AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 7 Oct - 18:04

Passe-passe

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi





J’en avais assez des remarques désobligeantes que ces beaux messieurs, les membres du conseil, fassent sans cesse sur ma façon de faire régner la Paix. S’ils étaient si malins, ils se débrouilleraient pour la faire régner eux-mêmes au lieu de faire sans cesse leurs enfantillages à qui en fera plus que l’autre ou surtout à qui volera plus l’un que l’autre. Je sortis de la salle de réunion fort en colère et je leur dis que je reviendrais plus tard. J'étais ambassadrice de la paix et pas un pantin à qui on dictait ses lois.

J’arrivais dans les rues de Fortilia et je pestais encore après eux. Soudain un homme se mit à interpeller un des gardes en disant qu’on lui avait volé sa bourse. Je regardais autour de moi pensant voir Teyla, mais non, ni dans les airs ni sur terre. Ma colère s’était envolée et mille idées me traversaient déjà la tête : un voleur, combien de fois j’avais pu compter sur eux. Et là j’en avais encore besoin. Haedeyne réglait ses problèmes de territoire et devait se faire reconnaître comme souveraine. Teyla devait toujours être à donner un coup de main à Mike alors si je pouvais trouver celui qui était ici....

Je déambulais ça et là lorsqu’enfin je le vis ! Je ne devais surtout pas le lâcher....du moins avec les yeux. Il était plutôt malin....hihihihihihi.......il volait ses riches marchands qui se moquent du petit peuple. Il me plaisait celui-ci, je vais tâcher de l’aborder assez discrètement. Je m’approchais de mon voleur faisant mine de m’intéresser aux étals. Une fois juste à côté de lui, je regardais qui se cachait sous cette capuche. Je ne le connaissais pas, jamais vu. Il était plutôt bel homme et je l’abordais naturellement.

- Je vois que vous ne vous ennuyez pas....Je me pinçais légèrement la lèvre.....Je m’appelle Cheryl et vous M. Le Voleur ?

Je souriais en le fixant mais si jamais il faisait mine de s’éclipser....Le pauvre serait figé !

Spoiler:
 


©️ OswinWho




Dernière édition par Cheryl Daynight le Ven 17 Nov - 14:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 78

Feuille de personnage
Profession : Maître voleur
Amis & Connaissances: Il est important de garder ses contacts secret ;)
Âge : 36 ans
avatar
Je peux me transformer
Argan Tanguy

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 10 Oct - 10:48
Passe-PasseCheryl Daynight & Argan Tanguy

Que voici une belle journée pour se promener. Un soleil radieux, un ciel dégagé, une bonne ambiance en ville et… Des bourses bien remplit. Que demander de mieux ? Pour le maître voleur, rien de tel pour se dégourdir les pattes et gagner quelques pièces. Aujourd’hui, il n’avait rien de spécial. Aucun gros poisson repéré et on n’avait pas encore louer ses services. Donc le jeune loup pouvait prendre l’air et se distraire, prendre le temps pour lui. Se promenant en ville, il s’arrêtait quelques fois pour admirer des spectacles se tenant sur les places, applaudir à la fin de chaque numéro et accorder quelques deniers une fois la présentation terminée. Mais quand on était un voleur, on ne pouvait faire taire ses instincts bien longtemps. Pour Argan, c’était bien plus qu’un métier, un moyen de subsistance, c’était un sport, un loisir qu’il pouvait pratiquer à longueur de journée.

D’ailleurs, il était très soucieux de respecter son code dont l’une de ses règles était, de ne pas dépouiller le pauvre et le mendiant, mais se contenter des plus fortunés où ce qui étaient en moyen de se défendre, ce qui était logique. D’autant plus que cela apportait bien plus de challenge lors d’un vol à la tire. La procédure était simple, repérée une cible potentielle, l’observer pour analyser son comportement et la suivre pour trouver la bonne opportunité pour frapper. Argan tenta le coup sur un homme richement vêtu, probablement un marchand. On pouvait voir se bourse en dessous de son manteau richement orné et aussi coloré qu’un costume de fou de la cour. Le voleur se mit à le pister, le suivant à travers une grande place, puis dans une ruelle. Il faisait bien attention de dissimuler son visage sous sa capuche et de faire comme s’il n’était qu’un simple passant, évitant de bousculer qui que ce soit. Hélas, sa cible s’était très vite entourée d’hommes armés. Ce sera pour une prochaine fois, il fallait croire.

Ce serait mal connaître Argan que de croire qu’il laisserait tomber aussi facilement. Le maître voleur passa par la voie des airs pour suivre sa proie. Sur les toits, il surveillait le marchand qui s’engouffrait avec ses amis sur une nouvelle place marchande. Argan le vit s’intéresser à un stand d’épice et s’y approcha tout en s’éloignant de ses protecteurs, si c’étaient ce qu’ils sont.

"Grossière erreur mon ami."

Il se laissa tomber de toits en toits pour atterrir dans une ruelle, d’où il pouvait rejoindre la place du marché. Observant les hommes armés, il les vit partir. Ce n’était pas sa garde personnelle finalement, tant mieux. Profitant de cette aubaine, il approcha sa proie avec une petite lame, dissimuler sous sa cape. Faisant mine de s’intéresser aussi aux épices, il trancha d’un coup net la cordelette et attrapa avec sa main la bourse, avant qu’elle ne touche le sol et signal le marchand du larcin. Faisant mine que finalement je n’étais pas intéressé de ces marchandises, je partais bien content de ma petite prise. Elle n’était pas lourde, mais ça conviendra.

Pour récompense de son magnifique travail, il s’offrit avec ces nouvelles pièces, de quoi grignoter. L’odeur de la nourriture sur les étals lui faisait envie et se prit quelque chose de petit, fait de viande de porc, de pain et de crème. Pendant un long moment, il profita de sa promenade sur les lieux de marché. Une vraie bonne journée. Il arriva à quelques mètres d’un pont passant par-dessus un chemin pavé où des mendiants avaient trouvé refuge. Je vis un autre gros marchand passait devant eux. Les pauvres bougres le supplièrent de leur accorder une simple pièce pour apaiser un moment leur souffrance, mais le passant les poussant en leur crachant dessus. Réajustant ma capuche, le loup souffla :

"Quand on est riche, on se doit de payer des leçons de politesse."

Passant devant les mendiants, Tanguy leur donna le reste de la bourse précédemment volé et partit pister sa nouvelle victime. Cette fois-ci, au lieu de faire ça pour le jeu, c’était plus dans l’idée de justice. Ce genre d’individu le répugnait et il trouva plaisir à les ridiculiser. Comme pour le précédent, il s’approcha de lui. Cet homme était si arrogant, il ferait encore moins attention à ce qui risquait de lui tomber dessus. D’un côté, c’était un peu triste, car Argan aurait aimé montrer l’étendue de son talent, mais un bon voleur devait savoir adapter ses méthodes à la situation, sinon le coup serait voué à l’échec. Il déroba la bourse sans grand mal et s’en alla tranquillement, un sourire malsain sur le visage, heureux d’avoir donné une leçon.

"Je vois que vous ne vous ennuyez pas. Je m’appelle Cheryl et vous M. Le Voleur ?"

En s’étant retourné, Argan aperçut une belle jeune femme se tenir derrière lui. Elle était pas mal du tout dans son genre, mais elle devait être noble à la vue de sa façon de se maintenir et de l’élégance de ses vêtements. Argan se maudissait de s’être fait repérer. Lui qui se vantait d’être le meilleur, voilà qu’une inconnue lui démontra le contraire. Pourtant, elle n’avait pas crié à la garde, au voleur, etc. Non, elle avait décidé de le confronter seule, sans manifester d’agressivité. Étrange. Argan afficha donc un sourire et un regard presque enjôleur, tentant de jouer la carte de la séduction tout en faisant le malin afin de se sortir de ce pétrin et savoir ce qu’elle voulait de lui. Il pensait surtout lui fausser compagnie à la première occasion pour disparaître dans une ruelle sombre, comme il savait si bien le faire.

"Argan Tanguy, pour vous servir. Mais, me voyez-vous vexer gente dame. Je ne suis point ce que vous accusez, mais juste un pauvre homme cherchant à gagner sa vie dans ce marché."

Pendant qu’elle me répondait, le maître voleur examinait discrètement le moindre recoin, le moindre élément pouvant l’aider. Comme se cacher derrière les étales ou entre les passants pour fuir. Il pouvait aussi jeter un drap sur elle pour disparaitre juste après. Ou bien sauter sur ces caisses plus loin, pour atteindre les toits. Ou plus amusant, faire tourner dame Cheryl afin de la faire tomber dans les marchandises, afin de gagner du temps. Ou bien la distraire par un baiser. Non, il serait bête d’en arriver jusque-là. Le mieux serait de fuir quand elle ne le regarderait plus, même pendant une fraction de seconde.
©️  YOU_COMPLETE_MESS



Un loup ne lâche jamais sa proie.



Dernière édition par Argan Tanguy le Jeu 12 Oct - 11:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Oct - 11:42

Passe-passe

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi





Argan Tanguy ? Complètement inconnu par la garde personnelle du roi apparemment ou alors ce dernier avait oublié de m’en parler. Pourtant il ne se loupé pas de me moucher à la moindre défaillance dans ma quête. Je lui souriais mais je voyais bien qu’Argan était mal à l’aise. Je décidais d’entrer dans sa tête et à l’image de me voir étaler dans les marchandises, j’écarquillais de grands yeux. Mais bon, il avait changé d’avis, tant mieux pour moi, il ne mettrait aucun de ses plans à exécution.

Je le détaillais de la tête aux pieds, bien charpenté, musclé sans excès, plutôt grand, le genre d’homme pratiquement parfait. Cependant je ne sais pourquoi, il me faisait penser à Mike, un « je ne sais quoi » me tracassait. Je le regardais alors dans les yeux, de magnifiques yeux bleus qui trahissaient légèrement ses émotions. Je sortis de sa tête car je ne voulais pas qu’il s’en rende compte et je décidais de jouer la carte de l’honnêteté.

- Je me moque de comment vous gagnez votre vie mais j’ai besoin de vous.

A son sourire timide et ses yeux pétillants, je me rendis vite compte que nous n’étions pas sur le même sujet et je me rattrapais très vite.

- Enfin je veux dire j’ai besoin de vos aptitudes à chaparder. Ne pensez pas que j’ai besoin d’argent, je m’en moque éperdument. Mais je vous propose que vous en gagnez beaucoup et en vous faisant prendre le moins de risque possible, de l’or, des pierres précieuses, tout ce qui peut attirer un voleur....car c’est ce que vous êtes non ?

Je me pinçais la lèvre et je me rendis vite compte que j’intéressais mon voleur au plus au point, nulle pensée de fuite dans sa tête. Mais nous étions trop à vue et cela risquait de ruiner mes plans. Alors que des passants arrivaient et nous regardaient, j’eus peur d’être reconnue. J'enfilais rapidement ma capuche, je glissais mon bras sous celui de mon compagnon et je l’entraînais dans un coin tranquille à l’abri des regards. C’était un petit jardin peu fréquenté et j’allais pouvoir lui exposer mes plans. Je l’invitais à s’asseoir en souriant.

- Asseyons nous, je vous promets de ne pas vous croquer. On pourrait peut-être se tutoyer et s'appeler par nos prénoms si nous travaillons ensemble, je ne suis pas très protocolaire.



©️ OswinWho


Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 78

Feuille de personnage
Profession : Maître voleur
Amis & Connaissances: Il est important de garder ses contacts secret ;)
Âge : 36 ans
avatar
Je peux me transformer
Argan Tanguy

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Oct - 11:21
Passe-PasseCheryl Daynight & Argan Tanguy

Pendant un instant, le maître voleur cru à une plaisanterie de la part de la noble elfe. Et il trouva cela amusant la manière dont elle se rattrapa pour rectifier le tir. Cela démontrait un caractère direct, elle ne devait s’accommoder des convenances comme les dames de la cour qui flânaient en langage très soutenue et se tenant les fesses serrer comme si elles se retenaient. Mais passons, car ce n’était pas le sujet de cette histoire. En réalité, l’elfe souhaitait engager les services du jeune loup. Voilà qui n’était pas très original. Argan proposait ses services à n’importe qui, qui savait mettre le prix, et ce n’était pas la première fois qu’une personne de la haute venait lui demander un petit coup de main pour récupérer une babiole ou deux. Argan acquiesça et tous deux se rendirent dans les jardins pour discuter affaire de manière plus discrète.

Les jardins étaient toujours beaux à voir. D’immenses étendues de verdure, fleuris de mille couleurs et entourer d’arbres donnant des allures de paradis. Bien que Tanguy fût un voleur, son côté loup lui accordait un lien très fort avec la nature. Il n’oubliait pas ses origines, une tribu de métamorphe vivant dans la forêt, et ayant dû vivre dans la nature sauvage pendant une bonne partie de son enfance. Alors, voyant rien qu’un peu de verdure, le voleur se sentais bien. Il pouvait y méditer et se remémorer les bons moments de sa vie, bien que la toute nouvelle lui plaise fortement. C’était un peu comme le souvenir d’une ancienne mère qui nous as aimer, mais qu’on a perdu. Et dans les désespoirs, on a retrouvé une nouvelle tout aussi aimante, mais bien différente. Pourtant, on éprouvait encore le besoin de se remémorer notre ancienne mère.

Cheryl lui proposa de s’asseoir, mais Argan préférait rester debout, le dos appuyer contre un arbre juste à côté, bras et jambes croisé debout, attendant ce qu’elle avait à lui dire. Juste qu’il n’était trop pour s’asseoir, disons qu’il n’y avait rien où poser ses pieds comme dans une taverne, que vouliez-vous, il avait ses habitudes. Et le plus important, c’était qu’ils étaient assez proche pour discuter en toute discrétion.

"Le client est roi non. Alors Cheryl, vous avez besoin de moi pour un coup ? Bon, j'imagine que pour le règlement, vous saurez déjà comment payer."

Oui, il était direct. À quoi bien protester en disant plusieurs fois qu’il n’était pas un voleur et chercher à se justifier. Si c’était pour le travail, il ne pouvait refuser. Et puis, si cela était un piège, il comptait beaucoup sur ses aptitudes pour se sortir d’un guêpier. Ce n’était pas la première fois qu’on cherchait à l’attraper par ce genre de stratagème, et à chaque fois, il avait réussi à tromper ses poursuivants. Cela était dû en partie à la chance, mais cette dernière était capricieuse, elle pouvait changer d’amis en un claquement de doigts pour laisser son précédent amant dans l’embarras. Et aussi, se surestimer pouvait être dangereux également, car cela pouvait tromper aussi. Voilà pourquoi, Argan se remémorait souvent ce conseil de son ancien mentor : Rappelles toi toujours que tu peux perdre sur ce coup, que tu risques fort de te planter et te faire attraper. Sinon, tu te feras avoir.

"Mais j’imagine qu’il s’agit d’un héritage, ou quelque chose te revenant de droit. Mais quelqu’un d’odieux t’en a priver et tu désires le récupérer je me trompe ?"

Cette petite phrase, servait surtout à protéger plus Argan que sa cliente. Quoi de mieux que de se cacher derrière le masque d’un pseudo justicier, disant agir pour le bien d’autrui. Rien de bin crédible c’est vrai, mais cela avait toujours son petit effet si on venait vous reprocher de quoi que ce soit. En effet, vous disiez venir rétablir la justice et on veut vous mettre en prison pour ça, de quoi leur faire créant une mauvaise réputation. Comme quoi, il fallait savoir jouer un peu sur les mots dans ce milieu, et Argan ne se débrouillait pas trop mal sur le sujet. Bien que Cheryl se disait n’être trop protocolaire, ce qu’il voulait bien croire, le maître voleur lui, se montrait un peu plus direct dans ses paroles que ses collègues.
©️ YOU_COMPLETE_MESS




Un loup ne lâche jamais sa proie.

Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Oct - 13:54

Passe-passe

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi





Mon maître voleur était somme toute assez bizarre. Il ne voulut pas s’asseoir, soit ! C’était son problème ! Mais de là à me prendre pour une cliente ! Il rêvait ! En plus à écouter ses paroles je riais intérieurement vu qu’il était complètement à côté de la plaque.

- Écoutes, je ne vais pas te laisser mariner plus longtemps ; je me fous que tu sois un voleur ou ce que tu désires être d’autre ; Si tu ne veux pas m’aider, je n’insisterais pas car pour moi entrer quelque part n’est pas un souci, le plus dur est de ne pas me faire attraper. Je viens de tout t’expliquer, c’est pourtant pas compliqué ! Mais je n’ai pas besoin d’un amateur. Donc sur ce au revoir Argan.

Je me rendis invisible et lui faussais tout bonnement compagnie. Je me rendis à nouveau sur la place du marché, je me couvris la tête avec ma capuche afin de rester le plus possible anonyme. Je restais à l’affût d’un autre voleur. Mais allait-il être aussi doué que cet Argan. J’étais ainsi appuyée contre un mur de boutique et j’observais lorsque j’entendis un rire discret près de moi. Mon voleur !

- Comment m’as-tu retrouvée aussi vite ? Bref si tu es là c’est que finalement ma proposition t’intéresse ? Je veux bien tout t’expliquer mais je suis navrée tu n’auras pas de règlement de ma part, ma proposition n’entendait pas cela et....

Oh non, un des seigneurs approchait et allait à coup sûr me reconnaître. Tant pis pour les pensées d’Argan mais je me blottis dans ses bras et lui déposais un baiser passionné sur les lèvres afin de dissimuler totalement mon visage entre nos deux capuches. J’attendis que mon intrus passe et je pris Argan par la main pour l’entraînais dans une ruelle attenante. Sa main était douce et chaude et avec ses premiers froids cela me fit du bien. Arrivés à mi-parcours de la ruelle je le tirais dans un recoin afin de rester cachée.

- Ne rêve pas, je ne suis pas une femme frivole. Mais je pense que tu as compris que je risquais de me faire reconnaître et c’est pour cela que j’ai besoin de toi. Si tu acceptes, je t’expliquerai qui je suis mais si tu refuses, je te laisserai dans l’ignorance. Autant que tu n’ailles pas conter que je suis l’instigatrice de larcins vis à vis des puissants de cette cité. Et non ! Il ne s’agit pas d’héritage ni de quelque chose me revenant de droit vu que ça je l’ai tout bonnement refusé et que je préfère donner mes richesses plutôt que de les recevoir. Bizarre d’ailleurs que tu n’es pas réagi ne serait-ce qu’à mon prénom. Tu ne dois pas habiter dans le coin ou tu n’as pas fait le rapprochement....bref, je te dirais tout le fond de l’histoire mais je dois être sûre que tu ne me tromperas pas. Et pour ta future question : non je ne fais pas ça régulièrement et ce sera même une des premières fois. Disons que je fais justice, ça ira pour te tenter ? Tu auras tous les butins y compris ma part et je t’aiderais. Alors ?...

Je le regardais droit dans les yeux, son petit sourire m’agaçait un peu mais je dois avouer que je ne l’avais pas voler.... sans jeu de mot.


©️ OswinWho




Dernière édition par Cheryl Daynight le Mar 7 Nov - 13:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 78

Feuille de personnage
Profession : Maître voleur
Amis & Connaissances: Il est important de garder ses contacts secret ;)
Âge : 36 ans
avatar
Je peux me transformer
Argan Tanguy

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 28 Oct - 10:02
Passe-PasseCheryl Daynight & Argan Tanguy

Pour la suite, le voleur ne comprit pas trop bien la réaction de Cheryl. Il semblerait qu’elle n’est pas comprise de suite l’insinuation du maître voleur et prit de suite la mouche. Argan montrait qu’il était prêt à lui rendre « service » et ne demandait que les instructions, mais au lieu de ça, l’elfe s’énerva. Pitié, elle m’avait juste dit avoir besoin de moi, mais j’ignorais tous des détails. Alors elle disparut comme par magie devant moi. En plus, elle était magicienne, si elle pouvait devenir invisible à volonté, pourquoi louer les services d’un voleur ? Levant les yeux, Argan Tanguy me mis à souffler :

"Oh les femmes..."

Cela dit, le loup avait un avantage sur elle, son odeur persistait, et il n’eut aucun mal à la pister. Jouant à nouveau les funambules, le voleur s’amusait à suivre sa potentielle cliente. Son odeur était parfumée, ce qui soulignait bien l’importance de son haut niveau social. Par contre, pendant sa petite traque, Argan fit quelque chose qui lui semblait dangereux, comprendre les motivations d’une femme. Elle devait avoir honte de ce qu’elle voulait me demander et sa « conscience » devait la travailler. Ou bien avait-elle peur de n’avoir pris quelqu’un de suffisamment compétent, dans ce cas, il me retrouverait fort vexer.

Cheryl s’était arrêtée à une place de marché, où elle redevint visible. C’était un pouvoir fort intéressant. Pour la rejoindre, le maître voleur se laissa tomber de toits en toits pour arriver juste derrière. Cheryl se retourna surprise et ne comprenait pas comment Argan avait fait pour la retrouver. En guise de réponse, il lui lança un sourire moqueur. Elle voulait quelqu’un de compétant, la voilà servie. Par contre, le fait d’entre qu’il ne toucherait rien de la part de l’elfe lui plaisait moins. Mais pour qui, vraiment, le prenait-il ? Il ne travaillait pas gratuitement pour faire plaisir, sauf dans de rares occasions. Elle pensait que comme elle était une noble, elle pouvait disposer des gens de basses conditions comme serviteurs à sa guise ?

Soudain, elle se jeta sur Argan afin de m’embrasser. Au départ surprit, il tenta de la repousser, mais au final, il se laissa faire, aimant sentir ses lèvres délicates et parfumé touchées les siennes, et sentir ses bras autour de son corps, et lui la toucher. Elle avait du caractère et semblait très imaginatif, mais cela ne l’empêchait pas d’être attirante. Bien entendu, Argan n’était pas idiot, il savait qu’elle faisait cela pour se cacher de quelqu’un, et il vit du coin de l’œil, un seigneur qui fut concerné par l’une de ses anciennes affaires, mais qui datait de nombreuses années. Une fois la menace passée, Cheryll entraîna le loup dans une ruelle, ce qui ne manqua pas de faire rire ce dernier. Très ville, la noble mit les points sur les I et lui exposa plus ou moins ses motivations, bien que cela resta confus. Elle faisait justice disait-elle. Argan pouvait la croire, car tout le monde disait agir pour la justice, du moins la leur, alors ceux qui se prenait pour des vengeurs ne l’intéressaient point.

"J’espère que tu comprends que je ne cours pas des risques par aumône. Il faut que j’y gagne quelque chose à la fin pour que notre accord soit conclu."

Jetant un rapide coup d’œil derrière eux pour s’assurer que personne ne risquait de les épiait, il en profita pour rajouter quelques détails sur sa façon de travailler.

"Si tu ne veux pas que je te trompe, c’est simple. Il te suffit d’être honnête avec moi, et rien n’oublier de me dire d’important et d’utile. Voie en moi comme ton meilleur ami pour le moment. Donc, si tu es d’accord sur tous ces points, j’attends de connaître à présent ton affaire."

Argan avait un peu peur que cette femme s’emporte à nouveau. Elle semblait avoir l’esprit vif et elle s’imaginait pas mal de chose. Le stress sans doute se disait le voleur, mais il avait autre chose à faire que supporter les reproches d’une inconnue et se faire trimballer à travers toute la ville comme ça. Il était un professionnel, donc il était temps de parler affaires. Jamais de sa vie Argan n’avait connus ça, d’ordinaire les clients venaient et lui disaient chacun ce qu’il voulait point barre. Chacun avec bien entendu sa façon, parfois timide, nerveux, calme, hautain, charmeuse, etc. Là, le voleur ne savait pas trop ce qu’il se passait avec elle, mais parvenait à garder son sang-froid, car il savait que s’emporter n’arrangerait rien, de plus qu’il n’était pas quelqu’un qu’on pouvait qualifier de sanguin.

"Inutile par contre de t’emporter. Je ne suis pas là pour te juger, juste pour faire mon boulot. Donc je t’écoute comme si j’étais ton agent."

Tanguy espèrait tout de même que ce qu’elle avait dit était vrai, qu’il trouverait un butin à la fin de cette histoire. Car si on le trompait de serait-ce que d’une seule manière, le loup sortait les corcs.
©️ YOU_COMPLETE_MESS



Un loup ne lâche jamais sa proie.

Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Nov - 14:21

Passe-passe

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi





Je regardais Argan et je réfléchissais. Si je lui avouais tout il allait être capable de se débiner. Pourtant il y avait des trésors à la clé et je ne demanderais presque rien. Pourtant il fallait que j’arrive à le convaincre de m’aider et il ne le ferait qu’à la condition que je sois honnête avec lui ; le risque dans cette affaire était que si je me faisais attraper, on me reconnaîtrait à coup sûr et il saurait la vérité..... Bon tant pis je me lance.

- Je ne suis pas une voleuse ni une dame de la haute société....enfin oui et non.

J’attirais l’attention de mon interlocuteur et je faisais attention que personne n’écoutes ce que j’allais lui révéler. Je ne devrais pas envisager ce que j’allais faire mais pour moi c’était une façon de faire régner la Paix et la justice. Je plissais les yeux, penchais la tête puis je jugeais que je pouvais lui parler librement.

- Je suis Cheryl Daynight-Durok, princesse rebelle, seule et unique héritière du trône du royaume d’Eddendril.


Il me regardait alors avec méfiance et je continuais cependant.

- J’ai refusé cet héritage et mon père a nommé quelqu’un en qui il avait confiance mais que je déteste. Ce dernier se méfie de moi surtout depuis que j’ai été nommée à l’unanimité des grands de ce monde, que ce soit des royaumes d’Audasia,  d’Hemgard, d’Eddendril, d’Aïm, des territoires hostiles, de l’Archipel boréal et d’Estéria. Les différents peuples me font confiance. Je ne vis pas comme une princesse mais je suis professeur de Magie à Fortilia. J’ai cinq enfants, deux d’un premier mariage, un fils adopté sur le tard et je viens d’avoir des jumeaux de mon second époux. A la mort de mon premier époux, j’ai eu une période de..... violence. Je me suis ressaisie et j’ai fui Eddendril pour aller dans la maison de mon premier époux. C’est ainsi que j’ai fait la connaissance de Ben...

En pensant à celui que j’aimais je me tue un instant et un sourire me vint naturellement sur les lèvres. Ben me manquait mais s’il venait à savoir les méfaits des grands de ce monde, il arriverait avec sa bande et ferait taire tout ce beau monde en les réduisant à la misère. Je soufflais et dans un sourire je repris mon récit.

- Ben est un mercenaire et je t’avoue que je n’hésite pas à le suivre pour faire valoir une autre sorte de justice. Ma façon de faire régner la Paix et la justice est.....particulière. J’aime que les choses soient faites correctement et avec justice et pas au détriment de pauvres gens. Et c’est ce qui se passe.

Voilà je lui avais assez bien résumé ma petite personne sans entrer dans les détails mais il savait à qui il avait affaire du moins en surface.

- J’ai appris que ces beaux messieurs de la noblesse abusaient des gens à leur service, les réduisant à la misère ou en les faisant trimer pour eux sans autre récompense qu’une salle où ils dorment tous à même le sol et seulement les restes de leurs victuailles pour se nourrir. De plus ils profitent du moindre filon de minerai sans contre partie et abusent les fabricants comme les forgerons, les joailliers et tous les corps de métiers tant que cela leur profite. Tout cela m'irrite et je ne le supporte pas. Comme tu as pu le voir...ou pas....je peux devenir totalement invisible et tu dois te demander pourquoi je ne règle pas mes problèmes, toute seule. Mais ce sort m’épuise et je dois me reposer longtemps si j’en abuse.

Il sourit et je me disais qu’il comprenait, j’enchainais donc afin de lui dire le fin mot de mes actes à venir.

- Je désire entrer chez ces nobles gens et leur voler ce qu’ils ont de plus précieux, que ce soit les pierres précieuses, les bijoux ou les soieries. Tout ça ce sera pour toi. Mais je désire aussi voler de l’or, du linge de maison, de la laine et des victuailles et ça ce sera pour moi. Ben m’aiderait volontiers mais nous serions tout de suite accusés. C’est pour cela qu’il me faut un voleur avec moi. A présent tu sais tout et tu peux me dénoncer ou m’aider. Mais tu ne seras pas payé par ma petite personne, juste guider pour te dire où trouver ce qui a de la valeur. Mais seras-tu capable de rester discret et insoupçonnable ? Acceptes-tu de m'aider ? J’ai un plan et je te le dévoilerais une fois que je saurais ta réponse car déjà avec ce que tu sais, tu peux me détruire mais il y aurait des conséquences.

Je le regardais et il semblait réfléchir, je ne m’immisçais pas dans sa tête, je voulais l’entendre me parler et me dire ses pensées.

©️ OswinWho




Dernière édition par Cheryl Daynight le Ven 17 Nov - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 78

Feuille de personnage
Profession : Maître voleur
Amis & Connaissances: Il est important de garder ses contacts secret ;)
Âge : 36 ans
avatar
Je peux me transformer
Argan Tanguy

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Nov - 14:00
Passe-PasseCheryl Daynight & Argan Tanguy

Cheryl mettait du temps à dévoiler ses intentions, pour le voleur, cela signifiait que la chose n’était pas évidente à dire, sans doute quelque chose de gros. Pourtant, il se disait qu’il n’était qu’un voleur, un professionnel. Que lui, importait les raisons réelles qui la poussaient à le voir, il n’allait pas la juger où crier cela sur les toits. Il voulait juste les connaitre pour bien bosser par la suite et savoir s’il pouvait faire un minimum confiance. Telle une machine ou une arme, il ferait ce pourquoi il était en charge de faire. Même soûle, il ne cracherait les informations que lui dirait sa cliente. Et puis même, s’il refusait de l’aider, car sa tâche irait contraire à son code, Argan ne courra pas voir la garde ou un magistrat pour la dénoncer. Bras croisé, le maître voleur attendait la révélation.

Qu’il se maudissait de ne pas l’avoir reconnu. Et surtout, qu’il se sentait bien bête de se retrouver devant une princesse. Bon après tout, les intrigues politiques et la vie personnelle des familles royales ne l’intéressaient pas. Tout ce qui l’attirait chez ces gens, ce sont les coffres bien remplit, et les babioles joliment décorées pouvant se revendre, qu’ils portaient fièrement sur eux. Après, les actions mener par ces grandes ne l’intriguait que quand cela lui permettait de réaliser de gros coups. Alors Tanguy se mit à écouter la princesse elfique, se demandait si elle allait réellement lui raconter sa vie. Il ne s’attendait vraiment pas à ce qu’elle lui détaille tant de chose, alors qu’il pensait qu’elle allait juste lui dire quoi voler et à qui. « Les femmes » se disait-il.

Quand elle eut enfin fini, Argan se mit à réfléchir à tout cela. Une histoire d’une princesse qui veut sauver son peuple contre une sorte de tyran, un peuple opprimé par des puissants, un trésor caché, etc. Histoire classique. Ayant toujours vécu dans les quartiers difficiles chez les humains, le loup connaissait déjà ce genre de situation et a dû faire les frais comme tant d’autres de l’oppression des plus riches. Une des motivations qui l’encourageait dans son métier, afin de ridiculiser ceux qui humilie dans la boue les pauvres. Il ne se voyait pas comme un justicier, loin de là, mais disons qu’il était bon parfois de calmer un peu ces grands.

"Intéressant. Je dois avouer que cela est un peu original pour moi, que ce ne soit pas le client qui paye, mais la victime. Ainsi que de la manière à procéder."

Un peu original oui. Car quand une personne de la haute commande une affaire, c’était lui qui payait à la fin le voleur. Sinon, quand c’était un pauvre mendiant, ou une personne vivant dans une cabane sur le point de s’écrouler, Argan acceptait de réparer une injustice faite à leur encontre en volant quelque chose ou récupérer quelque chose contre presque rien. Mais bien qu’il connaissait cette facette en lui, il se la refusait, se répétant toujours que seul l’or comptait pour lui, car l’argent apportait pouvoir et sécurité face à un monde cruel. Tout de même, en y réfléchissant bien, cette mission s’accordait très bien à ses compétences et ses principes. Et s’il pouvait toucher un si gros pactole comme l’avait dit Cheryl, pourquoi pas.

"Très bien, marché conclu dans ce cas. Dis-moi où est quand. Et si tu as d’autres informations à me donner, je suis tout ouïe."

Le marché était donc conclu. Chacun devra donc respecter sa part du contrat. Pour sa part, Argan comptait bien la respecter, demeurant un homme de principe et d’honneur malgré sa vie de criminel. Mais par ces paroles, il mettait également en garde que sa cliente risquait de passer un sal quart d’heure si jamais, elle s’était jouée de lui, ou qu’elle lui cachait des éléments importants pouvant avoir de graves conséquences. Pour se faire, le loup avait plusieurs méthodes pour se venger. Il n’était pas un assassin, donc elle ne risquait pas de perdre la vie, mais elle pourrait connaître un moment désagréable. Quelle est des pouvoirs ou non, qu’elle soit mariée à un mercenaire et toute une bande ou pas, rien n’arrêterait le maître voleur d’accomplir sa propre justice.

"J’ai cru comprendre aussi, que tu avais des indications pour procéder, cela m’intéresse aussi. Devrais-je m’attendre à une bonne défense, comme des gardes ou des sorts ? Pas que cela me dérange, juste savoir pour me préparer, ainsi tu auras droit à un travail de qualité et efficace."

©️ YOU_COMPLETE_MESS



Un loup ne lâche jamais sa proie.

Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Nov - 14:53

Passe-passe

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




Argan accepta mon offre pour ma plus grande joie et je jubilais à l’idée de faire payer ses riches qui profitaient de la misère des pauvres gens du peuple elfique. J’avais tourner mille choses dans ma tête afin d’entrer dans leurs superbes demeures loin de la splendeur du palais impérial mais richement décorées tout de même.

- C’est très simple, tu n’auras qu’à profiter de la diversion que je déclencherai et vice versa. Je te propose d’entrer par la grande porte, du moins moi. Ils se feront un plaisir de me recevoir et ce en grandes pompes, je n’ai aucun doute là dessus. Je leur dirais qu’en tant qu’ambassadrice de la Paix, je me fais un devoir de faire le tour de la noblesse de Fortilia. Je leur dirais que j’ai été reçue par les empereurs et que je me dois de faire le tour de tous les grands de ce monde. En les frottant dans le sens du poil j’aurais ce que je veux. Pour le premier, je déclencherais un branle bas de combat dont tu auras juste à profiter. Pour les autres nous aviserons en fonction du bon fonctionnement de celui-ci et je serais réceptive aussi à tes idées vu que la même ruse ne fonctionnera pas deux fois.

Le soir venu, je signalais à Argan dans quelle demeure je me rendais. Je lui avais remis les plans de l’accès à leur salle du trésor qui se trouvait dans l’aile Est, ainsi que les temps de ronde des gardes. Il n’aurait que peu de temps pour entrer et une fois dedans, il serait tranquille car l’intérieur n’était point surveillé ni gardé. Par contre je lui dis qu’il lui faudrait crocheter la serrure car c’était toujours fermé à clef. Il aurait environ 10 minutes pour le faire. Dans cette demeure magnifique, il n’y avait que six gardes mais lorsqu’il se serait empli les poches, il n’aurait qu’à émettre un sifflement aigu et sa sortie deviendrait des plus aisées. Pas de gardes qui viendrait le stopper.

Lorsque nous fûmes prêts, je me présentais au portail et l’un des gardes m’annonça. Les propriétaires m’accueillirent de façon courtoise même si c’était feint. Recevoir à l’improviste n’était pas leur genre. On m’invita à prendre une boisson et des gâteaux et je ne m’en privais pas. J’espérais qu’Argan serait entré sans encombre. Le temps s’écoulait et tout se déroulait selon mes plans. Soudain j’entendis le sifflement, je poussais un cri strident et je fis celle qui se sentait mal. Mes hôtes me demandaient rapidement ce qui se passait et je leur expliquais que j’avais vu un homme vêtu de noir qui se dirigeait vers l’aile ouest de leur demeure.

Aussitôt les gardes furent dépêchés afin de se rendre tous dans cette direction. Pendant ce temps l’on m’apportait des sels afin de me remettre debout. On me conduisait dans le cabinet de toilette et je dis que je reviendrais dès que je me serais rafraîchie. Afin de rester isolée je leur expliquais que je comptais dégrafer mon corset et que je ne voulais pas être une attraction afin qu'ils respectent mon intimité. Me laissant seule, je ne me privais pas pour ramasser divers petits objets qui semblaient valoir une fortune ainsi que divers bijoux. Je réussis à entrer dans une chambre et ramasser des pièces d’or trouvées dans un tiroir. Je rejoignais alors mes hôtes et je fis celle qui désirait rentrer au palais afin de se reposer. Lorsque l’on me proposa de me raccompagner, je dis que mon cocher devait toujours m’attendre dans la rue. L’on m’accompagna jusqu’à mon carrosse et je les remerciais comme cela se devait.

Savoir si Argan, de son côté, avait réussi une bonne collecte et s’il allait m’en informer ? Nous devions nous retrouver à l’auberge.

©️ OswinWho




Dernière édition par Cheryl Daynight le Mer 22 Nov - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 78

Feuille de personnage
Profession : Maître voleur
Amis & Connaissances: Il est important de garder ses contacts secret ;)
Âge : 36 ans
avatar
Je peux me transformer
Argan Tanguy

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 18 Nov - 10:21
Passe-PasseCheryl Daynight & Argan Tanguy

Le plan paraissait oser pour le maître voleur, mais faisable. Si sa majesté tenait parole, tout devrait se passer comme prévu. Ainsi, ils feront. On pourrait après penser que comme il s’agissait d’une vrai fort, avec ses gardes et ses défenses, la tâche serait ardue. Oui, c’était vrai. Mais il y avait un facteur que le loup aimait exploiter le plus souvent, et qu’on retrouvait chez tout le monde, quel que soit le peuple. Il s’agissait du « facteur humain » ou « facteur elfique ». En gros, ils avaient tous plus ou moins les mêmes défauts, une forme d’arrogance qui les poussait à juste voir leur monde, et ignorait le monde qui les entourait, pratique pour un homme de l’ombre tel qu’Argan.

Un garde qui voulait s’endormir, une personne renversant des plats ou du linge, deux personnes distraient qui conversées entre elles… Et hop, le voleur n’avait qu’à passer ni vue, ni connue. Voilà comment le loup s’était pris pour s’infiltrer dans la demeure de sa cible. Il fallait croire qu’avec une simple capuche et passer quand le garde à l’entrée regardait ailleurs suffisait. Il pouvait également jouer les hommes lézard et grimper sur un mur, mais cela serait en réalité trop visible. Le mieux restait de se mêler à la foule. Pour le reste, tout se passa sans accroc. Tantôt, Argan jouait les espions en évitant de croiser qui que ce soit, se cachant ou se faufilant derrière la tapisserie, tantôt, il se faisait passer pour un serviteur ou un esclave, portant une grosse charge masquant totalement son visage. De plus, ses sens de loups l’aidèrent beaucoup dans sa démarche, que se soit pour se faufiler, ou repérer la présence de toutes personnes proches. Mais bien que tout semblait se passer comme prévu, jamais il n’aurait prévu ce qui allait suivre.

Comme ‘lavait annoncer Cheryl, il y aurait une serrure à crocheté. Et bien que le maître voleur ne possédât qu’un lapse de temps très court pour accomplir son œuvre, cela ne l’effraya nullement. Crocheté des serrures, il avait fait ça une bonne partie de sa vie. Il s’était entraîné sur différent type de mécanismes, apprenant l’usage de différents outils pour venir à bout de chaque serrure, ainsi que de différente technique pratique qui correspondait à chacun des défis. Chaque serrure avait plus ou moins son mécanisme, on ne pouvait pas toutes les crocheté de la même manière. Un peu comme si chacune avait sa propre personnalité et qu’il fallait s’adapter à chaque fois. Après une rapide étude, Argan comprit qu’il avait affaire à une, qui était bien complexe et fait dans un des meilleurs ouvrages. Mais pas insurmontable pour lui, au contraire. Avec doigté et patience, il en vint o bout rapidement.

Mais quand il entra dans la pièce, ses yeux manquèrent de lui tomber du crâne. Il venait à regretter de ne pas avoir pris un plus grand sac. Il serait même impossible de tout énumérer, tellement les richesses qui encombraient les lieux, pouvaient faire saliver un roi. On y comptait presque de tout, aussi bien de l’or que de l’argent. Des pierres précieuses, allant du rubis à l’émeraude, passant par le diamant. Des pièces à en vomir et quelques objets ayant une moindre valeur financière, mais sans doute sentimentale pour ceux à qui, ils furent volés. Sans se faire prier, Argan Tanguy remplissait aussi bien son sac que ses poches, dévalisant totalement les trésors des seigneurs de ce château. Par contre, il était clair qu’il ne pourra pas passer par là où il était venu. Le mieux serait de passer par l’extérieur finalement, ce sera plus rapide pour disparaître.

Déroulant une corde par la fenêtre, il laissa tomber son premier sac de butin. Mais avant de disparaitre, il donna le signal à Cheryl avant de prendre la fuite. Grâce à son agilité, il arriva en un instant au pied de la demeure, et fila dans l’obscurité avec son précieux butin, avant que l’endroit ne soit infecté de gardes. Il s’arrêta à l’auberge où fut établit le rendez-vous et y attendit sa « cliente », après avoir caché ses biens. Il était rare qu’il touchât un aussi gros magot, mais il était heureux de la prise et savait déjà quoi en faire. Commandant à boire, il fut tout aussi heureux de voir l’elfe arrivé enfin, venir à sa rencontre. Un sourire sur son visage montrait bien la réussite de leur plan.

"Alors, comment vont vos amis de la haute ? Il parait qu'ils ont connus quelques problèmes."

Lui qui pensait que ce serait un poil plus difficile, il avait l’impression d’être une enfant qui s’amusait. Mais ce n’était que le début, les autres risquaient d’avoir très vite vent du vol et se montreraient bien plus méfiants. Argan en était conscient, et il espérait justement qu’ils feront honneur à ses prouesses de maitre voleur. En tout cas, son arrogance dans son métier le poussait à respecter une de ses règles, ne jamais croire qu’on ne se fera jamais prendre, toujours se dire qu’on risquait d’y passer à chaque fois. C’était ce qu’il avait fait. Et au final, il avait fait de son mieux et s’était montrer comme un vrai professionnel. Il devra faire tout autant la prochaine fois, et les fois d’après, surtout en se disant que cela risquait de se corser.

"Vous prendrez bien quelque chose à boire. C’est tout de même un grand jour pour nous deux non ? Allez, c’est moi qui paye."

Levant la main, je commandais au patron deux chopes. Nous n’avions pas gagné la guerre, comme on disait, mais chaque bataille remportait mériter une récompense pour motiver les troupes. Surtout si le niveau monté. Mais si à chaque fois, cela payait aussi bien, je n’avais pas peur de poursuivre. Cheryl ne m’avait donc pas trompé, nous étions donc officiellement bien partit pour un merveilleux partenariat. Avec son offre, nous allions accomplir de grandes choses, c’était sûr.

"Alors ? Qui est la prochaine personne à rendre visite ? Et surtout, combien y’a t’il de nom sur la liste."
©️ YOU_COMPLETE_MESS



Un loup ne lâche jamais sa proie.

Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 22 Nov - 15:06

Passe-passe

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




Argan attendait comme convenu à l’auberge et m’offrit à boire, visiblement il était satisfait. Lorsque l’aubergiste nous apporta nos deux chopes, je n’hésitais pas à mettre mes lèvres dans la mousse onctueuse. Argan avait raison nous devions savourer ce moment.

- Nous avons six riches de Fortilia et ses environs. D’ailleurs mon suivant se trouve en dehors de Fortilia, il ne vient que très peu en ville, ce qui n'alertera pas immédiatement les autres mais nous allons bien nous en charger ; Voici mon plan.

J’expliquais à Argan que je ne sais pour quelle raison, cet homme aimait changer son personnel de maison. Il nous serait donc facile de nous faire employer. Il me regardait avec un petit sourire en coin.

- Ne t’inquiètes pas je saurai bien me faire passer pour une soubrette, j’en ai fais d’autre avec Ben mais par contre il ne faudrait pas que le seigneur des lieux voit mon visage. Mais je vais ruser.

Dès le lendemain, nous partions au manoir de ma prochaine victime et nous fûmes reçus par son intendant ce qui m’arrangeait beaucoup. Il nous embaucha tous les deux comme valets de chambre. Nous commencions ainsi notre « journée » en nous croisant dans les couloirs. Je m’amusais comme une petite folle à voler les bijoux et autres objets de valeur. Je les remettais à Argan quand je le croisais et il se chargeait de les mettre dans un endroit sûr afin que nous les récupérerions sans encombre. Je passais ainsi de chambre en chambre mais hélas le soir venu, l’intendant nous demanda de rester afin d’aider nos châtelains à recevoir. Après tout pourquoi pas, ce sera encore plus de richesses à dérober.

Je préparais ainsi les chambres lorsque j’entendis un petit cri étouffé venant de l’une d’entre elles. Je glissais un œil par la porte entrebâillée et je vis une jeune soubrette se faire abuser par le maître de maison. Une fois son méfait accompli, il laissa la pauvre fille sortir. Je l’attrapais au vol et lui demandais si elle était sa maîtresse. Elle se mit à pleurer et me dit qu’elle comprenait pourquoi personne ne voulait travailler dans ce manoir et qu’elle partait le soir même. Elle me mit en garde et s’enfuit. Le maître des lieux sortit à son tour et je me cachais afin de ne pas éveiller les soupçons.

Les « amis » de Monsieur avaient pris possession des lieux en s'installant tranquillement; je me mis à l'affût et lorsqu'ils sortirent enfin de leurs chambres respectives, j’en profitais pour me glisser et subtiliser leur or et leurs objets de valeur. Je filais tout remettre à Argan et je lui dis de sortir du manoir dès maintenant que je le rejoignais vite. Il me restait la chambre d’une Dame à finir. Et surprise, mon cher « Maître » était là à lui caresser les cuisses. J’attendis encore et lorsqu’ils sortirent, j’entrais et pris tout ce que je pouvais sans aucune gêne. Je partais alors en direction de la sortie lorsque l’intendant me stoppa.

- Je...j’ai fini mon service....je rentre chez moi...


Mais il me dit que le « Maître »  désirait me voir. La panique me prit, pourvu qu’Argan ne soit pas loin. Je ne pouvais pas utiliser mes pouvoirs sans immédiatement révéler mon identité, notre présence et nos larcins.

- Je ne peux pas ce soir on m’attend

Je pris la direction du portail et à mon grand soulagement je réussis à me faufiler dehors. Libre ! Mais c’était sans compter le « Maître », il m’attrapa le bras et me plaqua contre lui. Je tentais de me débattre et appelais l’intendant mais ce dernier me tourna le dos me laissant seule avec ce goujat. Cette situation était inattendue, n'avait-il pas assouvi ses besoins ? Je l'avais vu avec deux femmes pourtant ! Je me contorsionnais pour me libérer de son emprise, des larmes ruisselaient sur mes joues, je le suppliais

- Lâchez-moi....mon fiancé va arriver....je vous interdis...s'il vous plait...Noooon

Déjà, il glissait une de ses mains sous mon jupon et j’allais utiliser ma magie en dernier recours lorsqu’enfin Argan arriva.

©️ OswinWho




Dernière édition par Cheryl Daynight le Jeu 30 Nov - 10:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 78

Feuille de personnage
Profession : Maître voleur
Amis & Connaissances: Il est important de garder ses contacts secret ;)
Âge : 36 ans
avatar
Je peux me transformer
Argan Tanguy

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 24 Nov - 10:00
Passe-PasseCheryl Daynight & Argan Tanguy

La suite semblait tout aussi facile. Un seigneur isolé, jouer les domestiques et piquer tout ce qui était à porter de main… Un jeu d’enfant. Aran se demandait si le reste serait tout aussi… Ennuyeux. Certes, le voleur s’était dit qu’il fallait à chaque fois rester sur ses gardes et se dire qu’on pouvait commettre une grave erreur à tout instant. Sans doute, était-ce cela le piège, à force d’accomplir des tâches aussi faciles pour lui, il en viendrait à baisser sa garde et donc de commettre un faux pas. Il devait donc rester éveiller à chaque instant et se donner un bon petit coup de stress pour ne pas se faire surprendre. Après, le maître voleur se disait aussi, pour rester à l’affût, que le deuxième château pouvait bien renfermer de terribles secrets bien effrayants.

Comme convenu, Cheryl et Argan purent se faire engager comme domestique sans mal. Apparemment, le service tournait ici, on renouvelait fréquemment le personnel et donc, on prenait presque les premières personnes qui se présentaient sans trop poser de question ou tenter tout autres vérifications. Voilà qui était pratique. Alors, les jours qui suivirent, le petit couple de servants larcineur accomplissaient les basses besognes, tout en piquant par ici et par là, bijoux, vêtements, ustensiles couteux, etc. Cela rappela amèrement la vie d’esclave du loup, quand il servait le maître sorcier pendant un temps. Lui qui ne voulait plus servir qui que ce soit. Mais il se consola en se disant qu’il n’obéissait pas vraiment, juste pour les apparences afin de voler et tout cacher dans un recoin discret qu’il avait vite repéré.

N'avait-il pas pensé à un sombre secret tapi dans le château ? En réalité, il imaginait plus une secte de nécromancien dans al cave, d’un monstre infâme qui hanterait ces murs ou tout autre chose dans le même style. En réalité, il comprenait vite de quoi il s’agissait. Au début, il voyait certaines de ses collègues en larmes. Alors qu’il voulait juste discuter avec elles, pour savoir où trouver les objets les plus intéressants de manière détourner, elles fondaient en larmes et disparaissaient le jour suivant. Puis il en vit une aux vêtements déchirés s’enfuir, et une autre fois, une autre pauvre jeune fille et un jeune homme aussi rouge que des tomates se faire disputer par le responsable. Pour le loup, ce n’était pas difficile à comprendre. Il éprouva bien plus de dégoûts envers ces riches et leur vie de luxure et il était bien plus motivé à le dépouiller. À cette occasion, une autre servante souillée fut chassée du château de manière violente. Argan en profita pour récupérer quelques babioles de son butin pour les lui laisser, à fin qu’elle puisse démarrer une nouvelle vie, loin d’ici. Ne cherchant à comprendre comme cet homme c’était approprié ces richesses, la jeune fille prit la fuite avec les bijoux.

Cela n’était qu’une bien maigre consolation à côté de toute la souffrance qu’accomplissait le maître du château. Et d’ailleurs, les choses s’aggravèrent très rapidement, au point où le voleur ne put faire marche arrière. Alors qu’il devait nettoyer une terrasse pour une réception, son ouïe très fine de canin, perçu des cris. Alerter, il reconnut sans mal la voix de Cheryl et… Celle du gros porc. Comprenant déjà la situation, le voleur laissa tomber son balai et vola au secours de sa complice. Escaladant un mur, il saute sur le toit de manière fort agile, pour arriver au bord et voir en contre bas, la pourriture qui semblait avoir choisi la princesse rebelle comme nouvelle victime. Les yeux d’Argan s’assombrissaient, ses muscles se tendirent, et un grognement s’échappa de sa gorge. Cet homme ne lui procurait que haine et dégoût. Sans attendre, il bondit du toit pour atterrir sur le seigneur. Ce dernier ne le vit venir, et il fut emporté dans la chute, roulant à terre. Cheryl fut elle aussi pousser, car elle était retenue, mais au moins, elle était libérée.

Le maître fut sonné, et avait du mal à se relever. Alors qu’Argan était toujours maître de lui-même, et pouvait encore administrer une sévère correction. Ce qu’il ne se priva pas. Alors que son faux employeur tenta de se retourner, Argan lui donna une série de coups-de-poing au niveau du dos et du ventre. L’homme se plia en deux et reçu un coup violent au dos, qui le mit KO pour de bons, le poussant à lâcher un râlement avant de s’écrouler. Il était clair que leur mission était terminée, car même si le maître ne se souviendrait pas d’Argan, il aurait encore l’image de Cheryl dans la tête.

"Viens ! Ne restons pas là, je crois que notre contrat avec cette maison à prit fin."

D’une poignée ferme et virile, et attrapa le bras de sa complice elfique et la tira jusqu’à l’intérieur du château pour fuir. Il était hors de question de rester bien plus longtemps dans cet infâme château. Ce qu’il aimerait, ce serait mettre le feu pour pousser dans la misère ces nobles répugnants et libérés les serviteurs tourmentaient par ces derniers. Mais il savait que ce plan était poussé par la colère et donc, qu’il était mauvais.

"On récupère le butin et on se tire, je pense qu’on à assez bosser pour aujourd’hui."

Le chose aussi simple ne l’était que d’apparence. Le maître voleur se disait que le temps leur était compter avant que le gros porc ne se réveillait et veuille s’en prendre à eux. Mais en réalité, le temps était bien plus court que cela, car le responsable des serviteurs les interpella et leur somma de dire ce qu’il se passait et qu’ont-ils fait au maître. Argan se disait alors que soit il mentait, soit ils prenaient la fuite, ou bien qu’ils devraient l’assommer lui aussi.
©️ YOU_COMPLETE_MESS



Un loup ne lâche jamais sa proie.

Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 30 Nov - 11:40

Passe-passe

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




Après avoir bondi sur le « maître » et lui avoir mis une série de coups de poings dans le ventre et dans le dos, Argan mis ce monstre KO pour de bon. Il m’attrapa fermement par le bras et me tira jusqu’à l’intérieur du château pour fuir au plus vite. Il me proposa de récupérer le butin et de s’enfuir. Je ne demandais pas mieux mais le responsable des serviteurs nous interpella nous demandant ce qu’il se passait. Alors que je sentais la tension monter chez mon compagnon, je pris les devants attrapant notre interlocuteur à la gorge. Je lui lançais alors un sort d’effacement de mémoire.

- Viens, récupérons notre butin et fuyons le plus vite possible.

Argan me prit la main et nous courions à la cachette. Nous récupérions nos gros sacs pleins de nos larcins et réussissions à fuir par l’arrière du château. Arrivés dans un lieu sécurisé, je m’effondrais et me mis à pleurer toutes les larmes de mon corps. J’avais eu si peur....j’avais pensé que j’allais me faire violer sans rien pouvoir faire....mon corps était secoué par les spasmes et Argan se trouva dépourvu face à cela. Je me blottis dans ses bras et je réussis à me calmer.

- Merci....oui vraiment merci. Mais je n’ai pas dit mon dernier mot et ce gros porc va payer de tous ses méfaits. Vu qu’il n’a jamais vu mon visage en pleine lumière, je vais retourner dès demain dans ce château en tant que Cheryl Daynight, princesse elfique et nous allons voir qui aura le dernier mot. Mais bien sûr, je ne vais pas me louper d’inviter de mes amis de la noblesse et surtout mon père.

Calmée et pleine de rancune, je me remis en route avec mon compagnon...mon sauveur. Nous entrions à l’auberge et je montais directement à ma chambre. Je m’effondrais sur le lit, pleurant à nouveau pour évacuer l’humiliation que je venais de subir. Non il ne s’en tirerait pas ainsi !

Dès l’aube je rejoignis mes parents. J’expliquais les faits sans dire pourquoi j’étais là-bas mais leur disant tout de même que j’étais en mission d’infiltration pour une « amie » qui avait subi des sévices et que je voulais voir par moi-même dans les mêmes conditions. Mes parents furent outrés et acceptèrent immédiatement de venir avec moi rendre visite à ce monstre invitant deux couples de leurs amis qui connaissait mon « maître ». Je me parais telle la princesse que j’étais, coiffée, maquillée et vêtue de telle sorte que nul ne pouvait douter de mon rang. J’étais méconnaissable par rapport à la veille.

Une fois au château, le serviteur en chef nous accueillit, se pliant devant nous jusqu’au sol. Je n’avais qu’une envie c’était de lui mettre mon genou par la tête. Mais je m’en tenais aux traditions d’usage lui faisant signe de se relever. Le « maître » des lieux et son épouse nous reçûmes dans le grand salon. Il s’abaissa devant moi, me faisant mille compliments et je rêvais de lui cracher dessus. Ils nous offrirent des rafraîchissements et des gourmandises de leur réserve.

Un moment donné, il disparut et je fis mine de vouloir me laver les mains. Lorsque Madame voulut m’accompagner je lui fis mon plus beau sourire en lui disant que je trouverais bien et que je n’allais pas privés ses hôtes de sa compagnie. Je ne mis pas longtemps à trouver mon goujat dans un coin du château, prêt à « prendre » une jeune soubrette. Il était tout pantalon baissé et je savais pertinemment que si je criais tout le monde m’entendrait.

- Oh mon Dieu, venez vite un homme essaie de violenter une de vos femmes de chambre.

Bien évidemment tout le monde accourut et ce cher « Maître » n’eut pas le temps de remonter son pantalon. Madame fut outrée et le mit dehors avec perte et fracas.

- Je me doutais que tu allais voir ailleurs mais de là à abuser de ses pauvres jeunes filles...SORS ET NE RÉAPPARAÎT JAMAIS DANS MA VIE NI DANS MON CHÂTEAU !

Je faisais celle qui était surprise et qui compatissait mais au fond de moi je savourais ma vengeance et celles de toutes ces filles qui dorénavant pourraient travailler tranquillement dans ce château.

- Je suis sincèrement désolée Madame et nous n’allons pas regarder votre chagrin plus longtemps. Je vous prie de croire en nos sincères regrets et vous souhaite de vite vous remettre.

Je la saluais comme il se doit, j’embrassais mes parents et filais comme une flèche rejoindre Argan à l’auberge. A mon arrivée, tout le monde se leva pour me faire la révérence. Et Zut ! Je ne m’étais pas changée.

- Je vous en prie asseyez-vous et buvez à ma santé. Aubergiste, c’est moi qui offre la tournée de tout l’après midi et à tout le monde.

Je déposais un sac d’or sur le comptoir et pris Argan par le bras avant de l’entraîner au dehors à l’abri des regards. Je lui expliquais ce que je venais de faire. Et je lui dis de but en blanc.

- Le prochain est un seigneur qui vit à Suef mais qui fait toute sa fortune sur le dos des pauvres gens qui vivent à Fortilia. Vu mon fiasco d’hier, je vais te demander d’élaborer un plan. C’est un homme imbu de sa personne, il est fier, hautain et seul son avenir a de l’intérêt. Sa femme est une ombre qui n’a pas son mot à dire. Il a moult serviteurs fidèles et une dizaine d’hommes armés à son service. Les loges des serviteurs sont éloignées du château d’environ 500m. Il a un magnifique parc arboré de trois hectares où deux chiens féroces se promènent la nuit. Alors je te laisse échafauder un plan pendant que je vais poser tout cet attirail qui ne me ressemble pas. Nous nous retrouvons ce soir dans ta chambre et nous partirons de suite car la route est longue et nous avons bien deux voir trois jours de cheval.

Je l’embrassais sur la joue, heureuse de m’être vengée et heureuse d’avoir pu compter sur lui sans avoir de reproche en retour. Allait-il accepter ce nouveau défi ?

©️ OswinWho




Dernière édition par Cheryl Daynight le Jeu 7 Déc - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 78

Feuille de personnage
Profession : Maître voleur
Amis & Connaissances: Il est important de garder ses contacts secret ;)
Âge : 36 ans
avatar
Je peux me transformer
Argan Tanguy

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 1 Déc - 14:49
Passe-PasseCheryl Daynight & Argan Tanguy

Cheryl était bourrée de surprise. L’invisibilité n’était pas son seul tour de passe-passe. Argan ignorait ce qu’elle avait fait au Serviteur en chef, mais ce dernier ne représentait plus une menace. Ainsi, le duo put en profiter pour récupérer leur butin et fuir. Mais l’elfe s’effondra en chemin, complétement en larme et tenta de trouver du réconfort dans les bras d’Argan. Ce dernier, prit au dépourvus, se laissa à éprouver de la compassion pour elle et tenta de la consoler, la serrant fort. Que de dégoût, il éprouvait vis-à-vis de leur victime. Un véritable porc qui écrasait qui, il voulait à cause de ses poches remplit de pièces d’or. Une seule envie, le retrouver et le mettre en pièces entre ses griffes et ses dents. Mais le moment présent était consacré à aider Cheryl qui a manqué de se faire souiller.

Le lendemain, la princesse elfique avait prévu de se venger en y retournant, et le voleur la laissa donc libre court à sa vengeance. Il ignorait comment elle comptait s’y prendre, mais ne demanda rien. Il profita de sa journée pour se ressourcer après ces deux cambriolages. Bien qu’il éprouvât de l’inquiétude pour sa partenaire du crime, il se rassurait, se disant qu’elle avait tout prévu pour le faire tomber et que les rumeurs rapporteront sans doute très vite ce qui allait se passer. Il se promenait alors en ville, prenant l’air, jouant un peu avec les gardes et donnant quelques biens aux plus démunis. Une journée des plus classique, jusqu’au retour de Cheryl à l’auberge.

La princesse rebelle se faisait très bien remarquer dans sa robe de noble, tous les regards se tournèrent vers elle, et Cheryl trouva comme subterfuge que de payer à boire pour tous. Mais le plus étonnant, fut de la voir venir l’embrasser sur la joue. Bon, Argan n’était pas très protocolaire, il pouvait se permettre pas mal de familiarité, mais il ne s’attendait pas à un tel comportement venant d’une femme de la haute. Même si elle se montrait rebelle justement, Argan aurait cru qu’elle aurait un code de conduite plus strict. Mais bon, ce n’était pas la première fois qu’elle se permettait de se montrer si « intime » avec lui. Pour la suite, elle exposa au maître voleur qui était la nouvelle victime. Il se priva de demander comment c’était passer sa journée. Puis, elle le laissa, allant se reposer, le laissant préparer le plan.

Voici une chose dont le maître-voleur était bon, parmi d’autres talents, faire des plans d’attaques. Déjà, les renseignements donner par Cheryl furent précieuse, mais il manquait un élément, la configuration de l’endroit exact. Le moindre passage, le moindre détail pouvait avoir son importance. Sur des feuilles, il griffonna des schémas et quelques idées qu’il supprima juste après. Il y avait tant de possibilité, mais ils n’avaient droit qu’à une seule chance. Le mieux, serait de prendre le moyen le moins dangereux. Il partait donc d’un plan compliqué, à quelque chose de simple. Mais au final, il trouva son bonheur. Il accouru donc retrouver Cheryl pour exposer son plan.

"Cheryl ! Je pense avoir trouver. On agira de nuit, ce sera mieux. On passera par chez les serviteurs et on piquera quelques-uns de leurs vêtements. Puis on traversera les jardins pour rejoindre le château. Tu es comment en escalade et déplacement silencieux ? Faut que je prépare quelques petites choses utiles avant, je dois faire des courses. Après on partira de suite."

Argan avait beau être le meilleur dans son domaine, y aller sans préparation serait stupide. Comme tout bon professionnel, il avait besoin de matériel et là, ils devront jouer les fantômes à cent pour cent. Donc, quelques objets forts utiles seraient intéresser. Il descendit donc chercher tous ceux dont il avait besoin, tout cela pouvait tenir dans une petite sacoche discrète, qu’il garda cacher sous sa cape.
©️ YOU_COMPLETE_MESS



Un loup ne lâche jamais sa proie.

Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 7 Déc - 11:58

Passe-passe

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




Une fois que j’avais expliqué la configuration des lieux à Argan, il se mit à cogiter et je partis me préparer. Une fois enlevé tous mes vêtements de princesse, je me brossais vivement mes cheveux afin qu’ils lâchent cette coiffure coincée de princesse bien sous toutes les apparences. En chemise au milieu de mon ancienne chambre chez mes parents, je me mis à sourire puis à danser, la brosse dans la main. Je m’arrêtais soudain et je me faisais face dans la glace.

- Cheryl ma belle, tu as trouvé l’homme de la situation et ses grands seigneurs vont payer pour les douleurs infligées à ton peuple.

Et je riais me remettant à danser. Je me rendis compte que l’heure avançait et j’enfilais ma robe et mon surcot de cuir noir à manches longues. Je glissais mes dagues dans mes jarretières hors de question de rester désarmée. Je me préparais un baluchon afin de pouvoir me changer car nous avions de la route à faire cette fois et de quoi avoir chaud si nous devions dormir à la belle étoile. Je pris également quelques herbes hallucinatoires au cas où et je filais à galop à l’auberge afin de rejoindre Argan.

Une fois arrivée là-bas, je vis Argan accourir vers moi avant de m’entraîner vers sa chambre. Il me dit avoir trouver et m’exposa son plan. Il me dit devoir faire des courses et que nous partirions tout de suite après. J’attendis dans sa chambre sans me poser la question de ce que les gens allaient penser. Lorsqu’il revint, il n’avait qu’une petite sacoche qu’il glissa sous sa cape. Il ramassa son baluchon et me dit être fin prêt. Nous sortions de la chambre et descendions les marches côte à côte sans un mot. Je me demandais si tout allait bien marcher vu ce qui venait de se passer dans le manoir précédent.

Une fois dehors nous enfourchions nos montures et nous prenions la route. Nos chevaux lançaient au galop, nous nous arrêtions une fois la nuit tombée et nous n’avions fait que cent kilomètres environ. Nos chevaux étaient fatigués et nous n’étions pas top non plus. Argan partit chasser et revint avec deux perdreaux. Je les fis cuire sur un beau feu de bois qui je le reconnais, j’avais allumé avec ma magie. J’avais cueilli des baies et du coup nous nous régalions. Je me construisis un abri et appelais mes amis les bêtes afin de nous protéger. Monsieur hibou monterait la garde et nous signalerait tout intrus. Quand aux multiples lapins, ils étaient là pour me tenir chaud et je laissais Argan se débrouiller seul ; Il devait bien avoir déjà dormi au dehors.

Au petit matin, j’étais de bonne humeur et j’avais déjà préparé de quoi nous restaurer avec les biscuits que j’avais dans mon sac et différentes baies cueillies au petit matin. Je secouais Argan alors que le soleil pointait son nez.

- Regardes c’est magnifique, tu ne trouves pas ?

Au vu du regard endormi de mon compagnon, je me dis qu’il n’avait pas dormi suffisamment et qu’il ne profiterait pas de ce sublime spectacle. Nous prenions notre repas et nous repartions à dos de cheval. Nous étions à une centaine de kilomètres de Suef lorsque la nuit tomba et je décidais de faire une halte dans la forêt.

- Je vais nous construire un abri dans les arbres car ici la forêt est dangereuse. Il me reste de quoi nous restaurer et boire donc aucun souci. Sauf que peut-être tu vas être obligé de coucher avec moi.

Je construisis un abri solide demandant à l’arbre que j’avais choisi de me tresser ses branches d’une robustesse à toute épreuve et de nous enfermer lorsque nous serons entrés. J’avais fait un matelas de feuilles, de mousse et de fines branches afin de nous rendre notre abri plus confortable. Il y avait suffisamment de place pour deux. Au cœur de la nuit alors que nous étions profondément endormi l’un contre l’autre, des rats géants vinrent grattés notre abri.

- Surtout ne bouge pas, ils n’ont pas détectés notre présence mais un mouvement brusque de notre part pourrait les déchainer. Nous sommes de la nourriture mais je vais régler ça. Reste bien près de moi et serre les couvertures autour de nous. Tu comprendras vite.

Je me concentrais et fis appel à l’esprit du vent, un vent glacial puis je fis tomber une pluie fine créant de petites piques qui se plantèrent dans la peau des rats et les fit fuir à toute vitesse. Mais j’avais froid et je me calais entre les bras d’Argan. Il prenait de l’importance dans mon cœur au fil des jours et je désirais m’en faire un véritable ami comme Rulf, Patrick ou Mike. J’avais confiance en lui et je n’oublierais jamais son intervention lors de mon agression. Je claquais des dents.

- J’ai froid.......Je suis désolée...il...n’y....avait pas....d’autres moyens.


Nous nous enfermions dans les couvertures serrés l’un contre l’autre et je sentis que je me réchauffais me laissant aller dans un sommeil paisible. Au petit matin, je demandais à l’arbre d’ouvrir notre abri et de se rétablir. Je le remerciais pour son aide et sa résistance.

Nous prenions la route et arrivions face au château du pire des seigneurs qui soit. C’était une véritable forteresse et nous décidions d’en faire le tour de jour le plus naturellement possible. Nous nous installions chez mes grands parents qui furent ravis de nous voir. Ils avaient l'habitude de me voir arriver avec différents compagnons sachant que le seul qui avait mon coeur était Ben. Ils avaient compris à peine Ben et moi avions passé la porte et ils furent enchantés de me voir heureuse à nouveau. Aujourd'hui Grand-père avait compris que je venais faire justice.

- Cheryl, mon enfant, dis moi que tu es venue nous délivrer ?


Grand-père savait que je venais toujours en aide aux pauvres gens ou aux offensés de toute sorte. Je lui expliquais tout et lui dit à quel point mon compagnon était sûr et rusé. Je lui demandais de ne rien dire et que nous filions repérer les lieux. Et c’est ainsi que je me vêtis en paysanne et déguisais également Argan. A l’approche du château je lui demandais de rester le plus naturel possible tout en ouvrant bien les yeux. Je lui pris la main et nous avancions comme un couple en repos qui prenait plaisir à se promener mais nos yeux essayaient de voir la moindre défaillance de cette forteresse. Je le faisais pivoter face à moi afin de voir les murailles tout en feignant une discussion amoureuse mais rien ne laissait apparaître de faille. Pourvu qu’Argan soit plus habile que moi.

©️ OswinWho




Dernière édition par Cheryl Daynight le Lun 11 Déc - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 78

Feuille de personnage
Profession : Maître voleur
Amis & Connaissances: Il est important de garder ses contacts secret ;)
Âge : 36 ans
avatar
Je peux me transformer
Argan Tanguy

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Déc - 9:56
Passe-PasseCheryl Daynight & Argan Tanguy

Le voyage jusqu’à la prochaine cible paraissait long pour notre homme-loup. Et ils durent vivre une sacrée aventure pour y arriver. Dormir dans une cabane créée par la magie de l’elfe, repousser des rats géants, etc. Mais durant le trajet, Argan ne savait quoi penser de leur relation. Au départ, il les voyait de manière traditionnelle comme une cliente et son voleur engagé. Il pensait que ce ne serait que l’histoire d’une affaire. Mais les voilà lancés dans une longue quête qu’il découvrait peu à peu et qui, le terrifiait quelque part. Sans le montrer, il se sentait un peu mal à l’aise. Et même s’il faisait de mieux en mieux confiance en Cheryl, il avait peur où tout cela allait les emmener. L’elfe semblait jouer les romantiques en parlant du coucher de soleil ou disant vouloir dormir près de lui, alors que le voleur lui, ne disait presque rien là-dessus. Oh, quand elle eut très froid après avoir fait fuir les rats, les la laisser se blottir contre lui et la réchauffer de son étreinte, veillant à ce qu’elle ne mourrait pas d’hypothermie. Mais tout cela le laissait perplexe. Il savait qu’il s’attachait à elle, mais il ignorait encore comment. Elle se montrait si familière avec lui, cela provoquait toujours quelque chose.

Mais son malaise s’accentua quand ils arrivèrent enfin à destination, plus particulièrement chez les grands-parents de Cheryl. Il avait l’impression d’arriver comme un sauveur attendu par une prophétie et qu’on attendait de lui un acte héroïque pour être acclamé comme un héros. Et ça, il en avait horreur. Argan pouvait s’amuser en se disant être un justicier pour justifier certaines de ses actions. Mais être vue comme un véritable sauveur, ça, il ne le supportait pas. Argan Tanguy se disait n’être d’aucune cause, défenseur de qui, il voulait, restant neutre aux conflits. Certes, il pouvait apporter un peu d’espoir ou de soulagement en partageant ses acquisitions, mais jamais jouer les héros. Ce fut à cause de cela qu’il se montrait bien plus froid et distant pendant qu’ils repéraient les lieux. Il fit peu cas de ce que lui racontait Cheryl. Trop occupé à ruminer intérieurement de sa situation, et sans doute en voulant un minimum à l’elfe. Mais il fallait bien dire quelque chose, alors il se contenta du principale, leur mission.

"On va revenir quand il fera bien noir. Porte quelque chose de sombre."

Ni plus ni moins, Argan retourna dans leur repère provisoire pour attendre l’heure de commencer. Quand celle-ci arriva, le maître voleur avait apporter tout ceux dont il avait besoin. Suivant son plan, ils passèrent par-dessus un premier mur pour atterrir dans les jardins. De nuit, c’était lugubre, froid et sombre. Cela ne donnait pas envie de s’y promenait, mais sans doute en plein jour, cela devait avoir l’air d’un mini paradis. Grâce aux sens surhumain du voleur, le duo put progresser en se faufilant dans les buissons et hautes herbes pour esquiver quelques gardes. Mais comme l’avait signalé Cheryl, il y avait des chiens de gardes. Aucune inquiétude, Argan avait tout prévus. Il sortait de sous sa cape un morceau de viande sécher et une fiole. Il y versa quelques goutes et la jeta non loin du molosse qui gardait le passage. La bête se mit à renifler le morceau et l’avalai en une bouchée.

"Ça devrait lui donner envie de dormir quelques heures. Aon peut y aller."

Le chien présentait déjà quelques signes de fatigue et les voleurs purent en profiter pour avancer, afin de s’approcher au mieux du donjon du seigneur, sans se douter sur quoi, ils allaient tomber, car ce château se révélera bien plus difficile que les précédents. Arrivant au pied du lieu de vie, le voleur utilisa une corde pour s’aider à grimper. Avec facilité, il l’envoya s’accrocher non loin d’une fenêtre.

"Ce fut facile pour le moment, mais prudence, je paris que le plus gros nous attend la haut."
©️ YOU_COMPLETE_MESS



Un loup ne lâche jamais sa proie.

Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2241

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Déc - 17:35

Passe-passe

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" - Gandhi




Alors que je demandais à Argan s'il avait trouvé une solution, il me répondit assez froidement et à la fois très professionnel. Je le regardais sans comprendre et nous retournions chez mes grands-parents afin d’attendre la nuit tombée. Une fois celle-ci arrivée nous voilà partis pour le château du seigneur à qui je voulais donner une leçon. J’enfilais mon surcot noir, des bottes assez souples et mes herbes que je glissais tout près de mes dagues dans mes jarretelles. Je suivais Argan qui ne disait mot et je ne comprenais toujours pas pourquoi.

Il faisait froid mais je n’osais dire mot et je me serrais dans mon surcot. Argan me fit traverser des buissons puis de hautes herbes que la rosée avait déjà mouillées, j’allais finir comme une éponge. Trempée jusqu’aux os, je ne disais toujours rien. Nous avions évité les gardes mais voilà que les chiens s’approchaient de nous. Argan sortit alors de dessous sa cape de la viande et une fiole et arrosa le morceau qu’il lança à l’animal. Ce dernier se fit un plaisir de l’avaler avant de s’endormir comme un chiot.

Nous continuions notre progression pour arriver au pied du logement seigneurial, Argan lança une corde afin que nous puissions grimper. Il me laissa passer en premier me maintenant la corde afin que je ne dévie pas de la trajectoire ; Une fois en haut je lui fis signe que rien ne bougeait. Argan me rejoignit avec une aisance fascinante.

Nous avancions sur le tour de garde et soudain nous entendions des hommes parler. Les voix se rapprochaient, je regardais Argan et je me glissais entre deux merlons et m’accrochais comme je pouvais dans le vide espérant qu’ils ne restent pas longtemps ; Argan fit de même et nous retenions notre respiration. Ils ne firent que passer et Argan remonta très vite avant de me tendre la main pour me remonter.

Nous réussîmes à entrer par une porte donnant sur un grand escalier. Nous ne devions surtout pas croiser quelqu’un...perdu...deux soldats arrivèrent et je repoussais Argan dans un passage afin qu’ils ne puissent le voir. Je me fis très douce et réussis à faire renifler des herbes hallucinogènes aux deux compères.

- Viens dépêche-toi descendons à toute vitesse, ils vont délirer un moment sans comprendre ce qui s’est passé mais nous ne devons pas rester dans les parages !

Nous dévalions l’escalier et arrivés en bas, nous nous retrouvions dans une pièce splendide où nous trouvions notre bonheur. Nous remplissions nos sacs tranquillement et je découvris deux bourses d’or bien pleines. J’en donnais une à Argan en souriant mais il faisait toujours la tête sans que je sache le pourquoi. Alors que nous nous apprêtions à repartir la maîtresse des lieux fit son apparition et poussa un hurlement. Je la figeais sur place mais son cri avait dû alerter la garde et son époux.

- Que faisons-nous ? Hors de question que je laisse ce butin ! Tu as un plan ? Et cesse de faire la tête. Va falloir que tu m’expliques ton problème mais pour le moment on en a un autre à résoudre !

Nous avions deux grands sacs bien pleins et ils représentaient un beau volume.

©️ OswinWho


Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 78

Feuille de personnage
Profession : Maître voleur
Amis & Connaissances: Il est important de garder ses contacts secret ;)
Âge : 36 ans
avatar
Je peux me transformer
Argan Tanguy

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 13 Déc - 10:00
Passe-PasseCheryl Daynight & Argan Tanguy

On pouvait dire que les choses ne pouvaient pas être pire. Pourtant, leur petit cambriolage avait très bien commencé. Une infiltration parfaite, et des sacs bien remplis. Pourtant, tout risquait d’être gâché à cause de cette femme ayant sans doute donné l’alerte par ses cris. À l’épouse du seigneur des lieux, le voleur la fit boire quelques gouttes du reste de sa potion de somnifère pour déjà régler un premier problème. Demeurant stoïque, Argan analysa le reste de la pièce pour trouver une solution à leur problème, mais il fallait qu’on ne pouvait pas espérer un miracle.

"Gardes les objets ayant le plus de valeur. Inutile de s'encombrer pour rien. C'est ça, ou bien te faire mettre au fer ma belle."

Argan imaginait bien le ridicule de la scène, lui et Cheryl fuyant la garde avec deux gros sacs sur le dos, ils n’iront pas bien loin comme ça. Le bruit des pas de la garde approchait rapidement et ne tarderait pas à arriver d’une seconde à l’autre. On pouvait dire qu’ils étaient efficaces, ne tardant pas à venir porter secours à leur maîtresse. Regardant par où ils étaient venus, le loup trouva un autre plan. Il le savait risquer, sans doute au point où il risquait d’y passer, mais il devait maximiser leur chance de survie alors que cette dernière n’était déjà pas très mince, surtout si l’elfe souhaité garder tout le butin. Argan, n’en revenait pas de ce qu’il allait faire, mais il se disait que c’était le mieux à faire. Alors, restant de marbre, il donna de nouvelles instructions.

"Passes par là et ne t’arrêtes pas. Je vais les retenir et te faire gagner du temps. Ne discute pas et fonce !"

Une telle décision pouvait s’expliquer de diverses manières. Déjà, la première idée pouvait être le désire que la mission soit menée à bien. Le trésor était emporté, le peuple venger, Cheryl serait traitée en héroïne, et ainsi, le maître du château ne saura pas que c’était l’elfe qui la détrousser, étant bien plus concentré sur Argan. Mais sans doute, le maître voleur espérait fuir cette vie de « héros » qui lui faisait peur et le rebuter. Une occasion de fuir ? Peut-être, sans doute même une tentative suicidaire, mais ce serait mal connaître Argan Tanguy. La mort, il jouait avec comme un chat avec une pelote de laine. S’il trouvait un moyen de survivre, croyait le, il saisirait sa chance. Poussant presque Cheryl pour la faire partir en lui criant de se dépêcher, il courut dans l’autre direction.

Enfonçant bien sa tête au fond de la capuche, il fila comme une flèche bien au milieu des longs couloirs de pierre et richement décoré du château, afin de se faire voir. Il passa devant les gardes, surpris, qui se mirent à vociférer des ordres pour l’attraper. Argan devait faire pas mal de détour dans ce labyrinthe, exécuter des sauts incroyables pour passer au-dessus des gardes qui lui barraient le passage, si ce n’était de se laisser glisser sur le sol pour passer entre leurs jambes. Au moins, toute la force armée du château était à ses chausses, de quoi laisser à Cheryl le temps de s’enfuir discrètement. Même, voyant sa progression, il eut l’espoir que finalement, il parviendrait à s’enfuir lui aussi et semer ses poursuivants.

Pourtant, le dieu de la chance semblait l’avoir abandonné. Ou plutôt, le dieu du destin voulait jour avec sa pauvre petite vie. Pensant trouver une sortie, Argan se faufila dans une pièce, mais se retrouva cerner par une dizaine d’hommes armés, qui pointèrent tous leurs armes sur le pauvre petit voleur qui se retrouva bien bête. D’autres arrivèrent et lui coupèrent tout moyen pour s’échapper. Se rendant bien compte de sa situation, le maître voleur leva les mains en l’air en signe de reddition. La garde s’écarta pour laisser passer un homme bien chétif, mais dont le visage ressemblait à celui d’une vipère.

"Alors... C'est lui qui à agresser notre dame et voulu nous voler ?"
"Je proteste, votre dame à hurler sans raison. Elle est bien trop sensible la pauvre. Et pour vos biens, ce n'était qu'un emprunt."
"Silence ! Tu aimes jouer les petits malins ? Alors tu vas t'amuser. Qu'on le conduise au maître, il saura quoi faire de lui."

Deux gardes attrapèrent le voleur par les poignées et le poussèrent vers la sortie, suivit par une petite escorte. Ils n’étaient pas tendres avec le voleur, ça c’était sûr. Argan tenta de trouver une solution pour s’échapper et analysa les lieux comme il savait le faire. Le couloir où ils étaient, comportait des vitraux. Sans doute sa chance. Petit conseil, toujours s’assurer que le voleur qu’on attrapait n’avait pas une carte cachée dans sa manche, littéralement. C’était un maître du bluff et de l’illusion, une sorte de charlatan comme on pouvait voir sur les foires. Et dont il valait mieux assommer au lieu de juste le pousser.

De son brassard droit, il sortit une petite lame, dont il se servit pour blesser un des gardes. Se retournait violemment, il lui blessa le visage en une belle coupure qui lui coupa le visage en deux. Le second n’eut pas plus de chance, car il reçut pour sa part, un coup de griffe, sortie du bout des doigts d’Argan qui lui creva un œil. Sans en resta là, le voleur poussa les deux gardes qui hurlaient de douleurs sur le reste de l’escorte qui tomba comme un jeu de quille. Argan n’était pas un guerrier, il ne tuait pas, sauf en cas d’extrême nécessité. Mais il savait se battre et se servir de ce qu’il avait dans le crâne pour s’en sortir. Profitant de l’occasion créer, le voleur sauta à travers un des vitraux qui la fit éclater en morceaux. Avec ses griffes de loups, il se laissa glisser le long du mur en pierre dans un bruit de crissement à tuer les oreilles. A quelques mètres du sol, il se laissa tomber à terre dans un saut agile et analysa les lieux.

"Désolé les mais, j’aurais aimé poursuivre la fête mais je dois rentrer."

Reconnaissant les lieux grâce aux informations donner par sa complice, Argan, se sauva dans l’obscurité afin de partir à sa recherche. Usant de son flaire, il suivit sa trace, espérant qu’elle avait réussit à quitter el château.
©️  YOU_COMPLETE_MESS



Un loup ne lâche jamais sa proie.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Fruit du Passe-Passe
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Qu'est-ce qui se passe en Haiti ?
» Que ce passe-t-il dans le tome 9 ?
» Pour comprendre ce qui se passe en Haiti.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-