AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Bestiaire  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[TERMINE] Personne ne croise votre chemin par hasard... [Kim Lewis et Adelia Eckhardt]
 :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3


Invité
Invité

Jeu 3 Avr - 11:43




Personne ne croise votre chemin par hasard...

De retour dans l'écurie, Adelia posa les sacs au sol et observa les réactions de Kim en lui souriant. Cette dernière regardait au-dessus de son épaule et Adelia remarqua qu'on l'avait suivi. Elle ne l'avait pas sentie approcher derrière elle. Il pouvait marcher d'un pas silencieux pour qu'elle ne l'entende pas ou bien, elle était tellement ailleurs depuis ce que Kim venait de faire, qu'elle n'avait pas vraiment fait attention. Elle avait sourie à la scientifique, pour la rassurer, pour que cette dernière ne s'inquiète pas. Mais maintenant que Tyler se situait de nouveau dans la même pièce qu'eux, Adelia était encore sur ses gardes. Pas seulement pour protéger la scientifique, mais pour se protéger elle-même. Elle avait aussi des pouvoirs, et il pouvait tout aussi bien les garder pour les vendre aux plus offrants, ou aux sorciers noirs. Kim n'était pas qu'une simple herboriste ou scientifique, elle avait autre chose en elle. Adelia écouta Tyler, qui était surpris de les voir déjà partir. Il leur tendit des amulettes, Adelia hésita un instant de les prendre, après tout, qui lui dit que ce n'était pas une de ces amulettes qui changent les orcs. Elle plissa les yeux en regardant les amulettes en questions. Aucunes des deux ne ressemblaient à celle qu'elle avait déjà vue. Il leur expliqua que la magie noire peut être dangereuse et que la magie de Kim pouvait les mettre en danger. Adelia écouta la fin de son discours, alors qu'il disait que ces amulettes pouvaient être des canalisateurs avant de leur lancé que même si elle ne lui faisait pas confiance, elle pouvait faire ce qu'elle veut des amulettes. Kim lui dit merci et se tourna vers Adelia pour lui dire de partir maintenant. Cette dernière se tourna vers la scientifique et hocha tout simplement la tête en soupirant. Elle prit les amulettes.

« - Je n'ai pas confiance en toi pour m'en servir, mais merci tout de même de ton hospitalité peu commode de cette nuit ! »

Elle tourna les talons et suivait déjà Kim en glissant une des amulettes dans son sac et tendit la seconde à Kim. Elles marchèrent sans vraiment se parler, Adelia prenant les devant, la main posait sur le pommeau. Cela faisait plusieurs lieues qu'elles marchaient et Kim s'approcha d'elle pour lui montrer un lapin. Doucement, elles s'arrêtèrent de marcher, et Adelia sortit sa dague, observa longuement le lapin qui avait relevé la tête et elle lança sa dague. Elle finit par aller le chercher sans ciller et fit signe à Kim de la suivre dans les sous-bois. Elle alluma un feu avec ses propres moyens.

© fiche réalisée par Ell.

Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2355
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Sam 5 Avr - 20:00



Personne ne croise votre chemin par hasard

Feat. Adelia & Tyler




Tout semblait avoir repris son cours comme si de rien n'était. Nous avions regagner la route, je parlais peut être un peu moins à présent mais Adelia était toujours vigilante sur les alentours. Je prenais l'amulette elle me la tendait. Je ne la mettais pas au cou. Bien qu'il se soit excusé avant que nous partions et nous a salué, je ne lui faisais pas confiance et je me fiais également au ressenti d'Adelia qui n'était pas bon à son égard. Le silence dura encore un peu et Adelia assimila la présence de ce lapin avec une potentialité de manger. En peu de temps, le lapin fut en broche en train de dorer au dessus du feu qu'Adelia venait d'allumer. Il faisait maintenant nuit. Je repensais à cette journée en perdant mon regard dans les flammes. C'est reposant de voir crépiter un feu . Tout cela allait réellement se terminer ainsi ? Je voulais que nous restions en contact avec Adelia. Je ne savais pas trop comment entamer une éventuelle conversation. Je la remerciais quand elle me tendit un morceau de lapin. Je plantais mes dents dans la chair cuite et je suis surprise, le lapin avait vraiment bon goût, pourtant, je serais plutôt de celle qui pense que la cuisine moderne et bien meilleure que la cuisine artisanale. Je me trompais sur ce point.

- Tu arriveras à retrouver votre chemin pour retourner à Ad'Lucem, on n'est bien loin des sentiers de grands passages. Tu résides où exactement ? J'aimerais bien passer te voir . . .

Je faisais un sourire un peu gêné. Je savais qu'Adelia n'était pas du genre à se confier ni à former si facilement des liens d'amitiés. Je continuais de manger. Je regardais autour de moi. J'avais peur de toutes créatures qui pouvaient surgir. Je crois que cette journée m'a rendu un peu paranoïaque sur les bords. Sans doute, cela sera une bonne chose pour moi, je serais plus vigilante à l'environnement qui m'entoure. Je réfléchissais à tout ce que je devais faire en rentrant. Je devais reporter sur papier toutes les créatures que j'avais pu voir aujourd'hui, j'étudies mes pouvoirs d'un peu plus près, que j'apprenne à me défendre et que je commence d'organiser mon premier retour dans le monde non magique. Les prochaines semaines seraient bien chargées sans aucun doute. Bien que la journée soit assez chargée en événement, je dois dire que j'avais toujours une bonne énergie. Est-ce que mon potentiel magique marchait aussi comme l'adrénaline ? C'était une question parmi tant d'autres que je devrais me poser sur mon pouvoir.




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia


"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 6 Avr - 11:26




Personne ne croise votre chemin par hasard...

Adelia plaça trois branches autour du feu, qu'elle avait ramassé non loin d'elle, et attrapa le lapin. Ce n'était pas la première fois qu'elle chassait ce genre d'animal et le préparer était un jeu d'enfant pour elle. Elle finit par le placer au-dessus du feu, attendant qu'il cuit. Elle jeta quelques coups d’œil vers Kim, elle n'avait pas encore confiance en cette jeune femme. D'abord, elle l’entraînait dans un lieu insolite, puis dans un autre, et à présent cette dernière sortait de la magie de ses mains. Adelia plissa les yeux puis regarda ses propres mains sans rien dire. Elle-même ne savait toujours pas qui elle était, quand bien même quelqu'un finirait par lui dire. Elle attrapa le lapin et avec sa dague en coupa un assez gros morceau avant d'en tendre un bout à la scientifique. Elle repensa aux paroles du jeune sorcier noir et médita dessus pendant un instant en se perdant dans les flammes, avant d'être couper dans ses réflexions par Kim. Cette dernière lui demandait si elle allait pouvoir retrouver son chemin pour retourner à Ad'Lucem et lui demander où elle résidait. Pour toute réponse, Adelia mangea son morceau de lapin en regardant encore les flammes. Elle réfléchissait à la manière la plus simple de dire à cette jeune scientifique de ne plus l'approcher. Pourtant, dans un sens Adelia avait besoin de quelqu'un qui soit comme elle, mais pour ça, il fallait qu'elle sache qui elle est elle-même. Elle tendit l'oreille pour guetter le moindre bruit, puis reprit son attention sur Kim. Elle en avait pas peur, mais si cette dernière l'attaquait, elle ne serait pas comment se défendre face à ça, pas comme Tyler qui avait repoussé chaque attaques sans ciller. Elle grimaça en songeant à son énergie, à quoi pouvait-elle servir à part louper sa cible ? Faire fuir les gens ? Ou bien, juste d'apprendre à la contrôler. Adelia soupira et coupa un second morceau de lapin.

« - Je repère facilement mon chemin quand je connais bien les lieux, donc, oui je retrouverais le chemin demain matin dès l'aube ! Je réside à une journée à cheval d'Ad'Lucem, dans le sud, un village où il y a peu de paysans ! »

Sur ces mots, elle mangea le second morceau qu'elle avait découpé et en coupa plusieurs pour le reste. La nuit était noire et sans lune apparente, seul le feu éclairait cette soirée. L'ombre des arbres et leurs grincements ne rassuraient pas tellement les lieux, elles pouvaient se faire attaquer si facilement dans ces lieux.

« - Nous arriverons certainement demain à la tombée de la nuit, à Ad'Lucem, si nous ne faisons pas trop de halte en chemin ! On ferait mieux de dormir maintenant ! »

Elle se leva et s'éloigna un peu du feu avant de s'installer avec son sac. La nuit était fraîche, mais pas au point d'avoir aussi froid. Elle resta assise, enleva son épée, la plaça près d'elle et s'allongea sur le dos. Il y avait peu d'étoile dans le ciel et il était nuageux.

© fiche réalisée par Ell.

Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2355
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Dim 6 Avr - 18:17



Personne ne croise votre chemin par hasard

Feat. Adelia & Tyler




Le silence régnait en maître sur la sombre forêt. Je ne n'avais rien d'autre à ajouter à ce que venait de dire Adelia. Il était temps pour moi de fermer les yeux, de dormir. Je finis mon morceau de lapin et une fois rassasiée de ce met, je me blottis contre un tronc d'arbre non loin du feu. Couchée sur le dos, j'observais le ciel. Il y avait tant d'étoiles comparées au nôtre. Aucune pollution lumineuse, tout est si sain ici , pas de grandes entreprises et une vie tellement plus simple quand on y pense. J'avais obtenu ce que je voulais, je savais où elle habitait. Je lui rendrais donc visite à l'occasion. J'essayais d'écouter les bruits alentour. Je fermais donc les yeux et portais mon attention sur mon ouïe. J'écoutais le crépitement du feu, des battements d'ailes d'oiseau qui virevoltaient d'arbre en arbre. J'essayais de me concentrer un peu plus, je me détendais en prenant de grandes inspirations. J'entendais alors le bruit d'un cours d'eau, assez loin de là où nous sommes. Et puis, j'écoutais également un bruit d'un petit rongeur qui gratte dans son terrier, d'une chouette aussi. C'était incroyable, j'avais dont la capacité d'entendre mais aussi de former des images mentales de ce que j'entends. Je rouvris les yeux et me tournais brusquement vers Adelia. Elle regardait également le ciel, pensive.

Je fermais les yeux pour la seconde fois et commencer de rêver. Je revoyais la scène où la grange de Tyler partait en morceau de planche à plusieurs lieues à la ronde. Adelia qui me parlait. . . Les premiers rayons du Soleil me réveillait le lendemain matin. Adelia était déjà bien prête et plus réveillée que moi. Elle regroupait ses affaires. Je fis de même et je vis que je n'avais plus d'eau. J'essayais de me concentrer comme la veille pensant à ce ruisseau. J'écoutais de nouveau l'eau coulait non loin d'ici et c'était la direction d'Ad'Lucem. Je voyais également qu'Adelia n'avait plus beaucoup d'eau. Je me tournais vers elle.

- Nous allons trouver de l'eau sur le chemin, je le ressens en moi, je crois que je me découvre de nouvelles capacités. . . Mais je viens seulement de réagir tu avais bien sous entendu que tu en possédais aussi il me semble, comment tu as appris à la maîtriser ? Et c'est vrai que tu es une fée ?

Ses souvenirs me revenaient que maintenant, pourtant j'étais bien consciente lorsque Tyler les avait prononcés, sans doute est-ce l'utilisation de mes pouvoirs qui m'a fait oublié ce passage, ou bien Tyler voulait me cacher l'existence des êtres magiques. Nous étions finalement dans la même situation. Nous reprenions la route. Je ressentais le son du cours d'eau qui devenait un peu plus fort, nous nous en approchions, j'avais un don avec la nature on dirait.



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia


"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 6 Avr - 21:17




Personne ne croise votre chemin par hasard...

Le silence régnait dans cette partie, pas un bruit ne filtrait cette nuit calme, Adelia regardait le ciel, sans bouger. Elle était surtout sur ses gardes au moindre petit bruit, mais rien ne semblait filtrer. Elle  entendit quelques bruissements non loin d'elle et détourna la tête pour voir que Kim allait se reposer. Dormir un peu lui ferait du bien, surtout qu'elle avait passé une nuit blanche la veille, guettant Tyler, craignant que ce dernier allait les attaquer ou pire encore. Mais il les avait juste enfermées pour la nuit, pour quelle raison ? Là, la question resterait sans réponse. Elle se sentit alors glisser dans un sommeil sans rêve.

Les premières lueurs du soleil, réveilla Adelia. Elle se passa une main sur le visage et ouvrit les yeux en grimaçant. Elle se frotta les yeux et se leva d'un bon, ramassa son épée qu'elle passa autour de sa taille puis prit son sac. Elle dispersa les cendres du feu, il n'était plus temps de rester ici désormais, il était surtout temps de reprendre la route, pas le temps de manger. Elles mangeraient sur la route en attendant la prochaine halte. Elle soupira et se recoiffa tant bien que mal, faisant assez rapidement des tresses à quatre brins.

Kim se réveillait à son tour et semblait être dans ses pensées ou alors se concentrer sur quelque chose de précis. Adelia n'essaya pas de comprendre son comportement, préférant réunir encore ses affaires. Elle avait trouvé un arbuste avec quelques mûrs, qu'elle avait glissé dans son sac. Elle écouta alors ce que disait Kim, se découvrant une capacité à ressentir les sources d'eau non loin. Adelia la détailla longuement sans comprendre d'où elle voulait en venir sur le fait qu'elle était une fée. Le sorcier en avait fait la remarque, mais elle n'y croyait pas un mot. Elle souleva un sourcil en repensant alors qu'elle lui avait demandé comment elle maîtrisait ses dons. Elle hésita de lui en parler, mais au point où elle en était.

« - Je ne maîtrise rien du tout, je n'ai que deux dons... la téléportation et l'énergie et à la moindre colère tout se déclenche et je ne peux rien contrôler ! Une fée ? Tu parles comme ce sorcier. Ai-je l'air d'une fée ? Je n'en ai jamais vue, sauf en dessin que ma mère me dessinait... »

Elles reprirent la route sans attendre et se dirigeaient alors, en direction du cour d'eau, histoire de remplir les gourdes d'eau fraîche pour le reste de leur voyage. Elles y arrivèrent au bout d'un certains moments et Adelia s'en approcha. Elle s'accroupit et remplit sa propre gourde. Elle en but un peu avant de la glisser dans son sac en soupirant. Elle regarda autour d'elles, en marchant vite, elles arriveraient peut-être avant la nuit, mais elle n'était pas sûre que Kim arriverait à suivre.

© fiche réalisée par Ell.

Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2355
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Dim 6 Avr - 23:43



Personne ne croise votre chemin par hasard

Feat. Adelia & Tyler




Je voyais bien qu'Adelia n'était pas du genre confidente mais je pensais que j'arrivais un peu à la décontractée vis à vis des autres personnes. Je commençais également à cerner un peu plus qui elle était. Je ne sais pas si l'on pourrait pourtant de réel amitié entre nous, mais ce qui est sûr c'est que quelque chose nous liait. Restant un peu distante, elle finit malgré tout par me parler de ses dons. Elle me dit qu'elle n'en possédait que deux la téléportation et l'énergie me dit elle. Tout comme ce n'est que la colère qui peut en être l'origine. Je comprends un peu mieux pourquoi elle comprenait plus amplement la situation dans laquelle je me trouvais. Quant à sa nature féerique elle la réunirait complètement, ce qui tout bien compté ce comprenait bien. Tout comme elle, mon stéréotype de la fée avec de petites ailes et une baguette magique ne collait pas à l'image de femme courageuse et combattante qu'Adelia renvoyait. Nous avons trouvé le ruisseau et repartons d'un pas un peu plus soutenu notre chemin.

Nous marchions drôlement vite mais je comprenais pourquoi Adelia avait augmenter notre vitesse de marché. Cela faisait plusieurs jours que nous étions partis. Sans doute avait elle des personnes qui l'attendait ou tout bonnement autre chose à faire. Je suivais sans rien dire, mon silence allait devenir suspecter à force de se prolonger. Bientôt, nous retrouvions des paysages un peu moins sombres et lugubres nous étions de retour en terres humaines. Les fleurs écloses, les chants des oiseaux, qu'il était bon de revenir chez soi. Ad'Lucem n'était plus très loin à présent nous y arriverons sans doute à l'heure du déjeuner. C'était tout de même agréable de faire un trajet sans encombre. On continuait notre route, on croisait de nombreux commerçants, des gardes montés.

- Je pense qu'il y a une fête au village vous êtes au courant ?

Je réfléchissais aux dernières rumeurs qui avait circuler dans ma boutique mais je ne me souvenais pas de quoique ce fut concernant une fête. Ceci était quand même étrange cela ne faisait pas si longtemps que nous étions parti enfin il ne me semble pas. Je marchais tout en élaborant des théories sur cette fête, il faut dire que je n'étais pas vraiment à même de savoir quelles fêtes se déroulent dans leur pays, cela fait pas encore un an que je suis arrivée.



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia


"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Lun 7 Avr - 13:38




Personne ne croise votre chemin par hasard...

Une fois que les gourdes furent remplies d'eau et après une halte de quelques minutes, elles reprirent leur marche en direction d'Ad'Lucem. Adelia avait pris un rythme rapide, sans se retourner pour voir si oui ou non Kim suivait bien son pas. Il n'était pas question qu'elles fassent encore une halte, pas maintenant en tout cas. Elle espérait surtout atteindre un certain point avant d'en faire une. Elle avait juste hâte de repartir dans l'autre sens, chasser quelques choses de plus impressionnant, même si les créatures qu'elle avait combattues lui avait suffit pour un temps. Elle soupira en se retourna, regardant si Kim était toujours derrière elle et ci cette dernière n'avait pas fait ami amie avec un gobelin de passage. Les bois étaient moins sombres tout en continuant dans cette partie des bois, elles croisèrent quelques commerçants, semblant se diriger vers le village en question. Elles y étaient presque, du moins, Adelia l'espérait, si elles y arrivaient avant la tombée de la nuit, elle pourrait repartir avec des provisions des marchands en direction d'une autre contrée. Il n'était pas question qu'elle reste à Ad'Lucem. Elle n'était pas recherchée, mais elle ne pensait pas faire une halte d'une nuit, préférant surtout dormir à la belle étoile. Elle avait bien sa famille à aller voir, mais préférait éviter d'y retournait pour le moment. Elle allait bien finir par entendre une quelconque histoire dans une auberge et partir dans la direction indiquée par un villageois. Elle écouta la voix de la jeune femme derrière elle, lui demandant si elle avait entendu parler d'une fête de village.

« - Non, je ne suis jamais là, et je ne compte pas rester en ce lieu !! »

Elle pressa un peu plus le pas. S'il y avait des villageois et des commerçants, c'est qu'elles n'étaient plus vraiment très loin. À vrai dire, elle commençait à reconnaître les lieux alentours. Ad'Lucem se découpait devant elles, dans un groupe de maisons et de commerçant qui criaient. Elles passèrent juste à côté, Adelia ne leur jeta aucun regard et continua droit devant-elle puis s'arrêta sur la place, observant les marchants. La journée n'était même pas terminée, tout compte fait, Adelia avait mal calculé le fait d'arriver sûrement en soirée au village, tant mieux, elle pourrait repartir ou alors rester encore un peu, juste pour ce soir. Histoire de dormir dans une auberge du coin.

« - Te voilà arrivé à Ad'Lucem ! »

© fiche réalisée par Ell.

Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2355
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Mar 15 Avr - 17:06



Personne ne croise votre chemin par hasard

Feat. Adelia & Tyler




Ad'Lucem cela semblait une éternité que je n'avais pas vu la ville dans laquelle je passais la plupart de mon temps et la première que j'avais découverte en arrivant ici. Je sentais bien qu'Adelia était soulagée de revoir des gens civilisiés et moi aussi à vrai dire. Elle me dis qu'elle ne restait pas pourtant je ne voulais pas que nos adieux se fassent ici au beau milieu de la rue. Cependant, je ne savais trop comment retenir Adelia encore quelques temps, juste le temps de s'amuser après la dure journée que nous avons passé. Elle était du genre libre comme l'air et c'est un côté de sa personne qui me plaisait bien et que j'enviais un peu en quelque sorte. Nous marchions côte à côte dans les rues d'Ad'Lucem même si je n'étais plus vraiment avec elle. Je me sentais éternellement redevable envers elle mais je n'avais rien à lui offrir qui puisse compenser tous les services qu'elle m'a déjà rendu.

- Tu dois être épuisée après une telle marche, je suis à bout de force de mon côté donc tu dois être un minimum fatigué. Les auberges sont chères à Ad Lucem comme dans toutes les grandes villes et il n'est pas très apprécié que les gens ne restent qu'une nuit. Je te propose de venir chez moi pour cette nuit, je te dois bien cela non ? Je sais mieux cuisiner que je me défends ne t'inquiète pas pour ça . . .

Je riais de ces derniers mots et j'essayais d'établir une véritable confiance entre Adelia et moi. Je posais mes yeux dans les siens. Je voyais en elle l'hésitation mais je faisais ma tête de petit chiot avec un sourire en coin. J'avais déjà plein d'idées en tête sur notre soirée si Adelia accepte. Je voulais marqué le coup, faire quelque chose dont elle se souviendra toute sa vie, du moins pendant une période. Je devais aussi équilibrer les bons moments avec les mauvais que je venais de lui faire passer. Les habitants du village commençaient à mettre en place les stands pour la nourriture, les danses, la musique. J'adore les fêtes dans ce monde, elles sont bien plus festives que les autres et plus collectives également, et les jeunes hommes y sont bien plus beau. Peut être nous irons, tout dépend de ce qu'Adelia souhaite, je ne l'obligerai pas non plus.

- J'habite à quelques pas encore d'ici, une petite chaumière à la liserée de la forêt, ce n'est pas loin, on y est en cinq minutes ! Tu es d'accord ?



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia


"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mar 15 Avr - 19:11




Personne ne croise votre chemin par hasard...

La marche, l'attaque dans la grotte, l’inquiétude de ses rencontres avec le sorcier noir et cette scientifique, l'avait, en effet, fatiguée malgré tout. Adelia jeta un coup d’œil aux alentours, les villageois allaient sûrement fêter les récoltes qu'ils ont eues cette saison comme chaque année. Elle regarda chaque établi, se demandant si sa famille était dans le coin pour l'occasion. Elle croisa les bras en fronçant les sourcils. Ad'lucem était immense et elles se situaient au centre, près de la grande fontaine où des marchants commençaient à crier et d'autres mettaient en place leur stand de légumes ou de fruits. Si sa famille était là, elle les repérerait sûrement. Mais elle ne semblait pas être là ou pas encore. Elle écouta alors Kim, alors qu'elles s'étaient un peu éloignées. Elle l’incitait à rester dans la capitale pour cette nuit, que les auberges étaient bien chères et qu'elle voulait bien l'héberger. Adelia la détailla un instant puis reprit son attention sur la ville. Les paysans qui ne semblaient pas se préoccuper des villages alentours ou des attaques de certains, les enfants qui couraient partout et d'autres poursuivis par les soldats. Elle soupira hésitante. Elle n'avait pas grand chose en sa possession pour une chambre à l'auberge ou bien pour un repas et c'était vrai qu'elle était fatiguée. Elle regarda Kim enfin alors que cette dernière reprenait la parole et semblait insister. Adelia roula des yeux. Elle était déjà restée dans les environs d'Ad'lucem, il y a plusieurs semaines, elle avait aidé un jeune voleur qu'elle n'avait jamais revu par la suite, elle pouvait bien rester pour cette nuit et repartir avant l'aube.

« - D'accord, ça va ! Je reste seulement pour cette nuit, Pas plus ! Dès l'aube, je quitte la ville ! Je ne vois pas mon intérêt de rester une journée de plus dans les environs ! Je ne suis pas du genre à m'éterniser sur place ! »


© fiche réalisée par Ell.

Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2355
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Mer 16 Avr - 21:38



Personne ne croise votre chemin par hasard

Feat. Adelia & Tyler




Pas facile d'inviter quelqu'un qui est aussi libre que l'air mais finalement, Adelia avait décidé de rester avec moi pour la nuit, et j'en été ravie. Elle regardait toutes autour d'elle comme si elle n'avait jamais eu la préparation d'une fête jusqu'à lors. Je continuais de me frayer mon passage dans la foule, les gens afflués de toutes parts pour préparer la fête du village. A cette époque les fête de village n'avait rien à voir avec nos minables fêtes foraines. Elles se déroulaient sur plusieurs jours et leur renommé allait bien au delà des remparts de la ville. J'admirais les animations qui commençaient d'éclairer les rues. Et puis, nous nous éloignons mais le fait de m'en éloigner faisait naître en moi le sentiment d'un enfant que l'on empêche de faire ce qu'il veut. D'un côté, je voulais rester m'amuser car j'en avais bien besoin, me changer les idées, rire alors que la vie n'est pas forcément joyeuse. Mais l'autre côté, c'est Adelia, je n'allais peut être plus la revoir et je ne pouvais pas la laisser alors qu'elle était fatiguée et que je lui devais tant. Bientôt nous franchis le pont qui chevauche la rivière qui entoure Ad Lucem et qui délimite également la sortie de la ville. Nous prenons alors le chemin qui conduit à chez moi. Il ne fait pas très clair, heureusement que je n'habite pas loin. Après quelques mètres, on arrivait chez moi.

Je prenais les clefs dans mon sac à dos et je les mettais dans la grosse serrure de la porte. Je tournais la clef et poussais la porte. Machinalement, je touche le mur en entrant, une habitude que j'ai pris mais dans ce monde, il n'y a pas d'interrupteurs. Je prends alors l'ancêtre de l'allumette, une petite boîte métallique fabriquée par les nains et qui fournit une étincelle et j'allumes les bougies, les lampes à huile et les torches pour éclairer les pièces. Je propose à Adelia de s'asseoir à la table. C'était une table assez robuste taillée directement dans le tronc d'un grand chêne que le voisin m'a offert. Je regarde ce que j'ai encore dans le garde manger. Je l'ouvre. A ma plus grande surprise, il est vide, complètement vide, rien. Je vois une lettre déposée au fond. Je me retourne vers Adelia d'un air désolé. Il est écrit sur la lettre : "Il ne faut pas laisser une maison trop longtemps sans personne, surtout dans nos régions. Ce n'est que de la nourriture, la prochaine fois, ce sera les meubles. Prenez en compte cet avertissement." Choquée, je le lis à voix haute à Adelia. Je pris une torche et sortie dans le jardin et ramassé quelques légumes du jardin. Je récupérais également la viande séchée que je laissais dans un coffre bien fermée, car la viande est un met précieux ! Je reviens chez moi et fait remarquer à Adelia que nous pourrons quand même manger ce soir. De la cuisine, je vois Adelia et peut lui parler. Je commence de préparer les légumes.

- Tu as de la famille dans la région ? 



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia


"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Ven 18 Avr - 10:50




Personne ne croise votre chemin par hasard...

Et c'était vrai, Adelia ne pouvait pas rester un instant sur place. Quand sa mère lui avait dit de venir avec elle pour travailler au château, Adelia ne pouvait pas rester en cuisine plus de cinq minutes, s'en devoir visiter les lieux. Ouvrant chaque porte, découvrant des passages secrets, ou encore surprenant des servantes qui discutaient. L'envie de quitter son village l'avait alors pris et quand le secret sur sa vraie vie lui avait été annoncé, elle était partie. Pas à cause du fait qu'elle était la seule à avoir des pouvoirs ou du fait qu'elle ne se sentait plus à sa place, mais elle avait besoin de liberté. En même temps, apprendre qu'on est différente de ses frères, donnent envie de découvrir un peu d'horizon. Elle soupira en suivant Kim qui ne parlait plus. Les festivités prenaient forme, Adelia se souvenait de son enfance, elle avait tout de même déjà participé aux fêtes de ce village avec sa famille. Elle huma l'air en sentant l'odeur d'épice. Elles arrivèrent devant une grosse porte en chêne et vit la scientifique l'ouvrir. En entrant dans la demeure, Adelia pensait voir des fioles, ou que l'endroit serait sombre et sentirait bizarre, mais se n'était pas du tout le cas. La maisonnette était ouverte et éclairée, et n'était pas ce genre d'endroit sombre et lugubre des sorciers noirs. Adelia reprit son attention sur Kim qui sortait un objet de métal, qu'elle gratta pendant quelques secondes pour allumer les bougies et d'autres objets qu'Adelia n'avait jamais vue. Kim lui proposa alors de s'installer à la table, ce qu'elle fit. Elle entendit quelque chose grincer, puis le silence et enfin la voix de la scientifique lui lire un parchemin. Quelqu'un était venu lui enlever sa nourriture, et que la prochaine fois ce serait les meubles. Adelia jeta un regard sur la maison, celle de ses parents n'étaient pas si grande. Elle se souvenait très bien de la maison de ses parents, éloignée du village. Et heureusement, sinon elle aurait été brûlé pour avoir les dons qu'elle a. Elle écouta alors la jeune femme, l'assurant qu'elles allaient tout de même pouvoir manger. Il y eut un moment de silence puis kim reprit la parole, lui demandant si elle avait de la famille. Adelia hésita, après tout elle ne savait toujours rien de cette scientifique, elle pouvait être aimable juste pour la piéger pour lui voler ses pouvoirs. Elle secoua la tête de gauche à droite.



« - Oui, j'ai encore mes parents et j'ai des frères, dans un village plus éloigné de celui-ci ! Ils devraient passer dans ce village pour les festivités des récoltes ! »


© fiche réalisée par Ell.



Dernière édition par Adelia Eckhardt le Ven 18 Avr - 16:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2355
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Ven 18 Avr - 13:52



Personne ne croise votre chemin par hasard

Feat. Adelia




Notre repas était fin prêt et je posais les deux assiettes sur la table. J'avais terriblement fin. Je m'asseyais alors en face d'Adelia sur le banc en bois qui entourait la table. Elle me répondit. Je fus quelque peu surpris de sa réponse. Par sa nature si évasive, je voyais plutôt quelqu'un de solitaire sans personne de proche, enfin de compte elle avait sa famille qui résidait non loin de là. La région de Podendril est grande mais il est vrai que la fête réunie beaucoup de monde. Je me demandais s'il fallait que l'on aille à la fête, finalement, je suis sûre qu'elle ne serait pas contre l'idée, j'ai le temps de me décider, j'attends la fin du repas.

- Viande de lapins avec des haricots du jardin, sauce mandragore et menthe avec quelques épices. J'espère que tu aimeras ! Les personnes qui sont déjà venues ici m'ont jamais fait de reproches, à moins qu'il n'osait pas. Je voyages assez souvent, je les ais peut être pas croisé. Moi aussi j'ai encore mes parents et j'ai un frère également, comme quoi, mais contrairement à toi, ils sont loin, bien loin d'ici, je ne les ais pas vu depuis de longs mois, cela fera un an en août ! Enfin bon, je me suis fait plein de nouvelles connaissances. J'ai même rencontré un jeune homme, il est super beau, tu verrais ! C'est le fils du forgeron, une bombe ! Mais je crois en fait que les armes forgés l'intéresse plus que les femmes pour le moment ! Je les vus à la fête la première fois, et on est de bons amis maintenant ! J'adore les fêtes foraines, je mis rendrais si je n'était pas fatigué, bien que je ne sois pas assez fatigué pour m'endormir tout de suite et puis tu es là, et je me dois de bien te nourrir et de proposer du repos après la longue journée que nous avons passées, enfin bon, . . . Et puis je t'ai pas dit, ils organisent plein de jeux, tu peux faire des rencontres mais c'est aussi l’occasion de mettre un peu d'argent de côté, enfin nous y allons pas . . . Tu peux rencontrer des personnes très intéressantes !

Bon soyons bien claire, je n'aurais pas fait ce discours si je savais qu'Adelia n'avait aucune raison pour aller à la fête. Disons que je lui ai juste donné beaucoup plus de raisons pour aller s'amuser. Je ne voyais que des avantages, elle pourrait peut être voir sa famille, faire des rencontres, s'amuser, faire des affaires, gagner de l'argent. Bon le seul désavantage mais c'est qu'elle était, et moi aussi, un peu fatiguée. Bien que la fête dure sur plusieurs semaines, le meilleur jour, c'est le premier, enfin c'est celui que je préfère, après nous pourrions très bien aller un autre jour. Je mangeais alors la fin de mon repas. Nous prenions un fruit en dessert après avoir pris du fromage, et oui, j'en avais fait un bon stock ! Il était beaucoup plus fort que ceux que l'on trouve en région parisienne mais il était bon quand même. Durant la fin du repas, je parlais un peu d'autres choses que la fête car ça pouvait être un peu pénible. Alors avec Adelia, nous avons parler de choses un peu moins intéressante, de la déco de ma maison, de quelques détails dans le genre. Le ventre plein, je débarrassais la table. Le silence commençait à s'installer dans la pièce et nous écoutions au loin le village en liesse. Mes yeux brillaient mais je ne voulais pas m'imposer, ce n'était pas à moi de prendre cette décision.




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia


"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 20 Avr - 16:42




Personne ne croise votre chemin par hasard...

Adelia n'avait pas dit que ce n'était pas ses vrais parents, autant garder cela pour elle. Elle ne pensait pas qu'ils allaient venir dès le premier jour des festivités, ils ne détenaient pas de stand dans la capitale. Les seules fois où Adelia et sa famille étaient venues dans cette ville, c'était surtout pour les festivals des saisons rien de plus. Elle observa Kim poser les assiettes sur la table sans rien dire puis l'écouta. Adelia ne s'était pas rendu compte à quel point elle avait faim. Elle plissa les yeux, écoutant ce que Kim disait sur leur repas puis enchaînant sur le fait qu'elle partait souvent elle aussi. Adelia regarda son assiette et huma l'odeur que la fumée dégageait et suivait encore ce que la scientifique disait sur une rencontre. Adelia roula des yeux et pensa à son propre frère aîné, mais elle savait que ce dernier ne travaillait pas le fer à Ad'Lucem. Elle n'écoutait pratiquement pas la suite mais comprit que Kim voulait se rendre aux festivités. Elle soupira et commença à manger ce qu'il y avait dans son assiette. Adelia n'avait pas tellement confiance en cette scientifique au don étrange, mais elle ne pensait pas qu'elle allait l'empoisonner. Elle espérait surtout que ce ne soit pas une de ces personnes étranges qui sont gentilles au départ et qui, une fois qu'ils ont obtenu ce qu'ils veulent, vous trahit. Adelia releva la tête quand cette dernière eut terminé de parler. Adelia n'était pas du genre à parler autant et à s'amuser à des festivités, elle préférait les fuir. Plus vite elle mangerait et plus vite elle irait se coucher. Dès demain à l'aube, elle serait partie d'ici. Elle finissait alors son assiette avant de la repousser et Kim parlait avlors d'autre chose que de la fête et du forgeron. Elle lui proposa fruit et fromage. Adelia opta pour le fruit. La scientifique débarrassait alors la table.

« - Je ne te retiens pas, tu peux te rendre à ces festivités ! Si tu as assez confiance pour me laisser seule ici, je ne vais pas m'évanouir et partir... Je suis trop épuiser et je n'aime pas les fêtes de village ! Ma famille y sera certainement dans 2 ou 3 jours, le village où ils sont est très éloigné d'ici, donc je ne vois pas l'intérêt de m'y rendre maintenant ! »


© fiche réalisée par Ell.

Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2355
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Lun 21 Avr - 19:05















 Personne ne croise votre chemin par hasard
~ Un nouveau jour se lève ~





Je comprenais tout à fait que la journée ait épuisée Adelia. Bien qu'un peu déçue, je me résolus à rester chez moi pour ce soir. Comme je venais tant de le repéter, les festivités s'étendaient sur plusieurs jours, je pourrais bien attendre. J'avais garder mon âme d'enfant, impatiente de s'amuser et je ne le regrettais pas. Quelle part, j'étais également épuisée et je pense que cela était facilement visible sur mon visage et mes paupières qui peinaient à rester ouverte. Je mangeais également un fruit et passer un coup de torchon sur la table. Je lavais les assiettes, je n'aime pas me lever et avoir de la vaisselle à faire. Cela ne me gênais pas de fait la vaisselle, j'étais habituer, je n'avais pas de lave-vaisselle dans mon appartement parisien. Adelia était fatiguée et je lui proposais d'aller s'installer dans la chambre d'amie, le temps que je remette un peu d'ordre dans la pièce principale. Je ne mis pas longtemps et Adelia partit se coucher. Après avoir fini le rangement, je jettais un oeil dans la chambre d'ami. Elle s'était allongée sur le lit, je n'allais pas la déranger.

Je lui dis que j'étais dans la chambre à côté si jamais elle avait besoin. J'allais alors dans ma chambre et je jettais un oeil par la fenêtre. Pas de gobelin dans mon jardin. Je déposais mes vêtements sur la chaise et pris ma robe blanche pour dormir. J'éteignais la bougie. J'avais espoir qu'Adelia serait toujours là lors de mon réveil, c'était vraiment une femme formidable, une amie incroyable, mais libre comme le vent. Je finis par m'endormir par la force de la fatigue. Les rayons du soleil viennent à moi le lendemain matin. Ils caressaient mes joues et d'un bon, je me levais. J'ouvrais les volets d'un geste vif, c'était une belle journée qui s'annonçait, ensoleillée et sans nuage. Je m'habillais et me rendis alors dans le couloir. La porte de la chambre d'ami était toujours fermée. Je ne voulais pas me montrer trop intrusive en ouvrant la porte et ne voulait pas non plus la réveiller si elle dormait encore. Je ne pouvais donc pas savoir si elle était toujours là car elle avait pris toutes ses affaires avec elle. Je retournais dans ma chambre et me penchais par la fenêtre, les volets étaient toujours fermés. Je me rendis alors à la cuisine et préparais un bon petit déjeuner pour deux personnes bien que j'ai aucune certitude. Il était très tôt, le jour se levait à peine. J'avais préparé des tranches de pain de campagne avec de la confiture à disposition. Je faisais un peu la poussière et ouvrait sans faire de bruit les autres volets de la maison. J'attendais qu'Adelia se réveille et je finis par m'installer sur la grande table en bois et mettre par écrit tout ce que j'avais pu voir. Je cacherais mon grimoire si Adelia venait à se réveiller. Un petit enfant du village vient de jeter un caillou contre le banc dans ma cour. Je sors de la maison pour le fâcher mais il part en courant. Je rentre et je vois Adelia observant mes dessins.

« Bonjour, comment vas-tu ce matin ? Tu veux une boisson chaude ? »











"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mar 22 Avr - 18:04




Personne ne croise votre chemin par hasard...

Kim ne semblait pas vouloir y aller finalement à ces festivités. Elle resta là, sans bouger pour autant. Adelia n'en fit rien et termina son fruit sans rien dire. Sa famille lui manquait mais, à la base, elle ne revenait pas sans leur apporter du gibier, et là, elle n'avait rien. Et puis, d'habitude, elle ne revenait pas avant des semaines voir même, des semaines. Adelia soupira et se leva pour se diriger vers le coin des chambres. Kim lui montra l'emplacement. Elle déposa son sac sur le côté du lit et s’installa sur le bord. Elle retira sa dague qu'elle plaça sous l'oreiller et l'épée près d'elle. Elle ne pensait pas se faire attaquer ou même surprendre, mais s'était une question d'habitude de sa part. Elle souffla la bougie et s'allongea sur la palliasse, alors qu'elle allait s'endormir, Kim lui souffla, que si elle avait besoin de quoi que ce soit, elle était à côté. Demain n'était plus vraiment très loin après tout, dès le levé du soleil, elle partirait. Elle ne savait pas encore où, mais une halte dans une auberge pour écouter les histoires qui s'y racontaient, était une bonne idée. Elle soupira et finit par s'endormir enfin.

Adelia se fit réveiller par les cris des oiseaux à l'extérieur. Elle se leva d'un bon et attrapa son sac, sa dague et son épée. Elle passa la anse du sac sur son épaule et sortie de la chambre, elle ne vit pas Kim et en fut ravie, elle pourrait partir. Elle attrapa un fruit dans son sac et s'élança vers la sortie, avant de tomber nez à nez avec la scientifique. Cette dernière la questionnait sur sa santé et lui proposa quelque chose à boire.

« - Je mange que des fruits de bon matin ! »

Adelia lui montra sa pomme et croqua dedans. Elle attendait que Kim rentre et se pousse de devant l'entrée, pour pouvoir sortir de la maison et de se diriger vers le prochain village. Par la fenêtre, elle voyait que le jour était bien avancé. Le soleil brillait et elle avait hâte de repartir à l'aventure.


© fiche réalisée par Ell.

Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2355
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Mer 23 Avr - 18:18















 Personne ne croise votre chemin par hasard
~ Tourner la page ~





Je lui souriais une dernière fois. Elle avait déjà fait ses affaires. L'heure était bientôt venue pour nous de nous quitter. Je lui donnais encore quelques fruits, préparations botaniques et quelques provisions. Voilà tout ce dont j'étais capable pour la remercier. Je n'allais pas lui dire tout ce dont elle pouvait attendre de moi et à quel point j'étais reconnaissante. Je fis également mon sac, j'allais également partir en ville à la découverte de ce monde si différent du mien. Je m'étais toujours demandée si je devais tout lui dire, que je viens d'un autre monde mais je me disais qu'annoncer cela juste après le déjeuner n'était pas chose judicieuse mais d'un autre côté je ne la reverrais sans doute jamais. Cette idée me rendait triste mais je n'allais pas décrire la nature de ma venue ici à toutes les personnes qui allaient me sauver la vie, c'était la première mais ça ne saura sans doute pas la dernière. Je lui donnais alors le sac que j'avais constituer pour elle et m'enlevais du seuil de la porte. Je ne pouvais la retenir plus longtemps. Son pied se posait sur la première pierre dans l'allée et un simple " Adelia" m'échappait. Elle se retourna tout naturellement.


« Merci ! Bonne journée et sache que si tu repasses dans les environs, la porte sera toujours ouverte pour toi ! Tu es une véritable amie ! »

Ma phrase restait en suspension alors que je me remémorais en l'espace de quelques instants tout ce que nous venions de traverser. Je n'étais pas sûre de la revoir, dans ce monde, on ne peut pas retrouver les gens dans l'annuaire, sur les réseaux sociaux ou en leur laissant notre numéro de téléphone. A cette époque, seul l'adresse pouvait nous laisser un contact possible et je lui avais assez répéter je pense, je l'avais même inscrite sur les flacons que je lui avais donné. Je la regardais s'éloigner et me retournais pour rentrer chez moi. Je préparais mes affaires pour me rendre en ville. C'était une page qui se tournait de mon histoire dans ce monde.


THE END ?













"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mer 23 Avr - 18:40
Terminé, je ne vois pas quoi rajouter !
Revenir en haut Aller en bas
J'adore la science
Messages : 2355
Âge : 21
Emploi IRL Étudiant

Feuille de personnage
Profession : Botaniste & Herboriste
Amis & Connaissances: Adelia Eckhardt, Elea Edgerton, Leroy Jack, Patrick Might, Cheryl Daynight, Tyler Stanley.
Âge : 26 ans
avatar
J'adore la science
Kim Lewis

Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com
Ven 24 Avr - 17:25

ARCHIVAGE DES RPS


Votre RP est terminé, il est donc ARCHIVÉ



"Aimer est le verbe le plus difficile à conjuguer, son passé n'est pas simple, son présent toujours imparfait et son futur toujours conditionnel"

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
[TERMINE] Personne ne croise votre chemin par hasard... [Kim Lewis et Adelia Eckhardt]
Scientia Magicam :: Archives ::  Au fond de l'armoire :: RPS TERMINES
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» Jena - La lumière qui éclaire ton chemin /en cours/
» Nai Anar caluva tielyanna !
» Jouer sous les étoiles [feat. Abraxas] Bisounours passez votre chemin, Merci
» Passez votre chemin, c'est une mission pour moi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-