AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La rumeur feat Argos H. Gayra
 :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES


Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Mai - 14:56


La Rumeur

Argos H. Gayra et Cheryl


"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




Jack m’avait rendu visite et j’en avais profité pour le questionner comme à mon habitude mais au fil de la conversation il laissa échapper que l’on m’attribuait des exploits que je n’avais pas fait et à chaque énumération de ces fameux actes, j’écarquillais des yeux de surprise. J’en fis part à Ben et nous décidions de partir à la rencontre de mes nouveaux amis tout en expliquant à Jack que c’était mes affaires. Je lui expliquais de ne pas s’inquiéter car c’était des amis et que je savais où je m’engageais et que cela risquait de durer un moment.

Sur le trajet, nous rencontrions multiples soucis et devions combattre de drôles de créatures, Ben en connaissait beaucoup et savait comment les piéger. Après maints périples compensaient par de douces nuits entre les bras de mon bien-aimé, nous finissions par retrouver mes deux compères qui étaient à l’affût comme à leurs habitudes.

Vu qu’ils ne bougeaient pas, j’en conclu qu’ils m’avaient déjà repéré à mon odeur et ils continuaient tranquillement leur repas. Je souris car je me remémorais comment j’avais englouti le dernier repas que j’avais partagé avec eux. Je les trouvais attendrissants et je me disais que je les aimais vraiment. Cependant ils me devaient quelques explications. Nous nous approchions avec Ben lorsqu’Hermest nous stoppa et là je vis mon médaillon autour de son cou.

- Hermest, Argos, je vous présente Ben, mon fiancé. Nous venons à votre rencontre car des rumeurs sont arrivées à mes oreilles et je pense que vous en êtes à l’origine. Vu notre dernière conversation, je viens à vous pour partager un moment de votre vie mais avec Ben et non pas un an mais disons quelques mois, qu’en dites-vous ?. Je vois au collier que tu portes que vous êtes allé chez Kaihral malgré tous vos dires.... Mais pourquoi m’avoir laissé endosser tous les « honneurs », savez-vous seulement ce que vous avez déclenché ?

Ben admirait mon aplomb mais il était sur ses gardes, il est vrai que mes amis étaient impressionnants et il se demandait où je l’engageais et surtout avec qui.

© OswinWho




Dernière édition par Cheryl Daynight le Mar 2 Aoû - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Sam 28 Mai - 15:51
Mon frère est moi, découvrions enfin le monde sans contrainte, mais évidement nous rencontrions de temps en temps certaine difficulté. Je pensais souvent à notre compagne aux oreilles pointues, me demandant comment elle allait, en tout cas j'étais prêt à protéger son médaillon jusqu'à la mort. Notre aventure et notre rêve commençaient. Aujourd'hui il faisait beau, nous avions décidé de nous balader et de découvrir les forêts de ce territoire. Décidément j'avais du mal à m'adapter, tout était si lumineux, si vivant, si verdoyant. Installant notre campement et préparant notre repas, au moins trouver de la nourriture était tellement facile que chasser devenait ennuyeux. Alors qu'on venait entamer une fin de repas, je flairais les alentours et reconnus une odeur particulière, souriant, à cet instant Argos comprit pourquoi je remuais ma queue. Finalement quelques minutes plus tard elle était là, Cheryl, néanmoins je lui demandais de garder ses distances, d'une pour qu'on puisse terminer tranquillement notre repas, mais surtout parce qu'elle n'était pas seule. Inclinant ma tête, perplexe, qu'est-ce dont un fiancé ? Il ressemblait plus à un braconnier avec ses armes et sa peur que je lisais dans son regard. Devenant sérieux, grognant, avalant ma dernière bouchée voilà qu'il avait réussi à me couper l'appétit.

~Auriez-vous, l'obligeance je vous prie de baisser votre arme, vous commencez à me rendre nerveux !

Essayant de le calmer, que l'on n'avait aucun attention de l'attaquer, un peu largué, il s'excusa pitoyablement avant d'enfin ranger son matériel. Du coup je me levais d'un coup sautant sur mes pieds avant de lécher de manière abondante mon amie aux oreilles rose pâle. L'homme qui l'accompagna surprit de mon comportement avait comme par réflexe voulu dégainer une épée, mais  mon gobelin intervint et lui fit comprendre que ce serait une très mauvaise idée.

øC'est bien mal nous connaître que de croire que notre but et de nous faire un nom ! Je me doutais que tu reviendrais un jour où l'autre vers nous pour accomplir ta partie de notre marché, il fallait bien donc que notre part soit réalisée… Néanmoins cet inconnu et la courte période n'était pas ce qu'on a convenu ! Soit je suis d’humeur généreuse et nous sommes prêt à accepter, évidemment à une seule condition… Nous te demandons l’immunité !ø

Notre condition semblait la surprendre, pourtant je baissais la tête, me rappelant que chacune de nos tentatives pour entrer et rester dans une ville fut un fiasco. Tout le monde avait peur de nous, à tel point qu'une fois on nous agressa et on nous a presque capturer, pourtant nous n'avions rien fait. Nous ne cherchions pas la gloire, ni la richesse et encore moins le pouvoir, nous voulions simplement découvrir ce monde, d’ailleurs comme il a été dit nous avons même été jusqu'à aider à faire respecter une justice qui nous semblait juste et louable. Nous avions appris qu'elle était ambassadrice de la paix, elle avait donc assez de pouvoir pour plaider notre cause et nous offrir une immunité afin de pouvoir nous déplacer plus facilement et vraiment tout découvrir. Mon frère ne connaissant pas ce Ben, il ne put entendre ses paroles, à présent on attendait la décision de l’elfe et surtout on attendait de savoir si cela était possible.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Mai - 18:02

La Rumeur : Cheryl, Argos H. Gayra

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




Que de tension ! Mais bon les présentations étaient faites et l’amour que je portais à Ben allait dissiper tout le reste, je ne m’inquiétais pas. Par contre allait falloir faire comprendre à ses deux là que la vie n’était pas si simple. Ils avaient mis Ben un peu au défi, essayant d’être provocants mais Ben n’avait pas attaqué malgré sa méfiance. Il avait cependant été surpris de me voir me faire lécher abondamment par Hermest. Sacré Hermest ! Il faisait son méchant mais il avait fini par m’accepter et m’adopter. Alors que Ben voulut intervenir, Argos lui fit comprendre que ce serait une mauvaise idée et il laissa faire. Je riais car j’aimais les marques d’affection d’Hermest.

Argos expliqua qu’ils ne comptaient pas se faire un nom mais qu’ils avaient accompli leur part du marché dans l’espoir de me voir venir accomplir la mienne. Il n’admit pas immédiatement la présence de Ben mais je n’aurais jamais cédé sur ce point. J’acceptais une séparation avec mes enfants car ils étaient adultes mais pas avec celui que j’aimais. Ils me posèrent cependant une nouvelle condition, ils voulaient l’immunité.

- Pourquoi me demander l’immunité, vous êtes libres comme chaque citoyen de Scientia ?! Mais je tiens à vous préciser une chose : arrêtez d’ajouter de nouvelles conditions ! Cependant je ne dis pas que je vous refuse celle-ci, je dis que je ne comprends pas, vous allez devoir m’expliquer, je vous signale que cela fait un bout de temps que l’on ne s’est pas vu et je n’écoute que peu les histoires de bar. C’est mon fils qui est militaire qui est venu me dire que vous me faisiez une réputation que je ne mérite pas mais dans ses propos vous agissiez plutôt de manière favorable à notre terre de Scientia. Je lis de la peur dans vos yeux et je ne me l’explique pas.

Je pris la main de Ben et je l’obligeais à s’asseoir avec mes compagnons et moi. Je l’embrassais afin de le rassurer totalement et il prit la parole.

- Les amis de Cheryl deviennent souvent les miens et je vous demande de m’excuser de ma réaction lorsque vous avez « dit bonjour » à ma fiancée. Mais sachez que je partage ses idées et que je vous apporterais volontiers mon aide.

Ainsi rassurés Argos et Hermest se mirent à nous confier leurs soucis et les problèmes qu’ils ont rencontrés.

- Je viens d’être nommée ambassadrice de la Paix et je vous promets de tout faire pour que vous soyez acceptés dans tous les royaumes. Mais je suis au regret de vous annoncer que pour cela, vous allez devoir en faire le tour avec moi car je n'ai pas le pouvoir que vous me donnez. Cela prendra un mois pour voir chaque monarque et je leur demanderais de vous donner l’immunité que vous désirez tant. Mais promettez-moi de ne pas agir pour le mal !

© OswinWho




Dernière édition par Cheryl Daynight le Mer 6 Juil - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 23 Juin - 20:59
Finalement après des retrouvailles tendues et compliquées, toujours méfiants et sur nos gardes envers cet homme qui accompagnait notre compagne aux oreilles pointues, Argos prit le temps de lui expliquer nos soucis et nos problèmes. Quant à moi, je baissais les yeux et les oreilles, gloussant pour émettre de petits bruits aigus qui ressemblaient à des pleurs. Cette situation était nouvelle pour moi et comme à mon habitude je laissais parler mon côté animal. Certes j'avais peut-être l'air pitoyable ainsi à faire ma tête de chat botté, mais je ne pouvais me retenir et de toute manière, c'était instinctif. Alors qu'on venait de la mettre au courant, je grimaçais en entendant ses paroles. Lançant un regard à mon gobelin, je compris que tout cela le faisait cogiter.

*Faire ce genre de démarche reviendrait à se mette sous leurs ordres, il est hors de question que nous devenions des chiens et leurs esclaves !*

Me laissant tomber sur le dos, tel un sac à patate, regardant le ciel. Au fond de nous, on se demandait si cela allait vraiment résoudre notre souci. Certes les autorités seront aux courants et ne nous attaqueront plus en nous prenant pour des animaux féroces, mais leurs regards ne changeront pas, ils auront toujours peur de nous et jamais ils ne pourront nous faire confiance. De plus cela n’exclut pas le fait qu'on faisait fuir la population, donc notre simple présence pouvait faire paniquer la plupart des êtres humains. Soupirant, bruyamment, décidément que ces terres étaient différentes et bien compliquées contrairement aux terres hostiles. Au moins  chez nous il n'y avait qu'une seule et unique règle et loi : celle du plus fort ! Chez nous, il n'y avait pas de notion de bien ou mal, ni même d’amitié, d'ailleurs je me demandais bien la signification de ces mots. Pour une des rares fois je suis franchement content de ne pas être la tête pensante de notre famille. Je suis presque fier de n'être qu'une chimère agissant que par instinct. Pendant ce temps Argos réfléchissait, pesait le pour et le contre en se grattant la tête et le menton.

øNous te laissons le choix entre deux possibilités pour les six prochains mois. Le choix entre l'apprentissage ou la survie !ø

Souriant, en entendant les paroles de mon gobelin, je me redressais sur mes pieds, remuant mes babines et mes oreilles, avant de remuer légèrement ma tête, faisant ainsi bouger ma crinière. Oui nous avions besoin de temps pour réfléchir à cette possibilité d’immunité. Passant du coq à l'âne, Argos revint sur notre marché que nous avions conclu ensemble. Nous les frères Gayra, nous expliquons à tour de rôle les deux choix qu'on lui offrait. Le premier choix se basait sur un programme d’entraînement se résumant à deux mois mois de pratique à corps à corps, deux mois de pratique magique et deux mois qu’application avec quête et expédition chez nous, dans les territoires hostiles. L'avantage était qu'en plus de vivre notre vie, on lui proposait de lui transmettre tout notre savoir pour se sortir de n'importe quelle situation. L'autre proposition partait sur un découpage de deux fois trois mois. Trois mois où elle devra apprendre nos façons, nos habitudes suivis de trois mois pratiques perdus au fond des territoires hostiles. L'avantage était qu'immédiatement elle serait immergée au cœur de notre vie, lui proposant ainsi de faire naître un sens instinctif à toute épreuve et infaillible. A présent elle n'avait plus qu'à choisir !
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Juil - 16:48

La Rumeur : Cheryl, Argos H. Gayra

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




Hermest faisait celui qui gémissait et se plaignait, jamais content celui-là ! Mais pendant qu’il se roulait par terre Argos réfléchissait, puis il m’annonça qu’il me donnait le choix entre deux possibilités. Hermest était soudain ravi et se redressa sur ses pieds. Je plissais le front et me retournais vers Ben. Nous pesions le pour et le contre de chaque proposition et vu que je savais pertinemment qu’Argos lisait dans les pensées, je bloquais mentalement nos dires afin qu’il découvre en même temps que son frère notre décision. Ben était vraiment l’homme de ma vie et nous avions instinctivement choisi la même proposition même si nous avions essayé de voir les avantages de la seconde.

- OK, nous acceptons l’une des propositions mais à une condition vu que nous en sommes aux conditions. Vous devrez impérativement nous laisser entrer dans six mois. Nous allons nous marier et nous ne voulons pas louper notre cérémonie même si c’est mon fils que se charge de tous les préparatifs.

- De plus vous vous arrangerez pour que nous soyons le plus souvent ensemble, je n'aime pas voir celle que j'aime loin de moi trop longtemps. Si vous pouviez nous faire un apprentissage commun ce serait très bien mais un problème se pose cependant, je ne fais pas de magie.

Contre toute attente ils acceptèrent, je sautais dans les bras de Ben et l’embrassais passionnément alors que nos deux compères attendaient de savoir quel était notre choix.

- Nous optons pour le découpage en deux fois trois mois à la condition que si nous ne pouvons adopter vos pratiques pour nous défendre d’employer les nôtres car rien ne prouve que vous resterez près de nous en permanence ou que vous aurez le temps de vous occuper de nous en plein combat. Autre chose : pourrais-je tenter de signer des accords de Paix dans les territoires que nous traverserons ? Vous pourriez ainsi devenir mes représentants en territoires hostiles.... Quand partons-nous ?


© OswinWho




Dernière édition par Cheryl Daynight le Mar 2 Aoû - 20:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mer 20 Juil - 20:22
Impatient, je ne tenais plus en place. J'avais besoin de bouger, besoin d'action. Agissant tel un enfant capricieux voulant faire les quatre cents coups. Argos balaya d'un revers de main toutes les demandes de notre compagne aux oreilles pointus. Il était sûrement las de négocier et de plus pour lui cela n'était que détail et un juste compromis. Même si je n'étais pas franchement d'accord avec lui. Fronçant les yeux, je n'avais aucune confiance en cet baraque à glace, ce trapus braconnier qui semblait pourtant si importante pour l'elfe. Relevant les babines, en aucun cas je l'aiderais, pour moi il n'était rien d'autre qu'un amuse bouche où un cure-dent. N'approuvant absolument pas leur complicité, je ne comprenais pas leur relation et cela me frustré. Dressant finalement mes oreilles pour écouté leur choix. Moi et mon frère eurent le regard brillant et on exprimait un large sourire. Ils avaient choisie la survie et ce choix ne pouvait pas nous faire plus plaisir ! M'accroupissant me rapprochant délicatement de la grande oreilles pointus et rose pâle, prenant le pendentif que j'avais pour lui passé autour du coup. Un exercice bien compliqué dû à mes grosses pattes d'ours, faisant attention à ne pas la blessé. Ronronnant tout en bougeant ma crinière content de mon exploit surtout qu'elle semblait ravi ! Ne pouvant m'empêcher de la léché à nouveau abondamment. Argos se releva et je compris que pour lui le principale était de rejoindre les territoires hostile le plus rapidement possible, néanmoins pour nous l'aventure de Cheryl venait de commencé dès à présent. Nous ne voyons aucun soucis, ni aucune objection pour qu'elle profite de ces mois pour avancée dans ces propres objectifs. Franchement je ne voyais aucun intérêt à signer un bout de papier, devrais-je peut-être demander à mon frère de me l'expliquer à quel point cela pouvait être important pour nous.

Heureusement que ces humains avaient les chevaux pour les transporter sinon jamais ils ne pourront tenir la distance, entre ma vitesse de vole et la rapidité phénoménale de course de mon gobelin. Néanmoins je savais qu'ils allaient devoir s'en séparé à la ville la plus proche de nos terres. Une assurance pour garantir un minimum leur sécurité, même si nous savions qu'ils allaient être des proie de premier ordre. Mais à mon grand désarrois mon gobelin semblait vouloir prendre son temps. Avait-il peur ? Non mais voyons comment je peux pensé ça ! Après quelques heures de marches, je dû admettre que même sûr ce terrain que nous ne maîtrisions pas, nos deux humains semblaient bien dépassé par nos agissements, pourtant tout ce qu'on faisait été du repérage, du marquage et de l’analyse, tout cela en quelques secondes. Bon je dois admettre que cela était peut-être étrange de nous voir ainsi à marcher, tout en regardant de tous les côtés, prêt à bondir ou attaquer si besoin. Sans compter que dès qu'on débusquait un piège, on le détruisait avec acharnement.

ØCe sera tout pour aujourd'hui. Nous dormirons dans ce pin-pignon. Notre disciple et moi allons chasser, vous deux occupez-vous de notre campement !ø

Un pin-pignon était une sorte d'arbre qui poussait dans la région et qui avait la particularité d'avoir une ouverture creuse dans son tronc. C'était un abri digne de ce nom, c'était assez confortable. Nous serions ainsi à l'abri du vent, de la pluie et n'aurons même pas besoin d'utiliser de matériel ! Néanmoins, je nu même pas mon mot à dire lorsqu'Argos me laissa seul avec cet énergumène. Mal à l'aise n'ayant aucune confiance d’instinct je retroussais mes babines, grognant sourdement. Avant de déployer mes majestueuses ailes, plissant mes genoux, avant de me propulser tel une fusée vers le ciel pour m'envoler. Je devais absolument trouver du fourrage et du bois, sinon je risquait de passer un sale quart d'heure en faisant disputer par mon frère. Revenant après une bonne demie-heure, lâchant tout, rentrant dans une colère noir. Mais pour qui ce barbare ce prenait ? Non seulement le feu était déjà prêt, mais en plus il avait installer de drôle d'objet bien moelleux. Ce fut au même moment que nos chasseurs revenus avec une prise de choix. Baissant les oreilles, surtout en voyant que notre compagne aux oreilles pointus s’assit tout contre cet inconnu. Ne le supportant pas je m’envola à nouveau pour me percher au-dessus de l'arbre, soupirant en regardant le ciel, voyant la lune pleine, voilà peut-être la cause de mon comportement peu orthodoxe et si différent de mon habitude. Étant un animal je réagissais énormément au temps qui change, à la lune, au changement de saisons. Des larmes aux yeux, les observants de mon pied l’estrade, silencieux, restant aux aguets pour les avertir au moindre danger. Finalement tout ça commençait plutôt mal et en plus il y avait 6 mois à tenir ! Un vrai calvaire !
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Aoû - 20:09

La Rumeur : Cheryl, Argos H. Gayra

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




Comme à son habitude, Hermest faisait le grognon et cela lui allait très bien. J’avais l’impression qu’il était jaloux de Ben et de l’amour que j’éprouvais. Si bien que lorsqu’il me passa le pendentif autour du cou, j’en fus toute émue. Et lorsqu’il me lécha abondamment je compris qu’il ne m’en voulait pas et avait toujours de l’affection pour moi. Non seulement je retrouvais le pendentif qui me donnait les pleins pouvoirs si bien du côté sorcellerie que du côté elfique mais sa douceur pour me le passer me fit comprendre que c’était une belle preuve de confiance.

Argos lui était prêt à partir pour les territoires hostiles à peine avions nous donné notre accord. Et nous voici à cheval auprès d’Argos qui somme toute marchait très vite et Hermest qui volait au dessus de nos têtes. J’étais intriguée par leurs comportements et Ben aussi, nos compagnons ressemblaient à des furets jetant leurs yeux un peu partout mais le plus surprenant fut de les voir se mettre à détruire des lieux qui n’avaient rien de spécial.

Soudain Argos s’arrêta et décida que nous passerions la nuit dans un pin-pignon. Il me prit sous son aile pour aller chasser et Ben resta avec Hermest. Ils devaient préparer le camp, de ce côté là je m’inquiétais peu car Ben savait le faire.

La chasse se passa bien Argos avait débusquer un cerf et je l’avais tué d’une flèche. Alors que nous revenions au camp Hermest pestait. Ben m’expliqua qu’il avait préparé notre nid douillet en bourrant de mousse les couvertures afin que cela soit confortable et douillet pour ma petite personne. Je m’asseyais près de Ben et c’est vrai que c’était tout doux et moelleux. Hermest s’envola à nouveau en boudant et se mit à faire le guet. Argos avait dépecé le cerf et se mettait déjà à le cuire avec l’aide de Ben.

- Dès que j’aurai mangé je ferais le guet et tu descendras manger et sans bouder. Mais cela va t’obliger à rester là-haut tout le temps de la cuisson. Vu qu’Argos et Ben n’avait pas besoin de moi je montais rejoindre Hermest. Allez boudes pas ! Toi aussi tu es doué mais Ben est un mercenaire, il a l’habitude de vivre en pleine nature et de se débrouiller seul, de plus c’était un jeu pour lui et moi de se lancer des défis en pleine nature. Lorsque tu arrêteras de me prendre pour une petite chose fragile, tu comprendras que je ne suis pas seulement une princesse mais aussi une aventurière et une guerrière. Je l’embrassais sur la joue. On reste amis ? Je crois que la cuisson est bien avancée, je descends manger un morceau et je reviens te remplacer.

Le repas se passa plutôt bien et Ben comprenait Argos, ils avaient trouvé un moyen de communiquer. Finalement c’est Ben qui monta remplacer Hermest et ce dernier se dépêcha de s’asseoir près de moi. Il me fit des compliments sur mes cheveux et sur ma façon d’avoir tuer le cerf. Hum ! Ne serait-ce pas une sorte de jalousie ? Cela restait à approfondir. A la nuit tombée Ben redescendit dans notre nid douillet et Argos le remplaça. Collés sous nos couvertures à l’abri des regards, l’envie était trop présente et nous avons fait l’amour tendrement avant de nous endormir enlacés, ma tête sur l’épaule de Ben.

Qu’allait-il se passer demain ?......

© OswinWho




Dernière édition par Cheryl Daynight le Mar 20 Sep - 9:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Sam 27 Aoû - 14:26
Je fus surpris que Cheryl monte me rejoindre. Elle se montra gentille, douce, mais au fond j’enrageais et n'appréciait guère ces paroles. Je suis une chimère, un animal féroce est craint ! Et elle me prenait pour un gros ours en peluche où un petit bébé. Comment osait-elle insinué que ce Ben était meilleure que moi, pour survivre dans la nature ? Si je faisait tout de travers c'était parce que je n'étais pas dans mon élément, ici tout était différent de ma terre natale.  Soupirant intérieurement, souriant intérieurement, vivement qu'on arrive en territoire hostile. Ainsi nous verrons bien si je suis autant un boulet et un moins que rien pour eux ! Cet homme un mercenaire ? J'ignorais la signification de ce mot, mais il sonnait à mes oreilles comme une menace pour moi et mon frère. Oui sans le faire expert elle venait de confirmer mon idée de ne pas lui faire confiance et de me méfier plus que jamais de lui.

Ne faisant qu'un simple signe de tête. De mon perchoir, je prenait à cœur mon rôle, néanmoins de temps en temps j'observais discrètement ce qui ce passé en bas. Mon frère Argos lui ne semblait avoir aucun soucis à être en proximité avec ce barbare. D'un autre côté mon gobelin agissait toujours de la sorte. C'était dans son caractère, il endormait la confiance d’autrui pour mieux agir et nous protéger. Souriant, cela sera un atout pour nous d'en savoir un maximum sur cet inconnu. Finalement mon tour de garde toucha à sa fin et heureusement car je commencé à perdre patience car la faim me tiraillé depuis plusieurs longues minutes. Avant d'engloutir la nourriture et de m’empiffrer comme j'en ai l'habitude. Je ne pus m'empêcher de dire quelques mots gentils et doux à notre elfe, histoire de pardonner mon comportement et surtout pour m’excuser de vouloir la surprotéger, après tout se n'était en aucun cas mon rôle.

Le lendemain, ce fut moi et mon frère qui avaient préparer le petit déjeuner. En posant mes yeux sur eux, mon instinct animal me titilla. Je sentais quelque chose de différent, comme si cet homme avait imposé son territoire et avait été élu chef de la meute. Je compris enfin ce qui les liées, je n'avais pas mon mot à dire, après tout même si elle était sous son emprise, chez nous, c'était à la femelle de prendre le contrôle si elle souhaitait avoir le respect. Mais ils n'étaient pas des chimère et je ne connaissait pas leur mode de fonctionnement. La seul décision que je pouvait prendre été d'y mettre du mien et d'agir comme Argos, si nous voulions que cette cohabitation de six mois ce passe correctement. On se remit rapidement en route, néanmoins mon frère et moi, nous voulions profiter au maximum de cet endroit paisible car nous savions que ce soir où demain nous retournerons en territoire hostile. Disons qu'on était à la fois nostalgique de quitté un certain confort, mais content de retourner chez nous.

ØA une bonne heure de marche vers le nord se trouve le dernier village dans notre territoire… Mieux vaux que vous  laissez vos chevaux et que vous, vous allégez en bagages !ø

Argos allait évidement les accompagnez, quand à moi, mieux valait que je repère les environs. Ce n'était pas le moment de tomber dans les pièges des braconniers où de faire face à un Grinceur. De toute façon si je venais avec eux en ville, j'allais encore déclenché une catastrophe et surtout la panique. Alors que mon gobelin arriverait s'en aucun mal à se dissimulé dans la masse. Il n'avait plus qu'à agir.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Sep - 9:54

La Rumeur : Cheryl, Argos H. Gayra

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




A notre réveil, le petit déjeuner était prêt et nous faisions honneur à ce repas, je savais que la route allait être longue et que le prochain repas serait décalé. Argos le confirma en annonçant que le dernier village de leur territoire était à une heure de route. Il nous conseilla de laisser nos chevaux et nous alléger en bagages. Argos nous accompagna en ville alors qu'Hermest partait explorer les environs. Nous passions par l’écurie afin de confier nos chevaux et nos bagages de trop au palefrenier. Ben le connaissait et il lui demanda de bien veiller sur nos affaires, le temps de notre voyage mais lorsque Ben lui dit que cela durerait six mois, nous comprenions qu’il fallait lui donner un dédommagement.

Nous laissions aussi quelques armes car nous avions prévu de l’artillerie lourde comme les épées de guerrier et les haches. Je laissais de même deux tenues de cuir et pris que le nécessaire. Le printemps et l’été n’étaient pas froids même dans les territoires hostiles le soleil faisait son apparition. Je gardais mon épée, mon arc et mes dagues dissimulées sous mes jupons.

Avant de prendre la route, nous passions par l’épicerie et prenions des denrées séchées afin de tenir un bon moment. Nous répartissions nos achats dans les sacs à dos et l’aventure allait commencer. Argos nous mena jusqu’à la frontière des territoires hostiles et nous mit en garde des dangers potentiels qui pourraient surgir. Mais je connaissais cette partie des territoires hostiles et je savais que nous passerions un moment ou un autre vers le royaume de Kairhal. Allais-je résister ? Le sang du sorcier noir qui coulait dans mes veines n’allait-il pas prendre le dessus ? Si cela arrivait, je devrais m’éloigner de mes amis et de mon aimé.

Hermest nous rejoint et j’en profitais pour leur demander comment ils avaient réussi à reprendre mon médaillon. Ils se regardèrent, allaient-ils me le dire ?

© OswinWho




Dernière édition par Cheryl Daynight le Mer 16 Nov - 13:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 23 Oct - 10:10
Notre petit groupe se retrouva rapidement prêt à enfin commencer leur aventure, j'avais hâte qu'on commence à apprendre à notre amie aux oreilles pointues. Néanmoins mon instinct me disait qu'elle n'était pas rassurée, d’ailleurs je la trouvais bien pensive. Grimaçant en consultant mon frère du regard lorsque j'entendis sa question. Était-ce si judicieux de lui avouer que nous avions défié celui dont elle voulait se venger. D'un autre côté je ne voyais pas pourquoi nous ne lui disions pas simplement la vérité, après tout un jour ou l'autre elle apprendrait ce qui s'est passé. Après un moment de réflexion je fus surpris et quelque peu étonné que mon gobelin me prenne de court et réponde à la question.

øC'est surprenant que tu nous poses la question ! Je me disais bien que votre attribution d'une race intelligente et supérieure n'était pas fondée. Je te le répète une seconde fois nous avons simplement tout mis en œuvre pour accomplir notre part du marché ! Allons cesse de faire ces yeux de merlan frit tu m'exaspères.ø

Comme à son habitude Argos était taciturne et sec dans ces propos. Surtout quand plus c'était loin d'être clair et limpide comme de l'eau de source. Pourtant c'était plus simple que de lui raconter tout ce qui c'était exactement passé. Il fallait juste que Cheryl comprenne que les rumeurs qu'elle avaient entendues, les histoires et les exploits qu'on lui attribuait été tout sauf des rumeurs et légendes.

Il était temps d’avancer et surtout de chasser. Respirant à grands poumons, j'étais excité comme une puce à tel point que je ne pouvais m'empêcher de dandiner sur place. Me mettant sur mes quatre pattes. Regardant l'horizon de cette terre désolée, sèche, sinistre et pourtant si belle et reposante. C'est vrai que dans cette partie des territoires hostiles, il y régnait une sorte d'atmosphère imposante. Je fus content qu'on soit à proximité d'un marécage, courant tel un enfant pour sauter dans la boue bien fraîche, me roulant, glougloutant, riant, j'adorais cette sensation à la fois douce et piquante. Mon gobelin lui fut moins démonstratif que moi, mais lui aussi se frottait la peau de boue et voyant que nos protégés ne semblaient pas décidé à agir il envoya des projectiles. En effet ce n'était pas pour les embêter, c'était une question de survie. Mieux valait cacher son odeur surtout qu'on était dans un territoire conquit par une meute redoutable de garn à queue courte.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 16 Nov - 14:17

La Rumeur : Cheryl, Argos H. Gayra

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




Evidement, Argos avait évincé ma question. Je n’appréciais pas spécialement ce manque de confiance. Et vu que ce n’était pas un jour de causette, Monsieur Argos était bougon, nous prenions la route mais je n’étais pas décidée à les laisser s’en tirer comme ça. Nous arrivions à proximité d’un marécage et Hermest s’y plongea avec joie en roulant dans la boue sans déconvenue. Argos fit de même et se mit à se frotter. Je les regardais faire et Argos nous envoya des projectiles bien dégoulinants et collants. Ben riait et se mit à se frotter comme eux.

- Mais c’est dégoûtant, comment peux-tu faire ça, tu ne vas pas devenir comme eux ?

Il riait toujours de bon cœur et me dit de me frotter, qu’en fait cette boue allait nous servir de camouflage. Mais comment savait-il cela ? Enfin je m’étaler cette boue à contre cœur. Mais pourquoi m’étais-je aventurée là-dedans ? Oh Jack, pourquoi n’es-tu pas là ? Ben est devenu fou. Nous reprenions le chemin et des espèces de mouches gluantes se posèrent sur moi, je les pulvérisais et de fines particules de sang en jaillirent. Mais c’était quoi ça encore ? Hermest m’expliqua que ces mouches étaient des sortes d’éclaireurs pour les garns, des prédateurs ailés aux crocs acérés et aux griffes tranchantes. J’en conclus que ces bêtes devaient étrangement ressembler aux chimères et je décidais de les combattre avec de la magie noire.

Ben s’était fait piqué et hurlait de douleur. Je le soignais rapidement sans pouvoir l’embrasser tellement nous étions barbouillés. Si toute cette boue n’empêchait pas de se faire piquer, je ne vois pas à quoi elle servait ! Argos et Hermest étaient subitement en alerte et nous demandèrent de nous taire. C’est alors que je vis arriver une meute de garns, le combat s’avérait inévitable. Je déclenchais un nuage noir afin de nous dissimuler au mieux et préparais déjà une boule de feu. Nous étions tous les quatre des combattants, il n’y avait aucune raison de ne pas en arriver à bout. J’avais combattu des harpies, des chimères, des chiens à cœur avec Kairhal mais pourquoi je n’avais pas vu ces garns. Argos nous mit en garde, le combat allait commencer, nous devions nous recouvrir entièrement de boue. Cette fois je l’écoutais puis je me remis vite en position de combat, avec ma boule de feu prête à partir.

© OswinWho






Dernière édition par Cheryl Daynight le Jeu 15 Déc - 9:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Sam 3 Déc - 8:45
Argos venait de me rejoindre, soupirant enfin, il semblait être à nouveau serein. De mémoire je ne l'avais jamais vu aussi inquiet pour des êtres humains que nous autres considérer comme des monstre et surtout des êtres inférieures. A présent j'observais notre territoire, au moins ici nous serions en sécurité. A un autre endroit je serais déjà à lécher mes plaie tout en me morfondre, mais à présent que nous étions dans le groupe de Gobelin et Orc il était de mon devoir de montrer l'exemple. Après tout même si nous avions gagné leur confiance et qu'ils m'avaient désigné comme chef il y a bien longtemps, je venais tout même d'introduire le loup dans leur bergerie. Normal qu'ils soient nerveux et sur leur garde.

Quelle journée vivante, qu'est-ce que j'étais content d'être afin de retour. Laissant passé un grand sourire, ne pouvant m'empêcher de rire à gorge déployer avec Argos. C'est vraie que pour une première journée nos apprentis avaient dégustés. J'étais curieux de savoir s'il arriveraient à tenir le choc, vu comment ils s'étaient tout les deux endormie de fatigue. A présent que moi aussi je pouvais comparer, les territoires hostiles n'avaient rien à voir avec leur monde parallèle car pour moi à présent c'était une évidence ces être, mon amie vivait dans un rêve !

Quelques heures avant un repos bien mérité dans une communauté de Gobelin et Orc annexer à la domination des frères Gayra.

øHermest à toi de jouer !ø

Sans réfléchir s’exécuta les paroles mentales de mon frère. Sans prévenir je bousculais tout notre groupe, avant de déployer mes majestueuses ailes, plissant mes genoux, avant de me propulser tel une fusée vers le ciel pour m'envoler. J'avais compris que malgré sa bonne intention, notre compagne mettait en péril notre survie en s'obstinant à réaliser cette boule de feu magique. A présent dans ma main, tout les garn furent attirés par cette étrange et hypnotique lumière ce qui nous permis de s'échapper. Cette fois ci nous avions eu chaud, car combattre des garn n'étaient chose facile. Néanmoins le reste de la journée fut dans le même rythme et nous purent éviter tout les combats avec les groupes rencontrer. Notre combat difficile fut contre des Mirwich.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Déc - 9:52

La Rumeur : Cheryl, Argos H. Gayra

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




Mes compagnons m’avaient vexée, ils ne m’avaient pas laissé une seule chance de combattre et m’avait subtilisé ma boule de feu attirant ainsi les garns à leurs trousses. Cela faisait maintenant un mois que nous étions entrés dans les terres hostiles et je commençais à fatiguer de devoir être sans cesse à l’affût, de ne jamais vivre en sécurité, de manger que lorsque nous avions le temps et j’avais beaucoup maigri. Par la suite nous avons dû affronter des sorciers noirs apprentis qui voulaient se faire « les griffes », des lynx et encore des Mirwich. Ces derniers nous donnèrent du fil à retordre mais nous en sortions vainqueurs. Mais Ben prenait sans cesse la défense d’Argos et Hermest et ceci depuis des jours, ils étaient devenus de véritables amis et j’étais peut-être un peu jalouse. Je les écoutais rire et plaisanter mais j’étais faible et Ben ne s’en préoccupait pas, il avait l’air de s’amuser et cela me vexa de nouveau. Au moment du coucher je boudais toujours et décidais de dormir à l’écart histoire de montrer que j’existais. Nous étions en territoire des sorciers noirs, le fief de Kairhal. Je finis par m’endormir profondément lovée dans une confection de racines qui me constituaient un dôme protecteur et que je créais par magie.

Mais c’était sans compter sur l’intelligence de mon ancien compagnon et il en profita pour m’enlever une fois de plus. Épuisée comme j’étais, je fus incapable de contrer et me laisser emmener par magie de téléportation. Arrivée au château royal de Kairhal, je me retrouvais face à lui et j’explosais :

- Sais-tu ce que tu viens de faire ? Je suis ambassadrice de la Paix et je te signale que tu as voté pour moi ! Alors cet enlèvement est des plus stupides !

Pour toute réponse, il s’approcha de moi en souriant et me prit dans ses bras avant de déposer un doux baiser sur mes lèvres. Je n’essayais même pas de me débattre, j’avais besoin de cette tendresse. Il desserra son étreinte et me répondit qu’il avait besoin de moi. « Justement belle Cheryl, c’est de l’ambassadrice que j’ai besoin, et tu vas être surprise car je désires signer un traité de Paix. Mais tu te doutes bien que je vais mettre mes conditions ? ». A ce moment-là, je ne sais ce qui me prit et je lui rendis son baiser avec fougue. Il me prit dans ses bras et m’emmena dans la salle à manger.


- Tu es trop faible pour réfléchir et je ne veux pas profiter de toi. Si un jour tu me reviens ce sera en toute connaissance de cause. Assieds-toi, je vais te faire amener un repas.

Aussitôt fait je dévorais tout ce qu’il y avait sur la table alors que Kairhal me donnait ses conditions en souriant de me voir faire ainsi. Il acceptait que des « étrangers viennent sur son territoire à condition de s’être fait annoncer et dans le cas contraire il tuerait quiconque essaierait de lui nuire. De même, il me dit que tout émissaire de la Paix pourrait venir sans crainte de représailles sauf s’il était armé et se montrait menaçant envers son peuple". Je ne voyais aucune objection et lorsqu’il allait faire chercher de quoi tout me noter par écrit, mes compagnons arrivèrent avec fracas. Mais comment avaient-ils passés les gardes ? Oh non ! J’imaginais le pire. Je les stoppais avant qu’ils n’en fassent plus. Kairhal était déjà sur ses gardes mais je savais qu'ils ne pourraient jamais l'atteindre, il n'était pas le Seigneur tout puissant pour rien et se volatiliserait avant même qu'ils ne puissent l'approcher.

- ARRÊTEZ ! Ce n’est pas ce que vous croyez ! Nous étions prêts à signer la Paix !

Nous n'avions pas parcouru la moitié des royaumes et j'espérais tellement signer plusieurs traités, allaient-ils me faire échouer le premier et surtout le plus important à mes yeux ? Pourtant nos chercheurs pourraient ainsi venir en sécurité et sous la protection du Seigneur des lieux et pas mourir assassinés comme mon époux. Je les regardais et attendais leurs réactions tout comme celle de Ben, surtout qu'ils lui avaient déjà "voler" mon médaillon et j'espérais que Kairhal ne fasse pas le rapprochement. D'ailleurs ils m'expliqueront peut-être un jour ?!


© OswinWho






Dernière édition par Cheryl Daynight le Mer 4 Jan - 12:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Sam 31 Déc - 11:52
Je n'avais qu'une envie, fracasser tout ce qui m'entourer, oui nous les frères Gayra avions une revanche à prendre. Je ne sais pas se qui me retenait de lui faire la peau à cet empereur Noir. J'avoue de notre petit groupe j'étais sûrement le plus crédule et le plus naïf, pourtant je ne suis pas née de la dernière pluie. Grognant, montrant mes dents, je ne croyais absolument pas à cette histoire de traité de paix. Après tout Cheryl était partie en pleine nuit sans nous avertir, on ne pouvait pas dire qu'il y est anguille sur roche. Bon d'accord au fond j'admets qu'on avait été plutôt dur avec notre compagne aux oreilles pointus, mais tout de même les humains avait de drôle de manière. Nous autres les chimère lorsque nous avions été imprégné nous ne changeons plus de compagne.

øUn traité de Paix vraiment ? Après plus de dix ans de guerre tu accepterez enfin une rédemption ? Hahaha, laisse moi rire ! Tu peux toujours courir, nous ne céderons absolument rien !ø

Tout le monde semblait ignorer que dans les territoires hostiles une guerre faisait rage, Kairhal voulait assouvir tout les peuple sous son règne, mais certain gobelin, chimère, orc et géant n'étaient de cette avis. Certes la plupart avait perdu face à la puissance du mage noire, mais il y avait encore un tout petit territoire qui résister et essayer de rendre la liberté à leur confrère. Mais bon pour tout le monde nous sommes que des monstres, des animaux et non des peuples. Le Seigneur noir nous connaissait bien, nous étions ses adversaires plus virulent. Attendant de voir comment les choses allait évoluer.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Jan - 13:34

La Rumeur : Cheryl, Argos H. Gayra

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




Les pensées d'Argos me touchèrent et mon instant d’égarement fut vite dissipé. De quoi parlait-il ? Les peuples des territoires hostiles étaient en guerre les uns contre les autres ? Ils n’obéissaient pas tous à leur seigneur ? Je savais qu’il allait m’en vouloir, mais peut-être qu’un petit peu, et je m’immisçais dans la tête d’Argos et ce que je vis me fit pitié, des peuples massacrés, des femmes violées, des enfants torturés et devenus esclaves, s’en était trop. Je sentis les pensées d’Argos qui me demandait d’arrêter cette recherche inappropriée mais contre laquelle il ne pouvait lutter. Oh que si elle l’était et je me retournais face à Kairhal, pleine de colère et  lui frappant le torse, il avait comprit qu'il avait perdu :

- Alors tu voulais m’abuser encore une fois, mais comment ai-je pu être aussi naïve ?! Décidément tu ne sauras jamais faire un acte gratuit sans que cela serve ta cause ! Un traité de paix ne se signe pas pour le plaisir et tes belles résolutions ne portent en réalité que vis à vis des peuples d’Edendril ! Tu devrais avoir honte !

Je fis face à mes compagnons et ils virent dans mes yeux que j’avais repris mon bon sens, j’ordonnais soudain comme si cela allait de soi :

- Détruisez-moi ce royaume ! Je veux que vous mettiez tout à feu et à sang, défoulez-vous et retrouvez les enfants, libérez les ! Quant à moi je sais ce que je dois faire !

Je figeais tout ceux qui nous entouraient mais Kairhal avait disparu, encore une fois il préférait sauver sa vie aux dépends de ceux qui le servaient corps et âme. Comment avais-je pu retomber dans ses bras ? Comment avais-je peu le croire, quelle naïve j’étais ! Il m’échappait mais cette fois je ne partirais pas afin de lui donner l'occasion de reprendre ses droits ! Je lançais des sorts de la nature et cette dernière envahit le château, mes compagnons détruisaient tout ce qui ne leur servirait point mais ramassaient l’or et tout ce qui avait de la valeur. Je leur indiquais l’emplacement de salles secrètes et qui étaient toujours là depuis mon départ.

- Prenez tout ce qui a de la valeur et vous le rapporterez à vos peuples afin qu’ils puissent à nouveau redevenir fiers et riches. Je ne veux pas de la Paix de Kairhal, elle est empoisonnée. Envoyez dès à présent des messagers afin d’inviter vos amis à faire la fête ce soir au château, ou du moins dans ce qu’il en restera, j’ai trouvé plein de victuailles dans les cuisines. N’agissez pas comme Kairhal et laissez vivre les esclaves, vous verrez qu’ils ne manquent pas dans ce château. Au sous-sol, il y a des cages, des salles de tortures et vous y trouverez des femmes et des enfants, soumis, frappés et qui ne savent même plus qui ils sont. Je voulais la Paix pour eux aussi.

Je repartis à travers le château, cette exploration alors que j’étais lucide me faisait du bien. J’entrais ensuite dans une chambre superbe, celle d’une femme de toute évidence, sûrement celle de sa nièce Cara. Ben me rejoignit, je le regardais et lui demandais pardon d’avoir fui. Je lui dis à quel point je l’aimais et lorsqu’il me prit dans ses bras, j’oubliais où nous étions, ce qui se passait autour de nous et nous partions dans la ronde de l’amour. Nos vêtements se retrouvèrent vite au sol et nous deux dans le lit à nous aimer plus que de raison. C’est ainsi qu’Argos et Hermest nous retrouvèrent afin de nous prévenir que la fête allait commencer et que demain un nouveau départ pour libérer les peuples était enfin arrivé.




© OswinWho






Dernière édition par Cheryl Daynight le Dim 29 Jan - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 15 Jan - 16:19
Finalement je fut ravie de constater que notre compagne aux oreilles pointus avait reprit ces esprits, enfin elle avait comprit que Kairhal ne ferait cette alliance qu'avait aucun lien avec les autres peuples des territoires hostiles qu'il exploitait et essayait de dominer en imposant son règne. Prenant plaisir à détruire ce château, elle ne pouvait pas à savoir à quel point cela me faisait plaisir et surtout pour moi cela été une grande victoire pour notre cause. Évidemment mon frère ne pu s'empêcher de voler tout les objet précieux. Finalement la fête allait commencé décidant de chercher nos compagnons qui avaient disparu. Lorsqu'on les retrouva dans un lit, je me grattais la tête tout en inclinant cette dernière, naïf je cru qu'on venait de les réveillé d'une sieste qu'ils avaient besoin pur reprendre des forces. Ne comprenant absolument pas la gêne de mon gobelin. Profitant du festin, de cette fête, mangeant content, sautant partout, tellement j'étais surexcité. Argos comme à son habitude ne montrait pas spécialement ses émotion, mais je savais qu'au fond il en éprouvait une grande joie.

-Si tu le souhaites nous t’emmènerons crée cette alliance que tu souhaite tellement… Nous ne sommes pas nombreux, nous avons sûrement rien à vous apporté, mais nous sommes braves et fier !

Les jours suivants nous faisions d'avantage attention à notre compagne aux oreilles rose pâle, lui faisant découvrir notre vraie condition de vie. Chassant des mages noires qui oppressé le petit village dans lequel nous arrivions. En nous voyant tout le monde voulurent nous saluer, nous acclamant comme des héros, fier de ramener enfin un peu de liberté, certes tout nos villages étaient pauvre et misérable. Mais le peu de confort que nous avions nous le partageons entre nous et malgré nos apparences et les histoires raconter sur nos les peuples des territoires hostiles, nous sommes de grand cœur tendre, très social et convivial. Certain d'entre nous était même très altruiste, bon c'est vraie de nous agissions à l’instinct animal, mais on était comme ça nous autre les chimères, gobelin, Orc et Géant !
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Jan - 16:40

La Rumeur : Cheryl, Argos H. Gayra

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




Hermest me proposa de nous emmener sceller cette alliance que je désirais tant, celle des peuples en minorité des territoires hostiles. Il ne pouvait pas savoir à quel point il me faisait plaisir. Ben le comprit et nous leur demandions de nous attendre hors de la chambre, qu’il nous fallait deux minutes pour être prêts.

Les jours suivants, Argos et Hermest nous firent découvrir leurs véritables conditions de vie devant chasser les mages noirs qui oppressaient les habitants de ce petit village pauvre et misérable. Les gens nous accueillirent en héros, fiers et heureux de retrouver un peu de liberté. Ben et moi fûmes accueillis comme si nous faisions partis de ce peuple au grand cœur, social et convivial.

J’étais bien, je me sentais en vie au milieu des leurs. Ben s’affairait avec Argos, Hermest et tous les hommes du village à ériger une barricade solide et moi j’apprenais aux femmes et aux plus jeunes à se battre et vaincre ses mages méprisables. Je leur montrais comment fabriquer de simples pièges à base d’herbe et de fleurs. Enseignement que j’avais connu chez les sorciers noirs hélas mais dont j’étais sûre de l’efficacité. Le soir venu, nous faisions une fête autour du feu de bois et je restais ainsi dans les bras de Ben à écouter leurs chants mélodieux.

Soudain un bruit sourd se fit entendre. Je criais que chacun aille se mettre sous un abri et qu’ils n’en ressortent sous aucun prétexte, une pluie brûlante s’abattait sur le village. Oh Kairhal, si tu savais comme ton geste est mesquin et inconvenant. S’en prendre à de pauvres gens était simplement un coup bas que je ne supportais pas. Mentalement je demandais à Argos de m’en tenir à rester Cheryl et ne pas replonger dans la tourmente de la sorcellerie la plus odieuse qui soit mais je ne connaissais aucun autre remède que celui de conjuguer magie blanche et magie noire. Je levais les bras au ciel et déclenchais, grâce à la magie blanche, une terrible tornade avec la pluie de Kairhal, j’y joins des boules de feu et fis une incantation de magie noire afin que tout ceci retourne à celui qui l’avait déclenchée.

Argos peinait à me maintenir mais je réussissais à entendre sa voix qui me ramenait à la raison. Kairhal aurait une sacrée surprise car il devait penser que j’étais repartie. Je m’effondrais au sol et mes amis s’empressèrent de me ramasser. Ils m’emmenèrent dans l’une des petites demeures et je restais plusieurs jours au soin des femmes du village. Cela faisait trop longtemps que je n’avais pas pratiqué mais j’avais tout fait pour faire comprendre à mes nouveaux amis que je ne tolérerais plus une telle injustice.

La guerre était déclenchée mais avec ce que nous leur avions enseigné, Ben, moi-même, Argos et Hermest, ils allaient pouvoir tenir. Nous passions ainsi de village en village afin de leur faire renforcer leurs défenses territoriales et apprendre à chaque être des petits peuples des Territoires hostiles comment résister face aux sorciers noirs malveillants comme Kairhal. Le temps que nous avions accordé à Argos et Hermest passa ainsi très vite mais le jour de notre mariage approché et nous espérions être entrés à temps. Et là ce fut la surprise de la part de nos nouveaux amis, ils nous annoncèrent que notre "carrosse" était avancé et nous vîmes apparaître une dragonne rouge de toute beauté. J'embrassais franchement mes amis en les remerciant et en leur souhaitant bon courage pour la suite leur disant qu'en cas de besoin, Ben et moi serions toujours présents. Nous montions sur notre "carrosse" et nous fîmes au revoir à nos amis. Je gardais cependant en main mon épée.


FIN


© OswinWho




Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2160

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Fév - 11:13


ARCHIVAGE DES RPS


Votre RP est terminé, il est donc ARCHIVÉ
Merci d'en faire un résumé : ça prend 5 minutes mêmes pas ! > LIEN <



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
La rumeur feat Argos H. Gayra
Scientia Magicam :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Les republicains font circuler une rumeur sur le net...
» Rumeur sur la V6 et oui déjà
» Rumeur d'Anaheim
» [Interdit aux -18 ans][Rumeur] Meurtres Horribles
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-