AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Audasia feat Patrick
 :: Scientia Magicam ::  Royaume des Hommes :: La forêt


Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Mai - 16:17

Audasia

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi





C’était le début de l’été, il faisait beau, Fleur et Nico étaient de beaux bébés bien ronds et j’en étais fière. Ils avaient trois mois et depuis ce jour d’avril où je leur avais donné le jour, ils nous comblaient de bonheur. Sans parler de la fierté de Ben lorsque nous nous promenions dans les rues d’Ad’Lucem.

Cependant j’avais besoin de bouger et j’expliquais gentiment à Ben que j’avais besoin de parcourir à nouveau notre terre et de finir les alliances que nous avions commencées. Les jumeaux n’avaient plus besoin que je les nourrisse de mon lait et puis de toute façon, je n’en avais plus. Jack et Kim aimaient les garder de temps en temps tout comme Abigail et même Rulf se laissait aller à pouponner de temps en temps. Il leur avait fabriqué une sorte de charrette roulante où nous pouvions les mettre tous les deux. Qui aurait cru que Rulf allait fondre pour des bébés. Et ils le lui rendaient bien car dès lors qu’il apparaissait devant eux ils se mettaient à lui faire des tas de mimiques. A croire que mes deux chenapans étaient aussi charmeurs que leur maman.

Patrick vint nous rendre visite et je saisis l’occasion pour lui demander s’il acceptait de m’accompagner afin que je fasse signer d’autres traités dans des contrées inconnues ou encore indépendants mais faibles en ressources. Ce dernier accepta volontiers et j’usais de mon charme auprès de Ben afin qu’il me laisse partir vu qu’il me saurait en sécurité. Et ça je savais bien le faire ! Une nuit d’amour par dessus et mon petit mari serait totalement emballé. Je donnais donc rendez-vous à Patrick dès l’aube, Ben était endormi le sourire aux lèvres. J’embrassais mes bébés et j’étais prête pour l’aventure.

Je sortis sans faire de bruit, je ramassais mon baluchon et récupérais le cheval que Ben avait fait préparer par son palefrenier. Je grimpais sur son dos et je regardais Patrick :

- Ne crois pas que cela ne me brise pas le cœur de les laisser mais je viens de leur donner trois mois à temps plein et je t’avoue que j’ai besoin de souffler un peu. Ben savait en m’épousant que je n’étais pas une femme a rester gentiment à la maison et que j’avais besoin de bouger. Disons que pour une fois il ne sera pas avec moi et qu’il sera privé de câlins quelques temps. Nous nous rattraperons au retour et nous ne partons pas pour un mois. Allez en route !

Je ne demandais pas l’avis de Patrick et nous partions au galop, malgré moi une larme roula sur ma joue.


©️ OswinWho




Dernière édition par Cheryl Daynight le Sam 7 Oct - 17:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1835
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Mai - 17:21

Audasia
Feat Cheryl


La nouvelle se rependit vite que se soit par mes amis ou la population d'Ad'Lucem : l'ambassadrice de la paix avait eu des jumeaux ! J'allais lui rendre visite une première fois mais elle était faible. Je pris donc rendez-vous avec elle plus tard. Je ne pensais pas laisser traîner autant avec cette affaire d'ailleurs. je mis plusieurs mois avant de revenir. Je ne revenais pas sans cadeaux pour les jeunes parents et pour les petits. Rulf m'écrivait à leurs propos et se vantait de ses inventions. Il avait d'ailleurs le projet de les montrer au conseil nain et en lancer la production dans les ateliers. Bref, lui sur ce projet, il ne pouvait pas accompagner Cheryl dans sa quête. Bien que je pensais, en lui rendant visite, qu'elle mettrait cela de côté pour ses premiers mois de maman, elle m'engageait à la faire partir de nouveau à l'aventure, ce que je ne saurais lui refuser !  

Comme convenu je la retrouvais à l'aube le lendemain. Je la laissais me faire ses remarques et j'haussais les épaules :

"Je n'ai rien à en penser ni même te faire de remarque. Je peux comprendre les deux points de vue et en juger mais je garde ce jugement pour moi. Je suis investi d'une nouvelle quête, que ce soit par toi ou Rulf et je m'y tiendrais. J'ai passé ma journée hier à faire des plans, je t'en informerais sur le trajet et sur les lieux que j'aimerais te faire découvrir"

Nous partions en direction du grand lac dit de "Fortilia" tout au Nord du royaume. Autant la remettre très vite dans le bain (si je puis dire). L'avantage d'être tous les deux des mages, c'est que je ne perdais pas de temps en pause pour pouvoir lui parler. Je lui exposais la situation par pensées tout en courant à côté de son cheval.

"Nous allons nous rendre sur les berges de la partie humaine du lac dit de "Fortilia". Comme tu le sais, les royaumes partagent le lac et il est d'une importance capitale pour les échanges entre elfes, nains et humains. Tu dois t'en douter, si nous commençons par là c'est qu'il y a un problème majeur : les elfes revendiquent l'exclusivité du trafic maritime et la totalité des flottes sur le lac. J'ai entendu les nouvelles venant de cette partie de Podendril. Les barons et ducs des villages côtiers du côté humain n'entendent pas se laisser piétiner leur commerce par les elfes. La situation s'est crispée ces derniers temps car les hommes ont amené des navires de guerre et se décideraient à couler les elfes récalcitrants, les dissidents et les indécis. De plus les petits ports contrôlent les allées et venues du commerce. Avoues que ce n'est pas l'idéal des échanges commerciaux que nous voulions avec les accords de paix généraux ! Je pense que signer un accord de paix serait une grande avancée pour cette région et pour ta quête..."





Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Juin - 15:56

Audasia

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi





Alors que nous partions au galop, j’écoutais ou du moins j’entendais les remarques de Patrick ainsi que les nouvelles du royaume. Pourtant cela ne faisait pas si longtemps que cela que j’avais arrêté mes quêtes auprès des différents seigneurs. Mais c’était toujours la même histoire, à celui qui dominerait l’autre. Il y avait vraiment de quoi perdre patience et j’allais vraiment avoir besoin de Patrick pour ne pas tous les figer et m’obliger à m’écouter. Mais je devais rester diplomate à tout prix et me reprendre en mains. Commencer par des problèmes en lien direct avec ce que j’avais déjà résolu me confortait dans ma reprise.

- Non seulement nous devons arriver à obtenir des accords de paix mais je pense que vu la superficie du lac, nous devrions le déclarer comme terrain neutre et ça ce ne sera pas chose facile à obtenir. Les humains, les elfes et les nains trouvent toujours un sujet de discorde, c’est assez impressionnant.

Nous reprenions notre route et arrivions à Fortilia à la nuit tombée et pourtant nous étions en été. Bien sûr je me rendis directement au palais royal afin d’enquérir le seigneur des lieux. Nous fûmes reçus avec tous les honneurs mais lorsqu’il y alla de « chère princesse », je lui précisais gentiment que j’étais là en tant qu’ambassadrice de la Paix et non pas en rapport à mon rang dans la société. Il nous proposa des chambres et un bon repas que nous acceptions volontiers et au vu de l’heure tardive, il nous donna rendez-vous le lendemain matin. Je demandais à Patrick de m’accompagner dans les jardins, c’était un endroit que j’aimais par dessus tout. Il accepta et marcher me fit un bien fou.

- Sais-tu que j’ai fait mes premiers pas ici, mon père venait d’être nommé comme haut dirigeant et nous sommes venus habiter à Fortilia. Maman n’aimait pas le palais, elle se sentait perdue et du coup nous venions souvent dans le parc, mes frères et moi. Je ne peux pas dire que ce furent des belles années mais comme maman, les parcs étaient mon lieu préféré et cela me permettait de laisser aller mes pensées. Je ne promets pas d’être très diplomate demain....Je pense à Ben et à mes bébés....Je les aime plus que tout au monde mais ce moment de reprise de mon travail fut plus fort que tout. Je n’ai jamais été une mère au foyer, je préfère vagabonder, me battre, faire régner l’ordre par tous les moyens en mon pouvoir. Mais j’ai fait de Ben le plus heureux des hommes et lui adore pouponner. Je ne me disculpe pas mais j’ai besoin de me confier un peu. Et toi comment vont tes relations amoureuses ? J’ai su que tu avais rompu avec Éléa et je ne veux pas en savoir plus là dessus. Tu t’en remets ?

Je n’avais pas envie de parler boulot ce soir mais plutôt prendre des nouvelles de mon ami. Demain nous allions commencer de négocier avec les elfes et il faudrait que nous soyons sereins tous les deux.


© OswinWho




Dernière édition par Cheryl Daynight le Mar 1 Aoû - 13:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1835
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Juin - 18:39

Audasia
Feat Cheryl


Je souriais à la remarque de Cheryl sur les peuples de Podendril qui trouvaient si facilement sujet à discorde. Ainsi va le monde et heureusement pour lui que des gens de bien sont là pour le remettre sur un chemin moins sinueux et cabossé. Sur la route Cheryl décida de poursuivre jusqu'à Fortilia. Elle pensait surement pouvoir agir plus facilement là-bas, sur une partie du peuple qui l'a vu grandir et dont elle connait mieux les rouages que moi. J'oubliais parfois que Cheryl était noble... Je poursuivais donc ma route jusqu'à Fortilia où nous arrivions le soir. Une fois au palais les nobles et serviteurs reconnurent tous Cheryl. J'aimais particulièrement le moment où elle répliquait qu'elle venait ici en ambassadrice de la paix. De toute façon j'aimais chaque instant qui permettait de recadrer un elfe.

Nous mangions bien et à notre faim. Je n'étais pourtant pas bien à ma place et je discutais peu avec les convives. Bien que la majorité ne parlaient expressément pas l'elfique pour moi, les sujets de conversation si banal me froissaient... Je ne dis rien et restais cordial quand on m'adressait la parole. Une fois tout cela terminé Cheryl eut la bonne idée de nous isoler pour faire un tour dans les jardins. je respirais de nouveau !

Je l'écoutais me parler de son passé et nous nous baladions à la fraicheur de la nuit qui s'avançait. Demain allait être une autre paire de manche.

"Je comprends ta mère et envie tes moments passés au calme ici. Je n'ai rien dit tout à l'heure, mais l'ambiance si conventionnelle me pesait. Et comment peut-on avoir des conversations si futiles quand quelque chose de si grave menace la paix de Podendril ?"

Je soupirais, elle ne voulait pas parler de boulot et je le respectais. c'est pour cela que je reprenais ensuite :

"Excuse moi, il fallait que ça sorte. Mais tu as raison, laissons ce sir les raisons d'état et reposons nous un peu. Pour te répondre, oui j'ai laissé Eléa et bien que Jack en ai subi le Patrick froid et taciturne, je vais mieux. J'ai travaillé pour cette paix nouvelle et j'ai fait de belles rencontres. Et je ne te dirais seulement que mon cœur balance pour une femme beaucoup moins conventionnelle mais franche, sympathique et enjouée. Je n'ajouterais seulement que nous apprenons à nous connaître sans que cela ne soit véritablement une flamme déclarée, je ne sais d'ailleurs pas ce qu'elle puisse en penser elle... Je clos ici le sujet. Pour revenir à ta famille, puisque tu veux que je t'en touche un mot. Et bien d'une certaine manière je t'admire et j'espère la mienne être aussi compréhensive et souple que toi. Tu es pour moi une grande sœur. Il est d'ailleurs marrant que Jack te considère comme sa mère. Peux-tu me dire d'où cela vient ?"

Nous nous arrêtions le long d'une balustrade surplombant une petite partie du jardin. Un vent frais caressait mon visage et je l'inspirais à pleins poumons. Je posais mes mains sur la pierre fraiche et tournais mon regard interrogatif vers Cheryl.





Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Aoû - 14:09

Audasia

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi





Penchés sur la balustrade surplombant une partie des magnifiques jardins du palais, j’écoutais Patrick tout en restant attentive au silence de la nuit. Lorsqu’il me demanda pourquoi Jack me considérait comme sa mère, je souris.

- Jack ?.... Comment te dire ?....Jack c’est Jack !. Il est venu me voir pour l’aider à éclaircir son passé et retrouver des traces de sa mère. Mais à chaque fois que nous faisions un pas en avant il était du genre défaitiste. Si bien que je le secouais d’un air autoritaire voir même me mettre en colère après lui. Et ce sont ces actes là qui l’ont rapproché de moi et un jour il m’a demandé si j’acceptais de remplacer cette mère perdue. Je lui ai dit non et il m’a regardé surpris. Je lui ai répondu alors que j’acceptais d’être une seconde mère pour lui mais pas une substitution de la sienne et qu’il devrait toujours aimer sa vraie mère tout au fond de son cœur. Il a accepté et m’aime vraiment comme sa mère. Cela me flatte même si nous avons peu d’écart. Mais j’ai été mère à quatorze ans alors la différence d’âge n’a pas d’importance.

Je m’étais confiée spontanément à Patrick car je me savais en confiance et il n’irait pas tout chanter sur les toits. Quoique là ce n’était un secret pour personne que Jack m’avait « adoptée ». Soudain un bruit attira mon attention. Je me retournais vivement attrapant un homme par les épaules en lui mettant ma dague sous la gorge. Voyant un liquide apparaître entre ses jambes, j’en déduis qu’il avait fait sur lui par peur et lui demanda de s’expliquer.

- Son altesse m’a demandé de veiller à ce que vous n’ayez besoin de rien....et...Je venais juste demander.....

J’éclatais de rire et m’excusais ensuite en lui disant que tout allait bien et que nous allions nous coucher. Patrick sourit et nous rentrions rejoindre nos chambres respectives. La mienne était tout de satin blanc tendus aux murs, un couvre lit en satin et brodé de pétales de roses. Je me revoyais dans mon enfance lorsque mes parents me dorlotaient comme une poupée. Combien j’avais détesté cette vie. J’enlevais le dessus de lit et me glisser entre les draps pour un sommeil réparateur. Au petit matin je retrouvais Patrick à la salle du déjeuner. Il était en compagnie de notre hôte et le climat semblait assez froid.

- Bonjour Messieurs, désolée d’arriver en retard mais je ne savais pas que nous allions discuter au lever du lit. Bref, puisqu’apparemment tel est le cas, Patrick va s’exprimer au nom de la Paix et en mon nom si vous le permettez. Considérez cette conversation, Majesté, comme officielle. Mais si vous le permettez je vais tout de même prendre un bon repas et vous prie de faire de même. Après tout, il n’est pas interdit de parler tout en se nourrissant. Alors si vous le permettez....

Je m’installais et les invitais à faire de même. A voir leurs têtes j’en conclus que ce n’était pas conventionnel. Cependant aucun des deux n’osa me contredire et lorsque j’attaquais la miche de pain pour me tailler une belle tartine, la conversation démarra.

©️ OswinWho




Dernière édition par Cheryl Daynight le Jeu 5 Oct - 9:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1835
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Sep - 19:58


Audasia
Feat Cheryl


L'explication que Cheryl me donnait à propos de Jack était tellement spontanée qu'elle me renvoyait bien ce que je pouvait penser des particularités de mon ami. Elle m'éclairait en même temps et j'acquiesçais de la tête en plus de mon sourire. J'imaginais très bien la scène qu'elle venait de me décrire ce qui ne m'aidais que plus à comprendre le comique et sérieux de la situation.

Un homme eut le malheur d'être au mauvais endroit au mauvais moment. Malgré la situation du pauvre homme, la situation me fis rire. Comme si Cheryl avait besoin d'un gardien ou serviteur. L'homme voulut se ressaisir mais il était déconfit et terrifié. Il se retira rapidement et nous allions rejoindre nos chambres. Le goût et le luxe elfe était extravagant et je ne me sentais pas à ma place dans cette chambre immense et décorée avec faste. Je ne me considérais pas comme un hôte de marque ou quelqu'un d'exception outre mes pouvoirs magiques. La longueur de la journée et la fatigue eurent raison de moi et je finis par m'écrouler dans le lit. Je me surpris à ouvrir les yeux dans la nuit noire et un calme profond des alentours. Je me rendormis une fois sûr qu'aucun danger n'avaient éveillé mes sens. Je me détendis et finis tranquillement ma nuit.

C'est l'activité empressée des serviteurs dans le couloir et les premiers rayons du soleil au milieu de nuages gris qui me tirèrent du lit. Je me dirigeais un peu à l'improviste une fois lavé et habillé. Personne ne coupait mon errement dans les couloirs richement décorés de ce palais. Je fis comme un enfant au réveille et un gourmand : je suivais l'odeur des petits plats préparés pour le déjeuner. J'arrivais à une salle plus grand encore et vis une table qui n'était pas dressée. On m'invitait à m'assoir après que j'eus décliné mon identité. Le roi arrivait. Je me levais et nous nous fîmes un salut selon les protocole elfe que j'appliquais du mieux que je pouvais. Il s'assit le premier et je m'assis en face de lui à la même place sur laquelle j'étais. Pourquoi fallait-il que je me retrouve dans cette situation en face du premier des elfes et sans l'appui de Cheryl ?

Quand on parle du loup on en voit la queue. La voilà qui entrait sans aucune présentation qu'un bonjour collectif cordial et s'assis sans autre forme protocolaire. Elle nous surprit en ce mettant à manger les plats qui arrivaient. Je compris qu'elle ne me serait d'aucun secours une fois qu'elle croquait dans un premier aliment. Je me raclais la gorge et me tournais vers le roi dont le regard insistant allait me transpercer si mon silence durait.

"Très bien, alors si je puis m'exprimer dans le sens de la paix et au nom de son ambassadrice auprès du souverain des elfes, j'aimerais vous exposer la situation qui nous amène à vous prendre de votre temps et explique notre présence ici. Vous n'êtes donc pas sans savoir que les barons et ducs d'Audasia riverains du lac veulent un contrôle plus important sur les transactions de marchandises et d'hommes passant par le lac. Du côté des vôtres l'opposition s'est faite vive, et je le dis sans jugement, chacun défendant les siens. De plus l'appel à votre armée fait de vifs remous chez les hommes qui mobilisent leurs propres " armées" et sont peut-être prêts à monter une expédition contre les flottes elfes ou les marchands d'autres nations. Si je me permet de vous parler si librement et si je défends la paix, alors je vous dis que cette initiative serait une grave erreur, que les eaux doivent être protégées, mais non contre les hommes ou contre les elfes, mais contre les démons, les mages noirs, les mercenaires... Cheryl et moi sommes là pour trouver un terrain d'entente et éviter que la situation n'en vienne à des drames que nous aurions pu éviter aujourd'hui. Je suis prêt à aller voir chaque baron et même jusqu'au roi d'Audasia si vous consentez à un geste pacifique. Il nous faut aller à l'encontre de cette rébellion basée de part et d'autre sur des suppositions et une peur par méconnaissance."

Je fis une pause ne trouvant plus quoi ajouter. Face à la statue de marbre qu'il était et l'attention continue qu'il me portait, je devais lui signifier que j'avais terminé.

"Hum... je vous remercie de votre écoute... sa majesté"

Je fis un petit signe stupide de la tête et regardais Cheryl. Il semblerait qu'elle était surprise et ne dit rien tout de suite. La suite des événements n'étant plus vraiment de mon ressort je décidais de garder le silence et bien attendre sa réponse. Osais-je prendre un fruit ? Non, pas pour le moment.








Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Oct - 10:04

Audasia

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




En effet ici rien n’avait changé, tous coincés du matin dans leur sale protocole et leur bienséance, c’était un peu pour ça que j’avais fui la cour et tout ce qui va avec. J’étais tellement libre chez moi ou dans la nature à agir selon ma volonté et non pas celle des autres. Ne plus être chouchoutée, dorlotée, avoir des femmes pour me coiffer, me laver, me vêtir ou des adultes qui me disaient quoi exprimer ou non. Finis la vie de château et vive la liberté. Liberté d’aimer, de vivre, de plaisanter, vivre une autre vie que celle qui avait envahie mon enfance et ma jeunesse. Et surtout ne pas régner. Lorsque mon père avait offert la place au père d’Éléa, je m’en étais totalement moquée, il était plutôt doué pour diriger les armées et il était juste et bon. Mais depuis qu’il était au pouvoir, il avait changé et faisait ce qui l’arrangeait. J’écoutais Patrick expliquait la situation et je riais intérieurement de voir les autres coincés me regarder manger. Il faut reconnaître qu’ils avaient de la bonne nourriture. Patrick finit son discours au roi et je fus surprise de savoir que nous allions faire le tour des baronnies voir rendre visite au roi d’Audasia. J’arrêtais de manger et m’essuyais la bouche lorsque le roi prit la parole.

- J’ai bien entendu vos paroles et je ferais un geste pacifique lorsque les marchands d’Audasia en feront de même.


Mais quelle truffe, il avait pas saisi le beau discours de Patrick ! Je décidais de mettre les points sur les « i » mais de la façon la plus décontractée possible pour ne pas l'offenser..

- Vous n’avez pas tout compris, ce ne sont pas que des marchands, les transactions de marchandises ne profitent pas qu’à eux mais aussi à vous entre autre pour apporter toutes ces denrées sur votre table, vos belles soieries, vos couverts, vos armes et j’en passe.... Alors si nous nous sommes déplacés jusqu’ici, c’est pour que nous soyons sûrs que pendant nos négociations, nous ne nous retrouvions pas au milieu d’une bataille. Je suis peut-être ambassadrice de la Paix mais vous connaissez mes méthodes, si jamais on s’oppose à moi je ne pardonne pas. Qu’en pensez-vous ?

- Je vous donnerais ma réponse dans la journée, mangeons tant que c’est chaud.

Le roi avait détourné la conversation et me fusillait du regard mais je savais qu’il n’irait pas à l’encontre de ce que je demandais et je le fis savoir mentalement à Patrick qui avait le souffle coupé.

- Mange Patrick, crois-moi c’est délicieux. Bon appétit Majesté et désolée d’avoir commencé avant tout le monde mais depuis mon accouchement je dévore dès mon réveil.

Ma dernière phrase avait un double sens et c’était surtout une mise en garde selon la réponse que j’allais obtenir. Nous discutions de choses et d'autres et entre autre de mes enfants, de mes missions sans aller trop de l'avant. Une fois le "petit" déjeuner fini, nous quittions la table et Patrick et moi allions faire un tour dans les jardins. Environ une heure plus tard, nous étions convoqués devant le roi.

- Tenez voici un laisser-passer sur tout notre territoire afin que vous puissiez savoir qui fait du commerce en passant par le lac. Voici d’autre part, un acte déclarant que vous avez autorité afin de mener les négociations auprès des riverains afin de mettre au clair la situation. De plus en cas de besoin, je vous apporterais toute mon aide.

Nous le remercions prenant nos deux documents et nous repartions afin de préparer nos bagages pour reprendre la route.

- Tu vois ce n’était pas si difficile mais je vais t’avouer une chose, j’ai toujours détesté le père d’Éléa, il est arrivé à cette place simplement parce que mon propre père l’a désigné lorsqu’il a décidé de ne plus régner. Tout ça parce que j’ai refusé de monter sur le trône. Une défiance existe toujours entre nous car il sait que si je veux prendre sa place, il n’aurait pas son mot à dire. J’avoue beaucoup jouer là-dessus. On y va ? Tu nous as prévu un sacré programme et le pire...rencontrer un autre roi ! Et que je ne connais pas....

©️ OswinWho




Dernière édition par Cheryl Daynight le Lun 13 Nov - 15:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1835
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Oct - 14:48

Audasia
Feat Cheryl


Cheryl prit ma défense d'une manière que je n'aurais jamais affichée devant un souverain de Podendril. Je ne savais ni où me mettre ni que faire. J'étais subjuguais par la scène qui se déroulait devant moi si bien que quand Cheryl me conseillait de profiter des denrées à table l'appétit n'était plus de mise. Je me forçais un peu à manger faisant honneur à la table mais je ne mangeais pas comme j'aurais pu le faire devant tant de bonnes choses à l'ordinaire. En fin de déjeuner je me pris à penser que si ce roi fut un prince d'Audasia ou bien un mercenaire pirate j'en serais venu à des mots plus durs voire des actes montrant toute ma détermination, mais c'était des façon de procéder que je m'interdisais.

EN marchant dans le parc arboré j'élaborais tout un panel de possible : si le roi refusait de coopérer, si les marchands demandaient trop, si le marché à conclure n'aboutissait pas, si la guerre survenait... Et des "si" encore et encore qui me perdaient dans mes pensées sans que je fus capable d'entendre ce que Cheryl voulait me dire pour m'en éloigner. La tâche qui nous incombait n'était pas de tout repos mais tellement enrichissante sur les plans personnes et humains. Je me pris à penser avec toute la poésie dont Jack pouvait faire appel à ces soirs perdus entre amis au coin d'un feu? Cheryl et moi représentions en quelques sortes ses guerriers courageux qui s'aventurent sur les sentiers sauvages où nulle n'ose mettre le pied, nous étions des rempart contre la barbarie, défenseurs de nos valeurs dont la paix.

Un conseiller du roi vint nous chercher et nous ramena auprès de lui. Les nouvelles qu'il nous donnait étaient plutôt encourageantes envers notre démarche. Sans pus de protocole nous quittions ce roi des elfes pour des horizons plus essentiels et terre à terre. Je soupirais de soulagement en quittant la salle des audiences et souris en écoutant ce que disait Cheryl. En préparant rapidement mes affaires à mon tour je lui répondais :

"Je dois t'avouer que je ne l'apprécie guère et que les négociations auraient pu être bien autre s'il ne fut pas roi des elfes. Mais ce n'est pas mon intérêt que de me mêler aujourd'hui des affaires de ce royaume qui m'est décidément bien étranger en différentes façons..."

Je laissais planer le doute sur une idée qui germait dans ma tête : celle de penser que mes amis t moi étions suffisamment importants aujourd'hui pour changer ce monde et ces rouages... Cela était peut-être prétentieux mais pensable. J'informais Cheryl ensuite sur la zone qui me paraissait la plus pertinente pour commencer et m'excusais de ne pas partager la totalité de mes idées avec elle :

"Nous devrions nous rendre sur la côte elfe du lac. je sais que les marchands sont divisés ici. Nous devrions commencer par là et embarquer pour le côté homme. Je vais écrire une missive au roi d'Audasia qui acceptera surement de se rendre sur place pour nous aider à clarifier la situation. Ce n'est pas un ami mais il est plus juste et meilleur juge que son homologue elfe, si tu me permet une pointe de chauvinisme. J'ai tellement œuvré en sa faveur et rempli de mission pour sa couronne qu'il ne devrait pas me refuser une visite dans cette zone qu'il sait difficile. Oh, j'allais oublié, excuse mo de ne pas te mettre au courant de tout ce que je pense, mais je ferais au mieux pour partager le plus avec toi, je n'ai rien à cacher sur le plan de notre mission. Mn but ultime, tu l'as compris, et de finaliser un traité de commerce respecté par les partis elfes, humains et tous les marchands qui ne comprennent eux-mêmes pas toujours cette situation conflictuelle nouvelle."

Une fois entendus sur ce premier point nous nous rendions dans une ville portuaire et marchande sur le bord du lac. Le village nous sembla étrangement vide à notre arrivée et nous voyions au loin de la rue centrale, sur les quais, un regroupement de personne qui manifestaient leur mécontentement en deux camps. Nous accélérions le pas et fendions la foule à coup de coude et d'épaule. Nous arrivions à temps pour nous interposer entre deux petits groupes prêt à se taper dessus. Je fis apparaître mon épée et parait un coup de hache. Nous nous postions au milieu et cessions les hostilités. Je laissais Cheryl prendre la parole et savoir le pourquoi du comment.








Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Nov - 15:26

Audasia

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




Patrick avait ses idées et moi les miennes mais même si je savais qu’il n’était pas d’accord en tous points sur ma façon de faire avec le roi des elfes, il comprenait que je ne puisse agir autrement ; Je me posais souvent la question de savoir si je devais reprendre le trône ou pas mais si je faisais cela je ne pourrais plus partir à l’aventure avec Ben. Et les aventures avec mon mercenaire de mari me passionnaient. Ou alors partir régler les problèmes d’un village non pas simplement avec des mots mais en utilisant ma magie ou en combattant auprès de celui pour qui mon cœur penchait. Mais surtout je ne me voyais pas enfermée entre quatre murs.

J’étais juste et ça personne ne revenait dessus mais j’avais horreur que l’on me mette des bâtons dans les roues et ses derniers temps le roi des elfes m’insupportait. Il me faisait sans cesse des remarques sur ma façon d’arriver à obtenir la Paix, sur ma façon de me vêtir en présence de hauts dignitaires de cette société que je méprisais.

Patrick et moi finîmes par nous mettre d’accord de commencer par la côte elfe du lac et embarquer du côté hommes. Lorsque nous arrivions au village, il était étrangement vide. Nous avancions dans la rue principale lorsqu’au loin nous vîmes un attroupement. Patrick et moi accélérions le pas et nous jouions des coudes pour savoir ce qui se tramait. Patrick eut juste le temps de paraît un coup de hache avec son épée qu’un homme s’apprêtait à mettre à un autre.

Nous intervenions rapidement pour faire cesser les hostilités et je regardais ces gens avant de prendre la parole.

- Je me nomme Cheryl, je suis votre ambassadrice de la Paix et voici Patrick, un ami qui m’aide à résoudre les conflits que je dois affronter. Je ne sais quelle colère habite vos cœurs aujourd’hui ni pourquoi vous êtes prêts à vous entretuer mais un village ne doit pas se déchirer ainsi. Vous devriez parler calmement afin de comprendre pourquoi vous êtes prêts à vous déchirer de la sorte au risque de rendre vos enfants orphelins.

Cette dernière phrase jeta un froid et calma définitivement nos hôtes. Mais nous devions en savoir plus.

- Je vous propose donc de venir nous rejoindre à l’auberge et nous allons vous écouter afin de vous aider à résoudre vos problèmes le plus calment possible et sans faire de victimes.

Ils acceptèrent et Patrick et moi prenions le temps de les écouter les uns après les autres assis autour d'une grande tablée. Nous compriment vite que c’étaient les seigneurs qui abusaient ces pauvres gens en les montant les uns contre les autres car ils ne leur fournissaient pas les ressources voulues. Certaines marchandises n’arrivaient pas de ce côté ci du port alors que d’autres ne pouvaient vendre les leurs. Je regardais Patrick, je comprenais rapidement que leur conflit était notre mission.

©️ OswinWho


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Audasia feat Patrick
Scientia Magicam :: Scientia Magicam ::  Royaume des Hommes :: La forêt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Parcours de Patrick Gaspard
» Patrick Lagacé propose la tutelle d'Haïti
» Haïti : Un dangereux précédent par Patrick Elie
» Patrick Swayze
» Patrick Elie prezidan komisyon sou sekirite ap trase grann liy lame nou bezwen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-