glauque et morbide.

Le cadavre d'un homme tomba. C'était un squelette avec une sorte de robe de mage en lambeaux. Il portait un sceptre qui chut à ses côté et une couronne. Je fus surpris, mais fronçais vite les sourcils en m'approchant de m'espace découvert dans le mur. Il y avait ici le cadavre d'une femme, mise dans une sorte d'armoire en bois précieux et en vitrine sur la gauche. Sur la droite, sous de nombreuses toiles d'araignées se trouvaient un meuble et des objets divers, et bien réels ! C'était... morbide. Je ne saurais décrire ce que je voyais et pouvais ressentir. Au dessus de la femme morte, une inscription dans la langue commune: "Mon véritable trésor". Je posais de nouveau mon regard sur le mort au sol et remarquais qu'il lui manquait un doigt. Je soupirais et retint ma respiration à cause de la poussière et l'odeur de vieux...

Gaintor se pencha sur le corps en tremblant et fondit en larmes. Je fronçais les sourcils et compris alors que ce devait être son maître d'autrefois. Je le laissais se repentir et continuais mon inspection silencieuse. J'étais entre la curiosité, l'intrigue, la recherche d'indices pour poursuivre notre quête, et le respect silencieux que l'on peut observer dans un haut lieu religieux. Je demandais calmement à Adelia de m'aider à sortir ce qu'il y avait là-dedans à la recherche d'un indice. Le silence n'était coupé que par notre activité. Gaintor se calma et déglutit. Gorm et lui restaient silencieux à nous regarder faire.

Adelia trouva de vieilles cartes que ni elle ni moi ne pouvions lire car cette langue avait disparue et les couleurs avaient passées. Nous sortions une belle épée toute rouillée, plusieurs dagues, quelques pièces d'or. Gorm dégaina, ce qui nous fit retourner. Le trésor avait disparu, enfin, son illusion, faisant place à une grande salle. Un sorcier noir et six chevaliers noirs se tenaient au milieu de la pièce et ils étaient bien réels ! Le sorcier s'approcha:

"Merci de nous avoir ouvert la voie et tué ces créatures à l'entrée. Ce portail est remarquable, et les morts ne nous dérangent guère. Maintenant, préparez-vous à mourir sale vermine !"

Il forma une grosse boule d'énergie noire et les autres dégainèrent en formant de puissants boucliers. C'était donc un grand maître de magie noire et six mages noirs. Je formais un bouclier autour de moi. Adelia dégaina et Gaintor également. Elle qui voulait de l'action... Ils voulaient nous prendre nos informations et trouver eux-mêmes un indice.


Je savais que je n'avais pas été assez méfiant et marmonnais une injure. J'avais fait attention à mes amis et m'étais méfié de Gaintor, mais une fois en bas je ne m'étais jamais demandé si on nous suivait. Ils devaient avoir été patients et très silencieux pour cela. Je m'en voulais un peu, mais je n'y pouvais rien, et leurs fourberies défiaient toutes les perversités de ces êtres.


Je décidais de rester en retrait alors que le combat faisait rage. Je n'étais pas un formidable guerrier et Gorm n'avait pas de magie. Je restais donc entre ce renfoncement et nos ennemis à former des boucliers sur mes amis et en les soignant de leurs blessures à mesure du combat. Là, je pouvais dire qu'Adelia était dans son élément et se débrouillait très bien. Elle seule en tenait trois, dont le grand mage...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Ven 10 Juil - 22:39
Le trésor du gouffre maudit


Adelia n'avait pas d'expérience en énigme, et si elle pouvait dire une réponse, elle l'aurait dit depuis longtemps. Seule comptait pour elle, de ne pas perdre de temps avec ces sornettes et de foncer dans le temps. Elle ne faisait jamais de plan et c'était elle, remplie de rage et de méfiance. Elle était peut-être temps qu'elle réfléchisse avant d'agir et qu'elle apprenne à avoir de la patience. Elle souffla, sachant que Rulf commençait certainement à la confondre avec les gobelins. Il commença à lui expliquer avec des mots plus simples, Adelia n'avait pas envie de réfléchir là-dessus pendant des lunes et là, c'était plus clair à ses yeux. Adelia se hâta de chercher avec les autres, un trou comme Rulf leur avait ordonné. Elle souffla en traînant des pieds, si elle voulait trouver le trésor, il allait falloir qu'elle mette du sien un peu. Elle trouva sans surprise, un trou et tout le monde s'approcha comme si cela était une œuvre. Le nain s'énervait presque avec le récipient, mais rien ne se passa. Adelia arracha presque l'objet des mains de Rulf et réussit, après l'avoir tourné dans tous les sens, à l'ouvrir. Même si l'idée de le jeter contre un mur l'avait frôlé, elle avait gardé son calme.

Le « doigt » fut implanté dans le mécanisme et quelque chose se produisait. Le mur produit alors de la poussière qui fit tousser un instant Adelia, il semblait se déplacer sur le côté. Le sol vibra, mais rien d'important et une chose leur tomba dessus. En reculant, Adelia remarqua un corps, d'un homme probablement ou alors une femme. Elle pencha la tête en fronça les sourcils. Deux objets tombèrent juste à ses côtés, un sceptre et une couronne. Rulf entra dans l'antre et Adelia s'approcha d'un pas mal assuré. Toussant encore un peu et repoussa une toile d'araignée en s'énervant presque. Le corps en question devait être le mage et le géant s'était agenouillé pour pleurer au-dessus du corps. Adelia croisa les bras en soupirant doucement et fut désolé de cette perte. Avec son aide, Rulf sortait ce qu'il y avait dans la pièce secrète. Elle y découvrit alors une carte étrange qu'elle tendit à Rulf. Cependant, l'écriture était illisible ou incompréhensible, voire, pas du tout de leur époque. Il restait ci et là, des armes de toutes sortent, des pièces d'or. Elle se retourna vivement en entendant que le gobelin sortait son arme.

Elle dégaina son épée et grogna en leur lançant un regard noir. La bataille commença, mélangeant magie et le fer des épées. Elle lançait des boules d'énergie assez puissante à présent, pour en dégommer un, tenant en joue le plus grand. Mais elle voulait s'occuper de ses sous-fifres avant toute chose. Enlever les pions pour mieux avancer vers l'ennemi. Après plusieurs tentatives, elle réussit enfin à mettre à genou un autre chevalier noir avant qu'il ne tombe face contre terre. Elle eut un sourire, et tourna sur elle-même avant de blesser le mage au centre. Tout le monde avait des poings faibles et Adelia ne manqua pas de remarquer qu'il avait une énergie bleue autour de lui, il se soignait. Cependant, elle ne lui donna pas le temps de le faire, elle lui sauta dessus, le fit plier et il tomba au sol en quelques minutes. Elle reprit son souffle, elle était essoufflée et épuisée. Elle n'était pas blessée grâce à Rulf. Les mages noirs étaient tellement concentrés sur leur guérison et la réussite, qu'ils perdaient bien vite. Elle soupira et rangea son épée.

© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la technologie
Messages : 652
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Juil - 15:20

Le trésor du gouffre maudit
Feat Adelia


Les objets que nous venions de sortir dans la salle n'étaient pas si loin que cela de nos ennemis. Nous n'avions même pas eu le temps de plus les regarder qu'un simple coup d'œil en vitesse. Je craignais que l'un des sorciers ne remarque un objet magique assez puissant pour inverser la donne. Mais fort heureusement Adelia était là pour ne pas leur en laisser le temps. Le combat faisait rage et malgré les manœuvres des sorciers pour éloigner mes amis ils ne parvenaient pas à prendre le dessus.

Je soignais Gorm, puis Adelia, Gaintor le faisait lui-même. Mis à part ces puissants coups et faire le nombre, ce dernier n'était pas efficace face à la vitesse des sorciers et leur habileté à esquiver les coups. J'eus une pensée sombre et d'une bassesse que je n'aurais imaginé, soit que si tout ceux de son espèce se battaient ainsi, il ne soit pas étonnant qu'aujourd'hui nous n'en connaissions pas... Surtout si son peuple venait des actuels territoires hostiles. Je vis enfin Adelia en mettre un genou à terre et le dégommer. Elle en mit un autre sous la hache de Gaintor et il explosa littéralement. Gorm en tuait deux par traitrise. Adelia finit le grand maître et nous étions de nouveau en sécurité. Le dernier tenta de s'enfuir en vain. Je fis apparaître ma lance et le transperçais. Adelia rangea son épée.

"J'ai bien fait d't'emmener !"

Sur-ce, je me retournais et regardais de nouveau l'antre du mage paranoïaque. Je finis de sortir les objets et là une voix se fit entendre, sortie de l'outre tombe:

"La paix n'est pas faite de bonne volonté mais de paroles tenues ! La pacifiste doit savoir aussi tenir l'épée ! ...."

J'eus un frisson d'appréhension. Le sol se mit à trembler plus fort que la première fois. Adelia me fit me retourner pour voir le mur du fond s'ouvrir en deux. Nous ne bougions pas pour garder notre équilibre. Cette porte s'ouvrait sur une grotte verdoyante. De l'eau coulait et de petites cascades accompagné le vol de drôle d'oiseau. Je me serais plus cru au pays des fées qu'en terres hostiles au fond d'un gouffre. Gaintor souriait et nous dit que c'était la voix de son maître. Adelia et Gorm avaient dégainé de nouveau, même si pour moi ce paysage m'inspirait la paix.

Une fois les portes grandes ouvertes, nous nous avancions tout les quatre. Nous marchions dans l'eau en regardant tout autour de nous. Ce ruisseau semblait tracer un chemin que nous avions décidé de prendre. J'avais de l'eau jusqu'au genoux, cela n'était pas très profond. Gaintor décida de rester derrière malgré sa taille et nous couvrir en cas de danger. Nous prenions deux virages et nous arrivions enfin à notre but. La vue était magnifique. Là, devant nous, s'étendait le trésor que nous avions vu, mais plus encore !

C'était une cavité circulaire bien ordonné: au centre, ce que nous avions vu du trésor avec l'or et les objets sous verre, sur la gauche, des étagères pleines de parchemins ! Sur notre droite étaient alignées des armes magnifiques de tout genre (haches, épées, dagues, arcs...). J'avais le sourire jusqu'au oreille. Un escalier descendait et les marches étaient recouvertes par de la mousse.

"Je ne sens aucune magie de protection. Ni de sortilèges de malédiction...."

Nous avancions prudemment. Ce lieu aurait fait tourné la tête de bien des hommes avides de pouvoir. Par reflexe Adelia et moi nous retournions pour savoir si nous n'allions pas encore avoir de mauvaises surprises, mais non par bonheur. Je m'approchais de l'or au sol et pris une pièce. Je la regardais briller et la croqua:

"C'est de l'or ! Du vrai or !"

Je regardais Adelia avec un large sourire aux lèvres et de la fierté. Le calme régnait ici en maître et seuls le battement d'ailes et le cris des oiseaux nous accompagnaient pour le rompre.






Dernière édition par Rulf Golbak le Dim 12 Juil - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Sam 11 Juil - 18:28
Le trésor du gouffre maudit


Adelia regardait les êtres disparaître sous ses yeux et soupira. Enfin quelque chose de bien d'accompli dans ce gouffre maudit. Des sorciers noirs avaient été décimé et elle se sentait bien soulagée. Elle se redressa de toute sa hauteur et se tourna vers Rulf qui avait lancé une lance dans l'un des fuyards. Elle observa enfin l'antre du mage. Ce dernier avait pensé à tout, au moindre détail, pour cacher quelque chose de secret. Adelia l'admirait pour cela, ce mage était peut-être paranoïaque mais il ne voulait pas que son trésor ne tombe en de mauvais main. Le nain sortait les objets de la tombe, et une voix lui fit dresser les cheveux sur la nuque.

Elle plissa les yeux, cherchant, en vint, d'où pouvait provenir cette voix. Tournant sur elle-même, regardant au plafond. Personne, bien entendu. C'était encore de la magie. Elle roula des yeux, se calmant un peu l'esprit. Le sol vibra de nouveau, et les fit basculer d'avant en arrière. Adelia faillit tomber avant de remarquer que le mur du fond s'ouvrait. Elle se retint, s'accroupit presque, se tenant d'une main sur le sol, puis se redressa paisiblement quand tout se stoppa. Le bruit de l'eau lui parvint, l'odeur de l'air frais le caressa le visage. Elle frissonna mais ne pu s'empêcher de sortir son épée.

Ils se rendirent dans la grotte qui s'offrait à eux. Méfiante, Adelia restait tout de même sur ces gardes, se retournant même pour voir si cela n'était pas un piège. Vérifiant ainsi, si la porte allait se refermer ou non sur eux. Ils avancèrent ainsi dans ce paysage grandiose en regardant chaque recoin. Jamais elle n'aurait vu ce paysage un jour, comme une jungle mais au fond d'un gouffre. Elle souffla et arrivait à quelques pas de là, le trésor s'étendait sous leurs pieds. Des pièces, des couronnes, des coupes et tout autres objets s'étendaient comme ça, devant-eux. Adelia en avait les yeux qui brillaient. Leur quête avait portait ses fruits, avec tout cela, ils pourront reconstruire un village entier.

Adelia se pencha sur les marches d'un escalier de pierre recouvert de mousse. Rulf indiqua qu'il ne ressentait aucune magie. Un peu méfiante encore une fois, Adelia passa la première et descendit sur la première marche, en faisant attention de ne pas glisser sur la mousse. Arrivé en bas, elle se retourna pour voir ce qui pourrait leur tomber dessus. Mais rien ne semblait arriver, alors elle observa Rulf ramasser une pièce d'or. Elle se baissa et fit comme lui, croqua dans l'une des pièces et se fit mal. Elle sourit ravi de tout cela et leva la tête pour apercevoir des oiseaux.

« - C'est un endroit très étrange, je n'imaginais pas voir de telle chose au fond des enfers ! Tout le trésor ce trouve ici apparemment, il nous faudrait des siècles pour tout rapporter ou alors le laisser ici ! »

© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la technologie
Messages : 652
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Juil - 18:22

Le trésor du gouffre maudit
Feat Adelia


Adelia était prudente et je la laissais faire car cela avait été salvateur plusieurs fois. Elle ne trouva rien d'anormal heureusement. Je croquais mon or heureux. Adelia en fit de même et un large sourire illuminait enfin son visage. Gaintor resta en haut et s'assis sans rien faire. Je fronçais des sourcils. Gorm nous rejoint et attendait en regardant autour de lui en souriant. Ce que me disait Adelia n'était pas bête, mais j'avais d'autres choses en tête.

"Il est vrai que ce ne fut pas facile d'arriver jusque là. Mais un mage ayant de l'esprit peut y arriver. Je connais des salles aux coffres forts plus infranchissables que ça ! Et si l'on pense autrement, penses-tu qu'il soit judicieux qu'une telle richesse se trouve à un même endroit ? Comme je suis un faux altruiste, voilà ce que je te proposes: nous prenons une part du trésor pour nous et nous allons ramener le reste dans les royaumes de Podendril..."

Je pris une pause. J'avais un plan, mais il fallait que j'arrive à l'expliquer simplement. Je pris alors le partie pour le chronologique, comment nous allions procéder.

"... Mais avant toutes choses tu te demandes comment on pourrait s'y prendre ? Alors voilà, ça va pas forcément te plaire, mais si je t'ai choisis toi, c'est qu'il y a une raison: tu sais te téléporter ! J'ai avec moi plusieurs sacs magiques de nain, leur contenance est énorme. On fais un inventaire avant de commencer, puis on charge dans un ordre bien précis. Tu te téléportes avec eux une fois pleins et on recommence ! Je suis sûr qu'en un ou deux jours on peut vider ce qu'il y a là ! Attends avant de parler: laisses moi finir ! Une fois cette pièce vide, on se téléportera tous et on fuira d'ici. Pendant tes absences on pourra faire des tours et fouiller de plus par-là. ET ... Une fois qu'on aura tout tout téléporter, nous pourrons décider quoi livrer aux nains, aux elfes, aux hommes et aux fées. Voilà, maintenant je te laisses t'exprimer !"

Je jetais la pièce d'or au sol et la regardais en gardant mon sourire. Elle, ne semblait pas vraiment d'accord avec mon plan. Je la sentais hésiter, c'était pourtant une bonne façon de dissiper la puissance de ce trésor. J'attendais et sa réponse ne tarda pas. J'écoutais tout ce qu'elle avait à me dire et ce qu'elle pensait.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Ven 17 Juil - 18:11
Le trésor du gouffre maudit


Adelia ne cessait de regarder autour d'elle, sans cesser d'être surprise de voir toutes ces choses inimaginable sous terre. Elle fronça les sourcils, se concentrant sur ce que Rulf lui disait. Elle n'était pas là pour le trésor et n'en voulait pas. Tout cela était beau, mais cela n'expliquait pas comment le faire sortir d'ici. Elle souffla longuement pour vider ses poumons et roula des yeux en reprenant son attention sur Rulf. Elle allait lui dire qu'elle n'en voulait pas, que les autres villages en avaient le plus besoin. Pourtant, elle écouta ce que le petit homme avait à dire. Il voulait qu'elle se téléporte plusieurs fois d'affiler... Il allait falloir qu'elle se concentre sur l'endroit exacte où aller pour faire cela, et aussi, ça aller l'épuiser cette histoire. Elle fronça les sourcils en grimaçant à l'idée de faire cela. Quand on utilise trop la magie, celle-ci vous épuise et Adelia avait besoin d'être en forme et sur ses gardes. En deux jours, Rulf voulait vider les lieux et Adelia allait protester mais il la fit taire d'un geste. Elle roula des yeux en soupirant et tapant du pied.

« - C'est bon ? Tu as fini ? Bien, alors, c'est bien beau de rêver mais la magie m'épuise, c'est pour cela que je ne l'utilise pas tout le temps, me téléporter deux ou trois fois dans la journée me fera perdre conscience ou pire ! Il me faut me concentrer sur la zone où je dois me rendre ! La magie s'est pratique mais elle a toujours un prix à payer ! Je ne veux pas d'argent, je ne suis pas ici pour cela, mais juste pour aider ! Je ne suis pas du genre à aider, et à la base, je ne me serais contenté des sorciers noirs puis je serais rentrée, mais à présent j'ai changer et si la téléportation peut aider, alors je vais essayer de ne pas trop m'épuiser, mais cela sera peine perdu, on en aura pour un siècle ! »

Elle s'arrêta de parler en croisant les bras. Adelia a toujours été comme ça, elle faisait fuir les créatures, les mécréants mais jamais d'argent en échange.

© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la technologie
Messages : 652
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 31 Juil - 16:00

Le trésor du gouffre maudit
Feat Adelia


Adelia était furax que je ne lui ai pas laissé la parole. Elle m'exprimait bien entendu ses aprioris et me dit ne pas s'en sentir capable. Mais quand allait-elle cesser de douter de ses capacités ? Je soupirais et regardais le plafond de cette grotte. Je reposais mes yeux sur elle. Je devais lui accorder cependant le fait que le travail était peut-être plus important que je n'aurais bien pu le penser au départ.

"Bon, bon, bon... T'as peut-être d'accord que ça sera un peu plus long que ce que j'ai d'abord penser. Mais quand cesseras-tu de douter de tes capacités ?! Je suis sûr que nous pouvons trouver des objets ou des sortilèges écrits dans tout ce trifouillis pour nous venir en aide !"

Je m'engageais alors vers les bibliothèques au fond de la salle. De toutes façons nous avions le temps, rien ne menaçais de faire disparaître le trésor. Gaintor fit le tour de la salle avec Gorm pour savoir s'il n'y avait pas de salle dérobée. Je regardais attentivement un ouvrage énorme. J'écarquillais les yeux en lisant "Inventaire" sur la tranche. Je fis signe à Adelia de me venir en aide pour le transporter et l'ouvrir sur une table remplie de pièce d'argent. Elle m'aida, ce livre était sacrément lourd. Je l'ouvrais et nous constations que le maniaque compilateur, bref, le mage avait fait l'inventaire de son trésor, mais plus que cela ! Je rassurais alors Adelia:

"Sérieux ?! Mais je rêve ? Le mage a non seulement fait l'inventaire du trésor, mais il a aussi réalisé des fiches sur certaines armes ! Cet ouvrage a une valeur inestimable ! Nous allons bien trouver là-dedans de quoi augmenter tes capacités magiques, voire t'aider à en transporter !"

Je m'assis et commençais à lire. Adelia regardait vaguement le livre les mains sur les hanches posté derrière moi. Ma lecture fut fructueuse car l'ouvrage était bien écrit malgré l'utilisation des runes et de la langue ancienne. De plus, les dessins aidaient bien.

"Ah, voilà ! Faisons une liste !"

Je lui tendais un papier et lui dis de noter les noms et les emplacements approximatifs des objets susceptibles de nous aider. Une fois cette liste d'une dizaine de nom finie de noter nous nous mettions ensemble à leur recherche. Alors que nous tenions les premiers objets dans nos mains, nous vîmes réapparaître Gorm et Gaintor. Ce dernier nous annonça qu'il n'y avait pas de salle supplémentaire. Il nous annonça ensuite la mauvaise nouvelle: la porte de la grande salle s'était refermée. Nous n'avions désormais plus beaucoup de choix. Je soupirais en annonçant que ce n'était pas vraiment un problème en glissant un regard à Adelia.

Nous nous installions autour du livre et je résumais:

"Cette dague augmente l'endurance, cette amulette empêche de souffrir de ces propres pouvoirs, ce casque ridicule augmente la capacité magique, cette énorme bague permet de transporter beaucoup d'objets, ces six parchemins me renseignent à propos de la téléportation en trois étapes, ce qui me permettra de t'aider. Et enfin, cette cape permet de ne jamais dormir, et donc ne pas tomber dans le coma... Voilà... Je te proposes d'essayer."

Voyant le scepticisme de mes compagnons, je souris, confiant et sûr de la magie et déclarais:

"Aller, on a qu'une vie !"

Adelia soupira, mais nous l'aidions à enfiler tout cet attirail. Je lui appuyais une main sur l'épaule. Après tout, j'avais beau faire le malin, je ne voulais pas qu'il lui arrive quelque chose par ma faute, mais j'avais confiance en elle !

Elle se concentra, nous demanda une minute. Nous la laissions et la regardions patiemment. Elle nous dit être prête. Je ne lui avais pas dit où nous transporté. Elle regarda l'ensemble du trésor. J'inspirais et expirais doucement et longuement. Elle se concentra davantage encore, ferma les yeux et une lumière blanche envahit tout l'espace. Je sentais un truc bizarre...

Je rouvrais les yeux, tout avait changé autour de moi. Je cherchais immédiatement les autres du regard. Le trésor était éparpillé dans et autour d'une maison de campagne bordée par un joli petit bois. Je pouvais mettre ma main à couper que nous n'étions plus en territoires hostiles. Je trouvais Gaintor, qui ne se loupait guère, qui se réveillait. Il me dit aller bien et vis Adelia. Je la repérais et vis aussi Gorm se relever sur mon chemin jusqu'à elle. Je vis arriver un homme avec les bras chargé de bois avec une femme à ses côtés. Ils n'avaient pas l'air agressif, mais Dieu seul sait ce que l'or peut avoir comme effet dans la tête des hommes. Je rejoins Adelia et me mis à genou à côté d'elle. Je passais mes mains au-dessus d'elle: elle dormait. Je lui ôtais tout ces trucs et la guérissais immédiatement, sans m'occuper de ses gens qui s'approchais aussi de nous. S'ils avaient quelque chose d'agressif Gorm s'en chargerait. Elle rouvrit les yeux et mon coeur fut soulagé de la voir reprendre conscience. Je soutenais Adelia et l'aidait même à s'assoir.

"Sacrée mage que tu es ! T'as réussi ! Adelia, nous avons réussi ! ... Tu vas comment ? T'as fait ça d'un coup, tu t'rends compte ?"

Mon retour à la réalité se fit à travers d'étranges paroles que prononcées l'homme:

"Adelia ? Ma chérie ?"

Je relevais les yeux avec mes sourcils froncés face à cet homme et cette femme qui avaient quasiment les larmes aux yeux.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 2 Aoû - 21:29
Le trésor du gouffre maudit


Adelia n'avait pas envie d'être malade ou mourir en utilisant trop souvent ses pouvoirs, elle ne savait pas encore ces limites. Et si ces limites étaient de mourir, elle le serait jamais. Elle regarda autour d'eux, encore émerveillée par tout ce spectacle. Encore surprise de voir tout cela sous terre, se demandant comment pouvaient vivre des êtres vivants ici ? Il devait bien avoir une autre sortie différente de celle qu'ils venaient de prendre. Elle plissa les yeux en soupirant doucement. Adelia serra les poings, s'il voulait qu'elle meurt, il fallait lui dire dès le départ et non pas une fois sur place. Et quand est-ce qu'il allait comprendre que la magie avait toujours un prix, son père le lui répétait depuis l'enfance. Rien que d'envoyer une boule d'énergie l'épuisait, alors transplaner tout un trésor allait être un effort surhumain sans devoir tomber dans les pommes.

Elle regarda Rulf s'éloigner vers la « bibliothèque », la laissant seule devant le trésor. Alors qu'elle allait sortir de la pièce, il l'appela pour lui venir en aide. Elle hésita entre lui dire de se débrouiller ou d'aller vraiment l'aider et opta pour l'aide. Ils portèrent ensemble le livre jusqu'à une table et elle laissa Rulf de le lire, le survolant seulement sans prendre compte de ce qu'il racontait. Elle leva les yeux au plafond quand Rulf lui fit une réplique sur la capacité à augmenter ses pouvoirs ou comment tuer une fée magique en quelques minutes... Il se tourna de nouveau vers elle et lui donna un parchemin et une plume, à contre cœur et sans rien dire, elle nota les noms des objets énumérés par le nain. Un objet était entre leur main quand Gorm annonça que la salle était fermé, avec le vacarme qu'elle a fait, Adelia n'avait eu aucun doute la dessus.

Comme par hasard, il y avait des objets qui pourraient décupler ses pouvoirs. Elle secoua la tête, ce nain était vraiment têtu, pire qu'elle, a vrai dire. Elle regarda les objets en ne voulant pas les utiliser, et s'ils étaient ensorceler pour faire le sens contraire ? Ce nain se posait vraiment aucune question et fonçait dans le tas. Tout comme elle, quand il y avait une guerre, pas de plan et elle y allait tout de même, quitte à mourir par la suite. Pour quoi changer de comportement aujourd'hui ? Autant mourir pour une bonne cause. Malheureusement, oui, on a qu'une vie et dans celle-là, Adelia voulait revoir sa famille. Elle retint son souffle pendant qu'on l'aidait à mettre toutes ces attirails. Adelia commençait à perdre confiance au nain et une boule au ventre commença à se former. Elle avait l'air ridicule avec tout cela. Elle ne savait même pas où ils allaient, elle se rappelait même plus à quoi ressemblait la maison de Rulf. Elle songea à la maison de ses parents, puisque Rulf ne lui décrivait pas l'endroit où se rendre.

Un étrange frisson la parcouru, elle se crut morte pendant quelques secondes, son cœur s'arrêta de battre et elle sentit son nez couler. Adelia sentit le choc du sol et tomba comme une pierre. Elle s'éveilla mais n'osa pas bouger pour le moment, la lumière lui faisait mal aux yeux et mal au crâne. Grâce aux objets, elle était encore en vie, allongée sur de la terre. Un champ peut-être. Était-elle chez ses parents ou alors ailleurs ? Elle s'évanouit pourtant. Quand elle s'éveilla de nouveau s'était de rage. Elle s’asseyait avec l'aide du nain avant de se mettre debout. Ses oreilles sifflaient et elle n'entendait rien de ce qu'il disait. Elle se tourna vers un homme et une femme qu'elle connaissait très bien. Ses parents étaient là, devant-elle et lui souriaient ravi. Peu de temps après, elle vit Frameric, petit blondinet auquel il manquait une dent. Elle vit ensuite apparaître Lysandre et Albrane. Ils étaient tous ravi de la revoir aussi rapidement. Après les étreintes, elle se tourna vers Rulf et lui mit un pin dans le visage, qu'il en tomba au sol.

« - Cela aurait pu me tuer, mais non, monsieur voulait à toute fin que je fasse sortir le trésor de la grotte sans penser aux conséquences ! Oui, bien sûr, j'imagine que si les objets auraient été ensorcelés, tu te serais frotté les mains ? »

Tout le monde était étonné de voir tout cet or sur le sol. Heureusement que la maison était isolée.

© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la technologie
Messages : 652
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Aoû - 17:44

Le trésor du gouffre maudit
Feat Adelia


La première réaction d'Adelia était loin de celle que j'aurais pu m'imaginer, bien que j'aurais très bien pu. Elle me décochait un de ses pains ! Je m'en souviendrais un moment d'une droite comme ça !

L'élan et le cœur mit dans ce coup me fit tomber sur le cul. Mon nez se mit à saigner. Je soupirais et n'allais pas en rajouter en sachant que les objets qu'elle portait quelques minutes plus tôt étaient bel et bien ensorcelés et heureusement. Je savais qu'elle avait perdu connaissance à cause du fait qu'elle avait transporté l'intégralité du trésor et non une partie. Je me soignais le nez et lui répondais à chaud:

"Comment ? J'ai pris toutes les précautions pour ne pas que tu meurs ! Je ne voulais pas rester dans ce trou plus profond que l'enfer pour l'éternité à réfléchir ! Oui, j'ai pris une décision ! Et c'ets toi qui fonce arme à la main avant de réfléchir qui me dit ça !?"

Je me calmais et regardais sa petite famille. Elle était avec les siens au moins et cela l'apaiserait. Elle retira tout l'attirail qu'on lui avait trouvé. Je reprenais mon calme et entrevue Gaintor et Gorm nous rejoindre. Je soupirais et baissais la tête, un peu plus réfléchis. Je m'avançais et reprenais d'un ton plus calme et conciliant:

"Bien... Je te dois des excuses. Pardonnes moi de t'en avoir demander tant. Je ... T'es une alliée bien trop précieuse pour que j'm'engueule avec toi, et puis t'as un sale caractère que je comprends trop bien. Alors pardon de t'avoir poussé à bout..."

Bien que nous marchions littéralement sur l'or et que je surveillais du coin de l'œil son frère en train de toucher quelques pièces , le plus précieux à ce moment était qu'elle m'accorde son pardon et que je conserve son amitié. Je ne voulais pas qu'elle se méfie de moi et me vois comme un manipulateur. Pas une seconde je n'avais pensé la mettre en danger de mort. J'aurais tout donné pour qu'elle reste en vie. Je connaissais ma capacité de soin pour la ramener parmi les vivants dans la pire des situations, quittes à ce que j'y laisse la peau. Je pensais une seconde à la lourde tâche qui nous attendait et que j'espérais pouvoir finir avec elle: la dispersion du trésor. Je commencerais d'ailleurs par un partage théorique entre les peuples... Mais d'abord, je devais savoir si elle avait toujours confiance en moi et me pardonnais avant d'entreprendre la suite des événements.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 6 Aoû - 13:20
Le trésor du gouffre maudit


Cela il ne s'y était pas préparé et ne l'avait pas vu venir. Depuis le début, cela démangeait Adelia et se fut un soulagement. Elle soupira et secoua sa main en grimaçant, elle avait oublié que ça faisait tout de même mal. Les objets auraient pu être ensorcelé par un sorcier noir pour faire l'effet contraire, au lieu de l'aider, cela aurait pu la tuer. Elle entendait Lysandre rire non loin d'eux et elle se tourna vers sa famille qui était inquiet. Frameric était caché derrière leur père, regardant Gorm. Il avait peur de ce dernier, mais comment expliquer que celui-ci était différent ? Même Adelia ne lui faisait pas confiance. Et n'écoutait même pas les jérémiade de Rulf qui se relevait. Ses parents restèrent en retrait en apercevant le géant et le gobelin, pensant être attaqué. Adelia les rassura mais leur dit plus bas de faire attention au gobelin. Son père hocha la tête en gardant un œil sur Gorm et en emmenant tout le petit groupe jusqu'à la chaumière.

Adelia tendit l'oreille pour écouter les excuses de Rulf, tout en tapant derrière la tête de Lysandre qui vérifiait si c'était du vrai or. Ce dernier envisageait même d'acheter plusieurs forges et de garder l'or, Adelia lui tira l'oreille en précisant que ce n'était pas pour eux. Restèrent dehors, faisant comprendre à Gorm et au géant, de rester dehors, que Framéric avait peur du gobelin. Puis il rentrèrent dans la chaumière. Adelia se tourna vers Rulf.

« - Je me demande ta réaction, si je t'avais mis des objets ensorcelés, qui viennent de je ne sais où, qui pouvaient très bien faire autre chose que le bien, ils auraient pu être ensorcelés par de la magie noire par exemple ! Je suis peut-être fonceuse, mais pas suicidaire ! Cependant, il y a pire à gérer que cela, donc je suis en vie ! »

Adelia n'avait pas l'habitude de s'excuser, il devra se contenter de ces mots. Ils furent accueilli tout de même, à bras ouvert. La mère d'Adelia leur prépara quelques mets et ils discutèrent du partage de l'or tout en mangeant.

© OswinWho


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la technologie
Messages : 652
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Aoû - 12:03

Le trésor du gouffre maudit
Feat Adelia


Elle continuait sur le même refrain, mais en même temps, je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir. Je ne mesurais pas comme elle la portée du danger, car j'avais été sûr de moi, mais je pouvais comprendre ses positions. Sa dernière phrase résumait son pardon inavouable. Je savais qu'elle voulait à présent tourner la page et me contentais de cela, car je pouvais penser la connaître maintenant.

Ainsi venait le temps des explications, à commencer par sa famille. Je saluais son père et sa mère et fis un signe à ses frères. Je dis à Gorm et Gaintor de sécuriser la zone, pour ainsi détendre un peu l'atmosphère et nous garantir que pas plus de monde soit au courant. J'entrais dans la maison et nous nous asseyions autour de la table. Adelia me laissait la parole. J'expliquais que ce trésor venait d'un ancien mage très puissant qui l'avait caché en terre hostile et que nous étions allés le chercher pour que des êtres aux idées viles ne s'en emparent pas. Je précisais aussi l'avenir que nous avions décidé pour ces objets et ce trésor: une part reviendrait à chaque peuple, soit les fées, les elfes, les nains et les humains.

Le père d'Adelia comprenait cette position et soulignait le grand honneur de sa fille. Il était fier d'elle et lui fit savoir. Il voulait lui parler ensuite et lui dire qu'elle pouvait se servir de sa magie pour faire le bien, mais rester prudente. Je leur racontais aussi pourquoi Adelia m'en voulait, mais la tâche de trier le trésor prit le dessus.

J'embauchais tout le monde et nous trions les objets en quatre zones sur la propriété. Je pris le grimoire qui les répertoriait et je dirigeais les opérations, non sans y participer également. Gaintor et Gorm revenaient pour nous aider. La tâche nous prit toute la journée et le début de soirée. Finalement, il fut décidé, après avoir parlé avec Adelia et son père, que les parchemins magiques allaient toutes aux fées sauf quelques-uns aux elfes. L'or fut distribué à la proportionnelle entre les quatre peuples. Les nains et les humains auraient les armes magiques et les "ustensiles de cuisine". Nous nous arrangions ensuite pour que les sorts ou enchantements correspondant à un ensemble soit divisé entre les quatre peuples.

Nous mangions dans la petite maison contents de notre travail. Adelia parla avec ses parents et je sortais boire un coup avec Gorm et Gaintor. Cette quête était presque finie. Je rentrais et allais trouver Adelia dans sa chambre. Je frappais et attendais son autorisation pour entrer.

"Comme je ne pensais pas faire toutes les capitales de Podendril et l'île des fées, je pensais que nous puissions nous rendre à Tialtec et demander une délégation auprès du roi. Lui se chargera de demander d'autres délégations pour emmener les parties du trésor comme nous l'avons divisé. Il y aura des mages, ou équivalent avec un parchemin, pour téléporter tout ça. Donc on pourrait se rendre à Tialtec demain..."

Je m'assis sur une chaise et la regardais à la lumière d'une bougie qui brûlait sur sa table de nuit. Je ne voulais pas encore m'excuser, mais avoir une nouvelle conversation avec elle en tête à tête, comme des amis.  





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 9 Aoû - 14:54
Le trésor du gouffre maudit


Le silence régnait à table, Frameric et Albrane riaient en observant Rulf et leur père leur lança un regard noir, ce qui les fit arrêter. Rulf prit alors la parole, expliquant d'où venait le trésor qui se trouvait désormais sur leur terrain. La mère d'Adelia retint sa respiration et regarda par la fenêtre de peur que les sorciers noirs ou tout autres êtres, viennent reprendre leur trésor. Le père d'Adelia fronça les sourcils, et avait un peu d'appréhension face à tout cela. Il tourna la tête vers sa fille unique craignant pour la suite à venir. Il n'avait jamais toléré qu'elle ait de la magie, par peur des autres, mais surtout pour ce qui lui était arrivé étant enfant. La magie, pour lui, n'était pas le bien venu, il savait qu'Adelia ne ferait jamais le mal avec ses pouvoirs. Cependant, il savait qu'une personne bien pouvait se retourner contre les siens, la magie était le mal à forte dose. Il ne l'acceptait pas et ne voulait pas qu'Adelia l'utilise sous son toit ou devant lui.

À la grande surprise générale, tout le monde dévisageait Audric, le père de famille. Ce dernier lançait des louanges à Adelia, sachant qu'il était contre tout ce qu'Adelia entreprenait, qu'elle serait mieux au château à servir comme sa mère. Seule sa mère était compréhensif, à l'évocation du fait qu'Adelia n'était pas leur fille, cette dernière était partie à la recherche de réponse. À présent, sa fille adoptive savait qu'elle était une fée.  Adelia retint un soupir, se demandant si Rulf n'utilisait pas sa magie sur son père pour calmer ce dernier.

La partie de la journée fut de faire un tri du trésor, seul Frameric, bien trop jeune pour ce genre de chose, resta dans la maison à observer par la fenêtre. Adelia jetait des coups d’œil vers la maison et puis, ce dernier avait peur de Gorm depuis sa mésaventure. Une fois que tout fut conclu et mit dans des sacs en toile, ils finirent par aller manger. Les enfants allèrent se coucher alors que Lysandre voulait rester et veiller. Il fut envoyer coucher et Adelia monta à son tour sur la mezzanine qui la séparait d'un drap, de la chambre de ses frères. Elle allait souffler sur la bougie quand on toqua sur une poutre. Elle hésita et dit d'entrer, Rulf apparut alors. Il lui explique ce qu'il comptait faire et attendait qu'il parte, ne sachant pas quoi lui dire en retour. Elle roula des yeux devinant qu'il voulait une réponse.

« - On aurait pu en parler demain, si tu trouve que cela est plus rapide, alors faisons comme cela ! Je ne vois pas d'inconvénient et quoi dire d'autre ! »

© OswinWho


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la technologie
Messages : 652
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Aoû - 17:11

Le trésor du gouffre maudit
Feat Adelia


Adelia finit par me donner une réponse. Je souris et lui souhaita bonne nuit en chuchotant. Je disparus et me rendais dehors pour dormir avec mes amis, Gorm et Gaintor. Nous trois, bien que très différents physiquement, avions quelque chose en commun: nous étions des étrangers, pas pareils, d'un ailleurs qui faisait peur. Gorm se cachait, il avait peur des gamins de la maison. C'est donc en retrait qu'il s'était installé au pied d'un arbre feuillus, le géant à ses côtés.

Je me posais en silence avec eux et ouvrais une bouteille. J'avais le cœur lourd pour Adelia. Je savais à présent comment elle avait grandie et ce n'était pas comme moi bien au chaud dans une maison entouré d'une famille aimante pour la supporter. Son père était un drôle de personnage, protecteur envers ses fils et à la limite dédaigneux envers cette fille unique différente. Adelia ne rentrait pas dans le moule conçu par son père et cela avait pour conséquence l'indécision que je lui connaissais.

Je débouchais la bouteille et buvais au goulot en regardant l'horizon. Il n'y avait plus de lumière dans la maison et mes deux amis s'endormaient. Je soupirais et repensais à ce que nous venions de traverser. Gaintor bailla et me rejoint les yeux lourds. Nous parlions un peu de lui et son avenir. Il voulait que je lui promette qu'il garde une partie du trésor. Je lui promis alors d'en parler au roi des nains et il alla se coucher avec l'esprit serein.

Je vidais doucement cette bouteille en soupirant aussi. Je pensais à notre voyage jusqu'à Tialtec. Il nous faudrait trois ou quatre jours pour l'aller-retour. Je laisserais Gorm et Gaintor surveiller le trésor jusqu'à notre retour avec la délégation. Le vin me soulait et freinait un peu ma réflexion. Je m'étais attaché à Adelia et la considérais comme une enfant. Sous ses airs de dures à cuire et de guerrière impitoyable, Adelia était cette enfant que son père empêchait d'évoluer. Pourtant la vie de sa fille aujourd'hui lui montrait bien sa capacité à se débrouiller toute seule, à s'affirmer par elle-même. Pourquoi diable ne lui tenait-elle pas tête ? Pourquoi avait-elle tant peur de découvrir son potentiel ? Elle a un sang froid et la tête sur les épaules, elle saurait bien trouver ses limites ! Je pensais alors que Patrick aurait la patience et le pouvoir de lui montrer ce potentiel, tant magique qu'humain. Je ne me sentais pas les épaules à le faire, mais je voulais à tout prix rester en bons termes avec elle pour peut-être être le confident que j'étais pour d'autres...

Quasi bourré, je pris une plume et une bougie. J'écrivais à mon ami mage et lui demandais des nouvelles. J'écrivais aussi à une amie restée à Dendrelia. Je pliais les lettres, finis ma bouteille et allait me vautrer à côté de Gorm.

Une petite tape dans le pied me fit ouvrir les yeux. Le soleil était levé et m'aveuglait. Je soupirais et sentais ma tête énorme. Je me retournais en grognant et vis Adelia. Gorm était debout avec sa main sur son épée entre sa famille et nous. Je vis que le ciel n'était pas si bleu que ça et me levais. Je rentrais pour manger un truc et dit à Adelia que nous nous mettions en route. Le père revint à la charge. Lui, il me saoulait encore plus que ma bouteille !

"Ecoutez monsieur, je ne vous connais pas, et vous non plus. Votre fille est quelqu'un de formidable et là, j'ai besoin d'elle ! Elle va donc me suivre et nous reviendrons dans deux jours avec une ou plusieurs délégations. Mes amis resteront là pour que vous ne vous avisiez pas à toucher à ce trésor. Sur-ce, à bon entendeur, salut !"

Et je ne lui laissais pas le temps de répliquer. Je tournais eles talons et m'en allait. Je vis un signe de la main et un hochement positif de la tête pour mes amis et rejoignais le chemin direction mon pays et la capitale du royaume.







Dernière édition par Rulf Golbak le Ven 14 Aoû - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 13 Aoû - 18:44
Le trésor du gouffre maudit


Adelia regardait Rulf la fixer sans rien dire d'autre. Il se leva enfin, lui fit un signe de la main en lui souhaitant bonne nuit. Elle retint un soupir et s'écroula en arrière pour fixer le plafond en poutre. Elle se tourna sur un côté, puis sur l'autre côté, en songea à demain qui était encore loin. Elle soupira profondément avant de souffler sa bougie et de fermer les yeux. Adelia les rouvrit dans le noir en entendant Frameric faire un cauchemar, elle entendit par la suite des bruits de plancher et le grincement d'un lit. Lysandre prenait son rôle de grand frère, très au sérieux et elle eut un sourire aux lèvres. Il avait finalement compris son rôle dans cette famille, depuis l'aventure qu'elle avait eu avec lui et Tyler, Adelia lui avait expliqué qu'il devait à présent prendre soin des siens. Elle tendit l'oreille et s'aperçut qu'ils s'étaient tout deux endormis.

L'aube pointait à peine quand Adelia se réveilla. Elle resta un instant dans son lit avant de se lever. Elle entendait du bruit en bas et finit par aller les rejoindre. Elle aidait sa mère à ranger le linge et à nourrir les plus petit. Pendant ce temps, Lysandre demandait à Adelia de venir avec elle, elle refusa catégoriquement. Une chance que leur père n'avait pas entendu cette demande. En regardant par les fenêtres, elle vit que le soleil n'était pas au rendez-vous et que de gros nuages gris s'approchaient. Un temps de pluie s'annonçait alors pour aujourd'hui, quoi de mieux pour arroser les plantations ? Après avoir mangé un morceau, elle se prépara, prit ses armes sous le regard de son père. Il lui demanda pour quoi elle continuait tout cela, sachant qu'elle savait à présent ce qu'elle était en réalité. Elle lui répondit que le fait d'aider les autres lui convenait amplement. Il ne comprenait pas ce comportement, mais il n'y avait rien à comprendre là-dedans.

Elle réveilla Rulf d'un coup de pied pas trop méchant car ce dernier semblait dormir paisiblement et ne rien entendre. Il s'éveilla en grognant et fila dans la maison pour manger comme bon nain qui se respecte. Ils prirent finalement la route et le père d'Adelia demanda de rester et d'aider la famille. Qu'il ne comprenait pas ce qu'elle faisait avec un gobelin et un nain. Rulf, à bout de nerf, commença à monter sur ses grands chevaux et se prit la tête avec ce dernier. Adelia roulait des yeux et s'éloignait déjà en direction du royaume des nains.

© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la technologie
Messages : 652
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Aoû - 15:54

Le trésor du gouffre maudit
Feat Adelia


Comme elle me disait que je traînais toujours des pieds, cette fois j'y allais d'un bon pas et puis je n'avais pas envie de parler. Quelle famille ! Je sais pas comment était les frères, mais entre le père qui voulait tout contrôler, la mère qui levait les yeux au ciel en attendant des jours meilleurs et la fille qui était une mule, ben ça devait donner !

Je ne me retournais pas et ne daignais pas lever les yeux sur cette fée qui ressemblait bien davantage à un gobelin dans les agissements et le caractère. Je ne fis pas de pause et buvais même debout. La pluie s'invita et tombait de plus en plus. Je continuais d'avancer en marmonnant un juron: quelle foutue journée ! Nous marchions pendant six heures et fîmes une pause pour manger un morceau. Je ne traînais pas pour manger et ne lui parlais pas plus. Je repris la marche au même rythme et lançais un sort pour marcher à vitesse constante sans m'épuiser. Je ne tirais pas trop sur ma magie et gardais ma régularité. Je bus une nouvelle fois tout en marchant. Je soupirais lorsqu'elle voulut faire une réflexion et m'éloignait en forçant le pas. Nous marchions cinq heures sous l'eau. Elle traînait même un peu des pieds lorsque la nuit tomba. J'en avais marre et dépliais une carte pour nous trouver un abris. La capitale serait atteinte demain.

Je dirigeais nos pas vers un village après avoir passé la frontière. Je connaissais des personnes qui nous offrirais le gîte et le couvert. Je vis les lumières du village et entrais dans une grande maison. Un nain m'accueillait à bras ouvert.

"Et bien mon Rulf, t'es bien trempé !"

Je lui demandais s'il pouvait nous accueillir pour la nuit. Il me demanda qui était derrière moi, je lui répondis:


"Une amie, même s'il y a des fois où j'en doute"


Il ne voulut pas insisté et nous dit de le suivre immédiatement pour nous montrer les chambres. Il nous dit de le rejoindre pour le repas du soir dans un moment, une fois que nous serons secs et changés. Je posais ma cape sur une chaise et mon sac par terre. Je me retournais et posais mes mains sur mes hanches en écoutant pour la première fois de la journée la voix d'Adelia.  




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 16 Aoû - 10:50
Le trésor du gouffre maudit


Adelia n'avait salué que ses frères et sa mère puis s'était tout simplement éloigner. Bien sûr, qu'elle avait déjà tenu tête à son père, mais cela remontait à bien loin. Au temps où elle ne savait pas encore qu'elle était une fée, au temps où elle se cherchait. Elle disparaissait pendant qu'elle servait les lourds plats dans le château et avait envie de découvrir pourquoi. Son père n'avait pas voulu qu'elle délaisse sa mère seule dans le château. Elle avait su avant qu'elle était une fait, mais depuis tout ce temps, son père avait peur qu'elle se fasse tuer, capturer, il était sur-protecteur rien de plus. Adelia le comprenait bien, mais parfois, il devait leur laisser la chance de faire leur propre choix.

Ils marchaient pendant plusieurs lieues, sans s'arrêter, et Adelia fut surprise. D'habitude, Rulf voulait faire une pause et déguster de bon mets avant de repartir. Cette fois, ils marchèrent droit devant eux, en voulant atteindre les terres assez rapidement. La pluie les accompagna pendant assez longtemps avant que, finalement, ils finissent par faire tout de même une pause pour manger un peu et reprendre des forces. Adelia soupira et fut ravie de ce silence que seul les oiseaux rompaient de leur chant. Adelia jeta un coup d’œil vers Rulf qui avait sorti une carte et semblait vouloir trouver un endroit pour dormir. La nuit commençait doucement à descendre et ils atteignirent ensemble un village ou un nain les accueillait.

Ils rentrèrent dans la demeure. Adelia regardait autour d'elle sans rien dire. Elle se pencha en avant pour rentrer et monta quelques marches pour se retrouver dans une chambre. Elle n'avait pas par habitude de se balader avec des affaires propres sur elle. La jeune fée retira tout simplement ses bottes et ses armes en soufflant doucement. Elle posa ensuite son sac magique à bandoulière et se tourna vers Rulf.

« - Tu sais, mon père cherche juste à me surprotéger, il doit veiller sur le bien être de sa famille comme on lui a appris et il a vu des hommes et des femmes se faire tuer par la magie, et d'autre, se faire tuer à cause de leur magie ! Alors il a peur pour moi, comme tous pères ! Merci à ton ami de nous offrir le gîte. On est encore loin de là où on doit se rendre ? »

© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la technologie
Messages : 652
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Aoû - 18:21

Le trésor du gouffre maudit
Feat Adelia


Elle avait retiré ses bottes et posé son sac au sol. Elle commençait par justifier les actes et pensées de son père, comme si je n'avais pas très bien compris par moi-même. Cela dit je savais les ravages que la magie pouvait faire et ce sur les hommes également. Elle remerciait mon ami, mais d'un autre côté le ton qu'elle employait voulait bien dire qu'elle avait envie que je lui parle de nouveau et la dédouane de son fichu caractère. Elle finit par s'intéresser à notre itinéraire, c'était pas trop tôt. Mais j'avais d'autres vérités à lui énoncer auparavant:

"Ecoutes, moi aussi je t'apprécie et j'm'excuses si j'ai été blessant envers ton père. Je ne suis pas le mieux placer pour te dire les ravages de la magie... Patrick le ferait mieux que moi et je sais qu'il n'aime pas en parler. Par contre ! Ce que je sais en revanche, c'est que si tu ne te mets pas sérieusement à considérer la magie comme un don... Un don pour toi peut-être, mais aussi pour les autres, tu ne vaudras guère mieux qu'un sorcier noir ! Tu peux devenir dangereuse si tu ne sais pas te contrôler. Je me rends compte là, que j'ai fait une erreur: je t'ai fait utiliser un de plus puissant sorts ! Cela même sans que tu sois consciente de la finalité de ton agissement ! Ah Adelia... si tu savais ce que d'autres ont traversé..."

Je pensais alors aux histoires horribles que Patrick avait pu me raconter, des épreuves qu'il avait traversé lors de sa formation de mage de guerre. Il ne parlait que peu de cette période, pourtant ses difficultés n'étaient pas si différentes de celles d'Adélia aujourd'hui. J'arrêtais sur ce sujet, ce n'était pas ma vie, ni même mes affaires. Je sentais, comme mon ami, une grande magie en Adelia et un cœur battre sous son armure de façade, mais aussi m'offusquais de ce gâchis. J'étais persuadé qu'elle était plus touchée que ce qu'elle en voulait bien l'avouer Je l'avais vu donner ses ordres et de son bon sens aux villageois, ses mots et sourire pour cette petite fille... ET elle me disait ne pas aider ! Je soupirais et changeais de sujet après quelques secondes de silence, répondant calmement à sa réponse:

"Si l'on ne fait pas de pause, mais qu'on avance un peu moins vite, nous serons à Tialtec demain en fin d'après-midi pour les dernières séances que peut tenir le roi. Une fois averti je suis sûr qu'il nous fera aider du mage nain pour nous faire une potion de téléportation pour retourner chez tes parents..."

Je ne pensais vraiment pas qu'Adelia soit comme les sorciers noirs, mais je voulais un peu la secouer. Elle gardait un fort potentiel magique et Patrick lui avait ouvert les yeux en peu de temps pour qu'elle n'ait plus peur de penser avec. Elle le faisait, mais elle avait peur de vivre avec. Les sorciers noirs n'utilisent leurs sorts que pour leur propres affaires et leurs propres intérêts. Leur magie est d'ailleurs souvent offensive, voire agressive. Ils n'ont même plus de regret quand à utiliser de puissant sorts, ce qui pour moi était la barrière fondamentale entre la magie blanche et la magie noire. Je le partageais d'ailleurs avec elle:

"J'y reviens, mais tu vois, pour moi, la barrière fondamentale entre la magie blanche et la magie noire et la conscience de faire, savoir ce que l'n fait de sa magie, pour soit, pour les autres... Tu as choisi cette voie, alors vide ton sac de temps en temps..."

Je me présentais comme un ami, un confident, mais aussi quelqu'un qui en a suffisamment vu ou entendu pour savoir de quoi il parle. J'étais prêt à lui en apprendre plus sur le sujet qu'elle voulait. Je m'assis sur mon lit à côté du sien et allumait magiquement la bougie sur le meuble au milieu des deux lits.



Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Ven 2 Oct - 18:54

ARCHIVAGE DES RPS


Ce sujet n'a pas reçu de réponse depuis 1 MOIS.

Vous êtes prié de contacter le membre concerné afin de le relancer.

Si aucune réponse n'est apporté à ce sujet dans 15 JOURS, il sera archivé




"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Ven 23 Oct - 21:09
Le trésor du gouffre maudit


Adelia commençait finalement à sentir la fatigue. Elle avait l'habitude de marcher aussi longtemps mais ayant fait usage de magie trop souvent, la fatigue arrivait plutôt que prévu. Elle étouffa un bâillement et se détendit un peu en reportant son attention sur Rulf en face d'elle à présent. Ce dernier s'excusa de son comportement face à son père et de ce que la magie pouvait causer comme ravage. Elle songea alors aux histoires de son père. Il avait vu une mère et ses enfants, pendus dans le vide sur un pont de pierre, puis égorgés sur la place publique pour marquer l'exemple, et surtout s'assurer qu'ils étaient bien mort et ne faisaient pas semblant. La mère avait été accusée de sorcellerie en ayant glissé un petit sac rempli d'os de poulet et d'herbe, sous l'oreiller d'une reine. Cette dernière était malade et la mère voulait l'aider... Mais cela avait été mal vu et avait été pris pour de la magie. Adelia eut un frisson et écouta toujours Rulf. Elle était consciente que la magie pouvait aider ou pas. Elle souffla doucement en hochant la tête sans rien dire de plus.

Un long silence plana après la dernière phrase du nain. Adelia pensait qu'il allait continuer dans ce sens. Cependant, il n'en fit rien, et semblait vaguer ailleurs, entre deux eaux. Songeant certainement à demain ou à tout autre chose. Au final, il annonça à Adelia pour l'itinéraire de demain, qu'ils partiraient alors à l'aube et arriveraient tout deux à Tialtec en fin d'après-midi. Il y eut un court silence avant qu'il n'entame une autre discutions, relatant encore la magie. Adelia roula des yeux en grimaçant un sourire sur ses lèvres en observant le mage.

Cela aurait certainement impressionné Lysandre, de voir une bougie s'allumer par de la magie. Elle avait réussi à le faire, qu'une seule fois avant de brûler aussi, les rideaux de la chambre. Par réflexe, Lysandre, avait jeter son verre dessus. Que de souvenir et à présent tout était loin et la voilà ici. Elle savait maitrisser sa magie à présent et pouvait le lui montrer sans brûler les rideaux cette fois. Elle eut un sourire en secouant la tête et se détourna de Rulf sans rien dire. Il allait penser qu'elle était devenu folle, à sourire toute seule. Elle se coucha et se vida la tête de toute sa journée et celle qui l'attendait demain, avant de glisser dans les rêves les plus dangereux ou les plus doux. Demain était un autre jour...

© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Le trésor du gouffre maudit - Adelia et Rulf
Scientia Magicam :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Mon petit mur du Gouffre de Helm :D
» Gouffre de helm (aide)
» Île au crane + Maudit Graal
» [tuto] Gimli et Legolas au gouffre de Helm
» Le gouffre de helm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-