AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Une sombre clarté, une douce malveillance... [Cheryl]
 :: Scientia Magicam ::  Royaume des Hommes :: La forêt


Je suis un excellent archer
Messages : 1232
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Dim 9 Avr - 11:03














Une sombre clarté, une douce malveillance...
Cheryl & Elea
Leaf transportait Elea sur son dos. Cette dernière était blessé et ça ne voulait pas guérir. Un peu vaseuse, la jeune elfe s'allongea sur son cheval en tenant fermement les rênes pour ne pas tomber. Elle s'était battue avec des sorciers noirs. Elea s'était arrêté pour les surveiller et avait décidé de les attaquer à la nuit tombée. Même si elle savait qu'ils l'avaient senti venir depuis un moment, cependant, la jeune elfe ne s'était pas arrêté là. Car aucun ne s'était reposé, bon nombre avait fait apparaître des soldats noirs à l'armure magique. La jeune elfe s'était défendu avec rage avant qu'un des soldats lui plante sa lame dans l'épaule. En l'arrachant, Elea avait déjà sentie les effets néfaste d'un quelconque produit magique et était remonté sur Leaf pour fuir l'ennemi.

Leaf s'arrêta dans une clairière et Elea se laissa glisser le long du flanc de la jument. Une fois au sol, tout en grimaçant, Elea écarta son cataplasme de feuilles bouillies de sa blessure. Des veines noirs étaient apparus, horribles, lui remontant jusqu'au cou et la moitié de sa joue. Elle avait tout tenté, rien n'y faisait. La lame avait due être plongée dans du poison qu'elle ne connaissait pas. La douleur se propageait dans tout le corps de la jeune elfe. Son bras, était comme, engourdi. Elle se laissa tomber en arrière, fixant sans le voir, le ciel qui commençait doucement à s'assombrir. Qu'est-ce qui lui avait pris de s'en prendre à ses sorciers noirs ? L'envie d'en finir ? L'envie de se défouler ? Les deux peut-être ? La jeune elfe ferma les yeux. Deux cernes rouges s'étaient formées, elle était plus pâles que d'ordinaire.

On voyait presque l'intérieur de son corps, tellement s'était translucide. Elea avait du mal à avaler et à respirer de l'air, obligé de respirer vite. Elle étouffait et les veines noires qui continuaient leur ascension le long de son visage, le long de son bras droit. Le bras qui lui servait à porter son épée, à tirer à l'arc. Elle serra les dents, rouvrit les yeux. La jeune elfe avait tantôt froid, puis tantôt très chaud. De la sueur froide lui coulait le long de l'échine. Elle se tourna sur le côté gauche en gémissant, sentant les naseaux de Leaf contre son oreille, puis sur son épaule. On aurait cru que la jument comprenait le mal de sa jeune maîtresse et partie au triple galop chercher de l'aide au prochain village, laissant agonissant la jeune elfe.


until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear


Je vais faire simple: J'arrête pendant un temps le forum ! je reviendrais peut-être pas, j'en sais trop rien !
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2172

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Avr - 16:03

Une sombre clarté, une douce malveillance....

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




Un mois que j’avais accouché, des jumeaux, un garçon et une fille rendant Ben fou de joie. J’avais repris une vie quasiment normale vu que je devais nourrir mes enfants toutes les trois heures. Malgré tout j’avais besoin de moments de solitude et Ben m’épaulait beaucoup. J’aimais me rendre au lac prendre un bon bol d’air lorsque le soleil se montrait en fin d’après midi. Le soir je rejoignais souvent Ophéa à la clairière pour retrouver nos instants complices qu’elle aussi avait besoin.

C’est en revenant d’une promenade au lac que je faillis être renversée par un cheval. Ben le stoppa et lorsque je le rejoins je reconnus Leaf, la jument d’Élea. Je regardais Ben inquiète :

- Élea n’abandonnerait jamais Leaf, c’est une chose évidente. Ben je dois la monter afin de comprendre, j’ai encore une bonne heure avant la tétée, je te laisse t’occuper de nos petits amours.

Ben m’embrassa et me dit de faire ce que dictait mon cœur. Je pris un petit baluchon avec des gâteaux et de l’eau et je grimpais sur Leaf qui se laissa faire puis je lui demandais de me mener vers sa maîtresse. Elle partit comme une flèche et me sentir ainsi lancée au galop, les cheveux au vent et mon visage offert à l’air doux de cet après midi de printemps, me faisait le plus grand bien. Arrivée à l’orée du bois, elle s’arrêta net mais je ne voyais rien. Je descendis, attachais Leaf à un arbre et je cherchais en appelant Élea. N’obtenant aucune réponse je me suis dit qu’elle devait être à couvert et je cherchais un peu plus dans les fourrés et là, je la vis, elle ne bougeait plus.

Je m’approchais et compris qu’elle était inconsciente et empoisonnée. Je connaissais ce sang noir qui prenait le temps de nous faire souffrir en nous brûlant de l’intérieur avec de se fixer lorsque nous étions à l’article de la mort. Je fis un garrot au bras d’Élea et lui ouvrit les veines au niveau du coude afin de faire évacuer un maximum de venin. Je fis une incantation et lançais un sort de magie noire sur celle que j’aimais comme ma fille. Dès lors je vis le poison sortir de son corps et elle reprit des couleurs. Elle était très pâle et je fis de mon mieux pour l’installer sur le côté le temps d’aller chercher Leaf. Lorsque je revins elle était debout telle un mort-vivant et brandissait son épée vers moi. Je la fis tomber dans une sorte de coma et demandais à Leaf de s’agenouiller afin que je puisse hisser Élea sur son dos. Nous reprîmes la route d’Ad’Lucem et je la conduisis chez Ben vu que nous vivions ensemble désormais.

A notre arrivée, Ben prit Élea dans ses bras et l’installa sur le lit de la chambre d’amis. Elle finissait d’évacuer le sang noir.

- Ben, nous allons devoir nous relayer afin de pouvoir la guérir. Ce sang ne doit plus être noir mais rouge mais elle ne doit pas faiblir. Je vais donner la tétée aux enfants, je te la confie.

Après quatre heures à nous relayer, enfin Élea repris conscience. Son sang était redevenu rouge mais j’allais devoir lui faire pire que les sorciers noirs pour la ramener dans le droit chemin. Cependant je ne voulais pas le faire sans son consentement.

- Bonjour Élea et bienvenue parmi nous.


Je lui souriais, me reconnaissait-elle ? Elle était si faible.


© OswinWho




Dernière édition par Cheryl Daynight le Sam 13 Mai - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 1232
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Lun 1 Mai - 11:26














Une sombre clarté, une douce malveillance...
Cheryl & Elea
Rien avait présagé qu'Elea se ferait avoir. Après tout, elle était maligne, doté du pouvoir d'entendre loin, plus loin que peu permettre, en temps normal, des oreilles d'hommes. Mais elle n'était pas humaine, juste une elfe. Pourquoi s'être mis en tête d'attaquer les soldats noirs au lieu d'attendre et de passer ? Juste histoire de montrer ce qu'elle valait vraiment, ou alors, tout simplement de partir assez vite ? Sa stupidité, à valu le fait, qu'elle fut blessé par une des armes des soldats noirs. Les veines lui brûlaient, tout son corps était en feu. Dans le lointain, elle vit sa mère, qui lui tendait la main, avec un sourire radieux. La lumière blanche auréolait le corps de sa mère et cette dernière lui disait de venir, de la rejoindre. Que cela faisait tellement longtemps. Qu'elles avaient tellement de chose à se raconter. Elea était très tenté de la rejoindre, de prendre cette main, de dire, ô combien, sa mère lui manquait. Qu'elle était devenu un être méprisable, et qu'elle préférait devenir mercenaire, plutôt que d'aider son père. Elea se détestait, elle s'était perdu depuis la rupture, qu'elle en avait jeté les objets offert par Patrick, dans les flammes dans feu divins. En espérant, qu'il lui donne, à lui, une maladie ou une quelconque chose de grave.

La jeune elfe finit par attraper la main de sa mère et toutes les douleurs s'évaporèrent. Elle atterrit doucement dans un immense jardin fleurie, mais ne le reconnu pas tout de suite. Sa mère était installé sur un banc de pierre.

« - Quel est cet endroit mère ? »

Mais la femme continuait de lui sourire et lui proposa d'un geste de la main, de s'installer près d'elle. Ce que fit Elea sans attendre.

« - Tu ne le reconnais pas, cher enfant, c'est l'endroit où je t'emmenais quand tu étais encore qu'un être plein de bonté divin ! Que t'arrive-t-il Elea ? Tu as changée, tu n'es plus cette enfant qui veut aider son prochain ! Pourquoi t'en être pris à ces hommes ? »

Elea ne sut quoi répondre à sa mère. Elle savait que cette dernière était morte quand elle était encore qu'une enfant. Mais la savoir là, près d'elle, la réconfortait. Elle avait besoin d'un soutient, alors que tous ses amis l'avaient abandonnés quand elle avait besoin d'eux. Sa mère était là.

« - Je ne sais pas, mère. Je ne m'en souviens plus, je... »

Une douleur atroce la traversa et elle se plia en deux. Elle se recroquevilla sur elle-même pour se redressa doucement.

« -Elea ma chère petite fille, il faut que tu te ressaisisses, tu entends ? Cesse de te battre pour rester ici, avec moi, bats-toi pour retourner auprès des vivants, ce n'est pas ton heure ! »

Elea pleurait à présent. Elle serra sa mère contre elle.

« - Peu importe ce que tu as vécu, sache que ce n'est pas la fin de tout, tu le sais, tout a une fin et tout a un renouveau et une première fois ! Je te l'ai apprit mainte fois, comment as-tu pu l'oublier ? »

Elea soupira et se laissa aller avant d'être tiré vers le haut. Vers les vivants. Pourtant, elle tenait fermement sa mère contre elle, dans l'espoir vint, qu'elle puisse remonter avec elle.

« Je t'aime mère... »

Puis plus rien. Le noir complet. Elle s'éveilla et papillonna des paupières. Elle respirait mieux mais ne reconnaissait le lieu. Une voix familière l’accueillit non loin d'elle. Elea se redressa difficilement, des douleurs étaient encore présente.

« - La magie des armes des soldats a dû infecter mon sang... Je te remercie de m'avoir sauvée, j'ai bien cru que j'allais mourir ! »

La voix de la jeune elfe était lointaine, sa bouche était pâteuse. Elle avait soif. Elle comprit que c'était Cheryl qui l'avait aidé. Et que Leaf avait été la chercher.


until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear


Je vais faire simple: J'arrête pendant un temps le forum ! je reviendrais peut-être pas, j'en sais trop rien !
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2172

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 13 Mai - 17:39

Une sombre clarté, une douce malveillance....

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




Enfin elle parlait, Élea revenait vraiment de loin et ses premières paroles furent de me remercier. Elle était consciente de ce qui c’était passé, c’était déjà une bonne chose.

- Comment te sens-tu ? Tiens bois un peu.


Je ne pouvais passer à l’acte dès aujourd’hui, elle devait absolument reprendre des forces et être consentante avant de la faire souffrir au possible afin qu’elle redevienne la belle personne qu’elle était nettoyée de tout ce sang noir. Elle ne devait absolument pas flancher et reprendre un maximum de force. Je lui avais préparé un repas facile à avaler et je l’aidais car ses gestes n’étaient pas encore bien coordonnés.

- Racontes moi ce qu’il s’est passé ? Tu as été attaquée par des soldats des ténèbres ? Tu n’avais pas d’endroit pour te cacher ? Pourquoi s’en sont-ils pris à toi ?

Elle n’avait pas encore la force de s’expliquer. Ben entra alors avec nos bébés dans leur petit lit roulant fabriqué par Rulf. Ils dormaient à poings fermés et je les présentais à Élea.

- Je te présente Fleur et Nico, nos petits amours. Ils ont un mois et demandent beaucoup d’attention. Ils sont notre fierté. Oh c’est vrai tu ne savais pas, cela fait si longtemps que je ne t’ai vu. Tu m’as manqué tu sais.

Élea regardait les jumeaux en souriant. Fleur tétait dans le vide et Nico suçait son poing. Je continuais de la faire manger et Ben proposa de l’emmener faire un tour. Elle commença par refuser mais il la prit dans ses bras et l’emmena respirait l’air vivifiant du matin.

- Ne me dis pas que tu n’apprécies pas jeune fille ? Je t’emmène voir quelqu’un.

A cette heure ci il y avait peu de monde dans les rues d’Ad’Lucem et Ben traversa la rue avec Élea dans ses bras, il l’a conduisit auprès de Leaf. Elle lui fit un superbe sourire en guise de remerciement.

- Ne me dis pas que ma surprise n’est pas géniale. Je te laisse un moment avec elle. Je vais te caler entre deux bottes de foin. Je reviens dans un petit quart d’heure et je te ramène à la maison. Ne t’aventure pas à faire un pas sans moi !

Ben revint me voir et me dit que l’idée était bonne. Il retourna la chercher et la trouva aux pattes de Leaf, très affaiblie. Il la prit dans ses bras et se rendit compte qu’elle avait pleuré. Arrivés à la maison il la posa doucement sur le lit et la couvrit. Il me rejoint et je le rassurais :

- Ne t’en veux pas, je suis sûre que tu lui as fait plaisir. Elle est encore trop faible mais tu lui feras cette promenade matinale tous les jours si cela ne t’ennuie pas. Cela l’aidera beaucoup, elle a besoin d’être rassurée autant sur son sort que sur celui de sa jument. et moi je lui demanderais ce qui s'est passé jusqu'à ce qu'elle accepte d'en parler


© OswinWho




Dernière édition par Cheryl Daynight le Ven 26 Mai - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 1232
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Jeu 18 Mai - 12:08














Une sombre clarté, une douce malveillance...
Cheryl & Elea
Elea aurait pu prendre un autre chemin, se retrouver ailleurs. Mourir dans un coin, où personne ne se rendrait compte de son absence. Quitter Scientia, faire comme Adelia, se laisser aller à mourir tranquillement auprès de l'arbre sacré de son enfance. Le Grand Arbre aurait veillait sur elle, comme il avait veillé sur sa mère quand elle est morte d'une maladie grave. Elea n'était plus immortelle après tout. Et rien que le fait d'être dans cet état, lui fit sentir qu'elle avait qu'une seule vie. Pourtant, elle avait choisi son destin, celui de se rendre non loin de la terre des Hommes, Audasia. En ouvrant les yeux à ce moment là, Elea avait été surprise de voir Cheryl. Pensant qu'aucun de ses amis ne lui adresserait la parole vu ce qui s'était passé avec un certain mage. Réalisant alors, qu'elle était en vie. Cheryl lui tendit de l'eau fraîche, Elea but une grande rasade de cette eau, qu'elle pensait ne jamais goûter de nouveau. Se sentir de nouveau en vie, lui fit reconnaître que l'eau avait un goût plus différent que les autres fois. Ou alors c'était son imagination.

Elea ferma un instant les yeux puis les rouvrit en papillonnant des paupières. Cheryl l'aidait ensuite à manger un peu, mais Elea n'avait pas vraiment faim. Autant se forcer pour reprendre un peu de contenance. Son amie commençait déjà à lui poser des tonnes de questions qu'Elea balaya d'un revers de main. Elle n'avait pas encore la force nécessaire pour répondre à ses questions, mais fit comprendre qu'elle y répondrait volontiers plus tard. Le mari de Cheryl rentra avec deux magnifiques bébés que son amie présenta comme étant Fleur et Nico, des jumeaux. D'ailleurs, cela semblait étrange ce que Cheryl lui disait. Elea avait longuement pensé que tous ses amis avaient prit le partit du mage et n'avait pas voulu entendre sa version. Mike ne voulait pas s'en mêler, préférant s'entraîner avec elle pour lui faire changer d'avis. Cependant, elle ne voulait plus jamais en parler, gardant tout pour elle. Et être triste dans son coin...

Elea regardait le spectacle des enfants endormis et eut un léger sourire. Le compagnon de Cheryl proposa de l'emmener quelque part. Réticente à l'idée de quitter les lieux et à l'idée de les déranger, elle ne voulut pas tout de suite. Cependant, elle finit par capituler et se retrouva dans les bras de l'homme. Cela faisait tellement longtemps qu'elle ne s'était pas retrouver dans les bras d'un homme de la sorte. Ad'Lucem semblait bien calme en ce matin. Elea avait l'habitude de voir des marchants en tous genres, mais pas aujourd'hui. Leaf lui apparut alors et la jeune elfe se sentit soulager. Leaf lui avait sauver la vie plus d'une fois, elle lui en devait tant. Leaf était resté avec elle. Soudain alors qu'elle était seule sur des bottes de foin, elle songea à son rêve pendant qu'elle était inconsciente. Sa mère lui était apparu. Elle rejoint Leaf et se serra contre les jambes de l'animal et se mit à pleurer. La jument baissa la tête et avec son nez souffla dans l'oreille d'Elea. La jeune femme se sentit soulever de nouveau du sol. De nouveau dans le lit, Elea ferma les yeux en soufflant doucement et regardant le plafond.



until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear


Je vais faire simple: J'arrête pendant un temps le forum ! je reviendrais peut-être pas, j'en sais trop rien !
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2172

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Mai - 15:33

Une sombre clarté, une douce malveillance....

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




Ben emmena Élea durant trois matinées d’affilée, le quatrième jour elle demanda à marcher seule et du coup ce fut moi qui l’accompagna. Arrivées à l’écurie, Leaf voyant sa maîtresse debout lui fit une scène trop touchante. Elle s’accroupit devant elle et lui poussa le bras doucement, je les laissais un instant à leur étreinte en souriant. Élea caressait sa jument et ne disait mot, elle lui embrassa le museau et revins vers moi.

- Lorsque tu seras plus solide, je te laisserais remonter Leaf mais tu partiras en compagnie de Ben la première fois. Ta jument est un animal extraordinaire, elle est venue me chercher et m’a fait comprendre que quelque chose n’allait pas. Elle s’est baissée pour me faire comprendre qu’elle voulait m’emmener quelque part. Tu as une bête qui tient vraiment à toi. Quand à tes sales idées comme quoi tu aurais dû y rester, tu oublies. Tu n’as pu voir ta mère qu’en rêve, elle n’était pas réelle mais il est vrai qu’une mère ne laisse jamais son enfant. Élea lorsque tu iras mieux je te demanderais de me laisser entrer plus profondément dans ta tête afin que je me rende compte à quel point tu as été empoisonnée. Je t’ai fait évacuer le sang noir mais j’ai peur qu’il ne soit allé trop loin et si c’est le cas, il me faudra te faire souffrir pour te rendre ta liberté. C’est un très mauvais moment à passer mais pour l’avoir vécu, je puis te dire que tu n’en ressors pas totalement indemne. Mais tu seras à nouveau toi avec tes propres pensées et tes propres désirs. Eh oui je suis entrée dans ta tête mais pour t'aider, je n'ai pas cherché à savoir mais à t'empêcher de replonger. J'ai besoin de ton accord pour te sauver sinon cela ne servira à rien. Acceptes-tu de me parler de ce qu’il s’est passé ? Je ne veux pas te forcer.

Élea me regarda et à voir sa faiblesse, je lui dis que nous allions rentrer. Sur le trajet, je vis une larme rouler sur sa joue, elle revivait ses instants terribles mais ne disait mot. Elle s’entrava une ou deux fois avant de rejoindre la maison. Je l’aidais à s’asseoir sur le lit, elle me regarda et me prit dans ses bras. Je la serrais fort et lui dis que tout allait bien, qu’elle était en sécurité.


© OswinWho




Dernière édition par Cheryl Daynight le Jeu 29 Juin - 13:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 1232
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Ven 2 Juin - 15:12














Une sombre clarté, une douce malveillance...
Cheryl & Elea
Elea ne pouvait empêcher ses larmes de couler, et ce n'était pas fautes de vouloir essayer. On pourrait croire qu'elle les avait retenue tellement longtemps. Qu'elle avait tellement envie de se laisser aller à ce désire, de se vider complètement. Pourquoi maintenant ? Pourquoi aujourd'hui ? Peut-être parce qu'elle avait failli mourir, tout simplement. Ou parce qu'elle avait compris qu'elle était bien seule et que personne ne comprenait son désarrois. Elea avait compris que seule sa mère aurait pu l'aider à surmonter ce qu'elle avait vécu. Maintenant, elle n'était plus de ce monde. Le fait de l'avoir vu en songe, remonter tellement de souvenir en la jeune elfe. Heureusement que Leaf avait été là. Cet animal était incroyable, leur amitié ne cesserait jamais de surprendre Elea.

Au fil des jours qui suivirent, Elea demanda à ce qu'elle puisse marcher seule. Aussi, elle voulait se retrouver seule. Cependant, Cheryl l'accompagna dans sa marche. Une fois auprès de Leaf, cette dernière fut ravie de voir que l'état de sa jeune maîtresse allait mieux, qu'elle en fit des courbette. Elea ne put s'empêcher de sourire à cette attitude et la pris dans ses bras. Cheryl s'éloigna pour les laisser un instant seule à seule. Elea caressa la crinière de la jument, lui embrassa délicatement le nez et revint vers Cheryl qui l'attendait non loin. Cheryl se mit alors à lui expliquer le comportement de Leaf face à tout cela, le fait qu'elle était directement venu chercher quelqu'un qui pourrait venir aider sa jeune maîtresse. Elea avait envie de repartir au plus vite d'ici, à présent, rester au même endroit lui était insupportable. Elle avait tout perdue, son père l'avait bannis des terres d'Eddendril, elle ne pouvait plus y mettre les pieds, sauf si elle se rendait pour être en cellule. Son père ne lâcherait pas aussi vite le fait qu'elle avait été avec un humain et avait « trahi » les siens. À quoi bon continuer quand il n'y a plus rien à qui se raccrocher ? Mais elle songea encore à sa mère et cela lui donna un baume au cœur. Il allait falloir qu'elle retrouve de quoi la maintenir en vie. Plus de quête de traque quelconque pour juste se mettre en danger.

De retour à la maison, Cheryl l'aida à s'asseoir sur le lit. Machinalement, elle l'a pris dans ses bras et pleura encore un peu. Cheryl pensait qu'Elea s'était mis en danger à cause d'un poison. Ce qui n'était pas le cas, au contraire. Elle relâcha son étreinte avec Cheryl et souffla par le nez doucement. Ce qui calma légèrement ses larmes.

« - L'histoire est compliqué, je ne sais pas si tu es au courant, mon père m'a rappelé à lui pour que je me rende en terre d'Eddendril pour sauver les miens... sauf qu'une fois sur place, il n'y avait rien et il a juste effacer ma mémoire, j'ai oublié l'homme que j'aime... Par la suite, mon père a assassiné l'ami qui me venait en aide à retrouver ma mémoire et l'homme que j'aime est parti sans laisser de trace, il m'a abandonné à mon sort ! Mon père... »

Elea s'arrêta un instant de parler puis soupira tout en regardant autour d'elle.

« Mon père m'a alors bannie, parce que j'ai monté des grades, grâce à ce qu'il m'avait fait (effacement de la mémoire) je suis devenue commandante d'un groupe d'elfe, mais quand j'ai repris conscience, j'ai tout quitté à la recherche de la vérité et... »

De nouveau, Elea s'arrêta de parler, un ange passa. Elle se toucha le front. Parler la soulageait, mais aussi la fatiguait. Pourtant, elle reprit son récit.

« Et je n'ai plus rien ! Je n'ai plus le droit de me rendre à Eddendril parce que j'étais avec un humain et pas un elfe ! Mon père a ses principes, pendant que je ne savais plus ce que je faisais, il voulait que j'épouse Ezarel, un ami de longue date, bien entendu un elfe, qui n'a pas les même convictions que moi ! Puis au fil des jours, je me suis renfermé sur moi même, la douleur d'avoir perdu l'être aimé été s'y intense, si... »

Encore une fois, la jeune elfe fit une pause dans son récit.

« Je ne serais l'expliquer, j'avais la sensation qu'on m'arracher les membres un par un et le cœur, mes organes étaient très lourd, comme si j'étais en train de mourir ! Et je voulais me mettre constamment en danger, j'ai commencer à traquer des hors-la-loi puis comme tu as pu le voir, j'ai attaqué des soldats noirs, l'un d'eux ma blessée et son arme avait du poison dessus ! Je t'accorde, que ce n'était pas très malin de ma part et je suis d'accord pour que tu opère de ta magie en moi ! »



until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear


Je vais faire simple: J'arrête pendant un temps le forum ! je reviendrais peut-être pas, j'en sais trop rien !
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2172

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Juin - 13:48

Une sombre clarté, une douce malveillance....

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




Élea se confia en expliquant que son père l’avait rappelée afin qu’elle sauve les siens. Ainsi c’était ça son départ précipité de la fête de Jeyd. Pourtant son père était présent pourquoi n’est-il pas reparti avec elle si son peuple était en danger ? Pourquoi n’a t-il pas demandé de l’aide vu que tous les plus grands y étaient réunis. Je n’aimais pas cet homme et ses principes d’antan.  Elle m’apprit qu’il lui avait effacé la mémoire et qu’elle avait perdu l’amour de Patrick. Savait-elle qu’elle l’avait détruit et qu’il recommençait à peine à se reconstruire ? Mais ce n’était pas à moi d’expliquer tout cela, c’était du passé et elle était jeune elle allait surement retrouver l’amour.

Ainsi son traître de père l’avait laissé grimper les échelons de son armée afin de mieux la manipuler. Quel père indigne ! Elle m’expliqua sa fuite, sa recherche de vérité mais je savais par Patrick que tout était fini entre eux et qu’il voulait passer à autre chose. Élea allait devoir faire face seule.

- Je sais que Patrick et toi c’est fini et je ne me mêlerais pas de vos affaires. C’est à vous de vous reconstruire chacun de votre côté. Mais ce qu’a fait ton père est ignoble. On efface pas la mémoire de quelqu’un parce qu’elle rompt les principes. Je l’ai fait et mes parents m’ont donné leur bénédiction. Je déplore son geste. Quand à ta quête de vérité elle n’aboutira peut-être jamais alors essaies de passer à autre chose. Dis toi que tu es Élea, archère émérite et soigneuse. Pense à toi avant tout. Et maintenant puisque tu m’y autorises, je vais entrer dans ta tête. Ne résiste pas.

J’entrais en transe et je pénétrais dans la tête d’Élea. Elle errait dans les bois l’air soucieuse et des larmes perlaient de temps à autre sur ses joues. Je la vis s’avançait vers des hommes....des sorciers noirs...Non ne fais pas ça Élea ! ....Trop tard je la vis déclencher les hostilités, lorsqu’elle se retourna, je vis Ragnar qui la mettais en joue avec une arbalète, elle réussit à éviter le tir....Mais que se passe t-il pourquoi as-tu si peur ? ...Oh mon Dieu...Ragnar lui enfonce une lame dans le corps puis la ressort et la lèche. Il attrape le visage d’Élea et le lèche de bas en haut....Beurk !.....Il lui lèche ensuite son épaule blessée et se met à rire, la propulsant au sol. Elle réussit à grimper sur le dos de Leaf et à s’enfuir. Puis elle tombe, le poison la brûle et Leaf s’en va.

- J’ai tout compris, tu as été empoisonnée par Ragnar le frère de Kairhal et il t’a hélas fait passer sa salive dans ton organisme. Je vais devoir te faire souffrir en lançant un sort qui va te brûler l’intérieur du corps et pour cela je vais t’attacher solidement.

Une rude épreuve attendait Élea mais elle accepta. Je l’attachais fermement avec Ben et nous la couchions sur le lit auquel nous l’attachions de nouveau. Je lançais mon sort de purification, sort des sorciers noirs, et elle réagit rapidement, elle hurlait, elle pleurait, ses yeux devinrent rouges et on aurait dit qu’ils sortaient de leurs orbites, elle transpirait énormément et dans un dernier cri elle sombra dans l’inconscience. Si Ragnar avait réussi et que dix jours étaient passés, elle aurait été son esclave.

J’étais épuisée mais je restais à son chevet.


© OswinWho


Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2172

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Aoû - 18:44
ARCHIVAGE DES RPS
Ce sujet n'a pas reçu de réponse depuis 1 MOIS.

Vous êtes prié de contacter le membre concerné afin de le relancer.

Si aucune réponse n'est apporté à ce sujet dans 15 JOURS, il sera archivé

Le Staff


Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 1232
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Mer 9 Aoû - 15:18














Une sombre clarté, une douce malveillance...
Cheryl & Elea
Elea s'était libéré la tête en se confiant à Cheryl. Cependant, elle doutait fort que ça fasse quoi que ce soit que de remonter de mauvais souvenir. À présent solitaire, la jeune elfe n'avait pas d'autre choix que de dire ce qui n'allait pas à une amie. Si un temps soit peu, Cheryl en était une. Enfin, Elea se sentait tout de même soulager d'en parler à haute voix, cela lui enlever des points dans l'estomac et d'arrêter de se remettre sens cesse en question du pourquoi elle en était arrivé là. La jeune elfe était faible en ce jour, et il allait bien falloir qu'elle mette des mots sur ce qu'elle a : La dépression. Mais, avec tout cela, elle commençait à remonter la pente, repensant à sa mère. Une fois qu'elle serait de nouveau rétabli, elle reprendrait le chemin de sa destiné. Cheryl allait guérir et elle serait de nouveau sur pied. Après tout ce qu'elle a vécu, elle irait se reposer quelque part et pourquoi pas, oublier définitivement son passé ?! Aller de l'avant. Ne plus y songer, se faire violence et partir de Scientia ?! Elle allait devoir y réfléchir durement.

Cheryl lui parla de Patrick et Elea eut une énorme grimace à l'évocation de ce nom, à telle point, qu'elle avait envie de repartir sans prendre la peine de se faire guérir. Elle bloqua sa respiration ferma les yeux et se força, voire se fit violence pour prendre sa décision : Oublier tout. Autant commencer maintenant. Des mots fades, encore, les remplaçant par ceux de sa mère avant tout. Elle laissa Cheryl la soigner sans en prendre vraiment conscience. Elea n'entendit pas ce que Cheryl lui disait, tout était lointain. Elle revivait pourtant toute la scène. Encore quelques jours, et elle serait morte à l'heure actuelle. Heureusement que Leaf était là, sans elle, Elea serait perdue.

Elea s'éveilla. Combien de temps s'était écoulé depuis tout ceci ?! Des lunes et des lunes ? Ou juste quelques heures ? Elle n'en savait rien. Ses yeux lui piquaient un peu en les ouvrant doucement. Sa voix était éteinte pour pouvoir prévenir de son réveil à la personne à son chevet. Il lui fallu quelques secondes pour réaliser que c'était Cheryl qui s'était assoupi avec les jumeaux. Encore la tête qui tourne, Elea se redressa et porta une main à son front. Le lit grinça, se qui fit bouger un des bébés et réveiller Cheryl. D'une voix lointaine, Elea se mit à parler.

« - Merci, grâce à toi, je suis de nouveau sur pied ! Je ne vais pas rester trop longtemps à vos côtés ! Leaf me conduira quelque part pour me reposer au mieux. Je vais aller la préparer ! »

Sur ces mots, Elea tendit la main vers le broc d'eau prés d'elle, et bu une bonne rinçade avant de quitter le lit. Elle faillit chuter, mais se retint. Elle sourit à Cheryl et quitta la chambre après être vêtue. Une fois dehors, elle salua Cheryl et son époux, avant de grimper sur Leaf et de s'éloigner. En chemin, elle s'attarda sur des baies, mais était encore incapable de chasser. Une fois à plusieurs lieues, Elea se reposa dans une auberge avant de reprendre son chemin.

fin


until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear


Je vais faire simple: J'arrête pendant un temps le forum ! je reviendrais peut-être pas, j'en sais trop rien !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Une sombre clarté, une douce malveillance... [Cheryl]
Scientia Magicam :: Scientia Magicam ::  Royaume des Hommes :: La forêt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» La nuit est Sombre, mais l'Amour l'éclaircira toujours. || Ft Douce Orchidée
» Une ruelle sombre
» [BAL] Douce tromperie (PV Marie-Anne et Marine)
» Douce Missive... [Shaelyss]
» .Sombre rêve. |.Libre.|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-