AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Jacob & Elea ⚜ Un nouveau départ ? ou pas...
 :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS ABANDONNÉS


Invité
Invité

Sam 29 Oct - 19:57

Un nouveau départ ? Ou pas...
« Elea et Jacob »
Le vent dans ses cheveux dorés, Elea avait un sourire aux lèvres. Perché à plus de trente mètres de hauteur, elle voyait ce qui pouvait arriver dans les forêts et les montagnes. Sa vie était ici, elle le savait à présent. Son père voulait faire d'elle une bonne petite elfe. Cependant, Elea voyait cela d'un autre œil. Elle avait rencontré l'amour, mais... Son père était contre et l'avait attiré dans un piège avant de lui faire perdre l'homme qu'elle aimait. En y repensant, cela lui serra le cœur, car cet homme avait laissé tomber le fait de l'aider. Elle avait parcourue terre et mer pour le retrouver. Elea avait retrouvé un semblant de mémoire grâce à Erwin, que son père avait fini par assassiner. Puis elle avait de nouveau fuit son peuple.

Elea avait oublié comment elle s'était senti libre et avait retrouvé les vrais sensations. Après quelques mois en tant que chef de soldat Elfes, elle était repartie sur les route. Essayant d'oublier Patrick Might, en vint. Elea jeta un regard sur tout ce qui l'entourait. Sa vue était affûté comme les aigles, pour voir plus loin, don qu'elle avait acquis dès son plus jeune âge. Le ciel aujourd'hui était gris délavé et en humant l'air, Elea devina qu'il allait pas tardé à pleuvoir. Elle ferma les yeux un instant et les rouvrit assez rapidement. En tendant l'oreille, quelqu'un se faisait agresser non loin de là, un hurlement lui parvint et une fumée noire montait vers le ciel. Elea serra les poings, et sauta dans le vide jusqu'à une petite plate forme de pierre puis une suivante jusqu'en bas. Arc à la main, elle siffla avant que sa jument, Leaf, n'arrive. D'un bon, elle était sur son dos et chevauchaient ensemble la forêt à grand galops.

Sur place, quelques maisons brûlaient encore. Les flammes avaient ravagées tout un petit village. Les villageois courraient en tout sens, hurlaient et un enfant pleurait sur la place. Elea descendit de son cheval et s'en approcha. De la fumée volait en tout sens et une pluie fine commença à tomber. Une main l'agrippa et elle se retourna avant de commencer à se battre avec l'homme habillé de noir. Un sorcier. Elea les avait en horreur, pourtant elle avait un ami qui en était un. Une fois venu à bout elle tendit son arc et tira sur quelques orcs venu aider les sorciers noirs. Puis se retint de tirer vers un individu qui leva les mains à hauteur de visage.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 30 Oct - 17:11
Première mission en Scienta – si on peut appeler ça une mission - : Il devait se balader un peu partout et observer ce qui l'entourait. Voir si la contrée était dangereuse, sûre, peuplée, ou n'importe quoi qu'il voyait, il devait en faire le « rapport ». Même si quelqu'un l'avait certainement déjà fait, Jacob se rendit, tant bien que mal, en Ed Lucem, regardant chaque détail de ce monde. Déstabilisé de ne pas avoir une arme à feu sur lui, ni même une simple matraque. On lui avait proposé plusieurs tailles d'armes, de corps à corps et quelques arcs... Il n'avait accepté qu'une dague de la taille de son avant-bras, un arc court, pas très puissant et un peu en dessous de sa force, c'est toujours plus agréable – il avait fait plusieurs sports pendant sa jeunesse, certains obligés pas son père, d'autres de son plein gré – Il avait suivi des cours de tir à l'arc avec un arc trop lourd et trop puissant pour lui. Et de la boxe anglaise.
Il avait rejoint un sentier qui, d'après la carte, menait vers l'endroit où il devait se rendre. La carte n'était pas vraiment claire, mais avec Jake, aucune carte n'est vraiment claire au point de savoir quel chemin prendre sans se creuser la tête pendant une demie heure avant commencer à marcher. Vive les GSPs ! Mais alors avec une carte ou il n'y avait pas tous les chemins de dessinés dessus, encore plus compliqué ! A supposer qu'il devait les marquer, il voulait bien essayer, mais il expliquerait à son supérieur que lui et le sens de l'orientation, ça colle pas vraiment, des fois ils se rencontrent, par hasard, mais bon, s'il voulait une carte correcte, 'valait mieux pas que Jacob s'en occupe !
Il suivait le chemin sans vraiment savoir où il allait. Il repensait à ce qu'il avait vécu cette année. Les cours sur ce monde parallèle, l'étude de leurs armes, puisque les armes modernes ne peuvent y entrer, et leur maniement. Jake n'était pas trop largué sur l'escrime, ses amis et lui jouaient avec des armes en latex, pendant son adolescence. 'Fin bon, c'est pas vraiment du grand art, mais il savait la tenir correctement, les attaques de bases, les parades et les feintes les plus faciles, mais s'il pouvait éviter de se retrouver face à un ennemi armé d'une arme à lame, il serait bien content. Autant comme il est à l'aise à mains nues ou à l'arc, avec une lame, il est fragile. Avec ses amis, il était un des plus avancés, mais dans ce pays, même une fillette armée d'un poignard pouvait certainement le blesser gravement... A moins qu'il ne l'effraie ou qu'il la choppe avant qu'elle agisse...
Il pensait que si, là maintenant, un cavalier sortait d'un buisson, lui coupait la route pour aller attaquer la ville la plus proche, il ne savait pas ce qu'il ferait. Sa curiosité comme son instinct et son statut de soldat le tireraient vers le cavalier pour aller voir ce qu'il ferait. Puis il se rendit compte qu'un seul cavalier n'attaquerait jamais une ville, ni même un village seul, et que sa pensée était vraiment bête, car jamais chose pareille ne se passerait. Il shoota dans un caillou qui ricocha un peu plus loin, près de traces de pas. Jake s'approcha, remonta les manches de sa chemise de lin qui tombaient et examina les empreintes. Un cheval. Les traces étaient fraîches, pas plus d'un quart d'heure. Elles étaient juste derrière un virage, mais c'était tout de même étonnant que le militaire n'ait rien entendu... Il suivit les traces en petites foulées et, quelques minutes plus tard, il entendit un hurlement, puis un deuxième, et il accéléra, puis, à l'orée de la foret, dans une petite clairière, un village brûlait. Il regarda autour de lui, puis avança vers le centre de la petite ville. Les flammes étaient partout. Un projectile non identifié fusa vers lui, et il se glissa sur le côté de justesse. Il passa son arc devant lui pour encocher une flèche quand il entendit des pas derrière lui. Il préféra ses poings à sa dague, ou il ne pensa pas directement qu'elle était là et lui retourna le bras, un peu trop facilement à son goût. L'homme en noir attaqua de nouveau, et Jake lui enfourna son poing dans le plexus solaire, ce qui eut pour effet de lui couper le souffle pendant un dixième se seconde, le temps pour lui de sortir sa dague. L'homme n'abandonna pas et recommença, touchant Jake au bras droit, mais une faille était apparue dans sa garde et Jacob en profita pour lui entrer son arme dans les côtes. Un bruit craquetant se fit entendre sous la dague qui avait peine à franchir les os. Quand l'homme s'effondra, Jake était déjà à l'autre bout de la place et débarrassait une jeune fille d'un homme en noir, puis, quand il se retourna, une femme le pointait avec son arc. Pendant un instant, il crut qu'elle allait décocher et il se prépara à esquiver, mais non, la jeune femme ne tira pas, ayant sûrement un doute concernant les intentions du soldat devant ses mains qui, automatiquement s'étaient levées. La femme le regardait, et il se rendit compte qu'il avait encore sa dague dans la main droite. Il rengaina doucement, puis fit quelques pas vers elle, aussi calme que possible, même s'il avait envie de courir vers elle et de lui crier qu'il n'avait rien à faire avec les espèces d'abrutis qui attaquaient un village qui, en apparences, n'avait rien d'important. Mais il n'avait aucun moyen de s'assurer qu'elle n'était pas avec eux. Au bout de trois pas il s'arrêta, regarda la réaction de l'archère. Elle n'était pas habillée en noir, comme chaque homme qu'il avait tué.
Il baissa les bras et regarda l'archère, puis, toujours sur ses gardes, regarda autour d'elle, et vit un homme derrière elle. Il ne faisait aucun bruit, et la femme ne semblait pas l'avoir ni entendu, ni vu. Il attrapa sa dague et la lança, juste à gauche du visage de la jeune femme, en se tenant près à éviter la flèche qui n'allait pas tarder. Son regard se posa sur sa dague qui, par un miracle s'était plantée juste dans la gorge de l'homme en noir. Tous réflexes en alerte, il regarda l'arc et les doigts qui pouvaient à chaque instant décocher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Lun 31 Oct - 8:21

Un nouveau départ ? Ou pas...
« Elea et Jacob »
Elea détailla l'individu en face d'elle. Il ne semblait pas vouloir l'attaquer et ne semblait pas non être un sorcier noir. Pour quelle raison hésitait-elle donc à décocher sa flèche ? Dans un battement de cil, elle vit arriver droit vers elle une dague, cependant, Elea ne bougea pas d'un pouce. Elle bloqua sa respiration et attendit en silence tout en regardant attentivement l'inconnu. Quelqu'un s'écroula derrière elle, elle le sentit, il était mort. L'homme en face d'elle venait de lui sauver la vie et son cœur se souleva. Un flash lui traversa un instant l'esprit, la vue de Patrick lui vint alors pendant quelques secondes avant de s'estomper complètement. Elea baissa doucement son arc sans quitter l'homme du regard qui était à présent désarmé. Mais tout n'était pas terminé pour autant, elle la brandit de nouveau et décocha deux flèches vers d'autres adversaires, plongea sur un enfant pour la faire s'éloigner de la scène. En se retournant, l'inconnu avait disparu et elle le revit en train de se battre avec une dague et ses poings.

Le danger était écarté. Les villageois éteignaient les flammes des maisons, non loin d'Elea, une femme pleurait son enfant et un homme vint la rejoindre avant de la tirer par le bras. Elea soignait déjà les quelques personnes près d'un puits, elle écrasait une sorte de pâte faite d'herbe et de fleurs appris dans le livre de sa mère, dans la blessure d'une jeune femme qui devait avoir son âge. Elle finit par ramasser son arc et se redressait en disant de ne pas bouger pendant plusieurs jours. La femme hocha la tête pour toute réponse et Elea repéra l'homme qui lui avait sauvé la vie. Il ne semblait pas venir d'ici, et que faisait-il en pleine forêt seul ? Elle pouvait se poser la même question. Ce dernier parlait à un fermier et posa sa main sur l'épaule d'un jeune adolescent qui avait le bras en écharpe. Avec ce qui venait d'arriver dans ce village, Elea repensa au nombre de gens qu'elle avait sauvé au cours de sa vie. Cela remontait à loin la dernière fois qu'elle avait dû faire évacuer tout un village. Elle retint son souffle et s'approcha de Leaf pour ranger ses affaires. Le sol était jonché d'orc et de soldat noir envoyé par les sorciers.

Elea plaça son arc sur sa jument et remarqua que le jeune homme qui lui avait sauvé la vie la regardait. Elle baissa sa capuche dévoilant ses oreilles d'elfe et son visage parsemé de taches de sons. Elle resta attentive sur les bruits autour du village, mais apparemment, tout était de nouveau tranquille, une femme vint vers elle la remerciait et lui montra l'inconnu en lui disant qu'il était soldat, mais pas d'ici et si elle le connaissait.

Elea s'en approcha et le salua en se pencha légèrement en avant puis se redressait tout doucement, comme on lui avait apprit en terre des elfes, avant de rencontrer le regard d'une jeune homme. Elle n'avait tout de même pas perdu sa politesse en quittant son royaume.

« Merci de m'avoir sauvé la vie, on vient de me dire que vous n'étiez pas d'ici. »

Elle vit qu'il la dévisageait et cela la mis mal à l'aise pendant un temps.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Lun 31 Oct - 13:39
La femme écarta son arc et commença à distribuer ses flèches. Jacob eut un mouvement de flottement, mais se reprit et en assomma un en allant récupérer sa dague. Il le tua, se retourna et continua, en observant quelques fois la femme qu'il avait sauvée.

Plus de danger, alors les réparations commençaient. Les hommes réparaient les bâtiments pendant que les femmes cherchaient leurs enfants ou les pleuraient.
Jake et les plantes, pour tout dire, ça fait deux. Alors il laissa la femme soigner les blessés et aida les hommes du village à éteindre les dernières maisons brûlantes. C'était un peu plus physique que de brandir un extincteur et d'arroser tout ça... Ensuite il tira quelques cadavres à l'extérieur du village et repensa à tout ceux qu'il avait combattus, essentiellement pour sauver son pays. Il ne les comptait plus. Six ans dans l'armée. Il trouvait cela raisonnable. Surtout pour vivre ce qu'il était en train de vivre. Être tenu en joue par une archère n'était pas la chose qu'il préférait mais ce monde était tout de même magique...

Un homme vint vers lui et le remercia d'avoir sauver son fils. Jake posa sa main sur l'épaule de l’adolescent. Il s'était bien défendu avant que l'homme n'arrive à le blesser. Il se retint de justesse de dire qu'il deviendrait un bon soldat, car ce n'est pas toujours ce que les gens ont envie d'entendre – il en avait eu l'expérience avec son père, et pour rien au monde il ne voulait devenir comme lui.. Il le félicita donc seulement et lui conseilla de ne pas bouger son bras. L'enfant lui demanda d'où il venait et quel était son métier, et Jake lui répondit, les yeux grands ouverts, sur le ton d'une blague, un de ses sourires droits sur les lèvres : « Je un suis soldat...Venu d'un autre monde... »
Puis il se détourna et vit la jeune femme et la détailla. Elle baissa alors sa capuche et il vit ses trais, plus précisément que lorsqu'elle le tenait en joue. Elle s'approcha de lui, lui fit une sorte de... salut ?
Ses yeux toujours sur la jeune femme, il baissa juste la tête, ne voulant pas paraître ridicule.
« Merci de m'avoir sauvé la vie, on vient de me dire que vous n'étiez pas d'ici. »
Jacob ne répondit pas tout de suite, il avait remarqué ses oreilles pointues et les observait, en repensant à sa famille, de là d'où il venait à la racine. Il vit qu'elle était mal à l'aise et s'éclaircit la gorge.
« Merci de ne pas avoir décoché votre flèche. Je m'appelle Jake. Je viens d'un monde étranger au votre, où nos modes de vies sont très différents des vôtres... »
Il la regarda et lui sourit, comme il a l'habitude de sourire à la base.
Il vit des gouttes de sang dans le sable de la rue. Il observa sa blessure. Elle n'avait pas aimé ses voyages avec les seaux d'eau, c'était sûrement plus profond que ça en avait l'air. Il aurait certainement quelques points de suture à son retour à la base. et déchira un morceau de sa manche – au moins elle ne tomberait plus - pour en faire un bandage. Il commença à enrouler son avant-bras gauche dans ce pansement improvisé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mar 1 Nov - 11:43

Un nouveau départ ? Ou pas...
« Elea et Jacob »
Elea essaya de savoir s'il ne mentait pas ou s'il n'espionnait pas pour le compte des elfes noirs ou tout autre créature qui peuple le monde. Mais il semblait être franc et ne pas mentir. Elle le détailla un instant, il lui expliqua d'où il venait en restant vague. Elle avait déjà entendu parler d'un portail dans le monde des elfes. Son peuple les avait observés, mais temps qu'ils ne s'en prenaient pas aux siens ou autre, ils les laissaient en paix. Pour le moment, ces personnes les défendaient face au mal. Elea n'avait jamais approché le portail et n'avait jamais rencontré de près ou de loin, un habitant d'une autre terre autre que Scientia.

Avec ses amis et Patrick, elle passait le clair de son temps à libérer des villageois et des villages entiers comme aujourd'hui. Passer par la terre des hommes pour voir le portail ne lui avait jamais frôlé l'esprit. La paix avait été signée mais certaine personnes étaient contre et cela la désolait un peu. Le jeune homme déchira alors un bout de sa chemise et Elea remarqua qu'il était blessé. Elle sortit une fiole de son sac et lui arrêta son geste en lui prenant le poignet. Elle retira tout doucement le morceau de tissu qu'elle fit tomber au sol et, sans le regarder, lui mit une mixture verte voire grise, sur la blessure.

« - Je suis Elea Edgerton. Ceci vous soulagera et cela cicatrisera plus vite, ce sont des herbes de mon pays mélangées à des fleurs rares de quelques contrés lointaines ! Rien a craindre, ce n'est pas toxique ! »

Elle avait levé la tête vers lui en souriant et elle remonta de nouveau sa capuche sentant encore son regard sur ses oreilles pointues. Cela devait-être étrange de se faire soigner par un elfe, surtout quand on vient d'une autre terre. Elea n'avait jamais fait la connaissance d'un soldat qui ne connaissait rien de leur culture et celui-ci semblait troublé et perdu.

« - ça ne doit pas faire longtemps que vous êtes en terre de Scientia, pourquoi errez-vous dans ces bois, où est donc votre camp ? Vous avez perdu votre troupe ? Vous êtes au courant que c'est dangereux par ici, surtout par les temps qui courent ! Une paix règne dans certaines contrées, mais certaines personnes veulent continuer à faire le trouble dans les villages comme celui-ci ! »

Elle se tourna vers Leaf, sa jument, et, d'un saut se retrouva sur lui.

« - Avez-vous un cheval, Jake ? »

Vu son regard, elle comprit que non et redescendit à terre.

« - Je vais vous raccompagner auprès des vôtres ! »

Sur ces mots, elle passa devant et marcha auprès de Leaf en lui tenant les rênes.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mer 2 Nov - 22:42
En se bandant le bras, des souvenirs remontèrent en Jake. Les blessures qu'il se faisait, par maladresse, ou à cause de son côté curieux et aventurier qui l'emmenait dans des endroits peu sécurisés. Il bandait ses égratignures avec, non pas sa manche, mais avec des morceaux de tissu qu'il trouvait dans la chambre de sa sœur. Il les mettait dans son sac et rejoignait des copains qui l'attendaient à l'orée du bois. Quelle belle époque...
Maintenant, il avait sauvé un village avec une elfe, qui, avant cela, aurait pu le tuer. Il était dans un monde que – il en était sûr – même son père ne connaissait pas. Il avait bien fait de suivre la tradition O'connell et de devenir militaire. S'il état devenu musicien, il n'aurait jamais connu tout cela.
Il sortit de ses pensées quand une main attrapa son poignet, arrêtant son geste. Il résista un instant, puis laissa tomber le morceau de chemise. _ Qu'est-ce qu'elle va faire..._ pensa-t-il. Il la regarda sortir de son sac une fiole au contenu qui, s'il ne venait pas de son monde, avait une origine plus que douteuse. La femme prit son bras et étala le remède gris-vert sur la blessure. Il ne se dégagea pas, faisant taire sa méfiance, bien qu'elle ne soit qu'à moitié là.

« - Je suis Elea Edgerton. Ceci vous soulagera et cela cicatrisera plus vite, ce sont des herbes de mon pays mélangées à des fleurs rares de quelques contrés lointaines ! Rien à craindre, ce n'est pas toxique ! »

L'entendre employer le mot « Toxique » le fit sourire, car ils avaient presque la même définition du mot. Jake connaissait juste plus de choses se rapportant à cela qu'elle. Mais il avait compris ce qu'elle voulait dire, bien qu'il soit un peu sceptique sur l'efficacité de la potion. Il en aurait pour un bout de temps à la base... Ils voudront sûrement - et forcément - tout analyser, et tout ça. Mais pour l'instant, il était encore en Scientia, et il voulait passer le plus de temps possible dans ce monde avant de repartir.

Elle le regarda en souriant. Sourire qu'il lui rendit, tout en bougeant son poignet, pour voir si ses mouvements étaient gênés. Non. Rien. C'est vrai que Jacob est résistant à la douleur, mais il sait quand il est blessé. Or, la pommade rentrait vite dans sa plaie et la douleur se dissipait. Lentement, mais sûrement. Dans quelques heures, la douleur aurait disparu et il devrait faire attention au geste qu'il ferait.

Elle remonta sa capuche, dissimulant ses oreilles pointues. Il la regarda s'éloigner vers son cheval, en espérant qu'elle n'allait pas s'en aller tout de suite, qu'ils passeraient un peu de temps ensemble, qu'elle lui fasse découvrir la région, mais il devait rentrer au campement avant la nuit, afin que lui et les trois autres militaires chargés de cette mission puissent échanger et rentrer à la base après la nuit. C'était le programme. Le campement avait été établi à moins de trente kilomètres du portail. Sa carte avait certainement brûlé, et il ne savait pas où il était précisément. Elle ne devait vraiment pas partir maintenant !

« - ça ne doit pas faire longtemps que vous êtes en terre de Scientia, pourquoi errez-vous dans ces bois, où est donc votre camp ? Vous avez perdu votre troupe ? Vous êtes au courant que c'est dangereux par ici, surtout par les temps qui courent ! Une paix règne dans certaines contrées, mais certaines personnes veulent continuer à faire le trouble dans les villages comme celui-ci ! »

Elle avait tout juste terminé sa dernière phrase qu'elle était déjà sur le dos de son cheval. En un saut. Une seconde.

« - Avez-vous un cheval, Jake ? »

Il lui lança un regard qui voulait clairement dire non. Pas pour sa première mission. Déjà parce qu'on ne lui en avait pas proposé, et ensuite parce que c'est plus sympa à pieds, pour une première approche. Ce qui est bien avec les machines, c'est qu'y a pas besoin de se préoccuper de l'animal, de le laisser brouter, de le féliciter quand il veut bien avancer, ce genre de choses... Même si Jake n'avait rien contre les chevaux !

« - Je vais vous raccompagner auprès des vôtres ! »

Il fut étonné pas cette affirmation. Il n'imaginait même pas la tête des trois autres militaires avec qui il était venu s'il arrivait au camp avec une elfe, un truc verdâtre sur le bras. Il lui sourit et commença à marcher à côté d'elle. Après avoir ramassé son arc

« - Merci, c'est gentil ! Alors, pour répondre à vos questions, non, je suis arrivé hier matin. Et je repars ce soir. Ou demain, cela va dépendre de mes compagnons. Trois autres militaires sont avec moi, nous nous sommes séparés pour protéger un maximum de terrain. Oui, je sais que c'est dangereux par ici, mais c'est on métier de protéger les gens. Et de sauver des vies en mettant la mienne en danger, et en prenant des risques. »

Il avait arrêté de sourire et marchait sans la regarder, sa voix était calme et posée. Exactement comme quand il faisait un rapport. Il s'en rendit compte et tourna la tête vers elle. Elle le regardait, et il lui sourit.

Il avait plusieurs questions à lui poser aussi. On lui avait appris à ne pas en poser, mais il ne pouvait pas se retenir, il était trop curieux pour les retenir.

« A mon tour... Qui étaient les attaquants du village ? Et qui êtes-vous, vous, ? Vous êtes chargée de défendre les villages, et vous êtes toute seule à faire cela ? Vous étiez au courant, qu'il existait un monde différent du vôtre ? Savez-vous comment on passe d'un monde à l'autre ? »

Puis il fourra ses mains dans les poches de son pantalon et regarda autour de lui en attendant une réponse à ses questions. Ils avaient rejoint le chemin sur lequel Jacob marchait avant de couper la foret pour sauver le village. De quel côté aller, et bien, Jake n'en avait aucune idée. Il venait de gauche. Mais il avait tourné plusieurs fois. Alors s'ils coupaient, ils regagneraient le chemin un peu plus loin. On était en milieu d'après-midi, et il devrait être au campement dans trois heures. S'il avait raison, ça serait bon. Il commença donc à avancer tout droit, en coupant la route.


Dernière édition par Jacob O'Connell le Dim 6 Nov - 10:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Ven 4 Nov - 8:31

Un nouveau départ ? Ou pas...
« Elea et Jacob »
La jeune elfe repensa à ses missions passées. Elle avait toujours été seule pour les faire ou accompagnée d'amis. La dernière remontait à plusieurs mois et c'était des elfes noirs en terre hostile et c'est là qu'elle avait perdu Patrick. Si elle avait écouté son père, elle ne l'aurait jamais rencontré. Devenir général des elfes n'était pas écrit, pourtant, il l'avait piégée et lui avait effacé Patrick de sa mémoire. À présent, elle le cherchait partout et avait finalement arrêté de le faire. Après tout, elle voulait aller de l'avant. Elea regarda droit devant elle, tout en tenant les rênes de Leaf. Elea avait fait en sorte de bien voir s'il n'y avait plus de danger avant de s'éloigner du village. Elle ne voulait pas que Jake ne s'aventure dans les bois sans une escorte. Mais à y réfléchir, elle-même parcourait les contrées seules, cependant, elle avait un cheval pour semer ses ennemis et savait tirer 2 ou 3 flèches pour se défendre. Elle soupira doucement en regardant ses pieds puis écouta en silence le jeune soldat lui répondre.

La jeune elfe avait eu raison, il venait de débarquer en Scientia et elle eut un sourire en coin. Il lui conta le fait qu'il était avec d'autres personnes et qu'il n'avait peur de rien. À le voir comme ça, Elea songea qu'il ne s'était pas encore battu avec un orc ou tout autre créature du coin. Il semblait même serein et elle lui jeta un coup d’œil. Leur regard se croisa et elle lui rendit son sourire. Il lui rappelait un peu elle et sa curiosité qui avait tant exaspéré son père. Un silence s'installa entre eux et qui fut rompu par le jeune soldat. Elea eut un large sourire et détourna le regard pour regarder le chemin puis les arbres alentours. Une pluie fine se mit alors à tomber.

« - Je suis Elea Edgerton, je vous les déjà signalée, il n'y a rien d'autre à savoir ! Les hommes en noirs, sont des envoyés des sorciers noirs, se n'était pas vraiment des sorciers noirs, sinon ils auraient été trop facile à vaincre ! Je... J'aide toujours les villages... C'est une longue histoire ! »

Elle arrêta de parler et eut envie de rire à toutes ses questions qui arrivaient. La curiosité était un défaut, mais cela l'amusait. Elle était pareille après tout et comprenait.

« - oui, à Fortillia on en parle beaucoup de ses êtres venus d'ailleurs pour nous étudier. Certains le voient d'un bon œil et d'autre non, mais temps que vous ne nous faites rien, il ne vous arrivera rien ! Je n'ai jamais approché le portail, mais j'ai une amie qui en vient, elle est scientifique herboriste. »

Ils marchaient sur le chemin boueux, Elea savait où ils se rendaient, mais avait la sensation que Jake était perdu.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Lun 7 Nov - 21:22
« - Je suis Elea Edgerton, je vous l'ai déjà signalé, il n'y a rien d'autre à savoir ! Les hommes en noir, sont des envoyés des sorciers noirs, ce n'étaient pas vraiment des sorciers noirs, sinon ils auraient été trop facile à vaincre ! Je... J'aide toujours les villages... C'est une longue histoire ! »

Le ton qu'elle utilisait changeait souvent... D'abord dur, ensuite sympathique, puis hésitant, alors que Jake, lui, ne lui avait parlé que sur un seul ton froid. La faute à l'armée. Il était trop habitué à parler comme cela lorsqu'il parlait travail. Avant que son père ne l'oblige à faire son service, il lui aurait parlé d'un ton jovial, mais d'un autre côté, si il ne l'avait pas envoyé suivre la voie de la famille O'connell, il n'aurait jamais vécu cela. Alors quoi, il devait remercier son père ? En quelques sortes, puisque maintenant, il ne regrettait pas son choix. Mais quand il y est parti, il aurait étranglé son père pour ne pas lui permettre de devenir musicien. Il sourit en se souvenant qu'il avait encore sa vieille guitare, et qu'il ne saurait sûrement pas la raccorder.

Il regarda la jeune femme qui lui racontait qu'on parlait beaucoup d'eux, mais que tant qu'on restait inoffensifs, eux le resteraient aussi. Elle n'avait jamais vu le portail, mais une scientifique-herboriste était devenue son amie. Jake se demanda laquelle. Il en connaissait peu. En fait il n'en connaissait pas. Il regarda le ciel. La pluie ne s'arrêtait pas, elle tombait doucement, mais son petit doigt lui disait que ça allait s'aggraver.

Quand il reposa son regard sur la foret devant lui, il ne reconnaissait pas du tout, mais en regardant Elea, il comprit que elle, elle savait où ils allaient. Cependant, il restait méfiant, car rien ne prouvait qu'elle ne l'emmenait pas ailleurs que l'endroit ou il devait se rendre. D'un autre côté, s'il ne lui faisait pas confiance, il n'avait aucune chance de retrouver son campement.

« Mon campement est à une dizaine de kilomètres du portail. Je n'ai plus ma carte, alors j'espère sincèrement que vous me conduisez là où je dois me rendre, ou au moins que vous me mettez sur la bonne voie et que vous ne m'embrouillez pas. »

Il sera les mâchoires de lui avoir dit cela. Mais il ne pouvait pas faire entièrement confiance à tous ceux qu'il croisait. Surtout ceux qui ne voulaient pas lui en dire plus sur eux, et pourquoi ils agissent. Lui, personnellement, il n'avait rien contre Elea, mais cette petite voix dans sa tête, celle qu'on appelle Prudence, vous voyez ?
Elle arrivait quelques fois à convaincre Jake de l'écouter. Pas toujours, mais quelques fois. Quand il n'avait aucun moyen de se repérer, quand il ne pouvait pas se défende ou lorsqu'il était dans l'innocence et que seul un inconnu pouvait l'aider.
En l'occurrence, Elea était l'inconnue et il devait lui faire confiance pour retrouver son camp et retourner dans le monde moderne. Il baissa la tête. La pluie et la terre commençaient à former de la boue sous leurs pieds. Il inspira.

« Je suis désolé, je n'aurais pas dû vous poser de questions... Je ne suis pas vraiment sensé le faire non plus... Où sommes-nous ? »

Il s'était adouci, mais il était encore sur ses gardes, à chercher un point de repère dans le paysage. Il s'éclaircit la voix.

« Mon nom, c'est Jacob en fait, mais continuez à m'appeler Jake, je préfère. »


Il lui lança un grand sourire, comme pour se faire pardonner, comme un jeune enfant le ferait pour se faire pardonner d'avoir fait tomber un vase. C'était trop tard, il ne pouvait rien changer, mais il pouvait espérer se faire pardonner en lui souriant, elle trouverait peut-être cela étrange, ou ridicule, mais il s'en fichait. Prudence avait eu tort cette fois, il le présentait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 10 Nov - 9:41

Un nouveau départ ? Ou pas...
« Elea et Jacob »
Elea ne voulait pas dévoiler sa vie à un inconnu. Qui plus est, une personne qu'elle ne connaissait pas et qui venait d'ailleurs. Sa vision la porta un peu plus loin d'ici et lui dévoila une horde d'orc. Ils étaient plus d'une vingtaine. Elle hésita à prévenir le jeune soldat à son côté. Après tout, ils pouvaient dévier leur trajectoire et ne jamais les rencontrer. Cependant, Elea ne voulait pas affoler Jake. Il ne semblait pas avoir déjà vu des orcs ou tout autre créature en ces terres. Il était, d'après ses dires, arrivé hier. Elle écouta sagement les indications du camp et lui faire part de ses doutes. Elea eut un sourire en coin des lèvres. Piéger un individu ne lui avait jamais frôlé l'esprit, elle faisait très vite confiance au gens et où cela l'avait emmené ? Elle avait perdu l'être aimé et avait trop souvent fait confiance à un père impulsif.

Elea lui jeta un regard en coin et vit qu'il était un peu sur les nerfs. Et puis, il pouvait se battre, arc contre arc. Enfin, elle était reconnue pour être la meilleure de son peuple après son père, au tir à l'arc. Elle allait le rassurer quand il reprit la parole.

« - Très bien Jake... C'est normal d'être inquiet, mais je suis surprise que pour un soldat venu d'ailleurs, vous me faites tout de même confiance ! Nous sommes toujours sur la piste de votre camp, je ne suis pas une elfe qui profite des voyageurs ! »

Il lui avait précisé son nom avant qu'elle ne lui réponde et cela devenait plus qu'amical. Leur regard se croisèrent à bref instant. Elea s'était détournée vivement avant de commencer à lui répondre. Elle appréciait le fait qu'il la vouvoie, certains prenaient un malin plaisir à la tutoyer et qu'elle en fasse de même. Elle frissonna légèrement à ses sourires et ferma les yeux avant de les rouvrir doucement.

« - Nous sommes sur la bonne route, ne vous inquiétez pas ! Mais des orcs arrivent droit sur nous et je pense qu'ils se dirigent vers le village qu'on vient de quitter ! On ferait mieux de les attendre ici et d'y faire face en montant dans les arbres ! »

Elle lui désigna son arc d'un signe de tête.

« - Si vous savez bien vous servir de votre arc, essayez de monter dans les cimes. Mais, vous n'êtes pas un elfe, alors je doute que vous les voyiez de si haut ! »

Elle devenait orgueilleuse depuis la perte de Patrick Might, et soupira doucement avant de s'excuser puis de monter dans un arbre le plus proche de la route. .

Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2391
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Dim 15 Jan - 15:12

ARCHIVAGE DES RPS


Ce sujet n'a pas reçu de message depuis PLUS d'un mois et malgré les relances, il n'y a eu aucune réponse, il est donc ARCHIVÉ et placé dans la catégorie RP archivé. Si toutefois vous voulez le récupérer, il suffira de me le demander.

RP ABANDONNÉ



"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Lun 16 Jan - 20:14
Justement j'allais demandé de l'archiver merci !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Jacob & Elea ⚜ Un nouveau départ ? ou pas...
Scientia Magicam :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS ABANDONNÉS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-