AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Je suis maléfique
Messages : 115
Emploi IRL Etudiante

Feuille de personnage
Profession : Chasseuse de Prime/ Espionne
Amis & Connaissances:
Âge : 19 ans
avatar
Je suis maléfique
Cara W.Frost

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Sep - 22:38
« Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup... »
Chapitre 1 : L'adieu du feu
Les flammes, le sang, la mort... Les flammes, le sang, la mort...

Voilà ce qu'il reste de ma famille... Voilà ce dont je me souviens. Je me souviens de ma mère en pleurs, hurlant son désespoir alors qu'il m'emmenait. Je me souviens de grand frère, tranché à la gorge par un couteau et il y a papa...
Je l'entends venir... Il sait quand je pleurs. Alors il me punit. Je ne comprends pas pourquoi. Il me hurle que je suis faible et les sanglots viennent d'eux même.
C'est un cauchemar, ma vie est un véritable cauchemar. Enfermée dans ma prison, je ne vis plus. Je n'ai plus de raison de vivre sans eux... Pas sans eux.
La grille vient de grincer, il faut que je cache ce que j'ai volé, sinon, la punition sera encore plus lourde... Et je ne le supporterais pas.

**

Je crois bien que je saigne... Oui, je saigne.
Ma lèvre et ma joue sont entaillés. Et le sang coule le long de ma peau. Ce liquide poisseux me dégoûte. Cet homme me dégoûte... Tout me dégoûte.
Il ne sait pas que j'ai volé. Un simple carnet et un peu d'encre, comment pourrait-il le remarquer ?
Une goutte de sang vient de tâcher le papier, l'ornant d'une magnifique bavure bordeaux.
Se mêlent alors larmes et sang à ma douleur physique. Les hématomes ne se comptent plus tellement ils sont nombreux... Je cicatrise vite, j'ai toujours cicatrisé vite.
Mais la douleur est toujours là, elle est pesante, sur mes épaules comme sur mon cœur. Je pleure encore de leur disparition... Et parfois j'espère qu'ils soient encore.
J'imagine que ceci n'est qu'un cauchemar et que je vais me réveiller, mais le réveil est simplement toujours plus douloureux. Je dors à même le sol. Pas de confort pour les faibles.
Il dit toujours que les faiblards ne peuvent pas vivre comme bon leur semble, qu'ils font avec ce qu'ils ont et qu'ils se taisent.
Il parle beaucoup en fait... Il me fait pleurer, subir milles et une torture et personne n'est jamais arrivé. Ma mère, j'y crois toujours. Elle lui criait de ne pas m'emporter et j'ai vu les flammes. J'ai perçu ce cri strident. Un cri d'effroi qui m'en a retourné l'estomac. Ma mère, brûlée vive.
Et c'est tout ce que je vois, les flammes, la maison, leurs corps, le sang, les cris et la mort. Comme un refrain macabre qui se répète à l'infini. Tout ce qu'il me reste d'eux, ce sont des souvenirs.
Ca me fait toujours aussi mal, je ne sais pas pourquoi je respire encore si c'est pour vivre dans cette vie de misère...
Mackenzie m'avait dit que tout irait bien pour maman, qu'il ne fallait pas écouter les grandes personnes, qu'il ne fallait pas y croire. Elle m'avait dit que tout s'arrangerait. Elle me l'avait promis.
Et maintenant je suis seule. Je suis perdue. J'ai tout perdu et je perds la raison.
Je n'y survivrais pas, j'en suis sûre... Ses tortures me ruinent le morale et m'épuisent, mon corps finira par me faire défaut. Et je vais mourir. Ici, au fin fond d'une cave humide et odorante.
Je vais mourir dans l'ignorance, dans le froid. Et je meurs déjà. J'agonise. Il me détruit. A petit feu, comme il a détruit son crime. Je suis consumée par des flammes auxquelles je n'échapperais pas et elles auront raison de moi.
Et au fond... A quoi bon respirer si je ne puis vivre ? A quoi bon se battre si mon combat est vain ? Je préfère mourir en me souvenant des miens, en souffrant de ce manque avant de rendre mon dernier souffle.
Je leur dois bien ça... Pour l'amour des Wind, je dois mourir avec honneur.




ω Quand tu seras grande, si tu éprouves encore de la haine pour moi, tu me trouveras.


Dernière édition par Cara W.Frost le Dim 6 Déc - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 115
Emploi IRL Etudiante

Feuille de personnage
Profession : Chasseuse de Prime/ Espionne
Amis & Connaissances:
Âge : 19 ans
avatar
Je suis maléfique
Cara W.Frost

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Nov - 21:44
« L’empreinte qu’on laisse sur les gens ne s’efface pas avec le temps. Est-ce que ça vaut pour tout le monde ? Ou était-ce seulement un genre de délire poétique ? »
Chapitre 2 : Sombrer... L'océan reste profond.


Je ne pleure plus. Je crois que mon corps n 'en a plus la force, à moins que mon cœur n'ait finalement fait le deuil de mes proches...
Les images me hantent toujours et me brûlent constamment dans mes cauchemars... Le feu.
Mon regard terne se repose sur ces barres... J'ai essayé de compter les jours, rien qu'en me basant sur ses allers et venus. Mais il semblerait que ma main soit aussi épuisée que moi d'espérer.
J'ai fini par m'habituer à cette ombre... Cette absence de lumière dans ma vie. Je m'éteins avec le soleil, comme si sa vitalité manquait à la mienne.
Je n'ai plus peur des courant d'air froid, je ne sursaute plus quand j'entends ces voix murmurer au loin, je sourcille à peine quand ses pas se font entendre.
Puis-je au moins dire que j'existe encore ? Je ne suis plus que le fantôme de moi même, plus qu'un bout de Wind qui ne repose pas encore dans le vent.
En fait, je cherche. Constamment.

Je sombre petit à petit et mes yeux sont rivés sur la surface. Je n'ai plus d'air et comme si le temps s'était figé autour de moi je me laisse sombrer. J'ai l'impression d'être moi aussi immobile, mais je m'enfonce. Il m'enfonce, me tire vers le fond et la descente aux Enfers ne pourrait être plus lente.
J'ai l'impression de couler, de flotter sous l'eau, gagnant le fond à une allure démesurément lente.
Et mon esprit s'adonne alors à ses réflexions.
Je dors toujours aussi mal, il faut dire qu'être songeuse rend insomniaque. Surtout lorsqu'une voix vous répète éternellement le même refrain, en boucle.
Une boucle infinie.

J'hésite. Et si je les vengeais ? Mais cette autre moi me souffle « à quoi bon ? »
Je ne sais pas qui elle est. Mais elle est là, tout le temps. Elle a ma voix, elle a tout de moi... Et elle a ce que je convoite. Une lueur vivace dans le regard.
Mais je ne sais pas ce qu'elle a de plus que moi, elle me tente. C'est elle le Diable.
Un démon, aux traits tellement semblables aux miens.

Je crois devenir folle. Ou le suis-je déjà ?
Le doute s'est installé en moi et mes convictions s'évaporent petit à petit... Elle est tellement tentante cette gamine qui rit, qui sourit... Qui vit.

Elle me tente tellement... Elle me souffle que ma liberté est proche, qu'il me suffit de tendre la main et de dire « Papa ». Ses murmures sont similaires aux siens mais elle est tellement plus... Persuasive.

« Oublie les Wind.. Eux t'ont oublié ! »

Mon regard la cherche et pourtant je ne la trouve pas...
Je ne sais plus ce que je vois, ni ce que j'entends... Je ne suis sûre que d'une chose, c'est qu'il descend.
Ce soir encore je sais qu'il me contera cette histoire et qu'elle me fixera de ses yeux de jades, brûlant de vie. Consumés par une flamme que j'ai perdu.
Une saveur amer se répand contre mon palet, jusqu'à m'en brûler la gorge. Je suis épuisée, j'en ai assez de vivre, j'en ai assez de me battre alors que je n'ai plus rien.. !
Les repères ont disparu. La douleur elle même devient moindre. Et ce soir encore, elle est assise en face de moi et elle me tend la main.
Un sourire narquois pendu aux lèvres, cette lueur dans le regard... Et cette main tendue. Plus instinctivement qu'autre chose, la mienne retombe dans la sienne et nos voix se mêlent tout à coup.

« Cara Frost... C'est moi. »





ω Quand tu seras grande, si tu éprouves encore de la haine pour moi, tu me trouveras.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 115
Emploi IRL Etudiante

Feuille de personnage
Profession : Chasseuse de Prime/ Espionne
Amis & Connaissances:
Âge : 19 ans
avatar
Je suis maléfique
Cara W.Frost

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Juin - 19:35
« Certains mots sont immortels, enterrés ou même brûlés. Ils sont alors destinés à renaître comme un phénix qui renaît de ses cendres. Et quand ils renaissent... ça peut littéralement vous couper le souffle...
 »
Chapitre 3 : Renaître de leur cendres.
J'ai sombré dans le vice. Je ne suis plus rien de celle que j'étais. Au moment même où ma main a enserré la sienne j'ai su... J'ai su qu'on respirait le même air, qu'on parlait d'une même voix. J'ai su qu'on partageait dorénavant le même corps.
J'ai laissé la tentation m'emporter et j'ai serré la main d'un démon. Mais savez-vous seulement ce que cela signifie ?

Au moment même où nos esprits ont commencé à se mêler, j'ai senti la souffrance s'évanouir en moi. Il ne reste rien de ces terribles épreuves. Rien de plus que moi. Une nouvelle moi.
Je sais que la gamine que j'étais est morte avec la douleur, avec la souffrance de ce souvenir qui ne m'appartient plus. Il s'agit de son souvenir. Le souvenir de Cara Wind. Mais elle n'est plus que poussière aujourd'hui... Elle a bien essayé de se battre, mais elle ne faisait clairement pas le poids. Elle me chuchotait que je rejetait l'Amour, que les voraces Regrets allaient me dévorer de l'intérieur, que ce choix était le mauvais. Mais très honnêtement, je ne sais pas en quoi il est mauvais pour moi. Je ne souffre plus et j'ai eu la satisfaction de le mettre en échec.

Ce soir là fut le plus jubilatoire de tous. Je me souviens avec exactitude du regard qu'il m'avait lancé lorsque mes iris verdoyante avaient roulé lentement sur lui, lui faisant part de ma plus grande lassitude. Mais il ne déclara pas forfait tout de suite.
Il poursuivit son récit, en y apportant toujours plus de détails sanglants, toujours plus d'horreur. Une surdose de torture psychologique.
Son discours m'ennuyait et ne m'atteignait que par ce sentiment de fatigue. J'étais éreintée. L'histoire se répétait inlassablement comme si j'en avais réellement quelque chose à foutre. Il poursuit son macabre scénario et pourtant plus rien. Rien ne se produit. Pas un battement de cœur raté, pas de frisson, pas de sanglot. Rien qu'un ennui profond.

Il semble... Surpris ? Je crois bien que c'est de cela qu'il s'agit. Surpris et satisfait. Mais pense-t-il vraiment avoir gagné la bataille avec ça ? A ne pas s'y méprendre, je suis la seule coupable de la mort de Cara Wind. Elle est maintenant réduit à un tas de poussière, un tas dont j'ai su m'élever. Je suis née de cette catastrophe, il est vrai, mais je n'ai rien d'un ange. C'est comme avancer, mais à reculons.
Je suis pire. La colère coure dans mes veines et avec elle, la haine. Je crois bien même que c'est au delà de ça... Je suis la Haine.
Je me nourris des sentiments noirs et obscurs des gens, c'est ce qui me donne de la puissance. Les ténèbres dans lesquelles j'ai été forgé ont fait faner l'amour qui, sans sa douce lumière n'a su retrouver le chemin de l'existence.

C'est lui qui m'a forgée cette vie et c'est à lui que je dois cet avenir sans souffrance. Mon père.
Ce fut peut-être le plus étonnant pour lui.
« Papa... Arrête tu m'ennuies. »
Il était ma seule famille, je ne l'aimais pas, mais je lui étais reconnaissante. Je me raccrochais à lui quelque part, il était devenu mon seul guide dans ce monde sans couleur, sans chaleur, ni lumière...

J'étais sa gamine. Je comprenais les choses assez vite. Et ce soir là j'avais compris que ma prison de fer ne serait plus qu'un funeste souvenir. Je l'avais compris au moment même où les gonds se mirent à grincer. Ils avaient peut-être bien même rouillés depuis le temps qu'ils étaient là.
Il se posta face à moi et me tendit la main. Cette même main qui m'avait cognée, martyrisée et frappée à plusieurs reprise. Plutôt crever que de prendre la main de ce crevard.

Je me levais de ma seule force et je passais à côté de lui. Silhouette invisible et sans valeur. Je n'avais pas besoin d'aide. J'avais besoin de vivre.





ω Quand tu seras grande, si tu éprouves encore de la haine pour moi, tu me trouveras.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Un carnet secret au fond d'une bibliothèque secrète.
» Carnet d'adresse d'un agent secret ~
» Secret War
» Amour secret...
» Le secret de Térabithia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-