AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La Cible Commanditaire ~ Feat Tyler Stanley
 :: Scientia Magicam ::  Le Reste du Monde  :: AÏM


Je suis maléfique
Messages : 108
avatar
Je suis maléfique
Even Tricks

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Juin - 19:58

La Cible Commanditaire

Feat Tyler Stanley



J'était en route pour Shadown, plus précisément j'étais en direction d'un château et je devais y tuer son résident. En vérité je n'en avais pas plus envie que cela, c'était surtout de l'alimentaire comme on dit. Il faut bien manger pour vivre et pour vivre il fallait de l'argent de nos jours! Mais le problème c'était que je n'avais pas eu de requêtes récentes depuis une bonne semaine, étant une personne à tendance chaotique j'avais disperser mes commandes de meurtre un peu partout chez moi.
Chez moi, c'est l'ancienne demeure de mon maître. Enfin si on peut appeler cela une demeure. C'est plus une sorte de caveau aménagé en faite. Un espace de vie souterrain qui ne manquait que d'une chose : d'un peu de lumière de l'astre solaire. Sinon j'avais de tout, une pièce pour cuisiner, une salle de séjour, plusieurs chambres dont certaines secrètes étaient réservaient à des hôtes plus spéciaux, un bureau qui faisait aussi office de bibliothèque qui elle aussi avait ces secrets et pour finir il y avait l'atelier avec tout mes alambiques, mes fioles et mes plantes en train d'être extraite ou simplement en train de sécher. Ah et j'allais oublier les commodités. Bref, c'est justement dans un endroit complètement différent de ce dernier que j'ai retrouver la requête qui m'avait conduit sur la route de la région d'Aïm.

J'étais partie tôt dans la matinée, j'avais beaucoup de marche à faire pour m'y rendre. Mais grâce à mes sorts de déplacements rapides, je pouvais parcourir, rien qu'en marchant, une assez grande distance. Ayant l'envie d'être payé le plus vite possible, j'usa de cette magie sans aucun scrupule, je n'en ai jamais de toute manière. Et puis de toute manière j'avais toute la journée devant moi pour m'y mettre car entre nous faire un meurtre en plein jour avait ces inconvénients. Quand j'étais enfant je n'attirais pas l'attention plus que cela mais je suis un adulte maintenant je parais plus facilement suspect, bien que je trouve que je ressemble à une personne assez banale dans l'ensemble.

Je suis arrivé dans la ville peu après midi. C'était un jour de marché, chose qui m'arrangeait bien car je n'avais aucun sous sur moi. Et je n'avais pas besoin d'user de magie pour subtilisé un fruit ou deux, j'avais assez de dextérité pour cela. C'est donc sur un muret, avec un fruit bien juteux et goûteux dans la main droite et la requête dans la main gauche, que j'étudiais cette dernière. C'était un contrat somme toute banale, très même. Anonyme bien sur; cela venait sans doute d'un petit village alentour et ignorant. Il offrait contre la mort du suzerain actuel une bonne somme d'argent, somme des économies réunie du village à tout les coups. Je me sentais de moins en moins emballé par cette histoire, je n'avais pas beaucoup d'information, aucune condition évidemment, et même pas de nom! Juste Suzerain d'Aïm comme nom de cible. La thèse du petit village de bouseux pas content se concrétisait de plus en plus dans mon esprit.
Je lâche un soupir et fini ma collation. J'allais profité du reste de la journée pour faire le repérage de ce fameux château.
Bah à première vu rien d'insurmontable. Il y avait des gardes, des tours, de hautes murailles protectrice, des douves et un pont levis. Plusieurs scénarios prenaient forme dans mon esprit. Je pouvais droguer et/ou assommer un des gardes et prendre sa place. Ou plus simplement selon son inclinaison en le draguant et encore une fois prendre sa place. Je pouvais me la tenter aquatique ou souterrain aussi selon l'architecture du château mais je n'avais pas les informations nécessaires et je n'avais pas envie d'aller les chercher. Je voulais être rapide même au détriment de mon professionnalisme. J'allais opter pour une méthode simple plus simple.

C'était bientôt le soir. j'avais passer l'après-midi à observer le château en tournant autour. Je ne négligeais pas d'user de ma magie pour changer mon aspect. Les premières fois des métamorphose simple, passer de mon brun naturelle à un blond cendré, changeait de vêtement, puis par prudence j'avais user de mes illusions sur les gardes pour qu'ils voient une autre personne à ma place. En faisant mon repérage j'ai pu déduire le temps de roulement des gardes et ceux qui patrouillaient éventuellement le château. J'avais une petite tranche horaire de cinq minute dans environ ... 5... 4... 3...2...1... Maintenant!

Quittant mon poste d'observation, je me dirige furtivement vers le mur arrière du château. Il y a là une tour possédant une fenêtre qui est accessible si on à les bons accessoires. Et comme je l'ai dis, je suis un professionnel. J'enlève ma cape noir pour avoir plus facilement accès à mes outils. Je porte une tenue principalement noire, mon pantalon est très près de ma peau sans pour autant être collant. J'ai un étui avec trois couteau contre ma cuisse gauche, à ma cheville droite, j'ai un couteau de lancer prêt à être dégainer. Le haut est similaire au bas, un tisse noir très prêt du corps sans me mouler, j'ai un autre étui en guise de brassard trois j'ai trois petites fioles de poison à l'intérieur. A mes poignets, deux couteau de lancée mais ceux-ci son relier à des chaines. Pour compléter tout cela je portais une ceinture avec d'autres petits outils mortels et potentiellement utiles selon la situation et un veston de cuir sombre qui lui aussi n'était pas sans surprise.
Avec l'aide de ma télékinésie, je projeta les couteaux de lancée relié à des chaines en direction de la fenêtre qui m'intéressait. Les lames se plantèrent pile dans les interstices de roches qui constituaient la tour devenant de bon encrage pour mon escalade. Qui ne fut pas longue soit dit en passant. En usant de la finesse des lames que je venais d'utiliser, j'en passa une dans l'interstice de la fenêtre et souleva le loquet afin de l'ouvrir et de pénétrer dans l'enceinte du château. Là était la partie plus compliqué, je devais trouver ma cible dans cette immense endroit. Premièrement ne pas se faire repérer. Je fais quelques mouvements des doigts, tissant autour de moi une illusion, tout en récitant dans un murmure de sombre paroles cabalistique. Puis je me mis en route en avançant toujours très près du mur, je le rase presque. Mon sort est un peu comme un camouflage. Si on me regarde on ne verra que le mur contre lequel je suis collé.
Mais je ne peux pas maintenir cela indéfiniment, sinon ce serai beaucoup trop facile et mon travail n'aurait plus rien d'amusant. J'ai un laps de temps d'une dizaine de minute en tout pour trouver ma cible.

Je parcours le château aussi vite que je peux mais je faisais choux blanc. Combien y avait-il de pièce dans cette satané bâtisse ?! Plus de temps, un jeune homme me voit au détour d'un couloir. Je n'ai pas le choix et j'agis vite. D'un mot magique, je me déplace à la vitesse du vent et je me place derrière lui. Je prend un de mes couteau à l'étui de ma cuisse gauche, c'est un de mes trois couteaux papillon préféré, ils sont tous stylisé et chacun à pour ornements des motifs de fleurs. J'utilise celle aux ornements d'orchidée, j'ai tellement l'habitude de dégainé ces couteaux que je le fais d'un geste rapide et d'un second geste j'enfonce la lame dans la nuque de ma victime.
Pointe vers le haut, vers son cerveau. Une fois revenu en vitesse normal, je lance ma télékinésie sur le plateau que ce jeune commis transporter avec lui. On dirait bien que ...

Je pose alors le plateau. C'est la déesse de l'assassinat qui pose sa main sur moi! Une vraie aubaine. Je traîne le corps dans une pièce que j'estime sans importance et dévêtit le cadavre. J'enfile par dessus mon attirail ces vêtements misérables. Je défais rapidement, et exprès, ma coiffure pour paraître plus négligé. D'un coup de pied je pousse le cadavre derrière un paravent. Une jolie surprise pour celui ou celle qui la trouvera! Je quitte la pièce sans aucun remord pour ce que je viens de faire, je range mon couteau Orchidée et sort celui à ayant pour thème le Lys, fouillant sous le vêtements du mort je retrouve mon brassard et en sort une petite fiole d'une couleur oscillant entre le vert et le jaunâtre. J'en verse deux gouttes dans la carafe et une sur plusieurs aliments que je réaménage ensuite pour qu'ils paraissent de nouveaux innocents. Je prend le plateau dans mes mains et je reprend la direction que le commis mort prenait avant notre rencontre, il y a une porte entrouverte vers la fin du couloir. Je m'y dirige.

Derrière le seuil de cette porte, dans cette pièce, il y a ma cible. Quel formule d'usage devrai-je utiliser pour paraître le moins suspect ?
Mon roi ? Majesté ? Seigneur ? Maître ? Cela peut paraître anodins mais mon maître m'a toujours appris que maîtriser les mots étaient primordiales dans notre métier, surtout lorsque l'on devait pénétrer un lieu. Un seul mot de travers et c'était l'échec.

"-Seigneur ? Votre repas ..." dis-je d'une voix bien humble.

J'entre dans la pièce et je le vois, c'est un homme adulte encore jeune et assez agréable à regarder. Il n'a pas l'air spécialement méchant ou autre, on dirait juste qu'il s’ennuie en faite, c'est ce qui me frappe le plus sans doute. Sans hésitation je m'avance vers lui et pose le plateau sur sa table, tout en baissant bien la tête comme il se devrait pour un serviteur, et je m'éloigne rapidement en faisant le tour de la table pour me replacer à l'entrée de la porte, toujours la tête basse, les mains posait l'une sur l'autre en position d'attente. J'essaye de me mettre dans la peau du personnage et je me doute que tout bon serviteur attende de se faire congédier pour partir sinon cela serait une insulte sans nul doute. Pourtant l'ordre peine à venir. Soit il est silencieux, soit il est encore soupçonneux. Je vais tenter une dernière manœuvre avant d'être plus radicale.

"-Vous devriez vite mangé avant que cela ne refroidisse. Sire." Je mets un soupçon de mon pouvoir de suggestion dans cette phrase. J'ai envie de finir ça vite car ce qu'il à devant lui, même empoisonné par mes soins, me semble bien appétissant...



by FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
Je suis imprévisible
Messages : 1242
Âge : 21
Emploi IRL Etudiant

Feuille de personnage
Profession : Mercenaire
Amis & Connaissances: Rulf Golbak, Elea Edgerton, Adelia Eckhardt, Kim Lewis, Patrick Might, Leroy Jack, Cheryl Daynight, Mike Richard
Âge : 27 ans
avatar
Je suis imprévisible
Tyler Stanley

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/
Jeu 22 Juin - 15:39


▬  La cible commanditaire ▬

● Even Tricks ●



Cela faisait bien plusieurs semaines que je n'avais pas pris le temps de passé du temps dans mon château et pourtant le royaume en avait bien besoin. En effet, je m'occupais des affaires politiques et surtout militaires et un peu moins de mon peuple. Les attaques des Sorciers Noirs étaient de plus en plus fréquentes et bien évidemment le mécontentement de la population n'était pas loin derrière. Je tournais en rond dans cette grande pièce recevant un par un les conseilles du village mais aussi plusieurs groupes d'habitants pour qu'ils me fassent pas de leurs mécontentements. Je prenais plusieurs mesures, faisais passer de nouvelles lois et renforçant toujours la sécurité. Shadown mais aussi tout le territoire d'Aïm était en danger pour la première fois depuis sa création il y a peu.

J'étais donc seul entre quatre murs voyant la plus battre les carreaux. J'eus alors une idée pour faire revenir la paix dans mon royaume, j'organiserais le rassemblement des personnes qui peuvent mettre loyale moyennant équipements et échanges commerciaux futurs privilégiés. J'écrivais donc par ma propre main cette invitation à venir faire la guerre pour rétablir la paix. Cette phrase sonnait bien et collait parfaitement à la vision que je me faisais de la justice. Aïm se revendiquerait toujours territoire neutre, sans toutes les contraintes que peuvent subir un royaume quelconque, on y vit libre et on a le droit de parole. J'avais pour projet de développer une armée qui apprenne l'art de combattre en enseignant la puissance même de la magie, celle de la magie grise empruntant aussi bien aux plus grands pouvoirs de sorciers noirs qu'à la magie blanche. De mon côté, j'essayais toujours de comprendre et surtout de maîtriser cette magie ancestrale si dure à apprivoiser. Demain, je verrais à lancer la construction d'un tel bâtiment.

Le ciel déclinait dans le ciel et j'avais encore cependant beaucoup d'énergie, je finissais alors tous les problèmes qui étaient restés en attente, en une journée seulement, j'aurais résolu ce que d'autres souverains auraient mis plus d'un mois à traiter. C'est pour cela qu'Aïm fonctionnait bien dans le fond, l'efficacité et être au plus près du peuple mais savoir imposé et faire régner une justice stricte et immédiate également. J'étais tellement lancé dans mon travail que je n'avais même pas vu le temps passé. Il était déjà tard et on toquait à la porte. Malgré que j'étais contre toute cette étiquette, plusieurs souverains m'avaient conseillés de s'y plier pour améliorer les relations entre nos royaumes. J'étais largement capable de m'occuper de mon château de me nourrir et même de chasser si l'envie m'en prenait, je n'allais pas finir comme un vieux roi sur son trône. Malgré tout, cela faisait des occupations pour les personnes dans le besoin. J'avais donc pris du personnel mais j'exigeais en retour d'un salaire confortable qu'ils prennent toutes les libertés qu'ils souhaitent sans que cela ne nuises à la mienne, c'étaient des gens libres, pas des esclaves. Je choisissais mon personnel par moi-même, je reléguais très peu et c'est la force d'un territoire stable.

J'étais donc surpris face à l'entrée d'un visage qui ne me paraissait pas familier. Je me disais que la journée avait été longue et que je devais sans doute me reposer. C'est alors qu'un véritable doute venait s'installer. En effet, bien que je demandais une certaine considération à leur égard, personne dans ce royaume ne m'appelait Seigneur ni encore moins Sire. En effet, l'une des spécificités d'Aïm c'est qu'il n'y a pas de titre de noblesse, je n'en veux pas et c'est mieux ainsi. Je suis souverain et je possède un territoire en aucun cas je suis roi avec royaume ni même seigneur avec une seigneurie. Je dévisageais cet homme qui se tenait alors devant moi et qui me portait un repas. Quelques instants seulement après, il me proposait de manger avant que ça ne refroidisse. C'était bien tenté mais d'une part je ne mangeais rarement seul, détestant cela et partageant toujours le repas avec mon personnel, mais il n'arriverait pas à me duper.  

Je me levais et d'un sort je le plaquais contre le mur. D'un geste de la main, j'ouvrais ses amples habits pour enlever ses armes.

- Mage noir, intéressant ! Je dois bien avouer que vous avez d'une part beaucoup de culots et également des capacités surprenantes, à part ces subtiles erreurs de langages, j'aurais du détecter votre présence à des kilomètres ! Vous vouliez me tuer n'est-ce pas ?   

Je m'approchais du plateau posé sur la table et retourné les aliments, le poison était discrètement appliqué mais je le remarquais malgré tout.

- Très bon travail ! Je m'appelle Tyler et je suis souverain d'Aïm là est votre grossière erreur ! Ici, rien ne fonctionne comme les autres royaumes et pour le mieux. Je ne suis ni bon ni mauvais ni mage blanc ni mage noir ! Votre visage me rappelle très vaguement quelque chose . . . Bref que veux-tu ?  

by FreeSpirit




"Celui qui lutte contre les monstres doit veiller à ne pas le devenir lui-même" Frederich Nietzsche

Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 108
avatar
Je suis maléfique
Even Tricks

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Juin - 23:39

La Cible Commanditaire

Feat Tyler Stanley



"- A quoi cela te sert de me reposer cet question alors que tu as visiblement deviné ...?" lui rétorquai-je de mauvaise foi et en le tutoyant. Toujours plaquer à mon mur par ce puissant sort de magie grise.

C'était bien comme les rumeurs le disaient. Une étrange et puissante combinaison neutre de deux arts radicales magiques de ce monde. Son utilisateur avait l'air de maîtriser, vu la rapidité avec laquelle il m'a neutralisé puis désarmé dans un second temps et d'un seul geste en plus. Enfin ... Apparemment son sort de désarmement ne viser que ce qui était apparent car si il croyait que j'étais totalement désarmé ... Ça plus jamais et j'y veille bien ...
Je ne rigole pas quand je dis que je réserve des surprises.

Cette pensée me revigore et me rend mon tact dans cet situation ou je suis totalement démasqué et désavantagé. Je ne compte pas vaincre, je n'y arriverai définitivement pas, pas avec mon niveau actuel. Mais on peut toujours s'amuser un peu ? Que je n'ai pas perdu ma journée en vain ... Il y a tellement de stratagème qui défile dans ma tête, tant de scénario possible ... Je pourrai lancer un de mes couteaux reliés à de fines chaines que je cache toujours dans mes manches, contact rassurant qui m'offrent toujours des possibilités. Mais au vu de la puissance qu'il à déployer avec sa magie, il pourrait sans doute les stopper voir même les détruire qu'en sais-je ? Autre option, profité qu'il ai mit un maximum de mon armement à terre et tout lui envoyer d'un coup... Mais là encore le même résultat. Et puis niveau subtilité ... Je pouvais aussi écraser une de ces fioles toujours au sol, j'avais une substance qui se dispersait facilement dans l'air ... Mais je n'étais pas immunisé à mes propres décoction... Il me restait mon pouvoir d'illusion qui serait sans doute le plus efficace, mais au vu des prouesses de ma suggestion magique, il doit avoir de forte résistance aussi.  Cet homme n'était pas un souverain pour rien et il me l'avait prouver en quelques secondes seulement.
Mais je pouvais aussi ... Laisser tomber. Tout simplement!

"-C'est bon j'abandonne !" dis-je en levant les mains. "Ça ne vaut pas la peine de me démener pour si peu, au final. Et pour si peu, j'entend par là la pauvre petite somme du contrat qu'un village de bouseux arriérés à émis envers son dirigeant." finis-je en souriant dignement.

Je me dirige nonchalamment vers la table du souverain et sans plus de cérémonie je m'assois sur une de ces grandes chaises en bois avant de reprendre la parole.

"-D'ordinaire je n'attaque pas sans informations. Mais que voulez-vous ? C'est l'accalmie chez les nobles. Le commerce ne tourne plus..." commençais-je avec dérision. "Ne connaitre ni l'infrastructure, ni les heures, ni le personnel passe encore, les professionnels s'adaptent. Mais je n'avais même pas de nom! Ni le fait que vous êtes un mage gris d'ailleurs. Vous y croyez à ça ?  Et aussi ; Ça me rend curieux parce que je n'ai jamais rencontré de gris avant, cela dis ... Je ne reste jamais en contact avec les gens, vous comprenez j'imagine ?" monologuai-je à mes aises face au sorcier souverain. Soudain un cri strident m'interromps, quelqu'un à trouver le mort. Cela me fait rire intérieurement et j'articulais un désolé muet à Tyler.

Je n'aime pas le fait qu'il est parler de mon visage. Ou aurait-il pu le voir ? Je commençais à me faire connaitre? Ou alors connaissait-il mon maître ? Ou peut-être s'était-on déjà croiser ... Mais j'en doute fortement. Toutefois je laisse cette pensée paranoïaque dans un coin de ma tête afin d'y repenser plus tard.

"-Bref, comme vous dites, puisque je ne mènerai pas le minable contrat qu'il y a sur votre beau visage, Seigneur Tyler Le Mage Gris ni bon, ni mauvais. Vous avez peut-être un travail "décent" à me proposer. En discuter autour d'un dîner ce serait parfait. J'ai faim, pas vous ?" concluais-je en lançant un regard espiègle vers l'assiette empoisonné. " Ah, et faite changer l'eau aussi." lui conseillai-je tel un post-scriptum.

Je sais que je fais preuve d'un culot incommensurable dans cette situation, et aussi que je risque de me faire expulsé à coups de magie mais parfois il fallait s'avoir être sans gêne et direct si on voulez obtenir quelque chose. C'était ça la vie.

by FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
Je suis imprévisible
Messages : 1242
Âge : 21
Emploi IRL Etudiant

Feuille de personnage
Profession : Mercenaire
Amis & Connaissances: Rulf Golbak, Elea Edgerton, Adelia Eckhardt, Kim Lewis, Patrick Might, Leroy Jack, Cheryl Daynight, Mike Richard
Âge : 27 ans
avatar
Je suis imprévisible
Tyler Stanley

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/
Sam 1 Juil - 18:37


▬  La cible commanditaire ▬

● Even Tricks ●



Je crois que je l'aimais définitivement bien cet Even. Cela me changeait du misérable peuple dont j'essaie bien que mal de donner de l'importance. Lui était tellement différent bien plus proche de moi que ne le serait jamais personne. Il était indépendant, à part et c'est sans doute pour cela qui était encore dans la même pièce que moi bien qu'il ait voulu me tuer. Il ne manquait pas de réserve et je pense que nous ferions de bon allié. Maintenant à part le fait que je l'avais peut être croisé, j'écoutais ce qu'il avait à me dire, après tout, c'est souvent pour cela qu'est fait un souverain, écouter son peuple. Cependant, il y avait des personnes comme Even dont il semblait bien plus intéressant de prêter une oreille attentive. Un tueur à gages, intéressant, le plus surprenant était de savoir que quelqu'un voulait déjà ma peau, c'est vrai, au fond Aïm n'avait même pas encore un solstice d'existences. Ne voulant nullement fuir après que je l'ai libéré de son étreinte magique, je pense qu'il me craignait pas, et cela est une chose rare et précieuse.

Je le regardais s'asseoir et je pense que nous voulions en savoir plus l'un sur l'autre. J'acceptais ce qu'il m'imposait mais restons clair, c'était selon mon consentement malgré tout. Je jetais mon verre d'eau après avoir malgré tout senti d'un air léger quel poison il avait pu utiliser. Je lui mettais des couverts sur la table et m'asseyais à mon tour. Je réfléchissais à ce qu'il disait, les gens de ce monde sont vraiment sans aucun courage ni audace. Déléguer ses vengeances, le boulot est toujours mal fait et on remonte plus facilement à ceux qui ont payé le tueur que celui qui tue. L'argent n'avait vraiment aucune limite, c'était pathétique. Si j'avais quelqu'un de gênant, je m'en chargerai moi-même, cela me paraissait comme une évidence. Finalement, je retournais à ma première interrogation quant à ses réponses.

- Tout un village veut ma mort ? C'est flatteur non ? De quel village s'agit-il ? C'est bien beau de payer mais j'irais les voir, s'ils sont de l'argent pour payer simplement quelqu'un qui doit me tuer alors franchement, qu'il me l'offre l'argent. En attendant, je vous le laisse, je n'en ai point besoin, mais je trouve cela rassurant, cela veut dire qu'Aïm commence à s'imposer en tant que territoire et que ma façon de gérer ce peuple en dérange plus d'un. Disons que je ne penserais jamais que la menace viendrait de ce côté de mes frontières. Les sorciers noirs sont bien trop subtiles pour envoyer de telles attaques, cependant, je suis bien plus sensible à la présence de sorciers noirs sur mon terrain qu'un simple elfe, nain ou être humain. De plus, vu que j'ai très peu de personnel, il s'avère difficile de m'espionner. Du travail, je n'en manque pas, mais comme l'on dit souvent, le travail est mieux fait par ses propres moyens. Pourquoi je confirais du travail ? Je suppose que ce n'est ni l'entraînement de mes forces armées ni la gestion du village qui vous intéresse. Et juste par curiosité, vous gagnez combien en faisant cela ? J'aurais bien une mission, à voir comment se poursuit ce dîner, . . . 

Les premiers plats arrivaient sur la table. Je disais aux quelques conseillers que j'avais qu'il ne partagerait pas le repas avec moi ce soir. De plus, il fallait s'occuper du corps. C'était ennuyeux, il fallait que je retrouve une personne de confiance. Ceux qui pénètrent l'enceinte du château était trié sur le volet de plus, il n'y avait aucun cuisinier ou valet, ce n'était que des soldats d'élite avant tout former à d'autres tâches et tournant aux différentes fonctions du château. Ma foi, il ne devait pas être si compétent que cela, il faudra que je pense à revoir mes critères de sélections. Construire une armée ainsi qu'un centre de formation de qualité seront mes priorités mais il y avait encore du travail.

by FreeSpirit




"Celui qui lutte contre les monstres doit veiller à ne pas le devenir lui-même" Frederich Nietzsche

Revenir en haut Aller en bas
Je suis maléfique
Messages : 108
avatar
Je suis maléfique
Even Tricks

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 2 Sep - 15:33

La Cible Commanditaire

Feat Tyler Stanley



"Oui c'est vrai que c'est plutôt flatteur, d'un certain point de vue..." lui dis-je avec un sourire enjôleur.

Car oui au final j’apprécie ce souverain, même si j'avais essayer de le tuer. Mais justement c'est sa manière de se défendre, son ingéniosité et son sens de la détection que j'apprécie et respect. Sinon je me serai sauvé dès que j'aurai déceler une opportunité. Et puisque Tyler veut savoir qui en à voulu à sa vie, je sors d'une de mes poches le contrat froissé et chiffonné sur du vieux parchemin bas de gammes. D'un geste du doigt, je le fait voler délicatement jusqu’à mon hôte. Il n'y a pas vraiment grand chose mise à part un croquis du Souverain qui maintenant que je le vois en vrai est tellement mal fait... Ainsi qu'une somme. S'en suit quelques petites lignes mal écrites sur les soit disantes raisons de ce contrat et bien sur le nom du village en question dont je n'ai pas pris la peine de me souvenir par moi-même.

"-Pour ce qui concerne le travail ..." je saisis le couteau que le souverain à lui même mis en guise de couvert et m'amuse à le faire tourner entre mes doigts tout en parlant. " Je pourrai apprendre une ou deux choses à vos gardes armées." Je lui fais un clin d’œil puis m'esclaffe. Pas méchamment, ce n'était qu'une boutade. "Pour ce qui est de me confier du travail ... Et bien je dirai que je préférerai recevoir des directives d'une personne intelligente et sensée plutôt que de devoir contenter les bas instincts de quelques péquenauds. Et comme vous le dites il n'est pas facile de vous espionner... Pourtant ... je suis arrivé à vous sans trop de mal. J'ai réussi à entrer dans votre demeure et je m'y suis baladé à ma guise, allant même jusqu’à subtiliser des vêtements et dissimuler un cadavre. Si moi j'y suis arrivé, d'autre y arriveront. De plus de ce que j'entends votre façon de gérer votre territoire dérange. Par conséquent on en voudra encore à votre vie. J'ai assez d'informations que je peux vendre à très bon prix et dans les mois qui suivent vous serez énormément déranger. Enfin j'imagine! Mais bon vu votre puissance ce ne sera que des nuisibles à écraser, ce serait juste ... très lassant."

Les plats commandaient par le souverain arrive et me mettent l'eau à la bouche. Nous sommes servis assez rapidement et en aparté Tyler fait par à ses gens qu'il ne dînera pas avec eux ce soir. Je me mets à inspecter ma nourriture sous tout les angles avec l'aide de la pointe de mon couteau. Pas que je n'ai pas confiance mais j'ai toujours un doute mieux vaut être sur ces gardes en toutes circonstances.

"Donc la question est : Allez vous attendre avant de frapper ou frapper en premier ?" lui demandai-je en piquant une pomme de terre cuite à la vapeur avec ma fourchette. Je la porte à mes lèvres et l'avale tout rond en savourant son gout.
"Comme pour ce village. A quoi bon vous occupez du menu fretin? Pour vous amusez et vous défoulez ? C'est une réponse qui peut se tenir. Mais quel perte de temps pour un dirigeant comme vous qui n'a pas que cela à gérer. Et puis pensez à votre image aussi. Je suis persuadé que vous avez besoin d'un homme de l'ombre. Evidemment votre prix sera le mien. A vous de voir comment vous préférez me payer" concluais-je en commençant à couper ma viande, un petit sourire au coin des lèvres... Miam!

by FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
Je suis imprévisible
Messages : 1242
Âge : 21
Emploi IRL Etudiant

Feuille de personnage
Profession : Mercenaire
Amis & Connaissances: Rulf Golbak, Elea Edgerton, Adelia Eckhardt, Kim Lewis, Patrick Might, Leroy Jack, Cheryl Daynight, Mike Richard
Âge : 27 ans
avatar
Je suis imprévisible
Tyler Stanley

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/
Ven 22 Sep - 23:36


▬  La cible commanditaire ▬

● Even Tricks ●



Cet homme était plein de ressources pas à m'en déplaire bien au contraire mais je sentais qu'il y avait quelque chose en lui, un potentiel dont il fallait que je me méfie malgré tout. L'engager ? Il est vrai que je n'avais jamais envisager tous les désirs de mort que les gens pouvaient avoir à mon égard, je me battais pour mon sens de la justice, c'était étrange tout cela, mais de l'autre côté j'étais fier qu'Aïm fasse avancer la manière de penser des gens, une évolution des esprits. Son arrogance et son langage corporel en disait long sur la personne qu'il était. Ce qu'il disait n'était pas dénué de sens et peut être même je prendrais plus au sérieux certains de ses conseils. Il est vrai que dans la volonté de tout contrôler, il est parfois difficile de tout gérer. J'avais bien quelques affaires à régler.

- Très bien, il est vrai que ce château dispose de nombreuses failles, j'aurais préféré une demeure plus humble mais paraît il qu'ils sont moins accessibles et plus facile à protéger, je pense que les concepteurs de ces murs de pierre oublies que l'ennemi n'est peut être pas seulement équipé de catapultes ou de bélier mais parfois l'ennemi vient vous ronger de l'intérieur. Peut être même que la menace est bien plus présente que je ne le concentirais. Et si je vous donnais la mission de dénicher toutes les âmes malfaisantes qui sont dans ma garde personnelle. Je sens que vous êtes un atout pour ce royaume, disons que cela pourrait être un test menant potentiellement à des missions de plus grandes envergures. Quels sont vos talents les plus développés ou les plus à même de m'intéresser ?

Finalement, je pense que je ne connaissais pas la moitié du potentiel de cet homme là. Je finissais alors mon assiette gardant un oeil sur cet homme analysant ses gestes, essayant de lire dans ses pensées ou d'avoir accès à sa mémoire. Je ne voyais que quelques images, quelques flashs momentanés, comme s'il avait le moyen de bloquer mes pouvoirs. C'était intéressant, cela faisait bien longtemps que quelqu'un m'avait tenu fasse. Cela éveillait encore plus mes interrogations.



by FreeSpirit




"Celui qui lutte contre les monstres doit veiller à ne pas le devenir lui-même" Frederich Nietzsche

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
La Cible Commanditaire ~ Feat Tyler Stanley
Scientia Magicam :: Scientia Magicam ::  Le Reste du Monde  :: AÏM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» (M) Si loin et pourtant si près feat Tyler Hoechlin
» Tristan Finley ▬ Feat Tyler Posey
» Stanley Lucas cible et accuse Liliane Pierre Paul, Jean Monard, etc.
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» STANLEY LUCAS CONTRE-ATTAQUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-