AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Je suis un excellent archer
Messages : 1228
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Mer 26 Avr - 10:06






Carnet d'Elea Edgerton

âge: 24 ans Δ Groupe: Elfe Δ Pouvoir: Biokinésie, Empathie, Nyctalope, Vision lointaine, Audition décuplée (5/5 pouvoirs)

INVENTAIRE

→ Parchemins
→ Encre
→ Plumes
→ Couverture en peau d'ours
→ fiole vide
→ herbe médicinale
→ Ration de lapins
→ Briquet en silex (offert par Adelia)
→ Baies dans un chiffon
→ Carquois 25 flèches
→ Arc en fer forgé à Fortilia
→ Bracelet de force en cuir
→ 2 Dagues
→ 1 épée forgé en terre d'Eddendril
→ Perdrix reste

POUVOIRS

▬ BIOKINESIE : Pouvoir qui consiste à agir sur la matière vivante visible ou non à l'œil nu. Ce pouvoir a une large utilisation car vous pouvez interférer avec la végétation mais aussi vous guérir vous même et les autres.

▬ EMPATHIE : Ce don permet à celui qui le possède de ressentir toutes les émotions et les sentiments des autres. Bien que ce soit un atout dans certains cas, il est aussi un poids énorme pour celui qui le porte. En effet, l'empathique ressent toute la souffrance du monde, et cela peut mener à des situations extrêmes.

▬ NYCTALOPE : Le pouvoir de voir dans le noir, en noir et blanc, nous ne distinguons pas la couleur.

▬ VISION LOINTAINE: Pouvoir de voir loin, pratique pour le tir à l'arc ou les attaques.

▬ AUDITION DÉCUPLÉE : Entendre des sons bien au-delà des limites humaines normales



Ses animaux

Lifin ▬ Aigle royal pour les correspondance entre Fortilia et Elea, offert par ses souverains pour sa première mission. Elle eut le droit de la garder même après son exil. Lifin est très loyal en vers Elea

Leaf ▬  Leaf est une jument, c'est la monture de Elea offerte par son père pour sa première mission. Leaf est très gourmande et raffole de pomme bien sucré et d'herbe fraîche. Elle peut être difficile. Elle a déjà sauvé Elea d'une mort certaine.
Leaf est très loyal en vers Elea et ne la laissera jamais tomber.









until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear


Dernière édition par Elea Edgerton le Dim 28 Mai - 14:29, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 1228
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Dim 28 Mai - 10:26






Carnet d'Elea Edgerton


Sa famille


Je suis fille unique, si on peut dire cela comme ça. Je n'ai pas de frère, ni de sœur, ni de proches amis que je peux considérer comme tel. Mon père a rencontré ma mère à un banquet, il ne savait pas encore, à ce moment-là, qu'il allait devoir se lier à elle et faire d'elle son épouse. On a une vision des elfes très effacés, orgueilleux, imbus de leur petite personne, radins, prétentieux... Le parchemin ne serait pas assez long pour trouver tous les adjectifs qui nous définiraient. Mon père est de ce genre là, je dirais. Très près de ses origines, ne pas se mélanger, rester humble et droit. Ne pas aller au dehors des règles inculqués par les souverains. Ne pas procréer avec un humain par exemple, ça nous rendrait fragile, ça nous tuerait, car ça nous rendrait mortelle. Nous sommes immortelle et la race la plus fière qui existe, donc si nous nous mettions en tête de nous mettre avec un humain nous seront bannis. Mon père et ma mère étaient, si différent. On les a marié, du moins, de mon point de vue, on les a forcé à s'épouser. Ils ne s'aimaient pas sur le moment. Il n'y a rien de romantique là-dedans. Même si ma chère mère le voyait ainsi, romantique. Elle m'avait expliqué que mon père avait été maladroit pendant leur nuit nuptiale. Normal, il était pas confiant et ne la connaissait pas vraiment. Puis ils m'ont créé. Je suis née dans l'amour et la tendresse qu'on peut s'attendre quand on est une elfe. Pendant que ma mère m'apprenait les herbes, la nature, à parler avec le Grand Arbre de Albérya, les plantes médicinales, de son côté, mon père m'apprenait la chasse, le tir à l'arc et les combats au corps à corps. J'aimais les deux, je ne le cache pas. Au décès de ma mère, elle m'a légué son carnet de plantes médicinales et elle a laissé mon père dans un état de lamentation sans fin. Il est resté 365 lunes enfermé dans notre demeure. Je crois qu'avec le temps, il a appris à l'aimer profondément. Le fait de l'avoir perdu, à sûrement remonté en lui, qu'il l'aimait et aurait dû le lui dire. Elle est morte d'une maladie dans la souffrance et incurable, même avec de la magie. Mon père était contre la magie, il disait toujours qu'elle avait un prix. Il avait pas tord. Aucun de nous n'utilisait la magie, du moins, dans notre famille. Ma mère savait pourtant faire élever le vent et bouger les feuilles du Grand Arbre, manipuler la nature comme personne. Elle m'avait expliquer que mon père avait une mauvaise expérience avec la magie, c'est pour cela qu'il ne l'aimait pas. Quand mon père a pris conscience que j'étais encore là, il m'a fait inscrit au concours de Fortilia pour le tir à l'arc. De là, j'ai battu son record, je suis la meilleure archère, non, sans me vanter. Je suis une elfe bien différente de ce qu'on attend de moi. Je rêve de nouveaux horizons, d'un véritable amour, celui où on dit tout à une seule et unique personne et que même si elle part, on se sent encore engagé à elle... Mon père ne comprenait pas cela et suivait les coutumes, me marier à Ezarel, mais ça, c'est une tout autre histoire...

Alberya, ville natale


Alberya a sa propre  histoire. L'été tout est parfait, brillant, étincellement même. Je me souviens de ce village comme étant une bulle. Quand j'étais petite, avec Ezarel, on imaginait qu'on était seul au monde, que seul notre village exister. Qu'il y avait une limite à ne pas franchir, sinon, on finissait par disparaître de l'histoire, de mourir en quelque sorte. Que le Grand Arbre était cette limite. Alberya se situe au sud d'Eddendril, il y fait bon y vivre, j'y ai passé toute mon enfance. Je m'y sais fait des amis, c'est aussi dans ce village, que j'ai perdue ma mère. C'est aussi là, que je me suis fait une raison, que je n'étais pas une elfe ordinaire. Ma mère m'a appris pleins de choses sur notre peuple, mais en grandissant, j'ai vite compris qu'il n'y avait pas de limite. Qu'on pouvait aller vers l'au-delà, l'horizon était grandiose. Qu'il y avait d'autre village, d'autre ville, plus grande qu'Alberya. Et je rêvais de partir à l'aventure, malgré les réticence de mon père. Il venait de perdre son épouse, il ne voulait pas risquait de perdre sa fille chérie. Manque de pot, j'étais têtue, je voulais voir Hemgard, voir aussi Audasia et tous les autres pays qui bordaient ce monde. J'avais passé mon enfance à me dire qu'on était seul au monde, mais savoir qu'en fait, ce n'était pas le cas, me poussait à vouloir plus. Alberya restera toujours dans ma mémoire.

Le Grand Arbre d'Alberya


Alberya abrite depuis plusieurs siècles, le Grand Arbre. Pour ceux et celles qui sont croyant, le Grand Arbre nous protège. Il reflète la sagesse, la paix. On peut lui parler bien sûr, on peut déposer des offrandes. J'allais tout le temps à ses pieds quand ma mère était encore de ce monde. Elle m'emmenait toujours avec elle, quand elle avait quelque chose à Lui demander. Ce Grand Arbre, est notre sauveur, notre protecteur à tous. Des gens viennent de loin pour l'inaugurer. Chaque saison, ses feuilles changent de couleur, mais ne tombent jamais. De là, on fait une grande fête en son honneur, on le remercie de nous protéger, de veiller sur nous. Ma mère aimait à répéter, que, si une des feuilles du Grand Arbre viendrait à frôler le sol, il fallait vite partir. Que le Grand Arbre serait alors malade et qu'une guerre allait éclater dans tout les pays. Que cette guerre serait sans fin et ferait des ravages. Cependant, c'est arrivé qu'une seule fois, et c'était il y a bien longtemps. Pour le guérir, il a fallu parcourir des contrées encore plus lointaine et de trouver son cœur. De le ramener et rentrer dans l'arbre avec un cœur pur. J'ai été auprès du Grand Arbre quand ma mère est morte, je l'ai supplié de la faire revenir, je l'ai frappé de mes poings. Cependant, il est resté muet. Je sais bien qu'il est pas là pour créer des miracle, mais j'aurais tant aimé qu'elle me revienne. C'était égoïste, sachant qu'il y a des morts chaque jour et qu'Il ne peut pas se permettre de les faire tous revenir. C'est contre la loi de la nature.

Fortilia


Quand j'ai mit la première fois les pieds à Fortilia, c'était comme si tout mon monde prenait un sens. Il y a 4 souverains, ou peut-être plus, je ne sais pas trop. Chacun à son propre mot à dire. Je me suis retrouvé devant-eux là première fois je devais avoir 100 ans, en âge humain, je dirais 16 ans. C'était pour le concours de tir à l'arc. Fortilia abrite plusieurs peuples venu de partout et de nulle part. Elle est extrêmement bien protégée. Les elfes refusent toutes personnes vagabondes ou autre, c'est difficile de rentrer en ces terres. Surtout les nains, je ne comprendrais jamais pourquoi, on en veut autant à cette race, ils sont peut-être brute, mais l'époque est bien loin et même certains ne savent même plus pourquoi on se bat avec eux. Les autres fois où je me suis retrouvée à Fortilia c'était pour des quêtes. La première que j'ai faite, m'avait été donnée ici, dans le palais royal. Les autres fois, c'était pour me punir, et me bannir...

Mission loupée...


Ma première mission remonte à bien loin, je n'avais que 104 ans (20 ans en âge humain) une mission des plus simple, remettre une missive dans les villages avoisinants, leur prévenant de l'avancé des troupes ennemis. Mais je ne savais pas ce qui se tramait, je n'ai pas lu la missive que je détenais. À la place, j'ai filé à travers champs, à travers bois, aidé des paysans, et je me suis retrouvé, malgré-moi en terre des nains. Ils étaient en conflit avec d'autre peuple. Au départ, il ne vouait pas me faire confiance, après tout, je suis une arrogante elfe. Finalement, ils ont accepté mon aide, certains m'ont fait des cadeaux, d'autres avaient surtout hâte que je quitte leur pays à l'aide d'une fourche. Je suis resté en contact avec certains. Cependant, la missive n'était toujours pas arrivé à destination et une guerre éclata. Je m'étais demandé, pourquoi le Grand Arbre, si cher à notre peuple, ne nous avait-il pas prévenu ? Je n'ai obtenu aucune réponse. J'ai eu comme punition, d'aider les villages qui ont le plus souffert. Mais à y réfléchir, c'était ce que je désirais le plus au monde. Aider les gens, leur apporter mon aide. C'était la chose que je voulais, j'avais finalement trouvé ma voie. Cette mission loupée m'avait finalement, ouvert les yeux sur moi.

Amour et croyance...


Je me souviens de ma mère me racontant que, si on épousait un elfe, on restait immortelle, puisque les elfes vive plus de 900 ans. Si on se donnait à une race inférieur, (humain, nain, fée, métamorphe ou autres...) On perdait notre immortalité et nous devenons alors mortel par amour avec cette personne. On lui a fait cadeau de notre « fleur », de notre amour et on était condamné à vivre et vieillir avec cette personne. Car cette personne devra être unique. Je me suis donné à un humain, il a volé mon cœur et, dans un souffle du vent, je me suis vite rendu compte que ma mère m'avait dit la vérité. J'étais devenu mortelle, pour vieillir normalement et rester à ses cotés, par un véritable et doux amour partagé. Cependant, il m'a trahi et il m'a délaissé pour une faute, et je me retrouve mortelle et seule. Une amie m'a dit que ce n'était pas possible, que les elfes sont immortels, qu'on pouvait aimé plus d'une fois. Pourtant, je sens le changement en moi, je l'ai bien senti. Je me sens vieillir. S'il y a un remède pour revenir en arrière, je le ferais, s'il faut en venir à tuer l'homme qui m'a trahi pour retrouver mon immortalité, je le ferais, sans regret. Je suis condamné à erré en tant que mortelle, incapable d'aimer de nouveau, mon amour pour lui était véritable. À présent, il est douloureux, meurtrie, souffrance. Je ne supporte plus tout ce mal en moi, que je finis par faire n'importe quoi. J'ai combattu, à moi seul, des hordes de soldats noirs venu des terres obscure. Il va falloir que je me ressaisisse, que je me concentre de nouveau sur ma vie. C'était un coup bat de la part de cet homme, mais qui n'en a pas eu ? Je peux me relever, je le sais.

Ses pouvoirs


Nous n'avions pas de pouvoir dans ma famille. Du moins, c'est ce que j'ai toujours cru. Ma mère avait le pouvoir de créer le vent et de manipuler les plantes, les racines, la nature en général. Quand j'ai rencontré quelques personnes qui m'ont fait pensé que moi aussi  j'en avais en ma possession. Je n'ai pas voulu les croire. J'ai toujours été fasciné par les personnes étant dotés de don spectaculaires. À force de persévérance, j'ai fini par comprendre et apprendre que je pouvais, comme ma mère, manipuler la nature, construire des choses sans les toucher. Je ne pensais pas un seul instant que mon sens de l'écoute super développé, était un don, un pouvoir. Celui de ma vision non plus. Très serviable, cependant la Biokinésie reste encore pour moi un peu vague. J'ai lu que je pouvais guérir les autres et me guérir moi-même. Cependant, c'est encore difficile, il va falloir que je travaille là-dessus aussi.

Son bannissement


Je suis retourné à Eddendril, et entre temps, j'ai rendu visite à mon père. Nous étions plus vraiment proche. J'avais choisi le chemin de la liberté. Une fois que tout fut revenu à la normale, j'ai décidé de prendre mon propre chemin, d'aller de l'avant. J'ai donc rencontré un homme, avec qui partagé beaucoup de conviction, qui m'aimait pour ce que j'étais et non pas pour ma chair et ma beauté. Avec qui, je pouvais m'évader et qu'on était très lié. Cependant, je me devais de le dire à mon père. J'ai revu ce dernier pendant un banquet, de paix et d'alliance. Mon père voulait me parler seule à seule, mais cela ne s'est pas fait. L'homme avec qui j'étais a essayé de lui parlé, mais n'étant pas un elfe, mon père a refusé de l'écouter. Je me suis éloigné de mon père, comme on peut s'y attendre quand on aime un être qui ne suit pas les principes de ses parents. J'ai choisi l'homme avec qui j'étais plutôt que ma famille. Nous avons beaucoup partagé, et j'avais fait le bon choix. Par rapport à mon père, qui disait m'aimer et me forçait à faire des choses que je ne désirais pas. J'ai repris contact avec mon père, qui me demandait ma présence à ses côtés. En effet, quelque chose était arrivé à Eddendril et je devais aider mon peuple. J'ai laissé l'homme que j'aimais à Audasia pour retourner chez moi, sur mes terres. Cependant, c'était un piège pour effacer ma mémoire avec une pierre magique. De là, tout s'est passé très vite, mon père m'a promis comme épouse à Ezarel, qui était mon meilleur ami à une époque et qui ne partageait aucune de mes convictions. On avait rien à partager, on avait grandi trop vite, chacun de notre côté. Mais, j'étais devenu une bonne elfe, impossible de contredire mon père. Un de mes amis a essayé de me mettre en garde, je ne l'ai pas cru. J'ai fini par monter des grades de haut niveau, commandante d'une troupe d'elfe. Que j'ai conduit en terre hostile pour combattre des elfes noirs. L'ami qui m'a aidé s'est fait assassiner par mon propre père, car il tentait de m'aider. L'homme que j'aime a tourné sa veste, et m'a abandonné dans mon sort. Une fois que j'eus retrouvé la mémoire, j'ai essayé de le revoir, en vint. J'ai fui mon pays, sans demander mon reste, à travers les campagnes, les forêts et j'ai trouvé refuge au fond de moi. J'ai été par la suite banni par mon propre père. Je n'ai plus le droit de mettre les pieds en terre d'Eddendril.

Je suis devenu sombre, je me suis renfermé sur moi-même. Cherchant, en vint, de l'aide de la part de mes « amis ». Amis qui m'ont délaissé, j'ai fini par vouloir combattre l'ennemi seule. Je suis devenu à moitié folle, et j'ai essayé de me mettre à la magie noire. Chose que je n'ai pas faite, j'ai appris de ma magie, grâce à Cheryl au début puis seule. J'essaye de revenir à la raison, et au moment de mourir empoisonné, j'ai vu ma mère en songe. Cette dernière m'a parlé, ma fait comprendre bien des choses, j'ai entendu les mots que j'ai toujours voulu entendre de mes « amis ». J'ai refait surface, doucement. Et, pour l'heure, je peux dire que je vais mieux... En espérant, que je ne m'effondre pas de nouveau dans le néant total.


until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear


Dernière édition par Elea Edgerton le Mer 31 Mai - 16:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 1228
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Lun 29 Mai - 10:18
Plantes médicinales
NOM
Prénom
Artemisia absinthium

L'Absinthe joue un rôle important dans la circulation du sang.
Généralement se sont les feuilles et les sommités fleuries qui sont utilisé. L’Absinthe est un très bon stimulant et apéritive, tout en favorisant la digestion. C’est aussi un très bon antivomitif, qui d’ailleurs est très souvent utilisé contre le mal de mer et les nausées qu’il provoque. .Et pour finir, elle est un excellent vermifuge contre les ascaris et les oxyures, mais je vous conseil de masquer le gout car très amère. L'absinthe est une plante utilisée principalement pour lutter contre les maux d'estomac.
En infusion.

NOM
Prénom
Salvia

La sauge combat les sueurs, le manque d'appétit, la dépression physique et morale...

NOM
Prénom
Camomille

Consommées en tisane, ces plantes combattent les problèmes digestifs et ont des propriétés relaxantes. Elles détruisent certains parasites intestinaux. Cicatrisantes, elles peuvent aussi être utilisées en bain de bouche ou être appliquées sur les plaies ouvertes.

NOM
Prénom
Angélique

un cataplasme de ses fleurs fraîches bouillies ou macérées dans de l'huile, neutralise les venins, sa poudre ingérée dans une boisson apaise les troubles de l'estomac, les diarrhées, les toux, les grippes et les rhumes.

NOM
Prénom
Consoude

Elle a prouvé ses vertus dans le renouvellement des cellules de la peau et des muscles, participant activement à la guérison des fractures, entorses et autres élongations. La feuille de consoude atténue les douleurs dues à l'arthrose, aux crampes ou aux névralgies musculaires, en permettant un relâchement des muscles.
la consoude, appliquée en compresses, traite les contusions, les entorses et les fractures. Elle peut également être utilisée pour soigner les plaies et les escarres. En cataplasme, la consoude purifie les poumons et traite les toux sèches. ses mucilages en font un excellent traitement d'appoint en cas de crevasses ou de gerçures, voire de piqûres d'insectes.

NOM
Prénom
Ortie

L’ortie est une bonne alliée pour les femmes enceintes ou qui allaitent. Préparez une infusion avec les feuilles de la plante.

NOM
Prénom
Framboisier

Les feuilles de framboisier sont sans doute les meilleures alliées des femmes. Nutritive et riche en minéraux, cette plante tonifie l’utérus et soutient les femmes qui ont des problèmes au niveau du système reproducteur. Elle est aussi d’une grande aide pour les femmes enceintes ou qui allaitent.

NOM
Prénom
Plantain

le plantain favorise la guérison rapide de toute forme de plaie ou d’inflammation. Il resserre les tissus, soulage de la douleur et de la démangeaison. C’est le grand ami des personnes souffrant de piqûres d’insectes... le cataplasme de feuilles fraîchement mâchées arrête les réactions aux piqûres.. Toujours par voie interne, le plantain neutralise et élimine les poisons et toxines qu’il rencontre dans le corps.



until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 1228
Âge : 30

Feuille de personnage
Profession : Archère, aventurière
Amis & Connaissances: Cheryl, Mike, Teyla
Âge : 25 ans
avatar
Je suis un excellent archer
Elea Edgerton

Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/
Lun 12 Juin - 17:07
Post réservé


until the love runs out
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie. (⚡) W. Shakespear
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Une Elfe solitaire
» Arinos, elfe
» Sylkyn, l'elfe
» L’elfe de l’étang…
» Sayuki [ Elfe de glace éternelle ~ Modo ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-