AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Les Combattants de l'Ombre feat Mackenzie
 :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Je peux me transformer
Messages : 1953

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Sep - 17:32


Feat Mackenzie

LES COMBATTANTS DE L’OMBRE



Des amis mercenaires rencontrés lors d’une bataille il y avait maintenant un an, m’avaient contacté afin que j’aille apporter mon aide pour défendre un petit village qu’ils venaient de libérer. Je devais à tout prix empêcher quiconque de le reprendre. Ils m’avaient octroyé une aide, une jeune femme. Elle et moi devions prendre la tête de leur troupe laissée sur place en nous attendant. Aucune autre précision.

Je prévins Orélia que je devais partir en mission et que je serais absent un certain temps. Je lui expliquais qu’il faudrait qu’elle s’occupe de me trouver un remplaçant garde-forestier et qu’elle devrait protéger ma famille tout en prenant soin d’elle. Elle m’aida à préparer mes affaires pour mon départ dès l’aube et me dit de ne pas m’inquiéter.  Elle prépara le repas et me mit une part de côté pour le lendemain. Après une nuit câline, je l’embrassais doucement pour ne pas la réveiller et me voilà parti. Il faisait frais mais la forêt emplissait mes poumons d’air pur. Mon fidèle étalon allait bon train et vers midi j’avais déjà rejoint l’orée de la forêt en direction de la frontière des territoires hostiles au sud de Raha’na.

Je prenais tranquillement le temps de manger et je savourais chaque bouchée en pensant à celle que j’aimais. Soudain un bruit attira mon attention, disons pas vraiment un bruit, un souffle. Je savais que ce n’était pas le vent, je pensais immédiatement à un autre métamorphe. Me serait-il hostile ? Je me devais d’être sur mes gardes, un village comptait sur moi........et sur mon inconnue.

- Je sais que vous êtes là alors autant vous montrer afin que nous mettions les choses au clair.

Je restais calme et faisait celui qui continuait son repas sans paraître prêt à bondir comme le loup qui sommeillait en moi.










Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Mar 13 Oct - 10:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1338
Âge : 19

Feuille de personnage
Profession : Mercenaire
Amis & Connaissances:
Âge : 21
avatar
Je peux me transformer
Mackenzie H.Wind

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Sep - 19:06



Les Combattants de l'Ombre

Feat [Mike Richard]







Warrior
Mackenzie n’avait pas l’habitude de remplir des contrats plus importants que les têtes mises à prix ou les vulgaires demandes de bourgeois ou de paysans fortunés. Pourtant cette fois elle faisait équipe avec d’autres mercenaires qui avaient besoin d’aide pour protéger un village d’une contre-attaque de ceux qui l’avaient perdu un peu plus tôt.
Elle était encore loin de ce village, avant de recevoir son assignation. Désormais elle ferait équipe avec un certain Mike Richard. Cela ne l’enchantait pas des moindres, elle avait pourtant précisé qu’elle agissait seule. Faire équipe n’avait jamais été dans ses cordes. Surtout si elle ne connaissait pas son partenaire.
Peut-être deviendrait-il ami ? C’était assez difficile à se l’imaginer, sans compter que Mackenzie avait toujours été seule. Après l’incendie et surtout après qu’elle ait appris les secrets qui tournait autour d’elle.
S’il croyait réellement lui refiler un acolyte sans qu’elle en sache ne serait qu’une bride sur lui, la guilde des mercenaires se fourrait bien le doigt dans l’œil.

~~

Par chance ce Richard n’était pas difficile à trouver. Le vent se faufilait si vite dans ce monde que retrouver la trace d’une personne en devenait presque ennuyant.
Mackenzie l’observait déjeuner en paix, l’esprit ailleurs certes, mais toujours aussi concentré sur les bruits ambiants. Si bien qu’il sentit sa présence et l’entendit lorsqu’elle se matérialisa sur une branche au-dessus de lui.

- Je sais que vous êtes là alors autant vous montrer afin que nous mettions les choses au clair.

Ni une, ni deux, Mack’ sauta de sa branche pour atterrir devant l’homme en symbiose avec l’environnement qui l’entourait.
Il ne connaissait rien d’elle, une chose qu’il partageait et les mettait sur le même pied d’égalité. Elle était venue jusqu’à lui pour en apprendre plus et juger son utilité à la protection du village.
Une chose en entraînant une autre, il serait prêt une fois là-bas. Car peut-être qu’en apprenant à se connaitre il verrait tous deux que travailler ensemble était tout bonnement impossible.
Mackenzie était individualiste voire même solitaire.

- Je suis Mackenzie Hélios Wind, la mercenaire chargée de faire équipe avec toi pour la protection du village. Je ne suis ni ton ennemi, ni ton alliée. Et je pense que tu devrais rapidement terminer ton déjeuner, car des gens sont paniqués dans ce village sans personne pour les défendre. Une heure fait toute la différence pour une attaque de barbares.

A en jugé l’apparence de cet homme, Mack se demandait ce qu’elle pouvait faire d’un simple homme. Il avait certes une carrure imposante, mais face au monde il ne faisait pas bien le poids. Elle, était une Métamorphe assez discrète et n’en savait pas plus sur le monde, être mercenaire lui apportait un peu plus de connaissances, mais il lui restait encore beaucoup à découvrir.


© Fiche by Mieke DALANOR



   
Mackenzie Wind
And if,
You don't love me now
You will never love me again
I can still hear you saying
You would never break the chain.


Dernière édition par Mackenzie H.Wind le Lun 28 Sep - 20:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1953

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Sep - 16:23


Feat Mackenzie

LES COMBATTANTS DE L’OMBRE



Sans se faire attendre, une jeune femme sûre d’elle apparue devant moi et se présenta naturellement comme étant ma partenaire de travail : Mackenzie Hélios Wind et la voilà qui me donnait des ordres d’entrée.

- Assieds-toi 5 minutes Mackenzie Hélios Wind et laisses-moi le temps de finir mon repas.

Je lui répondais en souriant, j’avais l’impression d’avoir à faire à un feu ardent. Elle était plutôt jolie, pas trop grande, un joli petit brin de femme mais je sentais son sang qui bouillonnait en elle. Je repris calmement.

- Ce village n’est pas sans défense, une troupe de mercenaires que je côtoie souvent est à l’intérieur. Tels que je les connais, ils doivent se jeter un peu dans tous les sens et c’est pour cela qu’on nous a appelé, pour remettre de l’ordre, les diriger et apprendre aux villageois comment se défendre. Pas la peine d’en faire un cas et mon cheval aussi a besoin d’un peu de repos. Je dois m’y rendre avec lui afin de disposer de mes armes, pas facile à transporter dans un courant d’air.......

Je la regardais attentivement et la vit rougir légèrement, je pense qu’elle croyait que je n’avais pas deviné.

- Tu es une métamorphe et devenir le vent ne te pose aucun problème, que sais-tu faire d’autre ?


J’étais toujours aussi calme et je croquais une belle pomme qu’Orélia avait ajouté dans mon sac. Je regardais ma compagne qui écarquillait de grands yeux. Elle n’avait pas l’air mauvaise mais je devais peut-être me méfier. Quoique habituellement mon instinct ne me trompait pas sur les gens. De plus j’avais l’impression que j’allais avoir une alliée de poids.

- Je te demande cela car je pense que nous allons devoir mettre en place plusieurs stratégies et tes dons peuvent jouer en notre faveur. Ne t’inquiètes pas, je sais garder un secret !

Je gardais volontairement un ton jovial et rassurant afin de ne pas la brusquer.










Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Mer 21 Oct - 15:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1338
Âge : 19

Feuille de personnage
Profession : Mercenaire
Amis & Connaissances:
Âge : 21
avatar
Je peux me transformer
Mackenzie H.Wind

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Sep - 19:44



Les Combattants de l'Ombre

Feat [Mike Richard]







Confidence
L’homme ne semblait pas du tout troublé par l’apparition brusque de la sanguine. Il était si calme, si reposé, si sage, que cela en devenait presque agaçant. Mackenzie n’avait pas l’habitude de se tenir en place, aussi violente qu’une rafale de vent. Alors lorsqu’il lui avait proposé de s’assoir quelques minutes afin qu’il finisse tranquillement ce qu’il avait commencé, cela provoquait immédiatement une explosion dans sa petite tête.

-  Ce village n’est pas sans défense, une troupe de mercenaires que je côtoie souvent est à l’intérieur. Tels que je les connais, ils doivent se jeter un peu dans tous les sens et c’est pour cela qu’on nous a appelés pour remettre de l’ordre, les diriger et apprendre aux villageois comment se défendre. Pas la peine d’en faire un cas et mon cheval aussi à besoin d’un peu de repos. Je dois m’y rendre avec lui afin de disposer de mes armes, pas facile à transporter dans un courant d’air …


Génial, finalement les choses ne s’arrangeaient pas pour la Métamorphe. Non seulement il était assez perspicace pour découvrir son don et en plus de ça il lui annonçait qu’elle allait devoir l’accompagner dans une garderie. C’était le mot, parce que très franchement ce n’était pas le genre de Mackenzie d’aider et d’apprendre aux autres l’art de se défendre. Et en plus de les diriger ! Cette mission n’était réellement pas faite pour elle et ses nerfs allaient très vite là lâcher dans ce sens.
Mackenzie était si jeune, si naïve et si téméraire. Elle ne voyait pas ce que pouvaient voir les autres avec plus d’expérience, tel que ce Richard.

- Tu es une métamortphe et devenir le vent ne te pose aucun problème, que sais-tu faire d’autre ?

La jolie jeune fille aux cheveux rouge sang se sentait un peu plus valorisée par cet intérêt donné, cette fois il ne devinait pas tout. Elle ne devait surtout pas perdre son assurance, car il ne lui restait que ça pour lui paraître ne serait-ce qu’un peu plus intéressante.

-  Je te demande cela car je pense que nous allons devoir mettre en place plusieurs stratégies et tes dons peuvent jouer en notre faveur. Ne t’inquiète pas, je sais garder un secret !

Elle espérait bien compter sur son silence, quel serait son avantage si tout le monde connaissait l’étendue de ses pouvoirs ? Être mise en avant ne plaisait pas forcément à Mack’, il lui fallait un échange équitable. C’était une base qu’elle avait apprise en alchimie quand elle prenait des cours plus jeune pour performer ses connaissances avec la nature et ses bienfaits.


- Je maîtrise tout ce qui a un rapport avec le vent, que ce soit doux ou violent. Je peux l’être tout comme je peux le diriger. C’est tout ce que je sais pour le moment, de mon pouvoir. Et toi, que sais-tu faire ?

Il avait l’air gentil, mais c’était un homme. Les hommes étaient tous mauvais de base. La confiance entre eux serait difficilement acceptable du côté de la jeune fille.

- Je ne suis pas certaine d’apprécier la mission qui nous a été donné. Je veux bien qu’on me donne des ordres logiques, mais je ne veux pas faire le sale travail en m’occupant des incompétents. Et puis je ne sais pas pourquoi mais j’ai l’impression d’être narguée avec cette pomme croquée nonchalamment.

Un tout et un rien pouvait très vite la vexer. Les pommes ne faisaient pas partie des fruits que Mack’ appréciait, surtout celle d’amour. C’était un bien grand mot sans réel sens. Qu’est-ce qu’amour si peine ?


© Fiche by Mieke DALANOR



   
Mackenzie Wind
And if,
You don't love me now
You will never love me again
I can still hear you saying
You would never break the chain.


Dernière édition par Mackenzie H.Wind le Lun 28 Sep - 20:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1953

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 16 Sep - 16:15


Feat Mackenzie

LES COMBATTANTS DE L’OMBRE



Elle me répondit spontanément ce qui me fit énormément plaisir, finalement les métamorphes devaient tous être comme nous, plutôt du genre sympa et franc. C’était si difficile de se faire accepter dans ce monde, il nous fallait montrer patte blanche à chaque instant et se mêler aux autres n’étaient pas facile. J’avais acquis une bonne réputation grâce à l’aide que j’apportais sous quelque forme que ce soit lors de mes missions.

- Ainsi tu es une métamorphe du vent et tu le maîtrises plutôt bien d’après ce que je vois. Et tu ne te connais pas d’autres dons ou tu ne le sais pas ? Je suis un métamorphe des éléments mais comme toi, je maîtrise le plus l’air, je peux aller du simple courant d’air à une véritable tornade. Je peux me transformer en eau ou en feu mais je t’avoues ne pas être au point et ne pas avoir trouver quelqu’un qui puisse m’aider à tout maîtriser. Nous pourrions penser à nous entraider après la mission, enfin....si tu es d’accord. Nous ne nous connaissons pas mais les métamorphes ne sont pas courant surtout dans les éléments.

Elle semblait songeuse et je repris la parole.

- Je ne veux pas te mettre mal à l’aise et saches que je ne te nargues pas avec ma pomme, je la déguste car c’est ma femme qui me l’a préparée ainsi que tout mon repas. Et toi, tu as mangé car si tu veux j’en ai encore un plein panier. Ensuite si tu veux tu pourras filer en courant d’air jusqu’au village, sinon nous ferons la route ensemble. Je m’appelle Mike, Mike Richard et je ne suis pas contre toi.

J’espérais qu’elle accepterait de se confier un peu et que nous apprenions à nous connaître. Qui sait, elle avait peut-être les mêmes dons que moi et on pourrait s’entraîner. Mais bon, faut pas que je me mette à rêver non plus.













Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Lun 21 Sep - 9:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1338
Âge : 19

Feuille de personnage
Profession : Mercenaire
Amis & Connaissances:
Âge : 21
avatar
Je peux me transformer
Mackenzie H.Wind

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Sep - 23:16



Les Combattants de l'Ombre

Feat [Mike Richard]







Confidence
- Ainsi tu es une métamorphe du vent et tu le maîtrises plutôt bien d’après ce que je vois. Et tu ne te connais pas d’autres dons ou tu ne le sais pas ? Je suis un métamorphe des éléments mais comme toi, je maîtrise le plus l’air, je peux aller du simple courant d’air à une véritable tornade. Je peux me transformer en eau ou en feu mais je t’avoue ne pas être au point et ne pas avoir trouvé quelqu’un qui puisse m’aider à tout maîtriser. Nous pourrions penser à nous entraider après la mission, enfin....si tu es d’accord. Nous ne nous connaissons pas mais les métamorphes ne sont pas courants surtout dans les éléments.

Mackenzie ne pensait sincèrement pas avoir d’autres pouvoirs que sa maîtrise du vent. C’était simple, elle était le vent et rien d’autre.
Lui n’avait pas l’air d’avoir une spécialisation précise. Dans une des écoles qu’elle avait fréquentées plus jeune, on parlait de spécialisation pour définir un milieu où l’on excellait le plus. C’était une école simple qui préparait les humains les plus modestes à survivre en dehors sans magie, ni force. Elle, avait la force et la magie, mais cela était tenu secret. Cet enseignement lui avait porté plus qu’elle ne croyait, parce qu’elle savait comment réagissaient les autres en face des sorciers, mages, et tout autres plus puissant et surtout plus menaçant.

L’homme poursuivit en prêtant attention aux songes de la jeune fille. Il la rassurait, il lui parlait de sa cher et tendre. Vaguement, mais désormais Mackenzie connaissait l’existence d’une madame Richard. Cet amour, préparer un repas pour sa moitié, lui rappelait les quelques brides de souvenirs de ses parents et de leurs attentions mutuelles lorsque tout était encore magique. Ces pensées maudites lui volèrent une petite larme, discrète mais bien réel.
« Je m’appelle Mike, Mike Richard et je ne suis pas contre toi. »


- Non merci, je n’ai pas très faim.
Par où commencer ? Je ne pense pas avoir d’autres pouvoirs. Sincèrement, j’ai peut-être encore beaucoup à découvrir, mais je n’ai jamais rien fait d’extraordinaire à part être et conduire le vent. Je sais manier l’épée, avec le vent je deviens encore plus précise et plus rapide. Grâce au vent et à mes connaissances. Ce n’est pas très sorcier, j’ai des avantages mais tout est basé sur mon intellect et ma force.


Mackenzie prit un temps pour réfléchir avant d’enchaîner brièvement sur un sujet qu’elle n’aimait pas.

- Quand on a tout perdu, le savoir, la connaissance, deviennent des ancres sur lesquelles on se raccroche pour ne pas couler, pour ne pas finir sombre.
Je suis enchantée d’avoir un allié, mais je ne fais pas confiance aux hommes. Bon courage Mike Richard.


Mackenzie n'était pas très enthousiaste à l'idée de compter que ce Mike pouvait devenir plus qu'un partenaire pour une mission. Il avait l'air beaucoup plus enclin à lier quelque chose avec elle que tout les autres qu'elle avait déjà rencontrés dans son parcours.
Mais ça ne changeait pas sa vision des choses pour autant.


© Fiche by Mieke DALANOR



   
Mackenzie Wind
And if,
You don't love me now
You will never love me again
I can still hear you saying
You would never break the chain.


Dernière édition par Mackenzie H.Wind le Lun 28 Sep - 20:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1953

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 21 Sep - 10:08


Feat Mackenzie

LES COMBATTANTS DE L’OMBRE



J’avais l’impression d’être en harmonie avec cette jeune femme. Elle m’expliquait ne pas savoir si elle avait d’autres dons mais qu’elle savait manier l’épée avec précision et rapidité. Elle était intelligente mais on sentait de la douleur en elle. Mais cette souffrance, si elle voulait en parler, elle l’expliquerait plus tard. Nous devions d’abord instaurer une relation de confiance mutuelle.

De son malheur s’en suivait une crainte des hommes et elle ne leur faisait plus confiance et elle n’hésita pas cependant à m’en parler. Je devais lui faire comprendre que tous les hommes n’étaient pas de la même trempe. Surtout que c’était la première fois que j’étais face à un métamorphe du vent comme moi même si j’avais d’autres dons. Elle était franche même si elle ne disait pas tout mais elle avait raison de ne pas se laisser dévoiler au premier venu.

- Au moins avec toi les choses ont le mérite d’être claires, cependant je sais que je peux compter sur toi pour notre mission et le reste importe peu pour l’instant. Nous allons nous mettre en route pour défendre ce petit village et surtout s’attendre à se faire attaquer sous peu. Ma missive disait que les attaques avaient lieu tous les quatre à cinq jours et que je devais venir avec des arcs et des arbalètes. C’est pour cela que je me promène avec deux chevaux supplémentaires. La dernière ayant eu lieu le jour de l’envoi, il nous reste deux ou trois jours avant la prochaine. Je te propose d’y aller ensemble et au galop. Si tu n’as pas de cheval tu peux en prendre un qui transporte les armes. Ce n’est pas ton poids qui peut le forcer.

J’attendais qu’elle me donne son avis, elle préférer peut-être y aller dans un souffle.












Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Mar 6 Oct - 11:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1338
Âge : 19

Feuille de personnage
Profession : Mercenaire
Amis & Connaissances:
Âge : 21
avatar
Je peux me transformer
Mackenzie H.Wind

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Sep - 12:52



Les Combattants de l'Ombre

Feat [Mike Richard]







Travel

- Au moins avec toi les choses ont le mérite d’être claires, cependant je sais que je peux compter sur toi pour notre mission et le reste importe peu pour l’instant. Nous allons nous mettre en route pour défendre ce petit village et surtout s’attendre à se faire attaquer sous peu. Ma missive disait que les attaques avaient lieu tous les quatre à cinq jours et que je devais venir avec des arcs et des arbalètes. C’est pour cela que je me promène avec deux chevaux supplémentaires. La dernière ayant eu lieu le jour de l’envoi, il nous reste deux ou trois jours avant la prochaine. Je te propose d’y aller ensemble et au galop. Si tu n’as pas de cheval tu peux en prendre un qui transporte les armes. Ce n’est pas ton poids qui peut le forcer.

Mackenzie n’était pas du genre à raconter des bobards et à entourlouper son entourage, elle était sincère. Il fallait juste éviter de la prendre pour une idiote. Cet homme ne lui avait rien fait de mal pour le moment, il avait le droit au bénéfice du doute, malgré la méfiance qu’elle lui accordait. Il était Métamorphe, comme elle. Et surtout il possédait des pouvoirs similaires aux siens. Peut-être bien qu’il pourrait lui être utile. Et cette camaraderie ne serait pas en vaine.
Si la jeune fille prenait sur elle, c’était dans le seul but d’en apprendre plus sur elle est la nature de ses pouvoirs.
Elle était née humaine, comme le reste de sa famille. Et pourtant elle se trouvait être totalement différente des siens.

- Je suis franche de nature. C’est une qualité sur laquelle tu peux vraiment compter.

La jeune sanguine ne savait pas monter à cheval. C’était une réalité assez honteuse. Elle n’avait jamais eu besoin d’apprendre puisqu’elle se transportait au gré du vent et très rapidement. Elle ne connaissait pas les trajets brusques et lents. C’était une première pour elle, et elle ne savait pas s’il elle souhaitait réellement s’y adonner. Cela l’effrayait plutôt assez, mais dans le cas contraire, si elle ne le faisait pas, elle n’en apprendrait pas plus sur lui, les pouvoirs et par conséquent le voyage normal.

- C’est-à-dire que … Je ne crois pas être en mesure … Enfin. Je ne sais pas monter à cheval.

La sanguine portait bien son nom puisqu’elle était encore plus rouge que d’habitude. Ce n’était pas ses cheveux ou ses vêtements qui pouvaient la faire paraître ainsi. Non, il s’agissait bien de ses pommettes. Cramoisie par la gêne et la honte d’une incapacité à l’a porté de n’importe qui.


© Fiche by Mieke DALANOR



   
Mackenzie Wind
And if,
You don't love me now
You will never love me again
I can still hear you saying
You would never break the chain.


Dernière édition par Mackenzie H.Wind le Lun 28 Sep - 20:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1953

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 24 Sep - 14:27
blockquote>


Feat Mackenzie

LES COMBATTANTS DE L’OMBRE



Ma compagne m’avoua que je pouvais compter sur sa franchise et cela me rassura totalement. Alors que je lui proposais de finir le trajet à cheval pour rejoindre le village, elle m’avoua ne pas savoir monter et devint aussi rouge que sa chevelure qui flottait au vent.

- N’aies pas honte de ne pas savoir faire quelque chose, tout s’apprend et on peut ou on ne peut pas le faire. Mais monter à cheval, tu devrais pouvoir le faire. Pour aujourd’hui, je vais t’aider à grimper dessus et dans les jours qui viennent si tu le veux je t’apprendrais à devenir une cavalière émérite mais pour l’instant je ne te propose que souffrances et ténacité.

Elle me regarda un peu méfiante et attendait des explications.

- Nous devons rejoindre le village dès ce soir mais je ne peux te garantir que tu n’y arriveras pas sans avoir mal aux fesses. Désolé de te paraître aussi direct mais être à cheval, assis sur une selle, n’est pas des plus confortable et si tu n’amorties pas les chocs, ton derrière te fera souffrir. Allez courage, je te fais une courte échelle et tu montes sur ce cheval.

Elle fit exactement ce que je lui dis et la voilà bien assise sur mon cheval, je lui avais laissé le mien car il était beaucoup plus docile que les deux autres et je n’allais pas la ramasser toutes les 5 minutes.

- Tu vas tenir les rênes assez souplement et laisser filer ton cheval, ne t’inquiètes pas je reste près de toi et lorsqu’il faudra ralentir, je le lui dirais et tout se fera en douceur.

Le parcours commença sans encombre et nous filions au galop à travers les vertes prairies, l’air était frais et doux et rien à l’horizon pour freiner notre progression. Nous arrivions à l’approche du village et je fis ralentir les trois chevaux. Des mercenaires vinrent à notre rencontre, ils étaient armés d’épées et nous demandèrent de nous arrêter ce que nous fîmes immédiatement. En me reconnaissant, les gars exprimèrent leur joie ;

- Le loup est de retour !

Ils nous conduisirent au village et j’en oubliais Mackenzie sur le cheval qui était trop haut pour qu'elle descende sans encombre. Chacun me donnait une poignée de main et il s’en faisait écho des « revoilà le loup », « salut jeune loup », « enfin le loup est parmi nous ». Au bout d’un moment je me rendis compte de mon oubli et je tendais les bras à ma nouvelle amie car pour moi elle l’était maintenant, afin de la faire descendre de cheval sans se blesser. A sa tête, je compris immédiatement sa douleur et je demandais à mes camarades de combat où se trouver notre demeure. Je leur expliquais que Mackenzie était là pour me seconder mais qu’il nous fallait un peu de repos et que l’on nous apporte de l’eau chaude. Vu qu’elle me regardait bizarrement, je lui expliquais.

- Tu vas te tremper les fesses dedans, cela va te décongestionner. Ne t’inquiètes pas je ne regarderais pas ! Mais tu dois le faire si tu veux aller mieux, à moins que tu ne saches faire des soins magiques ?











Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1338
Âge : 19

Feuille de personnage
Profession : Mercenaire
Amis & Connaissances:
Âge : 21
avatar
Je peux me transformer
Mackenzie H.Wind

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 27 Sep - 16:37



Les Combattants de l'Ombre

Feat [Mike Richard]







Horse riding
Le compagnon de Mackenzie lui proposa d’apprendre en essayant tout simplement. Il l’avait même mise en garde des effets secondaires de cette pratique lorsque l’habitude n’y était pas.
Le cœur aussi n’y était pas mais si Mack respectait ses principes à la quête du savoir, que serait-elle si elle ne finissait pas par apprendre l’équitation ?
Septique elle grimpa, avec beaucoup d’aides, sur le cheval de Mike qu’il lui avait si gentiment proposé.
« Nous devons rejoindre le village dès ce soir » Mackenzie avait du mal à croire que cela prendrait autant de temps. Elle, elle pouvait y être en quelques minutes, comme les oiseaux.

- Tu vas tenir les rênes assez souplement et laisser filer ton cheval, ne t’inquiètes pas je reste près de toi et lorsqu’il faudra ralentir, je le lui dirais et tout se fera en douceur.

Mackenzie espérait bien, elle comptait sur lui pour cet apprentissage. À la moindre erreur venant de lui et la confiance deviendrait impossible.

~~

Mike Richard lança le départ assez vite et au galop, ce qui ne plaisait guère à la demoiselle. Le paysage était certes beau, mais il défilait très lentement aux yeux de Mackenzie. Elle qui avait l’habitude d’être dans une bulle avec un spectacle revigorant lorsqu’elle voyageait, elle comprenait enfin la fatigue des autres lorsqu’ils arrivaient épuisés dans les auberges.
Elle le savait, il lui faudrait du temps pour se remettre de cette escapade sur ce cheval froid et rigide. Le courant n’était pas du tout passé entre eux deux. Il réclamait la sveltesse et l’habilité de son maître et non pas l’empotement de cette femme rubis.

Enfin quand le soleil se couchait doucement mais sûrement un village se fit apercevoir par les deux camarades.
À l’entrée de ce dernier, Mike Richard se vit accueillir de là meilleur des manières.
- Le loup est de retour !
La plupart des personnes présentes l’acclamaient presque, il avait l’air d’avoir bonne réputation ici.
D’ailleurs il était tellement pris par la joie du village qu’il en avait presque oublié Mackenzie, toujours en selle et qui allait le rester longtemps si personne ne se proposait à l’aider pour descendre.
Enfin il se bougea pour accomplir ce qu’il avait promis, soit de l’accompagner dans son apprentissage douloureux qu’était monter -et descendre- à cheval.
Il avait compris que Mackenzie n’était pas du tout dans son état normal, puisque tout son corps souffrait, rien de bien méchant, mais d’inhabituelle, ça oui. Ils se retrouvèrent enfin dans leur demeure avec une bassine d’eau en face d’eux, il s’expliqua.

- Tu vas te tremper les fesses dedans, cela va te décongestionner. Ne t’inquiète pas je ne regarderais pas ! Mais tu dois le faire si tu veux aller mieux, à moins que tu ne saches faire des soins magiques ?

Mackenzie regardait son camarade d’un mauvais œil.« Est-ce une blague ? » Son dos était détestablement douloureux, sans compter ses fesses qui n’avaient pas du tout apprécié l'incroyable douceur du cuir.

- Je ne sais pas faire de soins magiques, je t’ai déjà parlé de mes capacités actuelles et il n’y a rien d’autre ! Et toi tu n’as rien là-dessus ? Enfin laisse, je vais le faire.

Ni une ni deux Mackenzie prit le récipient et se dirigea dans une chambre vide de personne, mais remplit de mobilier.
Elle retira sa cape bordeaux qu’elle déposa ensuite sur le couvre lit. La bassine l’attendait sur un tabouret.
Elle avait retiré son pantalon mais elle avait gardé ses portes jarretelles qui dissimulaient légèrement une dague.
« Mais quelle galère ! »
Quand elle eut fin finit de faire trempette elle attrapa du tissu qui lui servait de serviette, puis elle essuya les dernières gouttes qui ruisselet sur sa peau.
À ce moment-là elle se demandait ce que pouvait bien faire son compagnon. Elle, elle pensait qu’il lui faudrait une petite remise à niveau pour son dos avant de faire quoi que ce soit pour la défense du village.


© Fiche by Mieke DALANOR



   
Mackenzie Wind
And if,
You don't love me now
You will never love me again
I can still hear you saying
You would never break the chain.
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1953

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Sep - 15:29


Feat Mackenzie

LES COMBATTANTS DE L’OMBRE



Mon bras droit accepta bon gré mal gré ce que je lui proposais et alla dans la pièce adjacente se « remodeler » son derrière. Elle ne savait pas faire de soin, il ne nous restait plus qu’à compter sur l’infirmier de service en cas de pépin car je ne savais pas faire les soins plus qu’elle.

Je lui donnais le temps et je sortis voir les différents chefs des équipes de mercenaires qui allaient nous aider. Je leur demandais de nous rejoindre dans la petite maison qui nous était attribuée d’ici deux heures afin que nous ayons le temps de nous remettre de notre voyage. Je leur dis de distribuer les armes qui étaient sur les chevaux à ceux qui sauraient s’en servir et me faire un bilan des différents attaquants dont nous disposerons.

Je rentrais dans la maison et ma compagne m’attendait dans la grande pièce. Elle me demanda où j’étais passé.

- Je suis allé remettre les armes à nos compagnons de combat et j’ai donné rendez-vous aux différents chefs afin que nous leur donnions nos instructions.

Je la regardais et elle semblait très attentive, je décidais de continuer.

- Je pensais que nous pourrions mettre une dizaine de gars sur les remparts afin de nous signaler tout mouvement inconnu ou bizarre et nous diviser le reste des troupes. Cela nous ferait environ 40 hommes chacun cependant tu devras leur dire lorsque tu t’en vas mais si cela te pose problème, tu me le dis.

Elle faisait quelques grimaces, avait-elle encore mal aux fesses ? Je n’allais tout de même pas le lui demander, elle pourrait croire que je prend plaisir à la voir souffrir et ce n’est pas le cas. Cependant je me sentais maladroit à lui parler du plan de bataille et ne pas me préoccuper d’elle. Bon tant pis je me lance.

- J’espère que tu es complètement remise et si tu es inquiète, il faut me le dire. Les gars seront tout à ton service et c’est toi qui organisera ton plan de bataille avec eux. Saches cependant qu’ils savent que je suis un métamorphe, je ne le leur ai pas caché, cela m’évites de me faire tuer et ce n’est pas le premier combat que nous faisons ensemble. Comme tu as pu le constater, ils m’appellent le loup et maintenant je vais te demander de ne pas avoir peur car je vais te montrer une autre de mes facettes.

Vu que nos compagnons n’arrivaient que dans 30 minutes, je pris l’apparence du loup noir que j’étais et j’observais ma compagne de combat. Comment allait-elle réagir ? Aurait-elle toujours envie de plus me connaître ? Accepterait-elle de devenir l’amie d’un spécimen comme moi ? J’en avais tellement envie ! Elle et moi étions si semblables.










Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1338
Âge : 19

Feuille de personnage
Profession : Mercenaire
Amis & Connaissances:
Âge : 21
avatar
Je peux me transformer
Mackenzie H.Wind

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Oct - 16:55



Les Combattants de l'Ombre

Feat [Mike Richard]







Health
Mackenzie se demandait ce que pouvait bien faire son compagnon, au moment où elle avait terminé, si bien qu’il apparut presque aussitôt.
Il lui expliqua ce qu’il avait fait pendant qu'elle en était à son périple du seau.
Les armes et les rendez-vous pour donner les instructions avaient été énoncés par Mike. Mack’ attendait la suite, attentive, afin de savoir quand elle allait dire non. Non ? Non parce qu’elle voulait être en forme et non pas abîmée par un voyage à cheval.

- Je pensais que nous pourrions mettre une dizaine de gars sur les remparts afin de nous signaler tout mouvement inconnu ou bizarre et nous diviser le reste des troupes. Cela nous ferait environ 40 hommes chacun cependant tu devras leur dire lorsque tu t’en vas mais si cela te pose problème, tu me le dis.

Une grimace se profila sur le visage de Mackenzie, cela ne lui plaisait guère. Mais il fallait qu’elle s’y fasse. Sans compter qu’elle avait très mal au dos, alors rechigné lui donnerait du travail en plus et parfois se plaindre empirait tout.

- J’espère que tu es complètement remise et si tu es inquiète, il faut me le dire. Les gars seront tout à ton service et c’est toi qui organiseras ton plan de bataille avec eux. Saches cependant qu’ils savent que je suis un métamorphe, je ne le leur ai pas caché, cela m’évites de me faire tuer et ce n’est pas le premier combat que nous faisons ensemble. Comme tu as pu le constater, ils m’appellent le loup et maintenant je vais te demander de ne pas avoir peur car je vais te montrer une autre de mes facettes.

Mackenzie était presque touché de l’attention qu’il lui portait, mais la fin de sa phrase semblait préoccupante. Un rictus inquiet était facilement percevable sur le visage de la jeune fille qui ne comprenait pas son compagnon.
C’était légitime puisque ce dernier changea littéralement de forme devant les yeux ronds de la sanguine. Il était devenu un loup géant, du moins pour elle, noir comme un corbeau.
Dans un premier temps, c’était inconcevable et pourtant bien réel. Il y a quelques années si on le lui avait dit, elle n’y aurait pas cru, mais elle apprenait chaque jour et lui était une nouvelle connaissance.
Que devait penser sa femme ? Ses enfants s’il en avait ?
Il lui rappelait un mythe que sa mère aimait lui compter lorsqu’elle était enfant, celui de Gévaudan. Les humains se basaient sur une réalité pour raconter des légendes, des contes et des mythes aux enfants. Pour les préparer ? Mackenzie était surprise, certes, mais comme déjà avertie de cette existence.

- C’est touchant et intelligent car je t’aurai surement attaqué si je n’avais pas su ... Je suis assez sceptique mais les faits sont là, et puis ce n’est pas moi qui dois assumer ça tous les jours, ton entourage proche vit comment avec ce secret ?
Enfin, c’est comme une peluche …


Mackenzie même du haut de ses vingt-une années ne pouvait s’empêcher d’aimer les choses douces et rassurantes. Elle osa même caresser les longs poils de ce loup. C’était très agréable. Tant qu’il n’était pas féroce, il était tout à fait faisable qu’elle le trouve craquant. Seulement un loup n’était pas enclin à rester craquant comme elle le pensait si bien.


© Fiche by Mieke DALANOR



   
Mackenzie Wind
And if,
You don't love me now
You will never love me again
I can still hear you saying
You would never break the chain.
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1953

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Oct - 12:31


Feat Mackenzie

LES COMBATTANTS DE L’OMBRE



Mackenzie fut d’abord surprise, elle écarquilla des yeux tous ronds. Même pas peur ! Elle avoua cependant que si je ne lui avais pas montré cette facette de ma personne, elle aurait pu me tuer et elle s’inquiéta plus de la vie de mon entourage que de sa petite corpulence face au loup que j’étais. Elle se permit même de mettre sa main dans ma fourrure et de me caresser doucement la nuque. Vu les frissons que cela me procurait je préférais reprendre ma silhouette humaine pour ne pas me laisser emballer mais auparavant je lui demandais de se retourner car j’allais réapparaître nu. Et oui, un loup comme moi ça parle mais ça ne porte pas d’habit. Elle se retourna vivement et attendit.

- Je vois que tu n’es pas impressionnée par ma forme animale et cela me fait plaisir.

Elle me regarda et rougit comme une gamine. Il faut dire que j’étais encore torse nu et je la regardais en souriant. Si je n’avais pas Orélia, j’avoue que je me serais laissé tenter, en me remémorant ses caresses dans ma nuque j’avais des frissons. Mais je me ressaisis et enfilais mon maillot de corps.

- Ma famille s’est habituée à me voir comme cela mais la première fois, j’avoue qu’ils ont eu peur et ne m’ont pas pris pour une peluche comme tu l’as fait. Mais attention aux sentiments que tu me déclenches, je suis un homme aussi.

Les chefs des troupes entraient juste à ce moment-là ce qui ne donna pas le temps à ma compagne de répondre et je lui souris.

- Mes amis, je vous présente Mackenzie, je sais qu’elle est jeune mais rappelez vous lorsque vous m’avez connu je l’étais aussi. Elle sera mon égale et je compte lui confier une partie des troupes.

Ils la saluèrent respectueusement et demandèrent les ordres.

- J’ai pensé mettre dix hommes sur les remparts afin qu’ils puissent donner l’alerte en cas d’attaque. Mackenzie et moi nous partagerons les troupes 40 hommes chacun. Les villageois qui désirent nous aider ne devront pas sortir du camp, je n’ai pas envie de me faire abattre. Par contre nous pourrons les cantonner à renforcer les palissades et installer des piques au niveau des remparts. Nous allons devoir prendre des tours de garde afin de ne jamais déséquilibrer nos équipes. Mackenzie as-tu quelque chose à ajouter avant que nos compagnons aillent donner les premiers ordres aux troupes ?












Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Mar 6 Oct - 21:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1338
Âge : 19

Feuille de personnage
Profession : Mercenaire
Amis & Connaissances:
Âge : 21
avatar
Je peux me transformer
Mackenzie H.Wind

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Oct - 13:28



Les Combattants de l'Ombre

Feat [Mike Richard]







Soon
Mackenzie était presque déçue de ne pas pouvoir caresser le loup plus longtemps, mais elle comprenait que le devoir les appelait.
Mike se profila petit à petit afin de retrouver sa forme humaine. La sanguine s'était retournée le temps qu’il se revêtît, seulement il n’avait pas totalement fini puisqu’il restait encore torse nu. Cela avait eu comme effet de la déstabiliser. Il avait des muscles bien dessinés, on voyait qu’il ne se laissait pas aller. Il était plutôt rassuré de voir que sa forme animale n’effrayait pas Mack'. Elle allait en rougissant le temps qu’il finisse enfin par enfiler son vêtement.
Elle le savait, elle n’avait pas le droit de désirer des choses déjà prises. C’était un péché que sa mère lui avait vivement déconseillé en connaissance de cause. Mackenzie même si humaine et donc avec des sentiments, des désirs et des envies, devait se tenir par principe.
Elle aurait aimé répondre à ce qu’il avançait sur sa famille pour en savoir plus. Et s’excusez, car honteuse d’avoir pu provoquer de quelconques émotions en le caressant. Seulement les chefs de troupes arrivèrent dans la pièce. Mike présenta sa camarade aux autres avec un sourire. Elle était touchée par son compagnon, il lui confiait des responsabilités assez importantes et la présentait comme son égal, ce qui lui extirpait des lèvres un sourire en coin d’une humble fierté.

- J’ai pensé mettre dix hommes sur les remparts afin qu’ils puissent donner l’alerte en cas d’attaque. Mackenzie et moi nous partagerons les troupes 40 hommes chacun. Les villageois qui désirent nous aider ne devront pas sortir du camp, je n’ai pas envie de me faire abattre. Par contre nous pourrons les cantonner à renforcer les palissades et installer des piques au niveau des remparts. Nous allons devoir prendre des tours de garde afin de ne jamais déséquilibrer nos équipes. Mackenzie as-tu quelque chose à ajouter avant que nos compagnons aillent donner les premiers ordres aux troupes ?

Plus Mike parlait et plus Mack réalisait l’ampleur de la mission. Elle n’avait jamais réellement travaillé pour protéger un village, même petit. Elle n’avait pas peur, loin de là, mais elle avait conscience qu’il ne fallait pas mener ça à la légère.

- Je n’aurai rien à ajouter, si ne serait-ce que de ne pas hésiter si jamais je donne un ordre qui causerait des pertes inutiles de m’en conseiller un autre sans avoir peur de ma réaction.
Et Mike, tu peux m’appeler Mack.


Mackenzie n’aurait jamais cru accordé ce droit à quelqu’un. Cela faisait longtemps d’ailleurs qu’elle-même n’avait pas entendu son surnom.
La main sur Mal, sa tendre épée, elle se dirigeait vers la sortie de la maisonnette pour prendre un peu l’air avant tout ça.


© Fiche by Mieke DALANOR



   
Mackenzie Wind
And if,
You don't love me now
You will never love me again
I can still hear you saying
You would never break the chain.
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1953

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Oct - 21:47


Feat Mackenzie

LES COMBATTANTS DE L’OMBRE



Mackenzie acquiesça mes dires et elle fit une chose que je ne m'attendais pas : elle expliqua aux chefs de la reprendre si elle donnait un ordre qui ne serait pas adéquat. N'avait-elle jamais dirigé de groupes ? Il fallait que je vois ça avec elle dès que nous aurons cinq minutes. J'avais tant de choses à lui dire, à lui montrer mais je devais aller mettre les hommes en place. J'irai la voir ensuite.

Je rejoignais mon groupe et demandais si les archers étaient placés sur les remparts. On me répondit par l'affirmative et je demandais à mes hommes de se poster aux deux portes principales par groupe de dix hommes et qu'ils devraient se relayer toutes les deux heures. J'expliquais aux villageois qui devaient nous aider qu'il fallait fabriquer des pieux bien pointus et les poser sur le haut des remparts là où il n'y avait pas d'archers afin de stopper une éventuelle intrusion. Lorsqu'ils auraient fini ils devraient s'atteler à renforcer les murs en cas d'intrusion et préparer des sacs de terre qu'ils allaient empiler face au trou en attendant un moment calme pour refaire la palissade.

Mackenzie faisait connaissance avec sa troupe et elle semblait suivre les conseils des chefs. Après tout, ils connaissaient leurs jobs. Elle paraissait si petite au milieu de tous ses mercenaires assoiffés de guerre et de bataille. D'un seul coup un des gars donna une alerte.

   - Des orcs sont en approche par le sud, ils sont environ une trentaine.

Je rejoignais mes gars alors que je voulais voir si Mack s'en sortait mais il fallait combattre et je ne pouvais m'occuper d'elle.

    - Rejoignez tous vos postes et surtout n'intervenaient que s'ils entrent dans l'enceinte du village, les archers vous pouvez commencer vos tirs dès qu'ils seront à votre portée. Je vais faire une sortie alors attention de ne pas me tuer.

Tous approuvèrent et je me faufilais dans un courant d'air jusqu'à être au milieu de leur troupe. Dès lors je me transformais en loup et le combat fut sanglant. Alors que je commençais à me faire submerger une aide précieuse se trouva à mes côtés. Mack m'avait rejoint et son épée sifflait dans l'air pour mon plus grand bonheur. Les archers commençaient de tirer et nous réussissions à faire une hécatombe.
Je me retournais vers Mack.

   - Nous allons nous retrouver à la maison, j'ai un souci et j'ai besoin de soin.

J'avais méchamment été touché au flanc et je m'éclipsais vite en courant d'air. Arrivé à la petite maison, je m'écroulais au sol et je n'avais pas la force de m'habiller. Pourvu que Mack ne soit pas choquée et qu'elle puisse me faire des soins. J'avais perdu trop de sang et je m'évanouis. Les orcs allaient revenir et elle devrait le faire, c'était bien la première fois que je me faisais piéger mais il faut dire que j'avais toujours un mage avec moi ou quelqu'un qui faisait des soins. Mais il y avait tout ce qu'il faut pour recoudre une plaie et stopper le sang.














Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Mer 7 Oct - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1338
Âge : 19

Feuille de personnage
Profession : Mercenaire
Amis & Connaissances:
Âge : 21
avatar
Je peux me transformer
Mackenzie H.Wind

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Oct - 0:32



Les Combattants de l'Ombre

Feat [Mike Richard]







War
Mackenzie prenait l’air en observant tout le village s’activer, des enfants et des femmes, qui devaient sans doute se sentir impuissants face à la situation quittaient la place pour aller se cacher dans les caves des maisons. Le groupe qui avait été assigné à Mack l’invita à la rejoindre pour parler de la stratégie et du déroulement des étapes de la protection de cet endroit. La troupe avait des âmes de chefs, ce qui tombait bien puisque Mack n’avait pas l’habitude de le faire. Cela ne lui déplaisait pas, mais par manque de pratique elle ne se sentait pas à la hauteur d’endosser le rôle. Si bien qu’elle écouta les conseils avisés de l’un d’entre eux, qui la regardait avec intensité et confiance. Un homme qui avait eu l’information expliqua qu’il avait aperçu qu’une trentaine d’orcs au sud, en approche, mais qu’il pouvait en avoir tout autant pas encore repéré.
L’heure du combat approchait, les archers avaient encochés, quelques mercenaires en groupe étaient formés en barricade et un loup se trouvait à l’extérieur, prêt à mordre.
La défense avait commencé. Mackenzie aussi rapide qu’elle le pouvait les rejoignit en cassant quelques branches trop faibles pour supporter la force de ce vent. La résistance était assez faible et le loup commençait à prendre plus d’attaquant qu’il ne le pouvait, alors le vent, matérialisé en femme, dégaina son épée et elle fit voler des têtes. Mal scintillait à chaque mort, c’était une épée spéciale, ce qui semblait être de l’obsidienne aspirait les âmes des défunts. Ce mystère qui tournait autour de l’épée de la jeune fille n’était pas encore résolue par cette dernière qui s’était pourtant beaucoup activé aux recherches. Tout ce qu’elle savait, c’est que Mal avait été forgé par Hélios avec les cendres de sa famille et les ruines de sa maison.

Pendant qu’elle trouait la peau de quelques orcs qui se mettaient sur son chemin Mike lui cria presque.

- Nous allons nous retrouver à la maison, j'ai un souci et j'ai besoin de soin.

Inquiète, Mackenzie se dépêcha de le rejoindre. Elle le retrouva nu et écroulé sur le sol. Son flanc était tranché.
Il était gravement blessé, les autres étaient restés dehors trop occupé à exterminer la vermine et à espérer ne pas subir une nouvelle attaque. Seulement trop faible il s’était évanoui. Elle était son seul espoir de guérison. Mackenzie était paniquée, elle ne savait pas quoi ni comment faire. Il se vidait de son sang sur le beau planché. Des meubles décoraient toute la pièce et dans l’un d’eux devaient se trouver ce dont elle avait besoin. Énervée, la sanguine se mit à tout saccager en faisant entrer le vent par la fenêtre. Elle cherchait et mettait tout sens dessus dessous pour trouver de quoi recoudre la plaie. L’alcool était déjà sur un guéridon, son épée qui scintillait … Son épée qui scintillait … Son épée était entrain d’aspirer l’âme de Mike. Comme tous les autres avant lui. Il était entrain de mourir, elle devait faire vite.

Elle avait déjà vu un homme nu, mais ce ne lui avait pas plu dans le temps. Aujourd’hui c’était différent puisque l’homme était vulnérable et sans mauvaises intentions.
Le matériel en main, Mackenzie retira sa cape fétiche et la déchira. Elle appliqua de l’alcool et elle se mit à désinfecter la plaie qui saignait abondement. Enfin elle exerça une pression avec la gauche et termina le nettoyage.
Ce qu’elle redoutait c’était sa façon de recoudre. Quand elle y vint, elle piqua et fit les sutures à peu près droite, si l’on pouvait qualifier cela de "droit". Et pour terminer son sauvetage elle finit en re déchirant de grands bouts de sa cape pour entourer la blessure et finir le pansement.

Sans sa cape ses belles formes de jeune adulte se voyaient beaucoup plus, ce qui attirait le mauvais œil et ne plaisait jamais à la sanguine. Elle n’eut pas le temps de se recouvrir que des cris l’interpelaient.

- Réveille toi, réveille toi ! Des orcs sont parvenus à pénétrer l'enceinte !

La porte de la maison fut encastré par l'un d'eux qui se jeta sur Mack, qui était désarmée puisque son épée n'était plus près d'elle. Heureusement la dague cachée dans sa jarretière eut raison de l'orc et le tua grâce à l'entaille au cou de ce dernier se vidant de son sang sur la sanguine, déjà rouge de base.


© Fiche by Mieke DALANOR



   
Mackenzie Wind
And if,
You don't love me now
You will never love me again
I can still hear you saying
You would never break the chain.
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1953

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Oct - 21:26


Feat Mackenzie

LES COMBATTANTS DE L’OMBRE



Mack, Mack en train de m’appeler mais que se passait-il ? Et cette douleur ! Tout était flou et je voyais une ombre, une minuscule ombre de petite femme se battre avec ferveur et elle tuait un monstre ? Je n’étais vraiment pas bien, je me rappelle du champ de bataille, Mack qui est arrivée à temps pour me donner un coup de main où plutôt d’épée, elle est d’ailleurs très douée. Ensuite plus rien.

- Mack ? Mais que se passe t-il ? Où sommes-nous ?

Elle vint vers moi et m’expliqua que j’avais été blessé et qu’elle avait fait ce qu’elle avait pu. Elle avait recousu la plaie et fait un pansement. Elle n’avait plus sa cape et du coup je me regardais.

- Tu as sacrifié ta cape pour moi ! Je ne te remercierais jamais assez de m’avoir sauvé. Mais je te promets de te racheter une cape dès que ce village sera en sécurité, tu me diras où tu l’avais trouvée et nous irons ensemble en chercher une.

J’essayais de plaisanter mais la douleur était horrible pourtant il fallait que nous allions voir comment cela se passait au dehors. Je me levais et l’horreur devait se lire sur mon visage.

- Je serais incapable de t’aider cette fois. Tu sais te battre alors montres-le aux hommes et ils t’épauleront. Je vais m’absenter environ trois quart d’heure et il faudra que tu tiennes tête à ces orcs et que tu sois entière à mon retour, c’est un ordre !

Je la laissais en plan et partit dans un courant d’air jusqu’à chez moi, sans les soins de Mack je serais mort mais sans soin de réparation total je ne leur servirais à rien. J’arrivais dans notre chambre et Orélia resta consternée. Je lui expliquais que j’avais besoin qu’elle me guérisse ma blessure et me remette à neuf que le village était en danger et que je devais repartir.

- Ma mission sera un peu longue cette fois et je ne rentrerai pas avant un moment mais je viendrais te voir régulièrement entre deux combats.

Elle remarqua mes sutures et me fit remarquer que c’était du bon travail et que sans cela je serais mort. Elle me fit des soins et je l’embrassais tendrement avant de repartir. Je ne lui avais pas dit que je travaillais avec une jeune femme, métamorphe comme moi qui plus est. Je ne lui avais jamais menti mais j’avais vraiment envie de connaître Mack un peu plus que comme combattant de l’ombre. Je retournais vite auprès de cette dernière, j’avais mis une demie heure et les combats faisaient rage. Je rejoignais rapidement ma compagne de guerre au milieu du combat.

Elle était couverte de sang et les cadavres qui jonchaient le sol en disaient long. Nous avions eu aussi des pertes je comptais au moins cinq hommes. Je me mis dos à dos avec elle et son sourire me fit comprendre qu’elle appréciait mon retour.  Le combat dura encore une heure et lorsqu’enfin il n’y eu plus d’orcs dans la place, nous baissions nos armes.

- Il faut que nous fassions rapidement le bilan de nos pertes et que nous enterrions nos hommes. Désolé d’avoir un peu tardé à vous rejoindre. Mack et moi retournons à la petite maison, qu’un sur deux d’entre vous parte se reposer et dans trois heures nous ferons l’échange.

J’entraînais Mack avec moi, elle était épuisée et je lui conseillais de s’allonger un moment sur le lit.

- Reposes-toi, je vais bien grâce à toi et je t’expliquerai tout plus tard, je te le promets mais pour l’instant dors.

Elle s’allongea et s’endormit rapidement. Pendant ce temps je me mis à regarder de plus près les plans du village et des alentours afin de changer notre stratégie. Grâce à Orélia j’avais retrouvé toute mon énergie.
Et grâce à Mack, non seulement j’étais vivant mais le village l’était aussi.










Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Lun 12 Oct - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1338
Âge : 19

Feuille de personnage
Profession : Mercenaire
Amis & Connaissances:
Âge : 21
avatar
Je peux me transformer
Mackenzie H.Wind

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Oct - 23:15



Les Combattants de l'Ombre

Feat [Mike Richard]







Reaper
Il revint enfin à lui, Mackenzie avait fini de se débarrasser du corps de l’orc qui s’était jeté sur elle. Soulagée de revoir son compagnon éveillé, elle s’autorisa une seconde de répit pour calmer son esprit. Elle finit dans un souffle par lui expliquer ce qu’il s’était passé et ce qu’elle avait dû faire.
Lui se sentait comme redevable et voulait à la fin de tout ça lui racheter une cape, c’était un geste attendrissant mais Mackenzie n’en avait pas envie. Bien sûr elle ne lui en fit point part puisque la bataille faisait rage dehors et qu’on avait besoin de tout le monde.

- Je serais incapable de t’aider cette fois. Tu sais te battre alors montres-le aux hommes et ils t’épauleront. Je vais m’absenter environ trois quart d’heure et il faudra que tu tiennes tête à ces orcs et que tu sois entière à mon retour, c’est un ordre !

Mackenzie n’eut pas le temps de broncher, et de toute manière sa décision était des plus prudentes, il allait sans doute rejoindre sa femme, c’était l’endroit où il devait le plus être à ce moment même. Il avait échappé de peu à la mort, Mal le lui avait bien fait comprendre. Sauf que Mackenzie ne voulait pas de l’âme de son camarade dans son épée.
D’ailleurs elle s’en saisit pour rejoindre la discorde et tenter de cesser les pertes du côté humain.
Ils étaient nombreux et n’hésitaient pas à tuer et à détruire ce qu’il se trouvait en travers de leur chemin. Mack n’avait jamais vu ça auparavant, des orcs qui ne pensaient qu’à la dévastation. Il existait des races de ces types bien plus intelligentes mais surtout plus menaçantes au final, puisque toujours ennemi.

Mal sifflait dans l’air, des coups rapides mais précis permettaient une mort plus efficace et plus simple pour enchainer sur un autre monstre. Ce n’était pas sans dire que le sang, la poussière et l'odeur pestilentielle de la mort flottaient sur l’entrée du village et les quelques maisons attaquées. Mackenzie en avait presque la nausée mais il fallait le faire, parce que d’autre en avait besoin et cette injustice d’être attaqué et tué sans but précis révulsait la sanguine.
Puis soudain, trop englouti par ses pensées, de la poussière vint l’aveuglé, et elle tomba à la renverse à cause d’un cadavre derrière elle. Ce mouvement était honteux et indigne, mais heureusement personne ne l’avait vu pas même les orcs.

Quand elle se releva pour reprendre là où elle en était, sa joue la picota, mais peu importe Mike réapparu ! Elle esquissa un sourire et ils finirent ensemble d’anéantir la vermine.
C’était un pur soulagement, même si plusieurs avaient péri. Mike donna les ordres et ils se retrouvèrent dans la maison de départ. Celle que Mackenzie avait ravagée quelques heures plus tôt avec la colère. L’orc était toujours sur le plancher. Il puait et dégoûtait Mackenzie.
Sous les nouveaux ordres, amicaux cette fois, elle s’installa sur un lit.

- Reposes-toi, je vais bien grâce à toi et je t’expliquerai tout plus tard, je te le promets mais pour l’instant dors.

Quand Mackenzie se réveilla, elle ne savait pas combien d’heures avaient défilé, seule l’ombre de la nuit lui indiquait à peu près l’heure et la Lune bien haute la faisait rêver.
Mike était installé à un secrétaire, endormi sur sa chaise.
Curieuse, Mack se leva pour aller voir ce qu’il avait étudié avant de sombrer.
Il bougea.

- Je ne voulais pas te réveiller !

Plusieurs heures avant ça et c’était exactement ce dont elle avait besoin, qu’il se réveille. Mais quand elle l’avait observé depuis son lit, le sommeil lourd sur son visage, elle avait éprouvé de la confiance et un sentiment de sécurité. La vulnérabilité de Mike la soulageait et elle trouvait cela plutôt attirant.


© Fiche by Mieke DALANOR



   
Mackenzie Wind
And if,
You don't love me now
You will never love me again
I can still hear you saying
You would never break the chain.
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1953

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Oct - 14:01


Feat Mackenzie

LES COMBATTANTS DE L’OMBRE



Le silence régnait et c’était pour moi plus que bénéfique, je pouvais étudier et réfléchir à ce que je devais faire en même temps. J’avais étudié toutes les possibilités et j’en arrivais à la conclusion que Mack et moi devions abandonner le camp afin d’aller explorer les environs jusqu’à une dizaine de kilomètres mais épuisé je m’endormis à mon tour. Un bruit me réveilla et j’ouvris les yeux découvrant une Mack penchée sur mes plans. Elle était navrée de me réveiller mais en fait cela tombait plutôt bien.

- Ne sois pas désolée et viens avec moi, nous allons explorer les alentours....en courant d’air cela va de soi. Il nous faudra être très prudent car si j’ai raison nous allons faire des rencontres. Je ne peux y aller en loup car je dois emmener mon arme.

Elle me regardait sans rien dire et je lui tendis une cape noire.

- Tiens, je te propose cette cape, elle était à moi mais elle est trop petite, pour toi, elle sera peut-être trop grande mais je t’emmène au dehors, dans les bois et je n’ai pas envie que tu aies froid.

Elle l’enfila et je fis de même avec la mienne, bien à ma taille cette fois. Nous devions avoir chaud, cet automne était un peu frais, mais nous devions aussi cacher nos armes en cas de besoin.

- Je sais que j’ai des comptes à te rendre quant à mon absence mais tu as aussi des comptes à me rendre quand à ton épée qui se met à briller d’un rouge vif lorsque tu tues quelqu’un. Mais ce sera pour plus tard, nous devons partir. Donnes-moi la main, nous devons bien rester ensemble et atterrir au même endroit.

Trois minutes plus tard nous atterrissions dans la forêt, j’entendais des pas au loin et la lune nous éclairait beaucoup. Lorsque Mack ouvrit la bouche pour me donner des explications, je la pris dans mes bras et l’embrassa vigoureusement pour qu’elle se taise en prenant soin de cacher nos armes. Trois orcs nous regardèrent et se mirent à rire, je pris Mack par les épaules.

- Viens, j’ignorais qu’il y avait du monde....et je me retournais vers nos visiteurs : excusez-nous, nous allons ailleurs, je leur fis un clin d’œil et rajoutais...vous comprenez....

Ils éclatèrent de rire et me souhaitèrent bonne chance. J’embarquais Mack hors de vue et je lui dis de se transformer à nouveau, nous faisions quelques centaines de mètres en courant d’air et nous nous arrêtions à nouveau.

- Je suis désolé de t’avoir embrassée mais je n’avais pas le choix, si je t’avais laissé parler nous serions morts. Je ne recommencerais pas, je te demande de ne pas m’en vouloir, maintenant allons voir ce qui se passe.

Elle me répondit et nous continuions notre chemin, d’un seul coup ce fut elle qui me plaqua au sol, des orcs par dizaines passaient. En nous relevant nous remarquions que nous étions juste à côté de leur camp, il y avait au moins 300 hommes, ils avaient édifié un immense campement et ils devaient venir se reposer dès qu’ils avaient fini de nous massacrer.

- Nous devons retourner au village, il faut prévenir les chefs que, toi et moi, allons revenir semer une belle pagaille chez nos adversaires. Si tu veux nous prendrons un peu de temps pour causer avant....J’espère vraiment que tu n’es pas rancunière.

Je lui pris à nouveau la main et nous étions dans notre petite maison, le silence régnait toujours mais lorsque Mack mit ses mains sur ses hanches, je sentis le sermon arriver, les chefs allaient devoir attendre.











Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Mar 13 Oct - 8:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1338
Âge : 19

Feuille de personnage
Profession : Mercenaire
Amis & Connaissances:
Âge : 21
avatar
Je peux me transformer
Mackenzie H.Wind

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Oct - 21:41



Les Combattants de l'Ombre

Feat [Mike Richard]







Kiss
Une fois qu’il était réveillé, Mike proposa aussitôt une escapade dehors pour explorer les alentours afin de mieux connaître leurs ennemis. Bien sûr dans un courant d’air, il n’était pas question pour eux de se faire repérer des orcs. Et pourtant c’était le risque. Le loup ne montrerait pas les crocs en cette belle lune d’automne, non, il emporterait simplement une humble arme.
Dehors il faisait froid, et ça, il le savait, tout comme il savait que Mack’ avait sacrifié sa belle cape pour lui porter secours. Il lui en proposa alors une, noire, simple, mais suffisante. Il faudrait qu’elle la rattrape un peu plus tard avec ses petites menottes maladroites pour quelques ourlets nécessaires.
Une fois prêt Mike les retint encore un instant pour exprimer son devoir de s’expliquer sur son absence et voulant aussi comprendre pourquoi l’épée de la sanguine brillait lorsqu’elle prenait une vie.
Mackenzie redoutait les explications, elle-même n’en savait pas grand-chose, mais ça n’avait rien de bon en soi, elle ne voulait pas s’en séparer et continuer de sentir la présence de ces âmes défuntes, de son père, de sa mère et de ses frères …
Puis Mike les entraina dans un souffle, main dans la main. Mackenzie ne pouvait ignorer les frissons qui avaient été provoqués par se toucher.

Une fois dans la forêt, Mackenzie pensant être seule avec son compagnon tenta d’engager la conversation pour finalement discuter du pouvoir de l’épée, un mystère non résolu, mais ce dernier l’empêcha. Il l’avait prise dans les bras et lui avait volé un baiser vigoureux. Mackenzie ne s’y attendait pas, elle n’avait même pas compris pourquoi. Tout ce qu’elle savait c’était qu’elle avait osé se sentir bien dans ses bras, dans cette situation, alors qu’il était déjà pris. Elle s’en maudissait déjà. Et puis quand elle aperçut enfin les orcs et la distraction que faisait Mike, elle comprit qu’il avait fait ça pour les sauver. Mais elle ne s’en sentie pas moins utilisée.


- Je suis désolé, avait il dit après avoir semé cette forêt, de t’avoir embrassée mais je n’avais pas le choix, si je t’avais laissé parler nous serions morts. Je ne recommencerais pas, je te demande de ne pas m’en vouloir, maintenant allons voir ce qui se passe.

Mackenzie comprenait, mais elle se sentait honteuse et déçue. Des sentiments sincères mais qui n’avaient presque pas lieu d’être.
Dans un soupir elle finit par lâcher.

- Oui … Je comprends.

Un peu plus loin sur le chemin, ce fut le tour de Mackenzie de repérer le danger, si bien qu’elle plaqua son camarade au sol. Cette soirée, cette journée n’aurait décidément pas dû arriver pour la sanguine.
Un camp, ennemi, 300 hommes et des orcs, c’était presque impensable mais ils devaient tous être à la botte des sorciers très puissants, pour vouloir des villages comme celui protégé par les soins de Make
Spoiler:
 
et d’autres encore.

- Nous devons retourner au village, il faut prévenir les chefs que, toi et moi, allons revenir semer une belle pagaille chez nos adversaires. Si tu veux nous prendrons un peu de temps pour causer avant... J’espère vraiment que tu n’es pas rancunière.

Rancunière ? Point du tout … Mackenzie comptait bien ressortir sa rage sur les pauvres orcs qui se mettraient en travers de sa route.
Une fois dans la petite maison, Mike n’eut pas le temps d’aller chercher les chefs, puisque Mack’ se tenait d’un air renfrogné contre le mur pour presque lui cracher au visage son venin.

- Vous les hommes, vous êtes tous les mêmes. Je croyais pouvoir te faire confiance mais tu fais comme eux ! Tu ne te rends pas compte que c’est mal ? Même si c’était pour nous sauver, ça m’a profondément atteinte et je ne veux pas entraver ton couple. Forcément ce n’est pas réciproque, tu l’as fait pour distraire les orcs, mais tu n’as pas pensé à moi.


© Fiche by Mieke DALANOR



   
Mackenzie Wind
And if,
You don't love me now
You will never love me again
I can still hear you saying
You would never break the chain.
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1953

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Oct - 9:10


Feat Mackenzie

LES COMBATTANTS DE L’OMBRE



Mack ne loupa pas de me sermonner mais je n’étais pas comme les autres contrairement à ce qu’elle pensait. Elle était si innocente qu’elle ne comprenait pas à qu’elle point elle me chamboulait. Lorsqu’elle m’avait plaqué au sol, qu’on me pardonne, mais j’espérais avoir un autre baiser. Elle était belle, sensible et elle savait ce que je vivais au quotidien. Bien sûr, il y avait Orélia et je l’aimais mais c’était la première fois qu’une autre femme me faisait cet effet. Je m’en voulais terriblement, je ne voulais surtout pas lui faire de mal bien au contraire. Mais pour m’en sortir je devais me concentrer sur la protection du village et ne voir en Mack qu’un combattant. Je devais aussi lui révéler ma liaison. Le temps des explications était venu.

- Mack....Ce n’est pas facile à dire...Mais puisque j’ai décidé d’être franc avec toi alors.... autant y allait franchement et je te demanderais de ne pas m’interrompre. Depuis que je t’ai rencontrée..... Je ne suis plus le même.....D’une part j’étais fou de joie de trouver enfin quelqu’un comme moi et je t’ai vu comme une petite sœur et puis..... il y a eu ce soir où tu m’as caressé....oh ! en toute innocence mais....tu m’as retourné les sangs et j’ai été très troublé. Ensuite, tu es venue combattre à mes côtés et tu m’as sauvé la vie en stoppant mon sang. Et il y a eu ce baiser que je t’ai réellement fait pour te protéger mais....je serais un lâche si je te disais que cela m’a laissé indifférent...bien au contraire, j’ai apprécié. Cependant je suis en couple.... d’ailleurs tu me diras comment tu l’as su ? Elle s’appelle Orélia, c’est un mage, nous nous sommes rencontrés à Siren y Bore lors d’une quête et nous sommes tombés amoureux. Elle est très jalouse même de mes amies alors lorsque je suis allé la voir pour me faire guérir, je n’ai rien dit à propos de notre rencontre et elle n’a pas demandé qui avait fait mes points... ce qui m’a arrangé car je ne voulais pas qu’elle vienne. C’était la première fois que je ne lui disais pas toute la vérité, je lui ai même dit que la bataille serait longue et là je mentais. Je désire mieux te connaître, nous connaître.... Ce que je voulais c’est qu’on découvre ensemble ce que nous pouvons faire, je tâtonne encore dans mes transformations et je pensais que tu pourrais m’aider. Je ne voulais pas en arriver là, je t’assure que je n’avais aucune mauvaise intention. Maintenant si tu veux me gifler, m’insulter, fais-le ! Mais je ne peux aller à l’encontre de mes instincts ni de ce que je ressens. Mais quand je suis avec toi, je doute de l’amour que j’ai pour elle et ça c’est grave surtout que je ne te connais pas vraiment. Maintenant tu sais tout, je ne veux pas perdre ton amitié mais je ne sais plus où j’en suis. Je voudrais tellement que tu continues à me faire confiance !

Tout le temps de mes explications, elle me regardait et semblait abasourdie par ces mots qui sortaient du fond de mon cœur. J’étais sincère envers elle mais comment allait-elle réagir ? A la fin de mon interminable discours, je m’appuyais sur la table tout penaud, nous avions une bataille à livrer et le plus important pour moi était ce petit bout de femme enveloppée dans ma cape qui se tenait au milieu de la pièce. Que m’arrivait-il ? Mack était si jeune, je voulais qu'elle soit mon amie mais je ne savais plus où en j’en étais et mes sentiments pour Orélia se fragilisaient. J’avais été honnête envers Mack mais je m’en voulais tellement de lui avoir fait du mal que sa réaction était plus importante que toutes les batailles du monde. Nous ne pouvions être ensemble mais j’avais encore le goût de ce baiser volé......










Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur


Dernière édition par Mike Richard le Mer 14 Oct - 9:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1338
Âge : 19

Feuille de personnage
Profession : Mercenaire
Amis & Connaissances:
Âge : 21
avatar
Je peux me transformer
Mackenzie H.Wind

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Oct - 17:25



Les Combattants de l'Ombre

Feat [Mike Richard]







Him
Mackenzie s’attendait à un discours narcissique, elle pensait qu’elle allait encore entendre que puisqu'elle était une femme elle se devait d’accepter sans rechigner qu’on la prenne quand ça chante. Mais non, Mike se fit des plus sincères pour lui expliquer la situation et ce qu’il ressentait. Dans un sens il trouvait aussi cela mal par rapport à la mission et à sa chère et tendre. Il ne devait pas sortir de son quotidien parce qu’une femme comme lui et différente de d’habitude entrait dans sa vie.
Il n’était pas indifférent aux charmes de la jeune fille, c’était un peu sa faute, elle l’avait caressé et elle n’aurait peut-être pas dû. De toute manière, elle le savait, elle n’aurait pas pu s’en empêcher. En apprenant toutes ces choses, elle comprit.
Il lui expliqua son enthousiasme à l’idée de découvrir et d’apprendre avec elle ce qu’ils étaient, et ça l’enchantait. Elle avait un peu peur, mais relever un défi, qu’elle espérait sans danger, était assez souvent aperçut dans son caractère.
« Cependant je suis en couple ... »
Elle savait qu’il avait quelqu’un, il le lui avait dit quand il dégustait sa pomme. Ces mots résonnèrent dans sa tête« C’est ma femme qui me l’a préparée ainsi que tout mon repas. ». Il devait avoir la mémoire assez courte, ou alors tous ces périples dans la journée lui avaient fait oublier quelques petites choses.
Il lui parla d’elle, de sa jalousie, de leur rencontre, des mensonges qu’il avait dû employer pour la première fois, pour la protéger, pour continuer sa route encore un temps. Mackenzie n’aurait pas apprécié à la place d’Orélia, même si elle n’en savait rien. Mais c’était ses choix, il devait juste assumer et éviter d’entraîner d’autres personnes à culpabiliser.

- J’ai supposé que tu étais en couple parce que tu m’avais parlé d’une femme qui t’avait préparé ton repas, lorsque nous nous étions rencontrés sur le chemin. Je n’ai pas envie de te frapper même si mon poing me démange. J’ai honte, j’ai apprécié, et c’est interdit. Je ne veux pas être celle qui brise les autres. Je … Je ne devrais même pas imaginer quoi que ce soit ! Tu dois rester avec Orélia et oublier cet incident. Même si elle n’avait pas existé, nous n’aurions pas pu faire ce qu’il nous plaît.

Mackenzie, avec ses principes, ses valeurs, préférait souffrir plutôt que faire souffrir. Elle aurait aimé avoir un tout autre discours mais cela aurait été ignoble pour Orélia et pour Mike qui n’était pas un monstre, mais juste un homme bon et perdu.
De toute manière Mack n’avait pas le droit, la peur était trop grande. Si le sorcier noir venait à l’apprendre, il détruirait tout. Si tenté qu’il la retrouve. Mais elle préférait ne prendre aucun risque.

Il était si loin et si près, appuyé sur la table. La nuit noire éveillait des sentiments, et même des émotions différentes que lors d’une journée. Il fallait repartir, détruire ce camp avant qu’une autre erreur mais cette fois de Mack ne se produise. Mais avant Mackenzie retira la cape qui risquerait de la gênée, découvrant ses voluptueuses formes, puis se dirigea pour enfiler un long manteau près du corps.

- Nous ... Nous devrions partir…


© Fiche by Mieke DALANOR



   
Mackenzie Wind
And if,
You don't love me now
You will never love me again
I can still hear you saying
You would never break the chain.
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1953

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Oct - 10:02


Feat Mackenzie

LES COMBATTANTS DE L’OMBRE



Mack avait réagi de façon sincère en avouant que tout comme moi ce baiser l’avait émue et qu’elle l’avait apprécié mais que de toute façon l’amour entre nous ne pouvait exister. Elle avait raison, il nous fallait nous ressaisir très rapidement et de plus j’avais besoin d’une amie plus que tout. Mes amis étaient si rares que je n’allais pas gâcher cette amitié pour un baiser volé dans le feu de l’action au milieu d’une bataille. Elle se changea, posant ma cape pour enfiler un long manteau qui ressemblait à ceux des militaires et me dit que nous devrions partir mais je la pris dans mes bras en lui faisant une accolade cette fois pour la remercier de sa générosité.

- Mack, si tu savais comme tu me soulages, nous allons repartir en étant de vrais amis et je te promets de ne plus t’embrasser de façon à chambouler nos cœurs. Je m’en veux terriblement mais ton amitié est bien trop importante pour que je recommence à tout gâcher et puis j’aimerai tellement que lorsque cette bataille sera terminée, tu m’aides à m’entraîner dans mes nouvelles transformations et je pourrais peut-être t’aider aussi ! Merci d’être là mais avant de partir, nous devons mettre en place notre plan de bataille, je vais appeler les chefs, déplies la carte....

Sans lui laisser le temps de répondre j’étais à la porte et je demandais à notre sentinelle d’appeler tous les chefs en urgence à notre petit poste de commandement. Je rentrais et Mack avait déjà déplié la carte et disposé des petits cailloux là où nous avions repérés les orcs. Lorsque les chefs arrivèrent, la tête ébouriffée, je leur expliquais mes plans de bataille.

- Mack et moi avons repérés au moins 300 hommes séparés en deux camps. En fait ils se relaient pour nous attaquer, mais il n’y a que des orcs et je n’ai repéré aucun sorcier noir à proximité.

Je me retournais pour expliquer à Mack et aux nouveaux dirigeants.

- Souvent les orcs sont dirigés par des sorciers noirs et ces derniers leur donnent des pouvoirs terrifiants nous rendant souvent impuissants. Mais nous ne sommes pas face à ce genre d’attaque sinon je vous promets que j’aurai appeler des amis puissants à notre secours dont la femme qui partage ma vie.

Je me remettais face à la table, le fait d’avoir parlé de la puissance d’Orélia me rappela tout l’amour que j’avais pour elle et cela me redonna de la vigueur. Mack ne disait mot et me sourit.

- Nous allons Mack et moi créer une super pagaille dans leurs camps. Ne vous inquiétez pas pour nous, nous sommes complémentaires. Par contre attention à vous, certains orcs pourraient venir attaquer le village et il faudra être prêt. Vous mettrez un maximum d’archers sur les remparts, les orcs ne savent pas tirer, ils n’ont donc pas les mêmes forces. Je vous souhaite bon courage mes amis, allez vous organiser, Mack et moi partons d’ici peu.

J’embarquais Mack comme la première fois, en la tenant par la main, mais cette fois je n’avais que mon plan de bataille en tête et je ne me ferais pas surprendre. Nous atterrissions à peu de mètres du premier camp mais suffisamment loin pour ne pas nous faire entendre.

- Je vais allé mettre le feu aux tentes, tu comprendras tout de suite le signal et tu vas tâcher de trancher la gorge des sentinelles mais tout ça dans le plus grand silence. Nous prenons à peine 10 minutes et nous nous transformons en courant d’air afin de nous rejoindre au camp suivant, là où tu m’as plaqué au sol. Mais je te préviens je te donne à peine une minute pour me rejoindre sinon c’est qu’il y aura un problème et je partirais à ta recherche.

Je la laissais ainsi et disparu dans un courant d’air à l’autre bout du camp. Mack attendait le signal. Je m’embrasais espérant que ma nouvelle transformation tiendrait le coup et je partis en tourbillon au milieu des tentes, Mack commençait sa besogne. Chose faite, je m’éclipsais en courant d’air, une belle pagaille régnait et beaucoup d’orcs brûlaient, pourvu que Mack arrive vite et que l’alerte n’arrive pas à l’autre camp. Plusieurs kilomètres les séparaient, une chance pour nous ; trente secondes....Mack où es-tu ?










Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1338
Âge : 19

Feuille de personnage
Profession : Mercenaire
Amis & Connaissances:
Âge : 21
avatar
Je peux me transformer
Mackenzie H.Wind

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Oct - 22:44



Les Combattants de l'Ombre

Feat [Mike Richard]







Run in the wind
Vêtue et prête, Mike la serra fort dans ses bras en signe d’amitié et pour tourner la page sur cet incident. Il lui expliqua à quel point cela le rendait heureux et soulagé. Mackenzie était d’accord avec lui sur tous les points qu’il avait mentionnés, leur amitié naissante était bien plus importante qu’un baiser volage. Il lui fit ensuite part qu’il fallait d’abord informer les chefs du village de l’attaque programmée à deux. En attendant qu’il revienne avec les autres, Mack déplia la carte et disposa des objets et cailloux du pot de fleurs d’à côté sur le bout de papier, afin de discerner les emplacements des ennemis et les chemins fréquentés.
Une fois qu’ils étaient tous entrés dans la petite pièce, Mike expliqua le plan.

- Mack et moi avons repéré au moins 300 hommes séparés en deux camps. En fait ils se relaient pour nous attaquer, mais il n’y a que des orcs et je n’ai repéré aucun sorcier noir à proximité.

Dans sa bouche les mots devenaient réels, et la prise de conscience qu’ils étaient autant et si préparés, effrayait plutôt beaucoup la jeune fille qui écoutait toujours aussi attentivement ce que Mike avait à dire. Puis Mackenzie entendit « sorciers noirs » ce qui eut le coup de lui voler un frisson d’horreur. Elle ne comprenait pas toujours les infamies qu’ils commanditaient.
Orélia fut mentionnée avec vigueur et fierté, il redescendait de son nuage et ouvrait les yeux sur le bonheur qu’il avait déjà et un sourire discret se dessina sur la bouche de Mack. Orélia avait de la chance.

- Nous allons Mack et moi créer une super pagaille dans leurs camps. Ne vous inquiétez pas pour nous, nous sommes complémentaires. Par contre attention à vous, certains orcs pourraient venir attaquer le village et il faudra être prêt. Vous mettrez un maximum d’archers sur les remparts, les orcs ne savent pas tirer, ils n’ont donc pas les mêmes forces. Je vous souhaite bon courage mes amis, allez-vous organiser, Mack et moi partons d’ici peu.

Ça oui, une pagaille ce n’était même pas assez beau pour décrire le désastre qui attendait ces camps ennemis.
Ils quittèrent tous deux la pièce de la même manière que la dernière fois, mais avec plus de prudence. Et enfin son camarade exposa très rapidement ce qu’il comptait faire et ce que la sanguine devait faire. Lui, mettrait le feu aux tentes, en guise de signal. Elle, trancherait des gorges, surtout celle des sentinelles. Puis le vent les porterait jusqu’à l’endroit du plaquage. Seulement toutes ces choses devaient se faire très rapidement …
Mike envolé, la sanguine se précipita doucement en attendant de voir jaillir le feu, ce qui fut. Le travail commençait. La première sentinelle avait été vite terrassée. La deuxième n’était pas à son poste ce qui fit perdre du temps à la belle, puisque ne la trouvant pas elle ne pouvait partir.
Le temps s’écoulait vite et Mack savait qu’elle devait faire vite avant que son compagnon ne s’inquiète et ne vole à son secours. Par chance, elle n’eut pas autant de contretemps qu’elle avait pu imaginer puisque la sentinelle effarée apparut en courant et criant « au feu ! ». La gorge tranchée elle crierait moins. Chose faite, Mackenzie s’envola aussitôt pour rejoindre son ami. Si vite qu’elle le renversa à son arrivée.
En souriant à son partenaire à terre elle lui tendit la main.

- Qu’est-ce que tu faisais sur ma piste d’atterrissage dis-moi ?

Prochaine étape le deuxième camp.

- On met le feu ou on s’infiltre ?


© Fiche by Mieke DALANOR



   
Mackenzie Wind
And if,
You don't love me now
You will never love me again
I can still hear you saying
You would never break the chain.
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1953

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Oct - 9:56


Feat Mackenzie

LES COMBATTANTS DE L’OMBRE



Mais où es-tu Mack ?....20 secondes....ce n’est pas possible, je ne peux pas l’avoir envoyée à la mort ?....10 secondes....Je suis vraiment inquiet, je vais aller voir. A peine m’étais-je dit cela qu’une Mack déboulait me râlant dessus comme quoi j’étais sur sa piste d’atterrissage et déjà prête à l’attaque.

- On met le feu ou on s’infiltre ?

- Non mais ?! te rends-tu compte que je m’inquiétais ? ......Enfin je suis heureux que tu sois là mais ne me refais pas des peurs pareilles.

Elle souriait et du coup mes peurs s’envolèrent, je devais m’entrer dans la tête qu’elle était un combattant.

- Nous n’allons pas foncer tête baissée et je ne peux plus me transformer en torche pour cette nuit, nous allons donc attaquer en silence et tuer un maximum de sentinelles, nous allons nous séparer afin de nous mettre de chaque côté du camp comme tout à l’heure mais attention de ne pas nous faire voir. Je passerais d’une sentinelle à l’autre en courant d’air ainsi ils ne comprendront pas ce qui arrive et tu devrais faire pareil car de cette façon nous sommes invisibles.

Elle acquiesça et nous voilà partis à semer la pagaille dans le second camp pourvu que nos amis au village n’aient pas d’ennuis. Après mes deux premières sentinelles neutralisées, une lumière attira mon attention, une petite lueur brillante venait de l’opposé  du camp....Mack.....j’avais oublié son épée, pourquoi cette brillance quand elle attaquait ? Il faudra vraiment qu’elle m’explique. Je continuais ma besogne et la rejoignais enfin, elle avait semé le chaos, il n’y avait pas que des sentinelles mais tout ce qui avait dû lui passer sous la main ou plutôt sous sa lame. Je commis l’erreur de lui parler et réveillais une partie du camp.

- Je suis désolé, mets-toi à dos avec moi et allons-y pour faire tomber encore quelques têtes. Avant que nous soyons trop épuisés, du moins moi, je te donnerai un petit coup dans le bras et nous nous éclipserons dans un tourbillon de vent.

Le combat fut extraordinaire, nous étions une machine à tuer et ni l’un ni l’autre ne donnions une chance à ceux qui nous approchaient de rester en vie. Mais au bout d’une heure et des centaines de cadavres je donnais un coup à Mack et nous disparaissions dans un tourbillon laissant les orcs abasourdis. Arrivés au village, tout était calme. Nous allions signaler aux chefs notre retour et leur expliquions que nous allions nous reposer. A peine entrer dans la cabane, je me dépêchais de retirer mes vêtements et m’approchais de Mack, cette dernière me regarda d’un air de reproche.

- Mack, tu vas m’en vouloir mais j’ai besoin de toi.

Elle me gifla en me disant qu’elle voulait un ami et pas un amant.

- Attends, ce n’est pas ça !  Je me retournais, je me suis encore fait avoir mais cette fois c’est dans le dos et je me le suis fait tout seul en m’approchant d’une tente qui était en feu, je pense que j’ai brûlé avec car je ressens une violente douleur et je ne supportais plus le frottement de mes habits. Peux-tu encore une fois me soigner ? Je ne vais pas déranger Orélia pour ça et pendant ce temps tu vas m’expliquer pourquoi ton épée se met à briller ? C’est un artefact ? Expliques-moi ? Et prends pitié de moi....




Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Les Combattants de l'Ombre feat Mackenzie
Scientia Magicam :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Togoria- L'ombre d'un doute
» Voyage en ombre et disparition d'armée
» L'Ombre du Vent. [ Free. ][ UC]
» [Entraînement] A l'ombre du grand chêne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-