AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Les Combattants de l'Ombre feat Mackenzie
 :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Aller à la page : Précédent  1, 2


Je peux me transformer
Messages : 1953

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Oct - 9:56


Feat Mackenzie

LES COMBATTANTS DE L’OMBRE



Mais où es-tu Mack ?....20 secondes....ce n’est pas possible, je ne peux pas l’avoir envoyée à la mort ?....10 secondes....Je suis vraiment inquiet, je vais aller voir. A peine m’étais-je dit cela qu’une Mack déboulait me râlant dessus comme quoi j’étais sur sa piste d’atterrissage et déjà prête à l’attaque.

- On met le feu ou on s’infiltre ?

- Non mais ?! te rends-tu compte que je m’inquiétais ? ......Enfin je suis heureux que tu sois là mais ne me refais pas des peurs pareilles.

Elle souriait et du coup mes peurs s’envolèrent, je devais m’entrer dans la tête qu’elle était un combattant.

- Nous n’allons pas foncer tête baissée et je ne peux plus me transformer en torche pour cette nuit, nous allons donc attaquer en silence et tuer un maximum de sentinelles, nous allons nous séparer afin de nous mettre de chaque côté du camp comme tout à l’heure mais attention de ne pas nous faire voir. Je passerais d’une sentinelle à l’autre en courant d’air ainsi ils ne comprendront pas ce qui arrive et tu devrais faire pareil car de cette façon nous sommes invisibles.

Elle acquiesça et nous voilà partis à semer la pagaille dans le second camp pourvu que nos amis au village n’aient pas d’ennuis. Après mes deux premières sentinelles neutralisées, une lumière attira mon attention, une petite lueur brillante venait de l’opposé  du camp....Mack.....j’avais oublié son épée, pourquoi cette brillance quand elle attaquait ? Il faudra vraiment qu’elle m’explique. Je continuais ma besogne et la rejoignais enfin, elle avait semé le chaos, il n’y avait pas que des sentinelles mais tout ce qui avait dû lui passer sous la main ou plutôt sous sa lame. Je commis l’erreur de lui parler et réveillais une partie du camp.

- Je suis désolé, mets-toi à dos avec moi et allons-y pour faire tomber encore quelques têtes. Avant que nous soyons trop épuisés, du moins moi, je te donnerai un petit coup dans le bras et nous nous éclipserons dans un tourbillon de vent.

Le combat fut extraordinaire, nous étions une machine à tuer et ni l’un ni l’autre ne donnions une chance à ceux qui nous approchaient de rester en vie. Mais au bout d’une heure et des centaines de cadavres je donnais un coup à Mack et nous disparaissions dans un tourbillon laissant les orcs abasourdis. Arrivés au village, tout était calme. Nous allions signaler aux chefs notre retour et leur expliquions que nous allions nous reposer. A peine entrer dans la cabane, je me dépêchais de retirer mes vêtements et m’approchais de Mack, cette dernière me regarda d’un air de reproche.

- Mack, tu vas m’en vouloir mais j’ai besoin de toi.

Elle me gifla en me disant qu’elle voulait un ami et pas un amant.

- Attends, ce n’est pas ça !  Je me retournais, je me suis encore fait avoir mais cette fois c’est dans le dos et je me le suis fait tout seul en m’approchant d’une tente qui était en feu, je pense que j’ai brûlé avec car je ressens une violente douleur et je ne supportais plus le frottement de mes habits. Peux-tu encore une fois me soigner ? Je ne vais pas déranger Orélia pour ça et pendant ce temps tu vas m’expliquer pourquoi ton épée se met à briller ? C’est un artefact ? Expliques-moi ? Et prends pitié de moi....

Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1338
Âge : 19

Feuille de personnage
Profession : Mercenaire
Amis & Connaissances:
Âge : 21
avatar
Je peux me transformer
Mackenzie H.Wind

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Oct - 22:50



Les Combattants de l'Ombre

Feat [Mike Richard]







Victory ?
Mackenzie était gagnée par l’adrénaline, elle voulait passer à l’action immédiatement et même si Mike était attendrissant avec ses inquiétudes. Elle attendait avec plus d’impatience qu’autre chose qu’il lui réponde et que tous deux se lancent à l’affut des ennemis. Avec un sourire sincère il exprima enfin ce qu’attendait la belle. Avec la discrétion d’un chat il devait tous les deux, chacun à un opposer, éliminer les sentinelles dans un doux vent silencieux.
La faucheuse s’abattait sur ce camp, le sourire aux lèvres Mackenzie sentait le vent saisissant un frisson de mort.
Mal aspirait le peu d’âmes qui restaient dans ces monstres, un jugement dernier pour eux, ils ne rejoindraient jamais le purgatoire.
Mike ne savait pas encore, et dans un moment mal choisit sa curiosité les avait mis dans un sale pétrin, puisqu’en parlant il réveilla les autres, déjà presque réveiller par l’odeur du sang.

- Je suis désolé, mets-toi à dos avec moi et allons-y pour faire tomber encore quelques têtes. Avant que nous soyons trop épuisés, du moins moi, je te donnerai un petit coup dans le bras et nous nous éclipserons dans un tourbillon de vent.

Mackenzie n’était pas fatiguée, elle avait envie de combattre, de tuer. Ce soir elle aimait cela. Sentir les vies quitter les corps de ces êtres infâmes qui pourrissaient de toute part. Des giclures de sang, des mouvements agiles, les lames qui se croisaient et dansaient frénétiquement. C’était un spectacle fabuleux. Le temps défilait aussi vite que l’on puis l’imaginer, la sanguine ne sentit presque pas le coup de coude de son camarade mais très vite le tourbillon les entraîna dans le village. Paisible village endormi. Il était si calme qu’on aurait pu croire à un endroit fantomatique. Il était à l’abri de ce qu’il s’était produit dehors.

Une fois rentrée Mike prétendait avoir besoin de Mack’, mais quoi encore ? Les nerfs encore mêlés à la bataille une mémorable gifle heurta la joue de Mike.
Dans l’incompréhension totale il tenta en vint de s’expliquer. Et en se retournant il montra une nouvelle blessure. « Décidément il ne sait pas prendre soin de lui »

- Attends, ce n’est pas ça, je me suis encore fait avoir mais cette fois c’est dans le dos et je me le suis fait tout seul en m’approchant d’une tente qui était en feu, je pense que j’ai brûlé avec car je ressens une violente douleur et je ne supportais plus le frottement de mes habits. Peux-tu encore une fois me soigner ? Je ne vais pas déranger Orélia pour ça et pendant ce temps tu vas m’expliquer pourquoi ton épée se met à briller ? C’est un artefact ? Expliques-moi ? Et prends pitié de moi....

Mackenzie n’avait pitié de personne, la pitié rendait faible, il fallait affronter les choses et les arranger en restant humble. L’heure était aux explications.

- Te soigner, te soigner ? Mackenzie grinçait des dents. Tu es drôle dis ! Je n’ai pas encore la science infuse sur les méthodes de guérison, mais je vais essayer de te faire un cataplasme afin de soulager la douleur de la brûlure. Elle lui retira son t-shirt et resta quelques secondes perdues sur la forme de son dos, enfin elle moulina des herbes médicinales qu’elle avait trouvées dans un pot et elle s’appliqua au travail. Je n’aurai jamais pitié de toi tu sais … Ce n’est pas mon genre, je ne donne pas de pitié et on ne m’en montre pas non plus en retour. C’est insupportable de recevoir de la pitié, je trouve. Elle s’arrêta un instant puis elle dégaina son épée qu’elle posa sur le guéridon à coté d’eux. Ça c'est Mal, ma fidèle lame. Elle m'accompagne partout, je la considère comme l'unique objet que je n'ai jamais possédé. Elle a été forgé avec les cendres de ma maison et de l'obsidienne. Elle est spéciale comme tu as pu le remarquer ... Je n'ai pas encore percé tous ses mystères, mais je suis à peu près sûre qu'elle aspire les âmes des défunts à cause de sa matière unique au monde. Et je parle des cendres de mon innocente famille.


© Fiche by Mieke DALANOR



   
Mackenzie Wind
And if,
You don't love me now
You will never love me again
I can still hear you saying
You would never break the chain.
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1953

Feuille de personnage
Profession : Garde forestier - Aventurier
Amis & Connaissances:
Âge : 27
avatar
Je peux me transformer
Mike Richard

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Oct - 11:37


Feat Mackenzie

LES COMBATTANTS DE L’OMBRE



Ainsi cette épée était bien un artefact. Mal, quel drôle de nom pour une épée mais Mack semblait y tenir.

- Tu me fais du bien, je pense que tu as trouvé le bon onguent à me passer et je ne te remercierais jamais assez pour ce que tu fais pour moi. En fait je n’implore pas ta pitié mais je te demande de la compréhension.  Ce n’est pas évident de garder des amis, tu dois en savoir quelque chose ou alors nous sommes plus différents que je ne le pense. Mais je ne le pense pas, tu as souffert en perdant ta famille et je sais qu’un jour tu m’en parleras, que c’est ni le lieu ni le moment. Hum...je ressens les bienfaits de ta décoction. Aides-moi à glisser mon maillot sur mes plaies, et nous allons achever ses orcs. Je vais prévenir les chefs que nous allons faire plus que les chatouiller cette fois et qu’ils vont devoir faire une petite armée de combattants.

Mack m’aida pour le maillot et ensuite je me rhabillais seul. Elle fila appeler les chefs afin de leur expliquer le plan de bataille.

- Mack et moi allons finir notre travail et pulvériser ses orcs, je dirais que nous les avons réduits de moitiè. Vous allez préparer vos meilleurs guerriers, nous ne les emmenons pas se faire tuer, vous resterez dans les bois à proximité et si un de ses orcs s’avise de nous échapper, il ne vous échappera pas. Allons-y ! Prête Mack ?


Sûr qu’elle était prête mais cette fois nous allions attendre nos amis. Une demi-heure plus tard nous étions à l’orée de la forêt tout proche des camps. Je disposais les hommes et Mack et moi partions à l’attaque. Dans le second camp en premier car ma belle compagne avait déjà fait un sacré boulot et cela durerait moins longtemps. Nous prenions notre position de combat favorite et c’était parti ! Quelques orcs fuyaient et aux bruits que nous écoutions au loin, du moins moi avec mon oreille de loup, nous savions qu’ils n’allaient pas loin et surtout qu’ils ne risquaient pas de prévenir l’autre camp.

Après dissémination de ce camp nous partions pour le suivant mais là nous partions chacun d’un côté. Déclenchant une belle pagaille, nos hommes eurent un peu plus de travail mais qu’est-ce qu’on s’en donnait à cœur joie. Lorsque le silence régna enfin, je rejoignais Mack qui nettoyait son épée sur le dos d’un orc.

- Je n’aime pas tuer mais lorsque ce sont nos ennemis qui déclarent la guerre en tuant des innocents cela me rend fou et je n’ai que de la vengeance dans ma tête. Je ne suis pas un tueur sanguinaire qui n’a aucun remords, parmi ces hommes certains devaient avoir une épouse et des enfants et cela me mine. Viens, je crois que si je reste plus, je vais finir par regretter nos actes.

Je n’aimais vraiment pas tuer et si je pouvais trouver des compromis je préférais mais je savais qu’avec les orcs et les sorciers noirs, c’était souvent en vain, je n’étais pas Cheryl. Mais ces dernières heures, je savais que j’avais gagné une véritable amie. Nous étions tous de retour au village et ils nous tarder d’annoncer la bonne nouvelle.

- Les orcs ne sont plus, vous êtes libres à nouveau et maintenant il va vous falloir travailler dur pour reconstruire votre village et le fortifier. Mack et moi allons vous laisser mais nos amis vont rester un peu, le temps que tout soit bien solidifier.

Je regardais Mack, la prit par les épaules et nous rejoignons notre petite maison.

- Viens allons nous reposer, demain nous partirons dans un coin tranquille et nous tâcherons de nous découvrir. J’ai hâte que tu me dises ce qui ne va pas dans mes transformations et moi je t’aiderai à découvrir la puissance de Mal. Et....si tu veux, nous parlerons de ta famille.

L’endroit le plus sûr que je connaissais était la forêt de Dendrelia mais Mack accepterait-elle de s’y rendre sachant Orélia aussi proche ? Accepterait-elle éventuellement de faire sa connaissance après tout elle avait quasiment le même âge ? Dans ce cas, elle deviendrait ma sœur de sang. Je lui proposerais de coucher dans ma cabane de garde-forestier afin qu'elle garde son indépendance et de plus, pour nos entraînements, ce serait plus adapté. Mais ce sera une autre histoire !










Ne jamais juger sur les apparences mais toujours avec le coeur
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1338
Âge : 19

Feuille de personnage
Profession : Mercenaire
Amis & Connaissances:
Âge : 21
avatar
Je peux me transformer
Mackenzie H.Wind

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Oct - 19:56



Les Combattants de l'Ombre

Feat [Mike Richard]







The End
Mackenzie continuait d’appliquer ce qu’il fallait sur la brûlure et elle massait doucement pour que l’onguent pénètre la peau. Mike parlait, il lui répondait en quelque sorte. Il se garda bien de mentionner à nouveau l’épée, maintenant qu’il en savait plus. Il préférait lui dire qu’elle se débrouillait bien pour lui faire passer la douleur. Il la reprit aussi, par rapport à la pitié. Il n’avait pas voulu le mentionner ainsi, et pourtant il l’avait fait. Si bien qu’il se reprit.
Mackenzie s’en fichait un peu de ce qu’il lui disait par rapport à l’amitié, la solitude et leurs similarités. Elle avait appris à vivre comme elle le faisait, elle ne connaissait pas d’autres choses, alors cela ne l’effrayait pas autant.
Mack sous la demande de Mike, l’aida à mettre son maillot puis tous deux allèrent prévenir les chefs qu’ils allaient retourner dans les braises laissées par Mike et détruire tout ce qui restait de l'installation ennemie, et par conséquent des ennemis aussi.
Mackenzie et Mike s’occuperaient de pulvériser les orcs pendant que la petite armée confectionnée avec les soldats du village, attendrait dans les bois pour éliminer qui tenteraient d’échapper à son funeste destin. Une fois sur les lieux le massacre commença, il y avait de quoi être fier ! Tous tombaient sous le bruit de l’acier des lames. Mal, l’épée de Mackenzie, éclairait la nuit tant sa brillance était éclatante.
Quand le dernier orc qui faisait front à la sanguine tomba raide mort, Mike s’approcha.

- Je n’aime pas tuer mais lorsque ce sont nos ennemis qui déclarent la guerre en tuant des innocents cela me rend fou et je n’ai que de la vengeance dans ma tête. Je ne suis pas un tueur sanguinaire qui n’a aucun remords, parmi ces hommes certains devaient avoir une épouse et des enfants et cela me mine. Viens, je crois que si je reste plus, je vais finir par regretter nos actes.


Mackenzie écoutait son camarade, pendant qu’un doux vent caressait ses cheveux. La force de ce vent était apaisante. Mackenzie était apaisée d’avoir détruit. Elle n’éprouvait pas les mêmes idées que son partenaire, elle était plus froide que lui, mais en parler créerait des différences entre-deux et ce n’était pas le moment.

- Oui, partons.

Une fois tous arrivé au village, la nouvelle fut très vite accueillie avec joie et vigueur.
Mackenzie et Mike comptaient se séparer de ce petit monde, pour plus en apprendre sur eux. Leur mission était terminée, ils n’étaient plus obligés de continuer à se fréquenter au nom du contrat, mais rallonger leur quête n’était pas de refus.
Mike prit Mack par les épaules pour rejoindre leur petite maison et une fois à l’intérieur il salua leur intervention et prit la parole.

- Viens allons-nous reposer, demain nous partirons dans un coin tranquille et nous tâcherons de nous découvrir. J’ai hâte que tu me dises ce qui ne va pas dans mes transformations et moi je t’aiderai à découvrir la puissance de Mal. Et....si tu veux, nous parlerons de ta famille.

Mackenzie l’écoutait attentivement avec un sourire.

- Mes muscles sont tout engourdis par la bataille, une bonne nuit de sommeil n’est pas de refus ! Ça promet d’être long … Mais nous parviendrons à en savoir plus !

Mackenzie était enthousiaste à l’idée de faire ce bout de chemin avec Mike, mais aussi effrayée de ce que cela voulait dire. Si des secrets étaient enfouis c’est qu’il y avait une bonne raison derrière.

Spoiler:
 



© Fiche by Mieke DALANOR



   
Mackenzie Wind
And if,
You don't love me now
You will never love me again
I can still hear you saying
You would never break the chain.
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 1338
Âge : 19

Feuille de personnage
Profession : Mercenaire
Amis & Connaissances:
Âge : 21
avatar
Je peux me transformer
Mackenzie H.Wind

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Oct - 0:47


Les Combattants de l'Ombre
Feat : Mike Richard



Il était une fois, . . .


Lieu : AD LUCEM - Dendrelia - dans un village
Element de départ : Protection d'un village
Résumé de l'action et éléments importants : Les deux compagnons se sont rencontrés lors d’une quête qui les a rapprochés. Deux métamorphes employés afin de protéger un village avec l’aide des habitants et soldats. Entre eux deux s’est créé un lien unique puisque leur entraide dans la destruction des ennemis les a mutuellement unis.
Les orcs ont été anéantis et le village sauvé. Désormais ils continuent de tracer leur route ensemble pour en savoir un peu plus.

En deux mots : SURPRISE et CONFIANCE
Lien de la suite éventuelle À la découverte de leurs secrets
PS :  Un lien unique entre deux métamorphes




   
Mackenzie Wind
And if,
You don't love me now
You will never love me again
I can still hear you saying
You would never break the chain.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Les Combattants de l'Ombre feat Mackenzie
Scientia Magicam :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Togoria- L'ombre d'un doute
» Voyage en ombre et disparition d'armée
» L'Ombre du Vent. [ Free. ][ UC]
» [Entraînement] A l'ombre du grand chêne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-