AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Mages de guerre - Adelia et Patrick
 :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS ABANDONNÉS
Aller à la page : 1, 2  Suivant


J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1819
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 30 Juil - 20:03

Mages de guerre
Feat Adelia


La paix était une belle et bonne chose, mais il lui fallait de fervent défenseur et de bons gardiens. Eléa, Rulf, Jack et Cheryl m'avaient poussé et demandé plus ou moins directement pourquoi je n'étais pas un grand maître en magie de la guerre. J'y ai beaucoup réfléchis et me disais de plus en plus que c'était une bonne idée. J'en avais les capacités et pourrais ainsi pousser de jeunes mages à rejoindre les rangs du bien.

Je me rendais à Fortilia auprès des plus puissants mages et plus grands sages de Podendril. Ils me dirent qu'il n'y avait que deux grands mages de guerre dans le monde. L'un était âgé et l'autre en territoire hostile à se battre. L'ancien mage me reçu et accepta de me raconter comment devenir un grand maître. Il sentait en moi une forte magie, mais il me dit que ce n'était pas là ma force. Il ne me connaissait pourtant pas du tout.

En parlant avec lui, j'avais l'impression d'être avec mon grand-père. Nous parlions de tout et de rien... D'un coup, il s'arrêta de parler, puis me demanda si j'avais déjà aider un jeune mage à faire le choix du bien. Mes pensées allèrent alors directement vers Adelia et je lui en fis part. Il me dit que j'étais un sage et que c'est pour cela qu'il m'avait tant parler. Il avait tester mon "opinion sur le monde" comme il disait. Il me dit aussi que c'était pour trouver qui serait mon écuyer, pour lui il n'y avait aucun doute. Il me dit de la trouver et revenir, il aurait une mission pour nous si elle acceptait. Je pris congé de lui en me sentant bien, mais en même temps, je sentais que devenir grand maître était une lourde tâche et doutais d'y arriver.

Je me rendais dans ma chambre d'auberge pour écrire à Rulf qui me disait l'avoir vu passer par sa maison avant de tracer sa route. Un bonjour cordiale qui n'aurait pas été du Adelia il y eut un an environ. Il me dit où la trouver en retour. Je mesurais alors l'importance d'être maître et le long chemin qui m'attendait, mais j'en avais envie !

Après deux jours de marches et course, je retrouvais son essence magique en territoire des hommes, à la frontière nord avec les nains. Peut-être cherchait-elle l'aventure... Elle était allongée dans une clairière à se reposer. Je constatais en m'approchant qu'elle venait de finir de laver ses armes. Elle bondit sur ses jambes et s'apprêtait à s'armer avant de ma reconnaître. Je lui souris:

"Dommage, je ne suis pas un grand gobelin, mais si t'as envie d'en découdre ..."

Je finis de m'approcher et lui fis la bise. Elle rangea son arme.  






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 2 Aoû - 13:00
Maître de guerre !

Étrange sensation que de vouloir effleurer quelque chose d'invisible, quelque chose qui n'existe pas. Adelia aimait se projeter dans l'inconnu, de se perdre dans les méandres des aventures qu'elle suivait depuis longtemps. Douce folie, que de se laisser entraîner par tant d'aventures dangereuse, mais pour quelle raison au juste ? Perdre la vie ? Se retrouver ? Ou alors perdre la raison ? Se retrouver, Adelia avait longuement chercher avant que ses dons se déclenchent un par un, qu'elle se mette en danger et qu'enfin on lui dise. Être une fée ne voulait pas dire qu'elle pouvait tout faire, et pour rien au monde, elle ne désirait être une fée. Elle était née dans la terre des hommes, avait leur croyance, leurs envies. Les pouvoirs lui faisaient moins peur et elle arrivait à les contrôler depuis le temps. À présent que la « paix » se propageait, même si Adelia avait un doute vis-à-vis des sorciers noirs. Elle ne pensait pas que ces derniers veuillent vraiment une paix, quelque chose allait se produire. Quelque soit leur but, elle savait qu'ils avaient un plan, ou du moins, ils attendaient certainement le bon moment. Et puis, il lui restait encore les créatures, comme les dragons.

La journée commençait à se décliner et Adelia se posa dans une clairière. Elle n'était pas vraiment loin des terres des nains, mais ce serait un bon lieu pour se reposer. Après tout ce qu'elle venait de vivre ces derniers mois, rien de tel qu'une halte. elle avait eu vent d'une créature en terre des nains et comptait si rendre, à moins que quelque chose la ferait dévier de son chemin. Elle projeta son esprit pour guetter un danger avant de sentir que quelqu'un approché. Elle fronça les sourcils n'arrivant pas à déterminer qui cela pouvait bien venir dans sa direction. Elle revint à elle et sauta sur ses jambes tout en se procurant son épée. Elle souffla en reconnaissant Patrick et eut un sourire en coin. Ce dernier en vient à faire une blague puis de l'embrasser sur la joue pour la saluer. Elle resta figer en l'observant, simplement se baisser aurait suffit pour la saluer, elle n'aimait pas cette proximité.

« - Oui en effet, dommage que tu ne sois pas un gobelin... ! Que fais-tu par ici ? Tu me suis ? »

© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1819
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Aoû - 17:12

Mages de guerre
Feat Adelia


J'étais heureux de revoir Adelia après ces mois passés auprès d'Eléa depuis que le paix était signée. Nous avions vu son père, puis je l'avais présenté à ma famille et j'avais aidé un ami. L'idée de devenir grand maître était à présent mûre dans mon esprit et je voulais y arriver, pour elle et pour tout mes amis. Il me restait pourtant à le demander à Adelia. Mon choix s'était arrêté sur elle, non par influence du vieil homme, mais par conviction. Je souriais à sa réponse et rassemblais mes mots pour lui demander ce que je voulais.

"Non, je ne te suis pas, mais je te cherchais..."

Je posais ma cape et fis tomber mon sort de protection. Je m'assis en face d'elle prêt à répondre à son froncement de sourcils.

"Voilà, la paix étant instaurée, j'ai le projet de devenir grand maître dans la magie de la guerre ! Comme tu le sais, je suis maître dans cet art. Grâce à des amis qui me poussent, j'ai envie d'aller plus loin et me faire reconnaître. J'ai parlé à un ancien mage qui est grand maître mage guerrier.. Il m'a dit qu'il me fallait prendre un écuyer et le former à ce type de magie. Le monde a besoin de gardiens et de gens comme toi et moi pour se battre, aider tout ceux qui en ont besoin....  C'est comme ça que je le conçois du moins."

Je fis une pause et pris une grande inspiration. Je savais Adelia intelligente et elle comprenais surement où je voulais en venir. Je lui demandais alors:

"Adelia, j'aimerais que tu deviennes mon écuyère ! La décision t'appartiens évidemment d'accepter, mais aussi t'engager à choisir cette voie, cette magie... Je suis conscient de l'importance de cette décision et je suis même prêt à répondre à la moindre de tes questions..."

Je regardais sa surprise et son hésitation. Pour elle, c'était un gros engagement. Je ne connaissais que très peu ses progrès en magie, mais je savais à peu près le chemin qu'elle avait parcouru. Quand bien même, j'étais sûr de mon choix. Pour elle, faire le choix de la magie de la guerre avait pour conséquence qu'elle ne choisirait pas celle de la nature comme Cheryl. Je pourrais aussi lui inculquer la magie de l'esprit et du soin. Je restais dans l'incapacité de lui enseigner à déverser des torrents ou des orages sur nos ennemis comme aurait pu lui enseigner Cheryl. Je ne pouvais pas non plus beaucoup l'aider en téléportation corporelle, même si j'étais convaincu de trouver des solutions dans certains ouvrages... Bref, j'attendais sa réponse avec appréhension et me paraît à tout type de questions.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mer 5 Aoû - 19:26
Maître de guerre !

Adelia détailla le mage, pourquoi était-il dans cette partie du monde au lieu de rester auprès de sa dulcinée ? Elle fronça les sourcils essaya de détecter quelque chose dans ses gestes ou autre. Cependant, rien ne démontrait qu'il était là pour l'espionner ou quoi que ce soit d'autre. Elle regarda aux alentour, peut-être n'était-il pas seul et qu'elle verrait Rulf arriver en râlant qu'il avait faim. Elle roula des yeux et croisa les bras en l'écoutant. Elle souleva un sourcil alors qu'il prononçait le mot : Chercher. Pour quel but ? Une quête ? Chasser les sorciers ? Non, ces derniers avaient quitté les villages, même si elle n'y croyait pas trop. Il pouvait en avoir qui étaient contre cette paix. Il y avait un dragon en terre de nains, qu'elle s’apprêtait à rejoindre, peut-être que lui aussi y avait eu vent. Elle avait eu une quête avec Rulf qu'elle n’oublierait jamais, elle n'avait pas été aussi périlleuse qu'elle le voulait, mais au moins, elle avait donné tout l'or au villageois. Elle repartit à froncer les sourcils attendant qu'il ne se décide à lui conter ce pourquoi il la « cherchait ».

Les explications arrivèrent assez vite. Il conta la paix instauré et Adelia soupira en secouant la tête et en grimaçant. Bien entendu, elle n'y croyait toujours pas, le monde n'est pas toujours rose. Il continua sur sa lancé sans prendre en compte sa grimace. Le mage désirait devenir maître de guerre, qu'il avait rencontré un ancien mage. Mais pour quoi cela la concerné ? Qu'est-ce qu'elle venait faire la dedans ? Il lui raconta toute son histoire. Elle comprit finalement où il voulait en venir et leva les yeux au ciel. Il y eut une pause pas trop longue, auquel il hésitait un instant avant de lui faire sa demande. Elle s’esclaffa et le détailla de nouveau avant de s'arrêter voyant son sérieux.

« - Je pensais que tu plaisantais sur le moment, mais apparemment tu me semble bien sérieux dans tes propos ! Tu crois vraiment que la paix régnera toujours ? Qui te dit que les sorciers ne vont pas revenir dans quelques siècles ou peut-être demain ? Question magie, je ne m'en sers pas vraiment, cela me fatigue énormément rien que de me téléporter ! Je sais, tu vas me rétorquer que ça s'apprendre, que je fatiguerais moins par la suite, si tu m'annonce que justement c'est pour éviter que les sorciers noirs n'attaquent de nouveau, je suis partante...»

Adelia ne semblait pas avoir de question qui lui vint en tête pour le moment. Elle haussa les épaules en arquant un sourcils tout en le détaillant. Pour quoi ne pas l'avoir demandé à Kim ou à sa compagne, Elea ? Elle se leva en souriant et secouant la tête.

« - Je pensais que tu allais me proposer de t'accompagner dans une quête impliquant un dragon à pointe rouge, en terre des nains ! Mais ce n'est pas le cas apparemment ! Je m'y dirigeais justement avant que tu n'arrive à moi ! C'est une bonne pratique pour utiliser la magie ! »

Elle réunit ses affaires sans lui adresser un regard, remettant ses bottes, sa dague à sa place et reprit son sac en bandoulière magique. Elle leva la tête vers le ciel et se tourna vers lui.

« - Tu croyais que j'allais sauter de joie à l'idée d'être choisi pour être écuyère, ça fait pensé à larbin... ? Détrompe toi, la magie et moi, ça fait deux , je n'ai pas demandé à en avoir ! Et pareil, aider les gens n'est pas dans ma nature, enfin, il m'arrive à présent de le faire ! Admettons que j'accepte, on va faire des quêtes ou se retrouver à utiliser la magie dans un coin pendant plusieurs jours ? »
© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1819
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Aoû - 17:28

Mages de guerre
Feat Adelia


Adelia ne semblait pas comprendre l'importance que j'accordais à ce qu'elle devienne mon écuyer, ni même ce qu'être écuyer un mage de guerre représentait. Ce que je constatais en revanche, c'est qu'elle n'avait plus peur de donner son opinion et parler librement. Je la laissais s'exprimer et entendais ce qu'elle me disait. La motiver vis à vis des dangers qui nous guettaient n'était pas une mauvaise idée, d'ailleurs c'est ce qui me motivait aussi, mais pas seulement.

Elle se releva en souriant et secouait un peu la tête avant de reprendre la parole. Je ne l'arrêtais pas, il était important pour elle de me dire ce qu'elle pensait. La couper aurait été l'influencer sur le choix de ses mots. Elle me parlait de ce qu'elle faisait et où elle était partie. Je soupirais quand elle eut fini de reprendre toutes ses affaires. Cette fois je voulais en placer une, mais je n'en eut pas le temps. Trop correct pour l'interrompre, je l'écoutais.

Je trouvais tout de même intéressant son discours paradoxal à ses actes et ce depuis que je la connaissais. Elle pouvait avoir un discours égoïste et agir, comme le disait Rulf, comme un gobelin. Et pourtant, elle avait bien du cœur et aidait beaucoup autour d'elle, car pour moi, faire des quêtes sans gloire démontrait une grande richesse de cœur. Adelia était comme une aveugle, et l'une de mes tâches les plus difficile sera de lui montrer cela, la belle personne qu'elle est au fond, sous son armure épaisse. Je réfléchissais cinq secondes à ce qu'elle m'avait demandé et lui répondait:

"Très bien. Premièrement, sache qu'être écuyer d'un mage de guerre n'est pas la même chose que ce peut être avec un chevalier. Si je t'ai choisi, c'est non seulement pour ton potentiel magique, que ton côté humain, bien que cela soit loin de te frapper... Bref, la deuxième chose est que je ne pourrais de toute façon pas te considérer comme mon larbin. Disons que tu seras comme une élève et une coéquipière. Je peux te sortir que la magie ne t'épuiseras pas avec le temps, mais se serait te mentir. Troisièmement, si tu refuses la magie, elle te fera du mal. A l'inverse aussi, si tu te laisse submerger par la magie. C'est pour cela qu'il est important de t'apprendre à vivre avec... Je ne veux pas insister aujourd'hui, mais ta vie en sera moins difficile, crois moi d'expérience. Enfin, je suis d'accord pour ne pas rester inactif. Je comptais bien faire des quêtes et profiter toujours de mes dons pour aider ceux qui en ont besoin. En définitive et en conséquence de tout cela, j'accepte de t'aider dans ma quête avant que nous nous rendions à Fortilia.. Enfin,  nous aurons le temps de voir comment nous pouvons fonctionner en terres des nains. Et si cela te convient, nous partirions à Fortilia officialiser le fait que tu deviennes mon écuyère..."

Je laissais planer un silence pour qu'elle me dise ce qu'elle en pensait. Dans un premier temps, j'acceptais de l'aider et voir si nous pouvions bien fonctionner en tant que tel. Arès cette quête, car je savais qu'elle ne voulait pas partir sans résoudre cette énigme, nous pourrions faire un point et savoir si cette perspective d'avenir lui plaisait et si mon aide lui était nécessaire. Si elle acceptait ce "titre", nous nous rendrions à Fortilia pour l'officialiser et partir en quête pour l'ancien.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Lun 10 Aoû - 15:05
Maître de guerre !

Adelia ne comprenait pas pour quelle raison il s'adressait à elle pour ce genre de chose. N'avait-elle pas dit plus d'une fois, qu'elle n'avait pas demandé à avoir ses pouvoirs et qu'elle ne les voulait pas ? Pas au point de le crier, elle l'avait expliqué dans un autre temps, un autre lieu, qu'elle ne désirait pas les approfondir. Préférant rester comme cela, sans évolution. La dernière fois qu'elle avait suivi Patrick, c'était avec Cheryl et pour faire de la magie. Finalement, cela avait été en vint, trop têtue, la jeune femme avait refusé certaine chose et cela avait coupé court au reste. À présent, le revoilà en face d'elle pour qu'elle soit son écuyère. Elle ne voyait pas vraiment le principe, seul les chevaliers avaient des écuyers, elle se demandait à quoi pouvait bien servir un écuyer de mage. Elle plissa les yeux, elle ne s'attendait pas à ce qu'il réponde qu'ils resteront à jeter des sorts sans partir à l'action.

Elle s'y était attendu, bien sûr que c'était pour sa magie pas pour son savoir à faire des objets en bois. Adelia retint un soupir, et avait cette impression de parler le latin ou l'orc ou encore, le gobelin. Vu que personne semblait comprendre qu'elle ne voulait pas apprendre davantage. Dans ce cas, pourquoi ne pas avoir dit clairement : Apprenti d'un mage ? Elle croisa les bras et attendait sagement qu'il est fini sa parade de mots. Par ailleurs, elle savait que la magie épuisée, elle en avait fait plusieurs fois les frais. Elle haussa un sourcil alors qu'il lui disait que refuser la magie la ferait souffrir ? Ce n'est pas plutôt le sens contraire ? À trop utiliser la magie cela fait souffrir. Comment ferait-il si la magie n'existait plus, au contraire d'Adelia, elle, elle serait y vivre sans... Se soigner sans magie, elle savait, se battre sans magie, elle savait, construire sans magie aussi, pourquoi s’entêter à vouloir de la magie ? Car cela la fera souffrir ? Elle restait quand même inquiète, sceptique et peu convaincu par tout ça. Après tout, autant le suivre, même si elle préférait sa liberté que de suivre quelqu'un. Au moins, elle serait pratiquer de sa magie, même si elle sait déjà utiliser la moitié et qu'elle s'en sert pratiquement pas. Sauf, l'esprit pour savoir qui était non loin d'elle, ce sort était bien pratique.

« - C'est bon ça va, tu ne m'as pas convaincu, mais si je n'accepte toujours pas, tu vas finir par vouloir me tuer ! Cela ne serait pas plus pratique de dire apprentie que écuyer ? On commence par se rendre en terre des nains pour le dragon et quand cela sera réglé, on se rendra à Fortilia ! »

Elle se détourna en roulant des yeux et soupirant doucement, tout en se dirigeant vers la terre des nains. Elle jeta un coup d’œil pour voir si elle n'avait rien oublié et souhaitait finalement, qu'ils se fassent attaquer. Après plusieurs heures de marches, ils arrivèrent à la frontière des nains.
© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1819
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Aoû - 17:47

Mages de guerre
Feat Adelia


Je souriais en l'écoutant me répondre. Elle me rappelait quelqu'un quand il débutait dans la magie... Elle était têtue comme une mule et à part par la démonstration, je ne voyais pas comment la faire évoluer. Rulf m'avait parlé de sa famille et ce qu'il avait semblait entrevoir de son enfance. J'avais diné chez lui alors que je passais pas loin de sa maison. Je lui avais dit que j'en avais déduis la même chose. Je pensais savoir comment m'y prendre et je savais pouvoir le faire. Je remis mon sac en place sur mon dos et la suivait sur le chemin. Je laissais ma réflexion en silence paisible. Je reprenais la parole pour lui répondre tout en marchant d'un bon pas, pas comme avec Kim.

"Non, je ne te tuerais pas si tu refuses. Je pense que je serais déçu, mais je m'en remettrais... Je te dois un peu plus encore d'explications et puis cela animera le voyage.!"

Je fis une courte pause et voulais constater que j'avais un peu son attention.

"Comme tu le sais, il existe différents types de magie, dont de grandes classes qui se distinguent globalement. Toutes les classes ne sont pas fermées et un mage peut aussi maîtriser un autre type de magie que celui dans lequel il excelle."

Je me remémorais alors vite fait les différents types et des gens qu'elle puisse connaître si jamais elle avait la curiosité de voir autre chose au cas où elle ne veuille vraiment pas devenir mage de guerre.

"Avant de commencer, sache que dans tout les types, il existe trois niveaux: l'expert, qui sait utiliser un type de magie sans échec pour lui et sans mettre en danger autrui, le maître, qui est au sommet de son art et touche d'autres type de magie, et enfin le grand maître, qui maîtrise son art à la perfection mais sait aussi amener d'autres à cela. Il est maître en sa magie, mais aussi maître de maîtres. Un professeur de mage si tu veux."

Je voulais par là qu'elle se situe elle-même par rapport à ses avancées et qu'elle constate qu'elle n'était pas à zéro, à ramer sur place. Je voulais aussi lui dire qu'en magie comme dans la vie, on progresse. Je continuais avec des choses à rafraîchir pour elle, mais que je précisais avec les exemples que je trouvais:

"Alors: il y a les mages naturels, tu connais Cheryl. Ils maîtrisent les quatre éléments naturels et connaissent souvent le pouvoir des plantes. Ensuite, il y a les mages de guérison, comme Rulf qui connaissent la force de la guérison à des degrés assez élevés. Les mages de l'esprit, je n'ai pas d'exemple à te donner, maîtrisent la téléportation d'objet, de personne, la lévitation qui y est liée, ainsi que lire les pensées voire manipuler les esprits. Tout ceux-là apprennent d'eux-mêmes. Ils ont des mentors et/ou des cours bien encadrés bien sûr pour devenir bons. S'ils veulent se faire reconnaître grand maîtres, ils leur faut se faire reconnaître par leurs pairs. Les mages de guerre, comme moi, maîtrisent les sorts de jets, boules de feu, de glace.... et savent aussi se prémunir d'attaques, renvoient de charges, boucliers... Nous sommes formés pour nous battre et protéger les autres."

Je pris une pause et regardais l'horizon pensif. Je fis un retour sur mon propre passé. Elle écoutait, je le savais. Mais elle n'avait rien envie de dire. Si elle avait été un âne, je lui aurais quand même parlé si cet pane eut été magique. Je baissais un peu la tête et nous grimpions une colline. Je continuais alors sur un point que je ne pouvait respecter moi-même:

"La particularité de ces derniers, c'est lorsqu'une guerre est déclarée, ils font partie de l'armée du roi qu'ils choisissent, en théorie. Je suis rattaché au roi des hommes et au roi des nains. Petite particularité que je tiens de mes amis... Si une guerre éclatée entre les deux, je ne choisirais pas. Je te dis cela pour que tu ne crois pas non plus que l'on est obligé de se battre. Enfin, et je me taie, c'est pourquoi l'on appelle les apprentie mage de guerre des écuyers et non des apprentie, car en théorie je suis aussi chevalier. Mais si cela t'arrange, je te nommerais "apprentie" et non "écuyère". Oh si ! Si je t'ai choisie Adelia, c'est que tu as un beau potentiel et que je pense que ce type de magie te sierra bien..."





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 13 Aoû - 20:17
Maître de guerre !

Adelia avait déjà dit à Patrick et Cheryl que seule sa magie actuelle lui convenait, qu'elle n'en voulait pas d'autre ni en apprendre d'autre. Qu'elle voulait juste apprendre à les maîtriser et rien d'autre, pas plus ni moins, point. À présent, elle savait les maîtriser, ce n'était pas puissant, cependant cela lui convenait amplement. Ils avaient pensé qu'elle avait peur de se servir de ses pouvoirs ou qu'elle était contrainte par quelqu'un. Ce qui n'était pas le cas, elle ne voulait pas, c'est tout. Elle ne les voulait pas, malgré qu'elle s’entraider avec Lysandre quelques années plus tôt. Elle savait aussi bloquer ses pensées grâce à un bouclier. Elle voulait juste être normale et se battre à l'épée comme elle le voulait. C'est certain que la téléportation était pratique, mais très fatiguant pour elle. Les boules d'énergie n'avaient plus fonctionné pendant 3 jours il n'y a pas si longtemps en voulant attaquer une gargouille. Patrick expliqua qu'il ne désirait pas la tuer, mais serait déçu en s'en remettant peut-être.

Elle roula des yeux puis souffla en écoutant le mage lui rémunérer ce qu'elle savait déjà, puisqu'il lui avait déjà tout dit en présence de Cheryl dans un cours de magie. C'était certainement un récapitulatif après tout. Elle écoutait que d'une oreille, comme toujours. Et cela, allait lui retomber dessus tout comme les entraînements d'épée avec son meilleur ami. Elle voulait juste qu'on la laisse tranquille et être libre une bonne fois pour toute. Elle regardait droit devant elle sans rien dire tout en écoutant sans plus. Ils montaient une colline qui les menaient droit vers les terres hostiles. Elle souffla en jetant des coups d’œil au mage qui parlait sans s'arrêter. Elle regardait ailleurs, voir s'il y avait un danger quelconque aux alentours puis reprit son attention sur Patrick en hochant la tête et souriant en coin. Elle ne savait pas quoi lui répondre sur le moment, il savait déjà qu'elle était une tête de mule et elle lui avait déjà dit ce qu'elle pensait de tout cela.

© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1819
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Aoû - 15:38

Mages de guerre
Feat Adelia


Le fait qu'elle ne me dise rien en retour ne m'étonna pas et je ne m'en offusquais pas non plus. Je lui avais remis en mémoire les bases théorique de la magie. Je voulais qu'elle choisisse sa voie et utilise sa magie à meilleur escient, mais je ne voulais en aucun cas l'y forcer. Je souhaitais pour le mieux qu'elle découvre ce qu'elle pouvait faire avec sa magie et qu'elle finisse par accepter que c'est un don et non un fardeau. Je n'allais pas plus loin et lui laisserais le temps de faire son choix. Je voulais qu'elle soit mon écuyère, mais pas contrainte et forcée.

Nous marchions en direction du royaume des nains, je commençais à siffloter une chanson qu'on avait appris à l'école lors de nos manœuvres. Il me pris alors l'envie de chanter, après tout, nous avions encore pas mal de marche avant d'atteindre notre destination en terres des nains.

Spoiler:
 

"Je couvre le sentier derrière moi, reste en dehors de la lumière
Il ya quelque chose de vivant dans l'obscurité
Je peux sentir sa puissance et sa force

Pendant des années, je marche dans les ombres
Banni de tout estime
Parce qu'autour de moi les murs se baissent
Les ponts brûlent, en flammes sans une étincelle

Parce que je suis à la recherche haut et de bas
Grâce à des endroits sombres, je peux
Je suis celui que vous ne devriez pas blâmer
Loué soit mon nom, mon nom

Il n'y a pas de place pour moi dans le ciel
Ni une en enfer
Condamné à marcher ici pour toujours
Ce sera mon dernier endroit à habiter

Je marche seul, pas de légion pour suivre mon chemin
Un étranger dans ma propre ombre
Mais quelque chose ne va pas, je peux le sentir jusqu'à l'os

Quand je suis sur la mer et la terre
Les tempêtes font rages et l'océan rugit
Je lève mon épée et touche mon but
Loué soit mon nom, mon nom

Les vautours volent, les corbeaux pleurent
Aucune étoile brillent dans le ciel obscurci
Une allégeance, le soleil et la lune
Mes yeux sont de nouveau ouvert, mon âme se noircirait ?

Quand je suis sur la mer et la terre
Les tempêtes font rage et l'océan rugit
Je lève mon épée et touche mon but
Juste que mon nom soit loué

Vous pouvez mentir et écraser mon cœur
Voler mon âme, me déchirer en dehors de mon être
Néanmoins, il est quelque chose que vous ne pouvez pas demander
Mon nom"



Je sifflotais la fin de ce chant guerrier et violent. Adelia arquait un sourcil, surprise de m'entendre chanter cela. Je souriais et lui dis que c'était une des nombreuses chansons de mages guerriers ou de guerriers tout court que j'avais apprise lors de ma formation. Celle-ci portait sur un homme qui n'avait plus rien et luttait jour après jour pour survivre. Rien ne l'arrêtait pour défendre son honneur et faire connaître son nom. Je lui dis que si elle voulait, je pourrais lui en apprendre...

Nous approchions du lac et donc du village alors que le nuit tombait. Je décidais que nous pourrions nous rendre à l'auberge pour prendre deux chambres et en apprendre davantage sur ce dragon.  




Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2355
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Ven 2 Oct - 18:53

ARCHIVAGE DES RPS


Ce sujet n'a pas reçu de réponse depuis 1 MOIS.

Vous êtes prié de contacter le membre concerné afin de le relancer.

Si aucune réponse n'est apporté à ce sujet dans 15 JOURS, il sera archivé




"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Ven 23 Oct - 21:17
Maître de guerre !

Adelia savait par avance qu'il allait reprendre en insistant. Cela était la 2ème ou peut-être la 3ème fois, qu'il voulait lui faire comprendre les choses. Elle en était consciente qu'avec sa magie elle pourrait aider... Mais ne pouvait-elle pas tout simplement se servir de sa dague et de son épée ? D'accord, elle avait ses dons en sa possession, mais personne ne voulait comprendre qu'elle ne les désirait pas? Elle roula des yeux, après tout, ce n'était pas la fin du monde, si des personnes voulait l'aider à se servir de ses dons. Après tout, c'était pour aller plus vite aux combats face à l'adversité. Mais si elle voulait garder le plaisir d'un vrai combat ? Que risquait-elle ? La mort ? La folie ? On est tous là pour mourir, songea Adelia, que ce soit maintenant ou demain ou dans plusieurs siècles, elle s'en moquait... Elle aimait le combat à l'épée, soit, mais la magie était là, encré en elle, à quoi bon les ignorer. Elle soufflant, non pas d'énervement, mais de fatigue et entendit Patrick chanter. Elle se tourna vers lui en le dévisageant presque. Elle connaissait elle-même des chants, mais c'était quand l'homme partait à la guerre ou à la chasse, rien à voir avec celle-là. Elle connaissait aussi des chansons de la terre des nains, qui parlaient de territoire, de grotte et bien entendu, de nourriture et d'alcool. Mais elle ne serait pas les rechanter comme ça ou juste les mélodies, en les fredonnant.

Elle soupira pour de bon en grimaçant tout en écoutant le chant sans rien dire. Elle arqua un sourcil en le regardant et il finit par lui décrire le chant en regardant droit devant lui puis là où il mettait ses pieds. Adelia haussa les épaules quand il proposa de lui apprendre l'un de ses chants. Après tout, les croyances et les coutumes d'autre pays la réjouissait toujours. C'était pour cela qu'elle voyageait surtout, apprendre des autres. Une auberge s'offrait enfin à eux, l'heure de la hâte se faisait sentir. Adelia réfléchissait et pensait à sa magie en oubliant le brouhaha de l'auberge quand ils y pénétrèrent pour demander une chambre. Il ne lui en restait que deux. Adelia questionnait un peu l'aubergiste sur le coin et l'attaque d'un dragon qu'elle avait entendu parler. Ce dernier, le lui confirma en grimaçant. Il n'avait pas par habitude de parler de ce genre de chose à des passants ou des humains. Il baissa le ton pour les informer, que chaque soir, le dragon brûlait les maisons alentour et qu'il n'allait pas tarder à venir par ici. Sa main trembla légèrement et il se saisit d'un tissus pour essuyer le comptoir devant lui. Les yeux dans le vagues, il parla encore du dragon et des dégâts en précisant que cela était certainement l'une des œuvres des sorciers noirs. Certains disaient que le dragon était livré à lui même depuis la paix mais l'aubergiste n'y croyait pas. Chaque soir, il avait peur que les sorciers noirs n'enlèvent sa fille ou même son fils pour en faire des serviteurs ou pis... Des futurs sorciers noirs... Il frissonna et tendit deux grosses clés pour les chambres avant de leur souhaiter une bonne nuitée. Adelia était songeuse, partager aussi. Elle songeait à sa magie en retenant un soupir puis se tourna vers Patrick qui poussait déjà la porte de sa chambre. Elle avait finalement comprit, s'est cela qu'il se dirait. Cependant, Adelia le savait depuis longtemps que la magie pouvait aider. Elle roula des yeux en un sourire en coin avant de les reposer sur lui.

« - Pour la magie et tout ce que tu as dit, je veux bien en apprendre davantage ! Et devenir mage, je ne voulais pas faire de choix, j'ai choisi le bien et surtout, ne pas choisir de faire trop de magie et de garder ma liberté, cependant, pour ne pas y revenir à chaque fois je fais ce choix-là, après tout, depuis que je te connais j'aide mon prochain et la magie serait une bonne chose ! »

Elle haussa les épaules, l'air de ne pas être trop sûr de ses paroles, s'étant peut-être trompée. Puis sourit franchement en secouant la tête positivement.

© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1819
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Oct - 17:02

Mages de guerre
Feat Adelia


Le village s'entendait au pied de la colline sur les bords du lac, un peu retiré pour ne pas être prit par les eaux. La lumière des torches allaient miroiter sur les eaux calmes du lac. Alors que nos pas nous rapprochaient de l'auberge, quelques personnes finissaient de rentrer du matériel et les foyers se refermaient un à un.

Nous entrions dans l'auberge, Adelia la première. J'étais content en constatant que nous étions les seuls êtres magiques du village ce soir. Le calme régnait, ainsi qu'une forte odeur de soupe qui mijotait sur le feu dans l'arrière cuisine. Adelia demanda les deux dernières chambres à l'aubergiste. Nous nous installions en face de lui au comptoir et je laissais Adelia diriger les questions. Alors que l'homme se méfiait des oreilles indiscrètes, ma nouvelle apprentie se débrouillait à merveilles et arrivait à lui faire dire beaucoup de choses. Malgré la réserve naturelle des elfes, l'aubergiste nous renseigna sur les environs, où eurent lieux les attaques, la magie à l'ouevre derrière cela, l'œuvre des sorciers noirs... Nous avions du fil à retordre et, du fait de la peur ambiante, des paroles hésitantes de cet homme, je voyais l'importance de notre mission. Je n'intervenais pas, cela aurait été inutile et écoutais attentivement, commençant même à réfléchir.

Adelia paya les chambres et nous nous y rendions. Je poussais la porte lourde après l'avoir déverrouillée. Il faisait bon dans cette chambre, la cheminée étant maintenue convenablement en bas. Je me disais que ce dragon n'était surement pas de ceux avec lesquels on puisse parlementer, et ce ne serait pas une quête facile. Cela me rappelait le dragon sur l'île des fées pendant la guerre. Je me demandais si celui-ci était également ensorcelé par les sorciers noirs. Je me retournais et regardais Adelia pensive. Elle posa enfin ses yeux sur moi. Ce qu'elle me dit était plus qu'inattendu. Je souris et me dis que j'avais peut-être franchi un pas. Je la regardais un court instant sas rien dire, un peu bouche bée. Je lui répondais seulement:

"Très bien... Je t'apprendrais ce que tu veux. Comprends que la magie n'est pas un frein, les grands mages ne sont pas ceux qui usent de la magie tous les jours, c'est ceux qui la maîtrisent et l'utilisent quand il le faut... et pour le bien ! Ta liberté n'a pas pour frein la magie... Tu es quelqu'un de bien, j'en ai jamais douté. Aller, penses à manger passes une bonne nuit ! J'ai besoin de réfléchir à demain..."

J'avais envie de lui dire que j'étais fier de son évolution, mais à trop lui dire elle n'allait plus le considérer. La magie pouvait embraser l'être si on ne la maîtrisait pas, mais pour moi elle n'était pas un obstacle à ma liberté. Je pouvais comprendre ses appréhensions, mais à trop se poser de questions on ne peut pas avancer. Je n'avais pas trop envie de parler avec ce soir. Ce que l'elfe lui avait dit tournait dans ma tête, les cartes de la région m'attendaient et je devais coucher par écrits toutes mes suppositions. Je voulais réfléchir à une direction demain par rapport à ce qui nous avait été dit. Je me tournais et voulais franchir le seuil, mais la main d'Adelia se posa sur mon épaule pour m'arrêter.  Je me retournais et me demandais bien ce que voulait mon ... apprentie !

Spoiler:
 






Dernière édition par Patrick Might le Mer 28 Oct - 16:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Lun 26 Oct - 21:09
Maître de guerre !

Adelia avait finalement changé d'avis. Son père la surprotéger, mais elle avait besoin de faire ses propres expériences avec sa magie. Elle soupira en observant le sol puis releva les yeux vers Patrick qui lui adressait la parole. Pensant qu'il allait en faire toute une histoire sur le fait qu'elle avait enfin fait le bon choix. Cependant, il n'en fit rien, il avait hâte de lui apprendre ce qu'il savait. Adelia sourit en coin satisfaite d'avoir fait son choix pour cette fois. Elle n'avait pas l’habitude de faire ce genre de chose et de faire équipe avec quelqu'un à ce point.

Ses habitudes devaient changer, et c'était maintenant ou jamais. Elle allait pouvoir en savoir plus sur ses dons et sur le pays des fées. Pays des fées, elle n'y est allé qu'une seule fois. Ses parents adoptifs l'avaient découverte dans une forêt non loin d'un village brûlé et abandonné. Adelia n'avait pas demandé et s'en fichait un peu de ses véritables parents. Cependant, il lui fallait des réponses, qu'elle avait fini par avoir après plusieurs années d'aventure. Grâce à Patrick elle savait pour son côté fée et savait utiliser ses dons, il lui manquait plus de choisir sa voix. La liberté était son choix. Elle souffla et songea au dragon pendant le silence qui régnait. L'aubergiste des nains avaient été un peu trop bavard sur l'attaque des dragons. Patrick s’apprêtait à rentrer dans sa chambre, elle l'arrêta d'un geste alors qu'un chant de nain montait jusqu'à eux. Adelia lui proposa de venir planifier les plans de leur départ de demain, dans sa chambre.

© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1819
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Oct - 17:34

Mages de guerre
Feat Adelia


Adelia voulait que je l'informe sur ce que j'avais en tête. Alors que je décidais de rester, un chant nain commençait à être entonné. Ce chant était à la fois mélancolique et guerrier. une voix grave dominait les autres et donnait le ton. Il s'agissait d'un chant de guerre... Bercés de cette mélodie, nous nous installions tout les deux sur le lit, il n'y avait pas de bureau. Elle se mit à la tête du lit et moi un peu plus que le milieu (pour ne pas le faire basculer). J'étalais une carte de la région entre nous deux et plaçais un caillou là où nous étions.

"Je commence toujours pas me représenter l'espace. Là on est en bord du grand lac, ce qui nous fera pas agir comme en ville... Il y a aussi les montagnes là. Après je pense, ou essaie de penser, comme mon "ennemi". Par exemple, si j'étais un dragon en chasse, je pense que je me terrerais dans les montagnes. Les deux villages nains ici et là sont intéressant pour de la nourriture, je pourrais aussi attaquer les navires qui longeraient trop les falaises. D'après ce que nous a dit l'aubergiste, les attaques se concentreraient sur le lac et en territoire nain... Ce que je ne comprend pas vraiment: si je suis un dragon ailé, intelligent, pourquoi ne pas taper de l'autre côté de la frontière, chez les elfes ?"

Je pris un "crayon de papier" typique des nains avec une mine en carbone. Je cherchais ensuite dans mon sac un autre instrument que m'avait offert mon ami Rulf: mon compas ! Je le trouvais et le sortais en même temps que ma règle. Je pris une feuille en plus.

"Maintenant un peu de calcul. Un dragon peut voler deux fois plus vite qu'un cheval ne court au galop. Si on part de la montagne, on trace par là, le maximum qu'il peut couvrir, et dans l'autre sens. Avec cet instrument, on trace en arc de cerlce la zone que peut parcourir l'animal en une journée. Attends, je calcule..."

Je couchais mes idées sur le papier, doutant qu'Adelia suive bien ce que je faisais. Elle comprenait surement la zone, mais les calculs la dépassait. Je le savais rien qu'à son regard. Je calculais sur le papier et ne m'embêtais pas à faire les calculs à l'unité. Je traçais le cercle et on voyais une large zone apparaître. Mon problème se posait bien. Adelia venait de mettre des croix aux endroits précisés par l'aubergiste, zone bien plus concentrée que mon cercle.

"Ces quelques lieux et informations que tu as pu tirer sont très utiles. Tu vois, rien qu'en réfléchissant un peu, nous savons où aller demain !"

Je pointais une zone plus restreinte sur la carte où le dragon devait trouver intérêt particulier... Les nains cessèrent de chanter, un silence plana un instant, puis une agitation. Quelqu'un grimpait les escaliers quatre à quatre. Nous attendions en nous regardant l'un l'autre: que pouvait-il bien se passer tout à coup ?

La porte s'ouvrait avec fracas, l'aubergiste entrait essoufflait et nous criait:

"Vous vouliez le voir vot' dragon ? Il est là dans le ciel, il nous attaque !"

Nous bondissions du lit. Je rangeais magiquement les affaires et nous nous armions. Il fallait absolument que j'apprenne à Adelia à le faire magiquement. Nous descendions à toute allure derrière l'aubergiste qui nous fit place en bas de l'escalier. Je sortais le premier et levais mes yeux au ciel: la bête tournoyait haut. Les nains rentraient tous chez eux, les guerriers avaient prit les armes, prêts à défendre leurs terres cachés derrière leurs boucliers. Cette attente avant l'attaque était bien caractéristique chez les guerriers. Je me dirigeais à couvert et dressais un bouclier. Je fis signe à Adelia d'en faire autant. De nouveau les yeux rivés sur le ciel, nous vîmes des éclairs jaillir de toutes parts de la bête et irradier le ciel. C'était un dragon de foudre ! Aucun texte ne mentionnait de telle créature, je ne savais pas que les dragons de foudre existait. Un éclair traversa verticalement l'atmosphère pour frapper une maison qui prit feu. Nous devions agir.

Je troquais mon épée pour mon arc et ma magie. Je ne m'occupais plus que de me trouver un point haut et frapper... Je traversais le village et pris ma première flèche, je visais à peine et guidais magiquement mon trait jusqu'à sa cible. J'attirais son attention très rapidement. Une fois en ligne de mire, il m'envoya plusieurs éclairs qui ripèrent sur mon bouclier et l'affaiblissaient. Je ne tiendrais pas longtemps face à ses attaques rapides et puissantes. Un puissant sort fit retourner la bête dans le ciel, c'était Adelia. Il la chercha et la prit en chasse.  J'encochais alors une flèche et visais. Une fois le projectile envoyé, je le démultipliais par dix en une nuée de flèche et enflammais le tout. Une bonne partie toucha l'animal hérissé de flèches en feu. De peur d'un deuxième jet, il s'en alla en rageant et fit vibrer l'air ambiant de ses cris sourds. Des éclairs nous aveuglaient. La bête éteignait les flammes en partant. Sa queue brûlait à cause d'Adelia. Nous le regardions partir au loin vers la montagne. Notre hypothèse était peut-être la bonne.

Le village avait eu des destructions. L'auberge était intacte. Il y avait des blessés, mais pas de mort. Je rejoins de suite Adelia qui avait aussi essuyé des tirs. Elle se tenait de dos et parlait à un nain qui la remerciait. Je posais uen main sur son épaule et la fis retourner.

"Tu vas bien ? Quel sort a tu lancé ?"

Après sa réponse, je lui demanderais si elle préférais soigner les gens blessés ou éteindre les feux.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 29 Oct - 17:13
Maître de guerre !

Il n'y avait pas d'hésitation et la suivait dans la chambre s'installer sur le lit sous le chant des nains. Patrick commença alors son discours sur leur trajet et Adelia suivait les mouvement qu'il indiquait sur la carte étendu devant eux. Il montra ainsi les endroit des attaques que l'aubergiste nain leur avait dit peu de temps plus tôt. Il se mit un peu à la place du dragon. Adelia songeait surtout au fait que le dragon voulait détruire tout ce qu'il voyait et passerait au pays voisin par la suite. Elle souffla doucement en étudiant la carte avec Patrick sans rien dire. Adelia vit le mage sortir un baton qui écrit qu'il indiqua comme un crayon de papier. Elle haussa le sourcil sans comprendre avant de le voir écrire avec.

Il fit ses calcules tout en évoquant le trajet du dragon et où leur pas devrait aller par la suite pour le trouver. Adelia savait lire une carte, mais rarement en avait une en sa possession et ce que faisait Patrick la dépassait largement. Elle fronça les sourcils et dans la zone de repérage, elle rajouta les emplacements que l'aubergiste avait cité. Puis elle détailla la carte en se frottant la joue gauche. Grâce à tout ceci, ils savaient où se diriger demain et s'était un bon début. Adelia n'avait pas remarqué que les nains avaient cessé de chanter et que quelque chose commençait à se passer juste au dessus d'eux. Adelia se leva d'un bond prêt au combat, alors que la porte s'ouvrait d'un coup. Elle aurait pu tester son don d'esprit pour savoir. Le nain, essoufflé, lui annonça la venue du dragon. ils n'avaient pas eu la peine de le chercher, il venait à eux. Adelia s'arma de son épée prête à rencontrer ce dragon. Elle avait hâte d'en finir et d'avoir un peu d'action.

Dehors, le ciel était grisâtre, rempli d'énergie. Les nains étaient parés pour se défendre, d'autres rentraient se mettre à l'abri chez eux. Le dragon tournoyait, rasait les toits de chaumes, remontait en flèche puis grondait. Adelia n'avait jamais vu une telle créature, un dragon doté de foudre. Adelia n'avait pas d'arc pour le contrer, seul son épée serait son alliée, encore pour cette fois... Pourtant, la magie faisait partie d'elle et elle pouvait s'en servir. Adelia se concentra sur sa magie, plus qu'à son habitude en roulant des yeux. Après tout, si c'est pour aider... Mais où était l'action si tout se terminait en trois secondes ? Elle soupira et se concentra encore avant de lancer un sort assez puissant pour faire éloigner le dragon. Patrick en profita pour lancer des flèches dupliquées. Après plusieurs tentatives, le dragon finit par s'éloigner ayant tout de même fait des ravages. Adelia reprit son souffle, ne comprenant pas comment elle avait réussi à faire autant d'énergie. On lui tira sa cape de voyage et elle baissa les yeux sur un nain. Ce dernier la remerciait pour sa bravoure. Elle eut un sourire en coin en haussant les épaules. Quelqu'un la fit pivoter et elle reconnue Patrick. Il semblait s'inquiéter.

"- Je vais bien, enfin j'ai légèrement la tête qui tourne et je vois trouble un peu, mais ça va, je m'en remettrais... Enfin, je crois ! Pour ce que j'ai fait, je n'en sais rien du tout ! Je ne m'explique pas ! Pour le dragon, il va revenir, on a réussi pour aujourd'hui, mais il a du s'éloigner dans un autre village ou pays !"


© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1819
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Oct - 19:56

Mages de guerre
Feat Adelia


Rassuré par l'état de santé de mon apprentie, je regardais l'étendu des dégâts tout autour de nous. Un peu déçu qu'elle n'ai pas eu conscience de la puissance de sa magie, je me décidais à me mettre au travail et prendre des décisions. J'avais ce sens pratique et du commandement que je ne contrôlais pas vraiment. Je savais tout autant m'effacer quand je ne suis pas le meilleur homme dans certaines situations.

J'ordonnais à Adelia de s'occuper des blessés comme elle pouvait. Je revins vers elle et lui souris. Je posais mes mains sur ses épaules et lui envoyais de mon énergie pour que sa magie interne se refasse. Avec cette énergie magique nouvelle, elle pouvait soigner plus de monde.

"Je t'apprendrais ça un jour, pour le moment, fais le bilan des blessés et soignes tout ce que tu peux"

Adelia ne savait pas encore doser son énergie et sa magie répondait à sa demande. Je m'affairais tout de suite à éteindre les feux, aidé sommairement par les sceaux de la chaine que formée les nains. Les "guerriers" n'étaient en réalité que des artisans qui avaient pris les armes pour se défendre. Rufl m'avait expliqué que chaque nain peut suivre une formation militaire et devenir, en plus de son métier, un redoutable ennemi. C'est ce qui faisait depuis des siècles la difficulté de prendre un kilomètre en terre des nains. Alors que j'éteignais les feux, je me surprenais toujours de la formidable puissance du sort qu'avait envoyé Adelia: repousser un dragon quand même !

Une fois les feux éteins, je lui prêtais main forte pour soigner les gens. Assis à la fraicheur de la nuit tombée, nous faisions passer un à un les blessés et parvenions vite à passer tout le monde. Une grande réunion prit place dans la taverne à la fois de veillée et de remerciement. Nous prenions deux verres et je fis mon trouble fête en ordonnant que tout le monde aille se coucher. Nous devions être sûr pour parer une autre attaque, ou dans le meilleur des cas, disponibles pour mener à bien notre expédition de demain. Ma recommandation fut suivie par le plus grand nombre et nous retournions nous coucher.

Le dragon nous laissa en paix toute la nuit. Le lendemain, je rejoignais Adelia une fois prêt. Je frappais à sa porte.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Sam 31 Oct - 9:40
Maître de guerre !

Il y avait tout de même quelques blessés. Adelia jeta un coup d'œil autour d'elle. Des enfants pleuraient, des femmes criaient, certains gémissaient de douleur non loin d'elle. Elle secoua la tête en se demandant encore comment elle avait fait pour faire éloigner le dragon. Elle avait mal à la tête, ses tempes lui lançaient affreusement. Adelia grimaçant en se massant le front. Cela lui rappela la fois avec Tyler et cette fameuse sphère des brumes. Qu'elle avait fini par détruire sans s'en rendre compte. Le trou noir total. Les vitres étaient brisées et la sphère aussi à son réveil. Là, c'était la même chose, elle ne se souvenait pas vraiment comment elle avait fait son compte. Patrick lui lança de soigner les blessés. Malgré son mal de tête, elle s'efforça de le faire. Soignant, de-ci de-là des vieux nains, des femmes et un enfant légèrement brûlé.

Elle serra les paupières pour chasser ses étourdissements qui l'empêchaient de soigner convenablement. Patrick revient finalement vers elle et déposa sa main sur son épaule. Tout d'un coup, tout lu paru léger et elle pouvait tout supporter. Elle se sentait soudain beaucoup mieux. Elle hocha la tête et partit soigner le plus de nains possibles. Après l'attaque, tout semblait rentrer dans l'ordre... Mis à part le fait que certains établissements avaient été brûlés ainsi que des maisons. Il allait falloir tout reconstruire.

Les nains firent leur remerciement à Adelia et Patrick, voulant faire une fête. Mais ce fut de courte durée, en effet, il était plus tôt le temps de se reposer, demain le village était à remettre sur pied. Adelia avait dormi sur une seule oreille, craignant que le dragon ne revienne à la charge. Ce ne fut pas du tout le cas, ce dernier devait être loin, dans une autre contrée peut-être. Elle s'éveilla, s'habilla et prépara ses armes alors qu'on frappait à sa porte. En allant ouvrir, elle tomba nez-à-nez avec Patrick. Adelia ramassa son sac et sortit en jetant un coup d'œil à sa chambre. Ils descendirent sans dire un mot. Pour les remercier d'avoir défendu comme ils le pouvaient, le village, l'aubergiste leur avait préparer un panier de voyage. Adelia le prit en souriant en coin. Ils avaient de quoi vivre pour 2 ou trois jours avec ce panier de provision en leur possession.


© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1819
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 31 Oct - 18:58

Mages de guerre
Feat Adelia


Une fois au rez-de chaussée, nous vîmes une joyeuse assemblée de nains réunis pour nous offrir de généreux paniers pour notre voyage. Nous les remercions à notre tour et nous mettions en route en leur souhaitant bonne chance pour tout reconstruire. Nous étions encouragés à en finir avec  ce dragon. Je me surprenais à leur promettre que nous règlerions le problème rapidement.

Je pris ma carte dessinée et nous nous repérions grâce aux éléments naturels disposés à notre vue. Au bout d'un moment, je confiais la carte à Adelia pour voir comment elle se débrouillait. Nous arrivions rapidement sur les lieux que le dragon attaquait. Adelia était douée pour se repérer et nous avait mené par le bon chemin. Nous étions sur le flan des hautes montagnes au cœur de la vallée au milieu des pâturages. Nous ne voyions tout d'abord pas l'intérêt d'un tel paysage sans gibier à chasser digne d'intéresser un dragon...

Nous continuions à marcher doucement et inspecter les environs. Je m'aidais de ma magie, elle aussi, et nous repérions un enfoncement un peu plus loin. Une fois dans la zone, nous remarquions un toit... d'une sorte de temple, recouvert par l'herbe et la mousse. Seuls quelques piliers et une fenêtre nous faisaient reconnaître un édifice abandonné depuis des années et renfoncer dans la terre pour sa majeure partie.  

"Cela est bien étrange... Nous devrions entrer y jeter un coup d'œil..."

Nous descendions et cherchions une entrée. Je pris un côté et Adelia l'autre. Nous venions tout les deux de sortir nos armes, au cas où... Une zone échappée à ma magie ici, ce que je trouvais bien étrange. Une atmosphère pesait sur ce lieu, le rendant mystérieux et marqué par le poids d'un lourd passé. Je trouvais un moyen d'entrer et appelais Adelia. Il nous fallait creuser un peu pour rejoindre la porte. Je lui dis de regarder et rester vigilante le temps que j'usais de ma magie pour nous faire un passage.

Une fois mon passage fait, je ne voyais rien à l'intérieur que le mètre que pouvait nous illuminer le soleil matinal.

"Descendons voir ce que peut nous apprendre ce lieu étrange..."

Et je glissais le premier dans le trou. J'atterris dans un large couloir qui plongeait dans la terre. J'éclairais magiquement les lieux en créant un bouclier de feu assez lumineux. Je me retournais et aidais Adelia à entrer. Une fois là elle aussi je regardais plus précisément ce qu'il y avait devant moi. Quelques pierres parsemées le chemin, mais aucune n'obstruait le passage. Nous avancions donc à la découverte de ce souterrain atypique.

Nous passions dans les pièces adjacentes en voyant des salles vides, dépouillées de tout bien. Il ne restait que de rares bancs taillés dans le marbre ou la pierre. Nous sentions une étrange source de magie sans savoir comment l'atteindre. Nous dirigions un peu nos pas au hasard et en ressentant comme nous pouvions cette faible magie. Nous nous arrêtions à un couloir dont un trou ralentissait notre exploration. Je décidais de léviter.

"Je vais user de la lévitation. Approches toi, nous allons passer ensemble. Tu n'es pas assez calme pour maîtriser la lévitation encore..."

Je n'aurais jamais dû dire ça. Adelia ne voulut pas s'approcher et me regardait avec son air renfrogné... Je comprenais alors que j'allais savoir ce qu'elle pensait, ou voulait faire elle...




Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2355
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Dim 28 Fév - 18:16

ARCHIVAGE DES RPS


Ce sujet n'a pas reçu de réponse depuis 1 MOIS.

Vous êtes prié de contacter le membre concerné afin de le relancer.

Si aucune réponse n'est apporté à ce sujet dans 15 JOURS, il sera archivé




"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Sam 12 Mar - 10:27
Mille ans plus tard, enfin voilà ma réponse RP ><

Maître de guerre !


Adelia remercia encore les nains pour les provisions. Ces derniers chantaient leur louange, pour avoir fait reculer l'ennemi, qui n'était autre qu'un dragon. Elle leva les yeux au ciel et suivait Patrick dans leur quête. Il était temps de repartir à présent. Patrick sortit une carte et lui proposa de s'en servir. N'ayant jamais eu recours à à la cartographie, Adelia avait un peu de mal. Sachant qu'elle utilisait son instinct pour avancer dans ses aventures. Elle souffla perplexe et réussit tout de même à remonter la piste, trouvant un chemin pas vraiment tortueux. Espérant de ne pas rencontrer de troll, elfe noir, orcs ou tout autre bestiole nuisible à leur avancement. La zone choisit était déserte de toute nourriture ou d'être vivant, pourtant grâce à la magie, ils repéraient un lieu secret non loin devant eux.

En continuant de cheminer, ils trouvèrent un toit. D'abord surpris par cet endroit, Patrick proposa d'inspecter les lieux, sans utiliser la magie. L'habitat semblait abandonné depuis des siècles, laissez-là à la nature. La forêt avait reprit tranquillement ses droits, laissant les racines et les herbes tout envahir. Adelia fronça les sourcils en ressentant quelques d'étrange. Et si ce secteur était un piège laissait là pour les pèlerins qui ont de la magie. Elle n'en fit pas part immédiatement à Patrick et le suivait déjà. Adelia s'éloigna de son côté pour vérifier. Comme une habitude, Adelia brandissait déjà son épée, prête à accueillir un quelconque individu. Plus elle avançait dans ce lieu étonnant, plus elle percevait que quelque chose n'allait pas. En effet, une pression la tirait vers le haut, comme si on voulait l'aspirer. Peut-être était-ce dû à la fatigue ou à son imagination. Un peu plus loin, Patrick l'interpella et elle bondit pour le rejoindre en quelques enjambés.

Patrick avait trouvé une porte pour rentrer. Cette dernière était retenu par des racines et il allait falloir user de magie. Adelia hocha la tête pour rester en retrait et vérifier les alentours. Quand elle revint vers Patrick, il avait ouvert un espace assez large pour rentrer à l'intérieur. Patrick disparut dans le trou formé par la magie. Après un rapide coup d'œil au dessus de son épaule, Adelia le rejoignait déjà. La découverte de ce lieu était des plus inhabituel, elle avait déjà visiter une grotte cachée dans les profondeurs une fois. Où une étrange créature y était terrée. En songea à cela, Adelia serrant plus fortement son épée et cheminer dans les galeries ou différente chambres étaient vides. Plus elle parcourait cet endroit, et plus elle ressentait de la magie. Ne sachant pas si cela était de la magie noire ou blanche. Mais Adelia le percevait dans son corps, au fond d'elle. Elle n'avait jamais perçu quelque chose de la sorte.

Après plusieurs kilomètres parcourus, un couloir s'arrêtait net devant un trou béant, empêchant toute progression. Patrick proposa simplement de léviter au dessus et tendit sa main à Adelia pour qu'elle s'approche de lui. Le trou semblait s'en fin, d'accord, elle avait peur de rien, mais le vertige fit son apparition. C'était son défaut si on voulait la vaincre. Elle eut un peu honte de le montrer comme ça mais elle recula un peu. Préférant plutôt se téléporter de l'autre côté. Petit bémol, l'obscurité était omniprésente, impossible de savoir ce qui se passait. Adelia fit apparaître une plus grosse boule de feu et éclaira dans le lointain. Le couloir continuait puis tournait à gauche où un grincement se fit entendre. Elle avait le choix, la lévitation qui ne la rassurait pas ou se téléportait vers l'inconnu. Elle leva les yeux au ciel et se rapprocha de Patrick qui lui lança un sourire pour lui donner confiance. Elle songea qu'elle était une fée qui avait le vertige et secoua la tête en fronçant le nez. Doucement, ils lévitèrent au dessus du trou. Une fois de l'autre côté, les grincements firent place à un vacarme assourdissant.

© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1819
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Avr - 14:14

Mages de guerre
Feat Adelia


Ma coéquipière peinait à passer cet orifice. Son hésitation me faisait comprendre qu'elle avait le vertige. Je lui souriais en gardant la main tendue vers elle pour l'aider. Quand elle forma sa boule de feu, je compris qu'elle voulait y voir plus clair. Je regardais dans la même direction et entendait aussi ce petit grincement. Adelia réussit à prendre son courage à deux mains et nous traversions. Le bruit de tout à l'heure s'amplifiait et envahit le couloir dans lequel nous étions, cela devint assourdissant.  

"Le plus simple est de faire face maintenant !"

Ne craignant pas pour ma vie, je restais devant et fis apparaître mon épée. Je ne sais ce que me poussait à avancer, la curiosité, l'envie de découverte, l'inconscience… Nous arrivions à l'angle. Je fis signe à Adelia et nous nous apprêtions tout les deux à un cruel combat. Notre ardeur fut déçue par un mécanisme complexe. Ce qui produisait ce vacarme était un système complexe de pièces de métal qui s'entrechoquaient et propageaient un écho à l'aide d'un dispositif tout le long du couloir. Je fis disparaître mon épée et examinais le système. Je trouvais la pièce permettant d'effectuer tout le mouvement et l'arrêtait. Le bruit claquant nos oreilles donnait ses derniers élans et le silence revenait vite. Je soupirais de soulagement.

"Ouf, c'est mieux ainsi…. Restons cependant sur nos gardes, il pourrait s'agir d'une alerte.."


Ce qui ne m'arrêta pas plus. Je voulais continuer d'explorer le couloir. Des torches faisaient leur apparition le long du couloir. Je les allumais d'un côté, Adelia de l'autre. Bientôt les murs de roches taillés ou de terre se transformèrent en véritable mur de temple ou de château, bien scellés et ayant passés l'épreuve rude du temps. Une porte nous fit face, toute dessinée de fleurs et arbres en pierre. La clef semblait cassée dans la serrure. Je la pris dans ma main et je pouvais la tourner. Je me retournais vers Adelia, haussais les épaules et ouvrait la porte un peu crispée. Celle-ci nous conduisait à une immense salle au plafond d'une hauteur approximative de 12m, nous nous voyions pas le fond et la largeur était à peine visible d'un simple regard.

Nous entrions prudents, les yeux partout autour de nous. Des piliers immenses soutenaient un plafond dessinés de différentes scènes. Les couleurs étaient bien passées, mais le tout nous faisait entrevoir la puissance passée de cet édifice. La salle ne semblait pas s'ouvrir sur d'autre. Des fontaines aujourd'hui sèches se tenaient aux quatre coins de la pièce. Alors que j'avais fait les quatre coins, Adelia me tapa dans les côtes pour attirer mon attention au centre.

Ce tenait là un être étrange assis sur une sorte de trône. Il était noir et ridé de veines orangées enflammées. Il posait un regard de braise, mais serein, sur nous et paraissait extrêmement calme. Sa respiration était régulière, comme endormie… Il était armé et pourtant pas menaçant. Ces épaules érigeaient des piques menaçants. La magie que nous ressentions depuis notre arrivée émanait de cet être surnaturel hors du commun. Cet être fondait le paradoxe entre son allure et son attitude. Je sentais quelque chose de rare en lui, ou elle… Il n'étais pas de nature belliqueuse, sinon il nous serait tombé dessus dès notre arrivée. Je fis donc signe à mon amie de baisser son arme.

"Bonjour, s'il vous ai donné de le voir, je m'appelle Patrick Might, et mon amie se nomme…"


La petite faute d'humour ne fut pas relevée... La créature levait la main et commençait à parler de sa voix grave mais douce :

"Je sais qui tu es… et qui elle est… Votre entrée n'a pas été des plus discrète, mais fut attendue… Vous êtes les chasseurs du dragon, je vous attendais …"

Je fus tout aussi surpris que l'expression d'Adelia affichait à son visage tourné vers moi. L'être se levait et tout s'illumina, ce qui nous fit froncer les yeux. Une aura magique l'entourait. Il fit apparaître un bâton dans ses mains.

"Je suis maudit et ne peut sortir de cet endroit, c'est Draaksarus qui m'a jeté ce sort. J'attendait cette heure depuis des dizaines d'années voué à l'attente, interdit de mourir en paix. Ce dragon que vous poursuivez n'est pas n'importe quel reptile volant : c'est un puissant mage de guerre métamorphe qui a cru bon d'abuser de ses dons. Il se retrouve aujourd'hui prisonnier de sa forme animale et souffre de la puissance de sa magie. Si je me retrouve sous cette forme, c'est que ma magie me préserve du feu qu'il m'a insufflé, il fait partie de moi, me décharne sans me consumer !"

Il prit une pause, pus s'avança doucement vers Adelia. Il s'arrêta deux mètres devant elle et planta ses yeux dans les siens:

"Si je te donne les armes, sauras-tu garder le courage et transpercer son cœur ?"




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 1 Mai - 8:07
Maître de guerre !


Adelia avait poursuivi le dragon et les rumeur qui s'y étaient mêlé. La voilà à présent en quête vers cette créature qui chasse les habitants et fait fuir les paysans de leur habitat. Après sa rencontre avec Patrick, elle pensait en avoir terminé avec ça, sauf erreur de sa part, les dragons ont une faiblesse, un endroit mou au niveau de la poitrine. Qui chez les humains, peut se transformer en pierre chez certains Hommes sans âme. Adelia savait que les dragons avaient peu d'écaille au niveau de leur cœur. Il suffisait d'être puissant, de transpercer cette partie du corps du dragon pour en venir à bout. Sans arme, on arrivait que très rarement à les tuer. Adelia avait pourtant réussi à le chasser, du moins, il allait revenir tôt où tard. Après la traversée du trou, ils furent conclus de continuer quoi qu'il arrive. Les bruits étaient intenses et en s'y approchant, Adelia comprit que ce n'était pas des personnes qui faisait tout ce ramdam. Simplement des mécanismes qui s'entrechoquaient. Adelia baissa son arme mais la garda à la main en écoutant Patrick.

Le jeune mage arrêta assez rapidement le vacarme et le silence reprit doucement ses droits. C'était vraiment très silencieux, que cela en devenait suspect. Ils remontèrent le passage et des torches leur apparurent de chaque côté. À l'aide de sa magie, Adelia alluma ces dernières en retenant son souffle. Bientôt, un spectacle époustouflant s'offrir à eux. Adelia regardait autour d'elle, guettant le moindre bruit de pas, d'aile, de grognement. Mais rien ne semblait troubler se silence pesant où seul leur pas raisonnait. En reprenant son attention sur Patrick, elle le rejoignit et remarqua qu'une porte se trouver dans cette salle, en l'ouvrant, Adelia bloqua sa respiration et brandit son épée. Ils venaient de faire une sacrée découverte, Adelia tourna sur elle-même avant de voir un homme étrange positionnée sur un trône. Elle avait ressenti la magie en pénétrant dans la pièce, mais n'arrivait pas à discerner le bon du mal. S'il allait les attaquer ou autre. Il restait en retrait, sur son siège sans bouger pour autant. Pourtant, Adelia songeait que quelque chose n'allait pas. Patrick leva les mains pour l’inciter à baisser son arme. Adelia fronça les sourcils et obtempéra en la gardant toujours en main. Le jeune mage se présenta et au moment de présenter Adelia, l'homme sur le trône bougea légèrement. Il annonça de sa voix grave, qui fit redresser quelques cheveux sur la nuque d'Adelia, qu'il savait qui ils étaient. Qu'ils étaient attendu. Adelia resta surprise, inquiète, cependant, elle voulait savoir pourquoi. Elle n'allait pas fuir l'ennemi aussi vite. Il lui fallait se battre. De sa voix impressionnante, il leur raconta son histoire et des images se dessinèrent dans la tête d'Adelia comme si elle y était. Un frisson la parcourut sans qu'elle puisse y faire quoi que ce soit. L'homme s'approcha d'elle et planta son regard dans le sien. Elle le soutint sans bouger, guettant le moindre geste d'attaque. Elle fut surprise qu'il lui propose d'aller au bout de sa quête et de détruire le dragon.

« Je ne m'arrêterais que quand le dragon aura pris fin de son existence sur la terre ! La question ne se pose même pas ! Je poursuis se dragon depuis plusieurs jours, si ces armes, peuvent en venir à bout, je ne vais pas dire non ! »

© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1819
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Mai - 12:15

Mages de guerre
Feat Adelia


La réponse d'Adelia était digne des héros des contes et légendes racontées aux coins des feux. Ce n'était pas une guerrière de la modération, elle était dans l'action et agissait tout dans ce sens. Je me souvenais d'un dragon prit dans un camp qu'il ne voulait pas à Esteria, dominé par la magie noire. Notre première entrevue avec cet autre dragon fut différente, belliqueuse, mais en mage érudit je lui laissais aussi le bénéfice du doute. Cependant, pour l'heure, je laissais Adelia accepter les armes nécessaire à nous défendre, ou plutôt attaquer. L'homme se redressa et nous demanda de le suivre. Il nous conduisit dans une pièce où une lance elfique reposait sous verre. Il s'avança et la regarda sans la toucher :

"Cette lance est magique : elle ne peut être manipulée que par une femme, qui plus est une mage. Sa magie revêt l'élément de la glace et de la foudre. Elle te protégera du feu du dragon si tu la tient face à lui. Assez parler : prends là et je vous téléporterai devant son antre"

Adelia admirait la lance. Elle souleva le couvercle de verre et la prit comme un objet précieux. L'objet semblait la reconnaitre et s'illumina. Je sentais la puissance magique de cette artefact. Je me devais de surveiller ma partenaire à plus d'un titre. A peine eut elle la lance bien en main que quelque chose de magique se produisit : nous étions téléporter. Quelques secondes plus tard nous nous retrouvions devant une grotte sombre. Un grognement nous alertait sur la présence du dragon au fond de ce gouffre. Nous remarquions une charrette en morceaux sur le mur gauche de la cavité. Sur le seuil se trouvait une carcasse du cadavre déchiqueté d'un mouton. Une odeur nous prenait alors les narines, épouvantable senteur de la pourriture, la décomposition, la mort…

Comme Adelia était déterminée à en finir et pressée d'en découdre, je dressais mon bouclier et pris mon épée à deux mains. Nous partions alors en exploration de la grotte au devant du danger. J'allumais un feu magique pour nos éclairer dans le noir. Seul un grondement sourd emplissait les lieux. Soudain un bruit de ferraille se fit entendre et un cri effrayant d'homme qui hurlait. Un éclair illumina les entrailles de la terre dans lesquelles nous nous trouvions. Nous savions dans quelle direction se trouvait le dragon. Nous longions alors les murs et allions au devant du danger.

Nous arrivions alors à un immense orifice creusé par le griffes, les dents et le feu. Le dragon se tenait là encore furieux après la victime qu'il venait de faire. Je tendais le cou et passais la tête par delà le mur pour voir ce qui se passait. Quelle vision d'horreur, même pour un guerrier : le dragon arrachait la tête du cœur du brave qui venait de l'attaquer. Je me recachais vite et regardais Adelia avec un léger soupir. Je n'osais lui parler, ni à haute voix, ni mentalement, le dragon pouvait entendre les deux. Nous devions agir vite, nous le savions tout les deux. J'étais conscient du danger et, toute tête brûlée qu'elle fut, je savais qu'elle aussi quelque part. Je lui fis donc signe que j'allais attirer son attention.

Je rangeais mon épée et formais le plus puissant bouclier que je pouvais. Adelia tenait fermement sa lance dans les mains. Après ce que je venais de voir, je n'avais plus aucune interrogation quand à arrêter que ce monstre continue de nuire à autrui. Une fois mes bouclier en place je me concentrais pour faire léviter mon propre corps, soit voler un peu. Je ne savais pas le faire longtemps, mais je savais que cela suffirait. Ce n'était pas la première fois que je combattait un dragon, mais de cette taille et cette puissance, oui c'était une première. Je demandais, sans un mot, si elle était prête. Son signe de tête me le confirmait. Je me décalais, pensais à ceux que j'aimais et pris mon courage à deux main.

Je gueulais au dragon:

"HE ! LE LEZARD ! BESOIN D'UN CURE DENT ?"

Le monstre vit volte face à la vitesse de l'éclair avec une rage incontrôlée et bestiale. Je pris mon élan et m'envolais devant lui. Je n'étais même pas armé, mais ma magie suffit à lui faire croire que je le menaçais. Il leva la tête, dressa son cou luminescent et envoya une déflagration fulgurante. Jamais je ne prit une puissance de feu si extraordinaire en une fois. Mes boucliers ne tinrent que quelques secondes, ma lévitation se termina : je chus directement sur le dragon, affaibli et sans moyens de riposter.

Mais un cri terrifiant emplit la pièce, il ne me lançait pas de seconde déflagration. Je compris, dans le même temps que je heurtais ses écailles et tombais au milieu de ses pattes, qu'Adelia avait réussi son coup. J'avais trop usé de magie pour maintenir mes boucliers, je ne pus lançais le sort de poids plume pour atterrir en sécurité sur le sol. Je me pris le sol pierreux et poussiéreux de plein fouet sous un dragon remuant à l'agonie. Le bruit insoutenable résonnait dans la grotte. Je relevais vite la tête pour voir où me mettre, difficile à juger… Je vis Adelia pendu à la lace en train de lui donner le coup de grâce dans un mouvement admirable. Je me reculais et me cachais contre le roc. Je me concentrais et donnais tout ce que j'avais pour attirer Adelia prêt de moi. Elle chuta doucement à moi, le dragon mourrait. Je prit un coup de patte en voyant Adelia se cacher et plus rien.


[center]© Codage By FreeSpirit[/center


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mar 24 Mai - 22:27
Maître de guerre !


Adelia savait les risques qu'elle prenait en voulant en venir à bout d'un dragon. Cependant, cela ne lui ferait pas changer de vie. Pourtant, son cœur battait la chamade dans sa poitrine, il n'était pas question de changer d'avis. L'adrénaline la rendait vivante, elle avait déjà vaincu un dragon et celui-là était tout particulier. Elle avait fait le choix d'accepter cette quête qu'elle ne voulait pas arrêter à s'y bon compte. Ils suivirent l'homme qui les conduisait dans une autre salle où se tenait dans un coin, une lance elfique. Il s'y approcha et semblait hésitait pour la prendre. Adelia fronça les sourcils puis se détendit quand l'homme commença à expliquer certains détails de la lance. Adelia hésita un moment avant d'avancer d'un pas. Elle souleva le verre pour récupérer la lance. Elle la regarda plus attentivement avant de se tourner et de se sentir projeté ailleurs. Son cœur s'affola avant qu'elle ne comprenne que la téléportation avait fonctionné. Ils se trouvaient devant une grotte menaçante d'où s'échappait un grognement sinistre.

Adelia frissonna, mais garda son sang-froid, jamais elle n'avait fui un combat, ce n'était pas aujourd'hui qu'elle le ferait. Elle resta sur ses gardes, comme à son habitude et remarqua une carcasse d'un mouton. Cependant, cela ne la fit pas reculer. En grimaçant, ils avancèrent doucement vers l'antre. Un hurlement leur parvint en écho dans les entrailles de la terre. Un autre frisson parcouru Adelia et elle serra un peu plus la lance qu'elle détenait. Ils longèrent les parois de la grotte sachant qu'ils se dirigeaient vers l'inconnu et la perdition.

Adelia savait à quoi s'attendre. Patrick lui jeta un regard en soupirant légèrement s'attendant à ce qu'il lui dise de changer d'avis. Du moins, qu'il lui dise quelque chose, qui n'arriva pas. De toute manière, elle y serait allé quand même. Patrick lui fit signe qu'il allait faire diversion. Alors qu'elle voulait le retenir, le voilà en train de former un bouclier et d'y aller. Adelia soupira sans rien faire que de serrer l'arme. Elle observa Patrick avant de l'entendre crier quelque chose d’incompréhensiblement. Le dragon se retourna dans une rage folle et souffla une rafale de feu sur le jeune mage. Adelia se redressa et s'élança, elle sauta sur une pierre, elle volait presque vers le dragon. Sa lance fut plantée dans le coup mou du dragon qui se mit à rugir de colère, Adelia la retira et se retrouva au sol. Elle retenta son coup et enfonça l'arme dans le cœur de la bête qui s'effondra. Elle resta suspendu dans le vide puis lâcha la lance avant de tomber dans le vide. Le choc ne vint pas tout de suite, elle fut attirée vers Patrick magiquement. Elle roula sur le côté alors que le dragon tombait lourdement, donnant des coups de pattes, Adelia fut projetée contre un rocher et perdit connaissance.

© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1819
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 28 Mai - 12:31

Mages de guerre
Feat Adelia


C'est d'abord une certaine douleur dans le dos suivit du froid de la pierre sous mes mains que je ressentis en reprenant doucement connaissance. Je soupirais et tentais de me relever, ma tête tournait. Je refermais les yeux et pris le temps de me soigner. Il faisait froid et le silence régnait tout autour de moi. Une fois soigné et reprenant conscience d'où je devais être je recherchais Adelia.

Je vis tout de suite la carcasse du dragon avec les dernières braises fumantes aux sols et sur les parois. L'odeur de brûlé n'était pas pour autant nauséabonde. La plaie avait abondamment saignée, mais il n'y avait aucune trace de la lance. Je me levais alors pour contourner la bête. A la seconde où je vis Adelia comme endormie contre un rocher j'accélérais mon pas vers elle craignant le pire. Je posais vite un genou à terre et constatais qu'elle respirais au léger mouvement de son ventre. Je posais une main sur son front, l'autre sur son ventre. Je fermais les yeux et me concentrais pour la soigner. Elle toussa enfin, je retirais mes mains. Je souris légèrement :

"Cette fois on est pas passé loin …"

Je l'aidais à se relever. Je regardais ensuite autour de nous, il nous faudrait léviter sacrément haut pour sortir de ce trou.

"Je ne me sens pas en capacité d'atteindre de telles hauteurs…"


Puis une autre idée me venait en tête : la lance. Qu'avait-elle bien pu devenir ? Je le demandais à Adelia, mais la laissais reprendre doucement ses esprits. Je fis tout le tour du dragon, regardais les parois avec minutie, rien, disparue.

"Pas grave, tant pis, il ne nous a pas demandé de la ramener de toute façon… Nous devrions sortir d'ici à présent. Assurons nous que l'être magique qui nous a aidé à trouvé le repos, puis nous essaierons de trouver une récompense pour notre service rendu"

Je me retournais vers elle en lui faisant un clin d'œil. A elle de proposer une solution pour sortir de ce trou. Je pensais bien évidemment à ce qu'elle nous téléporte. Ma magie avait besoin de quelques minutes pour se régénérer, et puis je n'avais jamais transporter deux objets aussi lourds que nous à une telle hauteur.




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Mages de guerre - Adelia et Patrick
Scientia Magicam :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS ABANDONNÉS
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» Parcours de Patrick Gaspard
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-