AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Passe-passe
 :: Scientia Magicam :: Royaume des Elfes :: Fortilia :: Les commerces elfiques
Aller à la page : Précédent  1, 2


Je suis un excellent archer
Messages : 2257

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 18 Jan - 18:27


Passe-Passe
Cheryl et Argan



Argan me remit un papier plié en quatre et ce qui était écrit allait au delà de ce que j’aurais pu imaginer. Nous allions devoir servir de distraction à ses seigneurs ; Mais je ne pouvais absolument pas me mettre en avant. Et d’autre part nous ne pouvions nous désister.

- Entrons et jouons le jeu un moment, mais je ne pourrais montrer ouvertement mon visage. Attends-toi à avoir souvent mon visage contre toi. Je suis une princesse et s’ils m’observent trop ils vont finir par comprendre qui je suis même si je suis rarement venue ici. Quand à se sauver dès que le soleil se couche....

Je lui souris gentiment, sa fraîcheur quand aux mœurs des seigneurs et maîtres me faisait plaisir à voir.

- Ils ne commencent que lorsque le noir total est installé. Là ils doivent être tranquillement en train de discuter au salon. Ensuite ces dames seront conviées à leur appartement pour se rafraîchir et elles descendront rejoindre ces messieurs dans la salle à manger ; Ils commenceront par boire...là nous devrons les servir....puis ils s’installeront confortablement afin de grignoter un peu en discutant entre eux...décidant des paris et des « activités à mettre en compétition ». Mais je pense qu’ils vont commencer par des amusements et qu’ils garderont leurs vices pour tard dans la soirée. Désolée de t’annoncer cela mais je pense qu’ils vont commencer leurs jeux et plaisirs charnels que sur la fin de nuit. Mais l’avantage, c’est que les bourses seront pleines à craquer et que nous allons faire fortune. Allez viens....

Je le pris par la main en souriant et nous entrions. Comme je l’avais prédit, tout se déroula selon mes visions. Vers trois heures du matin, ils étaient à point et commencèrent d’appeler les serviteurs afin de les divertir. Ils demandèrent qui était volontaire pour les aider à se dévêtir, un des deux autres couples se précipita, les autres s’enfuirent car ils comprirent rapidement et nous conseillait de faire de même. Mais je n’avais pas fait toutes les poches et les bourses étaient énormes. Je me retournais vers Argan et lui chuchotais :

- Ne t’inquiète pas de ce que je fais mais dès que je te fais un signe bouche toi les oreilles.

Je m’élançais alors au centre de la pièce, nus pieds, et je me mis à danser en leur criant qu’il fallait aussi penser à se divertir et ils m’applaudirent. Je fis un léger signe à Argan qui se boucha les oreilles et j’envoyais une incantation qui figea tout ce beau monde sans exception. Je commençais de vider les bourses tout en expliquant la suite à Argan qui faisait plus vite que moi pour soulager nos « seigneurs » de leur or.

- Je t’expliquerais plus tard ce sort mais nous ne disposons que d’une heure avant le lever du soleil. Ramasse tout ce que tu peux, ensuite tu fuiras, tu passeras ramasser la bourriche et tu courras en direction du bois. Tu trouveras deux chevaux, tu en prends un et tu galopes tout droit sur environ cinq kilomètres. Là tu trouveras une cabane, entre le cheval dans l’écurie et attends moi.

Alors qu’il commençait de me dire qu’il allait m’attendre, je lui ordonnais le contraire gentiment.

- Non tu fais ce que je te dis et je te retrouverais. Tu ne dois pas te retourner et ne pas t’inquiéter pour moi. File !

Tout le château était endormi et je courus sur le chemin de ronde afin de voir Argan récupérer la bourriche et filer dans les bois. A peine était-il hors de vue que je descendis les marches et filais au dehors. J’envoyais un sort de réveil mais juste à se moment là le soleil pointait. Ne pouvant me permettre de me faire attraper, je déclenchais les éléments. Le ciel s’obscurcit brutalement et une violente pluie tombait. Les gardes durent aller se mettre à l’abri et je courrais jusqu’au bois afin de retrouver Argan. Le second cheval m’attendait ; J’étais trempée mais je filais à travers bois avant que ces beaux seigneurs et belles dames ne se rendent compte de ce qui leur arrivait.

Arrivée à la cabane, je rentrais mon cheval dans l’écurie et Argan qui m’attendait referma bien la porte derrière moi. Je dégoulinais et je lui demandais de faire du feu. Je posais mes habits dans l’écurie. Grand-père avait dû emmener nos affaires et je trouverais bien de quoi me changer. Mais rien dans cette pièce. Malgré ma chemise à moitié trempée, j’entrais dans la cabane, cherchant mes affaires mais rien. Je demandais à Argan s’il savait où se trouvait les sacoches. Il m'indiqua l'endroit.« Tourne toi, le temps de me mettre au sec » et il s’exécuta. Je ne remarquais point mon reflet dans les carreaux face à lui et je posais ma chemise, prenant le temps de m’essuyer mes cheveux et mon corps avec le peu qu’il lui restait de sec. Puis j’enfilais mes habits secs.

Nous avions encore du chemin à faire vu que je désirais aller jusqu'à Alberya assouvir ma vengeance sur le seigneur du comté. Je devais aussi lui expliquer ce que j'avais mis au point avec mon grand-père. Mais je désirais dormir et m'imaginer que je puisse plaire à un homme tel qu'Argan.

by FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 105

Feuille de personnage
Profession : Maître voleur
Amis & Connaissances: Il est important de garder ses contacts secret ;)
Âge : 36 ans
avatar
Je peux me transformer
Argan Tanguy

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Jan - 12:09
Passe-PasseCheryl Daynight & Argan Tanguy

À ne pas douter que Cheryl était une très grande magicienne. Elle parvint à endormir tout le château par une grande magie, dont Argan n’avait jamais vu. Niveau magie, il n’avait pas vu grand-chose, chose tour était une nouveauté pour lui, et il se demandait pourquoi n’avoir pas fait cela avant pour faciliter les choses, question qu’il ne se gênera pas de poser une fois sortie. Fuyant les lieux, Argan en profitais lui aussi pour laisser quelques mixtures dans la nourriture, afin de s’assurer que les nobles n’oublient pas de sitôt cette soirée.

Cacher dans leur nouveau repère, Argan accepta de prêter sa chemise à l’elfe pour qu’elle puisse se sécher, sans point manifester la moindre gêne. Le petit loup était du genre pudique et sensible. Mais son regard fut attiré par un reflet se trouvant sur la vitre en face de lui, restant tout de même un homme. Argan s’installa dans un coin de la maison pour dormir, et se laissa aller au sommeil, tout en regardant l’elfe. Il ne la comprenait pas, il ne savait pas quoi penser de lui. D’un côté, il la trouvait un peu folle, difficile à suivre. Mais aussi, assez malicieuse, car elle jouait sur ses sentiments. Il avait déjà vue des femmes un peu de ce genre, et à chaque fois, cela finissait mal. Alors il se laissa au sommeil, se disant qu’il serait mieux de se séparer une fois le plan de Cheryl terminé.

Il était le premier à se réveiller au petit matin. Profitant que la jeune elfe dorme, il partit chercher de quoi manger chez ses grands-parents. Il revint avec une drôle de bouillie et à boire dans une cruche. Elle était déjà réveillée. Il la salua avec un petit sourire et s’installa en face d’elle, lui donnant à manger.

"Tu as bien dormi ?"

Il lui tendit son plat et la cruche, avant d’attaquer son propre repas. Il leur fallait des forces pour continuer leur boulot, et cela semblait promettre de se compliquer. Que pouvait donc bien les attendre ? Un dragon ? Un sorcier ? Un dieu maléfique ? A voir. Les questions que se posait Argan lui revinrent en mémoire et il profita de ce moment pour les poser.

"Ton sort hier, c’était quoi ? Car il aurait put être pratique quand on avait tous ces sacs sur le dos."

Au lieu de courir pour éloigner les gardes dans les couloirs, jouant les appâts, Argan et Cheryl auraient put partir tranquillement si elle avait déjà endormi tout le château. Même, pour chaque lieu visité. Argan n’aurait jouer que les transporteurs, ce qui ne le dérangerait pas, vue qu’il serait quand même payer.

"Et je suis curieux de connaître la suite de ton plan."

©️ YOU_COMPLETE_MESS



Un loup ne lâche jamais sa proie.

Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2257

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Jan - 18:15
Passe-Passe

Cheryl et Argan


" Refuser d’aimer par peur de souffrir, c’est comme refuser de vivre par peur de mourir "


Lorsqu’au réveil je ne vis pas Argan, je me dis qu’il avait dû partir faire un tour. Je m’habillais rapidement et lorsqu’il revint je me brossais mes cheveux. Puis je m’installais à la table et il s’assied face à moi arborant un léger sourire. Oui je ne doutais plus de moi, il me plaisait. Mais je n’avais aimé que trois hommes : mon premier époux assassiné dans la fleur de l’âge me laissant seule avec deux enfants, Kairhal un sorcier noir qui m’avait abusée et enfin Ben que j’aimais de tout mon cœur. Mais pourquoi Argan me faisait-il cet effet là ?

Il me servit mon repas qu’il était allé chercher chez mes grands-parents. Cette bouillie horrible que je détestais mais pas le choix que d’en manger si je voulais avoir suffisamment de force. Argan me demanda si j’avais bien dormi et j’acquiesçais d’un signe de tête. Sa seconde question me surprit d’autant plus qu’à ce moment là, je me rendais compte qu’il ne connaissait rien à la magie.

- Je vois que la magie est loin d’être ton domaine. En fait c’était un sort de magie noire : l’endormissement. Quand à trouver pratique son utilisation pour nous permettre une évasion lorsque nous portions les sacs......là je me dis que tu ne te rends pas compte de la portée de mon acte. Ce n’était pas bien.

Devais-je lui dire mon terrible secret ? N’allait-il point avoir peur ? Je le regardais sentant mon cœur brûlait dans ma poitrine. S'il me plaisait, il ne pouvait être vicieux et perfide, je me lançais donc.

- Je t’ai expliqué qu’après la mort de Duncan, mon premier époux, j’avais eu une période de violence. En fait j’ai été enlevée par un sorcier noir qui me désirait plus que tout. Mais je lui ai résisté et il m’a injecté de son sang dans mes veines. Au bout d’un mois, j’ai fini par devenir....docile....et j’ai fini par l’aimer. Me croyant totalement sous sa coupe, il a décidé de m’enseigner quelques sorts et je prenais plaisir à lui montrer que j’étais une élève modèle fière de montrer à son amant qu’il faisait un bel acte. Il m’a rendue très puissante en m’enseignant des sorts que jamais une mage de magie blanche aurait dû savoir.

Je fis une pause, Argan semblait troublé par mes révélations et j’hésitais à continuer. Mais j’avais commencé et ne pas finir aurait été injuste pour lui.

- J’ai réussi à me sauver de son emprise grâce à l’une de ses nombreuses maîtresses et je suis rentrée à Suef chez mes grands-parents. Grand-père m’a fabriqué un collier avec une mèche de mes cheveux enfant, son sang et de l’eau provenant des entrailles de la terre. C’est une pierre de vie et je la porte toujours sur moi. Elle me permet de résister à la tentation de pousser le mal encore plus loin. Car la magie noire te fait sombrer dans la folie et la luxure.

Je le regardais et il baissait les yeux. Je comprenais alors qu’il venait de comprendre que sa question était déplacée.

- Par contre je peux user de mes sorts de magie blanche à mon gré sauf bien évidemment les gros sorts comme l’invisibilité. Tu me diras que j’aurais pu aussi bien les figer mais hélas mon sort est éphémère et ne dure que quelques minutes même pas le temps de sortir du château. Je suis désolée de te dire que ce ne sont pas tous les sorts qui durent éternellement surtout en magie blanche. Et laisser un sort de magie noire trop longtemps attire les sorciers, si ce n’est l’un d’entre eux qui a lancé le sort, les châtiments sont d’autant plus terribles.

Je le regardais et Argan semblait réfléchir. Je me demandais s’il allait accepter de poursuivre le chemin avec moi. D’autant que j’avais d’autres révélations à lui faire avant le départ.

- La suite du plan est simple....enfin pas pire que ce que nous venons de vivre. Le danger ne sera pas à l’arrivée mais durant le trajet. Nous allons devoir traverser la forêt entre Suef et Alberya. Je sais d’après mon expérience qu’il y a des chimères et des hommes très étranges. Grand-Père nous conseille d’avoir des yeux partout et de ne pas tomber dans un piège. Certains disent que ces hommes mangent les autres.

Je soupirais mais il fallait que je lui dise la suite et là j’étais moins sûre de moi.

- Grand-Père a dû te donner un faucon ? Je vais donc t’expliquer son rôle.....je déglutis....En fait, si tu me vois changer.....disons d’attitude.....ou si je suis....bizarre....tu devras libérer le faucon. Il ira jusqu’à mon Grand-Père et lui se téléportera jusqu’à moi....et à titre d’information : je ne me téléporte pas. Je suis un grand mage de la nature et je pense te surprendre mais je suis plutôt normale sinon. Et si tu veux je pourrais t'expliquer les conséquences de l'utilisation de la magie mais pas tout ce que je peux faire ce serait trop long.

J’attendais ses réactions et j'essayais de rester le plus normale possible mais était-ce évident quand on était grand mage et que la personne face à soi ne savait rien de la magie ? Ce qu’il venait d’apprendre risquait de lui faire prendre ses jambes à son cou et me laissait me débrouiller seule.

by FreeSpirit




Dernière édition par Cheryl Daynight le Lun 29 Jan - 16:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 105

Feuille de personnage
Profession : Maître voleur
Amis & Connaissances: Il est important de garder ses contacts secret ;)
Âge : 36 ans
avatar
Je peux me transformer
Argan Tanguy

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Jan - 11:27
Passe-PasseCheryl Daynight & Argan Tanguy

Argan écouta donc sans interrompre Cheryl sur les projets à venir. En fait, elle parlait surtout sur sa magie, répondant à son interrogation au sujet de ses pouvoirs, et il fallait avouer qu’il y avait de quoi faire froid dans le dos. Déjà que le voleur n’était pas très friand sur tous ceux qui concernait la magie, la magie noire était sans doute la pire. Non seulement à cause de la mauvaise image qu’on en véhiculait, mais surtout à cause de sa propre expérience. Et le récit de l’elfe n’arrangeait rien. Cette magie se nourrissait de la souffrance des autres, du sang même. Argan Tanguy vouait une telle haine vis-à-vis de cette magie et de ses pratiquants. Tant il pouvait se montrer compréhensif envers certains arcanistes, mais les sorciers noirs, c’était sa bête noire. Pourtant, il ne coupa pas Cheryl, la laissant finir, bras croisé sur le torse. Elle aussi avait souffert, la torture physique et mentale, l’humiliation, etc. Et pour résultat, cette magie démoniaque se retrouvait dans ses veines, telle une maladie incurable. Quand elle eut fini de narrer son histoire, Argan prit le temps de réfléchir quelques secondes avant de répondre, ne bondissant pas de suite sur ses émotions, analysant la situation.

"Je me suis retrouver aussi entre les griffes d'un sorcier noir. Ma vie en fut plus que briser."

Cette petite phrase qui sera sans doute, la seule confidence du voleur sur sa vie passée. Son ancienne vie qui était morte et enterrer pour lui. Il n’avait plus aucun intérêt d’y retourner et encore moins d’y repenser. Mais l’histoire de la princesse la lui rappelait, ainsi que des souffrances qui en découlaient. On n’échappait jamais de son passé, il el savait, mais il le gardait enfermer dans un coffre, en plein cœur d’une forteresse psychique où personne, même pas lui, avait droit d’y aller. Et pourtant, malgré son système de sécurité, certaines images arrivaient à s’échapper avant d’être renvoyé dans ce cachot. Désormais, il était Argan Tanguy, voleur des royaumes humains et elfiques, grand maître de l’évasion et du larcinage. Fantôme espionnant les imprudent et détrousseur des nobles arrogant. Et non plus cet enfant orphelin, vivant reclus dans la forêt et esclave à de nombreux maîtres.

"Et ce sorcier noir... Que lui est-il arrive ?"

Question de curiosité, surtout savoir si Cheryl pu obtenir vengeance. Concernant Argan, il fut privé de ce plaisir. Son maître sorcier fut tué devant ses yeux, ce qui lui permis d’être encore en vie et être libre. Mais il n’avait jamais pensé vivre pour une croisade. Le seul retour négatif était sa méfiance extrême envers les sorciers noirs. Sinon, tout ce qu’il voulait, c’était de vivre libre et heureux. Ne pas se lancer dans une quelconque quête personnelle ou poursuivre un idéal. Etre un indépendant, en marge de ce monde, profitant que tous se livraient à une guerre qui lui semblait futile, pendant qu’il vidait leurs poches. Il ne pensait pas vraiment que le combat de Cheryl était absurde, mais pour lui cela ressemblait à une perte de temps et d’énergie. Se bagarrer entre seigneur pour amasser terres et richesses qu’on laisser pourrir sans plus trop s’en occuper, cela ne servait à rien. Il en profita pour poser une question en particulier qui le tracassait.

"Que veux-tu dire aussi par « Changer d’attitude » ? Cela m’intrigue et j’aimerais bien savoir de quoi tu parles, afin de m’y préparer. Et s’il y a un problème, que ton grand-père arrive à temps."

©️  YOU_COMPLETE_MESS



Un loup ne lâche jamais sa proie.

Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2257

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Jan - 16:38
Passe-Passe

Cheryl et Argan


" Refuser d’aimer par peur de souffrir, c’est comme refuser de vivre par peur de mourir "


Argan laissa échapper qu’il avait eu des souffrances à cause des sorciers noirs et que lui aussi sa vie en avait été brisée ; Je n’insistais pas sur le sujet car je savais à quel point cela faisait souffrir. Seule la personne qui avait subi ses souffrances pouvait en parler et encore que si elle le désirait vraiment ou comme moi en ce moment par respect de la personne face à moi. Je ne désirais pas mettre de sous entendu entre nous. Lorsqu’il me demanda :

"Et ce sorcier noir... Que lui est-il arrivé ?"

- Il est en vie.


A ce moment-là mon cœur se serra et les souffrances endurées revinrent à ma mémoire comme une gifle. Surtout que je l’avais aimé. Je repris ma réponse car Argan n’allait certainement pas apprécier la suite...Je soupirais et me pinçais les lèvres.

- Oui il est en vie et il règne sur les terres hostiles....du moins en grande partie car je lui ai fait signer un pacte afin qu’il laisse en paix les peuples désirant agir et commercer avec les peuples d’Eddendril, d’Hemgard ou d’Audasia.....je me passais la langue sur les lèvres.....J’ai obtenu cela par un traité de Paix...comme j’ai dû te le dire, je suis l’ambassadrice de la Paix de tous les peuples de notre monde. J’ai été élue par tous les souverains lors des festivités de Jeyd. Je ne dis pas que je suis un exemple à suivre.....Je le regardais bien dans les yeux.....mais je suis juste..... même si j’obtiens la Paix à ma façon. Bref, il s’appelle Kairhal Frost, il règne sur tout l’ouest des terres hostiles depuis Darkflast....et il est fou amoureux de moi...Ne parlons plus de cela veux-tu ?

Je soupirais et détournais un instant le regard de celui d’Argan. Je n’y pouvais rien, je suis sûre qu’aucune femme n’avait fait plus souffrir Kairhal ni n’avait tué autant de ses sujets que moi ; Mais malgré tout cela il continuait de me vouer un amour sans condition.

"Que veux-tu dire aussi par « Changer d’attitude » ? Cela m’intrigue et j’aimerais bien savoir de quoi tu parles, afin de m’y préparer. Et s’il y a un problème, que ton grand-père arrive à temps."

- Changer d’attitude ? Je n’aurais pas besoin de t’expliquer mais je peux te dire un avant goût. Je deviendrais bizarre dans le sens où je risque de ne même pas te reconnaître, faire souffrir des innocents et peut-être même toi, avoir des excès en tout genre. Si cela se produit et que tu vois que mes yeux deviennent noirs.....Je t’en conjure...non je t’en supplie, non seulement tu appelleras mon grand-père mais si tu as l’occasion de m’assommer...Fais-le....Oui fais-le et ligotes moi solidement en me mettant un bandeau sur les yeux afin que je ne te tue pas.

Je regardais Argan et vu que j’étais partie à lui dire la vérité me concernant, je repris en me levant.

- Je vais préparer mes affaires et prendre la route. Si malgré tout ce que je viens de te dire et ce que je vais te révéler maintenant tu décides malgré tout de venir avec moi, n’oublies pas le faucon.

Je le regardais et son air soucieux me disait que cette fois il allait m’abandonner. J’installais mes dagues sous ma jupe de cuir, une sur chacune de mes cuisses, j’enfilais mon collier et je repris :

- Tu me troubles...Je ne sais pas pourquoi...attends, laisses moi parler....J’aime être dans tes bras, j’aime le goût de tes lèvres sur les miennes et j’avoue que je n’ai qu’un désir c’est de recommencer même en dehors de nos petits jeux de passe-passe pour feinter tous ses soi-disant gardes du corps. Faire l’amour ? Non, juste me sentir protégée entre tes bras et sentir la chaleur de ton corps. Maintenant je pars...

Je ramassais mes sacoches que j’avais remplis avec des affaires de rechange, mes armes, de la nourriture et j’emmenais le tout dans l’écurie attenante à la petite cabane. Je commençais par tout poser par terre, installer ma selle que je fixais solidement afin de la charger et pour l’instant Argan n’avait pas bougé.

by FreeSpirit




Dernière édition par Cheryl Daynight le Ven 2 Fév - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 105

Feuille de personnage
Profession : Maître voleur
Amis & Connaissances: Il est important de garder ses contacts secret ;)
Âge : 36 ans
avatar
Je peux me transformer
Argan Tanguy

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Jan - 10:05
Passe-PasseCheryl Daynight & Argan Tanguy

Le voleur resta littéralement muet durant toute la soirée. Il ne savait pas quoi dire, ni pensé de tout cela. Bien trop de choses à encaisser, et il était clair qu’il voyait Cheryl d’un autre œil. Surtout, depuis qu’elle lui parla à la fin de son ressentit envers sa personne, ce que craignait Argan. L’elfe avait du charme et n’était pas horrible à regarder. Mais il ne voulait pas trop se montrer intime avec les personnes impliquées dans ses coups. Surtout, s’ils étaient déjà accompagnés. Cela voulait-il dire qu’il était une sorte d’homme prônant la morale ? Si oui, il ne serait pas voleur. Mais il avait quelques principes, et il avait déjà connu une histoire semblable qui à très mal fini et dont il aimerait éviter. Sans oublier que ce Ben semblait quelqu’un d’assez… Expressif, il n’aimerait pas l’avoir pour ennemi… Ni pour ami. Argan alors, va donc se reposer, laissant l’elfe préparait leur voyage.

Pour un loup, Tanguy avait un peu de mal à trouver le sommeil. Ces dernières aventures furent assez mouvementées et son esprit ne faisait que le travaillait. En revenant sur les déclarations de la princesse elfique, il se demandait si avec son passé, se serait une bonne idée de continuer le voyage avec elle. Et avec ses étranges sentiments… Argan ne savait pas non plus ce qu’il ressentait. Il n’aimait pas qu’on joue avec ses sentiments comme ça, même lui évitait de le faire avec les autres. Voilà pourquoi leur petit jeu ne lui plaisait pas plus que ça. Car même si on faisait du théâtre, on appelait à nos vrais sentiments pour la présentation, et cela jouait toujours des tours.

Au petit matin, Argan prit les devants. Il avait pris une décision et il se tenait près des chevaux, terminant de préparer ses propres affaires. Le matin frais avec la rosée était quelque chose de vivifient, ça réveillait bien. Et ce calme accompagnant cette météo brumeuse fut des plus relaxants. Un bon petit moment de répit qu’on aimerait bien que cela dure, mais pas trop, il est bon que la journée se réchauffe un peu. Cheryl fit son apparition dans son dos. Il avait senti sa présence, mais ne lui décocha pas de suite un regard, restant concentrer sur ce qu’il faisait.

"J'espère que tu as pus te reposer un peu, malgré ce que tu as prévus."

Disait-il sans se retourner et posant sur sa monture un gros sac.

"Car il reste beaucoup à faire aujourd’hui."

Conclut-il en installant à ce moment précis, la cage du faucon. Tout juste debout ce matin, il était allé voir le grand-père de Cheryl pour la lui demander. Il avait bien pris note de ses avertissements, et il ne voudrait pas se retrouver en mauvaise posture face à une magicienne elfique devenu complétement folle. Affronter des gardes, c’était limite pour lui, mais pour quelqu’un du style de Cheryl, il préférait prendre ses précautions. Il espérait au moins que cela fonctionnerait, du moins, jusqu’à ce que le boulot puisse être terminer et que lui, s’en sorte vivant.

©️  YOU_COMPLETE_MESS



Un loup ne lâche jamais sa proie.

Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2257

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Fév - 11:59
Passe-Passe

Cheryl et Argan


" Refuser d’aimer par peur de souffrir, c’est comme refuser de vivre par peur de mourir "


Comme je m’y attendais Argan ne me décocha pas un regard. Je l’avais visiblement troublé. Pourtant celui que j’aimais par dessus tout me manquait et je ne me sentais pas coupable d’éprouver le besoin d’être dans les bras d’un autre homme qui pourrait me protéger ; Je n’étais pas invulnérable ; Et j’avouais intérieurement que je ne brillais pas à l’idée de tomber sur les cannibales. Ce mot me faisait froid dans le dos.

"J'espère que tu as pu te reposer un peu, malgré ce que tu as prévu car il reste beaucoup à faire aujourd’hui."."

Ces mots prononcés sans me regarder en disaient pourtant long....... Argan chargeant ce faucon.....ses affaires prêtes sur son cheval.....Il acceptait malgré tout de venir avec moi.

- Oui ça va, je suis fin prête et toi ?

Je montais alors sur mon cheval et je partis au galop, ne lui laissant pas le temps de dire ouf ! Je galopais les cheveux au vent, profitant de la brume pour disparaître aux yeux d’Argan. J’entrais dans la forêt et les feuilles qui bruissaient me tenaient en alerte, le moindre bruit anormal et je saurais si quelque chose se passait ; Mais rien, le soleil se levait doucement et les rais de lumière qui passaient à travers le feuillage me firent rêver.  Soudain un bruit étrange, je me retournais et je vis Argan au loin, ce ne pouvait être lui. Mais alors que je ne regardais pas ma route, mon cheval se cabra et je tombais à terre entourée de soldats. J’avais cependant réussi à attraper mon épée et vu qu’ils m’attaquèrent sans aucune raison, je me défendis. Cependant dans la bagarre je ne vis pas qu'ils arrachèrent mon collier et l'envoyèrent dans les fourrés.



Lorsqu’Argan arriva, je lui demandais de s’occuper des deux restants alors que j’attrapais un homme afin de le faire parler.



Argan s’inquiéta et je le rassurais en disant que j’étais toujours moi. L’homme finit par me parler et je lui demandais de nous conduire à son village. Il m'expliqua m'avoir pris pour l'une des leurs et qu'il avait eu peur. Il lâcha rapidement son arme en s'excusant. En route vers les petites maisons,  je lui expliquais que j’étais l’ambassadrice de la Paix et que j’allais voir comment aider dans son village. Là je vis des maisons saccagées et des femmes et des enfants terrorisés.

- Mais que s’est-il passé ici ?

- Les sorciers noirs....ils ont pris la plupart nos fils et les ont massacrés, l’un d’entre eux a survécu pour tout nous raconter et il vient de pousser son dernier souffle. Les hommes et les autres jeunes garçons sont cachés dans les bois. Merci de nous avoir sauvés, oui merci à vous deux.

- Où est ce jeune homme ?

L’homme me conduisit et je vis une mère éplorée. Je demandais que tout le monde sorte de la petite maison et me laisse seule avec lui. Je regardais Argan qui semblait ne rien comprendre. Je fis sortir la mer qui hurlait sa douleur et je fermais la porte, je me penchais sur le corps de ce jeune homme sans vie. J’apposais mes mains sur son torse et je me mis à entonner une incantation qui me rendrait terriblement fragile pour plusieurs heures. Le jeune homme attrapa l’une de mes mains, j'avais réussi à le ramener à la vie. Il pleurait et ne cessait de me remercier. Je lui souris et m’évanouis, il me faudrait plusieurs heures de sommeil pour me remettre de ce sort.

Il sortit alors de la petite maison et les villageois poussèrent un cri de surprise. Il se tourna vers Argan et lui dit :

- Votre amie a perdu connaissance, mais je vous laisse notre maison afin de la soigner au mieux. C’est un ange....

Au petit matin, à peine l’aube se pointait je découvris un Argan endormi. Il avait dû me veiller une bonne partie de la journée voir de la nuit. Je le laissais ainsi à se reposer et sortis sans faire de bruit de la petite maison, faisant signe au faucon de ne point émettre un son. Le village était calme et paisible comme autrefois. Je décidais d’aller me baigner dans l’étang non loin. Une fois sur place, dans la brume du matin, je me dévêtis et plonger dans cette eau qui était naturellement tiède. Je nageais un bon moment lorsque je vis une jeune femme. Je lui demandais en souriant de se joindre à moi mais elle s’enfuit en courant.



Me sentant observée, je sortis de l’eau, m’essuyais rapidement et enfilais mon corset et mon jupon court. Je n’eus pas le temps d’enfiler mon surcot que je me sentis agripper violement, une main sur la bouche et mes deux bras maintenus dans le dos.

Je me débattais mais ils étaient trop forts. Ils laissèrent mon surcot sur place et m’emmenèrent après m’avoir assommée. Je m’éveillais dans une sorte de marmite et pataugeant dans une sorte de soupe à laquelle je ne prêtais pas attention immédiatement. Je me frottais l’arrière du crâne et une fois mes esprits repris, je me rendis compte que je n’étais pas avec des légumes mais avec des corps qui flottaient autour de moi. Je me mis à hurler :

- AU SECOURS ! A MOI ! JE VOUS EN PRIE !

Mais rien, j’essayais alors de capter les pensées de quelqu’un mais rien. Je me mis à pleurer et criais encore mais personne. Au bout d’une heure, j’entendis des voix qui disaient d’allumer le feu. Je compris très vite ce qui m’arrivait et j’hurlais tout ce que je pouvais lorsqu’une arrivée massive d’eau faillit m’engloutir. Non ! Ce n’était pas possible ! Je ne pouvais pas finir comme cela ?! J’entendis alors des oiseaux et je les appelais afin qu’ils préviennent le faucon. J’espérais que ce dernier arriverait à attirer l’attention et faire au moins venir mon grand-père. Argan ne pouvait pas comprendre le langage animal.... Je les entendis partir et je me remis à pleurer sentant l’eau qui commençait de chauffer. J’essayais alors de grimper sur les corps mais le rebord de cette marmite géante était vraiment trop haut. J’étais trempée, humiliée et surtout une prisonnière destinée à servir.... de souper !



Spoiler:
 

by FreeSpirit




Dernière édition par Cheryl Daynight le Mer 7 Fév - 14:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 105

Feuille de personnage
Profession : Maître voleur
Amis & Connaissances: Il est important de garder ses contacts secret ;)
Âge : 36 ans
avatar
Je peux me transformer
Argan Tanguy

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Fév - 13:52
Passe-PasseCheryl Daynight & Argan Tanguy

Argan était loin d’imaginer vivre toutes ces aventures en accompagnant Cheryl. Sans nul doute, sa mission la plus périlleuse et épic qu’il eut connu. Il se demandait même si à la fin, il ne prendrait pas sa retraite une fois celle-ci terminée. Il aura gagné assez d’or pour vivre comme un prince, et bien assez pour donner à autrui. Quoi qu’il pourrait continuer à voler juste pour le plaisir, le sport, il serait le « Prince des voleurs ». Cette idée l’amusait beaucoup. Il y réfléchissait sérieusement, alors qu’il attendait le retour de Cheryl. Voilà peu de temps qu’elle était partie se laver, et comme tout homme le savait, une femme prenait une vie entière pour prendre un bain. Le voleur faisait attention à son hygiène, mais une douche rapide lui suffisait bien.

Alors qu’il vérifiait une dernière fois leur matériel, le loup vit arrivé des oiseaux paniquaient, tournaient autour de la cage. Au début, ne comprenant pas, il eut un mauvais pressentiment quand le grand volatile se montra agité. Par instinct, il libéra le majestueux volatile qui s’envola à tire d’aile sans attendre plus longtemps. Argan comprit que quelque chose de mauvais arrivait. Cheryl devait sans doute avoir des ennuis, et le temps que l’animal arrive à destination, il sera trop tard. Alors, utilisant son flair lupin, il remonta la piste de l’elfe, redoutant le pire.

La piste le conduisit dans une grotte, bien caché par les arbres et buisson. On aurait dit la tanière d’un monstre, mais n’ayant repérer de sang, Argan garda espoir. Un espoir qui s’estompa une fois à l’intérieur. Une sorte de cuisine primitif avec une énorme marmite au milieu, cuisant quelque chose, avec cette horrible odeur de mort, une odeur putride qui n’était pas… Animal.

"Cheryl ! Tu es là ?!"

Il repéra la jeune elfe là où il ne l’aurait voulu, dans la marmite. Elle était bien grosse, sans doute cet endroit était le repère d’un ogre. Mais sans chercher à jour à l’enquêteur, le loup se dépêcha pour venir en aide à sa complice, chaque seconde contait.

"Tiens bon je vais te sortir de là !"

Faisant rapidement le tour de la cuisine, il trouva ce qui ressemblait à une corde. Il s’en servit pour attraper une poignée en cuivre de la marmite et tira de toute ses forces dessus. Il n’était pas aussi baraqué qu’un guerrier barbare ou un gladiateur. Mais il en avait de la force, et son don de métamorphe lui accordait un bonus en force. Il tira de plus en plus fort, commençant à faire pencher l’énorme contenant de la mort.

"Essaye de te basculer à l’intérieur !"

À mesure qu’il tirait, Tanguy avait de plus en plus peur. Pas de ce qui pourrait lui tomber dessus, mais que ce ne soit déjà trop tard et qu’il retrouve, une elfe bouillit et prête à être servi à l’ogre. Non, ils avaient fait trop de choses ensemble, voler tant de richesse, survécu à tant d’épreuves… Ils ne pouvaient finir leur aventure sur cette note. Ils allaient s’en sortir, survivre et sorti d’ici pour finir leur contrat. Il se le promettait et se donna donc les moyens. Avec cette motivation, il trouva l’énergie nécessaire pour faire pour de bons basculer la marmite qui renversa tout son contenu. De l’eau, avec une Cheryl trempait, mais recouverte de membres et de boyaux humains. Sans faire attention aux morceaux de cadavre, Argan courus vers l’elfe et la prit dans ses bras pour l’aider, mort d’inquiétude.

"Ca va allez ? Tout va bien à présent t’es saine et sauve."
©️  YOU_COMPLETE_MESS



Un loup ne lâche jamais sa proie.

Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2257

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Fév - 14:22
Passe-Passe

Cheryl et Argan


" Refuser d’aimer par peur de souffrir, c’est comme refuser de vivre par peur de mourir "



J’essayais de me maintenir à la surface car l’eau était encore tiède mais les corps s’éparpillaient et cela devenait de plus en plus difficile. Je m’agrippais aux rebords de cette immense marmite mais je n’arrivais à le toucher que du bout des doigts. L’odeur devenait intenable et j’avais l’impression que des serpents me tournaient autour. Mais c’était les entrailles des corps autour de moi. Je criais et je pleurais à nouveau. Je me sentais faiblir quand j’entendis :

"Cheryl ! Tu es là ?!"

- Oui dans la marmite, pitié Aide-moi je n’en peux plus.

"Tiens bon je vais te sortir de là !"

Je repris confiance et réussis à me tenir plus solidement en équilibre sur le corps d’un homme.

"Essaye de te basculer à l’intérieur !"

Je me mis à me balancer sur ce pauvre corps espérant rendre service à Argan mais je ne voyais guère d’évolution puis soudain la marmite bascula et tous les corps en même temps que moi. J’avais peur et je restais tétanisée, des boyaux étaient restés sur moi et je me remis à pleurer, paralysée et incapable de faire quoi que ce soit.  C’est alors qu’Argan courut vers moi, me prit dans ses bras afin de m’aider à me sortir de cet amas de chair bouillie.

"Ca va allez ? Tout va bien à présent t’es saine et sauve."

J’étais incapable de le regarder, j’étais honteuse et humiliée de m'être fait piéger. Je me serrais contre lui et nous reprîmes le chemin du village. Alors que nous passions devant l’étang, je lui dis vouloir me laver. Mon savon était toujours là ainsi que mon drap et mon surcot. Je lui demandais rapidement afin de ne pas montrer mes émotions :

- Reste, je vais me laver avec mon corset car lui aussi sent mauvais et quand je serais prête à sortir de l’eau je te demanderais de te retourner un bref instant.

Je pris mon savon et entra dans l’eau, tournant le dos à Argan afin qu’il ne voit pas les larmes couler sur mon visage. Je me mouillais puis je me frottais en insistant toutes les parties de mon corps et mon corset. Puis je m’enfonçais un peu plus dans l’eau afin de me déshabiller et finir le reste de mon corps. Je rinçais mon corset et je demandais à Argan de se retourner. Je sortis de l’eau et m’enveloppas dans le drap. Puis je l’appelais tout en ramassant mes affaires.

Il se retourna et je m’approchais de lui. J’essayais de parler mais rien ne sortis de ma bouche. Puis enfin mon chagrin éclata et je me blottis contre son torse, pleurant toutes les larmes de mon corps. Je relevais la tête afin de lui expliquer mes actes :

- Pardon, oui pardon.... j’aurai.... dû.... te dire.....


Mais je ne cessais de pleurer et je ne pus en dire plus. Mes sanglots étaient si forts que je tremblais de la tête aux pieds. Tout se brouillait dans ma tête et je ne désirais qu’une chose....... oublier. Face à ce chagrin Argan me conduisit jusqu’à la petite maison. Les villageois dormaient toujours malgré un superbe lever de soleil. J’étendis mon corset devant le feu puis je m’allongeais sur le lit, enveloppée dans le drap. J’implorais Argan du regard afin qu’il me protège. Ma peur était toujours présente et je m’endormis recroquevillée sur moi-même au milieu de mes sanglots. Plus tard, je lui parlerais, il devait savoir ce que je faisais......

Spoiler:
 

by FreeSpirit




Dernière édition par Cheryl Daynight le Ven 9 Fév - 14:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 105

Feuille de personnage
Profession : Maître voleur
Amis & Connaissances: Il est important de garder ses contacts secret ;)
Âge : 36 ans
avatar
Je peux me transformer
Argan Tanguy

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Fév - 10:06
Passe-PasseCheryl Daynight & Argan Tanguy

« Te dire ? » Que voulait-elle dire ? Quel genre de secret cachait-elle encore ? Bon sang ! La patience du voleur commençait à être à bout. Au début, il voulait bien se montrer compréhensif, le temps que la confiance se mette en place, etc. Mais à chaque fois, il allait au-devant de nouvelles surprises, et elles n’étaient pas joyeuses. En réalité, c’était simple, Argan se disait que depuis le départ, il se faisait manipuler, on se servait de lui. Tant de secrets… Si cela menait à une jolie montagne d’or, ça allait, mais là… Bon, il ne savait pas de quoi elle voulait parler, mais il commençait à se poser de sérieuses questions. Il avait en plus commencé à accorder sa confiance à sa partenaire de crime, et cela pouvait être remis en cause.

Argan était de nature très méfiante. Rien à voir avec la paranoïa, mais il ne faisait confiance qu’à une poignée de personne. Et il accordait un degré de confiance, selon la personne et la situation. Mais ça, c’était pendant le boulot. Sinon, au niveau personnel, c’était un loup solitaire qui ne se confiait jamais. Mais si un des rares privilégiés trahissait cette confiance, il devra attendre une prochaine vie pour la retrouver. Sans doute, se faisait-il des idées, qu’il se trompait. Mais la voix de Cheryl, et le danger qu’ils venaient de fuir ne devaient lui donner l’envie de dire « Je suis désolé, j’ai volé une tarte faite par ma grand-mère. » Non, c’était sans nul doute plus sérieux que ça.

Bras croisé sur la poitrine, il regarda d’un air grave Cheryl sans rien dire, attendant cette nouvelle révélation. Déjà, il n’avait rien dit qu’elle soit en partie « Mage noire », se raisonnant en disait qu’elle n’y était pour rien la pauvre. Mais s’il existait quelque chose de bien plus grave encore… Était-il bien le dindon de la farce ? Cheryl l’avait-elle manipulé pour le mener droit dans un piège ? Il s’attendait à tout. Mais il sentait que quoi qu’elle puisse dire, cela décidera de la suite de leur aventure. Sa patience avait atteint un seuil critique, et si cela ne remontait pas, il se sentait capable de l’abandonner là, seule, pour reprendre sa vie d’avant.


©️ YOU_COMPLETE_MESS



Un loup ne lâche jamais sa proie.

Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2257

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Fév - 14:25
Passe-Passe

Cheryl et Argan


" Refuser d’aimer par peur de souffrir, c’est comme refuser de vivre par peur de mourir "



A mon réveil je vis Argan préparer ses affaires et je me dis qu’en effet nous ferions bien de partir si nous voulions être pas trop loin d’Albeyria avant la nuit. Mais je savais que nous allions devoir coucher en forêt cette fois et pas chez l’habitant. Je le regardais en souriant alors qu’il croisait ses bras sur sa poitrine et je préparais aussi mes affaires. Mais alors qu’il s’apprêtait à sortir je lui demandais de rester un petit moment afin que je lui montre quelque chose.

- Voilà, je te présente ma sacoche naine et tu vas très vite en comprendre son rôle. Au fil de nos péripéties, j’ai mis dedans mes plus beaux trésors et je vais devoir te parler. Mais si tu le permets, je te montre son contenu, nous partons et je t’expliquerais tout sur le trajet. Il ne faut aucune oreille indiscrète et j’utiliserais la télépathie.

J’ouvris la petite sacoche qui d’apparence donnait l’impression que l’on pouvait à peine y rentrer une dague, une chemise et des guêtres. Je sortis plus d’une centaine de parchemins sous les yeux surpris d’Argan. Puis je les rangeais à nouveau alors que j’entrais dans sa tête pour lui révéler que ces parchemins étaient des témoignages des chefs de village qui décrivaient  leur vie au sein de la seigneurie dont ils dépendaient. Je lui demandais toujours par télépathie de ne pas le dire à haute voix et que s’il le désirait je lirais ses pensées à ce sujet. Nous prenions la route après avoir fait nos adieux aux villageois.

Sur le chemin, alors que nous chevauchons au trot, je regardais Argan et je me dis que j’allais lui révéler toute la vérité. Je la lui devais car il avait pris des risques pour me sauver, je mis mon cheval au pas :

- Je ne te remercierais jamais assez de m’avoir sauver d’une mort certaine. Même si les elfes sont réputés pour être immortels, nous avons tout de même des faiblesses. Mais je te dois une vérité qui j’espère ne va pas nuire à notre amitié....Oui j’ai bien dit amitié....Ne me dis pas que tu ne ressens rien pour moi sinon tu ne m’aurais pas sauver et à l’heure actuelle je pense que je serais en train d’être digérée....

Je le regardais en souriant et en me pinçant la lèvre inférieure. Mais il ne pouvait dire le contraire et je ne serais surtout pas là pour lui parler.

- Je vais commencer par le début afin d’être le plus honnête possible. J’ai découvert avec Patrick, un ami fidèle, que des choses étranges se passaient. Nous avons essayé de désamorcer un conflit en vain et avons découvert que le royaume elfe abusait de son pouvoir. Nous avons décidé de prouver cela. J’ai proposé de voir avec les villageois et ce que j’ai appris m’a choquée, à savoir que les seigneurs les abusaient. Mais je voulais le constater tout en leur rendant la monnaie de leur pièce. Ben ne pouvait m’accompagner car il était en mission de son côté et il me conseilla de trouver un voleur. Je te l'ai dit au départ je ne suis pas frivole et j'aime mon époux. Il est passé à Jeyd voir si tout allait bien et te voir apparaître alors que tu pouvais te défiler l'a convaincu que j'étais en sécurité.

Je regardais Argan qui était toute ouïe mais ne disait mot, cela m’encouragea à continuer.

- La suite eh bien tu la connais en partie. Toi et moi avons déjouer pas mal de leurs méfaits et constatés leur perversité. Mais alors que tu dormais je faisais le tour des villages et récoltais bien des témoignages de malfaçons des seigneurs. Nous en avons vus certains et j’ai même failli en être la victime. D’ailleurs je ne compte plus les fois où tu m’as sortie du pétrin. Bref, je t’ai abusé et j’en ai honte. Ben est au courant de mes faits et gestes envers toi.....Mais je devais essayer de te charmer afin que tu ne me laisses pas tomber...Erreur de ma part....Je te désire comme ami...un ami sûr et tu me l’as prouvé....

J’étais sincère et je ne savais comment expliqué mes mensonges à Argan du moins mes cachotteries...enfin pas vraiment que des mensonges. Je rajoutais d’un air taquin :

- Mais je ne dis pas que je n’ai pas apprécié tes baisers....

Je me passais la langue sur les lèvres et ris de bon cœur. Savoir que j’avais un ami sur qui compter me rendait heureuse et j’oubliais les tracas.

- Cependant je dois te dire que ce n’est pas un géant qui m’avait capturée mais des sorciers noirs. Je connais les géants et même s’ils sont effrayants, ils sont loyaux au pacte de Jeyd. Non j’ai bien senti des mains de taille humaine et là je crois que j’étais dans la marmite des cannibales. Fort heureusement pour nous ils ne sortent jamais une fois le soleil levé. Et fort heureusement pour moi, tu étais là...D’ailleurs comment as-tu fait pour me retrouver aussi vite ? Mais j’ai peur que nos ennuis ne soient pas terminés.

Nous donnions un élan à nos montures en les lançant au galop et nous cherchions un coin pour la nuit. Argan allait-il accepter de partager ma couche maintenant qu’il savait la vérité ? Je préparais un abri pour les chevaux afin qu’ils soient en sécurité. Nous les rentrerions à la tombée de la nuit. Puis je nous préparais un abri.

- Dans cette partie de la forêt, il y a des lynx et la nuit est très fraîche. Je te propose de partager ma couche afin que nous ayons chaud mais je te laisse le temps pour méditer tout ce que je viens de t’apprendre. Je ne veux pas te forcer c’est en toute amitié. Si tu refuses je comprendrais ta méfiance....En attendant tu peux nous trouver de quoi manger ce soir. Je suis trop épuisée pour chasser. Et cette nuit je resterais à dormir dans tes bras au chaud et ne te tromperais pas en filant en douce.

Je finissais notre couche en demandant aux arbres de nous faire un abri à l’épreuve des griffes et des crocs acérés des fauves de ces lieux ainsi que pour nos animaux. Argan ne disait mot pour l’instant mais ne se sauvait pas non plus à toutes jambes. Pourvu qu’il accepte de rester avec moi, j’avais trouvé un véritable ami et un allié de choix. Qui sait peut-être deviendrons-nous aussi complices qu’avec Patrick ou l’un de mes autres amis ?
Spoiler:
 
by FreeSpirit




Dernière édition par Cheryl Daynight le Mer 14 Fév - 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 105

Feuille de personnage
Profession : Maître voleur
Amis & Connaissances: Il est important de garder ses contacts secret ;)
Âge : 36 ans
avatar
Je peux me transformer
Argan Tanguy

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Fév - 18:57
Passe-PasseCheryl Daynight & Argan Tanguy

Ainsi, Argan eut droit à toute l’explication. En réalité, il s’attendait à pire comme histoire, car cela de la Princesse Rebelle volant au secours de son peuple opprimé, il l’avait déjà compris quand ils furent arrivés chez ses grands-parents. C’était surtout le point où elle devait le séduire avec le consentement de son compagnon pour pouvoir garantir sa loyauté. Bien qu’il aurait préférait que ce soit pour sa « beauté bestiale », Argan se sentit un rien offenser. Il était un voleur, on payait ses services pour obtenir un bien, pas pour avoir des faveurs comme un employé d’un lupanar ou bossant sur les quais. Bien qu’il puisse être un rien séducteur, le loup avait sa fierté. Mais bon, après tous ceux qu’ils venaient de vivre, il n’allait sans doute pas s’arrêter en si bon chemin tout de même.

"Je comprends mieux ton histoire à présent. Je dis dire, j'avais quelques doutes. Depuis qu'on est arrivé chez tes grands parents, les gens ont acclamé comme une élué venue les sauvés. C'est un peu à cause de ça que tu me voyais de mauvais poil. Car ce fut le cas aussi pour moi, et je n'ai rien d'un héros. Je suis un voleur, et je mourais comme tel. Homme de l'ombre, je déteste être acclamer surtout en plein jour. Pendant un moment, j'avais cru que tu voulais me faire devenir une sorte de chevalier, de libérateur aussi. Si cela se serait avéré vrai, je t'aurais abandonner de suite."

Une réponse qui se voulait franche. Vue que maintenant, ils pouvaient être honnêtes l’un envers l’autre, Argan pensa qu’il pouvait se confier à l’elfe. Du moins sur ce point, sans craindre de représailles. Mais quant à sa question de « comment m’as-tu retrouvé si vite ? », là il se sentait un peu coincé, et ne trouva le courage de tout lui dire de suite. Il s’agissait de son plus grand secret. Et un voleur qui n’en avait pas, était condamné à disparaître, d’une façon ou d’une autre. Mais risquait-il vraiment quelque chose avec Cheryl ? Il se disait déjà qu’il n’était sans doute pas au bout de ses peines avec elle.

"Disons que j’ai quelques tours aussi dans mon sac. Etre voleur, c’est un peu être chasseur aussi. Si on trouve la bonne piste, on trouve la bonne proie assez rapidement. Enfin je ne veux pas dire que tu es une proie… C’est une image tu voie… Mais… Au fait, tu crois que les cannibales pourraient revenir ?"

Fort, heureusement, Cheryl enchaîna sur la nuit qui les attendait. Des lynx et des nuits froides, de mieux en mieux. Argan resta donc bien réveiller pour un premier tour de garde, arme à la main au cas-ou, et tenant l’elfe dans ses bras, à la manière d’un grand frère surveillant sur sa jeune fratrie. Heureusement pour lui, il avait l’habitude de dormir peu, étant plus un oiseau de nuit, qu’une créature typique du jour. Mais après tant d’aventures, un peu de repos ne lui ferait pas de mal. Mais il avait peur de se faire surprendre par un lynx, ou un de ces cannibales qui voudrait se venger. Alors, il ne dormait que d’un œil, laissant ses sens de loup faire le travail.

Au matin, Argan s’occupait du déjeuner. Ayant laisser Cheryl dormir encore un peu, et comme la journée se réchauffait, il s’était permis d’aller chercher de quoi manger. Il était revenu avec des fruits comestibles, ainsi qu’un pauvre lapin qu’il avait chasser en mode lupus et qu’il faisait cuire. Voyant la princesse elfique se réveiller, il se mit à lui sourire pour lui souhaiter une bonne journée.

"Bien dormi princesse ? Ce matin, repas royal. Fruits de la forêt, et lapin grillé. Ah et aussi un peu d’eau fraiche si cela te dis."

Tanguy n’avait pas beaucoup dormi, et était parvenu à supporter le froid, malgré sa proximité avec Cheryl. Pourtant, il semblait aussi frais qu’un gardon, le sourire aux lèvres et prêt pour attaquer le reste de la journée.

"Alors dit moi, qu’allons-nous faire à présent ?"

©️  YOU_COMPLETE_MESS



Un loup ne lâche jamais sa proie.

Revenir en haut Aller en bas
Je suis un excellent archer
Messages : 2257

Feuille de personnage
Profession : paladin-soigneur
Amis & Connaissances:
Âge : 36
avatar
Je suis un excellent archer
Cheryl Daynight

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Fév - 15:13
Passe-Passe

Cheryl et Argan


" Refuser d’aimer par peur de souffrir, c’est comme refuser de vivre par peur de mourir "


Quel plaisir d’entendre que le mauvais poil d’Argan ne venait pas de mon comportement mais de l’accueil des villageois envers nous deux. Même Ben avait compris de travers. Argan était vraiment spécial ! Un peu sauvage, un peu humain mais tellement entier. J’avais envie qu’il me fasse confiance et me voit comme une amie. Après tout nous nous ressemblions, je n’étais pas une princesse toute mignonne à faire des révérences et des grands sourires.

La nuit blottie contre Argan me fut reposante et réparatrice. Je n’avais pas eu trop froid et nous n’avions pas subi d’attaque. Mon abri était solide de toute façon et les arbres m’auraient secouée. Une odeur de rôti me titilla les narines et j’ouvris les yeux et vit un Argan sourire aux lèvres :

"Bien dormi princesse ? Ce matin, repas royal. Fruits de la forêt, et lapin grillé. Ah et aussi un peu d’eau fraiche si cela te dis."

- Bonjour prince des voleurs ! Oh oui je meurs de faim.

Je m’extirpais de la couche et n’hésitais pas à mordre à pleines dents dans la cuisse de lapin que me tendait mon ami. Puis je pris des fruits et en goûter toutes les saveurs. Un peu d’eau pour boire et un coup sur le visage. Me voilà parée !

"Alors dit moi, qu’allons-nous faire à présent ?"

- Nous allons reprendre notre route et faire notre entrée au château. J’entrerais par la grande porte et toi tu iras faire tes larcins.

Je lui souris et éclatais de rire, un rire cristallin et naturel. Puis je repris tranquillement la conversation :

- Je pense en fait que je vais me présenter en tant qu’Ambassadrice de la Paix et dévoiler les plaintes des villageois en lui demandant de remédier au problème le plus vite possible. Qu’en dis-tu ?

Je n’avais pas finie ma phrase qu’une bande de voleur se mirent en travers de notre route. Mais bon sang, ils ne pouvaient pas me fiche la Paix. Je descendis de cheval et leur demanda gentiment de nous laisser passer et que nous nous rendions au château. Mais au lieu de cela l’un d’entre eux eu la mauvaise idée de me menacer avec un couteau et le faire siffler sous mon cou. Je sortis mes dagues de mes cuissardes et le combat s’enclencha.

Argan me porta secours et nous attachions solidement notre petit groupe que j’avais volontairement laissé vivant et nous les entraînions à l’abri des regards. Je prenais l’un d’eux à la gorge afin de lui faire dire la vérité.

- Nous avions ordre de le faire, nous ignorons qui vous êtes mais nous devions tuer un couple qui sortirait de la forêt, une femme brune et un homme. Vous ne comprenez pas, ils vont tuer nos familles.

- Hein ?! Qui ils ? Parlez si vous ne voulez pas mourir ?

- L’homme qui est auprès de notre seigneur, il manipule chacun d’entre eux. Il est bizarre et il est très puissant, nous ne comprenons toujours pas comment il fait mais nos familles sont prisonnières dans le donjon.

- Mais ce n’est pas possible, je ne comprends plus rien....Désolée mais je dois vous laisser ainsi, nous reviendrons à moins que vous n’arriviez à vous déplacer tous ensemble

Chose fort improbable car nous leur avions liés les pieds ensemble ainsi que toutes leurs mains comme une ronde où les gens se tournent le dos. Je remontais à cheval et nous partions au château d’Albeyria.

- Je ne comprends pas le comportement du seigneur d’Albeyria, il était droit dans ses bottes et c’est grand-père qui m’a dit que son comportement avait changé et qu’il abusait les plus faibles. C’est un seigneur dur mais juste.....enfin c’est mon souvenir.

Arrivés à l’auberge, il ne restait qu’une seule chambre de libre. Nous n’avions d’autre choix que de la prendre. Une fois installés je posais toutes nos affaires et récupérais ce dont j'avais besoin pour entrer dans le château. Je contrôlais que mes dagues étaient bien en place dans mes cuissardes et là je me rendis compte que je ne trouvais pas mon collier.

- Argan sais-tu ce que j’ai fait de mon collier ?

Comme il me répondait négativement, je lui dis que je partirais sur les lieux de notre bagarre en revenant du château car j’avais dû le perdre là-bas. Je respirais un grand coup et lui dis que j’étais prête à entrer au cœur du château. Nous entrions ensemble sans encombre et je fis signe à Argan qu’il pouvait partir accomplir sa besogne. J’entrais un peu plus tard dans la grande salle à manger et je fus surprise de voir..... Kairhal !!!! A ce moment-là je ne compris pas ce qu’il m’arrivait et je vis mon sang noir apparaître dans mes veines. J’avais beau lutter mais elle prenait le dessus sur moi. Argan ? Mon dieu qu’allait-elle lui faire ? Allait-il la vaincre ? Je luttais encore pensant à mon ami. Je lui avais tout expliqué mais je n’avais plus mon collier. Oh non ça me brûlait, c’était horrible ; Ma souffrance était inexplicable et ce fut le trou noir, elle avait gagné.

Elle s’approchait de Kairhal, l’embrassait passionnément et il l’attira contre lui en l’enlaçant devant tous les nobles du royaume.

- ma Princesse, tu me reviens enfin. Je savais que notre amour était à toute épreuve.

- Mon ange .......Mais sais-tu qu’ils ont voulu me tuer ? Allez viens on a du temps à rattraper...

- Non ! Tu vas gentiment attendre ce soir mais je t’ai laissé un petit jeu....Vas voir à l’étage et amuses-toi...Je t’aime et je t’aimerais toujours tu le sais.

Elle rit, l’embrassa encore avidement et monta à l’étage alors qu’il lui souriait mais il se retourna vers ses hôtes :

- Alors par qui deviez-vous être sauvés déjà....

Et il rit d’un rire sarcastique qui raisonna dans tout le château.

Arrivée à l’étage, elle croisa Argan et comme il la regardait elle lui lança un regard de braise, noir et glacial :



- Quoi t’as jamais vu un couple qui s’aime petite larve. Hors de ma vue si tu ne veux pas que je t’écrase comme la mouche que tu es...

Puis elle reprit son chemin en direction du fond du couloir. Mais elle se retourna et embrassa douloureusement Argan en lui mordant les lèvres avant de lui lancer :

- Je voulais juste voir ce que cela faisait d’embrasser un valet, dégage ! ahahahahahahahahahah

Elle redevint humiliante et lui tourna le dos en continuant son rire moqueur......


by FreeSpirit


Revenir en haut Aller en bas
Je peux me transformer
Messages : 105

Feuille de personnage
Profession : Maître voleur
Amis & Connaissances: Il est important de garder ses contacts secret ;)
Âge : 36 ans
avatar
Je peux me transformer
Argan Tanguy

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Fév - 12:15
Passe-PasseCheryl Daynight & Argan Tanguy

Le reste du voyage paraissait tranquille, jusqu’à ce que les deux complices tombent sur une bande de voleurs de grands chemins. Juste avant, Argan écoutait Cheryl parlait du prochain seigneur, dont il avait un peu de mal à cerner la personnalité de cette nouvelle cible. Un bon seigneur devenu mauvais, mais dont Cheryl gardait une certaine « confiance » ? Il avait du mal à le croire. Combien d’hommes devinrent mauvais à cause du pouvoir ? Si Cheryl n’avait pas démontré un certain esprit de rébellion au système actuelle, il la croirait aussi corrompue et vaniteuse que les autres. Revenons à cette bagarre contre les voleurs, le voleur n’eut même pas besoin de sortir ses griffes ou ses dagues pour se battre. Ses bandits n’étaient que de simples paysans, ne sachant qu’à peine tenir debout et ne pas lâcher leurs armes. En quelques coups, ils se trouvèrent tous à la merci de ce duo.

Eux aussi leur famille était menacée ? Argan leva les yeux au ciel, se disant que cette histoire ne faisait que ce répété. Les menaces étaient souvent les mêmes, à la longue, cela perdait toute crédibilité. La peur fonctionnait souvent ainsi, quand vous faites face à votre propre peur, vous tremblez, ce qui était normal. Mais à la longue, il y avait un ras-le-bol et vous donnez des coups pour vous défendre. Un exemple, les chats, quand ils avaient peur, ils se sauvaient. Mais une fois piégés, ils devenaient de vrais combattant.

"Décidément, cet homme manque cruellement d'originalité. Il ne pourrait pas innové ?"

Suite à la promesse de Cheryl à nos agresseurs, ils purent reprendre la route. Arrivé au château, chacun suivait sa propre tâche. Il y avait par contre Cheryl qui avait perdu son collier, mais le loup ne voyait pas où ce bijou pouvait être et cet incident semblait n’avoir aucun incident. Grave erreur ! Car pendant que le voleur se donnait à ses activités dans le château, il fut très vite rejoint par une Cheryl… Différente. Ses manières et sa voix avaient changer. Mais le plus troublant, fut son regard. Quel que chose avait plus que changeait dans son âme, et il eut la certitude quand elle vint l’embrasser et l’humilier juste après.

"Mais… Cheryl qu’est-ce qu’il te prend ?"

Sur le coup, il se sentait totalement perdu. Argan ne savait pas si elle était sérieuse, ou bien si elle jouait la comédie pour le bien de leur mission. Mais il ne voyait donc pas le rapport entre une ambassadrice de la paix et une noble dévergondait. C’est alors qu’il se souvint de la mise en garde de son amie. Mince alors ! Deviendrait-elle folle déjà ? Argan aurait espéré que cela n’arrive pendant son service. Sans mettre en place tout une théorie du pourquoi et du comment, que déjà, il s’en alla pour prévenir le grand-père de Cheryl. L’oiseau libéré, il souffla un instant, se sentant un peu plus rassurer. Mais il se disait qu’il ne pouvait laisser l’elfe seule, il devait garder un œil sur elle, le temps que son ancêtre n’arrive.

Remontant les étages, il alla la retrouver. Comment Argan allait-il l’aborder ? Il ne savait comment elle réagirait. Sans doute que le mieux serait de ne rien faire, juste surveiller.

©️ YOU_COMPLETE_MESS



Un loup ne lâche jamais sa proie.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Passe-passe
Scientia Magicam :: Scientia Magicam :: Royaume des Elfes :: Fortilia :: Les commerces elfiques
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Fruit du Passe-Passe
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Qu'est-ce qui se passe en Haiti ?
» Que ce passe-t-il dans le tome 9 ?
» Pour comprendre ce qui se passe en Haiti.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-