AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Pharentik le fou - Jack et Rulf
 :: Scientia Magicam ::  Royaume des Hommes :: La forêt


J'adore la technologie
Messages : 639
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Mai - 22:55


Pharentik le fou

Feat Jack


Jack et moi allions partir à la recherche d'un baron fou sur les terres du petit royaume d'Audasia : un jeu d'enfant en somme !

La duchesse nous fournissait en vivre pour assez longtemps et nous promettez toute l'aide financière que nous jugerions nécessaire. Alors que nous nous apprêtions à partir en nous habillant, j'ironisais à propos de la générosité de la duchesse envers Jack :

"Oh, faudrait pas qu'elle en fasse trop, elle nous doit juste la vie, l'honneur et la gloire ! Ahhaha"

Je prenais mon sac, attendant que peu de temps que Jack soit prêt. Il prit le sien et ses armes. Nous prenions le chemin du village où habitait Aljurn, le frère de Jarn. Nous pensions trouver une piste par là. Je contactais Gorm par lettre, espérant que s'il n'arrive pas à la lire il ait l'idée qu'elle vienne de moi. Je tenais mon compagnon au courant de ce projet  :

"J'ai invité un ami peu commun à nous rejoindre. Il nous sera surement d'une grande aide comme il est le second meilleur pisteur que je connaisse. C'est un gobelin, il s'appelle Gorm. il est souvent avec moi, mais ces derniers temps, comme je suis en ville et qu'il est asocial, il a décidé de rester dans la campagne ou la forêt je ne sais où. J'espère qu'il comprendra mon message et arrivera vite à notre rencontre."


Jack semblait surpris sans être troublé pour autant. Sans la capacité de lire dans ses pensées, je le savais en grandes réflexions. Je me taisais alors et le laissais à ses déductions seul. Patrick était comme ça des fois, c'est peut-être pour cela qu'il faisait si bonne équipe. Pour ma part je me satisfaisais de toute situation et pouvais bien accompagner n'importe qui en quête tant qu'on me laissais boire et manger à ma guise !


© Codage By FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Messages : 304
Âge : 23

Feuille de personnage
Profession : Soldat\Explorateur
Amis & Connaissances:
Âge : 24ans
avatar
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Leroy Jack

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Mai - 11:49
Seulement vouloir résoudre leur enquête jusqu'au bout, les deux compère se préparaient à réalisé sans doute la plus petite et inintéressante des chasse à l'homme qu'on est connu. Ce jeu n'était pas franchement égal, un fou ayant un seul et unique otage, contre un soldat de la garde royal et un nain guérisseur. Ne préférant pas relever les paroles de Rulf, prenant cela pour de l'humour naine. Pour lui c'était presque normal, s’arrangent pour qu'à la fin de la mission il est amassé un jolie pactole, argent qu'il divise entre les fond des caisse royale et une partie pour aider les elfes noires. Cette générosité et bonne action lui valait beaucoup d'avantage, mais aussi certain désagrément. Exemple grâce à ça souvent le roi généreux qu'il avait faisait baissé certaine taxe où réinvestissait cet argent pour améliorer le quotidien de son peuple. Mais tout cette machine était possible seulement il était prêt à jouer le jeu et surtout rester dans l'ombre des rouages de la noblesse de ce monde. Un somme un cercle vicieux permettant d'enrichir à la fois le peuple et la noblesse.

Leroy leva les cils lorsque que son compagnon lui parla de gobelin, le jeune homme n'avait pas franchement ces être dans son cœur. Pourtant il était plutôt du genre à se faire son propre avis sur la question, sachant par expérience que ce n'est parce qu'un individu est agressif que tout les autres le sont. Pourtant au fond cela ne le rassurer guère. Ne trénant pas en chemin après tout c'était tout de même une course contre la montre pour sauver la vie de Aljurn. Arrivant à destination, Jack était sur ses gardes, il y avait quelque chose dans l'air d'inquiétant.

-Je n'aime pas ça…

Faisant partir les chevaux au galop pour arrivé dans le village au plus vite. En arrivant dans le petit village ce fut la vrai stupeur. Tout les villageois semblaient comme figé dans l'espace. Ils n'était pas gelé, mais semblait être que des poupées, où plutôt des sculptures. Jamais Jack n'avait vu pareille magie, consultant Rulf du regard. Serrant les poings, ne comprenant pas comment un seul enchanteur pouvait faire ça. Fronçant les sourcils, d'un coup il se demandait si vraiment le frère de ébénisterie était vraiment l'otage et la victime de ce complot.

-Qu'est-ce que Pharentik détient-il pour obligé Aljurn à agir de cette façon ?


L'aventure repose sur la richesse des liens qu'elle établit, des problèmes qu'elle pose, des créations qu'elle provoque.
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la technologie
Messages : 639
Emploi IRL Touche à tout

Feuille de personnage
Profession :
Amis & Connaissances:
Âge :
avatar
J'adore la technologie
Rulf Golbak

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Mai - 19:06


Pharentik le fou

Feat Jack


Jack me répondait ne pas aimer l'idée de faire une mission avec un gobelin mais j'étais persuadé de l'utilité de Gorm dans cette affaire. Il nous fallait poursuivre la route et trouver des indices. Nous arrivions dans le premier village de notre route. Nous n'avions rien à y faire de spécifique, sinon suivre les traces de notre PharentiK. Une fois sur place quelle ne fut pas ma surprise. Nous nous regardions avec le même air avec Jack. Je connaissais cette mage et partageais mes connaissances avec mon acolyte.

"Je ne l'ai vu faire que par Cheryl. C'est de la magie blanche, c'est le sort de "figer". Il ne se maîtrise qu'à un haut degré de magie naturelle."

Je m'approchais des gens figés. Ils étaient dans une sorte de bulle transparente qui leur collait au corps.

"Ils sont hors du temps, hors de l'espace. Mais prends garde, le mage qui a lancé ce sort ne doit pas être loin. Armes toi"

Ah je n'aimais pas les sorciers noirs, mais un autre mage sur notre chemin n'allait pas nous simplifier la tâche. Je chuchotais encore à Jack :

"Ta question me paraît très pertinente mais j'ajouterais : qu'est-ce que Pharentik détient qui attire tant l'attention sur lui qu'il en a fuit si brillamment ?"

Une femme surgit du coin d'une maison. Elle était vêtue entièrement de blanc. Une boule de glace luisait dans sa main drote, prête à l'emploi. Je levais immédiatement les mains au ciel.

"Nous ne sommes pas là pour nous battre
- Je sais" me répondit-elle avec calme.

Elle me regardait, puis détailla Jack de la tête au pied. Elle portait une sacoche sur le côté. Elle était rousse, la vingtaine, fine comme tout avec des tâches de rousseurs sur le visage. Elle avait un air sérieux. Elle planta son regard vert dans celui de mon compagnon et lui adressa ces mots :

"Vous ! Vous ne me connaissez pas, mais moi je vous connais ! Je vais vous aider parce que je sais que vous êtes bon."


Elle fit disparaître sa boule magique et s'expliqua :

"J'étais l'une des servantes de Kaya jusqu'à ce que mes dons se révèlent. Puis je suis allé deux ans à l'école des mages de Fortilia. Comme je n'avais pas envie de continuer mais rendre service à mon prochain, me voilà ! C'est moi qui ait figé ses gens. Venez voir !"

Elle nous amena plus loin derrière les maisons. Nous restions sur nos gardes, les embuscades nous connaissions. Cette jeune femme avait l'air plutôt sincère. Par contre Jack semblait rechercher cette "Kaya" dans sa mémoire (cf Pas de repos pour les braves avec Patrick). Une fois derrière, un groupe de paysan semblait s'en prendre à une personne invisible avec des fourches, pelles et pioches... La jeune rousse nous expliqua que c'était elle au milieu tout à l'heure. Elle nous fit approcher.

"Regardez leur yeux"

Je regardais Jack puis m'avançais. Je m'approchais d'eux et remarquais à haute voix :

"Ouah, c'est dégoûtant !"

Leurs globes oculaires étaient noires, comme pourries. Leurs dents jaunes et leurs bouches plus qu'écumantes. On aurait dit des sortes d'animaux rongés par la pourriture, mais debout et vivants... Mille questions venaient à mon esprit mais, plus vif, mon compagnon reprenait les devants.

© Codage By FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Messages : 304
Âge : 23

Feuille de personnage
Profession : Soldat\Explorateur
Amis & Connaissances:
Âge : 24ans
avatar
Je n'ai pas de pouvoirs, mais je vis sans
Leroy Jack

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Juin - 16:53
Rulf semblait connaître cette magie qui avait frappé le village entier. Pas serin, près à dégainé, tout ça n'était pas logique. Puis en une fraction de seconde il eut cette jeune femme, elle le connaissait, lorsqu'enfin cette dernière lui dit qu'elle était l'une des servantes de Kaya, Leroy resta sur ses gardes, cherchant dans sa mémoire, non pas qu'il cherchait qui était Kaya, certes il ne connaissait toute les personnes à son service, mais tout de même il était persuadé de ne l'avoir jamais croisée ! Mais puisqu'elle semblait sincère et humble, il chassa ses impressions, après tout mieux valait avoir une mage de leur côté. La suivant afin d'avoir le fin mot, lorsque il vu le petit groupe de paysan qui semblait agir comme des fous. Cela ressemblait à une sorte d'infection au sang, comme une sorte de rage, mais qui avait été modifier. Fronçant les sourcils décidément tout devenait de plus en plus bizarre et le jeune homme soldat ne voyait aucun rapport avec Pharentik.

-Je crois avoir un remède à ce phénomène, aidez-moi à les maîtriser ensuite voyons ce qu'ils peuvent nous apprendre.

Jack commençait à se demander si pour comprendre cette histoire, les motivations de ce barron, pour le trouver et l'arrêter il fallait d'avoir perdre la raison eux-même. Sans aucune hésitation après sa phrase il se mit à découvert mettant en marge son idée, il n'était pas sur que cela marche, mais cela leur permettrait au moins d'avoir d'avantage d'information. Ce fut rapidement qu'ils arrivèrent à administré le remède, certes cale les calmer, mais les villageois n'étaient pourtant pas clair dans leur propos avant de s'endormir.

-Bon si on résume les mots qu'ils ont prononcé voila ce qu'on obtient et pas forcement dans cette ordre ! Le monstre, Pharentik défie le gardien gloutons. Sauvons les moutons, prions notre dieux. Et bien sur plein de pitiez sauver-nous, sauver nos terres, arrêter le fou… Bon et bien est-ce que cela évoque quelques choses à quelqu'un ?

Jack dégaina et lança un couteau en direction de la fontaine à cette instant un gobelin venait d'intercepter l'objet volant, s’arrêtant dans sa course, fronçant les sourcil, heureusement que Rulf intervenu sinon Leroy allait faire à nouveau valser un couteau. Etant un soldat, il avait entendu une personne se rapproché. Méfiant il avait juste voulu qu'elle soit à découverte et face à eux. Avec le début de cette histoire vieux valait se fier à personne et être sur ses gardes.


L'aventure repose sur la richesse des liens qu'elle établit, des problèmes qu'elle pose, des créations qu'elle provoque.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Pharentik le fou - Jack et Rulf
Scientia Magicam :: Scientia Magicam ::  Royaume des Hommes :: La forêt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Technique du Jeune Jack
» rescue Jack Russel
» Jack Skellington
» fiche technique jack rellon
» Jack Layton est mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-