AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Préparons le voyage - Kim et Patrick
 :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES


J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1827
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 31 Aoû - 16:39
Préparons le voyage – Kim et Patrick

Cette Kim me rattrapa et me déblatérait des évidences. Je levais la main en signe de compréhension. Je marchais à mon allure et surveillais qu'elle me suivait. J'étais en train de me demander s'il ne me fallait pas chercher quelqu'un de plus rapide. Mais je n'avais pas le temps de faire ces recherches. Les plus réputés en la matières étaient soit les nains, soit les elfes. Les deux étaient un peu loin à aller trouver et ce n'était pas sûr qu'il accepte de me suivre. Autant traîner Cette botaniste... J'étais chanceux pour ce coup, autant ne pas m'en plaindre. 
J'entrais dans une grande boutique. J'étais habitué à venir faire des affaires à cette enseigne. Je n'avais pas à courir à travers toute la ville et il était facile de marchander avec le responsable du magasin. C'était un nain fort sympathique avec sa fille d'adoption elfe. On dit que ces deux races ne peuvent pas se voir, et pourtant ces deux là étaient copains comme cochons. C'est elle qui tenait la boutique aujourd'hui. Au fur et à mesure de mes achats j'ai appris à les connaître et les apprécier. Les articles de qualité me faisaient revenir à chaque fois que j'avais besoin ici. Eldia, l'elfe, connaissais bien son métier maintenant. Elle savait trouvé tout ce qu'on lui demandait

J'entrais plus au fond du magasin et me rendais jusqu'au comptoir où Eldia était occupé à compter des pièces d'or. Il y avait moins de monde cette heure, et comme la boutique ne fermait que pour la nuit... J'attendis de voir Kim pour la surprendre. Celle-ci admirait les vêtements et les divers objets exposés dans la boutique. Puis je me retournais et m'adressais à la vendeuse :


« Bonjour Eldia... »


Elle sursauta, finit de compter trois pièce et rangeait un petit tas de monnaie dans un coffre. Elle se passa une main dans les cheveux.

« Que puis-je faire pour vous Patrick ?

    J'aimerais que vous donniez, à moi et ma compagnon là (je a désignais du doigt), de quoi mener une expédition jusq'au territoire des nains et en montagne naine.

    Oui... Très biens, suivez moi.

    J'arrive, une seconde. »




J'allais à côté de Kim. Elle était en train de regarder un vêtement.

« Kim... Si vous le voulez bien. Suivez-nous. Nous allons dans l'arrière pour nous équiper. »


Je me retournais et allais rejoindre Eldia dans l'arrière boutique. Puis je me tournais de nouveau vers elle et précisais :


« Tout les frais que vous occasionnerez pour le voyage seront pour moi... bien évidemment après m'en avoir référé et que je sois d'accord. Aller, venez. »


Un sourire s'afficha sur son visage. Je ne lui laissais rien le temps de placer. Je m'engageais à l'arrière. C'était un grand entrepôt avec tout un tas d'équipement et d'objets utiles dans différentes situations, mais très peu d'armes. Il y avait là des vivres, des potions, des jarres, des habits de toutes saisons et contrées, des cartes, des outils...

Je suivais notre vendeuse jusqu'au coin sud du bâtiment. Elle s'arrêta et attendis Kim qui arrivait. Elle nous montra alors tout un pan de mur d'un geste du bras :


« Ici vous trouverez de quoi vous habiller chaud pour la montagne. Plus vous allez par là-bas, plus c'est cher... mais de meilleure qualité, quoique... et plus d'aisance avec ceux du milieu. Je vous laisse choisir. Je retourne à la boutique. Revenez me voir quand vous aurez fait vos achat. Vous pouvez aussi regarder le reste. Les prix sont gravés dans le bois, là. Si vous avez des choses à me demander revenez me voir... »


Et elle repartait dans la boutique. Je souriais à Kim.

« Allez-y, prenez ce que vous voulez. Vous avez le temps. Je m'habille aussi et après je fais d'autres achats ici »
Et je commençais à fouiller dans les gilets de laine, puis je regardais ceux en cuir. J'en pris un en cuir noir, assez lourd mais sûrement confortable...   
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2381
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com En ligne
Sam 31 Aoû - 19:09



∞ Préparons le voyage ∞

Cette boutique était vraiment immense et n’avait rien à envier aux grands magasins dans mon monde. La vendeuse et propriètaire du magasin est une jeune femme sympathique et qui vend de très beaux produits mais je dois bien avouer que je n’aurais jamais assez pour me permettre de telles choses, c’est beau mais c’est cher. Puis Patrick connaissant bien la vendeuse, nous passons dans l’arrière boutique. Je le suivais et jetais un dernier regard à cette rober qui me fait envie. Je le suis, on passe derrière le comptoir et elle ouvre une porte à l’aide d’une grosse clef. Des rayons immenses, un choix incroyable, serait-ce le paradis ici, je connais des personnes qui seraient jalouses si elle voyait le choix. C’était encore mieux que dans la boutique, tellement de choses, des tissus originaux et de toutes les couleurs, et de très bonnes qualités. La vendeuse nous laissait seule, elle nous faisait donc confiance, sans doute notre cher Patrick avait été serviable, il devient usant, tout le monde le connait, on lui fait des cadeaux, je regardais les prix, même si c’était Patrick qui payait, je faisais comme si c’était ma bourse.

Patrick se choisit une veste qui lui allait vraiment bien et qui lui donnait un air plus sérieux, il regardait après plusieurs articles. Moi, j’admirais avec fascination ce rayon, si long, et avec tellement le choix, je passerais moins de temps dans les magasins chez nous si on avait autant le choix. Je regardais la première robe, bien chaude, je l’adorais mais celle derrière était encore mieux avec de fines broderies sur le col. Elles étaient toutes magnifiques, je pris donc la troisième qui avaient des manches courtes mais bien chaudes à l’intérieur, une veste au cas où et de somptueux gants. J’essayais la robe, j’étais tellement bien dedans. Je tournais dans la boutique, j’étais tellement heureuse que cette femme nous propose ce stock, mais c’est que j’y passerais ma vie ici, tout était tellement beau, trop beau pour moi. Je me tournais vers Patrick qui était également prêt, en même temps dans un tel magasin, pas besoin d’être difficile pour trouver un vêtement à sa taille.

-Ce magasin est vraiment, incroyable, tout est tellement. . . J’y reviendrais bien ! Je pense que j’ai pris le nécessaire mais vous êtes plus habitué à voyager que moi donc j’ai tout posé sur ce drap ici avant que j’y mette dans le sac magique du nain. . . Et vous connaissez vraiment tout ces gens ? Qu’est-ce que vous avez fait pour qu’ils vous soient ainsi redevables ?.








"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1827
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Sep - 12:02
            Mon équipement devait commencer par mes habits. Je n'étais pas doté en la matière pour une expédition dans la montagne des nains. S'il n'avait s'agit que d'un voyage dans leurs terres je n'aurais eu aucun problème pour m'y rendre. Mais là je devais trouver de quoi affronter les conditions climatiques particulières qui caractérisent ces régions de montagne. Je choisis d'abord de m'intéresser aux cottes de cuir présentent devant moi. Puis je pensais au confort et la longueur du voyage. Si ce type de vêtement pouvais m'offrir une protection contre les aléas de la route, des combats, et de la météo, il ne m'était d'aucun secours pour la mobilité ou l'aisance. J'avais de la route à parcours, et je me connais, de la sueur à verser. Alors il me fallait un habit protecteur mais facile à porter. Mon attention se porta alors sur des vêtements plus souple, en cuir. Il n'était pas plus légers et offraient une bonne protection contre les intempéries. La protection était moins épaisse que le précédent vêtement mais suffirait à ralentir la course d'une flèche tirée à distance. Une fois tout ces aspects techniques dépassaient et réglés, le vêtement en accord avec mes exigences, je regardais l'aspect visuel. Je ne voulais pas me faire remarquer là-bas par des animaux ou des ennemis à cause de la couleur. Je pris enfin une veste noire. Le cuir était souple, l'intérieur rembourré. Je l'enfilait. Elle était confortable. Je secouais les bras, puis me baissais. Kim, elle, regardait divers vêtements. Fort heureusement dans des tons sombres. Un point déjà à ne pas lui expliquer. Je ne pensais pas que ces choix soient dictés par les mêmes critères que les miens.
Satisfait de mon choix je décidais d'acheter cette veste. Son prix était convenable et sa qualité plus que satisfaisante.

Je la laissais et allais faire d'autres achats pour compléter notre équipement. J'allais donc choisir des gants de cuir bruns foncés, des bottes noires rembourrées, une cape brune sombre, des pantalons chauds pour les habits. Ensuite j'allais commander la nourriture nécessaire pour aller jusqu'à la première cité en territoire nain, un sac de victuailles pour nous deux ferait l'affaire. J'achetais des cordes, toujours utiles...Un gobelet en fer, deux assiettes dont je ne connaissais pas la matière dans lesquels elles étaient faîte, des bougies (à économiser), des parchemins vierges, du fil de fer (comme les cordes, toujours utile), et quelques bouts de tissu... Je cherchais Kim dans l'entrepôt. Ne la trouvant nul part je me dirigeais vers le comptoir. Je ne remarquais pas qu'elle était à côté de moi. Elle me surpris d'être là. Je me surpris aussi de ne pas l'avoir remarqué.

Elle me posait encore mille questions. Je me demandais si je devais lui répondre. D'un côté ces questions n'avaient nullement besoin de réponse et ne regardaient que moi. Nous n'étions pas dans une situation exigeant que je lui réponde. J'hésitais un moment et demandais à la vendeuse de compter nos affaires. Pendant ce temps je retournais vers Kim. Elle me fixait du regard et avait toujours son air interrogateur. *Si je lui réponds maintenant, elle va continuer facilement pendant tout le long du voyage... Ces questions tariront si je lui réponds ? Vas-t-elle me souler jusqu'à plus soif de ces paroles ? * Je ne savais quoi faire. * Est-ce que j'y gagnerais cependant à lui faire confiance ? *

« Que les choses soient claires « Kim », je vous ai demandé de m'aider parce que je n'ai pas d'autres choix dans l'immédiat. Vous pouvez me faire confiance et j'espère pouvoir vous faire confiance. Je ne sais pas qui vous êtes et vous non plus. Je n'ai pas à le savoir non plus... Cependant (une seconde de pause)... Je suis d'accord pour répondre à vos questions (je levais l'index de ma main droite devant ces yeux) à la seule condition que vous n'en posiez qu'une à la fois et pas toutes les une à la suite des autres. Quand je vous direz de vous taire vous le ferez ou il pourrait vous en coûter. Réfléchissez bien à votre prochaine question. »

J'allais payer la vendeuse et avec elle emballions mes achats pendant que Kim prenait ces affaires et nous regardait à quelques mètres pensive.

Une fois la préparation terminée la vendeuse me dit d'attendre pour les vivres. Elle allait me les emballer dans un autre sac, que je pourrai mettre dans le mien. Je retournais vers Kim et attendait. Je m'adressais à elle :


« Je vous avoue que je n'ai pas fais attention à ce que vous me demandiez tout à l'heure. J'ai vaguement compris certaines choses. Mais avec ma condition j'attends votre première question maintenant. »


Je souriais, presque sadique à lui imposer une réflexion avant de me parler... de m'interroger. J'étais prêt à lui répondre, même bien plus que ça question s'il le faut. *Pourvu que j'obtienne le silence une partie du voyage * Je levais les yeux au plafond, à la fois en guise de prière et de volonté personnelle.  


Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2381
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com En ligne
Dim 8 Sep - 14:25
∞ Préparons le voyage ∞


Mes achats finis, je me rendis alors au comptoir, j’avais perdu de vue Patrick et je me doutais bien qu’il alalit me retrouver pour tenir compte de mesa chats. Je ne sais pas si j’avais vraiment pris le strict nécessaire ni même si j’avais pris l’essentiel pour un tel voyage. Je suppossais qu’il était plus propice à réfléchir à cela. Je ne voyageais que pour le travail et je n’étais jamais allé plus loin que Fortilia, donc jamais dans des zones de potentiels dangers et j’étais toujours accompagné du charmant fils de l’alchimiste. Je posais alors ma robe, ma veste et quelques autres trucs sur l’étale en bois devant la vendeuse. Patrick était vraiment généreux avec moi et je me sentais un peu redevable de cela même si je n’avais rien à lui offrir en retour.

Je souris à la vendeuse et la félicitait encore sur la qualité de sa marchandise à un prix relativement abordable pour les gens qui ont les moyens, et se doit être le cas de Patrick. Ce type était vraiment incroyable et je me demandais toujours pourquoi il m’avait emmené moi pour cette quête. Bon dans un sens, il n’y avait pas 300 herboristes en ville mais il aurait très bien pu demander à l’alchimiste. Après quelques instants de discussion avec la vendeuse, Patrick arrivait avec tout un tas de choses, mais qu’allait-il faire avec tout cela, sans doute que ça pourrait servir dans certaines situations. Il posait donc tous ces objets sur le comptoir, il n’y a pas de doute, il y est plus préparé que moi. Je le regarde puis les objets et alors que je suis prête à lui poser tous un tas de questions, il me coupe l’herbe sous le pied. Il me dit tout un tas de choses, sur notre futur voyage, sur ce que j’étais pour lui et je compris qu’il fallait que je change mes habitudes si je voulais que tout se passe pour le mieux, notamment les questions. Je me trouvais un peu démuni face à lui et attendait qu’il finisse ces achats. Il restait très mystérieux et ce n’était peut être pas pour rien, je tenais quand même à ma vie, j’allais donc faire des efforts. Il remballait toutes ces affaires, je n’osais même pas l’aider, avant de sortir de la boutique il me regardait dans les yeux et me demandait si j’avais une question. Bizarrement, je ne savais pas quoi répondre.

- Merci pour les vêtements, on y va ?

Réponse courte, remerciements, je ne savais plus trop quoi lui dire après ce discours moralisateur. Je lui fis un bref sourire, je n’allais pas le contrarié alors qu’il venait de me payer des fringues qui coûtaient bien plus que mes économies. J’attendais alors notre départ avec impatience. Au moment de payer, il ouvre sa bourse mais il s’aperçut qu’il n’y avait plus rien dedans, je me sentais un peu gêné, et attendait sa réaction furieuse.








"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1827
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Sep - 17:41
Je rangeais toutes mes courses dans mon sac. Puis je me retournais vers Eldia pour la régler. Je prends ma bourse vide. Je regarde dedans et il n'y avait plus rien. Personne n'avait payé et ce n'est pas Eldia qui aurait touché à mon argent. Je me retournais vers Kim avec l'envie de l'étriper sur place. Elle était forcément coupable de quelque chose avec son petit air gêné. Je dégainais une dague dans ma ceinture, identique d'aspect à celle que je lui avais donné. Je laissais ma bourse sur le comptoir et mon sac aux pieds d'Eldia. Je me ruais sur Kim. Je lui pris le bras droit de ma main gauche et me plaçais à côté d'elle en lui montrant ma dague. 


"Je ne le dirais pas deux fois: que sais-tu sur la disparition soudaine de ma bourse ?"

Eldia n'était pas rassurée. Elle restait derrière le comptoir à nous regarder. J’espérais une réponse rapide et concise. Si elle se moquait de moi et avait voulu me prendre mon argent elle allait le regretter. La vendeuse savait que je ne lui ferais pas de mal si elle répondait à ma question. Elle me remerciait, était prête à partir et je n'avais plus rien. Je me redressais en pensant un instant que se ne soit pas elle directement. Je relâchais son bras et baissais ma dague, sans la ranger pour autant. Je me plaçais devant elle et plantais mon regard dans le sien menaçant:

"Que sais-tu ?"

J'exigeais une réponse et l'avais fait sursauter par le changement de mon ton et de mon humeur. Je n'aimais pas du tout ça. Si elle était coupable elle me décevrait beaucoup... 


Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2381
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com En ligne
Dim 8 Sep - 18:24
∞ Préparons le voyage ∞

Face à la disparition de son argent, ses idées ne firent qu’un tour dans sa tête et je dois dire que j’y attendais, ce n’était pas moi mais comment lui faire comprendre, il ne m’aimait pas vraiment et il y a peu de temps, il était en train de me dire que j’étais pénible, que je parlais trop. Je me retrouvais en quelques instants menaçait d’une arme, une dague pointait vers moi. Un frisson de peur me parcourait, et une larme coulait sur ma joue, je ne savais pas quoi lui répondre, il ne m’écouterait pas. Je regardais autour de moi et je vis alors un petit liseré sur la bourse. Je connaissais ce liseré, il s’agissait d’un vieux tour de magicien que m’avait appris une amie, le seul tour que je connaissais. Son étreinte cessa et il attendait ma réponse. Il s’était fait avoir par un simple tour de magie. Je voulais sourire face à cette petite ruse mais je m’abstenais, je tenais à ma tête et je pense que ce n’était vraiment pas le moment de me foutre de lui. La vendeuse fut bien gêné et moi aussi par la même occasion, j’avais sans doute à ses yeux l’étiquette de voleuse, de personne hors de confiance. J’affrontais son regard qui pesait sur moi. Je pris alors sa bourse vide et retirer le liseré. Un petite homme vient prendre ma main, je le  regardais, ces yeux suppliants. C’était un pauvre nain qui avait sans doute très faim et il voulait un peu d’argent, je ne pense pas que Patrick soit très concilient avec lui. J’essayais malgré tout de défendre sa cause.

- Ce petit liseré que je tiens dans mes mains et l’élément de base pour un voleur en herbe, il permet de téléporter le contenu de l’objet encerclé dans un autre endroit avec ce même liseré.

En lui expliquant ce petit tour de voleur, je regardais son regard furieux s’apaisait peu à peu, j’avais peur de lui de sa réaction, ses yeux se posaient bien évidemment sur ce petit homme qui portaient de grands haillons. Sous ces petits airs, je vis le même liseré autour de sa bourse, je retirais ma main de la sienne, je voulais bien être compatissante mais il avait commis une erreur. Il en avait besoin de cet argent, je savais ce que c’était et il y a peu de temps, j’aurais pu être à sa place, mais je m’étais battue pour que ça ne soit pas le cas. Je pris alors la dague de Patrick dans ma main et le laissait partir avec quelques pièces d’or que je lui donnais de ma bourse personnelle. A présent la sienne était de nouveau pleine, je l’empêchais de le suivre, il n’y était pour rien. Je ne lui dis rien, un grand silence suivit.






"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"



Dernière édition par Kim Lewis le Sam 9 Nov - 14:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1827
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Sep - 13:32
J'y étais peut être allé un peu fort. Je n'avais pu me contrôler. Elle avait une larme à l’œil. J'étais confus. Elle m'expliqua qui était l'auteur de ce vol. Elle me détailla le principe de ce petit tour de magie pour les voleurs. C'est bien la première fois que je voyais ce nain. Il était accroché à Kim pour faire pitié et que ma rage ne s'abatte pas sur lui. Je détestais cette façon de procéder et le pire était que je n'aurais même pas refusé de lui acheter quelque chose. Agir de cette manière n'était pas la solution pour s'assurer mon amitié. Je n'avais aucune pitié envers ce nain de part son vol. J’observais le liseré et m'imprégnait de ces explications. Je considérais alors le nain en haillon et sa petite mine d'homme pris sur le fait. Je n'allais pas lui pardonner de si tôt. Il n'aurait aucun sous venant de ma poche, mais j'allais lui donner une chance de se racheter. Je ne suis pas de ceux qui laisse mourir les plus miséreux. Je le regardais de façon à ce que mes yeux remplace une morale. Il avait compris. Un lourd silence s'abattait dans le magasin. Cela était voulu de ma part. Je tendis la main et le nain tira de son ces haillons la bourse qu'il m'avait dérobé. Je regardais le contenu. Il n' avait pas le compte. Je tenais ma bourse de la main gauche et tendis de nouveau ma main droite avec un petit geste de la main. Il me restitua l'or restant sans broncher.
Je soupirais et m'adressais à lui pour lui faire cette offre :

« Je ne te pardonne pas ton acte. Tu ne mérites pas ma confiance. (il baissa la tête, Kim ne dit pas un mot). Tu ne mérites pas non plus de vivre ainsi. Alors voilà ce que je te propose : connais-tu la ferme de Natteur ? (il hacha la tête positivement). Tu y vas dès maintenant, tu leur dis que tu viens de la part de Patrick le mage et que tu es à leur service. Tu y aura un travail et un toit, sans salaire. Hâtes toi avant que je change d'avis. »

Il déguerpit à la course et continuait à courir dans le rue. Je me retournais vers Kim qui avait la mine d'un chien battu. Je devais m'excuser et être rassurant.

« Merci et surtout... pardon. Je me suis emporté sans savoir. Je ne voulais pas être si … Je ne voulais pas te faire mal. »

Je pris ma bourse et réglais enfin mes achats à Eldia. Kim ne me répondit pas. Je comprenais qu'elle soit fâchée mais j'avais besoin d'elle. Son silence, que j'avais tant voulu, me pesais un peu. Je pris mon sac et elle en fit autant. Je saluais Eldia et a remerciait en lui promettant de revenir. Je souriais de nouveau, timidement. Kim sortit en lui disant au revoir, plaça un dernier compliment avec un sourire.

« Nous allons passer par l'auberge pour parler du voyage et faire un inventaire. »

Je sortais dans le rue où le monde commençait à se remarquer. Je me dirigeais vers l'auberge quelques rues plus loin Kim sur les talons à éviter les chevaux, les charrettes et les gens...


(suite à l'auberge)
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2381
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com En ligne
Ven 24 Avr - 17:07

ARCHIVAGE DES RPS


Votre RP est terminé, il est donc ARCHIVÉ



"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Préparons le voyage - Kim et Patrick
Scientia Magicam :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Parcours de Patrick Gaspard
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-