AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Les îles Niak Niak - Haedeyne et Rulf
 :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES


J'adore la technologie
Messages : 648
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 21 Fév - 12:05


Feat : Haedeyne
Les îles Niak Niak




Une fois le navire en notre procession et l'équipage… comment dire ? Quelque peu "maté" par mon amie, nous partions aux larges pour rejoindre les îles Niak Niak.  J'avais entendu parlé des ces îles grâce  Patrick. Elles se situent entre le continent et Esteria. Après un conflit en terre des hommes, Adelia et Patrick avait mené tout un village à s'établir en paix sur l'une de ces îles. C'était des terres très hétéroclite et peuplées de différentes catégories de gens sans grande distinction entre elfes, nains et humains ou même de différences entre nobles, marchands… En résumé: celui qui méritait possédait là-bas.

Le voyage se passa en majorité sans chaos. Cependant, une nuit, l'un se pensant plus malin que le renard voulu provoquer une mutinerie. Il n'eut pas de chance: seuls trois gus le suivirent. En effet, les conditions de vie à bord s'étaient amélioré pour l'équipage depuis qu'Haedeyne était le capitaine et moi sont second, l'équipage n'avait donc pas d'intérêt à se soulever. Nous n'apprenions d'ailleurs que le lendemain ce qui c'était passé, puisque cette petite rébellion fut matée par l'équipage même. De jours en jours Haedeyne gagna le respect et la reconnaissance de ces hommes, gobelins, bandits. Elle savait trouver les mots pour leur faire surmonter les mauvaises passes, savait pêcher le poisson voire même donner un coup de main pour les tâches les plus dures.

C'est pour toutes ses raisons que lorsque la vigi criait: "Terre en vue !" C'est tout l'équipage qui était derrière son capitaine et chantait jusqu'à ce que le coque heurte la terre. Nous vîmes arriver des hommes armés sur la plage. Ils semblaient être là pour surveiller et n'adoptaient pas une attitude belliqueuse. Haedeyne fut la première à sauter par-dessus bord et aller à leur rencontre. Je la suivais.

(c) Codage by FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 1752
Âge : 30
Emploi IRL Artiste Libre

Feuille de personnage
Profession : Saltimbanque-Espionne
Amis & Connaissances: Rulf- Cheryl - Tyler -Mike - Adélia
Âge : 29
avatar
Je suis maléfique
Haedeyne Drakkars

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Fév - 22:04
Les îles Niak Niak

Feat RULF GOLBAK

Notre épopée sur le bateau était des plus simples, malgré une mutinerie valant l’effet d’un moustique qu’on écrase très vite, le calme et le respect s’installa à bord, ayant déjà plus que maintes fois dirigeais des bateaux, mon rôle de capitaine m’allait comme un gant, et RULF  à mes côtés en faisait une belle équipe... Après quelques jours, on cria de la vigie : « TERRE EN VUE ».

Les hommes avaient hâte de poser leurs pieds sur le sol terrestre, ils chantèrent à l’unissons, mais à notre arrivée, une belle brochette armée se tenait devant nous, pas une, ni deux secondes à réagir, je sautais les deux pieds joints devant cette foule de guignols...  Leur chef pointa son épée sur moi, je lui pris, ma main saigna, et lui montrais une de mes bagues, celui-ci s’agenouilla direct et s’excusa. Je déchirais un bout de ma chemise et pensais la plaie de ma paume.

« Allez matelots, vous êtes libres, j’ai ce que je veux, vous aussi maintenant, Adieu; toi RULF, suis-moi... »

RULF me regarda, l’air de dire comment tu fais et où allons-nous? je lui transmis mentalement les infos suivantes :
« RULF, suis-moi sans rien dire, ai l’air d’avoir la plus mauvaise tête possible et regarde les gens en biais, si tu pouvais boiter ça serait bien aussi et je t’explique dés qu’on sera là-bas dans l’îlot rouge »

Dans l’îlot rouge se tenait la meilleure taverne de RHUM, la tenancière me voyant, s’occupa direct de nous et m’emmena dans les quartiers privés à l’abri des regards. Dans la pièce, alcool et nourriture étaient présentes, je parlais enfin à RULF librement :

« Bon, maintenant tu es en sécurité, les gens ont vu que tu étais avec moi donc ils ne tenteront rien, je suis connue pour bien des choses, mais ici en m’appelle CALYPSO. Oki, donc voilà... tiens prend ça , c’est une bague de corail rouge, au cas où, elle te sera utile pour bien des choses ...donc maintenant libre à toi de faire ce que tu veux, soit-tu reste dans le coin pour découvrir les lieux, soit tu repars chez toi, il y a pleins de bateaux de provenances diverses, donc je m’inquiète pas pour ton retour, mais moi, je dois aller voir mon commanditaire pour lui donner ce que je cherchais dans ce bateau... donc je te dis ADIEU RULF, merci de ta compagnie, la prochaine fois faisons un concours de celui qui boira le plus... »

Je me levais, quand on entra sans y être invité à notre table, soulevant sa capuche, je découvrais alors un visage que je n’aurais point voulu revoir ... BAFFERO... un ex-soldat de mon village...

(c) FreeSpirit






Dernière édition par Haedeyne Drakkars le Jeu 25 Fév - 11:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la technologie
Messages : 648
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Fév - 11:49



Feat : Haedeyne
Les îles Niak Niak




Pas facile de tout suivre face à cette scène étonnante. Je ne comprenais pas pourquoi le soldat, et ses acolytes eurent cette réaction. Je fronçais les sourcils sans rien dire. Elle déchirait sa chemise pour arrêter le sang plutôt que de me demander un petit soin magique de rien du tout. Bref, je ne ronchonnais qu'intérieurement et suivais le mouvement. Je fus surpris par ses indications, mais je me dis que le jeu en valait surement a chandelle et m'amusais à boiter et tenir le rôle qu'elle m'avait attribué.

Nous arrivâmes à une taverne où le tenancière fut très agréable et s'occupât très vite de nous. Une fois assis à cette table merveilleusement bien garnie, Haedeyne m'expliquait de quoi il en retournait d'elle ici. Je ne savais trop quoi répondre à cela et pourtant rien de ce qu'elle me dit ne me surprenait. Je souris en prenant un verre de rhum. J'avais faim et était heureux d'avoir enfin les deux pieds sur terre. Je n'avais pas vraiment l'intention de lui dire mes adieux avant de savoir ce qu'elle voulait faire ici. J'eus une petite pensée pour mon chez moi, mais je n'avais pas laisser quelque chose en suspend et décidais de rester. J'aurais pleins de trucs à raconter en rentrant !

Un homme entrait dans notre salle de restauration privée et s'assit en face de nous sans rien dire. Il souleva sa capuche pour montrer son visage. Il semblait connaître Haedeyne, et à la tête de celle-ci ils ne devaient pas être de grands amis…

"Bonjour… qui déjà ? "Callipso" c'est ça ? … J'aimerais aimablement te dire que tu n'es pas la bienvenue ici. Les îles Niak Niak sont à moi à présent. Paies tes consommations et prends le premier bateau, sinon tu auras à faire à moi"

L'homme se leva, Haedeyne allait répondre. D'un geste de la main il lui lança un sort de silence. Elle se levait et je crus bien qu'elle allait le tuer. J'arrêtais son geste. J'avais comme le sentiment que quelque chose n'allait pas depuis que nous étions entrés dans cette taverne. Je la fis rassoir et nos regardions l'homme sortir. J'avais une bouilloire à côté de moi. Elle retrouvait la parole.

"Excuses moi pour cette retenu, mais j'ai l'impression bizarre que cet homme n'est pas la cause seule de tes ennuis. Si tu es d'accord, renseignons nous sur ses emprises, ses armes et son pouvoir. S'il a vraiment une emprise sur ses îles…"

Je me penchais et lui dis d'un ton un peu plus mystérieux et malin:

"… que dirais-tu de le détruire subtilement ?"

Bien des fois rien ne sert de s'ne prendre directement à l'homme. Défaire son œuvre, l'affaiblir et lui faire voir une réelle force permettront finalement de lui porter un coup de grâce bien plus majestueux. La tâche n'était pas rapide, mais la gloire et la reconnaissance pour notre aide serait plus grande. Acquise surement à ma cause, je lui demandais:

"Qui est cet homme ?"


*Qui connaît l’autre et se connaît lui-même, peut livrer cent batailles sans jamais être en péril. Qui ne connaît pas l’autre mais se connaît lui-même, pour chaque victoire, connaîtra une défaite. Qui ne connaît ni l’autre ni lui-même, perdra inéluctablement toutes les batailles*.

(c) Codage by FreeSpirit



Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 1752
Âge : 30
Emploi IRL Artiste Libre

Feuille de personnage
Profession : Saltimbanque-Espionne
Amis & Connaissances: Rulf- Cheryl - Tyler -Mike - Adélia
Âge : 29
avatar
Je suis maléfique
Haedeyne Drakkars

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Fév - 13:42
Les îles Niak Niak

Feat RULF GOLBAK

Quand BAFFERO m'ordonna de quitter l'île car celle-ci lui appartenait, mon sang explosa, de quel droit il osait, mais voulant répliquer il me stoppa au silence par un de ses sorts sournois, je bouillonnais de tout mon être, RULF me devanca et m’arrêta dans mon élan à tuer BAFFERO.

Après que ce bouffon sortis de la pièce, RULF m'expliqua que quelque chose clochait depuis notre arrivée sur l'île et que pour tuer un ennemi, tant qu'à le détruire subtilement, se serait plus satique et plus lent dans la descente aux enfers. Mon sourire se redessiner à ses mots et à pleins d'idées se profilant dans ma tête.

"hum... L'idée est très intéressante RULF, mais comment se con, se bouffon a t'il pu s'acquérir l'île, dit moi pas qu'il a tué l'ancien et amadouer les autres chefs, sinon çà va saigner..."

RULF m'observa l'air de dire, tu n’oublierais pas de m'expliquer qui est justement cet affreux??? M'asseyant alors, j'expliquais qui était BAFFERO :

" Ce parasite, comme tu as pu le voir, s'appelle BAFFERO, il est un ex-soldat de mon village, très fier et imbu de lui-même il n'a jamais accepté que moi, FEMME, je sois la future chef de mon village et surtout que je suis qu'à moitié de sang, bref, et vu que j'ai toujours fait mieux que lui, ben je suis sa plus grand RIVALE.Un jour, lui et son groupe de lâches, ont  voulu me faire un sale coup, mais retour du destin, vu mes capacités de défenses et autres dons, ben, c'est eux qui se sont brûlés les ailes, et pour certains la cuisson a été des plus mortellement parlante. Lui et un de ses sbires, sont partis la queue entre les jambes, condamnés, à de plus être des enfants de l'île et banni à jamais du monde boréal, bref..."

Je me massai les tempes, rien que d'en reparler me donner mal au crâne et certains souvenirs qui ont eu lieu après ne m'étais pas heureux. Buvant ma pinte d'une seule gorgée, je repris...

"Par la suite, je ne l'ai plus revu, mais sa disgrâce a été le fait que j'ai été l'arme à sa perte car il gardera une brûlure à vie de son crime, j'aurais jamais pensée le revoir un jour, mais là, pourquoi est-il là, et comment il sais pour moi, il faut qu'en le découvre au plus vite... et maintenant partant d’ici car une odeur de fumée assassine me prend aux narines."

Je me levai, et allant jusqu'à la devanture sculptée de la cheminée, je frappai une des pierres, et un trappe apparue au sol. J’indiquais alors à RULF de plus faire un bruit, et de me suivre en silence jusqu'à mon repaire.

Spoiler:
 

(c) FreeSpirit




Revenir en haut Aller en bas
J'adore la technologie
Messages : 648
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Mar - 16:10


Feat : Haedeyne
Les îles Niak Niak




Habitué aux coups bas (sans référence à ma taille), ainsi qu'aux intrigues de cour, je me dis que cette affaire était pour moi. Et puis, je devais bien avouer que la compagnie d'Haedyene était unique au monde et me plaisais. j'écoutais avec attention les explications d'Haedeyne. Je savais qu'elle était dure, mais la vie ne lui avait fait guère de cadeau, alors se confronter à un homme brisé… Il devait être sacrément acerbe et empli de haine envers elle. Je pouvais comprendre à présent ce qu'il voulait en s'en prenant à la tanière même de mon amie. Cependant, elle avait raison: il nous fallait découvrir au plus vite ce qu'étaient devenus ceux qui géraient jusque là les affaires de ces îles Niak Niak. Etaient-ils morts ? Menacés et donc sous sa coupe ? Ralliés à sa cause ? En prison ? Ou bien un peu de tout cela ?

Je gardais tout cela en tête et suivais Haedeyne dans son "repère". Je regardais autour de nous et pénétrais dans ce trou à sa suite. J'eus un sourire en coin en me rappelant les tunnels, galeries et souterrains de chez nous les nains. Ce trou était plus petit que les nôtres, mais tout aussi coquet. J'étais en plein repère de pirate comme les conteurs peuvent les dépeindre. C'était à la fois une taverne, un bureau d'instance stratégique et une organisation de commerces… Bref, au bout de tout ça une pièce tranquille, enfin presque… Un ork attendait sa hache pas loin. Il se leva et salua respectueusement Haedeyne. Il savait pourquoi nous étions là. Il se rassit et nous annonça:

"Gargut, mort. Birdun, traitre. Osgurd, mort. Jullut, prison. Birbald…"

Mon amie le coupait et lui demandait un résumé de ce qui se passait. Nous nous assîmes en face de lui. Je restais à l'écoute et attendait les traductions d'Haedeyne pour bien tout comprendre.

(c) Codage by FreeSpirit



Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 1752
Âge : 30
Emploi IRL Artiste Libre

Feuille de personnage
Profession : Saltimbanque-Espionne
Amis & Connaissances: Rulf- Cheryl - Tyler -Mike - Adélia
Âge : 29
avatar
Je suis maléfique
Haedeyne Drakkars

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Mar - 21:40
En cours d'écriture


Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 1752
Âge : 30
Emploi IRL Artiste Libre

Feuille de personnage
Profession : Saltimbanque-Espionne
Amis & Connaissances: Rulf- Cheryl - Tyler -Mike - Adélia
Âge : 29
avatar
Je suis maléfique
Haedeyne Drakkars

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Mai - 0:13




Quand j’actionnais le mécanisme, la grille de la cheminée s’ouvra et laissa à voir à Rulf un sentier terreux qui se referma directement après notre entrée,  passer un bon kilomètre sous terre, un trappe dans une des roches s’aperçu , je l’ouvrais et nous nous retrouvions vers le bord de mer, dans une crique à l’abri des regards car à cette heure ci elle était plongée dans l’eau mais ce n’est qu’un mirage de stratagème lunaire, j’indiquais à RULF de longé le sentier devant nous.

Puis nous arrivions dans mon repère, une magnifique grotte, composer de trois navires de guerres, d’un petit village de pirates et surtout de tous mes fidéles qui me saluèrent en cœur, GORKUS, mon ORK me salua direct quand nous eurent pris place dans mon bureau d’instance à bord du plus grand navire.

Je luis demandais direct dans sa langue des explications, il ne dit que peux de mots pour RULF mais j’eu compris, je grinçais des dents. Et remerciant GORK, je l’invitai à aller chercher mes sous capitaines pour élaborer un ou plusieurs plans.

Quand GORK fût sorti j’expliquais à RULF :

« «Gargut son frère est mort avec Osgurd notre fantôme qui tenait un bar espion. Jullut mon second à bord de se navire a été fait prisonnier, ils doivent le torturer pour savoir où en se cache. Il sait fait capturé par la Trahison de Birdun, un gradé de l’île, qui lui a indiqué à ce salaud de BAFFERO que j’allais revenir ici. ET pour BIRBALD, le père de Birdun, nous a aussi trahis, il suit son fils. »

J’enragé, surtout que JULLUT ne perds pas pieds, il se tuera que de dire ce qu’il sait il fallait aller le sauver et tuer ces traîtres. Et pour les autres gradés qui restaient soient ils se joignaient à ce paria de BUFFARO soit il se faisait tuer un part un le temps que cette pourriture en tire tout ce qu’il lui serait profitable.

RULF m’écouta, et me tapa sur l’épaule pour consentir, il fulminait lui aussi à ma rage. Puis les sous-capitaines frappèrent et entrèrent. Devant RULF se tenait ORFFAL et METALUS, des jumeaux asymétrique mais de super pirates, arrivèrent après eux, quelques autres personnes : JAY, MILUS, ARBRIDE (c’est une femme) nos derniers espions, PEM : notre sage et pour finir CALYPSO, une amie de l’île qui connais chaque recoins ce celle-ci et qui est une grande oracle.
J’invitai RULF à ce présentais, ce qu’il fit, et nous poursuivirent sur nos plans d’actions…

by FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
J'adore la technologie
Messages : 648
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 31 Mai - 17:39


Feat : Haedeyne
Les îles Niak Niak




La traduction n'était guère plus claire que la version originale car la situation était assez complexe et impliquait beaucoup trop de personnes. Je comprenais cependant l'essentiel : mon amie perdait ici sa légitimité et pire connards tentaient de dicter leur lois. Comme à mon habitude j'optais pour la loi du moins pire.

Entrés ensuite ses acolytes, dont je ne retins pas nécessairement les prénoms. Si le cas se présentait ils s'appeleraient "toi", ou j'aurais vite fait de leur trouver un surnom. Dans le lot y'en avait deux guère marrant, mais faudra bien calculer avec. Je me présentais vite fait et nous parlions d'un plan pour aller libérer le prisonnier. J'écoutais les propositions de chacun, évacuant celle de foncer dans le tas et celle de le laisser crever. Je combinais le tout et voilà ce que je proposais :

"Toi tu connais bien l'île, tu vas nous emmener à l'endroit où il retienne Jallut. Toi, t'as l'air assez maigre, tu vas t'infiltrer sur le côté et poser cette potion explosive. Pendant ce temps, vous deux vous crierez de toute vos force en côté opposé, ce qui fera une deuxième diversion, effet de nombre et peur de l'attaque. Haedeyne et moi allons rentrer sur le côté, dérouiller ce qui nous dérange et délivrer Jallut. Pour nous assurer que tout se passe bien, une fois toi retiré à l'avant, toi sur la droite, vous deux vous posté sur le bord du chemin et on se barre tous par le marais. Des questions ?"

(c) Codage by FreeSpirit



Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2381
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Ven 1 Juil - 11:55

ARCHIVAGE DES RPS


Ce sujet n'a pas reçu de réponse depuis 1 MOIS.

Vous êtes prié de contacter le membre concerné afin de le relancer.

Si aucune réponse n'est apporté à ce sujet dans 15 JOURS, il sera archivé




"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 1752
Âge : 30
Emploi IRL Artiste Libre

Feuille de personnage
Profession : Saltimbanque-Espionne
Amis & Connaissances: Rulf- Cheryl - Tyler -Mike - Adélia
Âge : 29
avatar
Je suis maléfique
Haedeyne Drakkars

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Juil - 0:17




Rulf fulminer, il comprenait très bien que ma légitimité au sein de cette île était sur la sellette et que des CONNARDS de première catégorie foutais le bordel dans tout ce mélimélo.
Nous évoquons des plans chacun notre tour, et nous optons pour celui de mon ami NAIN, après que tout le monde eu confirmés, tout le plan pris place à leur position et nous partîmes en direction des geôles où était retenu Jallut.
S’ensuivi alors des bastons, du sang, de la chair à canon et j’en passe, bref nous pûmes faire notre plan très net et nous nous replions dans notre planque, avec un Jallut amaigri et pas très en forme, il fallait le remettre d’aplomb chose que mes autres acolytes firent.

Rester maintenant le plan d’éliminations des CONNARDS et là, pas de quartier … J’irais seule régler mes comptes pendant que tout mes camarades iront dormir.

L’heure étant dites, les ronflements aussi, je m’éclipsai et parti rendre visite à BUFFARO comme la représentante directe de sa mort.
Arrivée devant les lieux, je compris alors que Rulf se rapprocher, certaines odeurs restent propre à soi-même, je compris à son regard que j’allais me faire incendier comme ferais un père, chose que je n’ai pas mais mon ami me serra la main et d’un hochement de tête nous savions que le sale quart d’heure de nos victimes allez être très intense.

by FreeSpirit



Revenir en haut Aller en bas
J'adore la technologie
Messages : 648
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Aoû - 15:34


Feat : Haedeyne
Les îles Niak Niak




Le plan fut exécuté avec plus de rigueur par ses reprit de justice, souillons et autres barbares, qu'une armée régulière n'aurait pu le faire !

Oui, j'étais fourbe, petit et malin, mais je l'assumais pleinement ! D'autant que là tout marchait comme sur des roulettes et que j'aidais une amie. Une fois au camp, j'aidais à remettre le jeune Jallut sur pied. Haedeyne s'occupa de ses hommes, puis, la laissant tranquille, je savais qu'elle échafaudait un sinistre dessein… Je restais avec Jallut une partie de la soirée pour en tirer un maximum d'information :plan du camp, modifications (mêmes légères), effectifs, tour de garde, etc. Alors que la plupart regagnait leur lit, content de retrouver leur camarades, ou ivres morts, je restais à l'affut des faits et geste de mon amie.

Je vis d'abord son ombre, fine et silencieuse , qui quittait sa couche pour une destination que j'ignorais. Je me levais plus discrètement que ne pouvait le faire un nain et m'engageais à sa suite. A bonne distance, puis plus prêt, au vu de sa direction, je compris ce qu'elle avait en tête. Je me rapprochais jusqu'à être à ses côtés. Elle devait s'attendre à un sermon, ce que je pensais avant de me raviser et lancer :

“Gouverner, c'est mettre vos sujets hors d'état de vous nuire et même d'y penser.”(Machiavel)

La triste loi de l'ordre avait choisie sa main pour la servir. Comme je ne voulais pas de massacre, je la guidais jusqu'à la tente, en évitant les "gardes". A l'entrée de celle-ci, je lui chuchotais que je veillais le temps qu'elle agisse et l'alerterais au cas où. Elle s'y engouffrait. J'entendais une conversation, regardais à droite et à gauche. Après quelques longues minutes, elle ressortait…

(c) Codage by FreeSpirit



Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 1752
Âge : 30
Emploi IRL Artiste Libre

Feuille de personnage
Profession : Saltimbanque-Espionne
Amis & Connaissances: Rulf- Cheryl - Tyler -Mike - Adélia
Âge : 29
avatar
Je suis maléfique
Haedeyne Drakkars

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 17 Aoû - 14:55




Finalement la seule chose que j’eu pour sermon de mon ami nain fût une citation de MACHIAVEL

Nous nous dirgions vers la tente de l’autre poisseux, Rulf en première ligne par sa petite taille me guida jusqu’à la tente de ma victime.

Là je vis BUFFARO allongé de tout son saoul sur sa paillasse, lui mettant la main à la bouche et ma dague sous sa gorge il compris que mieux valait point crier. L’agrippant en hauteur et le faisant suspendre par lévitation, je formuler un sort qui l’emprisonna de tout mouvement et de toute magie.

« Maintenant dit-moi pourquoi tu as fait tout çà, certes la vengeance mais je sais qu’il n’y a pas que çà, alors répond… »
Buffaro tirer une tronche pathétique, il ne voulais rien dire mais lui envoyant des décharges électriques et des coups mentales , ainsi que quelques saignées, il me dit de regarder dans sa malle, côté gauche, dans un écrin, une lettre y était . Prenant celle-ci je la parcourut, je rigola, et d’un geste incendiaire je décapité Buffaro.

Je sortie de la tente, un sac à la main , tout sanguinolant. Rulf me regarda et je m’avancai jusqu’à la place public sans me cacher, mon aura était en transe, meurtrière et prête à faire tout péter, personne ne s’approcha à part Rulf sur mes pas pour me servir d’escorte.

Prenant la cloche des révélations sur l’estrade Public, je pris une lance et il déposa la tête de BUFFARO qui était dans le sac. Tout le monde vis et je m’écriais :
« Voici ce qui reste de votre chef, ce chef qui n’as eu que avidité , esclavage et vengeance dans son sang, un exilé qui ne devais point s’opposé à moi et qui en a payé de sa vie, JE SUIS VOTRE CHEF ICI IL ME SEMBLE, alors ce qu’il veulent s’y opposer je me ferais le plaisir de mettre d’autres têtes en affiche également. »
Personne ne répondit, je poursuivis :
« Depuis 7 longues années que je viens ici, que j’ai mis en place de petit hameau tranquille de Pirates, je n’aurais point penser que vous oseriez faire cela, je punirais ce qui le mérite, et croyais moi, je ne serais point indulgente, vu la preuve que j’ai dans les mains, cette île va passée un sale quart d’heure, PURIFICATION ET NETTOYAGE DE LA PLUS PETITE POUSSIÈRE A CHACUN D’ENTRE VOUS. »
En un éclair, je lança un sort et tout ce qui ne devais plus être en ces lieux brûla instantanément, me vidant de mon énergie, mais en la remplissant de haine et de rancœur.

RULF m’aida à me relevais et je vis mes coéquipiers s’occupé du reste de cette île,
Le lendemain tout était à peu près revenu à la normale, certaines personnes prirent leur affaires et partirent et d’autres restèrent car c’est ici qu’il souhaitait vivre.
Je m’assis sur une pierre proche de l’océan, fumant mon herbe, RULF s’approcha et main sur mon épaule, me demanda ce que j’avais appris pour me mettre dans cette état de ténébres.

by FreeSpirit



Revenir en haut Aller en bas
J'adore la technologie
Messages : 648
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Sep - 19:25


Feat : Haedeyne
Les îles Niak Niak




Buffaro était le genre de type poussé par l'avidité, la soif de pouvoir et quelque part une perversité pour parvenir à ses fins. Il ne négligeait aucun moyen pour y parvenir et faisait de la souffrance un outil de répression et de pouvoir. Même si Haedeyne n'était pas un ange, elle restait un chef hors pair, mais surtout juste. Là, tout autour de moi, je portais mon regard, et que pouvais-je voir de ce coup d'état ? De la misère, de la crainte, de la froideur. Ce qui était loin de la chaleur du foyer de pirate que je venais de quitter, cette fraternité dans l'adversité et cette force à soutenir une cause que le chef, Haedeyne, était capable d'incarner avec passion. Etais-je en train de me demander si mon action était juste ? Oui, et je pense l'avoir justifié comme ce que je viens de penser.

J'attendais mon amie dans la crainte. Crainte de nous faire prendre, crainte de ne pas l'emporter et encore de nous tromper… mais quand bien même, c'était trop tard et bien engagé. Des éclats de voix dans la tente firent allumer quelques lumières de torches alertes. Je m'engageais alors dans l'antre de l'ennemi et voyait Haedeyne avoir l'avantage. Buffaro était un de ses chiens baveux et jappeurs incapables de maintenir la cadence quand la chasse sonnait. La colère la gagnait, l'ardeur de la vengeance et la froideur de l'action décidée.

Je savais que la magie gagnait la pièce, mais je n'aurais penser à cela : les lieux prirent feu, l'ennemi même brûlait. Haydeyne tombait dans mes bras. Je la retenais et voyais son téméraire adversaire partir littéralement en fumée. Cela aurait dû me donner un haut le cœur. Pourtant le regard que je lui portait n'était pas pathétique. Je sortais mon amie de ce brasier.

Une fois au dehors, nous fûmes accueilli par la horde des dissidents. S'il y avait à se battre, nous étions cuit à notre tour. J'assis Hadeyne et me postais entre eux et elle. J'éclatais et défendais sa cause en la pointant du doigt :

"Voyez ce qu'est un VRAI CHEF. C'est celui qui n'a pas peur de défendre les siens, de se sacrifier s'il le doit ! Là pour la cause et la fraternité, la justice et la prospérité… "

Je n'allait pas ajouter la paix, il ne fallait pas être hypocrite non plus. je n'ajoutais pas non plus la liberté, bien qu'elle soit chère aux pirates.

"Nous ne sommes pas là en paix, Buffaro est mort ! Il n'était pas digne d'être le garant et meneur de tous. Lui qui ne connaît que ces bouts de terres sans pousser ses yeux vers le monde au-delà des mers !"


Je rabaissait l'ennemi vaincu pour élever mon amie à la place qui lui devait revenir. En effet, Buffaro ne connaissait guère le continent, n'avait que peu de perspective d'ouverture que ce monde qu'il s'était construit clos. Haydeyne pouvait développer ses îles, commercer à sa manière et rétablir l'ordre ici à plus grande échelle. J'annonçais enfin :

"Nous sommes prêts à mourir pour ceux qui ont confiance et croît en nous, et vous ?"


Mon regard était froid, se posait sur chacun de ceux en face de moi. Mon amie se relevait et se tenait droite, tout aussi menaçante malgré sa santé fébrile. Le bluff fonctionna : un à un les hommes se mirent à genoux en signe d'allégeance. Leurs figures burinées par les difficultés de la vie et la douleur des derniers temps reluisaient à la lueur du feu qui tarissait sa vigueur. Je savais que je vivais un instant important pour ses petites îles perdues au milieu de la mer. Je relevais mon regard sur le visage victorieux de mon ami. Je sentais l'heure du retour arriver.

(c) Codage by FreeSpirit



Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 1752
Âge : 30
Emploi IRL Artiste Libre

Feuille de personnage
Profession : Saltimbanque-Espionne
Amis & Connaissances: Rulf- Cheryl - Tyler -Mike - Adélia
Âge : 29
avatar
Je suis maléfique
Haedeyne Drakkars

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Oct - 20:34




Enfin tout était revenu dans le calme malgré quelques tombes aux fonds des océans. Je m’assis sur une pierre proche de la marée haute, voulant voir et entendre le déferlement des vagues et leurs chants, fumant mon herbe, RULF s’approcha et me donna une pinte de bière. Je le remercier, il s’assit à côté de moi.

« RULF, mon cher NAIN, je dois me rentre en d’autres terres, ici, tu sera toujours le bienvenue, tu fait partie de la fratrie des pirates des îles Niak-Niak. »

Posant ma main froide sur le creux de son poignet je soufflai dessus, RULF me regarda sceptique, puis une décharge l’envahi, RULF me regardant les yeux furibond.

« T’inquiète je ne t’ai rien fait, c’est juste une marque qui confirme ton appartenance à ce lien, ici, et ci besoin tu seras demander de l’aide. »

Je me levée, il me rester enfin une chance de l’affronter, l’ombre de ma vie, MON PERE, les terres hostiles, d’ici quelques jours ma venue va faire grand bruit dans un silence de morts.

« RULF, merci pour tout, nos chemins se séparent pour mieux se revoir un jour, je pars dans quelques minutes, seule avec quelques pirates. Un départ est prévu cet après- midi pour EDDENDRIL, tu devrais le prendre, je ne sais pas quand d’autres départ seront prévus. Si je ne te revois pas, je te souhaite que le bonheur qu’il t’est dû d’avoir"

RULF m’agrippa le bras le regard sombre et inquiet, un regard paternel je dirais.
Je fis une bise à RULF, qui resta sans voix, et pour adieu : « Ma plus grande quête est bientôt arrivée, j’ai un père, que je ne connais pas mais à qui je doit d’être qui je suis, çà fait mal, j’ai survécu et je le tuerais de mes mains. »

Sûr ce je pris l’embarcation pour aller sur mon bateau, les voiles noirs se détachèrent dans le vent, et d’un salut au loin, je partie.

by FreeSpirit



Revenir en haut Aller en bas
J'adore la technologie
Messages : 648
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Oct - 16:28


Feat : Haedeyne
Les îles Niak Niak




L'heure des adieux était enfin venue. Une fois l'ordre rétabli sur ce petit archipel et 'autorité paisible de mon amie de nouveau en vigueur, la vie semblait reprendre son cours pour les habitants. Quelque chose de serein se dégageait des ruines de ce coup d'état balayé. Je ne saurais décrire cette atmosphère de plaisir dans la crainte du chef. Ces pirates étaient à la fois heureux de s'être détaché de la tyrannie de leur ancien maître, mais se mettaient au service d'un autre qu'ils admiraient.

Ce n'était que la veille que cela s'était passé, pourtant mon amie semblait déjà projeter d'autres choses. Je pris une pinte et la rejoins au bord de l'océan qu'elle toisait. Je m'assis à côté d'elle, toussant légèrement de sa fumée. Je ne sais pas comment on pouvait en arriver à se foutre ça dans les poumons et la gorge… Elle me remerciait et finit par me poser une main froide sur le poignet. Je ne sais pas ce qu'elle fumait et son air pensif me faisait un peu me méfier de ce qu'elle pouvait me faire. Je me relâchais quand je compris qu'elle venait de me faire ce signe en reconnaissance de ce que j'avais aidé à faire. J'appartenais à présent à une troupe de pirates. Qui l'aurait cru de la part d'un nain continental !

Après ce qu'elle venait de m'annoncer je ne trouvais pas la force de sourire. Ma mission ici était terminée à présent, je pensais effectivement à rentrer. J'acceptais sa décision de partir et la laissais procéder à sa guise cette fois. Je luis fis signe de la main en la voyant s'éloigner sur les flots. L'autre main tenait ma pinte. Je la levais et trinquais à sa santé en souriant enfin. Ouais, j'ne ris même en pensant à tout ce qui s'était passé : que de chose à conter dans les auberges sur ma route !

Je passais la journée au milieu de ses bons gars à attendre mon bateau. Je passais mon temps de la traversée à écrire ce que j'avais vécu, vu et penser tout en faisant quelques torus sur le pont en pensant à mon amie elle aussi perdu sur ces immensités. De retour dans mon pays je passais par la capitale et je contais des passages de cette aventure. Une fois chez moi en terre des hommes, je m'écroulais dans mon lit et passais deux jours à jardiner comme si de rien n'était, heureux.

FIN


(c) Codage by FreeSpirit




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Les îles Niak Niak - Haedeyne et Rulf
Scientia Magicam :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Les p' tits dessins à Brainboyz
» L'avocat du Diable | Rulf & Cara
» Le monde des nains feat Rulf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-