AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Une rencontre embarrassante avec Cara
 :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES


Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Aoû - 15:48


Une rencontre embarrasante

CARA





Ben et moi avions décidés de nous accorder un peu de temps ensemble afin d'approfondir notre amour. Mes grands-parents nous avez invité à séjourner chez eux. Ils habitaient un petit village non loin de Fortilia et surtout pas très loin de la plage. Ben et moi profitions de notre temps libre pour nous baigner et nous détendre sur la plage. Nous nous amusions comme des gamins. Notre amour était si fort que nous ressentions sans cesse le besoin de nous embrasser et de nous caresser. Il fallait que nos corps soient en contact le plus possible car nous savions qu'ensuite nous reprendrions nos vies de fous et que ces moments privilégiés allaient devenir très rares.

Ce jour-là, nous avions décidé de nous baigner dans un coin très isolé afin de pouvoir nous étreindre passionnément et loin des regards. Nous nous sommes déshabillés afin d'aller nager sans encombre et lorsque nous avons senti le frais nous avons regagner la plage afin de nous rhabiller un peu. J'avais enfilé ma robe et Ben son pantalon et lorsque je me retournais et que je vis son torse nu, je ne pus m'empêcher d'aller me coller à lui. Et bien sûr, nous nous retrouvions allonger l'un sur l'autre.

Alors que Ben m'embrassais tendrement, je sentis une présence. Une jeune fille fragile nous observait et semblait gênée. Nous nous relevions rapidement et lui demandions si elle était perdue. Elle était très belle et avait une peau blanche et des yeux d'un vert à se plonger dedans. Cependant elle n'arrivait pas à empêcher Ben de me regarder moi alors que visiblement elle essayait d'attirer son attention. Je finissais de réajuster ma tenue et Ben enfilait sa chemise.

Vu qu'elle ne s'enfuyait pas je m'approchais d'elle.

- Bonjour, je m'appelle Cheryl et toi comment te nommes-tu ? Et surtout comment es-tu arrivée ici ? Tu es perdue ?










Dernière édition par Cheryl Daynight le Mer 23 Sep - 18:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 115
Emploi IRL Etudiante

Feuille de personnage
Profession : Chasseuse de Prime/ Espionne
Amis & Connaissances:
Âge : 19 ans
avatar
Je suis maléfique
Cara W.Frost

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 27 Aoû - 22:07
« Rencontre embrassante »
Cheryl & Cara
Il fallait parfois pour faire quelques affaires un lieu reculé de tout, à l'abri de tout les regards et surtout de celui des honnêtes gens.
Mais est-ce réellement nécessaire de prendre l'endroit le plus paumé au monde ?!
Cara n'en pouvait plus, ses pas étaient devenus lourds et écrasaient sans ménagement l'herbe qui courrait sous ses pieds traduisant simplement la rage débordante qui l'habitait en ce moment même, elle le jurait sur tout les Dieux. Elle tuerait cet idiot de Maical avant même qu'il ait le temps de faire sa petite affaire avec elle, bordel elle allait l'assassiner avec une telle violence que l'Enfer lui semblerait doux à côté de ce qu'elle lui réservait.
En prime, le stupide cheval qu'elle avait emprunté jusque ici s'était tiré au moment même où elle avait voulu poser pied à terre, la faisant tomber à la bascule. Elle était presque sûre qu'un hématome trônait déjà au niveau de son coccyx, et pour ça c'était Elvire qui allait prendre. Alors oui, Cara était perdue, et en plus de mauvaise humeur.

Elle serrait de plus en plus les dents lorsqu'elle entendit un bruit au loin... Si son père n'avait pas négligé un point de son apprentissage c'était ça. Prêter attention aux bruits, même les plus infimes, les plus lointains.
Suivant les notes mélodieuses de ce bruit, Cara se trouva très rapidement nez à nez à une seule conclusion. La mer.
Ce son était celui des vagues s'éclatant en milles gouttelettes contre les rochers, retombant en une fine pluie sur la pierre.
Satisfaite de sa trouvaille, elle s'autorisa un sourire avant de poursuivre son chemin à travers le petit bois, rejoignant petit à petit ce qui semblait être une plage, elle songea à nouveau à ce qu'elle ferait à cet idiot de Maical, pas assez futé pour prendre conscience du danger que représentait la jeune Frost.

Mais quelle fut sa surprise lorsqu'elle tomba devant un petit couple de petit tourtereaux en train de se bécoter. La scène dégoulinait d'amour et de tendresse créant ainsi un climat de gêne auprès de la jeune sorcière qui n'aspirait qu'à rendre son repas face à ce spectacle révulsant...
Ce qui l'en empêcha fut sûrement le torse du jeune homme, à bien y penser, elle comprenait un peu la jeune femme et les raisons pour lesquelles elle restait pendue à son cou, bien que sa fierté y soit aussi pour quelques chose là dedans...
Son regard à la modeste couleur des plus profondes émeraudes se posa sur la femme, elle n'était pas vilaine non plus à y regarder de plus près.. Des pupilles aux nuances de la mer, une chevelure d'ébène et une peau cristalline qui contrastait probablement avec le plus écarlate des sang..
Cara laissant ses désirs sanguinaires s'envoler plus loin, surtout lorsqu'elle rompit le silence de plomb qui était venu s'installer entre eux.

-J'ai plusieurs nom.. Vous pouvez même m'en inventer un si cela vous enchante, et je suis ici pour des raisons qui ne regardent que moi... Vous n'êtes pas ma défunte mère, si ?

L'arrogance tranchait dans les mots de Cara. Elle se moquait ouvertement de son aînée, et elle n'en avait cure. Le respect était quelque chose qui se méritait, il n'était pas dû et la plupart du temps c'est la jeunette qui impose le respect et non l'inverse. Ca arrive, ne vous méprenez pas, mais il faut montrer la valeur de sa personne pour monter sur un piédestal avec la brunette.




ω Quand tu seras grande, si tu éprouves encore de la haine pour moi, tu me trouveras.


Dernière édition par Cara W.Frost le Dim 20 Sep - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Aoû - 14:33


Une rencontre embarrasante

CARA




Elle nous détaillait de la tête aux pieds comme si elle découvrait des humains pour la première fois ou peut-être n'avait-elle jamais vu un couple amoureux ? Sa réponse fut aussi surprenante car elle fut sèche et provocatrice. Quel était cet énergumène à la fois si belle et si vindicative ?

- Je n'ai pas l'habitude de donner des noms aux gens et surtout pas quand j'ai posé la question en premier. N'aies crainte on va pas te manger ! Quand à être ta mère je le pourrais vu que j'ai un fils de ton âge mais crois-moi il est beaucoup plus poli que toi !

Je la fixais et elle me toisait, qu'importe, que faisait-elle ici ? Elle n'était pas du coin pour sûr. Ben rassemblait nos affaires et ne se mêlait pas de la conversation. Je lui souris et il me le rendit, il savait que je n'étais pas du genre à me laisser rabaisser. Mes cheveux étaient passés devant mon visage car le vent soufflait face à moi et lorsque je me retournais face à notre visiteuse, je fus obligée de les rejeter en arrière. Les siens virevoltaient autour de son beau visage, je ne puis dire doux car elle faisait la tronche. Je mourrais d'envie d'entrer dans le crâne de cette demoiselle mais je n'en fis rien, je préférais qu'elle se détende un peu, on aurait dit une enfant avec un doigt coincé dans une porte sauf qu'elle retenait ses cris. Je décidais de reprendre la parole.

- Si je me suis permise de te questionner, c'est que tu n'es pas d'ici, ça se voit ! Je ne suis pas là pour t'ennuyer ni te gêner dans tes actions mais je peux peut-être t'être utile ? Si tu as besoin que je t'indique ton chemin ou que je te rende service d'une façon ou d'une autre, demandes-le simplement. A quoi cela te sert-il d'être agressive ? Obtiens-tu de l'aide ou un peu de compassion de cette façon ? Oh……suis-je bête, tu essayais peut-être de m'impressionner ?

Je la sentais bouillir mais je soutenais malgré tout son regard, peut-être qu'une petite leçon de courtoisie et d'amabilité ne lui ferait pas de mal. Ben avait apparemment deviner mes attentions et vint me prendre par la taille. Mes cheveux volaient au vent et il en profita pour m'embrasser dans le cou ce qui me calma irrémédiablement.

- Pouvons-nous rendre service à cette jeune fille mon amour ?

Je ne pus lui répondre car ma petite demoiselle prit la parole.










Dernière édition par Cheryl Daynight le Lun 31 Aoû - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 115
Emploi IRL Etudiante

Feuille de personnage
Profession : Chasseuse de Prime/ Espionne
Amis & Connaissances:
Âge : 19 ans
avatar
Je suis maléfique
Cara W.Frost

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Aoû - 11:28
« Rencontre embrassante »
Cheryl & Cara
Si elle avait été surprise en trouvant le petit couple, c'était maintenant elle la plus surprenante. A voir Cara on se dit qu'elle est douce comme l'agneau et sage comme une image, jusqu'à ce qu'elle ouvre la bouche laissant le goût acide et amer de l'erreur et parfois, un soupçon de déception.
Tout du moins quand Cara croise son reflet dans le miroir tout ce qu'elle y voit est une gamine, qui la regarde droit dans les yeux, suppliante... Elle aimerait ressortir de sa cage cette Cara là, et c'est la seule qu'elle peut voir, alors pourquoi les autres ne pourraient pas la voir ? Stupide gamine.
Elle l'écouta étaler sa vie d'une oreille plus que distraite, elle était en proie à un ennui sans nom, et tout dans son allure traduisait ce qu'elle en pensait. Elle ne prit même pas le soin d'étouffer le bâillement qui lui vint alors que les mots quittaient les fines lèvres de la Belle.
Ses joues se gonflèrent et elle souffla plus profondément encore alors que les deux femmes se scrutaient mutuellement, le silence, quoi de plus emmerdant dans ce genre de situation... Cara devait en finir et vite avec cette histoire, mais étant un aimant à problème, elle savait qu'elle en avait pour un moment, son père ne lui avait pas appris à se la fermer et puis, ça lui ferait une distraction avant de faire sa fête à ce mignonnet de Maical.

-Ah, alors si vous n'avez pas l'habitude surtout ne sortez pas des sentiers battus, je veux dire, c'est si difficile de mettre un nom sur le visage de quelqu'un... Je comprends. Question politesse, disons simplement que le vouvoiement est déjà là, vous vous rendez pas compte de l'effort.

La moquerie scindait les mots de Cara, avec ça y avait de quoi lui montrer que ce n'était pas la crainte qui la poussait à être « agressive »...
A croire que cette femme n'avait jamais rencontré de garce de sa vie et encore ils avaient eu de la chance, elle n'était même pas d'humeur à jouer la comédie, elle avait jeté gentille Cara au placard sans aucune autre forme de procès. Elle aurait pu servir à l'heure actuelle, mais elle n'était tout simplement pas d'humeur.
Après un échange de regard entre les amoureux, la femme revint poser sont attention sur Cara, elle en avait des choses à dire celle là. Et au plus elle parlait au plus Cara s'amuserait, finalement il y avait quand même un petit plus dans cette histoire, une victime à titiller, autant en profiter.
Et c'était quoi ça ? Une putain de leçon ? Bordel c'était de loin la pire qu'elle ait jamais reçu de toute sa vie, et alors que son mari revenait à sa douce et tendre, Cara explosa de rire.
Un rire étonnement sincère mais profondément moqueur. Essuyant les larmes qui lui montaient aux yeux, Cara parvint enfin à reposer son regard sur le petit couple, elle était presque sûre que la faire rire n'était pas l'effet recherché et voilà pourquoi elle allait s'amasser encore une petite tonne de problème, mais elle n'en avait cure pour tout dire, rien qu'en murmurant le nom de Cara, les problèmes affluaient, alors un de plus un de moins, elle ne verrait pas la différence... D'ailleurs en leur épargnant son identité, elle leur épargnait aussi les soucis qui s'accordaient avec.
En fait c'était tout à fait aimable de sa part de lui laisser le choix du nom, mais ça, elle était peut-être la seule à le savoir.

-M'être utile ? Eh bien si vous pouviez trouver cet idiot de Maical à ma place j'avoue que je dirais pas non, mais pour une question d'honneur j'irais retrouver ce moins que rien moi-même, alors merci, mais pas besoin de vous... Et puis si vous posez la question alors oui, vous êtes bête, assurément, vous êtes de loin la plus stupide, même Maical pourrait paraître plus futé... Le fait est que je n'ai pas besoin d'aide et encore moins de compassion, ces mots putrides me brûleraient presque la langue et à quoi ça me sert... ? Elle fit mine de réfléchir avant de venir jouer avec l'une de ses boucles. Et à quoi ça sert d'être gentil ?

Elle n'avait pas envie de se comprendre, elle était agressive parce que c'était la vie, faut de tout pour faire un monde non ? Eh bien, Cara c'était une touche épicée à côté des autres.
Les sourcils haussés, le sourire en coin, Cara défiait clairement l'ancienne de répondre à ses questions avec calme et béatitude, mais en principe quand c'est Cara qui joue à chatouille moi si tu peux, c'est assez difficile de ne pas perdre son sang-froid, elle en avait fait tomber des plus coriaces qu'elle... Qu'eux plutôt.
Jaugeant un instant son copain de son air hautain habituel, elle le trouva subitement rebutant. On propose pas son aide à la femme la plus orgueilleuse de monde enfin voyons !




ω Quand tu seras grande, si tu éprouves encore de la haine pour moi, tu me trouveras.


Dernière édition par Cara W.Frost le Dim 20 Sep - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 31 Aoû - 13:45


Une rencontre embarrasante

CARA




J’écoutais cette jeune fille et son insolence m’agaçait. Lorsque Ben me rejoint et qu’elle explosa de rire en nous regardant s’en était trop. Fort heureusement Ben avait pris la parole afin de proposer notre aide une fois de plus mais elle n’en eu que faire et se moqua ouvertement de nous. Je restais cependant attentive non pas à ce qu’elle disait que je n’écoutais que d’une oreille mais à son cerveau.

Mon dieu, c’était une sorcière noire mais que faisait-elle ici ? Enfin je revenais à la réalité et je l’entendis prononcer un nom maudit à mes oreilles ce qui me fit réagir violement. Cette petite arrogante était venue jusque dans le pays des elfes, mon pays, pour le plaisir de provoquer quelqu’un, elle avait mal choisi et cette fois Ben ne me retiendrait pas, j’allais lui donner une correction et l’obliger à parler ou je la tuerais.

Je déclenchais la fureur des éléments et Ben n’eut pas le temps de réagir, il se retrouva projeté cinq mètres plus loin tandis que je me concentrais à retirer le sourire machiavélique du visage de notre compagne. Je l’envoyais voler dans un arbre et la saucissonnais sous une branche afin qu’elle puisse toujours me voir. Je pris plaisir à lui fouetter le corps avec les petites branches qui se trouvaient au dessus d’elle. Son sourire sarcastique avait disparu mais cela ne me suffisait pas, je commandais une liane et lui ordonnais d’étrangler cette maudite sorcière, elle devint toute rouge et là c’est moi qui avais un rire sarcastique.

- Que penses-tu de cela maudite sorcière ? Apprécie ta future mort lente pour toi et douce pour moi ! Tu iras ainsi retrouver les tiens en enfer !

Elle ne bougeait quasiment plus lorsque Ben réussit à me joindre et à me jeter à terre. Il me prit dans ses bras, m’embrassa et essaya de me calmer. Il savait à quel point j’avais souffert et il était sûr que j’allais la tuer. Il me berçait comme une enfant continuant de m’embrasser, de me parler avec douceur afin que je revienne à la réalité. Ceci durant une demi-heure et je pris conscience d’être dans ses bras sans comprendre ce qui se passait vraiment lorsque j’entendis un râle qui venait d’au dessus de moi. Je réalisais ce que je venais de faire et relâchais mon emprise. La jeune sorcière tomba lourdement au sol peinant à respirer mais je ne l’aidais pas et empêchais Ben de le faire. Je me relevais et lui asséna un violent coup de pied pour la mettre sur le dos. Mes paroles étaient sèches et le ton amical avait totalement disparu.

- Ne me provoque jamais ! Quand à ton Maical, la dernière fois que je l’ai vu, il courait comme un lapin pour m’échapper et la prochaine fois il n’aura peut-être pas cette chance. Quand à toi sorcière, si tu es là pour me créer des ennuis, tu n’auras pas toujours Ben pour te sauver la vie !

J’étais à l’affût du moindre de ses gestes mais en sondant ses pensées, je me rendis compte qu’elle avait compris qu’elle venait d’échapper à une mort certaine.







Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 115
Emploi IRL Etudiante

Feuille de personnage
Profession : Chasseuse de Prime/ Espionne
Amis & Connaissances:
Âge : 19 ans
avatar
Je suis maléfique
Cara W.Frost

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 4 Sep - 23:51
« Rencontre embrassante »
Cheryl & Cara
La vague de colère qui s'abattit sur Cara lui fit clairement comprendre que son stratagème avait fonctionné, elle adorait forcer la main aux gens, faire ressortir le pire d'eux. C'était mesquin mais personne n'est parfait alors Cara aimait bien faire ressortir les imperfections de ce monde. Et elle venait d'entrer dans une colère des plus noire que Cara ait jamais vu, voilà de quoi nourrir sa vilaine petite magie. La colère.
Son irritation se traduisait par une violente bourrasque de vent, elle se déchaînait, à croire que la cruauté s'était isolée dans un coin de sa tête. Au nom du Diable, comment des gens soit disant sympathique pouvaient se métamorphoser ainsi en créature des ténèbres ?
Cara sentit qu'on la ceinturait, on lui assenait même des petits coups... Son regard d'émeraude tomba dans son regard océan, cette garce sentait la magie à plein nez. Il fallait dire qu'elle ne s'en était pas occupée en premier lieu, pour une simple et bonne raison... Elle ne pensait pas qu'elle allait s'emportait autant pour si peu... Où sont passé sagesse et la maturité dans tout ça ?
Clairement, Cara avait réussi son coup, même son homme avait été victime de ses représailles, c'était de loin la femme la plus violente qu'elle ai jamais rencontré.
Son regard s'était transformé, ce n'était plus la même femme à l'intérieur, la colère qui vibrait en elle ne pouvait pas lui appartenir, ça lui semblait tant démesuré qu'elle ne pouvait pas y croire.
Tout comme elle ne pouvait pas croire à ce manque d'air, le sang lui monta rapidement à la tête. Lui faisant presque regretter d'être celle qu'elle était.
Ses paroles ne furent qu'un lointain écho pour elle, les siens ? En Enfer ? Les siens devaient certainement séjourner au Paradis, mis à part sa défunte et putain de mère. Et la revoir ne l'enchantait guère, ce n'était de toute façon pas dans ses projets.
Cara était motivée à se sortir de cette mauvaise posture, quitte à en ressortir blesser, ça valait déjà mieux que de mourir aussi bêtement parce que cette femme est une hystérique.
Se mouvoir était de plus en plus difficile, l'étau se resserrait sur elle, et elle songea à la force de la colère ; c'était un sentiment parfois bien trop puissant.
Mais son orgueil reprit le dessus, ou plutôt sa volonté de ne pas mourir ainsi, c'était bien trop idiot.
Cherchant au fin fond de sa mémoire Cara se remémora un sortilège qui pourrait lui permettre de respirer et ce bien en dépit du lien qui lui enserrait la gorge.
Elle se sentait partir, il ne fallait pas qu'elle perde conscience, sinon elle risquait d'y rester partit comme c'était partit. Le grognement qu'elle voulu pousser se réduit à un simple couinement alors qu'elle pouvait aisément scruter le couple se faire des mamours... Juste en dessous quoi, un minimum de respect c'était trop demandé ? Tuée par une hystérique en manque d'amour ? Alors là, même pas en rêve, même pas dans le pire de ses cauchemars... Pas que Cara ait déjà imaginé sa mort, mais elle ne risquait pas de s'éteindre ainsi, jamais.
L'air lui revint peu à peu, mais en usant de ce sortilège elle ne pouvait se permettre d'en utiliser un autre, elle se savait donc condamnée à rester pendue ici jusqu'à ce qu'elle se décide à stopper son sortilège. Ce dont elle doutait fortement au vu du temps qu'ils mirent à la faire redescendre.
Lorsqu'on corps heurta violemment le sol, Cara retint un grondement, qui sortit droit du cœur quand la brunette lui accorda la faveur d'un coup de pied dans les côtes.
Elle la scruta méchamment, se relevant difficilement... Le plus gênant là dedans c'était le spectacle qu'ils leur avaient offert, c'était d'une indélicatesse sans pareille... Les gens injuriaient Cara parce que assumait son orgueil mais les ego-surdimensionnés courent les rues, la preuve, lui causer des ennuis... Sa vie n'était pas aussi dénuée de sens pour qu'elle en vienne à se rabaisser à être une simple emmerdeuse de service. D'ailleurs sa présence dans la tête de Cara commençait à la déranger. Profitant du lien qu'elle avait créé, Cara lui envoya un léger maléfice, rien de mieux que les maux de tête pour vous calmer quelqu'un...

-Des ennuis ? Tsss... Voilà un ego bien démesuré qui se présente à moi... J'ai bien d'autre chose à faire que de vous ennuyer chère dame.

Elle répondit sur un ton monotone, d'une voix givrée, dénuée d'émotion, elle n'allait pas élever la voix pour une hystérique dans son genre. Elle prenait par contre grand soin à appuyer sur tout ses mots. Chaque syllabe claquait, grondait ou sifflait.
S'approchant un peu plus d'eux, elle s'arrêta sans jamais la lâcher du regard. Lui offrir une ouverture et baisser sa garde ne faisaient pas partie des options.

-Quant à Maical il n'y aura pas de prochaine fois pour vous et lui. Et enfin...

Sa main était partie toute seule. Même elle n'avait pas prédit cette claque qui résonnait encore comme un lointain écho. Surprise de son geste, Cara resta bouche béante face à ce que son corps courbaturé venait de faire. Profitant de ce moment de surprise, elle envoya valser le fameux Ben d'un mouvement de main, et d'une autre part, elle regarda l'elfe perdre peu à peu son souffle tout en revêtant son sourire amusée.

-Les miens ne reposent pas en Enfer pour votre information, à moins que les innocents n'aillent brûler parmi les âmes souillées ?

Elle était complètement sérieuse et maintenait sa prise sur l'elfe qui peinait à trouver son air, surveillait toujours Ben du coin de l'oeil, il avait l'air sonné et ne risquait pas de lui venir en aide tout de suite... Cara ne savait pas ce qui la motivait, la fierté sûrement, un soupçon de colère aussi.

-Excusez vous pour ce que vous avez dit sur eux... Maintenant. Excusez vous et je cesserais d'être insolente, j'en ferais baver à Maical en votre nom, je m'excuserais même de mon indélicatesse à la seule condition que vous présentiez des excuses.

Tous ses membres étaient engourdis à défaut d'être douloureux. En terme de blessure, Cara avait connu pire, mais tout l'alourdissait, chaque pas, chaque bouffée d'air. Il fallait qu'elle se dépêtre de cette histoire et le plus vite serait le mieux. Elle trouvait son marché bien onéreux. Si elle refusait, alors il ne lui restait qu'une solution...




ω Quand tu seras grande, si tu éprouves encore de la haine pour moi, tu me trouveras.


Dernière édition par Cara W.Frost le Dim 20 Sep - 19:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Sep - 15:33


Une rencontre embarrasante

CARA





A peine libérer de son étouffement voilà ma petite sorcière qui sifflait déjà comme un serpent me menaçant qu’il n’y aurait pas de prochaine fois pour Maical et pour moi. Si elle savait le mépris que j’accordais à cet homme ? Mais qu’elle le tue cela fera un boulet de moins! Elle envoya une violente gifle à Ben ce qui le sonna mais je peinais à me concentrer, j’avais mal à la tête. Sûrement un sort de ma petite sorcière.

La voilà maintenant qui me donnait des ordres et m’intimait de m’excuser, petite sotte ! Mais je commençais à souffrir, il fallait que je reprenne le dessus afin de me soigner et soigner Ben. Il me fallait de l’aide.

- Ophéa !

Ma chère amie, toujours en alerte lorsqu’il s’agit de ma personne arriva à tire d’aile et surprit mon interlocutrice ce qui me permit de la figer. Je me soignais rapidement et remit Ben sur pied.

- Ben va chez mes grands parents et dis leur que nous aurons une invitée. Ne t’inquiètes pas je vais bien et pour l’instant elle ne peut rien faire. Dis leur que nous arriverons par les airs et qu’elle aura une drôle de forme.

Ben partit aussitôt et je décidais de m’amuser un peu avec ma sorcière mal aimée. Je déclenchais une vague et un vent glacial que je réunis au dessus de mon nouveau jouet. Je relâchais le tout et admirais mon œuvre, une poupée dans un bloc de glace. Je demandais à Ophéa d’assurer le transport entre ses griffes et je montais sur mon magnifique dragon bleu. Elle nous déposa mon jouet et moi dans la cour de mes grands parents, ces derniers étaient de puissants mages et j’expliquais à ma grand-mère que j’avais un problème.

- Notre petite sorcière que voilà à voulu se montrer un peu trop agressive en s’attaquant à Ben et moi. Au début je ne savais pas ce qu’elle était et nous lui avons gentiment proposé notre aide. Le problème est qu’elle a prononcé un nom qui m’a fait terriblement mal et ma colère est remontée. Je pense qu’il me faudra revoir Rulf, elle vient de mettre son travail par terre. J’ai failli l’étrangler et Ben m’a raisonnée. Mais à peine relâchée elle a agressé Ben et m’a foutu un mal de tête pas possible. Pour détourner son attention, j’ai appelé Ophéa et nous voilà. Je suis restée un moment dans sa tête et cette gamine a souffert, c’est pour cela que je n’ai pas la force de la tuer. Je vais la dégeler et afin de la maîtriser je vous demanderai de la veiller tous les trois.

Je m’exécutais et alors qu’elle tremblait encore de tous ses membres, je repris la parole.

- Soit je retire ce que j’ai dit sur les tiens mais maintenant j’aimerai connaître ton nom et la raison pour laquelle tu es ici réellement. Ne me fais pas croire que tu poursuis Maical, je sais pertinemment qu’il ne viendrait jamais sur mon territoire, plus maintenant. Et ne t’avise plus de jouer de ta magie sur moi, tu risques de le regretter amèrement car jusqu’ici tu n’as vu que mon côté positif.

Nous attendions tous les quatre qu’elle s’exprime, j’avais renvoyé Ophéa dans sa cachette secrète afin qu'elle ne puisse pas s'en prendre à elle et nous avais créé un bouclier de protection. Cette jeune fille malgré sa haine et sa colère m'intriguait au plus haut point et je désirais vraiment savoir qui elle était. Elle était fine, belle et je ne voyais pas comment autant de haine pouvait exister chez un être aussi parfait extérieurement.










Dernière édition par Cheryl Daynight le Mer 16 Déc - 13:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 115
Emploi IRL Etudiante

Feuille de personnage
Profession : Chasseuse de Prime/ Espionne
Amis & Connaissances:
Âge : 19 ans
avatar
Je suis maléfique
Cara W.Frost

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 26 Sep - 20:01
« Rencontre embrassante »
Cheryl & Cara
Cara avait trouvé son marché tout a fait rentable, elle avait tout à y gagner pour un simple pardon, qu'elle n'avait même pas exigé sincère.
Et pourtant, quelqu'un n'avait pas l'air de cette avis malgré ses maigres efforts. Elle avait eu l'impression qu'un étau puissant s'était refermé sur ses tempes au moment même où elle avait parlé, ou plutôt crié... Ophéa ? Qu'est ce que c'était encore que ce bordel ?
Un battement d'aile attira légèrement l'attention de Cara...
Elle avait envie de hurler. Une rage puissante la consumait de tout son être.
Comment par tous les Diables avait-elle pu faire une erreur aussi grotesque ?! Une erreur de débutant, une erreur qu'elle poussait les autres à faire pour prendre le pouvoir, l'effet de surprise.... C'était d'autant plus frustrant que c'en était sa propre technique d'attaque.
Rien ne bougeait, et alors qu'elle faisait gentiment l'inventaire de ses sortilèges, voilà qu'un nouveau sort lui tombait sur la gueule. Givrée. Littéralement.
Cara était enfermée dans une cage, dans sa propre cage... La même qu'elle avait forgé autour de son cœur. Elle se sentait tout aussi prisonnière que lui, et le froid s'insinuait peu à peu en elle... Chaque grain de peau infecté par ce poison puissant, s’infiltrant dans ses veines...
Le seul avantage d'une telle cage... C'est ce vide constant.
Il n'y a rien, seules nos pensées résonnent, la distance est réelle et c'est une drôle de paix qui est subitement procurée...
Un dragon... Cara ne savait pas qu'il y en avait encore... Qu'importe celui ci avait beau être d'une rare beauté, il collait à la perfection à sa maîtresse.
L'espace d'un instant, Cara songea à ce que pourrait lui apporter un tel dragon... Un dragon qui lui ressemblerait.

Le dragon noir.

Ses souvenirs étaient suffisamment bons sur la chose, et Cara rêvait d'un dragon dans ses jeunes années...
Quand elle était gamine déjà, elle idéalisait son monde. Comme toutes les gamines, elle rêvait de paix, de prince charmant et de magnifiques créatures.
Puis la réalité l'avait heurté de plein fouet.
La paix ? C'est éphémère pour des raisons qu'elle ne souhaitait pas énumérer, le prince charmant ? C'est bien le pire des euphémisme que le monde ait jamais porté, c'est bien connu, les hommes sont lâches et les autres sont bourreaux, et les magnifiques créatures ? Légendes ou réalité ? A l'évidence, certains dragons existent. Mais qu'en est-il des autres ?

Bien trop enfermée dans sa bulle de gel, Cara sursauta un instant lorsque le froid commença à disparaître, et ce bien malgré son sortilège de chaleur. Elle se tenait face à deux nouvelles têtes ainsi que face à ses camarades, toute trempée et grelottante.
Sa haine redoubla d'intensité, sans même se demander d'où elle tenait une telle puissance, son sort s'accéléra et bientôt elle se retrouva aussi chaude que la braise et aussi sèche que le désert. De nouveau parfaite d'apparence, elle jeta une œillade à toute l'assemblée. Avant d'esquisser un rictus arrogant.

-Bien, excuse acceptée... Une chance pour vous, je suis du genre à tenir mes paroles. Je me nomme Cara Wind Frost. Par contre, mes raisons ne regardent personne. Et si vous ne vous amusiez pas à trifouiller dans la tête des autres, peut-être que je n'aurais pas utilisé ma magie... De vous à moi, je suis loin d'être celle qui en a le plus usé, alors ne vous plaigniez pas. Gardez vos sorts dans vos poches et je me tiendrais tranquille, j'ai vraiment la tête de quelqu'un qui attaque sans intérêt ?

C'était une question rhétorique. Cara n'avait même pas la décence de ressembler à l'horrible garce qu'elle était... Alors à quelqu'un de méchant ? Encore moins, assurément.
Elle adressa un regard arrogant aux vieux qui se tenaient face à elle... Leurs puissances magique s'étendaient jusqu'à elle, et le mur magique qui s'élevait la rendait parfaitement vulnérable face à un ennemi armé et protégé...
Loin d'être fan de l'idée de se retrouver sans défense face à eux, le sortilège se façonna tout seul. De sa colère, qu'elle ne cessait de refouler pour une question d'honneur, naquit un énorme loup d'ombre... Ou chien des Enfers comme on les appelle souvent dans les livres de sortilèges.
Nourrit par sa haine insatiable, l'animal venu tout droit des Ténèbres ne risquaient pas de mourir sous les assauts de ses chers camarades... Même eux, étaient impuissants contre sa haine.

-Chacun sa barrière de protection... De toute évidence, personne n'a confiance en l'autre..

Cara ne préférait pas énoncer ce que cette chose était capable de faire, rien qu'avec sa propre magie, alors nourrit par la colère noire de Cara... Il était peut-être invincible...
Mais n'importe qui d'intelligent aurait compris que s'en prendre à cette chose était du suicide.




ω Quand tu seras grande, si tu éprouves encore de la haine pour moi, tu me trouveras.


Dernière édition par Cara W.Frost le Mar 29 Sep - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Sep - 16:43


Une rencontre embarrasante

CARA




Je lançais un sort de fonte sur mon bloc de glace et ma petite sorcière se mit à ressembler à un chat mouillé. Elle dut lancer un sort de chaleur car en un instant elle fut toute belle, toute sèche. Je fus surprise de la voir accepter mes excuses. Pour une fois, elle ne niait pas ma sincérité, quoique...

Elle se présenta comme étant Cara Wind Frost. Frost, ce nom me rappelait de mauvais et de bons souvenirs, malgré moi. Frost, mon kidnappeur, mon empoisonneur, mon maître, mon amant....
Quels rapports avait-elle avec lui ? Elle disait ne pas vouloir donner les raisons qui l’avaient amenée jusqu’ici ? Cela ne pouvait pas être pour moi, il ne pouvait pas faire ça ! Elle me conseilla de garder mes sorts dans mes poches et qu’elle se tiendrait tranquille.... Comme si j’allais la croire !

Elle regarda mes grands-parents avec un regard arrogant et je ne sais pourquoi elle fit apparaître un loup d’ombre. Je connaissais cet animal, ma première leçon pour canaliser ma colère : « reportes ta colère sur un animal qui te défendra au lieu d’épuiser tes forces » et elle avoua sans aucune gêne qu’il serait sa barrière de protection. Mais je ne le craignais pas et il fallait que j’affronte Cara, non pas à coups de sorts, car je savais dorénavant que j’étais plus puissante qu’elle, mais il fallait que je lui parle et qu’elle s’ouvre à moi. Je sortis du bouclier de protection et je me dirigeais vers Cara, je me retournais un instant vers ceux que j’aimais.

- Ne vous inquiétez pas et n’intervenez pas ! Ce que vous allez entendre risque de vous faire mal, surtout toi Ben mais ne doutez jamais de mon amour, je ne suis plus celle que je vais évoquer.

J’avançais lentement afin de ne pas déclencher le loup noir de Cara et je lui demandais de venir s’asseoir près de moi en lui assurant que je ne ferais rien si elle ne m’agressait pas. J’étais très calme et elle accepta.

- Je dois te demander si tu as un rapport avec Kairahl Frost, le roi des sorciers noirs ? Cependant je dois te prévenir que j’étais son élève et que j’étais plutôt douée. Non seulement je connais les sorts de magie blanche et j’y excelle mais j’ai de ton sang dans mes veines et j’ai eu Kairahl comme maître, il m’a enseigné la magie noire, c’est pour cela que je n’ai pas peur de ton concentré de colère car ton loup est bien cela n’est-ce pas ? De plus je pense que ce sera toi qui voudras savoir qui je suis et comment j’en suis arrivée là.

A ce moment-là, je me remémorais Kairahl dans toute sa prestance, un soir après une promenade. Je le trouvais beau à ce moment-là.






Dernière édition par Cheryl Daynight le Mer 21 Oct - 14:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 115
Emploi IRL Etudiante

Feuille de personnage
Profession : Chasseuse de Prime/ Espionne
Amis & Connaissances:
Âge : 19 ans
avatar
Je suis maléfique
Cara W.Frost

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Oct - 15:29
« Rencontre embrassante »
Cheryl & Cara
Elle campait sur ses positions en attendant que Madame se décide finalement à la laisser partir. Cara était difficilement docile et la tenir enfermée était de loin la pire de toute les idées. C'était une bombe à retardement. Et le tic tac de l'horloge se faisait pesant.
Son loup s'ébroua un instant comme sali par l'atmosphère trop paisible à son goût certainement.
Lorsqu'elle posa un pied hors de sa barrière de protection, Cara serra le poing... Son loup était docile en comparaison à la sorcière et elle n'avait pas l'intention de le laisser aussi facilement. L'animal factice gronda, plus à l'encontre de Cheryl qu'à celle de Cara. Bien qu'il soit mécontent de ne pouvoir se défouler un petit peu sur la femme en question.
Elle s'adressa alors à sa famille... Parlant d'elle comme d'une femme qu'aucun d'eux ne connaissaient, une femme disparu...
Dissipée dans les cendres de son passé incendié par les flammes alléchantes de la honte. Cara lâcha ce soudain claquement de langue emplit de dédain. Elle cachait visiblement beaucoup à sa famille et ils lui faisaient pourtant entièrement confiance.
La confiance... Quel sentiment éphémère ! Vraiment... Aussi précieux que du cristal il faut savoir le manier, entre franchise et mensonge... Déception et fierté.
Cara n'accordait sa confiance qu'à une poignée de personne. Elle avait appris à ne compter que sur elle même au moment même où les Wind n'étaient devenus qu'un funeste souvenir enterrer avec leur éducation médiocre.
C'était de plus en plus flou pour elle... Comment pouvait-elle faire confiance à cette femme, alors qu'elle cachait encore des choses à sa famille ? A son homme !
C'était complètement aberrant. De la pure folie.
Et pourtant, lorsqu'elle invita à prendre place auprès d'elle, Cara devint subitement plus... Docile.
Si elle n'était pas digne de ton confiance, son histoire était au moins, digne d'être écoutée...
S'installant, Cara eut immédiatement un frisson à l'énonciation du nom de son oncle.
Ce n'était pas pour rien que Cara avait eu droit à des cours de politique... Son oncle voulait d'elle comme future « Reine »... Il avait fait d'elle une héritière légitime, occultant l'existence même de ses enfants.
Cara jeta un coup d'oeil sur son loup... Un concentré de colère ? Il était plus. Il était Cara, à l'état purement brutal, il était sa haine, sa frustration... Il était dangereux.
Cara n'y comprenait plus rien et elle ne pouvait pas reporter cette frustration sur son loup au risque qu'il pète les plombs... Alors c'était elle qui pétait les plombs.

-Comment est-ce possible que vous en soyez là alors aujourd'hui ? Regardez vous ! Gracieuse, bonne, honnête, amicale... Trop douce pour s'être un jour approchée d'un Frost ! Trop lumineuse...

Cara s'était levée et se tenait face à elle la fixant avec cet air qui la n'appartenait qu'à elle. Suspicieuse, intriguée... Puis cet éclat dans son regard.
Elle ne pouvait s'empêcher de la scruter ainsi, avec ce petit air malin, parce qu'elle savait au fond d'elle. Parce qu'elle n'était pas stupide...

-Vous n'étiez pas à la hauteur... Reine des Ténèbres c'était trop lourd pour votre conscience, vos sentiments envers lui étaient trop purs. Et il a brisé quelque chose en vous... Osez me dire que je me trompe ! Osez me dire que vous ne l'avez jamais aimé... Osez mentir, je vous écoute...

Cara était persuadée de ce qu'elle avançait. Ca ne pouvait être autrement qu'ainsi. Passer de l'ombre à la lumière... Voilà une tâche d'une lourdeur et d'un ennui sans précédent.
Le loup s'assit juste aux pieds de la jeune sorcière qui toisait l'elfe de loin. Elle ne la menaçait pas. Elle se contentait de faire la discussion avec les informations qu'elle avait en sa possession.
Passant par son loup, son périmètre sensoriel fut agrandit. A tel point qu'elle put ressentir la pointe qui appuyait contre son cœur... La douleur d'un être aimé. Ben certainement.
Cara se laissa tomber avec grâce sur le siège qu'elle avait attiré à elle, tout en la regardant... Cherchant à s'imaginer Cheryl durant ses sombres années.




ω Quand tu seras grande, si tu éprouves encore de la haine pour moi, tu me trouveras.


Dernière édition par Cara W.Frost le Mar 10 Nov - 20:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Oct - 15:25


Une rencontre embarrasante

CARA




Cara me scrutait, enfin autre chose qu’elle-même l’intriguait. Devais-je tout lui avouer ? Pourquoi pas, elle cessera peut-être de me prendre pour celle que je ne suis pas.

- Oui je l’aimais ! Je l’aimais à me rabaisser devant lui, faire ses moindres caprices et obéir comme un petit chien docile. Je l’aimais à me donner toute entière. Il m’avait envoûtée ! Et puisque tu sembles en douter, ma famille est au courant de cette aventure sans précédent chez les elfes et Ben connaît absolument tout y compris ce que je vais te dire au risque de lui faire mal à nouveau.

Je la regardais et je sentais sa méfiance. Ben souffrait de devoir encore entendre cette version, non pas pour lui mais pour moi. Je ne devais rien révéler aux miens au risque de déclencher une guerre.

- Je vais commencer par le début si tu le permets. J’en avais assez de ma petite vie tranquille entre mon époux Duncan, mes enfants et mon travail de professeur de magie de Fortilia. Tu me diras que j’avais une vie rêvée mais voilà, je n’avais connu que cela depuis mes 14 ans. J’aimais passionnément mon époux et rien ne me semblait pouvoir entacher cela. Mais j’étais très jeune pour une maman et j’avais envie de voir autre chose. J’ai demandé à mon époux, un peu plus de liberté pour découvrir le monde. Et il m’a laissé m’en aller. J’étais très heureuse et j’avais envie de découvrir du pays. Pas Podendril, je le connaissais, mais j’avais envie de découvrir les territoires hostiles. Au début tout se passait bien mais au bout d’une semaine alors que j’étais endormie, on m’a enlevée, ligotée sur une planche sur laquelle j’allais rester des mois. Et c’est cette année-là que ma famille ignore.

Cara me fixait, intriguée, elle attendait, son animal couché près d’elle.

- Je leur ai dit qu’un sorcier noir m’avait envoûtée et que j’en étais follement tombée amoureuse jusqu’à m’offrir à lui sans qu’il le demande. C’était ton oncle, donc. Mais cela n’est pas venu aussi facilement. Toujours solidement attachée à ma planche, on m’emmena dans une sorte de cave avec des barreaux, il y faisait froid et on m’avait enlevé une partie de mes vêtements. Maintenant afin de ne pas trop faire souffrir mes grands-parents, je vais te prendre les mains et te montrer.

Je lui pris les mains et la fit entrer dans ma tête, sort que je maîtrisais à la perfection. Je lui montrais les tortures que l’on m’affligeait, son oncle qui venait chaque jour me caresser le visage avant de m’enfoncer ses ongles dans mes chairs afin de m’injecter de son sang dans mes veines et ceci durant six mois, jusqu’à ce qu’il obtienne le monstre que j’étais devenue, son jouet et enfin sa maîtresse.


Je la relâchais doucement et attendait sa réaction afin de savoir si je devais continuer de me confier à elle car c'était un secret qu'elle devrait garder. Ce qu'elle venait de voir, mes proches le savaient.






Dernière édition par Cheryl Daynight le Ven 18 Nov - 15:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 115
Emploi IRL Etudiante

Feuille de personnage
Profession : Chasseuse de Prime/ Espionne
Amis & Connaissances:
Âge : 19 ans
avatar
Je suis maléfique
Cara W.Frost

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 10 Nov - 20:05
« Rencontre embrassante »
Cheryl & Cara
Elle l'avouait, fièrement et pleinement. Elle admettait et assumait complètement d'avoir été manipulé par un homme dont le charisme inspirait la crainte et l'admiration. Et elle n'avait pas peur d'étaler ainsi ses sentiments pour son bourreau, celui qui s'était joué d'elle.
Vraiment, cette logique échappait totalement à Cara... C'était parfaitement insensé !
La brunette était hésitante sur ce qu'elle devait ou ne devait pas croire, scrutant toujours avec intérêt l'elfe, elle invita son loup à s'étendre à ses pieds d'une façon plus confortable.

Une choses était sûre, ses paroles ne tombaient pas dans l'oreille d'un sourd, Cara avait toujours été très attentive à tout, mais d'autant plus lorsqu'on s'adressait directement à elle. Son histoire l'intéressa étonnamment. Quitter sa famille par ennui, c'était bien du genre de la maison ça... Cara détestait l'ennui par dessous toute chose sur cette planète.
« Vie rêvée »... Elle avait osé dire que sa vie c'était un rêve ? C'était peut-être le sien, mais Cara n'échangerait jamais sa vie contre une famille à chérir et un foyer à nourrir.
Mais chacun ses objectifs, après les goûts et les couleurs sont dans la nature... Et elles étaient en de nombreux points opposés.

Et puis... Pas tant que ça après coup. Elles avaient au moins une chose en commun. Enlevée par un Frost... A croire que c'était une tradition familiale, ou tout au moins une sale manie.
Amoureuse... Elle était amoureuse. Des sentiments purs dévoués à un homme aussi corrompu. Si Cupidon existait réellement on pouvait clairement dire qu'il n'avait rien d'un ange celui là... Et qu'il était une sacrée enflure même.
Comprenant que la suite ne serait pas très belle à voir, les mains de Cara se posèrent instinctivement dans la paume des siennes. Comme ce jour là.
Le premier flash qui frappa Cara fut le sien, la ramenant un instant plusieurs années en arrière, ce même goût amer et cette même poignée de main.

La suite en revanche n’appartenait qu'à elle... Et à un certain Frost.
Tout paraissait alors plus clair au yeux de Cara, elle savait à présent ce qui se cachait derrière les lourdes portes interdites de chez son oncle.
Elle qui avait tant joué à travers ces couloirs, elle n'avait jamais eu l'occasion d'y jeter un coup d'oeil et voilà à présent qu'elle y accédait par le biais d'une amante de son oncle... C'était insensé.
Vraiment.
Lorsqu'elle la relâcha, son regard d'émeraude se posa sur son visage... Qu'était-il arrivé à l'être qu'il avait créé ?
Reposant sa main sur l’accoudoir de son fauteuil, Cara laissa ses doigts tapoter sur la surface froide du siège.

-Je... Pourquoi.. ? Comment.. ? Quitter les Ténèbres, quitter un Frost.. ?

Se reprenant un peu, ravalant ce goût acre qui se répandait toujours entre ses lèvres, Cara jeta un coup d'oeil à sa famille... Ils l'avaient certainement mise dans le même sac que son oncle.
Voilà qui devait la mettre dans de beaux draps encore... Soupirant un coup, lasse d'être enfermée auprès de ces gens, observée comme un animal en cage, ses yeux se plissèrent d'eux même.

-Comment as-tu échappé à ton bourreau ? Qui t'a aidé plutôt.. ?

C'était clair comme de l'eau de roche, quelqu'un l'avait aidée. Cara n'avait jamais vu personne se desservir de son oncle de son propre gré. De la seule force de sa volonté.
Il y avait forcément un élément manquant à l'équation, l'équilibre n'était pas établit....
Appuyant sa tête contre sa main, Cara la scruta, plus calme et toujours à l'écoute... Ignorant royalement la migraine qui pointait le bout de son nez... Putain de souvenir.




ω Quand tu seras grande, si tu éprouves encore de la haine pour moi, tu me trouveras.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Nov - 11:58


Une rencontre embarrasante

CARA




Cara me donnait l’impression de mieux me comprendre et me paraissait soudain moins agressive. Je ne savais si je devais tout lui dire, qu’est-ce qui me prouvait qu’elle n’irait pas immédiatement prévenir son oncle et ceux de sa famille ? Mais j’en avais déjà trop dit alors autant me montrer honnête et juste, ce que dorénavant je prônais avant tout. Je l’invitais à venir faire un tour avec moi et Ben et mes grands-parents entrèrent à la maison. Elle accepta de faire ses quelques pas avec moi.

- Tu te doutes à bon escient que quelqu’un m’a aidée mais avant tu dois connaître le fin mot de l’histoire. Durant six mois de plus, on m’enferma dans une autre cellule, là j’avais un lit et on m’a lavée et habillée. Ton oncle m’a même offert un magnifique collier mais j’ignorais que c’était pour me formater. Ce formatage était fait par ses... « élèves » et le pire d’entre eux pour moi fut Maical. Après toutes ses tortures, je réclamais sans cesse la venue de ton oncle, nous faisions l’amour et cela m’aider à surmonter ma douleur. Enfin il m’a libérée et donné une chambre dans le château. J’étais folle amoureuse de ton oncle et il me semblait qu’il me rendait la pareille mais cependant je ne devais le rejoindre que lorsqu’il m’y conviait, surtout la nuit. Bref, j’étais devenue une poupée dont il faisait ce qu’il voulait. Il exerçait sa domination et j’obéissais. Il m’enseigna alors des techniques de combat et de puissants sorts de sorcier. Je tuais pour lui et plus je le faisais plus il m’apprenait de sorts... de plus en plus puissants, et plus il me faisait l’amour et plus j’étais heureuse...du moins je le pensais….

Et puis un jour il m’emmena voir les cachots, des enfants y étaient enfermés qui subissaient apparemment des tortures morales comme celles que j’avais endurées mais je n’y prêtais pas attention car je ne pensais qu’à lui plaire. Ensuite il me conduit à la salle d’entraînement où des enfants plus âgés s’entraînaient et cela me plu énormément. Je demandais alors à ton oncle de me laisser y entrer. Il accepta et c’est ainsi que j’ai appris la plupart de vos sorts.


Cara m’écoutait très attentivement mais je voyais que dans sa tête tout se bousculait mais je ne la sonderais pas, je n’avais pas envie de la forcer. Son concentré de colère avait disparu, j’en concluais qu’elle me faisait un minimum confiance. Je reprenais :

- Lors de mes entraînements, je remarquais que les adolescents étaient tous formatés de la même façon mais ce n’était pas mon problème, je prenais du plaisir à apprendre. Mais un jour, je me suis retrouvée face à Maical et j’ai voulu le tuer ; une femme fort belle s’est interposée, elle n’était guère plus vieille que moi et m’a supplié de lui laisser la vie sauve, qu’il était son enfant. Je lui ai alors proposé un combat, celle qui gagnait, déciderait. Maical se tenait à l’écart. J’ai gagné le combat en utilisant des pouvoirs de magie blanche et elle m’a demandé de la laisser m’expliquer certaines choses afin que je prenne ma décision avec plus d’éléments. J’acceptais et c’est ainsi que j’appris que j’étais manipulée, Kairahl se moquait de mon amour tout comme celui des autres femmes.

Le monde s’écroulait sous mes pieds, le soir alors que Kairahl ne m’avait pas conviée je voulus le rejoindre afin qu’il démente et me dise qu’il m’aimait mais je n’avais pas pénétrer dans sa chambre que je vis cette femme se dévêtir devant lui. Il l'enlaça et la prit sauvagement.

Je me suis enfuie dans ma chambre et j’ai beaucoup pleuré. Le lendemain je l’ai rejointe, elle m’a avoué que Kairahl était le père de son enfant, et m’a proposée de me libérer. J’ai accepté et elle m’a conduit dans la forêt en me disant que j’allais terriblement souffrir pour qu’elle puisse m’exorciser.  Je t’avoue que je n’ai jamais eu aussi mal de ma vie, même un accouchement est sans douleur à côté de cela, j’avais l’impression de brûler à l’intérieur de moi et qu’elle m’arrachait mes entrailles.

Lorsqu’elle eut fini, elle me dit de fuir et ne jamais revenir sous peine de replonger. Elle me conseilla de me battre pour reprendre une vie normale mais que cependant j’aurai toujours du sang de sorcier noir en moi.  Je  suis rentrée chez mes grands-parents et je leur ai tout raconté, ils m’ont consolée et ils m’ont soutenue afin que je tienne bon. Mon époux ne voulait plus que je parte de chez nous et c’est ainsi qu’il est mort. Il est parti seul en expédition et s’est fait tué par des sorciers noirs d’où la naissance de ma haine et de ma période sanguinaire qui a duré six mois. Cette période s’est arrêtée grâce à un des enfants de sorciers noirs qui est venu me remercier de l’avoir libéré. Depuis je combats pour le bien et pour le respect des êtres vivants quels qu’ils soient.


Elle me regardait d’un air sceptique, il est vrai que j’avais commencé par la torturer.

- Ok, il est vrai que je ne t’ai pas donné cette impression au premier abord mais avoues que c’est toi qui m’as cherchée avec tes airs de supériorité ? Tu m’avais confrontée à mon passé et j’avoues que tu avais atteint mon point faible. Maintenant tu sais tout, je te laisse me juger mais ne me provoque pas, je ne te veux pas de mal !







Dernière édition par Cheryl Daynight le Ven 18 Nov - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 115
Emploi IRL Etudiante

Feuille de personnage
Profession : Chasseuse de Prime/ Espionne
Amis & Connaissances:
Âge : 19 ans
avatar
Je suis maléfique
Cara W.Frost

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Déc - 13:11
« Rencontre embrassante »
Cheryl & Cara
En territoire ennemi, Cara avait appris à faire preuve d'une grande souplesse. Comme accepter une invitation, bien qu'elle ne soit en aucun cas, tentante.
Mais en tant que telle et dans sa situation, Cara se ravisa et accompagna l'elfe dans sa promenade. Ses mains se rejoignaient joliment, comme on lui avait appris... Si Cara n'était pas spécialement polit, elle n'en restait pas moins élégante et ce en toute circonstance.
Et si rien ne paraissait à l'extérieur... Elle n'en pensait pas moins.

Les liens étaient en train de se tisser dans son esprit. Que ce soit vis-à-vis de son oncle ou même de sa vie.
Les Frost excellaient dans l'art de la manipulation et dans celui de la torture, c'était un fait que personne ne pourrait réfuter. Même pas elle, puisqu'elle avait longtemps cru à une histoire d'amour entre elle et son oncle... Il fallait vraiment être stupide.
Cara avait grandi entre ces murailles de roche... Le château de son oncle était austère et froid, tout respirait l'arrogance en ces bas lieux... Les murs transpiraient une froide noirceur qu'on ne saurait trouver ailleurs. Ce monde était de ténèbres et de souffrance et l'image de ce château était à l'effigie de son maître et de ses secrets les plus enfouis.
À vrai dire, Cara avait toujours détesté rendre visite à son oncle. Il la traitait comme une princesse, certes, mais elle ne voulait pas d'un château aussi révulsant, taillé dans la brutalité et l'horreur.
Surtout qu'elle savait que son oncle ne l'aimait que pour une chose, la puissance qu'elle rapporterait. À ses yeux, Cara était la perle rare qui viendrait compléter sa collection... Elle serait celle qui rapporterait gros aux Ténèbres et par conséquent à lui. Roi des Ténèbres.
Il avait surement négligé un point là-dedans... Cara ne voulait pas être une pièce sur l'échiquier, elle voulait la couronne et elle saurait détrôner son Roi pour qu'il ne reste que la Reine.

Revenant parmi le monde des vivants, Cara jeta un coup d'oeil vers son loup...
Il n'était plus visible aux yeux du monde, pour la simple et bonne raison que les autres n'avaient pas à le voir si elle ne le voulait pas.
Laissant ses pas la guider, elle perçut le sens de chacun de ses mots et cette évolution... Ca aurait pu la rendre malade.
Cette femme avait de nombreuses cartes en main et elle avait préféré voir ses opportunités brûler en Enfer. Auprès de son oncle.
Ca lui semblait encore plus stupide que le reste... Maical, cet imbécile était une véritable ordure mais Cara lui avait déjà fait comprendre que d'elle à lui, il y avait un écart en termes de puissance. Il avait déjà essayé de s'en prendre à elle dans le passé, parce qu'être démuni d'intelligence n'est pas un péché, ni un crime puni par la loi, le garçon s'était retrouvé salement amoché par une gamine tout simplement plus maligne...

Ses derniers mots arrachèrent un rire sarcastique à Cara, elle pouvait se montrer sympathique, mais fallait pas pousser non plus.

-Ce ne sont pas mes « airs de supériorité » le soucis, c'est surtout que j'ai cherché à vous provoquer, c'était intentionnel. J'pensais en avoir pour une poignée de minute avec vous, et pour finir, je me suis retrouvée en face d'une hystérique.. Parce que c'est ce que vous êtes. Ce n'est pas une provocation, c'est une constatation. Quant à mon jugement, je ne préfère pas vous en faire part, sachez aussi que j'ai bien saisi ce truc de « je suis dans le camp des gentils »

Soupirant un instant, marquant une pause dans son récit, Cara jeta un coup d'oeil au ciel aux teintes orangées.

-La nuit approche. Je dois partir. Je sais que mon agréable compagnie vous manquera, mais j'ai beaucoup à faire... Vous savez, je trouve ça triste. Que vous ayez fui, ça me déçoit. Je ne sais pas à quoi je m'attendais de toute façon, nous sommes paradoxalement opposées après tout, à quelques détails près...

Haussant les épaules en esquissant un mince sourire, Cara tira sur ces derniers mots sa révérence.
Elle s'était déjà de nombreuses fois résignée à l'idée qu'on la comprenne un jour.




ω Quand tu seras grande, si tu éprouves encore de la haine pour moi, tu me trouveras.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 16 Déc - 13:31


Une rencontre embarrasante

CARA




Cara tenait à ne montrer que son côté sarcastique afin de perdurer dans sa vanité mais je saisissais bien autre chose au fond de cette gamine. Malgré toute la méchanceté qu’elle désirait montrer, elle avait un cœur. Pas un cœur tout beau tout rose mais un cœur remplit de puissance, de désir et de volonté. Seulement elle était jeune, peut-être trop jeune.

- Je suis loin d’être hystérique mais si tu as envie de le penser c’est que tu n’es pas à la hauteur de ce que je m’imaginais. Je pensais avoir à faire à un futur monarque des sorciers noirs mais je me trompais. Tu n’as point de jugeote ! Tu te crois supérieure mais tu n’as rien entre les deux oreilles. Tu n’écoutes pas !

Cette gamine était une Frost mais n’en avait pas le caractère avide, pervers et enjoleur. Elle se pensait intelligente et ne l’était point. Je venais de lui conter mon histoire afin de lui ouvrir les yeux sur ses origines mais rien. J’allais tenter autre chose afin de tester sa perspicacité.

- Je ne compte pas te retenir de force mais si tu es intéressée, il y a une cabane sur la plage. Tu peux y passer la nuit, la clé est à l’intérieur, tu pourras refermer derrière toi. Ce n’est pas le grand luxe mais c’est confortable. Il y a toujours de quoi manger dans le placard et si tu as froid, tu pourras te faire un feu.

Je n’attendais pas de réponse et je n’avais rien à lui prouver mais je rajoutais.

- Autre chose, prendre la fuite de chez ton oncle n’a pas été une lâcheté. Bien au contraire, il m’a fallu beaucoup de courage. Cependant j’en suis sortie plus forte et plus puissante que jamais. J’ai choisi de défendre les opprimés mais je n’ai pas précisé si je choisissais la magie blanche ou la magie noire. En fait c’est selon celui qui est en face de moi. Toi par contre, je t’ai mal jugée. Pourtant il m’avait semblé sentir une puissance en toi que j’aurai aimé t’aider à explorer.

Je lui fis un petit salut militaire et avant de lui tourner le dos je rajoutais.

- Sais-tu que ta mère est forcément d’un autre peuple que les sorciers noirs ?....... Passe une bonne nuit !

Je lui tournais le dos et partis en direction de chez mes grands parents. J’allais rejoindre Ben.







Dernière édition par Cheryl Daynight le Mar 29 Déc - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 115
Emploi IRL Etudiante

Feuille de personnage
Profession : Chasseuse de Prime/ Espionne
Amis & Connaissances:
Âge : 19 ans
avatar
Je suis maléfique
Cara W.Frost

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Déc - 14:12
« Rencontre embrassante »
Cheryl & Cara
Rien entre les deux oreilles ?
Disons surtout que c'était ce qu'elle pensait. L'ingéniosité de Cara ne résidait pas forcément dans ce qu'elle montrait. Au contraire, elle résidait dans ce qu'elle voulait renvoyer d'elle.
Cara était intelligente parce qu'elle savait jouer avec son image, parce qu'elle savait manier les mots avec prudence et surtout parce qu'elle n'était sincère qu'avec elle-même.
Sa réplique aurait pu lui arracher un rire, sincère pour une fois. Mais elle se refusait à déchirer l'image qu'elle avait créée dans l'esprit de cette bonne femme, victime d'un sortilège empoissonné.... L'amour. Sentiment aux allures d'une rose rouge, dont on occulte bien trop souvent les épines.
Elle avait conscience que sa réaction était née de ce passé douloureux et lourd à porter... Mais ça ne changeait rien au fait qu'elle était hystérique. Perdre le contrôle pour un souvenir martyr était une preuve formelle d'un manque de sang froid, au-delà d'être impulsive, Cheryl était hystérique... Mais visiblement outrée par cette vérité, l'elfe semblait nier l'évidence en bloc et Cara n'avait pas des masses envie de la contrarier et de perdre son temps avec elle.
Donc elle pouvait bien remballer ses remontrances par milliers, Cara avait écouté très attentivement ses dires... Celle qui n'écoutait pas, c'était elle. Un passé douloureux n'était pas une excuse valable pour se jeter au coup de la première Frost venue... Et Cara était bien placée pour en témoigner.

Au fond, elle n'y avait pas pensé, mais peut-être cherchait-elle à lui prouver qui était réellement Kairahl..? Comme si Cara n'avait pas idée de l'homme qu'il était.
Certes, il avait de nombreux secrets qu'elle ignorait encore, mais jamais elle avait toujours su que son oncle ne faisait pas dans la dentelle et qu'il trafiquait dans des affaires pas nettes, qu'il était du genre à offrir la douleur gratuitement et qu'il aimait voir l'objet de ses désirs plier sous sa volonté.
Cara elle faisait plus dans l'élégance.
Elle préférait la torture psychologique à la physique. C'était plus raffiné. Brisé un être de l'intérieur, le faire douter de sa propre existence... Ca, c'était un art véritable.
Ecoutant ce qu'elle avait encore à dire, Cara pivota à peine la tête pour mieux l'entendre et faire mine d'être intéressée par ce qu'elle avait encore à lui apprendre. Et tout ce qu'elle avait à lui dire arracha un léger ricanement.

-Je n'ai jamais dit que vous aviez été lâche... Il y a de toute façon une certaine forme de noblesse dans la fuite. Une forme de sagesse. Cela montre la connaissance de soi-même et de ses limites. Et être lâche, c'est aussi apporter cette prudence aux amoureux du risque qui perdent parfois la dimension exacte des choses. La lâcheté n'est pas une mauvaise chose. Ravie pour vous que vous vous en soyez aussi bien sortie... Quant à votre jugement, vous savez... Il m'importe peu à vrai dire, on pourra en rediscuter quand je vous montrerais un nouveau visage.

Laissant un sourire énigmatique s'imprégner sur ses traits, Cara reprit sa route, balayant son dernier argument d'un mouvement de la main.

-Je sais que je n'ai pas de mère, cela me suffit amplement... Savoir qu'elle n'est que cendre éparpillés au bon vouloir du vent... Et c'est là qu'est sa place...

Sans une touche de sentiment, de remord ou même de regret, Cara laissa ces mots mourir sur ses lèvres... La distance la séparant de cette gamine est telle qu'on peut entendre l'écho se mourir au loin.
Tout, la séparait de cette gamine et à chaque fois qu'elle se croise dans le miroir, elle voit sa silhouette se refléter dans la sienne. Comme dans l'espoir d'une réponse un jour à sa douleur.
Un appel au fond d'elle, qui n'arrive jamais à destination, trop ombragée par celle qu'elle est réellement devenue. Une femme de pouvoir, d'avenir, avide de pouvoir et pleine d'ambition. Une femme de l'ombre, qui marche dos à sa lumière.




ω Quand tu seras grande, si tu éprouves encore de la haine pour moi, tu me trouveras.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Déc - 20:12


Une rencontre embarrasante

CARA



"-Je sais que je n'ai pas de mère, cela me suffit amplement... Savoir qu'elle n'est que cendre éparpillés au bon vouloir du vent... Et c'est là qu'est sa place…" Ses mots résonnaient dans ma tête, comment pouvait-on dire cela. Parler ainsi de sa mère, celle qui nous a donné la vie, celle qui nous a montré le chemin et nous a apporté un destin. Elle ne semblait éprouver aucun remords, aucun regret du destin tragique de sa mère. Aucun sentiment de tristesse ne traversait son visage. N'avait-elle pas de coeur ?

Cara était amère mais je ne savais pourquoi. Cette jeune fille si frêle en apparence cachait un terrible secret. Ce n’était pas à moi de poser des questions, il se faisait tard, je préférais rentrer. Je la laissais les yeux dans le vague, regardant l’horizon, elle était belle. Mais le savait-elle ? Elle n’était que rancœur et souffrance et entrait dans sa tête me rendait mélancolique. Je n’avais pas vu autant de tristesse et de colère mélangées depuis longtemps.

Cette jeune fille m’indisposait. Elle me donnait envie de lui montrer le chemin tout autant que de l’étrangler. J’avais besoin d’évacuer tout cela. J’avais besoin de Ben. Je me retournais vers Cara.

- Fais ce que tu veux pour cette nuit, vois si la cabane t’intéresse sinon tu es libre de partir.

Je rentrais chez mes grands-parents et me blottis dans les bras de Ben. Ma grand-mère nous dit de passer dans la chambre et qu’elle nous appellerait pour le repas. Elle s’était rendue compte de ma tristesse. Nous passions dans la chambre et Ben m’enlaça tendrement. Il me couvrait de baisers et je me laissais prendre à son jeu. J’avais envie de penser à autre chose et je lui rendis son amour. Nous restions cependant assez sages car nous n’étions pas seuls. Je l’aimais et il me le rendait qu’importe le reste.

Au repas, je ne pus m’empêchais de dire la peine que je ressentais pour cette jeune fille. Je leur dis qu’elle était manipulée mais que cependant je ressentais ses pouvoirs encore inexploités. Elle se pensait assez puissante. Elle avait des possibilités à portée de main mais elle était si vaniteuse qu’elle n’accepterait pas l’aide d’autrui et surtout pas la mienne. Afin de ne pas me laisser redevenir morose, chacun changea de sujet et je compris le fonds de leurs pensées.

Après le repas, Ben et moi regagnions la chambre et lorsqu’il se mit à me dévêtir, je me laissais faire. Ses mains me caressaient doucement, ses lèvres glissaient sur mon corps et soudain je me remémorais pourquoi nous étions venus. Je me laissais aller entre ses bras et nous passions une nuit remplie d’amour et de douceur avant de nous endormir tendrement l'un contre l'autre.

Au petit matin, nous arrivions enlacés pour prendre notre petit déjeuner et mes grands-parents sourirent de nous voir épanouis.





Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 115
Emploi IRL Etudiante

Feuille de personnage
Profession : Chasseuse de Prime/ Espionne
Amis & Connaissances:
Âge : 19 ans
avatar
Je suis maléfique
Cara W.Frost

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Jan - 17:27
« Rencontre embrassante »
Cheryl & Cara
Au fond d'elle, Cara savait que ces mots pouvaient choquer. Ils étaient choquants. Surtout pour une mère... Mais c'était réellement le fond de sa pensée.
Là où ça se compliquait c'était bien au niveau des raisons... Pourquoi détestait-elle autant sa mère ?
En un sens, parce qu'elle n'était qu'une catin infidèle qui ne méritait que ce qu'elle avait obtenu, après tout, on ne récolte que ce que l'on sème. Et jouer avec des hommes tels que le père de Cara était de loin l'une des pires idées qu'elle ait jamais eu.
D'un autre côté, Cara la haïssait parce qu'elle était à l'origine de ses malheurs. Elle était celle qui avait provoqué cette faille dans son innocence.
Tout était de sa faute. C'était de sa faute si elle avait du trimer des mois durant pour un simple souffle de vie. C'était de sa faute si Cara était qui elle était.
Jouant avec une pièce, Cara réfléchissait. Elle ne pouvait pas dire si sa mère était une bénédiction ou une malédiction.
C'était à cause ou grâce à elle que Cara était justement Cara ?

Souriant tristement face à ce dilemme, Cara laissa la pièce retomber au sol dans un léger tintement de métal face au sol.
La question semblait sans réponse. Et elle resterait sans réponse.
Cara n'avait pas besoin de savoir pourquoi ni comment elle était devenue cette femme, elle avait fait ses choix et ses pas l'ont amenée à devenir qui elle est. Pourquoi en changer ?

Éludant en grande partie la proposition de chambre de Cheryl. La jeune sorcière se laissa porter au gré du vent par ses pas légers.
La solitude. Beaucoup en avaient terriblement peur, d'autres la préféraient largement à la foule. Et Cara savait l'apprécier lorsqu'elle se présentait à elle en cette douce nuit.
Si elle n'avait rien d'une sentimentale, la brunette n'en restait pas moins songeuse. On dit toujours que la nuit porte conseil, celle-ci en apporterait surement.
C'est ainsi que Cara s'était retrouvée à arpenter les rues de la belle ville elfique, à penser.

C'était tout bête dit comme ça. Mais c'est bien ce qu'elle était en train de faire. Cara pensait. Elle réfléchissait. Une réflexion profonde sur sa personne... Ses ambitions surtout.
Et sur cette drôle de rencontre... Cara se demandait évidemment par quels moyens elle pourrait se servir de ce petit potin.
La brunette détenait entre ses mains une information des plus précieuses qui lui filait une légère longueur d'avance sur son oncle... Un petit secret qui l'intriguait un peu trop d'ailleurs...
N'ayant qu'une seule version des faits, Cara se demandait sérieusement comment son oncle, lui, voyait les choses...
Voilà un sujet sur lequel elle pourrait laisser place à son imagination. A défaut de pouvoir jouer ses pions, elle jouait les créatives.

Descendant tranquillement l'une des rues principales, Cara apporta une soudaine attention au monde qui l'entourait, portant son regard sur une auberge. Ou plutôt sur un aubergiste fou de rage, en train de foutre... Cara écarquilla la yeux, avant de lâcher un soupir emplit de dédain.
Elle avait fini par retrouver cet imbécile de Maical, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils avaient à discuter.
Chopant justement le jeune homme par l'oreille, elle l’entraîna à sa suite, ignorant ses jacassements incessants.
Si Maical était une véritable enflure d'une manière générale, il avait une forte tendance à mettre sa fierté de côté lorsqu'il s'agissait de Cara. Bien qu'il ne l'ait jamais avoué, le jeune homme respecte très certainement la future châtelaine de ses Terres.
Les raisons ne regardaient que lui et pour tout dire, Cara n'en avait cure. Elle tout ce qu'elle voulait c'était lui faire payer et grappiller quelques informations si possible sur cette fameuse histoire avec Cheryl…

FIN




ω Quand tu seras grande, si tu éprouves encore de la haine pour moi, tu me trouveras.
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Dim 28 Fév - 18:15
Merci d'envoyer un message quand le RP est fini !



ARCHIVAGE DES RPS


Votre RP est terminé, il est donc ARCHIVÉ
Merci d'en faire un résumé : ça prend 5 minutes mêmes pas ! > LIEN <



"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Une rencontre embarrassante avec Cara
Scientia Magicam :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Un doux repos au zoo... avec un lion. (PV Cara Blackbird et Evan Burns)
» Rey Mysterio vs Sin Cara
» KOF Superstar : Sin Cara
» (f) cara delevingne → amie avec une petite histoire
» Gros Mek avec CFK et Krameur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-