AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Au hasard - Summer et Patrick
 :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS ABANDONNÉS


J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1817
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Sep - 16:56
Au hasard - Summer et Patrick

Un homme d'une riche maison avait demandé de retrouver son compagnon. C'était à Ad'Lucem il y a trois jours. Cet homme appartenait à une grande maison et guilde de la capitale humaine. Le compagnon l'avait trahit en donnant de l'argent et des plans à une guilde adverse. Si cela était ainsi je ne sais pas si j'aurais accepté la mission. Le compagnon aurait violé une femme de la maison avant de partir. C'est ce point qui 'avait décidé de partir à sa recherche et tirer cette histoire au clair. J'avais besoin de trouver cet homme avant d'autres convaincus de sa culpabilité et prêts à le tuer. Je voulais entendre sa version et écouter les arguments contre lesquels il était accusé. J'interrogeais beaucoup de gens de la maison et finis par trouver sa piste dès le lendemain. Je suivais ces traces facilement. Il se dirigeais droit vers Fortilia. Puis le deuxième jour il avait pris vers l'ouest. J'avais trouvé un feu et des papiers brûlés à l'orée de la forêt. J'ai dispersé les preuves pour ne pas être plus suivis. Les autres candidats à sa capture seraient donc dans l'impasse.
Je ne savais rien de cet homme. Le maître de la maison ne m'en avais donné qu'une description sommaire. Il était plus petit que moi, imberbe, humain. La dernière fois qu'on 'avait vu il portait un pantalon rouge et un haut vert. Il ne devait pas être discret ainsi et devait avoir changé de vêtements. Je n'en avais pas trouvé sur le chemin pour autant.
Le troisième jour j'étais là, dans la forêt. Les elfes disaient qu'elle était la forêt des amants et qu'il n'y avait rien de maléfique là dedans. Je croisais beaucoup d'animaux et le chant des oiseaux accompagnés mes pas. J'avais l'impression d'être un fantôme ici. Je tendais l'oreille, tout les sons parvenaient à moi et rien ne pourrait me surprendre. J'étendais mon observation et ma découverte de ce milieu par mes sens magique. Je m'arrêtais et transposais ma conscience aux alentours. Je détectais énormément de mouvement sous terre, tous non humain.
La forêt grouillait de vie. Je me concentrais davantage et focalisais mon attention sur ce qui était humain. Plus loin il y avait un homme. Je me concentrais sur lui,c'était un bûcheron... Plus loin deux personnes allongeaient … Je souris.... Je continuais et allais plus loin. Je revins à la réalité pour regarder si rien ne me menacé puis je repris progressivement me replongeant dans mon exploration. La vie intense ici était difficile à soustraire et restait un bourdonnement dans ma tête.

Droit devant moi... Je percevais une personne se reposer. * ça y est je le tien enfin * Une petite personne, le souffle régulier assise sur un tronc d'arbre. Je m'avançais à pas de loup. Je repris mes sens humains et transposais ma magie sur cette seule personne. En arrivant à proximité je me rendit compte qu'il s'agissait d'une fée. Je continuais ma progression, déçu, mais curieux. Et peut-être que cette personne avait vu celui que je recherchais. Aurais-je une piste plus pertinente ? Je m'arrêtais ayant marché sur quelque chose. Il s'agissait d'un ruban pour les cheveux. A côté il y avait deux paires d'empreintes. Les grandes je les connaissais : c'est celles que je suivais. Et là juste à côté celles d'une femme, plus petites. Était-elle complice ? Moi qui était partie à faire confiance à cette femme assise là je me méfiais à présent. Je dégainais ma dague. Je pris le ruban dans mes mains. JE m'approchais et pu observer la personne de dos. J'haussais les sourcils et était surpris. Je connaissais cette couture et ce haut. Ou était-ce e même que celui de ….

Je contournais le buisson et confirmais ma surprise. Elle était en train de lire :

« Summer... ? Que fais-tu là ? »

Je la surpris. Les animaux avaient couvert mon bruit. Je la vis sursauter. Et je n'avais pas été très courtois. Je rangeais mon arme et m'avançais. Je lui tendis le ruban.

« Pardon. Bonjour, comment vas-tu ? Et .. est-ce à toi ? »


Je lui donnais. Il avait une trace de botte. Elle était captivé par l'ouvrage qu'elle posait à côté d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Lun 9 Sep - 17:40





"



AU HASARD ~ PATRICk

"


Une journée si charmante , si agréable.Tellement belle que plutôt que de m'occuper à ramasser des champignons où aller à la découverte de nouveaux animaux je restais là , à lire.Je m'étais installé sur un tronc d'arbre , j'étais plutôt bien.Je me prélassais et surtout me perdait dans cette lecture délicieuse .C'est dingue les pouvoirs que peuvent avoir un livre de vous transportez ailleurs .Je me mettais presque à rêver éveillé d'un autre monde.Un monde où la magie n'existait pas , les gens étaient tous identiques.Pas de loi du plus fort , un monde assez paisible dans l'ensemble .Ce monde existait-il réellement ? Non même , je n'avais pas envie de savoir , je préférais le rêver au moins au plus profond de moi je saurai que ce monde existe.Rien que ça c'était une bénédiction , cette capacité à pouvoir imaginer tout ce que je veux, tout ce que je désire.Alors que mes songes me rattrapait au galop , j'étais là , à bouquiner pour qui savait me regarder.En réalité je voyageais tout simplement.Sur mon tronc d'arbre , légèrement en hauteur à cause des haut feuillages et autres herbes qui surelevait un peu le tronc , mes pieds touchaient à peine par terre et j'étais parfaitement bien installée.Je pouvais m'endormir si je le souhaitais mais non , je ne sais pas si c'était parce que j'étais un trouillarde au fond de moi où parce que j'étais captivée par cette écriture , mais une chose est sûre.Je ne voulais pas dormir.

Alors , parfaitement installer j'entendis mon nom.Dans cette forêt si grande , si sourde , si silencieuse.Oui , quelqu'un venait bien de m'appeler.Mon cœur ne fit qu'un bond dans ma poitrine .Je cru un instant qu'il allait s'arrêter mais il ne fit rien.C'était à cause de l'effet de surprise.Je me retournais légèrement et j'aperçus Patrick.Depuis quand ne l'avais-je point vu , j'étais contente de le revoir , sincèrement, ca me faisais plaisir.Je lui souriais lorsque je fus sûre qu'il s'agissait bien de lui , récupérait mon ruban en lui faisant un signe affirmatif de la tête , c'était bien mon ruban.Là , je tendis mes bras pour le prendre dans les miens , il m'avait réellement manqué.Mais je ne voulais pas le déranger voilà pourquoi cela faisait près d'un mois et demi que je ne l'avais plus vu , il avait un métier compliquer dans lequel je ne voulais pas m'impliquer.

-Patrick , tu m'as fais peur.voilà les seuls mots que je trouvais encore à dire , un peu sous le "choc".



Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1817
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 10 Sep - 15:46
Je la regardais assise là comme une enfant sage et studieuse. Elle pris son ruban et je lui montrais la trace pour qu'elle ne l'enfile pas. Je jetais ensuite un coup d’œil à l'ouvrage qu'elle lisait sans parvenir à lire le titre. La forêt était pleine de vie et je vis passer un cerf au loin derrière elle. Je reposais les yeux sur Summer et vis qu'elle ne touchait pas le sol. Il faut dire que le tronc était sur un promontoire végétal. Je souris.

« Je ne voulais pas. Il y a beaucoup de vie ici. Le chant des oiseaux m'a permis de m'approcher sans bruit. »

Je m'assis à côté d'elle. Mes pieds se posaient tout juste sur le sol. J'avais sous-estimé la hauteur de ce tronc. Devant moi s'étendait un paysage de sous-bois magnifique. Le dais des arbres laissait passer les rayons du soleil. La fraîcheur d'un petit vent se fis sentir, agréable. Puis la chaleur douce de ce lieu repris place. Les feuilles étaient peu nombreuses au sol et la mousse tapissait les abords, et les racines des arbres. Ce lieu était fort agréable. Si je n'étais pas en mission je serais volontiers resté ici un moment. Malheureusement je devais me concentrer et trouver cet individu. Je repensais alors à ma projection magique de tout à l'heure. Je suis venu là en pensant que se soit lui et il s'agit de Summer, ce ne pouvait pas être le bûcheron, alors il restait les deux amants. Je me projetais de nouveau, ils n'avaient pas bougé et restaient enlacé... je décidais de leurs laisser cet instant avant d'aller voir.
Perdu dans mes pensées je ne remarquais pas le silence incorrect laissé entre nous. Je regardais de nouveau Summer dans ces yeux bleus. Je devais lui parler de ce que je faisais ici. Je baissais la tête et souriais :

« Encore une projection. Je …. pff. Je recherche un homme de petite taille. Pas un nain. Mais un homme petit ( * Oui nage Patrick *) … Il portait un pantalon rouge et un haut vert lorsqu'on l'a vu la dernière fois. J'ai remarquais tes empreintes là (je lui montrais vaguement l'endroit sans bouger). Et juste à côté celles de l'homme que je recherche. L'aurais-tu croisé ? Lui aurais-tu parlé ? »


Mon regard dans le sien me gêna. J'allais lui demander autre chose et cela n'était pas dans l'intérêt de l'homme que je poursuivait. * Elle pourrait peut-être m'aider et m'accompagner si elle voulait... Chaque chose en son temps Patrick … * J'attendais ses réponses en espérant qu'elles puissent m'aider.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mer 11 Sep - 13:04





"



AU HASARD ~ PATRICk

"


Je venais réellement d'être effrayée par Patrick.D'une part parce que je ne m'attendais pas à le voir ici et de l'autre je ne m'attendais pas à ce qu'on m'arrête tout court dans mes pensées.J'étais très contente de le voir , je l'observais s'assoir à mes côtés.Je lui accordais un sourire.Forcément il n'était pas la pour me voir mais pour retrouver sa proie en quelque sorte.Je restais là à me demander ce qu'il était en train de faire , où de réfléchir à quoi.Tout à coup je venais à me souvenir qu'il pouvait avoir des projections quel pouvoir formidable.Je me demandais si je ne pouvais pas aller avec lui.C'est vrai , je ne disais jamais non à un peu d'aventure , c'était palpitant .Mais je me demandais si il se reposait un peu de temps en temps.C'est un métier à temps plein de genre de chose .

je lui donnais une petite tape sur l'épaule. -Tu aurais pu venir me voir de temps en temps!

Oui j'avais tenue à lui dire ça avant de répondre à ses questions.Au moins c'était bien rentré dans sa tête , d'excuses je n'en voulais pas.Si j'avais vu un homme ? Je n'avais vu personne si ce n'est lui , lorsque je suis arrivée ces traces de pas devaient déjà être là.Cela ne fait pas si longtemps que j'étais là.Alors lorsqu'il me parla de traces de pas , je le comprenais mais ne voyais pas de quoi il pouvait bien parler .

-Je n'ai croisé personne , lorsque je suis arrivée , elle devait déjà y être ... Mais je me demandais toi qui est vaillant et intrépide , on à toujours besoin de compagnie moi je pense .DONC , si je viendrais avec toi ce serait mieux pour toi avant de finir complètement fou à parler seul !



Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1817
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 11 Sep - 18:48
* Perdu, essaies encore ...* 

Depuis que j'étais à la recherche de cet homme j'avais l'impression d'avoir des bâtons dans les rues. Je tâtonnais et je détestais ça, surtout quand d'autres mercenaires étaient si proches. Il me fallait prendre une décision rapidement. Les heures de cet homme étaient peut-être compté et je ne devais pas perdre de temps. Pourtant la remarque de Summer résonnait dans mon esprit comme un goût amer dans la bouche. C'est vrai que j'aurais pu revenir la voir... ça faisait longtemps que je n'avais pas de ces nouvelles. Emporté par le devoirs et emballé à travers les routes et les contrées je n'avais as pris le temps de visiter beaucoup de connaissances. Pourtant je savais qu'il était utile de conserver de bonnes relations partout et avec différentes personnes. Je me rendis compte que je m'étais séparé d'elle cordialement mais qu je n'avais eu d'autres entrevues avec elle que lors de la mission. 

J'étais un peu déçu de moi- même et j'étais encore en train de penser à autre chose. Je me promis qu’après cette quête je prendrais un peu de temps pour découvrir cette personne. Je l'écoutais et souriais à ces dernières paroles. C'est vrai que je parlais tout seul, je réfléchissais tout haut et j'évacuais le trop plein d'idées dans mon esprit. En même temps c'était une invitation pour que je lui accorde le droit de me suivre. Je réfléchis un instant à cela. Pouvais-je me permettre de me traîner Summer derrière moi pour cette mission ? Avais-je besoin d'un boulet ? Réponses: oui, et non. Elle ne serait pas un boulet, elle savait se planquer quand il le fallait et se défendre si nécessaire. Et puis je lui ferais plaisir en même temps. 

Je la fixais alors puis plantais mon regard dans le sien. Elle n'avait pas plus besoin de mot pour que j'accepte. Elle était suppliante. Je baissais la tête en soupirant:

"Bon, c'est d'accord... mais sans entrave à es décisions ou actes, Hum ? "

Puis je me levais et lui tendais la main pour l'aider à se dégager de ce tronc, perchée. Je commençais par me rassurer que les deux amants n'aient pas bougés. Nous allions commencer par vérifier ça. 

"As-tu d'autres affaires que ton livres ? Veux-tu que je le mette dans mon sac ?"


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 12 Sep - 18:57





"



AU HASARD ~ PATRICk

"


Pourquoi je lui avais demandé , je n'avais pas envie de passer pour une demandeuse.En plus je savais que si je ne l'aurais pas fais , c'est lui qui l'aurais fait.Je me serais sentie moins bête.Non pas que je me sentais moins bête mais j'aurais du le laisser me demander car je sais , au plus profond de moi qu'il l'aurait fait.Et puis là il disait des mots que je saisissais sans vraiment les saisir , que voulait-il dire par là ? Que comme une enfant je devais le respecter.Où plutôt faire comme il l'aura décider.Je n'aime pas ça marcher à la baguette , être comme les autres ça ne m'intéresse pas , moi ce que je souhaite réellement c'est être unique.Ce qui implique d'avoir mes propres décisions même si elle devait aller à l'encontre des siennes.Après c'est sûr , je n'allais pas aller le contre-dire où lui dire de faire à ma façon.C'était en quelque sorte , son aventure et d'un côté je n'avais rien à faire là.Mais si il m'acceptait c'était qu'il y avait une raison .Tiens , c'est vrai d'ailleurs pourquoi acceptait-il que je l'accompagne , je n'étais pas vraiment si puissante , je crois que je ne suis qu'une compagnie.Une sacrée compagnie d'ailleurs avec un caractère doux mais néanmoins assez spécial, comme tout le monde.

-Je suis libre , je ne suis pas à toi , si j'ai envie de faire entrave à tes décisions voir tes actes je le ferais si ça me semble censé.

Il ne fallait pas prendre méchamment ce que je venais de dire , ce n'était pas mon but.Loin de là ,au contraire je lui disais que je n'étais pas qu'une gentille petite chose , qui n'est là que pour être une compagnie.Un peu comme un animal de compagnie à une grosse différence près.Je ne suis pas un animal.Je lui tendais de ce fait mon livre , puis regardais autour de moi.Je n'avais rien sur moi où plutôt , je n'avais rien d'autre à emporté.Il faut dire que je ne sais pas pourquoi je m'aventurais.Pas pour grand chose à mon avis , mais je partais.Et puis , de toute manière ,je n'avais pas grand chose à prendre si ce n'est me porter moi.

je sautais sur son dos pour rigoler , un peu comme une enfant. -Oui ,je suis une affaire , porte moi.



Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1817
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Sep - 20:57
Je m'attendais à ce que toutes façon elle puisse me dire ce qu'elle pensait en toutes circonstances. Je ne voulais pas qu'elle ne m'empêche de prendre une décision et c'est pourtant ce qu'elle disait. Si elle voulait donner son avis alors qu'il en soit ainsi, je pourrais bien prendre son avis en considération... mais elle ne m'empêcherait pas de prendre ma décision finale. Je baissais la tête en souriant. Au lieu de s'aider de ma main pour se relever elle me donna son livre. Il n'y avait as de titre, juste un beau dessin sur la couverture. Je le rangeais dans mon sac. Je me redressais et me retournais doucement afin qu'elle suive mes premiers pas tranquillement.


Je ne la surveillais pas non plus. Je m'efforçais également de ne pas la considérer comme une mule pour l'action. Encore partie dans une réflexion éphémère je sentais un poids arriver et peser rapidement dans mon dos. Je me restabilisais sur le sol et fort heureusement pour elle elle me parla, ce qui lui sauva la vie. Je croyais avoir affaire à une attaque surprise et allait lui envoyer une charge puissante. Au lieu de cela elle m'avait taquiné comme une petite fille. Je riais alors franchement à cette élan naturel. Il n'y avait que les fées pour agir ainsi. Je la gardais sur mon dos à côté de mon sac que je prenais sur l'épaule droite. Je m'adressais ensuite à elle :


« Tu es un sacré paquet oui ! Et quelle quête tu me ferais ! »


C'était ma manière de lui dire * pardon de n'être jamais venue te voir * et accepter un peu de leste envers elle. Je devais apprendre à la connaître et pourquoi pas assouvir un peu de ma curiosité...


« Tu as eu de la chance quand même... Ne le fais pas trop souvent, j'ai cru à une attaque...Bon, aller en route petite fée ! »



Je la gardais sur le dos pour quelques pas. Je pris la direction du couple. Elle descendrait si elle voulait. Sinon je lui demanderai de descendre quand nous serions un peu plus proche. Je ne pensais pas qu'elle resta sur mon dos ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Ven 13 Sep - 18:36





"



AU HASARD ~ PATRICk

"


Avec le temps j'avais appris à apprécier Patrick.Bon il faut dire que je ne le connais pas vraiment mais je ne sais pas.J'ai un peu appris de lui .Apprendre ne signifie pas grand chose.Il s'agit de la capacité qu'à l'homme à de vivre d'une certaine manière en apprennant .On raconte que le savoir est une source d'inspiration depuis toujours .Et si c'était faux , la connaissance étant érroné depuis le départ.Si il n'était pas tout à fait comme ça en réalité.Si ça se trouve c'était un dangereux psycopathe qui cachait juste très bien son jeu.Pourtant , je n'avais pas peur de lui.Je savais réellement qu'il jouait franc jeu avec moi depuis le début.Je l'apréciais.C'était un fait .Je crois même mieux , si on apprenait réellement à se connaitre on pourrait être très amis , enfin je crois.Bien qu'il était un peu spécial avec moi .Ce que j'avais remarqué ,curieux , peut-être un peu trop.Il avait découvert qui j'étais grâce à mes pouvoirs que je n'avais pas voulu lui divulguer aux premier abords .Et ça changeait quoi aujourd'hui qu'il les connaissaient.Rien.Absolument rien.Bon , pourquoi je réfléchissais à tout ça .Ah lala , je ne pouvais plus m'empêcher de penser voir de philosopher avec moi même quand je me lance.Même moi je me trouve insupportable par moment à toujours vouloir penser et réfléchir.

Je lui souriais , j'aimais bien ce surnom ,je ne sais pas , je trouvais ça mignon. -Oh dommage , j'aurais bien aimer te faire culpabiliser de ma mort. Je disais ça avec le sourire , pour rire , forcément , je ne souhaitais pas mourir.

Il faisait quelques pas avec moi sur lui.Plutôt sur ses épaules , c'était drôle et agréable .Au moins je n'étais pas fatiguée à marcher.Bon ok , j'avais l'habitude de marcher mais je ne sais pas , se faire porter c'est bien .Je restais sur lui le temps de quelques pas avant de descendre et de marcher à ses côtés.Alors que je venais à peine de descendre à ses côtés je souriais presque machiavélique ment , à présent je pouvais monter sur son dos à chaque fois que je le souhaitais pour me faire porter , comme une petite fille .En tout les cas c'était bien reposant.En souriant je ne pu m'empêcher d'en faire un commentaire.

-C'est bien tu as des reins solides tu pourras me porter souvent alors!



Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1817
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Sep - 14:16



Au Hasard – Summer et Patrick



Elle ne resta sur mes épaules que le temps de quelques pas. Ce petit moment de détente me permis de penser à autre chose. L'espace d'un instant je me dis que le monde était varié et me faisais découvrir différentes situation. Tout n'était pas si noir après tout, ou trop sérieux. Cependant je ne fis pas plus attention que ça a sa remarque. J'en souris seulement. Mon esprit était focalisé sur le couple en train de bouger. Ils étaient en train de se rhabiller. Je hâtais le pas et Summer me suivit. Je me faufilais en silence entre les arbres et évitais les racines à mes pieds. Je n'avais aucune difficulté à me fondre dans les bois. Elle me suivait avec un peu plus de difficultés. Je me retournais et lui glissais un « Pardon » en chuchotant. Je continuais mon avancée un peu plus rapidement encore. Je sentais que le chemin des amants était sur le point de se séparer. J'arrivais vite à proximité des deux personnes. Je me cachais derrière un buisson et vit Summer arrivait. Elle allait nous faire repérer avec son souffle court et ces pas peu discret. En même temps bien fait pour moi, j'aurais dû l'avertir plus tôt. Mais les deux amants n'avaient que faire des bruits qui les entouraient. Ils étaient collés l'un à l'autre à se roucouler des mots d'amour et des mots d'adieu. Puis ils s'embrassaient à plusieurs reprise. Je tournais la tête vers Summer et mis mon index sur ma bouche en guise de silence. L'homme était de petite taille. Je ne le voyais pas en rapport avec la taille de la jeune femme, petite aussi, mais par rapport à celle d'un arbrisseau juste derrière eux. Il portais un haut vert et un pantalon rouge. Je pense bien que j'avais trouvé mon homme. Elle, c'était une elfe. Je ne saurais déterminer l'âge d'une elfe, elle semblait avoir une vingtaines d'années physiquement... Elle portais une robe jaune d'une pièce et joliment décoré, typiquement elfe. Elle était un peu plus petite que lui.

Puis ils se séparèrent après de longues paroles douces et de désespoirs. Elle repartait en direction de Fortilia et lui partit en sens inverse. Il se retourna pour l'observer partir et pleura. * Quel dangereux criminel est-ce … * Je ne pus m'empêcher de le penser. Puis il recula. Je le suivais de loin, pas longtemps. Il s'assit sur un tronc non loi de là où ils étaient tout à l'heure. Il sortit un mouchoir de sa poche et leva les yeux au ciel. Puis il baissa la tête et regarda ces pieds. Il pleurait encore.

Je me redressais et me retournais vers Summer en lui indiquant qu'elle pouvait en faire de même.

« Je vais lui parler. Je m'assois à sa droite et toi à sa gauche. D'accord ? »


Pas le temps qu'elle réponde que je m'approchais déjà de l'homme. Il ne se méfia même pas de moi. * Et bien, dis le si je fais peur à se point...*. Il leva la tête et nous regarda les larmes sur les joues et aux yeux. Il avala de sa salive et attendit que je parle.

« Bonjour. (je m'assis à sa droite). Qu'avais-vous brave homme ? »


Il ne semblait pas méfiant. Nous ne lui faisions pas peur. Il leva le mouchoir et nous le montrait. Pourtant ces paroles n'allaient pas avec son geste. Il dit en sangltant :


« Si vous venez pour me chercher alors vous m'avez trouvé... Si vous faîtes cette stupide quête de mon maître. Si vous voulez me tuer alors faîtes le ! ... Je n'ai plus rien à perdre à présent...

  • Je ne suis pas là pour vous arrêter ou vous tuer. Bien assez d'autres courent après vous pour cela. Je suis là pour écouter votre histoire et connaître vos raisons. Je ferais ensuite ce que je veux de tout cela. Mais pour le moment je n'ai rien contre vous et sachez que personne ne vous offensera tant que je suis là. »


Il tourna la tête vers moi stupéfait. Il arrêta de pleurer. Il essuya ces larmes et renifla. Il ravala sa salive. Summer lui porta quelques mots de réconfort. Puis il nous demanda :


« Puis-je vous mener chez moi plutôt que vous raconter mon histoire ici ? »


Je hochais positivement de la tête et demandais à Summer d'un autre signe de la tête si elle était partante.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 15 Sep - 18:46





"



AU HASARD ~ PATRICk

"


Je marchais près de Patrick , j'étais très à l'écoute à ce que me disais Patrick.Bon je faisais peut-être un peu de bruit mais ce n'est pas un animal qu'on pourchassait non plus .En plus j'avais une bonne excuse ce n'était pas mon métier ni même à mon habitude de faire ça.Lorsque Patrick tenta une approche je faisais comme lui.Normal qu'il n'est pas peur de nous , moi je ne faisais pas vraiment peur.Patrick lui en imposait bien plus que moi.J'essayais d'avoir un air démoniaque pour qu'ils nous prennent tout de même au sérieux sans avoir un air trop angélique.Je me la jouais un peu , ce n'était pas du tout dans mon habitude de ne pas sourire , de ne pas réconforter les gens lorsqu'ils pleuraient.Mais grâce à Patrick qui me laissait cette autorisation de le réconcilier je ne faillais pas à ma nature en le réconfortant.Moi je ne pleurs jamais mais les gens qui pleurent je n'aime pas ça , je trouve ça triste , ça me fais de la peine.Qu'il soit un assassin ou n'importe quoi d'autre c'est comme ça , j'avais de la peine pour tout le monde.

-Ne vous en faites pas , Patrick ne vous veut aucun mal , c'est un homme de confiance .Arrêtez de pleurez .

J'avais un air triste , mon air neutre et presque machiavélique avait disparu , je lui caressait le dos à l'aide d'une de mes mains.Pourquoi j'étais comme ça moi aussi , si ça se trouve c'était un tueur en série ou je ne sais quoi d'autre , je devrai en avoir peur.Pourtant j'étais quelqu'un de méfiante en temps normal mais là il y avait Patrick.Avec lui je me sentais beaucoup plus en sécurité .Seule je l'aurais réconforté et volatilisé aussi vite .Je faisais un signe affirmatif à Patrick pour lui donner mon feu vert.On partait alors tout deux pour la maison de l'homme qui se trouvait devant nous.Lorsqu'on arrivait chez lui on découvrait sa maison et ses extérieur.C'était très spécial alors que Patrick observait dedans avec l'homme moi j'observais dehors .Je restais même dehors , c'était assez spécial , et pas très propre des tas de machines trainaient ici.Je voulais m'approprier l'endroit alors je faisais un petit tour de la maison .Lui aussi comme moi vivait près de la rivière.J'allais faire un tour près de l'eau pour voir comment c'était fait .Je trempais mes pieds dans l'eau souriante , j'adore l'eau.Une fois ma petite ballade terminée je faisais un petit détour .J'avais presque trouvée le moyen de me perdre , pas loin de sa maison il y avait une sorte de engare , c'était surement le sien.J'entrais toujours aussi curieuse et là.Un tas d'animaux magiques et féeriques enfermés , attachés .Je m'enfuyais de là que faisais-il de ces animaux , il devait les revendre alors qu'il s'agissait d'animaux purement sauvages.Je me débrouillais pour retrouver rapidement la maison de l'homme en fin de compte pas très bien .Discrètement je disais Patrick d'aller dans le engare derrière pendant que je ferai la causette à l'homme.



Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1817
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Sep - 19:13


Au Hasard – Summer et Patrick



L'homme nous mena jusqu'où il habitait. Il m'invita à entrer pendant que Summer préférait s’imprégner des environs. Je la laissais faire et entrais à la suite de l'homme dans cette humble demeure. La salle principale n'était pas plus en ordre que les environs proches de la maison où des objets traînaient ci et là. Il m'invita à prendre place à sa table et s'excusa du désordre. Il me dit rapidement qu'il n'était pas la seule cause de cela et avant de commencer à me raconter son histoire me demanda s je me joignait à lui pour boire. J'acceptais sans envie mais par courtoisie mais aussi facilité le contact et lui laisser une part de contrôle. Il s'assit et nous servit.Puis il se racla la gorge et je sentais encore les pleurs dans sa voix au début :

« Hum... Je … Non, d'abord merci de ne pas 'avoir juger trop vite. »

Il prit un temps de pause, bu une gorgée d'alcool et se reconcentrer. Il devait organiser ces idées. Il releva la tête et ces yeux parcouraient mon visages :

« Si cette maison est en désordre c'est que je me suis battu hier soir. Je suis resté ici pour revoir la personne pour qui je pourrais donner ma vie. Je l'aime bien au delà de mes problèmes. Cependant mes problèmes viennent à m'empêcher de la voir. (il se penche vers moi) Voici mon histoire : comme vous le savez sûrement je travaille, je travaillais, pour une grande maison de la capitale des hommes. Je servais cette maison, puis la guilde qui en découle depuis des années. La plupart du temps j'étais chargé de tenir la maison pendant les voyages de monsieur. Puis mon travail s'est complexifié avec le temps et la confiance que m’attribuaient mes maîtres. Je leur rappelait parfois être un homme libre et non un esclave. Ils me considéraient comme l'un de leur amis, qui leurs rendent service. Oui, je parle de madame aussi. Elle aussi me demandé de faire parvenir ces correspondance ou veiller au bon fonctionnement de ces appartements. »

Il s'arrêta.

« Continuez je vous prie. »

Et il reprit son énoncé comme s'il voulait mon accord, et il continua comme si de rien n'était :

« J'ai continué à servir mes gens pendant des années avec des taches qui me sortait de plus en plus. Un jour, au cours de l'une de mes missions, j'ai fais la connaissance de Marie. C'est elle que je venais de quitter lorsque nous nous sommes rencontré. Je me suis épris d'elle dès le premier jour et avais tenté de l'approchait. Je ne savais pas qui elle était dans cette appartement. Je ne savais pas qui était ces parents, ni mêmes ces proches. Je lui ai demandé si l'on pouvait se revoir, nous avions beaucoup discutés, avant mon départ, à l'écurie. Je vous passe cette partie de mes sentiments. Nous nous sommes revu et nous nous sommes aimé. Nous nous sommes fait des promesses, bâtis un avenir. J'ai fait la connaissance de sa famille et de sa maison. Car, oui, elle était la fille de la régente de maison. Ils m'acceptèrent tel que j'étais et pour moi c'était un miracle, une bénédiction divine qui m'était offerte. Je décidais d'en faire part à mes maîtres à mon arrivée. Je voulais construire ma vie chez ces gens et surtout, auprès de celle que j'aime. Je suis donc rentré chez mes gens et lorsque je rentrais, madame était morte d'une maladie. Je ne pouvais pas importuner le deuil de monsieur et je continuait de le servir, au moins un temps. Je recherchais un apprenti, pour ne pas perdre de temps pour mon départ, prétextant d'abord que j'avais besoin d'un soutient pour la maison. Monsieur, dans le chagrin, n'y prêtait aucune attention. Arès un mois de missive et de n'avoir pas vue Marie, je décidais d'en parler à monsieur. Et je le fis, prenant mon courage à deux mains après un repas du soir. Il le prit comme une trahison et n'avait que faire de l'apprenti, bien formé, que je lui laissait. (Summer entra, bizarre). La suite vous la connaissait, monsieur essaie de me faire payer cela.... »

Je finis d'écouter l'histoire de l'homme. Tout me paraissait beaucoup plus clair à présent. Encore me faudrait-il prouver ces dire. Et sans le quitter j'avais dans le projet de me rendre dans la maison de cette « Marie », lui parler, et parler à ces parents, ou maîtres de maison. Summer tira sur ma manche et attira mon attention. Je relevais la tête vers elle. Puis elle me glissa à l'oreille d'aller voir l'entrepôt derrière la maison. Je haussais un sourcil et interrogeais l'homme du regard. Il ne semblait rien savoir. Habituellement les personnes qui cachent quelque chose empêche d'autres de le découvrir. Il avait laissé Summer se promener et m'avait raconté son histoire de manière poignante. Je me levais et il m'imita, avec un air interrogateur. Je sortais à la suite de Summer et nous allions vers l'entrepôt d'un pas rapide.
Summer ouvrit la porte et nous vîmes tout un tas de créatures magiques attachées et enfermées là. J’identifiais les moins dangereux et les détachés. L'homme, qui connaissait les moins dangereux les détacha également. Nous laissions les plus dangereux en cage. Ils ne mirent pas longtemps à trouver la sortie. Puis la lumière de la porte fuit. Je me retournais rapidement. Une personne, plusieurs, venaient de nous enfermer dans ce bâtiment. Puis les cages s'ouvrirent et les animaux bondirent sur nous. Je ne réfléchis pas une seconde et par réflexe j'attrapais la manche de l'homme et me jetais sur Summer. Je fermais les yeux une seconde et priais pour que mon sort fonctionne. Je ne le lançais pas souvent, et c'était la première fois en cas d'urgence. Nous atterrissions une seconde après sur les berges de la petite rivière. Je laissais mes deux camarades au sol et leur ordonnais de ne pas bouger. J'étais enragé. Je fis apparaître mon épée à double tranchant et me dirigeais vers les hommes armés qui nous avaient enfermés avec les animaux les plus dangereux. Il était dix. Je lançais une boule de feu ver celui à cheval qui chu quelque secondes après. Quatre autres coururent dans différentes direction à ce premier coup. Plus que six, dont un au sol. Trois archer et trois fantassin d'après leur équipement. Les trois chargèrent leurs arcs, dont un proche du feu enroulant un tissu formé une flèche enflammé. Pour moi ils n'étaient d'aucun danger. Je dressais un bouclier magique qui arrêta facilement les flèches. Puis les trois autres m'attaquèrent ; l'un avec une grosse hache, et les deux autres avec des sabres. Avec mon expérience le combat fut court. Je n'en tuais aucun. Je constatais qu'ils savaient ce battre. Celui sur le cheval fut un peu plus difficile à mettre hors d'état de nuire. J'y parvins avec un peu plus d'effort et de techniques. Je lui administrais un coup de pied bien placé auquel il ne s'attendait pas. Il était plié en deux au sol, toujours conscient.
Summer arrivait alors que je lui prenais les cheveux et que je lui penchais la tête en arrière. Il pissait dans son pantalon. Je soupirais de lassitude. Mes muscles étaient encore tous tendus. Je le lâchais avec force et le jetais par terre. Je m'éloignais et tendis les bras. Je les attachais tous avec des racines d'arbre sorties du sol par magie. Puis je regardais au alentours si personne ne revenait. Visiblement non. Je rangeais mon arme et portais maintenant attention à Summer et l'homme que je recherchais tout à l'heure.

« Ces hommes n'étaient pas des mercenaires. Et je n'aime pas cette situation. Il nous faut décider quoi faire ... »






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mar 22 Oct - 20:06





"



AU HASARD ~ PATRICK

"


C'est dingue cette crédulité avec laquelle Patrick pouvait croire à quelques paroles d'un seul homme.Se fier à lui comme si il en était sur .Je venais quand même de trouver des animaux enfermés à quelques pas de chez lui.Si c'est pas un signe ça! Moi , je continuais de me méfier , il fallait bien qu'il y ait quelqu'un qui soit assez intelligent pour ne pas croire qu'on lui raconte.Ce n'était pas dans mon genre d'être méfiante mais vu que lui prenait presque cela à la légère moi je le devenais automatiquement tout comme je devenais paranoïaque. Cet homme était mercenaire et n'était même pas capable de se méfier.Je me méfiais alors pour nous deux.

C'est alors qu'ils prenaient la peine de libérer les animaux en me laissant rien faire que je les observais .J'aimais les animaux mais ils me prenaient pour qui ? Une incapable ? Moi et les animaux avaient une relation fusionnel mais tout ce petit monde semblait l'ignorer.Il me laissait là , comme une femme , une femme incapable.Je croisais les bras jusqu'à ce que la porte de l'entrepôt , je sursautais .Les animaux étaient déchainés .Ok , c'est vrai pour le coup je ne niais pas que les hommes étaient inutile.Et pour cause Patrick nous avaient sauvés en quelque sorte.Mais étrangement je n'étais pas terrifiée comme je devrais l'être.Lorsqu'on se retrouvais dehors j'écoutais Patrick avec la plus grande attention , je ne bougeais pas , j'étais à l'écoute , j'observais néanmoins ce qui se passait.Ah , on peut pas dire cet homme avait la force de dix hommes , j'étais très impressionnée par la facilité qu'il avait à comprendre et lancer des sorts avec telle aisance.Lorsque Patrick avait fait ce qu'il avait à faire , je pris la parole dès qu'il eut finit sa phrase.

-Moi je sais quoi faire, on rentre à la maison et on abandonne tout ça.

Tant de danger , je n'avais pas l'habitude .Je n'avais pas été totalement sincère dans mes paroles mais pourtant au fond de moi je savais très bien qu'il y avait cette part de vérité parce que j'étais tétanisé dans mon for intérieur.J'étais loin de m'imaginer que l'aventure était si dangereuse que ça.De ce fait je me demandais comment est-ce que l'on peut vivre dans le conflit , c'est affligeant pourquoi pas tout le monde est en paix .Je soupirais.Je me posais énormément de question que la vie personnelle de Patrick à ce moment précis qu'évidement je ne pouvais lui poser à cause de la présence de l'homme.Patrick avait-il vraiment une vie personnelle , il ne semblait vivre que pour son métier.



Revenir en haut Aller en bas
J'ai de puissants pouvoirs
Messages : 1817
Âge : 25
Emploi IRL étudiant

Feuille de personnage
Profession : Aventurier
Amis & Connaissances: Eléa, Kim, Rulf, Jack, Cheryl, Mike et Adelia
Âge : 28 ans
avatar
J'ai de puissants pouvoirs
Patrick Might

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 30 Oct - 11:19


Au Hasard – Summer et Patrick



Je me retournais vers Summer et surveillais l'homme d'un œil. S'il était coupable, encore une fois, je pense qu'il aurait essayé de s'enfuir au lieu d'attendre là. Elle m'interrogeait du regard et son affirmation ne sonnait pas comme telle pour moi. Elle disait vouloir rentrer alors qu'elle devait pertinemment savoir que je ne rentrerais pas, que les alentours n'étaient pas sûr et quelque chose de plus, un je ne sais quoi, qui me disait qu'elle aussi voulait plus en savoir sur cette situation.

« Tu sais comme moi que ce n'est pas la solution que je prendrais. Je ne pense pas que les alentours soit sûr ni même que tu ne puisse être prise pour cible. Réfléchis un instant. Nous n'allons pas laissé ces … je ne trouve pas d'insultes à leur bassesse. Nous ne pouvons les laisser continuer. Tu peux rentrer si tu le veux vraiment, sinon tu peux m'aider à les mettre hors d'état de nuire... »

Je ne savais par où commencer ni même quelle piste suivre. Il semble que ces hommes étaient bien organisés et qu'il y ai quelque chose qui se trame de plus important... une finalité à ces enlèvements et à quoi devaient servir toutes ces créatures ? Summer semblait réfléchir et l'homme s'était assis, comme désespéré, sur un tronc derrière nous. Je regardais les traces laissées par les soldats qui partaient dans toutes les directions. Rien dans leur armement ne les distinguaient pour me rendre dans une région précise. Je portais alors mon attention à ceux que j'avais capturé là, toujours « enracinés ». Ils n'étaient pas tous bâillonnés et pourtant le silence régnait.
Je m'approchais de l'un d'eux. Il avait des habits un peu plus soigné et des armes de meilleures qualités que les autres. C'était celui qui se trouvait sur le cheval en plus. Arriverais-je à tirer quelques paroles ou informations d'un chef de guerre formé à tout un tas de techniques ? Je ne pense pas. Je réfléchis alors à une technique particulière et moins moral utilisée par les gardes impériaux avec lesquels j'avais travaillé. Je remarquais que Summer m'observais avec son regard de « Qu'est-ce que tu fais encore ? ». La technique que je voulais utiliser consistait à utiliser l'ancrage de la hiérarchie dans le système de valeur du soldat. En gros infliger des sévices au chef pour faire parler le soldat qui, dans son système de valeur et de respect de la hiérarchie, ne pouvait pas laisser faire du mal à son supérieur.
Je ma relevais et allais voir Summer, à la fois pour lui demander ce qu'elle avait décidé et si elle voulait m'aider.

« Hum... Alors tu as décidé de m'aider ou tu veux repartir ? Je sais que ces hommes peuvent nous donner des informations. Je ne pense pas pouvoir faire parler leur chef qui à dû être formé à tout un tas de techniques pour ne pas parler à l'ennemi. Mais les soldats eux pourraient parler. Si tu menace le chef ils voudront que cela cesse, parce que c'est dans leur système de valeur et de hiérarchie. Mais si tu as une autre idée … »

Je commençais par lui laisser le choix, puis j'essayais d'influencer sa décision. Si elle voulait partir elle le pouvait mais je ne pourrais pas la laisser seule. Si je la raccompagnais cela me prendrais du temps que les chefs plus haut placé pourraient utiliser pour s'organiser et je ne sais quoi … si elle restais elle pourrait m'aider dans cette quête et nous gagnerions du temps. J'espérais vraiment obtenir son soutient...





Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2348
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Ven 24 Avr - 17:47

ARCHIVAGE DES RPS


Ce sujet n'a pas reçu de message depuis PLUS d'un mois et malgré les relances, il n'y a eu aucune réponse, il est donc ARCHIVÉ.

RP ABANDONNÉ



"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"


Absence du 10/07 au 31/07 : Stage BAFA + Vacances  
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Au hasard - Summer et Patrick
Scientia Magicam :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS ABANDONNÉS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Une petite idee de qui est Larry Summer/Mondialisation.ca
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Parcours de Patrick Gaspard
» Un ti termi que j'ai trouvé sur internet par hasard
» Patrick Lagacé propose la tutelle d'Haïti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-