AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[TERMINE] Personne ne croise votre chemin par hasard... [Kim Lewis et Adelia Eckhardt]
 :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


Invité
Invité

Sam 14 Sep - 17:35

Adelia Eckhardt et Kim Lewis
Personne ne croise votre chemin par hasard, et vous n'entrez pas dans la vie de quelqu'un sans raison, chaque rencontre a sa raison d'être.

Quand Adelia ouvrit les yeux, un sentiment étrange la traversa. Elle s'assoit paisiblement sur le bord de sa paillasse. Ce rêve, encore. Elle en a parlé à personne, mais c'est toujours le même. Qui commence toujours de la même façon. Elle secoua la tête pour chasser ce mauvais souvenir. De la fumée, des gens qui courent dans tous les sens et la forêt à perte de vue. Feuillage vert, branches qui craquent  et une fillette qui pleure. Ça en restait là, tout de suite, elle se réveillait en sursaut. Adelia se leva en hâte, se passa de l'eau sur le visage, enfila sa tunique. Attrapa le fourreau, dont l'épée qu'elle a soustraite à son père, le pommeau était une boule d'argent et le maintien était enroulé de cuir noir. Elle sortit de la pièce comme le vent, sans prêter attention à quoi que ce soit. Courant à perdre haleine vers la forêt sans se retourner. Elle aimait se retrouver dans la forêt, loin de tout, être solitaire. C'est pour cette raison qu'elle était aventurière, mais ses pas la ramènent toujours dans le village où elle a été élevé. Par des gens qui ne sont pas vraiment de sa famille. Elle a des dons inexplicables, ses frères n'en ont aucun et des rêves qui la hantent.

Elle n'était peut-être pas humaine, ses vrais parents étaient sûrement des sorciers. C'était certainement pour cette raison qu'on l'a caché pendant toute son adolescence. Elle contrôlait mieux ses disparitions et pouvait se balader comme elle le désirait. Pourtant il fut un temps où quand elle servait avec sa mère, part la colère, elle disparaissait sans raison. Dans des lieux qu'elle ne connaissait pas ou d'autre comme la forêt autour du village. Et ses boules d'énergie, d'où viennent-elles. Elle ne s'en servait plus, mais la téléportation encore faisait des siennes. Depuis qu'on lui a dit qu'elle n'était pas de la famille Eckhardt, se battre contre des créatures ou des bandits, la rendait vivante. Elle s'arrêta de courir, au milieu de la forêt et un bruit de branches qui craquent se fit entendre. Le vent soufflait aujourd'hui, faisant bouger les arbres dans tous les sens. C'était un temps à rester chez soi. C'était sûrement le vent qui faisait tous ses bruits. Adelia se tenait là, au milieu de la forêt, la main sur le pommeau de son épée. Prête à la sortir pour se battre. Elle n'avait pas peur de quelques bleus après un combat et les blessures gravent et bien c'était la preuve qu'elle avait tous donnée. Ses cheveux blonds, longs, dont quelques mèches étaient ébouriffées par le vent, était natté en une tresse à quatre brins. Personne ne s’aventurer dans cette partie de la forêt. C'était certainement une créature ou un bandit. Et cela allait égayait la journée de la jeune femme. Le bruit se rapprochait, très lentement. Une personne apparut penchée sur des plantes. Elle sortit son épée et la brandit face au nouveau venu, lui mettant l'épée sous le menton.



Dernière édition par Adelia Eckhardt le Mer 23 Avr - 18:35, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Dim 15 Sep - 17:05

❝Personne ne croise votre chemin par hasard❞
feat. Adelia



L’alchimiste m’avait invite aujourd’hui, ça faisait tellement longtemps que j’attendais ce moment, je savais qu’on était fait l’un pour l’autre. Un dîner, le soir, près du lac de Fortilia, j’étais vraiment surprise par cette invitation et aussi tellement contente. Je n’avais rien à me mettre et encore moins les moyens de m’acheter quelques choses de potables à me mettre. J’allais devoir me coudre une robe digne de ce nom en un aprem. J’allais relever le défi. Je me levais donc très tôt ce matin là et je pris une plume d’oie, de l’encre et commencer de dessiner une robe. Sous mes coups de crayon, ma création naissait peu à peu. Le patron terminée, je pris alors de grandes ciseaux, découpées les formes dont j’avais besoin. J’étais une très bonne couturière. Je les découpais avec finesse et les plaçaient dans un grand tonneau, il était prêt pour la teinture. J’avais besoin de baies, de plantes, de tellement de choses et le temps m’était compté. Je pris alors une gros sac, une faucille et partit dans la forêt sans perdre une seconde de plus. Le chemin est assez long et ennuyeux pour se rendre dans la forêt que je voulais mais j’avançais d’un bon pas, quand j’avais un objectif en tête, je me donnais toutes els clefs pour y arriver au mieux. Je fis une brève halte pour manger et reprit le trajet juste après.

En début d’après-midi, me voilà enfin dans les bois que je souhaitais. Je ramassais sans plus tarder les premiers plants dont j’avais besoin pour réaliser mes teintures sans trop faire attention de ce qui se passait autour de moi. J’avais le nez collé au sol et ramassait une maximum de plants de ces baies, très répandues dans le coin et connu pour leurs propriétés colorantes. Quelques bruits se faisaient entendre autour de moi mais j’en faisais abstraction, si je commençais à me relever la tête à chaque craquement de brindilles je raterais mon rendez-vous. Au bout d’une bonne demi-heure mon sac commençait à être lourd. J’entendis des pas près de moi, ce n’était pas que les vents dans les feuilles cette fois-ci, quelqu’un était présent. Je ne savais pas trop me défendre mes j’avais de potions qui peuvent faire plus de mal qu’une simple coupure. Je glissais ma main dans mon sac pour saisir la fiole mais une lame était déjà sous mon cou. Je stoppais alors mon mouvement et prit la parole sans voir à qui j’avais à faire.

- Je ne sais pas qui vous êtes, mais je n’ai  pas d’argent, je viens juste chercher des plantes, vous voyez bien, je suis herboriste, je ne vous veux aucun mal, et si vous voulez, je connais quelqu’un au château qui pourrait vous épargnez de payer un surplus de taxes ce mois-ci, vous enlevez votre lame ?

@Eques sur Never-Utopia


"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 15 Sep - 18:59

Adelia Eckhardt et Kim Lewis
Personne ne croise votre chemin par hasard, et vous n'entrez pas dans la vie de quelqu'un sans raison, chaque rencontre a sa raison d'être.

Adelia laissa l'épée sous le menton de la personne qui se trouvait avec elle dans la forêt. Elle avait l'habitude de ce genre de situation. Avant que les personnes ne réagissent il fallait toujours agir en premier. Sortir l'épée et non pas attendre qu'elle vous attaque pour le faire. Adelia avait apprit l'agilité et l'observation rapide. Dès qu'elle avait vu la main de cette fille allait discrètement vers son sac que sur le coup, elle avait réagit en sortant son épée. C'était une habitude naturelle qu'il lui venait de son entraînement avec un ami. La jeune femme qui se présentait à elle, elle devait avoir son âge peut-être plus. Adelia hésita un instant de ranger son épée, et la détailla. Elle ne semblait pas une bandit de grand chemin ou même une créature.

Quand elle parla pour indiquer qui elle était et ce qu'elle faisait par ici, et rajoutant qu'elle ne lui voulait aucun mal, qu'elle n'avait rien sur elle. Puis qu'elle connaissait quelqu'un au château pour payer moins de taxe... Adelia connaissait des gens au château aussi. Cette personne était capable à tous pour se débarrasser des prédateurs ou bandits. Jusqu'à demander au gens de la principauté. Hésitante encore un moment avant de baisser son arme, Adelia voulait profiter de cette situation. Pourquoi pas, mais elle savait qu'au château ils ne laisseraient pas faire ça. Puis finit par la remettre dans le fourreau en cuire. Elle n'était pas du genre à sans prendre aux gens innocents. Elle n'était sûrement pas du coin ou autre.

« - Merci pour l'offre mais je pense pas qu'ils ne t'écouteraient pour faire ce genre de proposition trop... fortuite ? Il faudrait être plus rapide si vous aviez voulu m'attaquer, j'aurais pu être n'importe qui ! »



Dernière édition par Adelia Eckhardt le Ven 22 Nov - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Dim 22 Sep - 16:34

❝Personne ne croise votre chemin par hasard❞
feat. Adelia



Je retenais mon souffle mais je gardais malgré tout mon calme, ce genre de situation n’était pas la première pour moi. Une fois de plus, j’avais la chance de trouver une personne qui a un soupçon d’empathie pour moi. Quand on ne sait pas se défendre, on donne des arguments pour dire que ça ne vaut pas le coup, et en règle générale, les brigands acceptent la proposition. Cette fois-ci, ce n’était pas qu’une brigande, elle était réfléchie avait bien compris le piège, il est vrai que même si je connaissais bien des personnes au château, il n’était en aucun cas de faire des réductions d’impôts aussi facilement. La lame s’était éloignée de mon cou pour retrouver sa place dans son fourreau en cuir mais après ce qu’elle avait dis je pensais qu’elle allait vite être de retour. Au lieu de cela, elle se contentait de me faire remarquer que j’aurais pu l’attaquer plus rapidement. En effet, c’était une bonne remarque, mais qu’en on ne sait pas se battre et bien c’est le système D qui prend les dessus.

J’enlevais la main de mon sac, en même temps, ce ne sont pas quelques plantes qui allaient la convaincre plus de ce que j’avançais. Je me relevais et me retournais sans faire de geste brusque. Je vis alors face à moi, un visage de femme, dans le même ordre d’âge que moi et qui elle, savait se battre. J’étais tout de même étonnée, je devais être la seule femme à pas savoir me battre, c’était déjà la deuxième que je rencontrais qui maniait l’épée, comme une spatule pour la cuisine. Je contentais de faire un sourire en coin et haussait les épaules. Elle avait bien évidemment raison et je ne pouvais pas dire le contraire. Je ne savais plus trop quoi dire à présent, je n’allais pas lui demander ce qu’elle faisait ici pour qu’elle me retourne la question. Je gardais donc ma langue enfin, je ne pus m’empêcher de lui demander une seule chose.

- Pourquoi est-ce que vous m’avez sauver ?

@Eques sur Never-Utopia



"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Lun 23 Sep - 12:31

Adelia Eckhardt et Kim Lewis
Personne ne croise votre chemin par hasard, et vous n'entrez pas dans la vie de quelqu'un sans raison, chaque rencontre a sa raison d'être.

Adelia regarda autour d'elle. Peut-être que, des personnes allaient surgir d'elle ne sait où et lui sautait dessus. Observer, rien que ça. Elle aurait préféré rencontrer une créature pour se détendre un peu l'esprit. Trancher la tête de quelqu'un, d'un gobelin malsain ou bien d'une tout autre chose. N'importe quoi. Et au lieu de cela, elle tombait sur ça. Une femme qui ramasser des plantes. Pour quoi faire ? De la magie ? Des potions dangereuses ? On l'avait toujours mis en garde contre les personnes qui faisait de la magie comme elle. Mais si c'était médicinale pour soigner les gens du château. Elle était peut-être druide ou médecin à la cour. Adelia la détailla. Elle n'avait pas l'air médecin ou quoi que ce soit d'autre d'ailleurs. La jeune femme ouvrit de nouveau la bouche pour lui poser une question. Adelia croisa d'abord les bras puis les fit tomber le long de son corps. Ne sachant pas quoi répondre à ce genre de question. À y réfléchir, elle ne l'avait sauvé de rien. Ou du moins, elle ne se souvenait pas de l'avoir sauver. Épargné, oui, peut-être. Elle l'avait épargné mais pas sauvé. Pourtant elle ne semblait pas dangereuse. Mais on ne lui avait pas dit un jour, que même un visage serin ou beau pouvait cacher autre chose, un sorcier ou autre.

« - Pour quoi ? Vous voulez que je vous fasse la peau ? »

Adelia commença à ressortir son épée près à se battre. L'aventure lui manquait et attaquait quelqu'un sans raison lui brûlait les doigts. Elle avait un pauvre sourire sur les lèvres en brandissant son épée et la faisant tourner sans effort avec le poignet. Deux secondes à taper, piquer ses provisions  et retourner au village comme ça.
©City pub

Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Sam 5 Oct - 18:43

❝Personne ne croise votre chemin par hasard❞
feat. Adelia



En posant cette question, j’attendais beaucoup de réponses possibles mais dois bien dire que la sienne, je ne l’aurais jamais envisagée. Ok, je ne savais pas trop m’y prendre pour les nouvelles rencontres mais en même temps, pourquoi je ne rencontrais pas des gens normaux, qui se demandent juste ce qu’une femme comme moi fait dans les bois, non avec ma chance je tombais soit sur des voleurs de grands chemins ou bien sur des aventurières comme j’avais déjà rencontrée Leosinne. Je gardais le silence quelques secondes face à une réponse si déterminer. Elle avait déjà mis la main sur son épée, serait-elle vraiment prête à faire ce qu’elle disait, j’avais l’âme plutôt joueuse mais je crois qu’on allait arrêter là le petit jeu entre nous. Je me mettais face à elle, la détaillant de la tête au pied sans volonté de la gêner.

- Je crois que nous allons arrêter là ce petit jeu, je pense que si vous vouliez vraiment me tuer, vous l’auriez déjà fait mais je vais pas trop m’avancer sur ce sujet hein, je tiens à ma vie, je sais pas vous et sur ce je pense que je vais vous quitter à moins que vous ayez vraiment une bonne raison de me retenir parce que, au cas où vous ne l’avez pas vu, je travaille. Je ne dis pas que vous ne travaillez pas mais disons que chacun de nous à son métier donc je pense qu’on ne va pas s’entretuer juste parce que nos métiers sont différents. Bref, à bientôt, . . . enfin si on se recroise bien sûr, bonne journée.

Je faisais quelques pas normaux et commençaient à les allonger au fur et à mesure que je m’éloignais d’elle. Je ne savais pas vraiment si elle allait me retenir mais je n’avais pas envie de rester plus avec elle, elle était vraiment bizarre cette fille et serait capable de couper ma tête juste parce que je ne l’ai pas caressée dans le sens du poil. Je la regardais avec un large faux sourire sans dire un mot, à vrai dire, j’en avais déjà dit beaucoup trop à mon avis, en espérant que dans mes paroles, il n’y est pas quelque chose qu’elle aurait pu prendre dans un sens détourné. J’avais déjà évité de lui dire ravie de vous avoir rencontré, ça aurait mis le feu à la poudrière. Je ne pouvais pas partir en courant de peur qu’elle se lance à ma poursuite, je m’éloignais doucement en regardant les plantes et les fleurs.

@Eques sur Never-Utopia



"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Sam 5 Oct - 20:40

Adelia Eckhardt et Kim Lewis
Personne ne croise votre chemin par hasard, et vous n'entrez pas dans la vie de quelqu'un sans raison, chaque rencontre a sa raison d'être.

Adelia jouait avec son épée. À quoi elle jouait ? À rien, bien sûr, elle voulait impressionner, et montrer qu'elle savait se servir d'une épée. Par rapport à cette personne qui avait mis longtemps à réagir à son arrivée. Elle soupira en écoutant les paroles de cette fille. Puis, comme si quelque chose de grave allait arriver, elle regarda aux alentours. Adelia rangea son épée à la fin de la phrase de la nouvelle venue. Un travail ? Adelia en avait un, pour sûr, mais celui-ci la lassait au plus haut point. Servante ne menait à rien, alors que l'aventure, ça, ça faisait voir du pays. Elle la regarda s'éloigner ne sachant pas quoi faire, Adelia n'était pas de nature curieuse. Mais voir quelqu'un qui s'aventure par ici, c'était à ses risques et périls. Adelia se souvenait qu'un jour elle avait battu un gobelin. Rien qu'à cette pensée, elle eut un frisson et un sourire sur ses lèvres. Cet endroit était dangereux. Et si cette personne prétend être ce qu'elle est, ou peut-être autre chose, elle était en danger. En levant les yeux au ciel, Adelia la suivit. Ce n'était pas son genre, mais autant être un bon samaritain pour une fois.

« - Vous êtes consciente que cet endroit est trop... Comment dire pour que vous compreniez... Dangereux ? Mais ça me semble pas assez sévère pour que vous compreniez se sens. Il n'y a pas que des vagabonds ou des gens comme moi dans cette partie... Je ne sais pas comment vous êtes arrivé par ici, et à vrai dire, je m'en fiche. Mais sachez qu'il y a pire... Je vais regretter ce que je vais dire mais tant pis... Laissez-moi vous... Aider ? Si je puis dire... Vous êtes trop lente pour vous défendre, et j'ai bien peur de m'en vouloir de vous avoir laissé par ici ! Moi c'est Adelia. »

Cette dernière tendit sa main et attendit. Autant faire quelque chose à défaut d'aventure. Avec un peu de chance elles allaient croiser des gobelins, ou autres créatures horribles. Et si c'est cette personne qui est dangereuse, Adelia lui fera regrettait.
©City pub

Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Dim 13 Oct - 19:08

❝Personne ne croise votre chemin par hasard❞
feat. Adelia



En répondant ainsi à cette jeune femme, je pouvais espérer beaucoup de chose, qu’elle ne dise rien, qu’elle parte, qu’elle m’ignore ou bien que je sente sa lame qui pointe dans mon dos, mais rien de cela. Bien au contraire, elle me proposait son aide après m’avoir expliqué ce que je courrais comme risque en étant ici seul. Je savais que les territoires hostiles étaient très dangereux mais nous n’étions pas dans ces dangereuses régions. Je n’avais entendu personne me parler de cette région, ni même quelqu’un qui me mette en garde. Je me tenais donc devant elle très étonné par ce qu’elle venait de dire. Elle me donna alors son prénom, Adelia, s’était joli. Si elle avait fait ce geste envers moi, c’est bien que j’avais conquis un peu de sa confiance non ? Je n’allais pas trop m’avancer sur le sujet. Je ne savais même plus si je m’étais présenté à elle, tout s’était passé très vite à vrai dire, au pire, je ne ferais que me répétais.

- Moi, c’est Kim, j’habite à Ad’Lucem, je suis herboriste comme vous l’aviez sans doute compris, je pense que je vous dois des excuses, j’aurais pas du être si naïve et j’aurais du vous écoutez un peu plus tôt, enfin le principal c’est que vous m’aviez averti sur le sujet, je ne savais pas que ces bois là sont dangereux, vous devez venir ici souvent pour bien les connaître, mais que faites vous dans la vie ? Vous êtes chasseuse de monstres un truc dans le genre ? En tout cas, je vous remercie de vous accorder votre « aide », il est vrai que je sais me battre contre le voleurs de grands chemins et on va dire qu’on ne plaque pas aux sols de pauvres voleurs est une créature qui fait deux fois ma taille. Je cherche un type de plante précis, de la mandragore à vrai dire, apparemment, il y en aurait dans la région, c’est pour ça que je suis ici et vous ?

J’étais contente que quelqu’un puisse me protéger mais je n’allais pas trop me mettre à genoux, je pense qu’elle n’aimerait pas ça, et moi non plus à vrai dire. Je poursuivais donc ma route en regardant les plantes et en continuant la discussion avec elle. Il y avait une multitude plantes différentes dans la région, toutes aussi intéressantes les unes que les autres, mais mon sac allait être trop petit si je voulais toutes les étudier à tête reposée chez moi. Je prenais alors quelques échantillons, sans plus. Je regardais autour de moi un peu plus souvent et veiller où se trouver Adelia par rapport à moi, j’aurais vite fini en casse croûte si une créature affamée viendrait par ici.

@Eques sur Never-Utopia



"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mar 15 Oct - 16:29

Adelia Eckhardt et Kim Lewis
Personne ne croise votre chemin par hasard, et vous n'entrez pas dans la vie de quelqu'un sans raison, chaque rencontre a sa raison d'être.

Adelia avait proposé son aide et tout à coup elle le regrettait. Elle fronça les sourcils. Non, ne pas regretter les choix qu'on faisait. C'est que cela est dû au destin. Mais Adelia ne croyait pas au destin, elle croyait en l'aventure. C'était ça seule source de vie. Mais quand elle disait ou faisait quelque chose, elle avait toujours l'impression que tout allait changer pour elle. Elle croisa les bras en écoutant la réponse de cette fille en face d'elle. Qui se présenta sous le nom de Kim. Pas commun comme nom. C'était de quelle région ? Elle lui avait dit Ad'Lucem. Adelia y avait été élevé, puis cachée comme une sorcière. Adelia accepta sans plus les excuses. Bien sûr, qu'elle venait souvent par ici, c'était son lieu de repaire. Elle se mit à trop parler et Adelia faillit faire demi-tour. Pourtant elle resta là. Elle détestait le fait que les gens parlent trop pour ne rien dire.

« - Et bla et bla... vous parlez beaucoup trop vous êtes au courant ? Pour répondre à toutes vos questions je vais devoir m'en rappeler, avec tous ce blabla... Je suis servante au château, mais rien de bien intéressant ! Pour tuer le temps je chasse de-ci de-là et je pars sans prévenir personne, à l'aventure. »

Adelia essaya de se remémorer du reste de tout ce flot de paroles agaçantes. Cette personne était à la recherche de plante. De la mandragore ? Jamais entendu parler. En tout cas pour chercher des plantes il fallait être sorcier. Herboriste ? Adelia en avait déjà entendu parler, mais certaines personnes ne faisaient pas confiance à ces personnes.

« - Vous ? Vous défendre seule ? Vous êtes lente, vous m'avez observé au lieu de lancer votre truc ou bien je ne sais quoi ! »

En même temps, Adelia aurait pu la tuer si elle le voulait. Et puis elle pouvait toujours le faire, rien ne l'empêchait. À vrai dire, peut-être que cette fille préférée discuter au lieu d'attaquer. Adelia était plutôt du genre à attaquer puis discuté. Elle finit par la suivre en regardant autour. Cherchant un gobelin cachait ou tapis dans un arbre.

« - Ce n'est pas trop ennuyeux de faire ça ? Je veux dire, vous faites que ça à longueur de temps ? »

C'est surtout, qu'elle trouvait le temps long à regarder des herbes pousser ou les ramasser.

« - Ça ressemble à quoi votre truc ? Ce n'est pas que je m'en préoccupe, mais bon... »
©City pub

Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Mer 16 Oct - 18:20

❝Personne ne croise votre chemin par hasard❞
feat. Adelia



Elle me suivait sans dire un mot, je trouvais ça étrange. En même temps je n’arrêtais pas de parler et par politesse, elle ne me coupait pas la parole. J’aime bien parler, c’est comme ça, et je sais que des fois ça peut être un peu usant pour les personnes qu’il y a en face. De l’entendant plus, je me retournais et la voyait en face de moi, le regard fixe et sans expression. On peut dire que c’était mon jour de fête ! Je ne pouvais pas dire qu’elle avait tort et ce n’était pas la première fois que quelqu’un m’en faisait la remarque. Je suis vraiment si pénible que ça ? J’avais juste dis les informations qui me semblaient strictement nécessaire pour me présenter. Je peux faire comment autrement : Bonjour, Kim, Herboriste ou Herboriste sans autre chose. Je gardais ces remarques pour moi, je commençais tout juste à réduire mon flot de paroles mais ça ne se fait pas du jour au lendemain. Je fis juste une grimace à sa réponse et faisait abstraction de ces interrogations, sans doute que je parlerais un peu trop pour lui répondre. Je gardais le silence et elle me posait des questions, me faisait des remarques un peu vexante sur mon métier. Je pouvais réagir de bien des manières, lui dire mon avis, sur son métier, lui dire les intérêts du mien, mais je préférais garder le silence, ce silence qui peut devenir une arme. D’une extrême à l’autre, ce n’était vraiment pas super pour m’entendre avec elle et m’accordait sa « grâce ». Je lui répondais alors en formulant des réponses très courtes.

- Je cherche de la mandragore médicinale pour faire des potions de soins, et je ne pense pas que ça inutile ni ennuyeux, on peut faire beaucoup de potions. La plante a de grosses racines, des petits feuilles et des fleurs violettes, il existe certaines légendes dessus et, . . .

Je voyais que j’étais au bord de repartir dans un discours interminable sur les mandragores, je ne pense pas que ça puisse l’intéresser. Je trouve cela très instructif pour ma part, mais quand on aventurière et que l’on peut partir tuer des monstres, chasser, ou protéger de pauvres âmes comme la mienne, on s’en fou un peu. Je l’enviais un peu sur ce point, il est vrai qu’il est gratifiant de trouvé de nouveaux remèdes, de nouveaux mélanges, mais je ne pouvais que guérir les gens, et je ne pouvais leur éviter la mort, Adelia, elle pouvait le faire. Elle savait se battre, elle connaissait les moindres choses sur cette région, et moi je connais le nom scientifique de toutes les plantes et peut guérir quelqu’un. Nous étions tellement différentes toutes les deux, mais malgré cela, une liaison s’était établie, je ne sais pas si elle va durer. Je voudrais bien lui prouver que je ne mens pas sur la qualité des plantes médicinales. Je parcourais le chemin, et je vis alors un plant de mandragore. Je pris ma serpe et je me retrouvais au sol, un gobelin se tenait devant moi. Il put, me bave dessus mais n’a pas l’air si méchant que ça. Je restais sans rien dire face à son corps pustuleux.

@Eques sur Never-Utopia



"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mer 16 Oct - 21:00

Adelia Eckhardt et Kim Lewis
Personne ne croise votre chemin par hasard, et vous n'entrez pas dans la vie de quelqu'un sans raison, chaque rencontre a sa raison d'être.

Quelques jours s'étaient écoulés depuis la dernière fois où elle avait mis les pieds par ici. Tout le monde savait que cette partie n'était pas la plus accueillante et on évite généralement de si retrouver. Suite à quoi, on tomber sur n'importe quoi. Une chance que cette Kim soit tombé sur Adelia. Cette dernière aimait le danger, alors se retrouver par ici ne lui faisait pas tellement peur. Si on devait si rendre juste pour quelque chose d'important, il valait mieux y aller avec quelqu'un. Et non pas seul. Adelia se demandait se qu'il y avait de si important pour venir dans cette partie de la forêt, seule, sans garde ou autre à ses côtés. Des mandragores, dans une partie sombre de ses bois. Ce n'était pas logique. À quoi cela pouvait bien, réellement lui servir. La réponse lui arriva comme ça. Des potions ? Pour de la médecines ? Adélia plissa les yeux n'y croyant pas trop. Après tout, quelles étaient les preuves ? Aucune. Elle lui décrivit enfin la forme de la plante qu'elle recherchait. Adelia haussa un sourcil ne sachant pas du tout de quoi elle parlait. Surtout qu'elle pensait qu'elle allait partir dans un conte à dormir debout, sur les plantes. Adelia semblait ne pas s'intéresser au chose, mais c'était tout le contraire. Elle roula des yeux et entendit un bruit. Mais au lieux de prévenir la personne avec qui elle se trouvait, elle s'arrêta nette et attendit. Elle vit Kim se hâter avec un objet dans les mains vers des plantes bizarre au sol qu'Adelia reconnu grâce à la description. Mais elle n'en était pas tellement sûr. Soudain, sortant de nulle part et d'une rapidité divine, un Gobelin. Les yeux d'Adelia brillèrent. La petite créature allait sauter, toute griffe dehors, sur Kim. Adelia hésita, entre, attendre qu'il attaque et faire comprendre à cette fille que cet endroit été dangereux ou bien, l'aider, comme elle lui avait dit. Adelia fronça le nez et elle brandit son épée avant de s'avancer en avant.

« - Il y a rien à piller, sale bestiole ! »

Et sur ses mots, la créature sauta sur elle. Adelia la repoussa d'un geste, qui fit voler la bestiole un peu plus loin. Mais sans si attendre, elle revient à la charge, ni une ni deux, Adelia l'assomma avec le pommeau de son épée. L'être s'écroula sur le sol, inerte.

« - Ça va, vous auriez tout aussi bien pu prendre le repas avec... »

Faisant référence au fait que Kim était resté figé face à ce Gobelin.

« - Il paraisse mignon et non méchant, mais ce n'est pas le cas... Du moins, j'en ai jamais rencontré un qui soit poli. Ils sont surtout pas très futé. »
©City pub

Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Mar 5 Nov - 23:13

 ❝Personne ne croise votre chemin par hasard❞
feat. Adelia



Décidément, le sort en avait contre moi. Je me penchais pour voir une plante avec un nom scientifique à coucher dehors que je vous épargne d'écrire mais qui est une espèce qui vit souvent non loin des plants de mandragores. Je remarquais une substance gluante avec une certaine odeur, je n'avais jamais vu ça sur de telles plantes. Mais il semblait que ce ne soit pas d'origine végétale. A vrai dire on dirait plus de la base qu'autre chose et j'avais bien trouvé. Je compris l'origine même de cette "bave" . Un petit être était survenu devant moi, un gobelin. Je n'en avais jamais vu, c'était la première fois . Adelia éloignait la créature alors que je le contemplais comme tout bon scientifique, cette espèce est vraiment fascinante. Adelia me mis en garde sur les dangers de ce petit individu vicieux. Après ça, elle devait vraiment me prendre pour un boulet, c'est vrai, j'ai risqué ma vie plusieurs fois en peu de temps, heureusement que j'ai des ames protectrices, une bonne étoile comme dirons d'autre mais en tout cas, j'avais trouvé la mienne. Bien qunil existe des personnes sans doute plus agréable qu'Adelia elle n'en était pas moins sympathique .Je l'appréciais de plus en plus. Encore une fois, je me recevais et faisais l'enfant sage sans rien dire et la suivais, elle avait l'arme à la main. C'était logique qu'elle reste devant. On continuait notre route, cela faisait pas mal de tant que nous marchions à présent et je m'asseois près d'un ruisseau. Je me désaltère et je voies qu'elle fait de même. Je garde un œil autour, on ne sait jamais, j'en ai marre d'être pris de surprise. Rien à l'horizon. En observant les alentours je vois une plante de mandragore. Enfin j'ai cru vraiment que je n'allais pas en trouver. Je m'approche doucement et la tient au courant de ce que je m'apprête à faire pour une fois !

-Tu as raison, je devrais d'écouter plus souvent, tu voies la plante là-bas, c'est ça une mandragore, on peut l'utiliser dans beaucoup de domaines. Je vais aller la cherchee

Plutôt deux fois qu'une, je regarde le ruisseau. Je remarque une marque étrange, un drôle de sillon tout le long de la berge, intriguée, je suis le sillon des yeux, il se termine dans un drôle de rocher avec une inscription. Je m'en approche, je connais pas la langue mais je vois des symboles qui montre un espèce de système d'ouverture. Je ne comprends pas trop et je fais un geste vue pour enlever la mousse qui cache la fin du message. Sans le vouloir, n'active un levier, et le sillon s'étend pour laisse place à un escalier. Cool, je venais de découvrir une cachette. J'étais tout de même surpris par le mécanisme, c'était une technologie terriblement avancée dans leur moindre, c'est a dire 2 cas possibles : magie noire ou technologie naine. Mon sens de l'orientation étant inouïe, je ne pourrais bien dire vers quels territoires nous nous dirigions. De plus, il se peut que ce soit que de vieux restes d'une colonisation passée. Toutes ces questions éveillent ma curiosité et mon côté scientifique n'arrange pas l'affaire. Mais j'ai appris il y a peu de temps que réfléchir peut s'avérer être une bonne idée. Je me tourne vers Adelia, la passion dans les yeux.

-C'est vraiment incroyable ! On y va ?

@Eques sur Never-Utopia


"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mer 6 Nov - 22:18

Adelia Eckhardt et Kim Lewis
Personne ne croise votre chemin par hasard, et vous n'entrez pas dans la vie de quelqu'un sans raison, chaque rencontre a sa raison d'être.

Adelia s'accroupit près du corps inconscient et le remit sur le dos. En grimaçant, elle glissa sa main droite dans le peu de vêtements que le Gobelin portait. Les Gobelins étaient réputés pour les vols de bourses, d'armes ou autres. Adelia tira sur quelque chose et en sortie une bourse qu'elle ouvrit. Dedans, quelques pièces d'or. Elle la glissa dans sa poche et fouilla encore, mais il semblait ne plus rien avoir. Se redressant, elle donna un coup de pied dans le flanc du corps inerte et se tourna vers Kim. Cette dernière regardait ailleurs. Adelia pensait que, trouvait des mandragores dans cette partie de la forêt, était du genre maléfique. Pour des potions d'empoisonnement peut-être. Car cette partie était vraiment sombre. Aucune lumière ne filtrait par les feuillages, à croire que la forêt n'avait jamais vu le soleil.  Adelia ne rangea pas son épée, en tout cas pas tout de suite, la gardant à la main, elle passa devant en soupirant. La voilà devenu garde. Il manquait plus que ça. À y réfléchir, elle aurait dû laisser le Gobelin s'occuper de cette fille. Mais comme elle semblait attirer les créatures et les danger comme un aimant, Adelia n'était que plus heureuse de l'accompagner. Heureuse, ce n'était pas le mot, mais du moins, elle croisait des créatures à abattre. Cela sembla une éternité de marcher, pour Adelia. Au loin un bruit de ruisseau. Adelia tendit l'oreille. Elle n'a jamais été de ce côté là de la forêt. Toujours plus sombre et elle avait l'impression qu'on les suivait. Elles arrivèrent près du ruisseau et Kim s'y installa à côté. Adelia rangea son épée dans le fourreau et se pencha pour boire un peu en mettant ses mains en coupelle. La voix de Kim la fit sursauter et elle posa sa main droite sur le pommeau de son épée, prête à ce défendre. Cette dernière l'informait qu'elle allait prendre la mandragore qu'elle venait de voir. Cette fille a le don de l'énerver. Adelia reprit son épée et la fit tourner avec son poignet pour en finir maintenant. Mais en se tournant vers Kim, elle vit qu'elle n'allait pas du tout vers la mandragore. À contre cœur, elle la suivit. Elle la vit repousser de la mousse et un mécanisme se fit entendre. Un escalier apparut sous les yeux d'Adelia. Gardant son épée à la main, elle se tourna vers Kim qui lui lançait d'y aller. Y avait danger et danger, danger facile et le véritable danger. Celui où on meurt. Adelia aimait les deux. Le véritable danger mettait Adelia dans un état où elle ne réfléchissait plus. Et même si cette jeune fille lui avait dit de ne pas y aller, elle y serait aller. Histoire de voir si quelque chose si logeait, ou bien si cette endroit débouchait quelque part. Elle était de ces gens qui, une fois, une chose en tête, on pouvait plus l'arrêter. Découvrir où menait cet endroit, était une aventure à relever.

« - Vous attirez souvent les danger vous ou c'est juste une impression ? Restait en arrière et faite attention où vous marchez ! »

Sur ces mots, elle garda l'épée devant elle et passa devant. Rentrant dans l'antre en baissant la tête. Elle resta sur ses gardes. Elle ne s'était jamais aventuré dans ce genre de grotte étrange. Qui avait pu creuser cette galerie ? Un nain ? Un sorcier ? Pour l'heure, ce n'était pas le moment de ce poser autant de questions, mais de rester à l'écoute du moindre grognement ou souffle ou même un petit bruit quelconque au loin. Une fois à l'intérieur, l'obscurité les enveloppa. Adelia essaya d'habituer ses yeux à la pénombre en essayant de ne pas glisser sur les marches.
©City pub

Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Dim 24 Nov - 23:47

 ❝Personne ne croise votre chemin par hasard❞
feat. Adelia



Enfin j'avais l'impression que quelque chose d'extraordinaire m'arrivait, j'avais découvert quelque chose, toute seule, bon d'accord le hasard a un grand rôle à jouer dans cette histoire mais pour le principe j'étais quand même fier de moi. Adelia était beaucoup plus réaliste que moi, et je voyais aux traits que dessinaient son visage qu'elle ne voyait pas dans cette antre une quelconque partie de rigolade. Il est vrai que sans elle j'aurais foncer tête baisser, je suis un peu trop suractive pour être tellement bien consciente du danger qui nous attendait entre ces quatre murs. Adelia prit alors les devants et heureusement pour moi, j'allais finir par route sue j'avais trouver mon ange gardien. Nous pénétrons toutes les deux dans l'entrée . J'admirais avec quelle délicatesse et avec quelle élégance les pierres étaient sculptées. Peut être avant nous découvert les vestiges d'une civilisation ancestrale, rien que cette idée me faisait sourire. On ne voyait pas grand chose par la suite, il faisait vraiment sombre. Je sortais de mon sac un petit flacon, je le secoyais vigoureusement et j'étais surprise sue j'avais réussi ma dernière expérience, creer une lampe phosphorescente à partir de plantes. C'était possible grâce à des plantes 'd'ici dans notre monde, mes tentatives ont été infructueuses.

Nous y voyons à présent un peu plus clair. Tout était calme, peut être un peu trop. Seul le bruit de goutte d'eau qui tombe se faisait entendre. Après quelques instants de marche nous arrivions dans une salle un peu plus grande avec une sorte d'autel pour les sacrifices en son centre, de grande statues de chaque côté représentant un minotaure et une sorte de gargouille géante. Chaque statue avait dans les orbites des pierres précieuses aux couleurs écarlates leur donnant un air plus vrai que nature et un certain pouvoir d'intimidation. J'adorais l'histoire des civilisations passées et je dois dire que leur technique pour faire fuir l'ennemi peut s'avérer efficace. Je regarde plus en détail l'autel, un flacon y est posé avec une drôle de solution à l'intérieur, mon âme de scientifique ne pu se retenir de l'enlever de son socle et un mécanisme se fit de nouveau entendre. Un gros bloc de béton obstrué à présent l'entrée par laquelle nous étions arrivée mais une autre c'était ouverte. Il y avait une inscription. J'enlevais la poussière de dessus. C'était une phrase en latin.

-Pour sortir de ce labyrinthe, faites preuve d'intelligence, de force, de souplesse et de precision

Je me tournais vers Adelia avec un visage totalement dépité.

- Je suis vraiment désolé, vous m'en voulez pas trop ? On peut se tutoyer non ? À deux, on va y arriver !

@Eques sur Never-Utopia


"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Lun 25 Nov - 17:50

Adelia Eckhardt et Kim Lewis
Personne ne croise votre chemin par hasard, et vous n'entrez pas dans la vie de quelqu'un sans raison, chaque rencontre a sa raison d'être.

Elles arrivèrent en bas des marches et Adelia regarda en arrière. L'impression que quelqu'un les suivait ne l'avait pas totalement quitté pour autant. Mais si cette personne les suivait à pas de loup c'était loupé d'avance pour la surprise. Adelia l'entendait et elle espérait qu'il allait finir par se montrer. Mais pour l'instant, elle fit comme si elle n'entendait rien et continua son ascension dans cette galerie. Épée toujours à la main. La lumière du jour apparut subitement et Adelia sursauta avant de se tourner vers Kim. Cette dernière tenait un étrange objet qui faisait de la lumière. De la sorcellerie. Elle serra le pommeau de son épée prête à faire quelque chose si cette jeune femme finissait par l'attaquer. Adelia était sûrement tombé dans un de ces pièges. Cette Kim savait depuis le début qu'un endroit de ce genre existait et elle avait traîné Adelia ici. Mais c'était elle qui allait se faire avoir et non le contraire. Adelia eu un sourire en coin à l'idée d'en finir maintenant. Des bruits de goutte d'eau et l'obscurité qui était interminable juste devant. Elles continuèrent ainsi à marcher, sans rien se dire. Pourtant quelque chose clochait. Si elles croisaient quelqu'un dans ce lieu, cela serait très difficile de se défendre. Le couloir où elles progressaient, était un peu étroit par endroit. Elles arrivèrent enfin dans une grande salle. Adelia leva la tête pour regarder le plafond puis autour d'elle. Des statuts géantes dominaient la pièce. Quel genre de personne avait pu faire ce genre de travail ? elle remarqua alors qu'il y avait des pierres précieuses à la place des yeux. Où avaient-elles atterrie ? Cela n'apportait rien de bon. Que représentaient ces deux statuts en regardant de plus près Adelia se rendit compte que c'était des minotaures. Un frisson la parcouru un instant, traversant sa colonne vertébrale. Pourtant aucun vent ne semblait filtrer par les parois assez solide vu d'ici. Elle était captivé par la grande salle qu'elle découvrait, qu'elle n'avait pas remarqué que la scientifique frottait quelque non loin d'elle. Un bruit sourd, comme le premier, fit reculer Adelia de quelques pas. Un mécanisme bougea derrière elles. Elle porta son épée à hauteur de visage et en se tournant dans tous les sens, remarqua que le passage dans lequel elles étaient passé était à présent bloqué. Un piège, rien que ça. Adelia finit par remarquer qu'un autre endroit venait de faire son apparition. C'est à ce moment que Kim s'adressa d'un ton dépité à Adelia. Parlant de labyrinthe et de courage en quelque sorte. Adelia soupira. Cette jeune femme allait finir par l'achever, si elle n'était pas une sorcière noire elle était vraiment maladroite. S’excusant auprès d'Adelia.

« - C'est bien ce que je me disais, vous attirez vraiment les dangers ! Tant que vous ne m'aurez pas prouvé que vous n'êtes pas une quelconque sorcière, car voyez-vous, dans cette partie de la forêt bien sombre, j'ai rarement croisé quelqu'un d’honnête et sans arme alors pour le moment, vous resterez une menace pour moi ! Surtout avec ce que vous détenez dans vos mains ! Ce truc qui fait de la lumière ! Qu'est-ce qui me prouve que vous ne cherchez pas seulement à me tuer ou je ne sais quoi encore pour en arriver à vos fins ? »

Alors qu'elle finissait sa phrase, Adelia entendit comme un grognement non loin d'elles. Elle fit tourner son épée encore un peu inquiète, entre battre cette scientifique ou faire face à sa destiné de parcourir ce labyrinthe avec sûrement à leur trousse une créature hideuse.

« - Autant ne pas rester ici ! »
©City pub

Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Sam 30 Nov - 23:47



∞ Au bout du tunnel ... ∞

Adélia n'avait pas tort sur un point. J'allais finir pas croire que j'attirais les ennuis. Je lui souriais timidement pour bien lui faire comprendre sue ce n'était pas voulu, j'aurais au moins emmené de quoi manger si j'avais prévue un truc pareil. J'acquiessais également lorsqu'elle me dit qu'il fallait bouger d'ici, il est vraie que ces deux grandes statues n'étaient pas ce qu'il y avait de plus accueillant. Bon et bien que l'aventure commence, nous allons tête baissé pour ainsi dire car le plafond était plus bas, dans le couloir qui s'était ouvert à nous. J'avais des tendances claustrophobe, j'etouffais là dedans et en plus la lumière de la simple torche ne suffisait pas à mes yeux sombres pour voir clair. Je suivais donc Adelia sans regarder tellement où j'allais ni même où je mettais les pieds. Nous arrivions enfin après de longues minutes à rester dans une position courbée, dans une grande salle semblable à une crypte de cathédrale.Enfin de compte, nous ne pouvions pas pénétrer dans cette salle, je croyais mais ce n'était qu'une illusion. Elle était bien là juste devant nous mais une sorte de mur invisible nous en séparer. Je me connais la tête la première et Adelia, toujours main sur son arme prête à dégainer.


- Doucement ma jolie, ce n'est pas avec une épée que tu vas faire disparaitre ce truc..

Je regardais sur les murs, sur le sol, même sur le plafond, il devait forcément y avoir une énigme ou quelque chose qui nous dise quoi faire. Si ceux qui ont conçu ce piège pour faire passer des tests à ceux qui osé y aventurer, il doit bien avoir une indication pour nous aider. Je trouvais alors une pierre plus propre que les autres. Je posais ma main dessus et plus sais de toute mes forces. J'avais enfin raison. La barrière magique disparue et on pouvait continuer. Je vis sur le mur un blason reluire, celui des militaires de nitre royaume. J'avais quelques hypothèses en tête, mais j'attendais la suite pour me les confirmer et les partager avec Adelia.
- Épreuve 1 réussite ! Tu voies, on va avancer doucement, qu'on sorte avant la nuit ! .







"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 1 Déc - 12:30

Adelia Eckhardt et Kim Lewis
Personne ne croise votre chemin par hasard, et vous n'entrez pas dans la vie de quelqu'un sans raison, chaque rencontre a sa raison d'être.

C'était dû à son imagination. Mais comment imaginer une telle créature ? D'accord, Adelia entendait juste les grognements non loin d'elles, était-ce possible qu'une créature quelconque se trouvait dans cet endroit à cet instant précis ? Elle serra encore son épée, cherchant de tout côté. Elle n'avait pas confiance en cette fille face à elle, mais elle était dans le même bateau toute les deux. Et si ce n'était pas elle qui faisait ça, qui, dans cette galerie, s'amuserait à enfermer deux femmes dans un truc pareil ? Adelia soupira reprit son attention sur Kim qui lui fit un signe de tête. Signe qui lui montrait qu'elle était de son côté. Adelia fronça les sourcils. Elle n'était pas rassuré pour autant. Elles finirent par quitter la grande salle et de pénétrer par la nouvelle porte qui venait de s'offrir à elles. Ce n'était pas le moment d'hésiter, pourtant Adelia hésita. Elle regarda en arrière, croyant voir l'ombre d'une chose grandir sur les parois de la galerie. C'était sûrement le vent qui s'engouffrait dans les fissures. Elle passa elle-même par cette nouvelle porte tout en suivant la scientifique avant de passer devant, toujours l'épée à la main.

Le couloir était plongé dans l'obscurité total seul l'objet que tenait Kim éclairait les lieu. Les yeux d'Adelia commencèrent à s’habituer à cet endroit sombre et elles progressèrent ainsi marchant sans rapidité. On a tous cette peur de l'inconnu, la peur du noir, mais Adelia savait qu'elles allaient sûrement rencontrer quelqu'un ou quelque chose dans très peu de temps. Une salle leur apparut et Adelia se redressa de toute sa hauteur. Kim passa devant et alors qu'elle s'y approchait si cogna à quelque chose d'invisible. Adelia brandit son épée, prête à battre une quelconque force obscure. Elle fronça les sourcils quand la scientifique finit par lui demander de se calmer. Pendant que cette dernière chercher quoi que ce soit, Adelia toucha la parois invisible qui vibra avant de disparaître. Encore un coup de sorcellerie. Adelia resta silencieuse pendant un instant puis passa sous l'arche pour se rendre dans la nouvelle pièce. Kim lança qu'elles avaient passé la première épreuve.

« - Si vous arrêtez de toucher un peu à tout, on sera certainement vivant à la fin ! Vous allez finir par déclencher des flèches ou je ne sais quoi d'autre ! »

Les grondements étaient à présent bien loin, même si Adelia restait toujours sur le qui-vive.
©City pub

Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Sam 21 Déc - 15:03



∞ Intelligence collective ... ∞

Je lui répondais d'un petit sourire et un hochement de tête. Cette salle était vraiment impressionnante. La voûte sculptée en croisée d'ogive était soutenu par de lourds piliers décorés d'innombrables sculptures. C'était vraiment beau et je commençais de faire des hypothèses sur le lieu que nous avons découvert. Mais ce n'était qu'une hypothèse non vérifiée alors je la gardais pour moi. C'était une grande salle mais je ne voyais pas de porte. Je vis un levier, bien qu'Adelia me l'avait interdit, je tirais dessus. Il servait juste à allumer les torches tout autour de la salle. Nous voyons bien clair à présent. Il y avait dans cette pièce une immense structure, peut être une statue mais je ne voyais pas trop ce qu'elle pouvait représenter. Il y avait encore ce blason qui revenait sans cesse sur les différentes éléments décoratifs. J'étais sûre de l'avoir déjà vu quelque part mais je ne me souvenais plus où exactement. Puis j'avais enfin retrouver ! Mais oui bien sûr ! Pourquoi je n'y avais pas pensé avant ! Mon hypothèse était alors confirmée !

- Nous sommes dans un bâtiment royal, tu vois ce blason, c'est celui des elfes ! C'est incroyable, c'est sans doute une base d'entraînement, un genre de parcours du combattant, enfin je me comprends, tu ne vois pas ce que c'est un parcours du combattant bien évident, euh, comment je peux te dire ça, une sorte de série d'épreuve dont seuls les meilleurs peuvent parvenir au bout et sont recrutés ! C'est cool non ? On a découvert une base secrète. I-N-C-R-O-Y-A-B-L-E !

Adelia ne semblait aussi enthousiaste que moi. Moi je trouvais ça cool, mais bon après je comprenais qu'elle pouvait faire la tête. Elle avait sans doute compris comme moi après réflexion que pour entrer dans l'armée royale des elfes, ce n'est  pas facile, même que peu de monde y arrive et on avait sans doute pas fini notre périple dans ses souterrains. Sinon autre possibilité, nous étions dans un temple abandonné elfe. Mais quand un bâtiment est abandonné dans le coin avec toutes les créatures étranges qui rôdent ce n'était pas vraiment bon. Son visage décomposé commençait à m'angoisser.

- D'accord ce n'est peut être pas aussi génial que ça, mais il est bien connu que les femmes sont plus intelligentes que les hommes ! Alors à deux, on va y arriver ! Et dire que on était juste à la rechercher d'une plante. Ne me regarde pas comme ça, il y a sans doute un prime à la fin ? Ca serait une bonne nouvelle ça non ?

Je voyais que mes arguments n'étaient pas très convaincants mais je faisais de mon mieux. Si elle avait une meilleure idée, elle était la bienvenue. De toute manière qu'elle le veuille ou non, nous étions là et on devait agir, intelligemment et efficacement !







"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Sam 21 Déc - 23:47

Adelia Eckhardt et Kim Lewis
Personne ne croise votre chemin par hasard, et vous n'entrez pas dans la vie de quelqu'un sans raison, chaque rencontre a sa raison d'être.

Pour toute chose à cette confirmation, la jeune scientifique hocha la tête en souriant. Ademia avait surtout l'impression qu'elle allait faire le contraire de ce qu'elle venait de lui dire. C'est à dire toucher à tout. Elle avait bien dit de ne toucher à rien, pourtant, Kim toucha un levier qui déclachant d'autre mécanisme. Adelia s'attendait au pire en sa compagnie. Allaient-elles mourir dans cette endroit sordide ou bien trouver une autre sortie en avançant dans ses galeries lugubres ? Finalement, le déclenchement du mécanisme avait juste provoquer l'allumage de quelques torches aux murs. Adelia vit enfin l'ensemble de la pièce et fut un peu surprise. Elle tourna sur elle-même, regardant chaque détail cherchant même une porte pour sortir. Par rapport à cette jeune fille qui était comme un matin de noël, Adelia était toujours sur ces gardes. Une envie soudaine de tuer la pris, mais si elle tuait tout ceux qu'elle croisait, il n'y aurait plus personne dans cette partie de la carte. Elle soupira, son épée dans sa main droite. Hésitant à la ranger dans son étui. La voix surexcitée de la jeune fille résonna dans les parois. Disant alors qu'elles étaient d'un un lieu royal, que les elfes les avaient creusé. Adelia avait du mal à imaginer des elfes creuser des galeries, peut-être des nains mais pas un elfes. Elle en avait croisé mais jamais vraiment parlé, ils étaient pur mais pas au point de faire des bases quelconques pour s’entraîner. Kim lui avait montré le blason qu'Adelia n'avait pas remarquée depuis leur rentrée dans cette grotte. Elle continua encore bien dans le ton de la joie, que c'était un endroit où on ressortait vainqueur après plusieurs épreuves. Pour le moment, Adelia trouvait qu'il n'y avait rien à part des grognements qui commençaient à se rapprocher. Était-ce la même créature qui les suivait depuis leur entrée ici ? Elle l'ignorait, mais il valait mieux pas rester plus longtemps par ici. Était-elle la seule à l'entendre. La scientifique finit enfin par lancer un « incroyable » qui se répéta sur les parois. Adelia roula des yeux, elle n'était pas du même avis. Pourtant elle avait finit par comprendre que cet endroit servait alors d’entraînement pour les futurs soldats. Elle fronça les sourcils, c'était tout de même un fait d'en apprendre autant. Même si elle s'en moquait un peu. Au moins, il lui arrivait autre chose que de poursuivre des créatures dans les bois entre autre chose encore. Kim reprit enfin la parole, elle avait remarqué la tête que devait tirer Adelia. Elle affirmait encore qu'elles allaient s'en sortir. Adelia pensait toujours qu'elle l'avait piégé. Elle dévisagea Kim et serra son épée. Son ton jovial n'atteignait pas vraiment Adelia, qui resta de marbre, là dans la pièce.

« - Suis-je la seule à entendre ses grondements qui se rapproche et à m'en inquiéter ? Je ne veux pas être aussi « jovial » que vous, mais moi je veux sortir vivante de cet endroit. Je sais, je n'aurais pas dû vous suivre, mais vous avez bien failli faire confiance à un gobelin tout à l'heure, et vous attirez les danger ! Alors comme vous aimez tant toucher à tous, cherchait un levier pour... Je ne sais pas moi, trouver une porte quelconque ! »

©City pub

Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Lun 23 Déc - 16:25



∞ Intelligence collective ... ∞

Le silence était revenue dans la pièce et là, la stupeur me pris au ventre, un grognement intense se fit entendre et autant vous dire que cela n'avait rien à voir avec les bandes sons des films, même si Adelia ne pouvait pas comparer. Je me retournais alors très rapidement. Mon visage avait repris une expression neutre, puis l'angoisse était clairement visible sur mon visage. Je commençais alors mon tour de la salle. Je fis finalement remarquer à Adelia qu'elle avait raison, je ne mettais pas attirer que des ouvertures en touchant à tout. Je me sentais vraiment gêner. Je ne toucherais plus à rien, enfin j'essayerais. Je regardais la statue qui soit disant passant était vraiment exceptionnel. Rien, plus de leviers ni d'engrenages dissimulés. J'avais pas envie de me battre. Je venais tout juste d'apprendre à tirer à l'arc, mais il n'y a pas d'arc ici, je ne pourrais donc pas me défendre. Je me rapprochais d'Adelia, au cas où un méchante bébête arriverait pour nous bouffer.

-T'avais peut être raison sur ce point. Mais remarque, si on peut pas sortir, logiquement elle peut pas entré.

J'essayais de me rassurer, plus moi qu'elle, et de toute manière ce que je venais de dire était relativement stupide, ce n'est pas quelques murs de briques qui allaient empêcher une bête affamée de venir jusqu'ici. J'étais vraiment angoissé. Je sentais le sol qui commençait à trembler. Calme toi Kim, c'est une zone sismique, c'est . . . Non ce n'était pas vraiment ce que l'on peut appeler normal, surtout que de grosses roches qui couvraient le sol commençaient à se soulever. C'est moi où ça commence à tourner en vinaigre.

- Adelia, je crois qu'on est foutu, mais on va se battre jusqu'au bout ! Faut y croire !

Je farfouillais dans mon sac à la recherche de quelques potions explosives. Le stress montait et j'arrivais pas à contrôler le tremblement de mes membres. Je ne pouvais pas lui dire que tout allait bien cette fois. Je me retournais ouvrant les yeux par moment pour voir ce qui venait d'apparaître au centre de la pièce. J'ouvris un oeil, puis l'autre. Je vis alors une sorte de grande fontaine avec une porte en son centre. Elle était richement décoré avec des dessins de créatures avec de grandes ailes et de grandes dents, que l'on appelle communément . . . Non on allait pas croisé un .. . Non pas possible.

- Tu penses ce que je pense ? On va regarder à faire demi-tour non ? On va creuser ?

Je me retournais et je voyais les immenses murs. La pierre était très épaisse. Aller soyons optimiste, on va pas affronter un dragon ! Je me retournais vers Adelia pour écouter sa proposition.







"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mar 24 Déc - 11:42

Adelia Eckhardt et Kim Lewis
Personne ne croise votre chemin par hasard, et vous n'entrez pas dans la vie de quelqu'un sans raison, chaque rencontre a sa raison d'être.

Adelia continua de regarder les lieux. Ça ressemblait plus à un tombeau qu'à un endroit d'entraînement c'est tout ce qu'elle pensait en voyant cette statut planté là. Elle regarda les torches, brûler, réchauffer un peu l'atmosphère. Pour unique porte, celle qu'elle avait derrière elle, et qu'elles venaient de traverser ensemble. D'où aller surgir la créature sachant qu'il n'y avait pas d'autre porte . Elle tenait toujours fermement son épée. Kim lui fit observer que la créature ne pouvait pas rentrer dans cette pièce. Adelia haussa un sourcil et se tourna vers l'entrée principale. Plongée dans l’obscurité, cette dernière donnait l'impression que quelque chose allait en sortir. Et quand bien même cette créature ne pouvait pas rentrer dans cette salle, elle pouvait nullement et sans effort sûrement passer par le mur. Adelia fronça les sourcils à cette idée, mais si c'était réellement un endroit elfique, les murs étaient sûrement protégé pour éviter ce genre de situation. Elle soupira en sentant le sol bouger sous ses pieds. Elle se tourna lentement vers la scientifique qui était toute pâle, plantée là, elle devait encore avoir touché quelque chose et que, cette fois, elles allaient y passer. Visiblement, il sembla à que le sol commençait à s'ouvrir juste devant elles.

« - Vous savez vous n'êtes pas une enfant et moi non plus, je suis consciente qu'on est « fichu » ou peu importe le mot, je vous signale qu'une créature se trouve derrière nous depuis notre entrée dans cette grotte et je suppose qu'on va avoir une visite imprévue ! »

Elle remarqua elle aussi que les pierre bougeaient. En plissant les yeux elle vit que ce n'était pas du tout dû à son imagination. Quelque chose semblait vouloir sortir de terre, quelque chose qu'Adelia n'avait jamais vu. Quand finalement elle vit ce que c'était elle détailla longuement avant de s'apercevoir que c'était une sorte de fontaine. Brandissant son épée prête à l'action, Adelia savait éperdument ce qui allait en sortir. Les bruits venaient de dernière comme dans cette nouvelle chose devant eux. Elle ouvrit ses yeux, et resta sur le qui-vive. Laquelle des deux créatures allaient surgir la première. Kim ouvrit la bouche pour lui demander de faire demi-tour et si elle pensait la même chose qu'elle. Mais Adelia était concentrée sur le moindre bruit, et n'était pas tellement sûr que c'était un dragon. Quel était alors la seconde ? Une chimère ? Un griffon ? Un second dragon ? Un frisson parcourrait Adelia mais elle ne bougea pas pour autant. En même temps elles étaient dans un lieu d'entraînement qui sait sur quoi elle pourrait tomber.

« - Je sens qu'on va bien s'amuser ! »
©City pub

Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Lun 30 Déc - 18:35



∞ Intelligence collective ... ∞

De drôles de bruits surgirent dans la pièce. Je n'étais pas vraiment à l'aise d'autant plus que je ne savais pas d'où aller sortir la ou les créatures. Adelia était prête et serrait son arme prêt d'elle prête à se battre. Moi je n'avait rien à tenir fort contre moi donc je me retenais de crier et observer. Je pris quand même une potion, ça ne servait pas à grand chose vu que c'étaient des potions fertilisantes mais psychologiquement ça le faisait. J'aurais du y penser à mes potions défensives. Dorénavant, elles feront parties des choses essentielles à amener à caler avec toutes les autres dans mon sac qui était déjà bien plein. Je ne savais pas trop quoi faire et je mettais un peu ma survie entre les mains d'Adelia.

-S'amuser ? J'y réléchirais bien avant quand même, je regarde mais je ne vois aucun moyen de m'en sortir !  

Des bruits de pierres qui tombaient au sol attira mon attention. Je me retournais d'une manière brusque. Le mur était en train de se fendre et un rugissement très aigu me fit mal aux oreilles. Les pierres commençaient à se gonfler sous la pression qu'exerçait la créature à l'extérieur. Ni gargouille, ni chimère, ni même griffon, c'est un géant qui entra dans la pièce. Mais ce n'était pas un petit géant, vraiment très très grand. En comparaison, je faisais la taille de son petit doigt. Je ne pense pas vraiment que les elfes fassent ça pour entraîner leurs soldats, mon hypothèse serait fausse ? Je ne sais pas vraiment et au pire ce n'était pas le plus urgent. Son ventre faisait de drôles de bruit, j'ai supposé qu'il avait faim.

- C'est pas avec nous deux dans le ventre que tu vas faire ton repas. Par contre, j'ai des potions qui peuvent grossier des baies . . .  

Je n'étais pas une très grande diplomate mais je faisais mon possible? Je regardais aux alentours que la seconde créature ne vienne pas nous tuer alors que l'on est en train de négocier. Je regardais Adelia désespérée. C'est vrai que les géants sont impressionnants par leurs tailles mais je ne pense pas qu'il nous veuille du mal. D'ailleurs, je me demande bien comment il a pu arriver ici. La galerie est minuscule par rapport à lui.

- Ecoute, on est arrivé ici par hasard et on se demandait si tu savais où on était ? Et du coup on peut sortir ! C'est gentil de nous avoir fait un passage hein . . .  

Je me dirigeais vers la sortie, enfin ce qui allait nous servir de sortie en espérant que le géant ne fasse rien une fois que j'ai le dos tourné.

Spoiler:
 







"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Lun 30 Déc - 22:02

Adelia Eckhardt et Kim Lewis
Personne ne croise votre chemin par hasard, et vous n'entrez pas dans la vie de quelqu'un sans raison, chaque rencontre a sa raison d'être.

Adelia restait sur ses gardes, faisant tourner son épée, guettant le moindre mouvement. Le sol trembla de nouveau, les pierres tombaient une par une sur le sol. Adelia recula un peu mais ne regarda pas où était Kim, ne lâchant pas un seul instant ce qui commençait à s'ouvrir. Elle souffla en fermant les yeux. Non elle n'allait pas fuir, pas maintenant, elle allait rester, se battre pour vivre. Cette endroit n'était pas du tout un lieu d'entraînement pour les elfes. Il y avait bien le blason, ça ressemblait à ce que les elfes feraient, mais c'était loin d'être un lieu d'entraînement. À y réfléchir, c'était sûrement un endroit sacré protéger par une ou plusieurs créatures quelconques. Alors qu'une énième pierre tombait, Kim se mit à parler, lui relatant ce qu'elle venait de dire : s'amuser. Rajoutant même qu'elle ne trouvait pas d'issue dans cet endroit. Adelia roula des yeux et rapporta son attention sur ce qui allait surgir dans la seconde devant eux. Un grognement se fit entendre et Adelia grimaça, finalement ce n'était pas un dragon ou une autre créature avec des ailes, mais un géant. Adelia leva les yeux. Il touchait pratiquement le sommet de la pièce, mesurant pratiquement à vu d’œil, 4 ou 5 mètres de haut. Un bruit étrange fit irruption dans la pièce et se répercuta dans les pierres. Adelia en conclut que ça venait de son estomac à lui. Un autre grognement se fit entendre juste derrière elles, mais Adelia resta focalisé sur le géant. Elle avait vaincu des Orcs, des gobelins, elle avait vue des géants au loin, mais en combattre un était de pure fantaisie. Surtout pour aujourd'hui, Adelia ne pouvait mieux tomber. La jeune scientifique ne pu s'empêcher de lui parler, comme si c'était un animal de compagnie. Adelia soupira, cette fille avait-elle vraiment confiance en toute les créatures ? Avait-elle oublié qu'elles étaient dans une forêt obscure et que cet endroit était sûrement protégé par ce dernier. Kim ouvrit de nouveau la bouche pour demander son chemin à ce géant. Alors qu'elle se dirigeait vers ce qu'il avait fait comme trou, il se baissa et grogna face à elle. Adelia ouvrit de gros yeux et pointa son épée sur le nez du nouveau venu. Elle tira Kim en arrière.

« - ça vous arrive de réfléchir avant d'agir ? C'est un géant qui n'a pas une grande envie de parler avec nous ! À moins que vous avez envie de finir en poudre quelconque pour vos potions, je vous suggère de rester pas loin de moi ! »

Adelia n'avait pas lâché le géant un instant, ce dernier c'était redresser sur sa hauteur et bougea les pieds quand Adelia partie sur la gauche. La suivant du regard. Il n'était pas idiot mais vu sa hauteur elle pourrait le faire tomber. Avec un peu de chance, il allait tout démolir et elles pourraient sortir de ce lieu. Le géant grogna quand elle passa sous ses jambes, il essaya de la piétiner pour l’écraser. Alors qu'elle essayait de le faire tomber, un bruit sourd se fit entendre et les mur vibrèrent. La seconde créature cherchait à rentrer dans la pièce, elle avait hâte de se joindre à la fête. Elle enfonça son épée dans le pied droit du géant et il sautilla sur son autre pied en criant de douleur. Elle récupéra son épée qu'elle avait bien enfoncé dans le pied et égratigna la jambe gauche. Ce n'est pas avec ça qu'il tomba, il essayait de la chasser comme on chasse une mouche. Adelia eu le temps de se baisser quand la main du géant, passa juste au dessus d'elle. Elle roula et planta son épée de nouveau dans la jambe droite. Elle essaya cette tactique plantant son épée d'une à l'autre. Pendant ce temps, la seconde créature faisait vibré les murs mais Adelia ne fit pas attention. Elle courait dans tout les sens histoires de faire tomber le premier venu avant l'arriver du second. Mais c'était difficile à moins qu'il ne trébuche, Adelia n'en voyait pas la fin. Après une dernière roulade et un dernier plantage d'épée, le géant vacilla en tournant sur lui même et  s'écroula de tout son long, détruisant un des murs. Il grogna de douleur, Adelia s'approcha un peu sur la pointe des pieds et entendit un cri non loin. La seconde créature était avec elles à présent. Adelia se redressa avant de se retourner lentement. Le géant était évanouie. Le nouveau venu était haut sur patte. Adelia le détailla de ses pattes au corps puis remonta jusqu'à sa tête. Elle souffla en mettant sa tête à l'arrière. Une chimère, mais pas celle qu'Adelia avait vu dans les parchemins en dessins, celle-ci devait être le double de sa hauteur habituelle. 3 ou 4 mètres de haut et devait être l'animal de compagnie du géant. Adelia regarda rapidement la scène, l'animal avait une tête de lion et un serpent qui faisait sa queue. Elle chercha Kim des yeux en même temps. Elle brandit son épée devant elle, prête à recommencer une danse macabre avec celui-là aussi.

©City pub
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2397
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Sam 4 Jan - 17:39



Personne ne crois votre chemin par hasard
feat. Adelia Eckhardt




Moi qui voulais juste être sympathique avec les autres voilà ce que ça me gagne, bon il vrai que je n'avais pas bien cerné le géant. Je voulais croire qu'il résidait en lui une once d'amabilité mais je dois dire qu'Adelia était beaucoup plus terre à terre que moi sur ce géant. Alors que je voulais enfin sortir de ce lieu, on est retenu tous les deux par ce géant qui n'avait sans doute pas réagit à mes paroles mais qui avait réagi à celle d'Adelia. Je n'étais pas trop rassurer quand le combat s'engagea entre d'eux et je dois dire mon courage ne fut pas au rendez-vous ce jour là. Je regardais avec quelle habilité Adelia maniait l'épée, le jour où je serais me battre comme ça. Je me réfugiais derrière une colonne. C'était plus psychologique qu'efficace car ce n'est pas une pauvre colonne qui va stopper un géant. Mais j'avais confiance en Adelia et heureusement, elle me sauva une fois de plus la vie. Je lui suis vraiment redevable mais comment, on en est pas encore là. Le géant finit par s'effondrer au sol dans un fracas pas possible heureusement que je sais courir vite sinon je ne pourrais pas raconter cela à l'heure actuelle.

J'en avais marre de passer pour le boulet de service mais en même temps la situation ne m'aidait pas à avoir mon heure de gloire devant les yeux d'Adelia. J'allais la remercier et lui proposait de fuir de là mais les événements avaient décidés du contraire. L'autre créature était déjà entrer dans la salle. Je n'en croyais pas mes yeux lorsque je vis la créature. J'aurais tant de choses à retranscrire quand je reviendrais chez moi ! Faut pas que j'en perde une miette. Encore une fois, je fais profil bas, je ne sais pas me battre, pas pour le moment et bien sûr, mon seul moyen de défense, les potions ne sont pas à ma porter à ce moment, d'ailleurs, je n'en avais même pas emmener. Je regardais Adelia qui me cherchait du regard. Je sortis de ma cachette quelques secondes à peine pour ne pas qu'elle s'inquiète pour moi. Je ne connaissais pas grand chose sur les chimères, à vrai dire toutes ces créatures me dépassent, pour moi ce n'était que des légendes avant que je découvre ce monde. C'est vraiment incroyable d'être ici, en tant que scientifiques, car Adelia, je ne pense pas qu'elle trouve cela incroyable de son point de vue, surtout en ce moment. j'évitais de parler. Je n'allais pas lui dire d'être forte, ça serait vraiment abusé. Je la regardais juste combattre et aider comme je peux.


- Attention, à ta droite ! Moins une, essaye de lui brûler les yeux, tu as un flambeau derrière toi !  

Je ne sais pas si mon aide était cruciale, j'avais les idées, faute de combattre




© Code Anéa - N-U


"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 5 Jan - 18:06

Personne ne croise votre chemin par hasard...
« Kim et Adelia »
Adelia jeta un rapide coup d'oeil au géant, qui ne semblait plus bouger. Mais pour combien de temps encore, il allait rester dans cette position. Mais pas le temps d'y réfléchir plus longtemps, un second cri au loin la fit dresser la tête derechef. Elle serra son épée, la fit tournée sans effort avec son poignet. Cherchant encore Kim du regard. Elle la vit, finalement alors qu'elle allait l'appeler. Cacher derrière des débris de colonnes. Elle soupira en secouant la tête et se mit en quête de la seconde créature qui avait disparut de son champ de vision. Quand elle avait dit qu'elle allait s'amuser, elle le pensait vraiment, elle s'était bien amuser avec le géant. Mais pas le temps de se remettre de se dernier, il fallait en finir avec l'autre. Elle monta en hauteur et le vit enfin, il se tourna vers elle et avec de l'élan ce dernier lui fonça dessus. Adelia eu juste le temps de se baisser en levant son épée. Elle se redressa et se tourna derechef vers la chimère. Elle avait réussi qu'à la blessé rien de plus, sur une de ses pattes arrière. Ce qui la faisait un peu boiter et grogner de plus belle. Elle revient enfin à la charge et Adelia garda son épée droit devant-elle à deux main. Ne perdant pas le fil ni la bête des yeux, histoire que cette dernière s'empale dans son arme. Se fut le cas et Adelia lâcha son épée avant que la chimère ne s'éloigne avec. Elle s'empara de sa dague et se remit à sa recherche avant d'entendre Kim lui crier de faire attention sur sa droite et de lui indiquer de lui brûler les yeux. Adelia n'avait jamais vu une telle créature. En effet, en détournant la tête, la créature revenait, l'épée dans le flan gauche, comme si ce n'était qu'une simple écharde. Adelia roula sur sa droite tout de même passant sous la chimère et récupéra son épée en tirant de toute ses forces. Elle n'avait pas froid aux yeux, le danger la rendait vivante. Elle lança sa dague et courut jusqu'à la créature en appuyant ses pieds sur les parois à sa gauche pour prendre un peu d'élan, lame de l'épée vers le bas. Elle planta son épée à deux mains et par la peur, la créature s'éloigna, l'épée dans le dos. Elle n'était pas si facile que cela à vaincre. Adelia s'approcha d'une autre parois et attrapa une torche, elle allait écouter ce que cette scientifique lui avait dit de faire. Tendant l'oreille, elle resta aux aguets, avançant doucement. La créature apparut alors sur sa gauche debout sur des débris et ni une ni deux elle brandit la torche qu'elle détenait, lui enfonçant vers ses yeux. La chimère hurla de douleur. Adelia lâcha la torche et se mit à réfléchir un instant pour pouvoir récupérer son épée. Elle refit se qu'elle avait fait pour enfoncer son épée, prenant de l’appui sur les parois étroit et détruit de toute part. Sur son dos, elle attrapa son épée et si accrocha quand la bête se défoula dans tous les sens. Adelia fit un vole plané et se retrouva un peu plus loin. Avec difficulté, elle se redressa et retourna à l'attaque. Remontant de nouveau sur la créature, se tenant fermement à la crinière pour récupérer son épée et de descendre puis planter l'épée dans la gorge pour la laisser quand la créature s'écroula. Elle se laissa tomber sur le sol, essouffler et remarqua que son bras droit saignait.

« - Je t'avais bien dit qu'on allait s'amuser ! »

Elle avait lancé cela d'un ton ironique en essayant de se relever avec difficulté encore. Elle avait la tête qui tournait.
©City pub
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
[TERMINE] Personne ne croise votre chemin par hasard... [Kim Lewis et Adelia Eckhardt]
Scientia Magicam :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» Jena - La lumière qui éclaire ton chemin /en cours/
» Nai Anar caluva tielyanna !
» Jouer sous les étoiles [feat. Abraxas] Bisounours passez votre chemin, Merci
» Passez votre chemin, c'est une mission pour moi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-